Édition du
28 March 2017

COMITE NATIONAL POUR LA DEFENSE DES DROITS DES CHOMEURS DECLARATION

Le comité national pour la défense des droits des chômeurs dénonce énergiquement la répression sauvage dont été victime les étudiants ayants participés a la marche de la coordination nationale des étudiants algériens. Etant présents sur les lieux nous avons constater de visu la brutalité policière a l’encontre des étudiantes et étudiants qui sont venus des quatre coins du pays pour revendiquer leurs droits a une université de qualité et ouverte a tout les enfants du peuple. Cette brutalité policière qui a causé des centaines de blessés chez les étudiants, nous renseigne sur la nature de nos gouverneurs qui n’ont que la matraque comme réponse aux revendications du peuple. Nous avons assisté hier a une chasse aux étudiants dans les rues d’Alger. C’est une autre preuve que les promesses d’ouverture ou de réforme n’est juste que pour amuser la galerie. 

Le comite national pour la défense des droits des chômeurs dénonce aussi la brutalité des forces de police a l’encontre des membres de notre comité qui ont participé a cette marche, notamment a l’encontre de notre coordinateur national Tahar bellabes, qui a été repéré au milieu de la foule et roué de coup par six policier anti-émeute. Notre camarade été blessé au niveau de la tête, du thorax, du poigner droit et de la jambe gauche. Malgré la répression nous restons solidaires des luttes des étudiants et des luttes de tout les défavorisés.

 

Le CNDDC informe aussi l’opinion nationale que pour la énième fois, les forces de police ont procédés hier a l’arrestation de quatre animateurs de notre comité au niveau de la wilaya de Skikda. Nos camarades n’ont pas cessé depuis plus de 15 jours à organiser des rassemblements devant le siège de la wilaya pour revendiquer : un travail décent, la transparence dans la distribution des offres d’emplois et le départ du directeur de l’Anem de Skikda.

 

Devant cette situation, le comité national pour la défense des droits des chômeurs réitère sont appel pour tout les secteurs en lutte à fédérer leurs lutte et a s’unir pour la satisfaction de nos revendications sociale et démocratique.

 

 

Abas la répression.

Vive la lutte car seule la lutte paye.

Pour l’unité des mouvements de lutte.

Alger le 03 mai 2011.


Nombre de lectures : 1183
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique