Édition du
25 March 2017

Communiqué du collectif de soutien aux revendications du peuple algérien

Communiqué

 

MONTRÉAL, le 13 avril 2011 – Depuis la révolte des jeunes qui avait fait 5 morts et des centaines de blessés en janvier dernier, l’Algérie n’a cessé d’être le théâtre de manifestations menées par différentes franges de la société pour revendiquer à la fois des droits sociaux et politiques. Ces manifestations ont toutes été empêchées et réprimées, faisant à chaque fois de nombreux blessés. La dernière en date est celle du 12 avril où des milliers d’étudiants ont bravé les interdictions du pouvoir pour déferler dans les rues principales de la capitale.

 

Le Collectif de soutien aux revendications du peuple algérien dénonce la brutalité de la répression dont ont été victimes les manifestants, et dénonce du même souffle l’arrogance et le mépris avec lequel le régime algérien continue de traiter le peuple, en foulant au pied ses aspirations légitimes à la justice et la dignité dans un pays souverain.

 

Préoccupé par les risques d’une explosion sociale qui mettrait en péril la souveraineté du pays et le devenir de la nation, le Collectif appuie les revendications pacifiques des étudiants et autres mouvements populaires, tout en craignant d’ores et déjà des débordements qui ne pourraient être imputables qu’au pouvoir qui persiste et signe dans son déni de tout droit au peuple de le remettre en question. Les expériences des pays voisins devraient, pourtant, être suffisantes pour empêcher la fuite en avant de nos gouvernants et leur faire comprendre que le règne de l’arbitraire est terminé.

 

Depuis le début des révoltes en Algérie, le Collectif de soutien a toujours exprimé sa solidarité. Et à travers cette déclaration qui fait suite à la marche réprimée des étudiants, il poursuit sa démarche solidaire avec le peuple jusqu’à l’aboutissement de ses revendications légitimes.

 

– 30 –

 

Pour la coordination du Collectif

Zehira Houfani, coordonnatrice et porte-parole du Collectif

Omar Aktouf, porte-parole

Mahdi Nacer, porte-parole Comité des jeunes


Nombre de lectures : 755
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique