Édition du
26 March 2017

Les syndicalistes UGTA d'Air Algérie mécontents

SECTIONS SYNDICALES UGTA/AIR ALGERIE

PROCES-VERBAL DE REUNION

du 02.05.2011

L’an Deux Mille Onze, le 02 du mois de Mai à compter de 16H00, s’est tenue la

réunion des Sections Syndicales afin de débattre des points inscrits à l’ordre du

jour ci-après.

La liste des Membres présents à la réunion est jointe en page 4 du présent

procès-verbal.

ORDRE DU JOUR

I- Situation de l’UGTA à Air Algérie,

II- Comité de Participation,

III-Situation de l’Entreprise Air Algérie.

OBJET DE LA REUNION

1. Asseoir la légitimité syndicale à Air Algérie dans le but évident de prise en

charge des revendications des travailleurs et de la défense des intérêts du

pavillon National,

2. Saisir les Autorités habilitées sur la gestion anarchique et illégale du Comité

de Participation.

3. Alerter sur le dysfonctionnement inquiétant de la Compagnie.

AVANT PROPOS

Les Membres présents à la réunion, las d’attendre depuis plus d’une année

l’avènement d’un Syndicat UGTA/Entreprise légitime et légal, ont tous relevé la

nécessité de se concerter et de se regrouper dans les buts évidents de la défense

des droits des travailleurs et de la survie du Pavillon National.

DEBAT SUR L’ORDRE DU JOUR.

I- Syndicat UGTA/ENTREPRISE AIR ALGERIE.

Les Sections syndicales, récalcitrantes à l’assassinat de l’UGTA/Air Algérie,

ont saisi à maintes reprises la Centrale Syndicale sur l’urgence et la nécessité de

l’organisation des assises UGTA/ Air Algérie, afin de dégager un Syndicat

Entreprise vraiment légitime et légal.

A ce titre, tous les Membres présents ont exprimé leur étonnement sur le

but de la politique de « wait and see » des Instances de la Centrale syndicale,

pourtant largement informées et convaincues de l’illégalité et l’illégitimité du

pseudo conseil, né à la faveur d’un faux procès-verbal d’installation.

Pour cela, les Sections syndicales, régulièrement élues, ne comprennent

nullement le peu d’empressement du Secrétaire Général de la Centrale UGTA à

mettre fin à l’illégalité du syndicat Entreprise/ Air Algérie, alors qu’il avait assuré

d’une solution imminente dès lors que les mêmes Sections syndicales adhéraient

au mot d’ordre de vigilance, édicté lors de l’Assemblée Générale des cadres

syndicaux tenue à la Centrale syndicale le 18.01.2011.

Page 1 sur 4

D’ailleurs, les sections syndicales avaient consenti à reporter l’Assemblée générale

des travailleurs convoquée pour le 09 Février 2011.

Conclusion

L’absence de réaction énergique de la part de la Centrale Syndicale fait

craindre le pire pour l’UGTA et le Pavillon National. Peut être que nous assistons

au démantèlement définitif de l’UGTA au sein d’AIR ALGERIE. Est-ce le but

recherché?

Etant garant du Statut et du Règlement Intérieur de l’UGTA, il incombe au

Secrétaire Général de la Centrale Syndicale de trancher la question, en fixant

expressément et définitivement la date de la Conférence de renouvellement du

Conseil UGTA/Air Algérie.

A ce sujet, l’absence de décision conduirait les travailleurs à douter des

véritables intentions de la Centrale syndicale et à se questionner sur le devenir de

l’UGTA, qui a toujours été à l’avant-garde des grandes décisions qui ont pesé sur

la vie de la Compagnie et qui a grandement contribué à son essor aujourd’hui

hypothéqué.

II- LE COMITE DE PARTICIPATION

Dans leurs interventions, les Membres des Sections Syndicales ont tous

relevé l’illégalité du Comité de Participation, dont le mandat a expiré en 2004.

D’ailleurs, en date du 30 Mars 2009 sous le n°464/DRH/2009, la Direction

Générale d’Air Algérie, convaincue alors du caractère illégal du Comité de

Participation, avait émis un courrier aux syndicats en s’engageant fermement à

son renouvellement.

En effet, il est clairement stipulé dans ce courrier que « Le retard accusé

pour le renouvellement de ces organes de représentation et la nécessité d’inscrire

la participation des travailleurs dans un cadre légal et réglementaire nous

interpellent afin d’agir avec célérité pour mettre terme au plus tôt, et en tout état

de cause avant la date du 31 Août 2009 à l’activité d’un Comité de Participation

dont le mandat a expiré en 2004».

Aujourd’hui, force est de constater que la Direction Générale a passé outre

sa propre décision, en faisant engager le Comité de Participation dans des actions

qui hypothèquent l’avenir des travailleurs et de l’Entreprise. Décidément, la

Direction Générale trouve des vertus à l’illégalité et à l’arbitraire.

La désignation de personnes non élues au Comité de Participation,

notamment pour le Conseil d’Administration et la gestion du Fonds social des

Travailleurs, procède d’une volonté maintenant avérée de faire régner l’arbitraire

ouvert à l’anarchie et aux dérives.

Conclusion

Les Sections syndicales, conformément à la décision n°464/DRH/2009,

considèrent nulle et sans effet toute décision prise après la date du 31 Août 2009,

par le Comité de Participation ou ces mandants au Conseil d’Administration,

notamment :

Le Plan de restructuration de la compagnie qui a fait naître un organigramme

pléthorique, déstructurant complètement la Compagnie la conduisant aux

difficultés énormes dont elles se débat actuellement.

Page 2 sur 4

L’accord salarial honteux, qui a pour seul effet un sentiment d’injustice pour

une large frange des travailleurs et la destruction d’un équilibre salarial déjà

assez précaire. Pour cela, et afin d’être en phase avec la Décision de la

Tripartite du 2 et 3/12/2009, il est utile et nécessaire de procéder à la révision

de l’accord salarial, qualifié d’ « historique » par le pseudo conseil

UGTA/Entreprise.

Pour cela, les membres présents décident de saisir les autorités habilitées sur

cette manière de faire illégale.

III- SITUATION DE L’ENTREPRISE AIR ALGERIE

Les Membres présents à la réunion constatent que l’absence de débat dans

l’Entreprise a fait naître d’innombrables ilots de contestation qu’il sera difficile de

contenir.

C’est justement dans cette situation délétère, anarchique et dommageable

que la Direction Générale d’Air Algérie avait procédé à la restructuration de

certaines Structures du Pavillon National.

Pourquoi avoir dénoncé le Comité de Participation et prôné « la nécessité

d’inscrire la participation des travailleurs dans un cadre légal et

réglementaire… » ? Pour enfin faire fi des droits de ces mêmes travailleurs, en

usant et abusant du Comité de Participation pour faire passer comme une lettre à

la poste la restructuration, largement décriée, de certaines entités du Pavillon

National.

CONCLUSION

Les Membres présents à la réunion interpellent les Autorités habilitées pour

reconsidérer le démembrement opéré au Pavillon National, en absence de débat

et de cadre légal de participation des travailleurs.

L’heure est grave. La Compagnie est menacée dans sa pérennité comme

elle ne l’a jamais été de toute son histoire.

Pour cela, les Sections syndicales UGTA font appel à toutes les forces vives

de la Compagnie – Syndicats, cadres, travailleuses et travailleurs- Pour se

concerter et mettre fin à la descente aux enfers que vit le Pavillon national ces

dernières années.

CONCLUSION FINALE

Il est demandé à l’ensemble des travailleurs d’Air Algérie de demeurer

vigilants et de rester à l’écoute des Sections syndicales.

Vu l’importance des sujets évoqués, ainsi que la situation du syndicat UGTA

et du Pavillon national, les Sections syndicales signataires du présent procèsverbal

déclarent la séance ouverte, et ce jusqu’à l’élection du Conseil UGTA/ Air

Algérie, dont la convocation de la Conférence est du ressort du Secrétaire Général

de la Centrale Syndicale.

Vu l’urgence et la gravité de la situation, les Sections syndicales projettent

de convoquer l’Assemblée générale des travailleurs, initialement prévue le

09.02.2011 reportée à une date ultérieure à la demande expresse de la Centrale

syndicale.

LES SIGNATAIRES: Liste jointe en page 4 du présent P.V.


Nombre de lectures : 4136
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • amel
    9 mai 2011 at 14 h 36 min - Reply

    Vous avez tardé à vous manifester ,oû étiez-vous lorsque des recrutements fantoches à des postes de responsabilité ont été octroyés aux fils et filles de nababs d’Alger ? oû étiez-vous lorsque des compétences et des expérimentés du domaine étaient mis à l’écart pour céder la place aux pistonnés venus de secteurs n’ayant aucune relation avec la navigation aérienne ? mais peut-être que les multiples passe-droits et avantages que vous léguait votre fonction de carpette de l’UGTA et DE de la direction commencent à s’effilocher




    0
  • NI
    26 juin 2011 at 14 h 34 min - Reply

    Bonjour
    vous rédiger un communiqué la régularisations administratives des universitaires d’accord mais je vois pas pourquoi jusqu’a maintenant elle n’est pas pratiqués ni résolue d’une façon net pour certains gens et d’autres son concernés parceque ….;allez jetez un coup d’oeil si votre communiqué est pratiqué dans notre sociéte si vous dites que vous etes les vrais syndicaliste ;je veux du concré et pas des parole bla bla…………




    0
  • Congrès du Changement Démocratique