Édition du
26 July 2017

Nos étudiants seront au rendez-vous de l'Histoire.

Djameleddine Benchenouf

 

Le grand jour est enfin arrivé!

 

Nos étudiants seront au rendez-vous de l’Histoire.

 

Ils ont décidé, sous la houlette de la Coordination nationale autonome des étudiants(CNAE), d’investir la rue, pour s’impliquer dans une dynamique de changement, et rehausser l’Université algérienne au rang privilégié qui était le sien, avant que ce régime odieux ne la plonge dans la fange de la médiocrité et de l’opportunisme.

 

Lors d’une conférence donnée à la faculté de Bouzaréah, Hamzaoui Abdelkrim, le porte parole de la CNAE a déclaré que les étudiants seront nombreux, en ce prochain 12 avril, un million ou plus, et qu’ils marcheront de la Grande Poste au Palais du Gouvernement, malgré l’interdiction du régime.

 

 » Nous sommes contraints par les circonstances d’investir la rue pour nous faire entendre et pour amorcer le sauvetage de l’Université algérienne de l’impasse dans laquelle elle a été précipitée... » a-t-il déclaré, lors de la même conférence.

 

Nous avons appris, depuis peu, que des pressions intolérables sont excercées contre les organisateurs, pour les dissuader de marcher dans la capitale. Parce que cette fois-ci, le régime sait ce qu’il risque si cette manifestation a lieu. Ce régime odieux a toujours fait en sorte que l’Université algérienne soit ravalée au rang de magma informe, sans autre consistance que celle de l’oportunisme, et sans autre valeur que celles du régime lui-même, la médiocrité, l’incompétence, la corruption…

Le régime a toujours fait en sorte que le milieu universitaire soit coupé du peuple, de ses aspirations, de ses rêves.

 

Les étudiants n’ont jamais été considérés autrement que comme un vivier de compétences médiocres, pour faire fonctionner, tant bien que mal, sa machine technocratique, parce qu’il faut bien qu’il y ait un peu d’eau dans les robinets, que les contingences de la vie oridinaire soient prises en charge, autant que faire se peut.

 

Mais le régime s’est toujours méfié des étudiants qui s’organisent et se structurent, qui s’interessent au sort de leur peuple, qui s’impliquent dans les luttes sociales. Aussi, a-t-il toujours pris soin d’infester les milieux universitaires de milliers de ses agents DRS(BSP), de dizaines d’organisations de tout genre, et de syndicats estudiantins à sa solde. L’Université algérienne a toujours été l’objet d’une surveillance accrue. Parce que le régime a toujours su que c’est de l’Université algérienne que viendra le souffle de la liberté qui le balaiera.

 

C’est pour cela, et pour empêcher que ce régime odieux ne parvienne, encore une fois, à nous priver de nos forces vives, à dévoyer, encore une fois, nos aspirations les plus légitimes, à étouffer dans l’oeuf, encore une fois, cette révolution qui gronde dans nos universités, que nous devons tous nous mobiliser avec nos frères et nos enfants qui vont marcher à Alger.

 

Ils vont manifester pour exiger que l’Université algérienne retouve ses lettres de noblesse. Et c’est tout ce que nous demandons.

Parce que dans un pays où l’Université joue son rôle, plein et entier, un régime tel que celui qui nous broie, n’a pas sa place.

 

Si nos étudiants parviennent à occuper la rue, ce sera le début de la renaissance de toute la nation algérienne. Il ne faut pas douter de cela!

 

Impliquons nous tous dans cette grand et généreuse initiative!

 

Relayons l’Appel auprès de tous nos compatriotes!

 

Usons de Facebook et de tous nos sites internet pour que toute l’Algérie soit aux côtés de nos étudiants!

 

Vive l’Algérie, vive la liberté, vive la démocratie, vive une Université digne de ce nom!

 

Que vienne l’heure de la délivrance et de la dignité!

 

D.Benchenouf


Nombre de lectures : 1906
15 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • SID ALI
    10 avril 2011 at 20 h 37 min - Reply

    Ce sont les étudiants qui doivent donner le coup d’envoi de la révolte générale pour exiger le départ des dinosaures. Sans eux, il sera difficile d’impulser une dynamique pour le changement.
    Allez les gens commencer et nous les vieux nous serons à vos côté, promis !
    Moi je me permets de dire aux jeunes qu’il ne faut pas écouter ceux qui vous proposent un changement de « l’intérieur du système ». Cette méthode est impossible car le monstre qui symbolise le pouvoir est une hydre à plusieurs têtes qui peut survivre à toute amputation de ces organes sans aucun problème que ce soient ses tentacules (FLN), ses têtes (RND), ses yeux (MSP)ou ses bouches (UGTA)
    Donnez-nous de l’espoir chère jeunesse !




    0
  • fouad
    10 avril 2011 at 20 h 45 min - Reply

    Si les jeunes savaient l’écart qui existe entre les universités algeriennes et celles des pays occidentaux , je crois qu’ils seront 10 millions à sortir dans la rue pour deloger les voyous de ce regime qui ont plongé le pays dans un le sous developpement chronique que nous observons.




    0
  • rachid
    10 avril 2011 at 21 h 26 min - Reply

    OK faites le!! Mais gare aux intrus! et inspirez vous de vos freres Tunisiens et Egyptiens! FOI D’UN RETRAITE!




    0
  • D B
    10 avril 2011 at 21 h 44 min - Reply

    Attention chers compatriotes étudiants! Cette initiative peut devenir une action décisive. Elle peut déclencher un processus hautement civique, éminement politique, qui ouvrirait la voie à un changement radical du régime. Celui-ci ne sera pas dupe. Il appréhendera cette menace pour sa survie à sa véritable portée, et fera tout pour la faire capoter. Il va envoyer un grand nombre d’agents provocateurs parmi vous, il va tenter de semer la zizanie entre vous, il va tenter de corrompre certains parmi vous, faire du chantage à d’autres, et user de toutes les tactiques habituelles pour casser votre mouvements. Vous devez rester soudés les uns aux autres, et éviter de succomber aux provocations. Vous avez une immense responsabilité. Si vous réussissez à convaincre un grand nombre d’étudiants à marcher pacifiquement, malgré l’interdiction qui va tomber, vous allez entrer dans l’histoire, de plain pied. Haut les coeurs!




    0
  • hakimM
    10 avril 2011 at 23 h 04 min - Reply

    Si le peuple entier ne se solidarise pas avec les étudiants, ca sera la plus grande chance ratée.
    Ils sont instruits, non violents, peuvent s’organiser, ont les mots qu’il faut, jeunes et contre la corruption, en plus, ils sont apolitiques et non régionalistes.
    Que peut-on demander de plus pour s’unir avec eux.




    0
  • HAMMANA
    11 avril 2011 at 6 h 58 min - Reply

    J’ajoute simplement qu’il ne faut pas compter sur l’opposition et meme si un parti politique vous propose son aide d’encadrer cette marche,dites-lui de rester à l’écart car il le fait pour deux raisons:
    1)-Vous infiltrer pour créer la diversion au sein de votre mouvement afin qu’elle bascule dans la violence;ce qui justifierait une intervention musclée des services de sécurité qui malgré tout vont intervenir,
    2)-Exploiter l’évènement pour son propre compte dans un esprit populiste pour les grands rendez-vous électoraux.
    L’instrumentalisation du mouvement peut-etre l’oeuvre d’une personnalité à la recherche de plus de notoriété.
    Il faut etre vigilant pour éviter la récupération de votre mouvement par les prédateurs de tous bords car vous allez vous lancer dans la gueule du loup et ce n’est pas x ou y qui va venir à la dernière minute pour en rafler la récolte.
    C’est une marche estudiantine par et pour les étudiants et elle doit le rester.
    Je suis sur que si votre marche réussira(et elle réussira in challah quelque soit la réaction du régime car elle aurait été un message fort à son adresse)ce sera le compte à rebours de son déclin.
    Vous etes au rendez-vous avec l’histoire,tenez bien.
    ALLAH YOUWAFIKOUKOUM




    0
  • Byla
    11 avril 2011 at 12 h 24 min - Reply

    Salam alaykoum,

    Article encore pertinent, éclairant sur le rôle essentiel de l’éducation et de la vitalité de nos étudiants.
    Merci et j’espère que Dieu vous comblera de ces bienfaits pour vos efforts.
    C’est leur avenir dont il est question.

    On insistera jamais assez sur la démarche PACIFIQUE.
    C’est essentiel pour la réussite. Les spoliateurs rêveraient de replonger le pays dans la violence, car en fin de compte ils en sont les seuls bénéficiaires (la manne du pétrole continuerait à remplir leurs poches dans le chaos au détriment du peuple).

    Malgré les difficultés à venir, l’attitude pacifique et déterminée est essentielle à la réussite inchaAllah.




    0
  • Birek
    11 avril 2011 at 12 h 50 min - Reply

    A Fouad.
    D’accord avec vous, mais pour qu’ils puissent réduire l’écart entre les universités occidentales et les « universités » algériennes,il faudrait aussi qu’ils puissent déloger les 95 % de nullards qui leur dictent des « cours ».




    0
  • Sidiwalou
    11 avril 2011 at 16 h 12 min - Reply

    @ Birek,
    Bonlour à vous oua Salam âala El- Djami3.
    Je me donne la liberté de vous dire que les enseignants Algériens ne sont pas des nullards comme vous le stipulez avec une pointe de `Kombléxé’. J’ai connu des enseignants de toutes nationnalité, Français, Anglais, Américains, Canadiens, Bélges et j’en passe, et je vous assure Monsieur Birek que nous n’avons rien à envier aux autres. Ce qui nous diminue par rapport aux autres ceux sont les moyens dont disposent les autres et que nous n’avons pas nous autres du fait que les responsables ont instauré un système qui qui fait émerger les trabendistes et qui affame (au sens propre et figuré) l’enseignant pour des raisons que vous savez même si vous vous voilez la face avec un tamis ou avec les doigts de la main à la tartuffe.
    Que Dieu vienne en aide à ce peuple qui ne mérite pas tant de souffrances.
    SALAM.




    0
  • fouad
    11 avril 2011 at 20 h 20 min - Reply

    À monsieur birek
    95 % sont nuls? Dans un pays ou les vrais statistiques ne sont jamais devoilés je suis etonné de votre chiffre. D’où vous avez ramener ce chiffre? Admettons que votre chiffre est vrai. Quand on arrive à ce chiffre le probleme ne sont plus les enseignants mais les responsable du secteur qui sont nommé comme vous le savez par le DRS.Connaissez vous le DRS? Cette succursale de la trahison qui se colle comme un virus sur le dos du peuple algerien.




    0
  • Iskander DEBACHE.
    12 avril 2011 at 16 h 39 min - Reply
  • HOUARI
    12 avril 2011 at 17 h 56 min - Reply

    Dans un systeme nuls seul les nuls sont professeurs.
    La preuves l’université forme des nuls a l’exception des 5% doués.
    Qui dit systeme nul, dit prof nul, et qui dit prof nul dit resultat nul.
    EFHAM YAL FAHEM




    0
  • Amad Malik
    13 avril 2011 at 12 h 23 min - Reply

    LA JEUNESSE ALGERIENNE ECRIRA LA VRAIE HISTOIRE DE LA NOUVELLE ALGERIE LIBRE ET DEMOCRATIQUE…apres le silence meprisant d´un pouvoir aux abois…
    Le monde entier a vu les images tres fortes de milliers d´etudiants algeriens tabasses sans pitie, dans le sang par les matraques des policiers haineux, insultants devant le siege de la presidence a El Mouradia.
    C´est la meilheur preuve d´un regime aux abois apres toutes les manipulations, complots et perversions pour diviser le peuple algerien.
    Apres CINQUANTES LONGUES ANNEES de domination du FLN, RND et leurs « clones » (plus que le criminel Gaddahfi, leur complice) qui ont trahis le sermon fait aux chouhadas, assassine l´elite algerienne de 1962 a ce jour et mene notre cher pays a la ruine totale ainsi que son peuple, voila maintenant l´heure de verite qui SONNE LE GLAS pour tous « les cadavres et charognards » d´un pouvoir criminel, corrompu et incompetent…
    La jeunesse algerienne est forte de 25 millions de jeunes sur les 36 millions d´habitants et rien ne peut l´arreter CAR NOUS SOMMES LES PLUS FORT SUR LE TERRAIN…
    Nous ne sommes pas seul, le monde entier nous observe par la grace d´Allah et NOUS VAINCRONS LES FORCES DU MAL qui ont rendu notre pays, notre peuple miserable.
    C´est le moment ou jamais, car le regime criminel est en pleine panique et ne sait plus ou donner de la tete.
    LA LIBERTE NE SE DONNE PAS, IL FAUT LA PRENDRE DE FORCE en expediant tous « les cadavres et charognards » du FLN. RND, DRS, Generaux, leurs « clones » et leurs valets en Enfer pour toujours. L´HEURE EST GRAVE, RESTONS UNIS JUSQU´A LA VICTOIRE FINALE…
    Vive la jeunesse algerienne, vive la liberte et la democratie pour une ALGERIE NOUVELLE. NIDHAL, NIDHAL HATA YASGOUT ENIDHAM EL KHABTH…
    Malik




    0
  • AS
    14 avril 2011 at 12 h 56 min - Reply

    si ils ne bougent pas ce seront eux la prochaien generation sacrifiee…




    0
  • AS
    14 avril 2011 at 13 h 03 min - Reply

    l’action est decisive car elle prouve a toi en premier DB ce que je te dis depuis 2008… le DRS a implose tout comme l’armee il y a deux agendas national et international… les generaux coupes du peuple et de leurs relais intermediaires au sein des services comme en egypte feront les frais et paieront la facture… tu comprends pourquoi les europeens tremblent car la libye reprendra alors le bon cours de l’histoire et tout le maghreb puis l’Afrique en tout cas c’est ce que tout le monde veut insha Allah




    0
  • Congrès du Changement Démocratique