Édition du
28 March 2017

Y-a-t-il encore un minimum de sagesse en Algérie pour lui éviter un sort à la lybienne?

Adel H.

Qu’y-a-t-il encore à dire sur le régime algérien qui n’ait été dit? Son illégitimité, ses échecs répétés, la corruption qui le mine, la prédation qu’il a érigée en vertu, son absence de vision, la mainmise de l’Armée et de la police politique sur tous les centres de décision, les institutions démocratiques de façade qui ne trompent personne, etc., ont été analysés maintes et maintes fois sur LQA.

Sur le front social, la contestation gagne tous les secteurs et il ne se passe pas un jour sans qu’une nouvelle victime de la mal-vie et du désespoir ayant décidé de mettre fin à ses jours pour ne plus avoir à subir la précarité et l’absence totale de perspectives soit signalée. Tout continue pourtant comme si de rien n’était et de nouveaux prédateurs affûtent leurs griffes en attendant de succéder aux vieillards usés jusqu’à la corde qui ont mis le pays en faillite.

Le système politique algérien refuse obstinément de changer.

A l’image de la famille Kadhafi qui s’accroche bec et ongles au pouvoir, préférant mettre le pays à feu et à sang plutôt que de passer la main, la classe dirigeante algérienne, toujours aussi arrogante et incapable de mesurer l’ampleur du désastre, continue de nier l’évidence.

L’opposition, quant à elle, peine à trouver ses marques et toutes les initiatives qu’elle prend rencontrent très peu d’écho. Il manque toujours le catalyseur miraculeux qui permettra à la dynamique de changement de démarrer de manière effective.

Quelle forme prendra l’inévitable changement dans notre pays? Sera-t-il pacifique? Les tenants du pouvoir en place auront-ils assez de bon sens pour éviter au pays un nouveau bain de sang? Qui peut le dire aujourd’hui? Le silence radio qui règne depuis quelques jours est-il le présage à une action résolue pour sortir le pays de l’impasse de la part de nouveaux acteurs au niveau de l’institution militaire ou bien est-ce encore et toujours la même partition faite de ruses et de manipulation qui se joue?

Nous sentons tous confusément que ce pouvoir usé et cerné de toutes parts se trouve dos au mur et qu’il ne passera pas l’année. Y a-t-il toutefois en son sein des personnalités qui n’ont pas perdu tout sens patriotique et qui vont tenter d’impulser une réforme radicale du système? Ou bien faudra-t-il que la population occupe la rue et crie sa colère sans discontinuer jusqu’à ce que toute la nomenklatura qui tient le pays en otage soit balayée? Tout le monde appréhende certainement cette confrontation porteuse de gros dangers.

Mais y-a-t-il encore un minimum de sagesse dans notre pays pour lui éviter un sort à la libyenne?


Nombre de lectures : 1183
58 Commentaires sur cet article
  • ahmed
    4 avril 2011 at 23 h 02 min -

    essalam alikoum !
    pour qu il y aura un changement il ne faut compter que sur le peuple et sa jeunesse et pas sur le regime parce qu il ne vas jamais ceder un milimetre de pouvoir sans etre menacée reellement par des manifs genates et continues de la population.
    Le peuple algerien merite ce qui lui arrive de la part de cette caste mafieuse aux commandes du pays, parcequ il n est pas a la hauteur de la situation actuellement, tres peut de gens sont pret et conscient qu il faut un changement politique pour regelr tous nos problemes socio-economiques a la reguliere c’est a dire a travers un parlement democratiquement elu ou le debat est libre et transparent et les lois sont decidés souvrainement et apres des debats contradictoires representatifs du peuple et au seul service du peuple;
    La majorité de notre peuple est de la categorie de bni-oui-oui et apres moi c est la fin du monde; un niveau d’égoisme qui rappele celui dans lequel le colonisateur francais a dressé les indigenes les uns contre les autres par la corruption et la peur et il a rester 132 ans;
    notre pouvoir a fait cela depuis 1962 et surtout apres 1992 il est devenu le leader mondial de la manipulation et la fraude;
    Nos intelectuels disent unanimement que ce pouvoir va changer mais ca c est inevitable, c est sure, mais en ce qui nous concerne, il faut tout faire pour qu il change maintenant pas dans 50 ans comme a blaguer Ouyahia.
    en 1945 les moudjahidine ont arrivé a la decision que seule la lutte armée va faire sortir la france et il ont preparer tout cela en allons premierement convaincre le peuple algerien qui etait illetré et peureux de la France apres cela et en quelques années les moudjahidines en 1954 savaient que leur peuple va les soutenir parce quil a compris et epouser eur cause en majorité..
    c est ce qu il faut faire actuellelemt pour faire cela dans notre pays.
    Nous sommes tous pour le changement mais pas avec notre sacriice et travail seulement en regardant;
    la lutte c est un combat acharné et il est plus difficile dans notre cas face a une caste qui achette tout le monde avec notre argent pour paerdurer..
    Boutflika ne partira pas pour lui meme (meme chose pour Toufik ++ )ils vont le faire quand ils savent que tout le peuple le decidera comme en 1961;
    Ca c’est le chantier de sansibilisation qu il fout ouvrire et travailler et sacrifier, temps argent etc.. pour reveiller la jeunesse algérienne de son long sommeil;
    Une television libre va aider a cela aussi; mais ltravail sur le terrain est le seul vrai travail.pour le changement




    0
  • still
    5 avril 2011 at 1 h 10 min -

    En effet, Adel, il n’y a plus rien à dire concernant l’ignominie de ce régime. Mais, hélas! En ce qui le concerne, il ne trouve rien à se reprocher. Il se croit le meilleur des régimes. Il pourrait même mobiliser des milliers de sympathisants si le jugeait nécessaire pour démontrer sa popularité. Pire, quand vous citez la famille Kadhafi il me vient à l’esprit les familles: Bouteflika, Ouyahia, Belkhadem, Toufik, le FLN, le RND, la famille « révolutionnaire », les généraux-businessmen,…la liste n’est pas exhaustive. Vous trouverez même des va-nu-pieds chômeurs, mal-nourris et mal –logés qui -probablement frappés d’accoutumance au FLN- défendront ce régime.
    Bien sur, on pourrait rêver que les « décideurs » prennent soudainement conscience de la gravite de la situation et optent pour une transition rapide et sans effusion de sang a un changement radical pour une réelle démocratie. Ce n’est qu’un rêve car même si les « décideurs » choisissent cette option, « leur » familles-celles citées plus haut-mueront tous en « baltaguia » pour empêcher une telle entreprise.
    Je pense que nous avons prépayé notre seconde indépendance au prix fort durant les années 90.S’il subsiste un tant soit peu d’intelligence et surtout d’humanité dans l’esprit et le cœur des « décideurs » ils assureront un transfert pacifique du pouvoir aux mains de la nouvelle génération, sans se laisser forcer la main par ces familles parasites .Sinon, ils ouvriront les portes a un enfer qui n’épargnera personne.




    0
  • nouffel
    5 avril 2011 at 1 h 48 min -

    le régime qui sévit depuis très longtemps n a nullement l’intention de prendre le changement « qui est plus que jamais est une évidence de l’avis de tous fins connaisseurs de la vie politique en Algérie » par la main. les récentes déclarations d Ouyahia en est l’illustration parfaite.
    Churchill dit « le changement il faut le prendre par la main sinon il vous par la gorge »
    tous laisse à penser que le régime honni se fait prendre par la gorge pour très très bientôt.




    0
  • mustangspeed
    5 avril 2011 at 2 h 51 min -

    faut pas trop rêver!il peut y avoir un soulèvement en chine mais pas en Algérie,tout le monde réclame son droit et tout le monde est satisfait,tant que les caisses pompent du blé il n y aura guère de révolution,il faudrait attendre l asséchement des caisses pour voir un probable soulèvement populaire,pour l instant contentons nous de suivre les revendications qui s enchainent quotidiennement pour les commenter sur les sites Internet et on verra demain,qui sait?




    0
  • W A H I D
    5 avril 2011 at 4 h 52 min -

    Pour quoi le système, malgré se que vous vous décrivez, il continue a croire qui peut se maintenir face a la pression de la rue?

    La réponse est aux Etats Unies et en Europe, le système (les militaires et le président ) ont démontré leur constance et fermeté dans la lutte antiterroriste, leur efforts sans répit et leur actions continues dans le volet de la coopération avec les pays de l’Otan et les USA dans la guerre contre le terrorisme, le changement de système, pour les américains et les européennes n’offrent pas de garanties que la lutte antiterroriste sera aussi efficace, au du moins sera mener de la même détermination après la chute de leur alliés inconditionnelles a Alger, ce qui explique l’arrogance et le mépris des représentants de l’états Algériens, une assurance qu’il ne seront pas déloger quelque soit la gravite de leur crimes et aussi longtemps que l’oncle Sam est satisfait du boulot qui font.

    Le conflit en Libye est une carte que le pouvoir a Alger va tenter d’utiliser pour séduire d’avantage les Usa & Ue surtout après ces rumeurs de la présence d’éléments des groupes Al-Qaida au Maghreb islamique, au rang des révolutionnaires a Benghazi, pour brandir le danger. Chose est certaine l’issue de la crise au Yémen et en Libye, la stabilité en Tunisie et l’Egypte, seront déterminante pour le changement en Afrique du Nord et au Moyen Orient, d’ici la le pouvoir peut toujours continuer a faire semblant qui il est la pour toujours.

    Ni les craintes des américains et européens, ni la menace terroriste ne va arrêter les aspirations des peuples a la libertés encore moins de stopper la marche de l’histoire.

    W A H I D




    0
  • Dudesert
    5 avril 2011 at 11 h 12 min -

    Bonjour
    Le drame pour notre pays est que nous regardons et vivons en direct ce qu’il ne faut pas faire dans le cadre de la conduite des affaires d’une nation. Et que les dirigeants de ce pays font exactement ce qu’il le faut pas faire.
    Maintenant, nous avons des exemples grandeur nature :
    1- Des dangers et des conséquences néfastes quand un régime s’appuie sur un même parti politique et sur une longue période.
    2- Des dangers et des conséquences néfastes de l’absence d’une opposition. Pour ce point, cette absence peut se comparer à un véhicule puissant sans pédales de freins.
    3- Des dangers et des conséquences néfastes découlant d’un régime ou un pouvoir qui s’appuie sur l’entourage familial, tribal ou régional.
    4- Des dangers et des conséquences néfastes d’absence de liberté d’expression notamment pour les élites, les universitaires et les entrepreneurs dans toute sa dimension.

    Salutations




    0
  • Adele Nazih
    5 avril 2011 at 11 h 29 min -

    En prenant juste un peu de hauteur, la perspective dit qu’à l’instar de leurs homologues arabes, ils sont condamnés irrémédiablement au départ, même en supposant que le peuple opte pour la voie pacifique, ils partirons, juste qu’ils mettrons un peu plus de temps.
    Le cancer est en eux, désormais il ne les quittera plus.
    S’ils leur reste un nano gramme d’intelligence(car c’est la seule unité de mesure qui leur convienne), ils seraient bien inspirés de faire dés maintenant, (et maintenant c’est maintenant)profil bas, leurs valises et attendre patiemment comme nous le faisons,à l’ombre d’un cocotier pourri et triste, d’être rattrapé par l’histoire, condamnés et exécutés, car bien mal acquis ne profite jamais, JAMAIS!!!et les crimes parfaits INEXISTANTS!!!, photo, vidéo et TIC obligent.
    Une chose est plus que sûre, l’Occident l’a décidé ainsi, et ainsi il en sera, et un autre crime leur sera en plus imputé: celui de nous contraindre à accueillir la volonté de l’Amérique et de l’Europe avec beaucoup de résignation comme une action salvatrice, alors que l’on sait les vraies raisons.
    Mais entre deux maux….




    0
  • MJ
    5 avril 2011 at 12 h 40 min -

    @ Adel.

    En lisant cet article et le commentaire qui le suit je me suis mis à vagabonder en pensée, plutôt à phantasmer (ou fantasmer c’est pareil parait il, j’ai cherché !) et voilà ce que j’en ai retenu en éliminant le plus gros :

    1- Tout pouvoir a tendance à s’élargir. Pour la simple raison que ses détenteurs ont tendance tout naturellement à le faire.

    On veut toujours avoir plus, c’est dans la nature humaine et cela se transpose dans tous nos actes. Le pouvoir Algérien ne déroge pas à la règle.

    2- Aucun pouvoir au monde n’est bâti sur la vérité absolue, il ne fait que distiller SA vérité et à vouloir la faire admettre comme la seule valable. Il met la presse sous sa botte d’une façon ou d’une autre, il n’existe pas de presse libre, il y a un quatrième pouvoir plus ou moins conscient de son importance, plus ou moins associé au pouvoir public et qui a émergé justement grace à son impact sur la société qui lui donne un pouvoir de fait. La vérité que le pouvoir érige en dogme lui permet à l’échelle interne de resserrer ses rangs par la cohésion du groupe qui lui affilié et donc sa consolidation et donne à ce groupe la force et le moral et à l’extérieur elle sert de justification morale.

    3- Que des militants de la liberté, qui connaissent le sens de celle ci et sa signification, puissent s’étonner que des gens du pouvoir s’accrochent à celui-ci est étonnant, car le fait de détenir le pouvoir permet de se sentir libre, d’être libre et tout le monde aspire à la liberté.

    Les gens du pouvoir n’aiment pas voir leur liberté restreinte, les autres l’acceptent ou ne peuvent rien y faire, voilà tout.

    Car pour les gens du pouvoir reconnaitre la liberté des autres cela revient à restreindre leur propre liberté et personne d’entre eux n’aimerait cela.

    4- Les mécanismes de restriction de la liberté sont très fragiles et restreindre la liberté des gens peut s’obtenir soit par la contrainte, soit par l’acceptation de leur part dans le sens du contrat social de JJRousseau.. La contrainte est largement la plus répandue, mais souvent enveloppée dans l’acceptation apparente car une contrainte qui dure provoque son rejet à terme. Le rejet de la contrainte suppose la restriction de libertés associées. Ce qui n’exclut pas qu’il existe des férus de liberté qui acceptent de la croire absolue. Après tout nous sommes humains.

    5- La contrainte la meilleure est celle qui soit égale pour tous, gouvernants et gouvernés et cela réclame un Etat de droit qui donne la prééminence à la règle de droit, par principe abstraite et absolue et à laquelle tous ceux qui se trouvent dans une position juridique doivent se soumettre, quelle que soit leur position sociale.

    Ainsi les positions sociales ne changent point les positions juridiques des gens qui deviennent de cette façon tous des citoyens égaux.

    Ils sont prêts pour cette égalité apparente, car tout est relatif, à sacrifier une part de leur liberté.

    6- Afin d’obtenir cette contrainte égale pour tous, le fonctionnement des institutions de l’Etat devrait s’approcher d’un idéal structurel qui permette au peuple d’exercer sa souveraineté.

    Chaque pays choisit la forme de cet édifice en fonction de son capital culturel propre. Mais des modèles exitent dont on peut s’inspirer et qui ont déjà été discutés sur le site:

    1-Sur le plan de l’organisation du pouvoir modèle parlementaire (Angleterre) , présidentiel (USA) et présidentialiste (France) .

    2-Sur le plan de l’organisation de l’Etat, décentralisation adminsitrative ou décentralisation politique.

    3-Immixion ou pas des règles de morale et de religion dans la sphère du droit et question de la laicité et des sources objectives du droit positif, c’est à dire de son enracinement social et de sa justification civilisationnelle.

    Fraternellement.




    0
  • AS
    5 avril 2011 at 13 h 19 min -

    Al Qaeddafi c’est un pantin sefarade de la DGSE mis en place par les reseaux sionistes francais issus de l’empire colonial en collusion avec Washington Londres, Tel Aviv.

    Certains dirigeants rebelles et AQMI ont ete cree par les services francais (ayant cree eux meme le DRS sous Belkheir), eux memes sous controle des reseaux sionistes francais issus de l’empire coloniale en collusion avec les reseaux sionistes de Washington, Londres, Tel Aviv.

    Si tu as compris ca tu as compris le cinema dont les peuples ne sont que les victimes et tu devrais t’en sortir si tu ne laisses pas ce schema de domination colonial se reproduire chez toi car ils te mement la guerre depuis 1962 de cette facon… seuls les tetes des pantins changent… si tu arrives a saisir ca tu feras une vraie revolution.




    0
  • Barberousse
    5 avril 2011 at 13 h 49 min -

    Lune de miel entre la France (membre de l’OTAN) et l’Algérie ; ça baigne !

    Sécurité et surveillance maritime franco-algérienne en Méditerranée

    ** Les forces navales algériennes et françaises ont achevé mercredi 17 mars 2010 à Alger trois semaines de manœuvres conjointes de surveillance et de sécurité maritime en mer Méditerranée, baptisées « Rais Hamidou-10 ».

    . Source : Ambassade de France en Algérie

    L’Algérie fait partie des 54 pays en « partenariat » avec l’OTAN et l’AFRICAcrom. Seuls cinq pays arabo-africains ne le sont pas :

    —-La Libye, sous les « bombardements humanitaires » de l’OTAN. La « communauté internationale » obligée de faire la guerre.

    —-Le Soudan balkanisé, amputé de son territoire du Darfour, la partie la plus riche en hydrocarbures. Exit la Chine !

    —- La Côte d’Ivoire, en proie à une guerre civile sous supervision musclée et partisane de l’ONU et de la France. Les forces d’Ouattara sont accusées d’avoir commis un génocide contre des civils : 350 morts « officiellement » ; plus de mille morts selon d’autres sources.

    —-L’Erythrée en guerre contre son voisin Djibouti occupé par 5000 soldats US et Français.

    —- Le Zimbabwe soumis aux pressions de la « communauté internationale ».

    Le « nouveau monde » en marche selon Ö bama, y’a bon banania !

    Source : Global Research, March 25, 2011

    Stop NATO

    War on Libya and Control of The Mediterranean. Guerre à la Libye et contrôle de la Méditerranée.
    by Rick Rozoff

    http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=23940

    http://rickrozoff.wordpress.com/2011/03/25/3973/




    0
  • Zakaria
    5 avril 2011 at 14 h 59 min -

    Oui, ils sont prêts à faire de l’Algérie une autre Lybie.Nous aussi, nous ne sommes pas encore prêts à  » quitter les forums » qualifiés de libres. Ce qui me désole le plus c’est qu’on ( nos chers compatriotes )nous dise : vous osez parler parce que vous vous trouvez à l’étranger et bien d’autres inepties…Mais où étaient-ils quand nous  » osions ouvrir nos gueules » et que cela fut payé cherement en l’absence de toute compassion, même hypocrite, comme c’est mon cas et celui de beaucoup d’autres? Aujourd’hui chaqu’un « vaque à sa manif quotidienne » non pas pour réclamer son droit mais pour « montrer » à quel point il est devenu égoîste et à la limite de la lâcheté.
    Qui sommes-nous si nous, démocrates, n’arrongeons pas les affaires des occidentaux? Et pourquoi trouvent-ils toujours un moyen de soutenir des véreux à la tête de chaque état arabe au nom de la « Démocratie »? De quel droit nos gouvernants veulent demeurer éternellement  » gouvernants »? sont-ils plus compétents pour le faire et pour toujours?De quel droit ils se permettent de tuer parce que nous ne voulons plus d’eux? On a toujours douté de notre sincérité mais L’Histoire et l’Avenir se rejoignent aujourd’hui…Et je crois qu’il est temps de leur faire éviter une collision que seul un régime comme le notre, souhaite…La continuité…
    Zakaria




    0
  • Hamma
    5 avril 2011 at 15 h 14 min -

    Je pense au contraire qu’il y a beaucoup de volonté de la part du régime à laisser pourrir la situation tout en sachant avec lucidité les conséquences que cela pourrait entraîner. A quoi peut-on s’attendre d’un régime qui méprise son peuple.

    La révolution du printemps arabe nous démontre que tous les régimes jusque-là entraînés dans le tourbillon de ces révoltes débloquent le même réflexe et exhibent la même parade à savoir : celle d’opposer au mouvement pacifique un contre mouvement qui à la fois est répressif et meurtrier avec cette particularité que la répression et le meurtre n’est plus à mettre à l’actif de la police, de l’armée ou des services de sécurité mais d’individus soldés et armés se prétendant pros de tel ou tel président. Seul le Maroc échappe pour l’instant à cette spécification.

    Ces régimes sont prêts à tout pour se maintenir et maintenir leurs privilèges. Ils n’ont plus peur d’être mis au banc des accusés et ne craignent plus les sanctions économiques tant leur gigantesque fortune est faite et qu’ils pourront toujours aller la dépenser chez « l’ami arabe, africain ou latino » une fois chassés du pouvoir. En famille dictatoriale on se serre les coudes.

    A cela, il faut signaler aussi que ces régimes disposent d’un allié important qu’est la complaisance des régimes occidentaux à l’égard des crimes qu’ils commettent.

    Le régime algérien est menacé dans ses fondements et il craquera, j’en suis certain! Et s’il y un minimum de sagesse, elle ne pourra venir que du peuple mais pour combien de temps encore?




    0
  • HOUARI
    5 avril 2011 at 17 h 44 min -

    Pour jouir de ce bonheur (sagesse) qu’on cherche tant et qu’on trouve si peu, la sagesse vaut mieux que le genie, l’estime que l’admiration, et les douceurs du sentiments que le bruit de la renommée. on se demande s’il ya un minimum de sagesse au pays pour eviter a celui ci le meme sort que la Libye???????????????????.
    Il ya un seul apte a y repondre, c’est bel et bien le POUVOIR MILITAIRE. Si non que peut faire la sagesse sans pouvoir ????????????????????????????????.
    Et que peut faire le pouvoir sans sagesse ??????????. L’Algerie vit ces deux alternatives.




    0
  • karim2380
    5 avril 2011 at 19 h 29 min -

    Réponse LQA : Votre vidéo est hors-sujet.




    0
  • Salah Bouzid
    5 avril 2011 at 21 h 14 min -

    Les forces politiques qui sont en faveur de la refondation de l’état et d’une transition démocratique doivent organiser une conférence nationale dans les plus brefs délais pour se mettre d’accord sur un plan de transition. Ce plan devrait être largement publié pour que le peuple puisse en prendre connaissance et en débattre le contenu.

    Avec le support du peuple, de la presse, ce plan prendra un peu plus de crédibilité et pourra être proposé aux décideurs. Bien que le système est appelé à changer, il faut donner une chance aux composantes de ce système une chance de prendre part au changement et aux réformes profondes qui seront nécessaires. C’est en initiant une dynamique de transactions entre le système et les forces du changement que la transition en douceur peut être réalisé et qu’une mentalité démocratique puisse enfin prendre naissance.

    Ce processus permettra de récupérer les ressources de ce système qui pourraient être recyclées et fonctionner dans un nouveau système.




    0
  • aquerado
    5 avril 2011 at 22 h 11 min -

    Salam,
    Le seule moyen pour que l’Algerie evite un eventuel « tsunami » populaire, c’est que les elites et toutes les personnes capables d’influer ou d’apporter un changement radical puissent prendre conscience que l’Algerie est au pied du mur. On ne peut plus continuer indefiniment a gerer un etat comme une epicerie, trop de gens souffrent de cette navigation a vue. Le constat est la, des milliers de morts et de disparus, des milliers d’ames brisees, perdues, meme chez les bourreaux qui pour certains n’ont rien compri a se qui leur arrivaient. Un quotidien de plus en plus difficile a vivre dans un pays extrement riche. Paradoxe insoutenable qui se perpetue depuis 1830. Comment sortir de ce cercle vicieux? Beaucoup de gens proposent l’elaboration d’une constituante et la participation de toutes les forces vives et reellement representatives dans un debat franc et sincere. Pourquoi ne pas faire que mrs Mehri et Ait Ahmed et tous autres grands sages viennent discuter a l’assemblee nationale apres dissolution, cela va de soit, afin de poser de nouveaux jalons qui pourraient aider la jeunesse a mieux nager dans ce monde globalise de loups, et peut etre apporter une solution pour un monde meilleur? Des milliers d’Algeriens tres competants vivent de par le monde et qui je suis sur n’attendent que de voir un gouvernement honnete et competant pour accelerer la construction de l’Algerie. Mais tout reside dans la volonte, y a t-il assez de gens sinceres qui en ont les moyens?




    0
  • Liès
    5 avril 2011 at 22 h 28 min -

    Salutations à toutes et à tous.

    Quand un système politique repose sur des valeurs bonnes et sûres, il ne craint ni les crises, qui sont au demeurant naturelles et qui recèlent malgré tout un côté avantageux, ni les échecs mortels puisqu’ils n’arriveront jamais.

    Des valeurs comme la liberté, l’égalité et la justice, entres autres valeurs comme le respect, la solidarité, la complémentarité, la reconnaissance de l’autre dans ses spécificités, ne peuvent générer que stabilité et pérennité.

    L’Occident, malgré tous les reproches et les griefs que nous pouvons lui faire et qui sont souvent justifiés, malgré un relâchement moral constaté qui est dû plus à un excès de liberté qu’à la justesse des référents moraux et civilisationnels, continue avec constance et abnégation, à prendre soin de ses valeurs qui ont servi à sa puissance et à sa transfiguration, considérant qu’elles sont pour lui les garants manifestes de la VIE par opposition à la MORT.

    La démocratie occidentale (c’est la seule qui existe d’ailleurs), est loin d’être parfaite, mais elle est comme le disait Churchill, le meilleur instrument de gouvernance et de cohésion sociale, jusque là disponible.

    Malgré ses lacunes, la démocratie (avec des mécanismes efficaces) est vitale, du moment qu’elle empêche l’émergence de la dictature, de l’abus du pouvoir et des injustices contre lesquelles le citoyen n’a pas de parade, et qui pourraient en se développant sans balises, entraîner inexorablement une angoisse sociale qui serait synonyme de mort réelle de la société.

    Comme le disait avant moi un compatriote, la propension à la dictature et à tous les dépassements sont dans la nature de l’homme. Il faudra prendre la précaution de les juguler par des contre-pouvoirs avant que n’arrive la catastrophe.

    Qu’en est-il chez nous, où le pouvoir personnel est omniprésent et où l’ordre patriarcal hérité, se transmet allègrement et cyniquement, sous des voiles différents, à tous les niveaux de notre société, encouragé par des croyances anachroniques mais souvent très subtiles?

    J’ai peur que le changement véritable, celui lié aux vraies valeurs qui donnent la vie, n’arrivera pas chez nous.

    Le changement qui transforme les comportements humains et qui transfigure en bien nos façons de penser, nos façons de faire et nos façons de vivre.
    Je crains que ce changement ne sera pas au rendez-vous de cette génération.

    Nous continuons à RÊVER de conduire les belles voitures, habiter les belles maisons, nous entourer des belles femmes, nous goinfrer des bonnes victuailles et nous prélasser au milieu de soyeuses et majestueuses draperies, et à nous enivrer de beaux et précieux parfums.

    Mais tout cela, malgré son caractère extravagant reste acceptable, si hélas, il n’est pas lié chez nous à une tare génétique qui s’appelle l’égoïsme.

    Ce bien-être et ce confort dont nous rêvons, nous le refusons aux autres.
    Nous serons malheureux et dans un grand chagrin si d’autres que nous puissent le vivre.

    Et c’est ici tout notre drame.

    Quand on parle de valeurs, on parle de ces valeurs qui remplissent nos cœurs de générosité, de justice, de paix, de douceur, de solidarité et d’empressement.

    On ne parle pas de ces valeurs comme on parle de  »haricots et de lentilles » si vous permettez que je paraphrase monsieur Ouyahia.

    Vous avez raison de dire cher compatriote @ Adel : « Qu’y-a-t-il encore à dire sur le régime algérien qui n’ait été dit? »

    En effet, le régime nous le connaissons et sa question nous l’avons réglée. Il n’est plus besoin de la ressasser sans fin. On est d’accord là-dessus.

    Mais est-ce que nous savons quelque chose sur nous mêmes?

    Sommes-nous exempts de reproches?

    Et le changement que nous proposons, sommes-nous sûrs qu’il apportera le bien-être, la prospérité et la paix aux algériens?

    Sommes-nous sûrs de n’avoir pas oublié sur le bord de la route, des franges de notre société?

    Et quand bien même nous avons pensé à tout, plutôt à l’essentiel, allons-nous tenir nos promesses une fois arrivés au pouvoir?

    Est-ce que nous nous sommes suffisamment examinés pour voir si nous sommes les plus appropriés à la tâche dont il est inutile de rappeler la titanesque importance?

    Le changement mes frères, c’est d’abord un projet de société juste, pacifique, harmonieux où la notion d’égalité, de liberté et de justice, ne sont pas des produits de beauté pour maquiller une réalité laide et amère.

    Le changement c’est une sommes de valeurs qui ont valeur de socles et de fondements à une vie qui n’exclut personne. Une vie où, comme le disait Jacques Brel, l’amour sera roi.

    Il est vrai qu’ici aussi j’exagère, mais juste pour dire, que nous avons beau disserter à longueur de journées à coup de belles et impressionnantes phrases, nous restons cependant loin des attentes du citoyen algérien et des exigences du progrès.

    Pour le savoir, nous devons à mon avis, regarder à l’intérieur de nous-mêmes, faire une introspection et commencer par nettoyer nos souillures et nos rayures.

    Après cela et seulement après cela, nous pourrons avec optimisme et assurance prêcher nos promesses aux justes et aux humbles qui n’attendent que cela et qui soupirent auprès de celui et ceux qui viendraient les délivrer de leur lamentable condition.

    Qu’on oublie pour un temps, l’occident qu’on accuse d’être responsable de nos imperfections et de nos incapacités!

    Qu’on oublie pour un temps le colonialisme, qui au-delà de son caractère abject et inhumain, ne doit pas nous obstruer les horizons de l’innovation, de la vie et des bonheurs à venir!

    Et commençons par être sincères entre nous, par nous réconcilier entre nous, par nous pardonner les uns les autres, et par nous unir d’une manière désintéressée, devant le défi que nous impose la noble tâche du changement qui nous attend.

    Celle de rendre notre peuple heureux et procurer la paix autour de nous.

    Rien n’est impossible quand on possède le vrai savoir et quand on est bien intentionné. C’est cela la sagesse.

    En dehors de cela, tout n’est que vanité, agitations et chimères.

    Cordialement.

    Fraternellement à toutes et à tous.

    Liès Asfour.




    0
  • MJ
    5 avril 2011 at 22 h 59 min -

    قال عمر ابن الخطاب

    لست خبا ولا الخب يخدعني




    0
  • abd el allah el muslim
    5 avril 2011 at 23 h 29 min -

    il est dit répéter jusqua se quILs COMPRENES .
    alors je vais le faire .ILS ONT DIT NOUS Y SOMMES ET
    NOUS Y RESTONS.




    0
  • Djahida
    6 avril 2011 at 0 h 14 min -

    Qui est pour le changement et pourquoi ? Comment opérer le changement ?
    Certains veulent le changement :
    1/- par haine du pouvoir pour des raisons , soit personnelles, ayant été victime de ses abus , soit par réaction à certaines de ses pratiques soit par refus du totalitarisme, etc..
    2/- parce qu’ils pensent que c’est la voie obligatoire pour accéder à la modernité et au progrès, jugeant que le système actuel a échoué lamentablement et son maintien peut hypothéquer l’avenir du pays
    3/-parce qu’ils jugent que la légitimité révolutionnaire n’est plus acceptable , jugeant que certains responsables ont enterré 2 générations et la 3ème pointe à l’horizon et ils sont toujours là

    Que dit le pouvoir :
    1/vous me haissez : tout pouvoir a des ennemis ,tout pouvoir peut faire des erreurs
    La pensée unique , c’est nous les révolutionnaires, qui avons choisi »démocratiquement » cette voie pour sauver la révolution
    2/Nous n’avons pas échoué : On a 1.2 M. d’étudiants , des hôpitaux , un énorme budget pour le social, des routes , nous avons sauvé l’unité du pays ,etc..
    3/Tant que nous sommes ( les moudjahidine) vivants , nous ne laisserons pas l’Algérie aller vers « el medjhoul »(l’inconnu)

    Donc le pouvoir est fermement résolu à ne pas céder . toute autre volonté affichée est PURE MANŒUVRE.
    Le pouvoir ou plutôt le système n’est pas un club fermé, c’est une véritable nébuleuse :
    – vrais et faux moudjahidine , famille révolutionnaire dont la partie jeune attend ,avec quelques relents d’impatience , la remise du flambeau et exclusivement à elle. Tawrith horizontal et vertical , à tous les paliers de responsabilité et dans tous les secteurs, les postes vacants sont ceux qui sont techniquement impossible à pourvoir ,question de compétence incompressible , (le harki de service SAG Dixit) ;
    – opportunistes qui ont prospéré à l’ombre de ce système et qui malgré des ENVIES soudaines du changement par quelque éveil éphémère de la conscience, étant dans les premières loges de la gabegie , se ressaisissent rapidement se rappelant que la transparence peut leur faire perdre beaucoup de leurs « acquis ». ;
    – une administration « ductilée », contrainte à l’hypocrisie et la servilité et où tout fonctionnaire montrant la moindre velleité de s’écarter de l’allégeance voit, dans le meilleur des cas, sa retraite avancée, décourageant bien d’audacieuses âmes nobles
    – des corps constitués qui n’ont nagé que dans les eaux de ce système et qui pensent , A TORT , pour la plupart, que toute attaque du système est une menace sérieuse pour eux,
    – une multitude de smalas , subventions aidant, qui pensent que tout vœu de changement est considéré comme »khouroudj 3ala taâ » hurlant à l’ aventurisme dangereux pour le pays (le saint coran , est appelé à la rescousse, alors que l’islam est une religion qui a toujours combattu la tyrannie)Ces gens là ne se rappellent Omar Ibn Khattab et Omar Ibn Abdelaziz , des califes justes et démocrates, que lorsque le système les rejette dans la fosse au peuple.
    – une grande partie de peuple , aigrie par les révolutions ratées ,la délation, les chausse-trappes , la mauvaise foi et le discrédit de la classe politique, empêtrée dans les soucis quotidiens (li fina yekfina) se mure dans une indifférence coupable et parfois , chose désespérante, manifeste un désintérêt pour la politique , hypocritement affiché en public (Allah sehal 3lihoum)

    Pourquoi le changement ?
    – pour instaurer la démocratie, peut-on instaurer , aujourd’hui, la démocratie après le départ du système ? Ce n’est pas évident.
    – Pour accéder à la modernité , au point où on est arrivé , il faut beaucoup de temps et beaucoup de souffrances et de conflits pour espérer y arriver.

    Comment le changement ?
    – par des jacqueries , ce sera la pire des catastrophes pour le pays
    – par la mobilisation pacifique , le pouvoir la refuse globalement et dans le détail

    La seule voie qui reste est la structuration de la société à travers des associations , des partis crédibles ayant une base solide et large , des moyens de communication intelligemment utilisés .Cela demande des sacrifices que doivent consentir les âmes nobles , le travail étant de longue haleine mais pas du tout ingrat.

    Quoique pourront dire ou écrire les historiens sur M.Bouteflika , une chose qu’aucun ne pourra nier :
    Si Scipion Emilien a répandu du sel stérilisant pendant des lustres les plaines de Carthage ,M.Bouteflika a déversé le sel et le fiel sur le champ de la démocratie , empêchant intentionnellement toute émergence de société civile et refusant ainsi au peuple algérien d’édifier les moyens de se défendre pacifiquement en développant parallèlement les moyens de le réprimer même quand il veut s’exprimer pacifiquement
    Ceci constitue un crime impardonnable
    – pour un peuple qui a payé très cher sa volonté de liberté
    – un peuple qui doit démarrer à zéro la construction d’institutions capables de le protéger dans un monde tanguant de houle en houle
    – un peuple qui risque de revenir à sa forme primitive de protection :la tribu,enterrant à jamais le rêve des plus honorables d’entre nous , celui d’ERIGER UNE NATION.




    0
  • HAMMANA
    6 avril 2011 at 7 h 08 min -

    Le seul moyen de faire éviter au pays un sort à la lybienne est que la justice sociale soit le fondement du régime.Or,malheureusement ce n’est pas le cas puisque le dénominateur commun entre les pays arabes est que leur dirigeants sont unanimes à gouverner par la terreur et que dans ce cas aucun pays n’est à l’abri du mouvement de l’histoire et pour quelles raisons l’algérie mérite t-elle d’etre épargné donc?
    Il en résulte que votre appel est inutile du moment que c’est le peuple,qui constitue le rempart de la souveraineté nationale,lui-meme qui souhaite un sort identique au régime qui n’a d’autres spécifités que sa capacité à retarder sa rupture par la compromission et la supercherie.Notre amour pour le pays ne doit en aucun cas constituer un obstacle pour le balayer car meme en chirurgie quand un membre d’un corps est gangréné,son ablation s’impose pour justement sauver le reste du corps(ici le pays)toujours sous l’impulsion de cet meme amour.Les souhaits n’ont jamais été suffisants pour sauver l’intégrité d’un pays sous la botte d’un régime qui de son propre chef se destine au sort auquel il est condamné.




    0
  • Djamila
    6 avril 2011 at 11 h 27 min -

    AFIN D’EVITER UN BAIN DE SANG -PAS NECESSAIRE- ET DE SAUVER LA VIE DES ALGERIENS, TOUS LES INDESIRABLES MEMBRES DU GOUVERNEMENT ET DU REGIME DE LA TERREUR, CEUX DE L’ARMEE, LES GRAND MAFIEUX CERTAINS GENERAUX TORTONNAIRES, CEUX QUI TORTURENT DANS NOS PRISONS, CEUX QUI HARCELENT LA POPULATION ALGERIENNE ET PAIENT LES MERCENAIRES ETRANGERS POUR ASSASSINER LES ECRIVAINS ET LES DISEURS DE VERITES, QUI LES ACHETENT AVEC NOS IMMENSES REVENUS POUR FAIRE LEURS SALES BESOGNES, CEUX QUI INVESTISSENT ILLEGALEMENT LES CENTAINES DE MILLIARDS VOLES, QUI TERRORISENT LES ALGERIENS PARTOUT DANS LE MONDE, DOIVENT PARTIR AVEC LEURS CLANS BIEN SURE APRES AVOIR RENDU TOUS LES BIENS SOCIAUX ACQUIS ILLEGALEMENT ET APRES AVOIR RENDU LES ENORMES FORTUNES VOLEES ET INVESTIES A L’ETRANGER. CECI SERA LE TRAVAIL DE COMITES DE GESTION COMPOSES D’ALGERIENS HONNETES ET INTEGRES QUI NE VEULENT QUE LE BONHEUR ET LA PROSPERITE POUR LEURS FRERES ET SOEURS DANS ET HORS DU PAYS ET QUI SONT PRETS A AIDER LES EMIGRES EN DETRESSE.
    LES ALGERIENS DOIVENT S’UNIR POUR FORMER CE COMITE AVEC LA PARTICIPATION DE TOUS LES AUTRES ALGERIENS; CHACUN DOIT APPORTER SON SAVOIR-FAIRE, SES EXPERIENCES, DES IDEES ET TOUTES LES OPINIONS DOIVENT ETRE PRISES EN CONSIDERATION. CE COMITE DOIT COMPRENDRE DES AVOCATS, DES JUGES, DES AUDITEURS, DES ETRES QUALIFIES DANS PLUSIEURS DOMAINES SURTOUT LES FINANCES ET LA JUSTICE POUR JUGER LES ENFUMEURS DE FEMMES,DE BEBES ET D’ ENFANTS COMME LE GENERAL GAID, LES DONS OU GODFATHERS COMME LE GENERAL TOUFIK MEDIENE, LEURS COMPLICES ET AUTRES GENERAUX MAFIEUX QUI RAMENENT DE GRANDE QUANTITIES DE DROGUE DANS LE PAYS POUR DETRUIRE DES VIES ET DES FAMILLES ENTIERES, CES DISTRIBUTEURS QUI L’ENVOIE A L’ETRANGER ET DETRUISENT LA VIE DES EMIGRES EN LA REPANDANT DANS LES BANLIEUES DE LA MISERE, EN FAIT TOUS CEUX QUI CONTINUENT A METTRE LEURS MAINS SALES DANS LES COFFRES PUBLIQUES AUX DEPENDS DU PEUPLE QUI VIT DANS LE PAUVRETE ET LA PRECARITE SANS SOINS, SANS EMPLOI NI FUTUR.




    0
  • IDIR
    6 avril 2011 at 12 h 23 min -

    POUR NE PAS OUBLIER LA SOURCE DE L’ INSOUMISSION DE

    LA JEUNESSE ARABE ET SE NOYER DANS LA FOLIE DE KADHAFI…

    Rappel – Révolution – de la jeunesse tunisienne par Rageh Omar.

    Source : http://www.youtube.com/watch?v=V7CuSADLyA0




    0
  • Zegdou
    6 avril 2011 at 12 h 48 min -

    Le changement de régime c’est le réve de beaucoup d’Algérien mais si ça se passe pacifiquement.Les prédateurs occidentaux,surtout la France de Sarcosy qui est là en train d’attendre l’occasion pour faire activer la croisade comme le cas de l’Iraq,l’Afghanistan,la Libie et recemment laCote d’ivoire.Donc il faut etre vigilant sur ce point afin de preserverl’ indépendencede del’Algerie.




    0
  • Dahmane
    6 avril 2011 at 15 h 07 min -

    Historiquement, le peuple algérien ne s’est jamais soulevé spontanémment, il a surtout était obligé de soutenir un camp ou un autre ainsi, en 54 le FLN comme la France ont obligé le peuple par la terreur à les soutenir le match s’est soldé par la victoire du FLN, c’est également le cas en 91-92 encore en faveur du FLN.
    Je ne crois donc pas que le peuple algérien se soulévera seul comme en tunisie ou Egypte, Yémén…
    Reste à savoir qui à plus de « Force » pour obliger le peuple à le suivre (y compris pacifiquement), le FLN encore une fois de plus ou l’opposition mais laquelle?




    0
  • Adel
    6 avril 2011 at 16 h 12 min -

    @Djahida

    Bonjour,

    Je trouve votre point de vue intéressant. Ce que vous préconisez pourrait être la voie à suivre si le pouvoir lâche du lest et permet aux partis et associations d’activer librement, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

    Il y a une odeur de pourriture dans notre pays, qui n’est pas du tout propice à l’action citoyenne. Qui peut vivre dans une maison où flotte en permanence une odeur nauséabonde?

    Il faut ouvrir les fenêtres et laver à grande eau.

    Cordialement




    0
  • aquerado
    6 avril 2011 at 18 h 31 min -

    Salam,
    Un pere de famille sur son lit de mort, vivant dans un entourage malsain et dangereux craignait la jalousie et la convoitise a l’egard de ses septs fils. Il leur demanda a chacun de lui ramener deux batons de bois. Il leur dit de briser leur bout de bois, ce qu’ils firent sans grande peine. Ensuite il leur demanda d’unir et de lier les septs autres batons restants, et leur proposa a chacun de s’y essayer encore. Aucun d’entre eux ne reussi dans cette nouvelle donne. Puis il s’eteignit sans dire un mot. Cette anecdote pourrait etre une belle lecon pour les Algeriens afin de passer au travers de beaucoup d’ennuis. Je voudrai ajouter un texte que je trouve tres beau et qui provient de l’imam Ali que DIEU soit satisfait de lui, dans sa voix de l’eloquence. « Developpez la sympathie, l’amitie et l’amour et aidez vous les uns les autres. Prenez soin de ne pas rejeter autrui et de mal le traiter et non avec bien veillance. Exhortez les gens a faire le bien et a s’abstenir du mal. Sinon le vicieux et le mechant seront vos chefs supremes et si vous permettez volontairement a de telles personnes d’etre vos dirigeants. Alors ALLAH n’entendra pas vos prieres. »




    0
  • FAITS&DOCUMENTS
    6 avril 2011 at 18 h 59 min -

    @Zegdou

    Vous dites :
    « il faut etre vigilant sur ce point afin de preserverl’ indépendencede del’Algerie. »

    Pas seulement « vigilant » mais s’en méfier et s’approcher d’eux comme la mangouste du crotale! Lisez conc çà :

    « Vous ne verrez jamais des pilotes de l’OTAN devant un tribunal de l’ONU. L’OTAN est l’accusateur, le procureur, le juge et l’exécuteur car c’est l’OTAN qui paie les factures. L’OTAN ne se soumet pas au droit international. Il est le droit international. »

    Très « humanitaire » tout cela, non ?!




    0
  • W A H I D
    6 avril 2011 at 23 h 03 min -

    L’erreur des révolutionnaires libyens c’est leur prise des armes, ils auraient pu résister même devant les armées libyennes sans prendre être tentés de prendre les armes, et du coup auraient éviter de la guerre qui est militairement et politiquement favorable a Kadhafi y compris.

    Si les révolutionnaires ont resté victime devant les assauts de Kaddafi, et laisser les européens et américains s’occuper de leur sécurité comme stipule par la résolution 1973, l’équation aurait été différente, le régime de kaddafi serait devant une situation dangereuse et la chute serait non négociable et inévitable, c’est ce que les Yéménites ont réussi a faire, a rester pacifique devant les provocations des hommes de Saleh.

    W A H I D




    0
  • hakimM
    7 avril 2011 at 0 h 57 min -

    Notre problème c’est qu’on n’est pas d’accord sur trois choses entre algériens.
    1) Qui va-t-on mettre dans les premiers rangs comme chaire a canon qui perdront la vie et combien de centaines d’Algériens vont-ils accepter le sacrifice.
    2) Qui va-t-on mettre derrière ce premier rang qui vont être blessés, torturés, emprisonnés et subir des supplices sans pour autant mourir, et combien de milliers ou de dizaines de milliers vont-ils être bénévoles, leaders, déterminées, unis, etc..
    3) Combien vont rester dans les bureaux, dans les salons, dans la logistique ( soin, nourriture, eau, réconforts, etc.) et combien de millions de gens vont se disputer cette troisième catégorie.

    Remplissez vos nom dans les 2 premières catégories, moi je vous trouverez des millions dans la troisième!!!.
    Soyons honnêtes avec nous mêmes, soyons braves et courageux et les solutions viendront.

    Si nous arrivons a coïncider la grève de Sonatrach avec celle de Sonelgaz avec celle des PTT, etc. nous serons des champions. Commençons par le commencement, puis on peut rêver de faire comme la Tunisie et la Libye.




    0
  • W A H I D
    7 avril 2011 at 3 h 18 min -

    L’erreur des révolutionnaires libyens c’est la prise des armes, ils auraient pu résister même devant les menaces les frappes et les assauts des armées et mercenaires de Kaddafi sans tomber dans le piège de l’enlisement dans la confrontation et résister a la tentation de se défendre en prenant les armes, et du coup auraient éviter la guerre civile qui est militairement et politiquement a l’avantage de Kadhafi.

    Si les révolutionnaires sont restés le long de ce bras de fer avec Kadaffi pacifiques, leur situation de victimes devant les menaces et les assauts de Kaddafi, aurait obligé l’ONU d’arreter l’agression de Kadaffi, ça aurait été plus sensé de laisser les européens et américains s’occuper de leur sécurité comme stipulé par la résolution 1973, l’équation aurait été différente, le régime de kaddafi serait devant une situation d’agresseur et accusé de crime contre un peuple sans défense, sa chute, sa condamnation serait non négociable et inévitable, c’est ce que les Yéménites ont réussi a faire, ils sont resté pacifique devant les provocations des hommes de Saleh, malgré que les Yéménites sont traditionnellement armés et lourdement armés mais ils ont été très sages de laisser leurs armes chez eux pour combattre leur dictateur sans armes, et ils finiront par le chasser et le juger.

    Les journaux algériens ont annoncé un discours en Avril, et un congres national sur la crise politique Algérie très prochainement, j’espère que ahmed ouyahia ne va pas participé, et qu’il ne va pas changer d’avis, puisqu’il a dit, « qu’il y a pas de crise en Algérie ».

    Personnellement je souhaite que nous allons vers une assemblée constituante, les question qui se posent; serait elle une bonne idée si Bouteflika sera la personnalité politique qui va présider la transition ?, serait il un acte de patriotisme très significatif pour les Algériens et une retraite honorable pour sa fin de carrière politique ?.

    W A H I D




    0
  • Moh
    7 avril 2011 at 8 h 45 min -

    Le problème chez nous , ce n’est pas le pouvoir , c’est cette catégorie large de serfs jetables qui ne réagissent que lorsque leurs maîtres les jettent hors du dernier des cercles concentriques du système et qui sont plus royalistes que le roi.Le pouvoir ,ceux qui en parlent le moins en mangent le plus.Frites Mc CAIN
    « Rendez moi mes esclaves , je récupèrerais mon trône » a dit un roi déchu.En fait , les esclave ne s’indignent point,il y a ceux qui veulent un peu moins d’humiliation et ceux (les gynoïdes)qui développent le syndrôme de Stockolm mais il n’y a jamais qui aspirent à la liberté, ça, leur âme vile et servile l’exclut définitivement.(le chien et le loup.M. de la Fontaine).
    Salut.




    0
  • M.J
    7 avril 2011 at 10 h 43 min -

    @ Wahid.

    Exactement ! Non seulement ils ont donné un alibi à Kadhafi mais ils donneront un alibi aux puissances puour une intervention musclée et une mise sous tutelle de la Lybie qui sera dépecée comme un mouton.

    Et tout ça pour qu’un conseil composé de gens arrivés presque tous de partout de villes occidentales où ils se la coulaient douce, qui se déclarent opposants et qui surfent sur la vague qui leur est offerte par les évènements qui secouent le monde arabe.

    Salutations.




    0
  • ahmed
    7 avril 2011 at 13 h 25 min -

    Parlons peu et bien,ce régime est fini .Il se maintien à coup de dollars qu’il distribue contre une stabilité apparente . Le malaise est énorme,l’anarchie est totale . La solution est entre nos mains,allons vers le peuple et expliquons aux algériens que l’échec n’est pas une fatalité et que le changement est possible . L’indifférence qui touche notre peuple est liée à notre incapacité à adopter un discours simple et efficace .




    0
  • Kada
    7 avril 2011 at 14 h 00 min -

    Bonjour!
    Jacques BERQUE, le célèbre orientaliste né à Frenda en Algérie a répondu à la question: »pourquoi les arabes peinent-ils à rattraper les occidentaux, »
    « TRAVAILLEZ PLUS QU’EUX, VOUS LES DEPASSEREZ »
    Le pouvoir n’est pas fort , c’est ceux qui veulent son départ qui travaillent moins que lui. La preuve par 9 a été apporté par la Tunisie , l’Egypte quant en Lybie et au Yémen pouvoir et révolutionnaires
    sont au même niveau d’efforts.




    0
  • IDIR
    7 avril 2011 at 14 h 46 min -

    Les révolutions arabes ( en Tunisie et en Égypte ) doivent être source d’inspiration pour le monde y compris celui prétendant être moderne. Les leçons à mettre en avant : la répression ne servira pas… La solution en Algérie est « la solution tuniso-égyptienne », une transition – pacifique – en revanche, sans répression sanglante. La société civile a fait son choix, les historiens arabes ont pris note.

    En Libye, nous avons un mégalomane avec une armée privée et des mercenaires étrangers. Les simples citoyens sont en état de légitime défense armée. La Tunisie a ouvert la chasse aux « despotes arabes ». Kadhafi n’a jamais été une référence dans l’histoire de la Libye. Hier, Kadhafi a envoyé un message à Barak Obama pour une sortie de crise. Il lui a souhaité, également, une réussite pour les prochaines élections présidentielles aux États Unis.

    Lors du Sommet de Doha, le 30 mars 2009, Moubarak et Bouteflika ont déclaré forfait. Le ministre algérien des Affaires Étrangères se rappelle, sans doute, des frasques de Kadhafi. Celui-ci déclare, je le cite : « Je suis le doyen des chefs arabes, le roi des rois d’Afrique et l’imam des musulmans. ». Il a manqué de dire : je suis le Dieu des Dieux.

    RÉVOLUTION ÉGYPTIENNE

    Source : http://www.youtube.com/watch?v=lHtMBCpzBqU&feature=fvwrel




    0
  • HOUARI
    7 avril 2011 at 17 h 31 min -

    @Kada

    La reponse qu’a donné votre celebre orientatliste a mon avis n’a aucun bon sens.
    L’occident ne travaille pas plus que les Arabes, c’est archi faux..
    L’occident a tout fait pour laisser les Arabes dans cette situation.
    Comment voulez vous qu’un pauvre palestinnien puisse travailler fort sous l’occupation sioniste?????????.
    Comment voulez vous qu’un Irakien puisse travailler dans les conditions actuelles ???????????????. Avec Saddam l’Irak commencait lentement a decoller malgrés la dictature de l’epoque.
    Comment voulez vous qu’un yemmenite travaille fort sous une mediocrité dirigée depuis des decennies par des nuls et encouragée par l’occident ?????????.
    Pareillement pour les Tunisiens , les Egyptiens, les Libyens………etc, la liste est encore plus longue.
    D’apres vous, pourquoi les Algeriens ne travaille pas fort ????????????????????????????????????
    Est ce parcequ’ils ne le veulent pas ???. Est ce parce qu’ils n’ont pas les moyens de le faire ????????????????????????????????????????????. Ne soyons pas contradictoire et naifs.
    Non c’est faux les occidentaux ne travaillent pas plus fort que nous, ils ont toujours encouragé les mauvais, les incompetents dirigeants Arabes et hypocrites pour assurer leurs interets dans la region.
    Les occidentaux ont toujours voulu que les Arabes soient des clients, des payeurs et des assistés sur tous les plans.
    La preuve en est pourquoi l’Iran (je ne dis pas que ce pays est Arabe nuance) derange cette occident ?????????????????????????????????
    Pourquoi la Chine fait si peur a l’occident ?????????
    Pourquoi l’occident en entier est derriere le developpement d’Israel a tort ou a raison ???????????????????????????????.
    En fin pourquoi l’occident a si peur des Islamistes??.
    Detrompez vous l’occident ne travaille pas plus que les Arabes , ils sont plutot plus serieux, plus malins, moins haineux entre eux, plus unis , plus sincere avec leurs peuples et ils planifient intelligement pour atteindre leur but et leurs cibles.
    Si non les Arabes ont tout pour depasser les occidentaux.
    Avec tout mes respects cher ami.




    0
  • aquerado
    7 avril 2011 at 17 h 38 min -

    Salam,
    La grave intervention du bouffon sarkozy en Lybie puis en Cote d’Ivoire peut permettre de penser que l’on retourne droit vers un colonialisme pur et dur. Demarche anticipee par la famille bush et poursuivie d’une maniere subtile mais non moins efficace par leur pantin obama. Si on y regarde bien de pres, ses actions ont pour but d’encercler et de detruire tous les pouvoirs refractaires a la volonte de l’occident par son bras arme l’otan et sa fabrication ideologique l’onu. Dans son jeu de salope, machine a faire la guerre, on cree d’une maniere judicieuse de graves distorsions economiques(fmi), politiques, ethniques au sein d’un pays, ainsi le chaos s’installe et au final on vient a sulfateuse retablir l’ordre mondial. Les malheureux dictateurs sont jettes a la vindictes populaires et l’occident lave de cet affront et blanchi du fait que la loi du plus fort est la meilleur peut continuer ses petites affaires. L’Algerie qui commnence a etre encerle de plus en plus a l’instar de l’Iran et de la Russie voit sur elle le piege se refermer de plus en plus. A gauche on constate le pouvoir Sioniste Marocain qui attend qu’ on se massacre entre nous pour venir comme une hyene finir le travail. Dans le sud l’africom attend d’une maniere impatiente son installation definitive pour dejouer « aqmi » et tutti quanti. A droite, la Lybie du tare n’attends plus que de tomber comme un fruit mur. Vu comment s’est parti, je pense qu’on aura beaucoup de surprises d’ici la fin de l’annee, patience et vigilance reste de mise.




    0
  • ventre – creux
    7 avril 2011 at 19 h 47 min -

    @ ahmed.le peuple algerien il a payer le prix fort du sang de la décennie rouge. (li-dari bel-mezwed ghi eli-messawett bih!)alors ils veulent plonger le pays dans une guerre civile sociale, baraket avec des centaines de millier de morts,disparus,orphelins blésses ect…, il faut un changement pacifique. en douceur (bel-houdou!)




    0
  • ventre – creux
    7 avril 2011 at 19 h 58 min -

    @ kada. pour nous les algeriens. (ilmaalabalekch) c´est l´odieux colonialisme qui nous a empeché d´évoluer, le criminel colonialiste il est la cause de tous nos malheurs depuis 1830 jusqu´a ce jour. oui enââm.




    0
  • Kada
    7 avril 2011 at 20 h 11 min -

    @ HOUARI

    Cher ami,
    « C’est faux,les occidentaux ne travaillent pas plus que nous »vous dites!
    Nous importons:
    – notre bouffe
    – notre habillement
    – nos médicaments
    – nos voitures (tous types et tous modèles )
    – nos livres
    – nos matériaux de constructions
    – notre armement
    – nos semences
    – notre papier
    – notre électro-ménager
    – nos avions
    – nos bateaux
    – nos fruits
    – nos pièces détachées
    – nos machines outils
    – notre petite instrumentation
    – nos boissons
    – nos meubles
    – nos engrais
    – nos chocolats
    – nos bonbons
    Etc.. etc..
    payés à 100% avec le pétrole.
    Jetez un oeil sur les chiffres du commerce extérieur , vous allez tomber à la renverse,
    Si on ferme nos ports et nos aéroports pendant 3 mois , tout s’arrêtera en Algérie.
    Respectueusement.




    0
  • Zendagui
    7 avril 2011 at 20 h 26 min -

    Djahida,

    Chapeau bien bas pour cette contribution. Le point fort que je me permets de reproduire :

    ‘’un peuple qui risque de revenir à sa forme primitive de protection :la tribu,enterrant à jamais le rêve des plus honorables d’entre nous , celui d’ERIGER UNE NATION.’’

    On n’y est depuis les années 80, nos têtes bien pensantes sortis du néant, ont érigé en chef lieu de wilaya d’anciens « lieux dits’’ répertoriés tel quel sur des cartes topographiques des années soixante au détriment de villes millénaires avoisinantes. Le decor étant planté a la plèbe d’assumer.

    Déjà en 1962 les marsiens, travestis pour la circonstance, y ont exercé leurs talents, les supposés laissés pour compte du même acabit ont pris le relais et au final LA CITE n’existe plus. Le citoyen qui a été, est devenu cet eternel t’nah assigné à voir le bateau quitter le quai.




    0
  • Psychose
    7 avril 2011 at 21 h 50 min -

    Bonsoir tout le monde,
    Chapeau Monsieur Lies pour ta contribution, je pense que tu as visé juste, et tu as eu ta cible.
    Le problème est en nous effectivement.
    J’ai eu l’occasion de séjourner en Tunisie, Maroc pour quelques jours de vacances, et j’ai même eu le privilège de passer trois jours en Lybie, croyez moi que les gens là bas (Tunisie, Maroc et Lybie) sont complétement différents de nous autres.
    Nous sommes de véritables GHACHIS au sens figuré et propre. Je ne parlerai pas des Européens dont la correction n’est plus à démontrer.
    L’egoisme est né chez nous pas ailleurs, nous sommes un peuple spécial, nous n’avons qu’à voir notre manière de nous comporter sur les routes avec nos voitures.
    Je vous raconte une petite blague:
    Il s’agit de six amis, deux sont algériens, deux européens et deux américains, qui ont rencontré leur destin. Celui ci leur est apparu à l’image d’un grand vieillard, et leur a dit de faire chacun un voeu qui sera vite exaucé. Il a auparavant séparé les amis de manière à avoir un couple de chaque nationalité, et leur a précisé que si le premier fait un voeu, le deuxième aura toujours le double.
    Aux deux américains d’avancer devant LE DESTIN, le premier a demandé une grosse somme d’argent qu’il a vite obtenue, le second en a eu le double.
    Les européens avancent à leur tour et le premier a demandé un chateau qu’il a obtenu, et le second en a eu le double.
    C’est au tour des deux algériens de faire leur voeux, mais chacun d’eux voudrait aller en seconde position pour avoir toujours le double. Aucun d’eux ne pourrait survivre à l’idée que son compatriote aurait le double. Comment faire ? LE DESTIN s’impatiente, et d’un air coléreux demande aux deux algériens de presser.
    Quand soudain l’un d’eux avança d’un pas décidé vers LE DESTIN et lui dit je commence le premier. Devinez ce qu’il a demandé au DESTIN: Je vous prie GRAND DESTIN de me rendre BORGNE….

    Salutations




    0
  • aquerado
    8 avril 2011 at 0 h 40 min -

    Salam,
    @mr Kada votre replique a l’emporte piece « travailler plus qu’eux vous les depasserez » est sterile et meme cynique, c’est pas etonnant que cela vienne d’un orientaliste. Travailler plus a perdre sa vie au detriment de sa famille, ses loisirs et sa spiritualite, non, merci beaucoup on deja donnes. Travailler intelligemment, oui. Les Algeriens ont compri que tout esprit d’entreprise est bloque des le depart, toutes portes sont fermees a l’avance quelque soit la meilleur volonte, par un systeme kafkaien instaure des 1962. Les Algeriens sont de tres grands travailleurs quand les conditions adequates sont etablies. Pour vous contredire et vous dire que tout depend de la volonte de dieu, je prendrai l’exemple Japonais. Pendant 50 ans il se sont battus d’une maniere folle a reconstruire leur pays et a tenir la dragee haute a l’occident qui les avaient aneanti nucleairement. En quelques secondes tous ces efforts ont ete reduits derechef a neant. Je ne sous estime pas les Japonais qui ont une des plus haute valeur morale de par le monde face a la catastrophe et ont une sagesse indeniable. Mais quand je constate les degats, je pense que rien ne sert de courir il faut partir a point.




    0
  • kitnad
    8 avril 2011 at 9 h 29 min -

    Notre grand drame en Algerie c’est que :
    NOUS VOULONS JOUIR DE LA DEMOCRATIE SANS QU’ON Y METTE LE PRIX.
    Et cela autant pour son avenement que pour eventuellement sa conservation.
    Une lutte sans merci de longue haleine contre avant toute chose son EGO .




    0
  • hamid
    8 avril 2011 at 13 h 38 min -

    VENTRE CREUX/ tu as raison le peuple algérien et je dis bien peuple n’a pas pas besoin de tuteur pour apprécier telle ou telle situation et est seul maitre à bord et ce n’est pas les élucubrations de tel ou tel pseudo meneurs qui lui feront changer d’orientation et ce n’est pas ce patriotisme déguisé de certains aventuriers de la plume qui lui feront changer d’avis.(mimouna taaraf rabi ou rabi yaaraf mimouna)




    0
  • Psychiatre.
    8 avril 2011 at 13 h 46 min -

    @Psychose.

    Votre style de rédaction rappelle les textes anciens. Vous semblez dire que nous visons des cibles alors que normalement notre seule cible est connue de tous sur le site.
    Se tromper de cible parfois est mortel, dit on chez les militaires, ce que nous ne sommes pas bien sûr ! =)
    لا يستحي الله ان يضرب مثلا بعوضة فما فوقها فا ما الذين آمنوا فيقولون انه الحق من ربنا واما الذين كفروا فيقولون مذا اراد الله بهذا مثلا
    صدق الله العظيم.

    Je vous rejoins pour dire que finalement nous ne sommes que des moustiques.




    0
  • Adel
    8 avril 2011 at 16 h 22 min -

    Ouyahia :

    «Certains ont oublié que l’Algérie, malgré le sang et les larmes, a mis en place il y a déjà 20 ans une démocratie pluraliste. Certains ont vite oublié que l’Algérie a déjà payé un prix sanglant aux calculs politiciens et à la quête du pouvoir pour le pouvoir.»

    Belle démocratie pluraliste, en effet, que celle qui a permis a son parti, le RND, de gagner les élections législatives, au lendemain de sa naissance. Miracle de la démocratie pluraliste du pouvoir des généraux.

    Qui t’a fait roi?




    0
  • aquerado
    8 avril 2011 at 16 h 59 min -

    Salam,
    @Psychose, je ne suis pas tout a fais d’accord avec vous sur l’egoisme des Algeriens. Tout est relatif, selon les conditions economiques et politiques dans l’ espace/temps et la subjectivite afferant a l’etre humain. Ici les Americains(usa) ont bati leur societe sur l’esprit d’entreprise et l’egoisme « me, myself,and I », mais il n’en reste pas moins que l’on peut trouver des Americains avec le coeur sur la main. Ici tout est structure, etudie, planifie, et tout est bati sur des lois solides qu’on essai de faire respecter avec celerite et rigueur. La navigation a vue est banie, c’est se qui fait leur force.Une anecdote, un jour je traversait Chicago avec un « 18 roues » comme aiment a le dire les Quebecois, il y a avait de la construction sur « interstate », la 5 voies s’est rendue en une seule. Je virais donc vers la gauche lorsque un petit malin voulait forcer le passage alors que j’ etait presque sur la seule voie unique. Je ne l’ai pas laisse passer. Apres les travaux, je rejoins la file de droite et voila qu’il me depasse le cellulaire a la main, completement fou de rage. j’avais compri qu’il essayait de faire le 911. Imaginez vous que 5 minutes plus tard la police sirene hurlante etait derriere mon dos. Cette reponse fulgurate a un appel de detresse d’un citoyen m’avait impressionne. Par contre en Algerie quand la volonte politique du pouvoir criminel n’y est pas, rien ne peut se faire. On l’a bien vu a Bentalha ou toute une population etait en detresse et la caserne d’a cote n’a daigner repondre.




    0
  • ventre – creux
    8 avril 2011 at 18 h 31 min -

    @ hamid.(rak biid) tu as raison! (eli bayyd ala zaza yasema baaklou li dari bel mezwed ghi eli mesawett bih) proverbe arabe.




    0
  • Djamelito
    8 avril 2011 at 18 h 51 min -

    @aquaredo

    « On l’a bien vu a Bentalha ou toute une population etait en detresse et la caserne d’a cote n’a daigner repondre. »
    ——————–
    Le plouc de Belkeir avait osé dire que ses « boys » n’étaient pas intervenus « pour ne pas aggraver les choses » !!! Et de prendre à témoin les experts militaires du monde à témoin !!! Sacré Belkheir!, va….. !

    Quand tu n’as pas honte, alors fais et dis ce que tu veux !




    0
  • Andalousya
    8 avril 2011 at 19 h 57 min -

    En ce qui concerne le changement en Algerie notre chère Algérie, il faut avant toute chose se dire que le peuple Algérien ne sera jamais dupe de ces soi-disants opposants Algériens et ne devra jamais être trompé par les opposants amis de l’occident !
    Gare à l’illusion de l’aide étrangère et des lendemains « coloniaux » qui déchantent !
    Il se peut qu’un régime chancelant , aux abois basculera l’Algérie et les Algériens dans le chaos.. en créant une opportunité aux vautours venus du Nord. Attention mes frères et soeurs, attention au mirage des bombardements « humanitaires » ! N’acceptons aucune opposition Algérienne »occidentalisée » dormante à l’abri des salons parisiens en compagnie de B. H.Lévy and Co. SOYONS VIGILANTS PAS DE DETOURNEMENT D’UN EVENTUEL SOULEVEMENT POPULAIRE par une poignée d’Algériens à l’image d’un Tchalabi Abdeljalil O.Souleymane, Ghannouchi et compagnie.
    La révolution Algérienne a été détournée à l’aube de l’indépendance par une poignée d’Algériens amis de la France et nous vivons aujourd’hui ce cauchemar. N’oublions jamais cela. VIGILANCE et refus de toute aide militaro-humanitaire.
    Vive le changement en Algérie avec le peuple Algériens, encadré par des vrais Algériens libres de tout lien avec le néocolonialisme des temps modernes.
    ALLAH AKBAR WA ESSALAM ALEYKOUM.




    0
  • Liès
    8 avril 2011 at 20 h 25 min -

    Salutations à toutes et à tous.

    @ À nos amis internautes, bonjour.

    La résistance au changement est un phénomène psychologique relativement courant, appelé aussi immobilisme, consistant à désirer le statu-quo et à tenter d’obtenir par diverses formes de comportements son maintien.

    Les gens s’opposent au changement et cherchent à préserver le statu-quo, tout simplement pour ne pas troquer la sécurité que leur procure une situation qu’elles connaissent déjà et à laquelle elle se sont habituées, contre un départ vers l’inconnu qui leur procure malaise et aversion à cause des incertitudes.

    La résistance au changement est particulièrement étudiée en psychologie du travail; elle s’applique aussi à la politique.

    Ainsi donc, dans le domaine du travail, les résistances au changement traduisent ce besoin de repères, que l’importation rapide d’une nouvelle façon de travailler, non comprise par les employés, risque d’altérer.

    Mais nous, nous allons rester dans le domaine du changement politique puisque c’est là notre sujet de discussion et de réflexion.

    Le défi premier est de maîtriser les angoisses naturelles chez les gens.
    Les gens ont peur de l’inconnu, elles se sont habituées à des repères auxquels elles se sont familiarisées malgré leur côté misérable et injuste.

    Changer est évidemment une tâche difficile.

    C’est pourquoi il est conseillé de passer par une étape de préparation de la société et aussi des partenaires sociaux.

    Certains chercheurs ont sélectionné trois principes pour initier le changement  et mener ses étapes de transition :

    1- être attentif aux motifs du changement à l’intérieur des gens. Savoir écouter , déceler et comprendre chez les gens les aspirations au changement, les plus cachées et les plus imperceptibles, mais qui sont toutefois vives et légitimes.

    2- Créer des espaces où les gens se sentent écoutés en exprimant eux-mêmes leurs arguments, pour changer.

    3- Enfin, comme nous venons de le dire en haut : devant la difficulté de la tâche, il est conseillé de passer par une phase de préparation.

    Dans le cas de l’Algérie, pour les raisons que tous connaissent et qu’il n’est pas besoin de rappeler ici, le défi est de maîtriser les angoisses et amener les gens à avoir confiance.

    Maîtriser les angoisses et rebâtir la confiance brisée du citoyen, tel est le grand défi qui attend l’ensemble des élites composant la société algérienne : intellectuels (journalistes et universitaire), armée, le milieu des affaires, les partis politiques et le mouvement associatif, les étudiants, les femmes etc.

    Toutes les élites doivent s’impliquer et travailler ensemble d’une manière coordonnée et complémentaire.

    Et puisque le changement paraît objectivement difficile, il faudra passer par une étape de préparation de la société.

    Les experts disent que pour réussir un changement, il faudra une démarche ou une entreprise qui s’appuiera sur six éléments incontournables que je vais reprendre ci-dessous :

    1- Annonce du niveau du risque : annoncer aux gens le niveau élevé du risque et des dangers qui les guettent, afin de provoquer une prise de conscience.

    2- Responsabilité : Il s’agit de rendre la personne indifférente et dépendante, consciente du niveau de responsabilité personnelle que requiet d’elle le changement. Insister sur la responsabilité impérieuse de chacun.

    3- Des conseils clairs pour changer : Des conseils clairs donnés sous la forme de recommandations et non pas de prescriptions ou d’ordres, pour venir à bout de l’accommodement et de l’addiction à la situation du statu-quo.

    4- Une diversité d’options : Proposer un plan avec plusieurs scénarios futurs. Il faut projeter les gens dans le futur de plusieurs façons, qui les rassurent.

    5- Empathie dans le conseil : Instiller au sein de la population l’optimisme par rapport au changement plutôt que de lui faire des reproches sur sa façon de se conduire.

    6- Renforcement de l’auto-efficacité et de l’optimisme : Créer chez les gens ce sens du  »je peux, nous pouvons le faire », YES WE CAN. C’est essentiel, c’est l’une des clés du succès.

    Voilà, ceci est une étude rapide et sommaire que j’ai faite, pour les besoins du changement qui est à l’ordre du jour dans notre pays.

    Je saisis aussi cette occasion pour remercier notre compatriote @ Djahida qui a inspiré mon article par sa contribution que j’ai trouvé raisonnable et responsable, lorsqu’elle dit , je la cite :
    «une grande partie de peuple , aigrie par les révolutions ratées ,la délation, les chausse-trappes , la mauvaise foi et le discrédit de la classe politique, empêtrée dans les soucis quotidiens (li fina yekfina) se mure dans une indifférence coupable et parfois , chose désespérante, manifeste un désintérêt pour la politique , hypocritement affiché en public (Allah sehal 3lihoum)».

    Et elle poursuit un peu plus loin, je la cite :
    «La seule voie qui reste est la structuration de la société à travers des associations , des partis crédibles ayant une base solide et large , des moyens de communication intelligemment utilisés .Cela demande des sacrifices que doivent consentir les âmes nobles , le travail étant de longue haleine mais pas du tout ingrat.»

    Merci encore.

    Je remercie également mon compatriote @ Kada pour les contributions que je trouve pragmatiques et remplies de bon sens.
    J’éprouve un réel plaisir à le lire.

    Dans le même registre je déplore l’absence sur LQA de certaines bonnes plumes que je lisais avec joie et confiance, comme celles de nos compatriotes @ Karima et @ Said, pour ne citer qu’eux.

    DEMAIN NE SERA QUE PLUS BEAU, écrivait feu Rachid Mimouni.

    Le vent de l’histoire qui vient de se lever nous donne l’assurance de l’affirmer. Pour le bien de tous les algériens, sans exclusion, ni vendetta.

    Fraternellement à toutes et à tous.

    Liès Asfour.




    0
  • radjef said
    8 avril 2011 at 21 h 17 min -

    Bonsoir tout le monde. Le peuple algérien est sage, généreux, tolérant et paisible. Le peuple n’a jamais trahi personne. Les traîtres, les mercenaires, les narcissiques, les égoïstes, les déviationnistes, ce sont les autres. Le peuple, dépouillé de tous ses moyens, est aujourd’hui coincé entre des âmes boiteuses qui pensent pouvoir ressusciter la république dans les salons, de sombres personnages coptés à leur insu qui n’ont en tête qu’utiliser la liberté, la democratie, les droits de l’homme, le mécontentement et la douleur de la foule pour soulever le trophée du trône et un pouvoir sans identité qui passe son temps a fomenter des complots, des intrigues et investir dans la terreur, la corruption, l’ignorance et la peur pour se maintenir. Le peuple algérien est conscient de la situation dans laquelle il se trouve aujourd’hui. Par ailleurs, le peuple sait qu’il a en face de lui des adversaires redoutables qui ont pour nom la haute finance internationale et la grosse industrie militaire qui utisent le principe de la democratie pour spolier les peuples de leur dignité et de leur souveraineté.




    0
  • ventre – creux
    8 avril 2011 at 23 h 08 min -

    certains pseudo-démocrates amis des néo-colonialistes et les sionistes. comme les generaux DAF. la france protége et preserve les generaux criminels qu´elle a formé autre fois et poussé a la tête du pouvoir au fil des années ceux la assurent leurs monopole économique sur l´algerie et tous les deux s´enrichissent au détriment du peuple algerien qui a tant soufer au temps du colonialisme et qui souffre toujours sous le néo-colonialisme.sur le plan économique la france est supposé être le premier partenaire de notre pays mais lequel si ce n´est un partenaire anomal en effet, depuis l´independance aucune boite francaise n´a investit en algerie l´idée est de vendre le produit tout prét et que seront les intermédiaires entre les PDG francais et le peuple algerien??? pas de panique les généraux criminels DAF sont la pour servir le maitre, il y a le général du sucre,celui du café,du médicaments. bien sur ils ne sont pas conserner par les taxes douaniers vu que c´est eux l´état.




    0
  • Bladi
    9 avril 2011 at 8 h 05 min -

    Oh mon beau pay que tu me manques! Oh mon pays c’est pour quand ta deliverance des sanguinaires! L’Algerie meurt au ralenti alors qu’on continue a debattre.

    Sommes nous dignes du sacrifice ultime de nos parents et grand parrents? Sommes nous dignes de ce beau pays? Qu’allons nous laisser a nos enfants et petits enfants? Que ce qu’ils ont faits pour heriter des generations de laches que nous sommes devenus.

    Jusqu’a ce que nous aggissons comme des hommes et femmes libres nous seront toujours pietines.




    0
  • Mohamed YAHIAOUI
    9 avril 2011 at 9 h 54 min -

    Assalamo Aleikoum

    En ce qui concerne l’organisation  » terroriste  » AQMI, ce n’est que la suite des sinistres GIA , et ensuite du GSP entièrement manipulés par le DRS , consulter le site ANP.ORG
    AQMI sert plueirs objectifs
    1) Salir les mouvements Islamiques révolutionnaires comme le HAMAS en Palestine occupée , ou le HEZBOLLAH qui pour la première fois de l’histoire  » guerrière  » du monde Arabe à réussi non seulement à résister à l’armée sioniste et colonialiste, mais à infliger de lourdes pertes à la soi-disante « invincible TSAHAL  »
    pres de 120 Chars et autres vehicules blindés détruits et plusieurs centaines de soldats sionistes tués et un grand nombre de blessés.
    Ces deux organisations HAMAS et HEZBOLLAH ont dénoncé AL QAIDA et AQMI cette dernière a servi d’alibi pour l’installation de deux bases Americaines dans la region d’ILLIZI au sahara Algerien, une base de la NSA avec systèmes d’écoutes electroniques, relayés par satellites, et une base opérationnelle et d’entrainement des forces spéciales Américaines,en relation avec l’organisation de sécurité et de mercenaires EXECUTIVES OUT COMES, ces derniers sous contrôle des forces spéciales de la CIA et du MOSSAD, plusieurs chefs de ces équipes de mercenaires sont des « anciens Officiers Israéliens « , et sans oubliers certaines forces spéciales du DRS, recrutés parmis les éléments les plus criminels des régiments de para-commandos de l’ANP;
    Toutes ces forces de sécurité et de renseignements manipulent AQMI au sahara , lui fournissent la logistique ( Armement , munitions , carburants pieces détachées,vivres, et 4X4 neuves quand les anciennes sont hors d’usage.
    Ou sont les base arrières d’AQMI , réponses dans les bases secrètes du DRS au sahara .
    Ou sont détenus les otages détenus par AQMI ?
    La DGSE Française et la DCRI le savent , il suffit tout simplement que SARKOZI , le Président Français, téléphone directement au Général MEDIENNE ? qui aussitôt donnera l’ordre de leur libération, à condition bien sûr que les autres clans du DRS soient d’accord ,MEDIENNE n’est plus le patron à 100% du DRS,
    plusieurs Généraux et Colonels ont des relations privilégiées soit avec la CIA , soit avec le MOSSAD , ou encore avec le MI6 Britannique .
    Reflechissons : plus d’AQMI au sahara , donc les bases Américaines deviennent inutiles , et les Généraux Algériens risquent de ne plus avoir de protecteurs , afin de continuer à bénéficier de l’impunité suite aux terribles massacres de populations pendant la decennie noire, sachant que les Américains ont remplacés les Français , non seulement dans les intérêts des champs petroliers et gaziers , mais aussi dans la formation des officiers Algériens dans les Académies militaires US,et dans les écoles spéciales de la CIA .
    ZEROUAL d’abord et ensuite BOUTEFLIKA ont été les artisans de ce rapprochement avec l’Amérique .
    Autre trahison scandaleuse , des Officiers du MOSSAD et du SHIN BETH , sous couvert d’EXECUTIVE OUT COMES , ont été instructeurs à l’académie militaire de CHERCHELL qui forme les jeunes Officiers Algériens.
    BOUTEFLIKA dès le début de son mandat avait rencontré à l’époque à Rome , Dany YATOM le chef du MOSSAD , et a demandé à ce dernier la fourniture de matériel de sécurité et de surveillance electronique de fabrication israelienne, pour la protection VIP , ainsi que la formation d’Officiers Algeriens en Israël
    N’oublions pas qu’un ancien Ministre MALIEN , a accusé le DRS de manipulé AQMI , mais parions que ce  » petit ministre Africain  » a été certainement mis  » en veilleuse  » afin de lui faire éviter les medias internationaux , et surtout les ONG de défense des Droits de l’Homme
    Pour l’instant nos Généraux ont de « bonnes nounous  » qui veillent sur eux.
    Mais jusqu’à quand ?




    0
  • HOUARI
    9 avril 2011 at 19 h 50 min -

    @Kada
    Avec tout mes respects, encore une fois je crois que tu melanges tout, soit par ignorance soit par entetement .
    Chez nous a Oran on dit MAAAZA OUA LAW TARET, mais avec toi c’est BNADEM OUA LAW TAR.
    Cher ami je respecte ton point de vue, mais je ne le partage pas. Pourquoi ?????????????????????????????.
    La liste que tu as enuméré et sur laquelle je suis entierement d’accord avec toi, ne fait pas forcement des Algeriens ou des Arabes des peuples qui ne travaillent pas fort mais c’est le fruit et le resultat d’un systeme qui a fait que ces peuples soientt ainsi et que les peuples deviennent ce qu’ils sont.
    Dans ta fameuse liste, tu as cité la dependance alimentaire, le linge, les bonbons, et tu dis que tout vient de l’etranger chapeau c’est vrai , mais sache bien cher ami que cela est voulu et premedité par des corrompus qui dirigent ce pays. Ces corrompus qui ont voulu faire de l’Homme Algerien ou Arabe un tube digestif. Ils ont instauré des lois qui encouragent la speculation, le vole, l’arnaque et qui favorisent LA MEDIOCRITÉ, l’economie du clientelisme, du trabendo et de l’import-import et ce au detriment de l’innovation industrielle, de l’investissement dans la PME, PMI pour qe les Chakib Khellil, Khalifa, Oultache, Nezzar, Boutef, Ouyahia, Zerhouni, Saadi, DRS, UGTA, SNAPAP….ETC, soient les portes parole de nous autres. Ces corrompus ont assassiné l’industrie legere au profit du monopole de l’industrie lourde fictive et etatique . Comment veux tu travailler fort avec une mafia, avec des corrompus qui vivent fort sans travailler fort.
    Tu cites la technologie de pointe c’est vrai que tout vient de l’etranger ainsi que les livres , mais il faudrait en citoyen sage et intelligent se poser la ou les questions qui suivent qui a provoqué la fuite de nos cerveaux a l’etranger?? et pourquoi ?????????. Pourquoi l’université est devenue aussi mediocre que ce qu’elle est ????????, Pourquoi dans nos pays ou rien ne se produit l’ingenieur chome ??????????, pourquoi le medecin chome ???????????????????????, pourquoi le bourgeois fuit le pays et hesite d’investir dans son propre pays ??????????????????, pourquoi le Zaouali chome ?????????????????????????, E t en fi pourquoi, seule le ou la pistonné, le fils ou la fille de x travaille .
    C’est beau de parler de constats, mais il faut faire des analyses plus profondes que ce que tu presentes.
    Ne dt-on pas que pour construire tres haut il faut creuser tres profond. Mais dans un systeme MAFIOCRATIQUE, VOYOUCRATIQUE comme le notre et comme celui des autres pays Arabe, ils ont voulu construire tres haut sans pas creuser du tout, finalement ca s’est effondré sur eux.
    Non, encore une fois les occidentaux ne travillent pas plus fort que nous.
    Eux, contrairement a nous autres, ils travaillent pour le pays, pour le citoyen, pour eux meme et avec des competents.. Tout est le fruit du pouvoir en place.
    Sans rancune cher ami.
    Amicalement votre.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique