Édition du
26 March 2017

Annaba : Echauffourées entre policiers et manifestants

El Watan, 10 mai 2011

Un bilan provisoire fait état de l’interpellation d’une dizaine de jeunes manifestants et autant de blessés qui ont été transférés par les ambulances de la Protection civile vers l’hôpital de Annaba.

Les éléments de la police antiémeute sont intervenus, hier matin, à coups de matraque pour disperser une manifestation qui a éclaté devant le siège de la daïra de Annaba par près de 200 demandeurs de logement. Les familles protestataires sont venues des cités 11 Décembre 1960, Oued Dheb I et II, Chaumarelle I et II et Bouzered Hocine-Est.
Des quartiers ayant fait l’objet, la semaine dernière, d’une attribution de 313 logements sociaux d’où elles ont été exclues. Pour revendiquer la prise en charge de leurs demandes de logement social, plusieurs n’ont pas hésité à bloquer la rue Benzaïm toute la matinée avec des meubles, de la literie et des équipements électroménagers.

Ces exclus contestataires ont brûlé plusieurs pneus devant le portail de la daïra qu’ils ont forcé avant de caillasser l’immeuble. C’est à ce moment que de violentes échauffourées ont éclaté entre les éléments de la brigade antiémeute et les manifestants. Devant cette situation de violence, tous les employés de la daïra ont été évacués, la cour de justice a fermé ses portes et les commerçants ont baissé rideau.
Un bilan provisoire fait état de l’interpellation d’une dizaine de jeunes manifestants et autant de blessés qui ont été transférés par les ambulances de la Protection civile vers le service des urgences de l’hôpital universitaire Ibn Rochd. Une manifestation similaire a eu lieu dans la commune d’El Bouni où des centaines de femmes ont investi la rue et bloqué la circulation routière, réclamant l’annulation et la révision de la liste des bénéficiaires de 450 logements. Avant-hier, ce sont 28 familles venues de la localité de Bouzaâroura, relevant de la commune d’El Bouni, qui ont assiégé le siège de la wilaya pour exiger «l’annulation de la dernière liste de 450 logements et une opération de recensement de leurs baraques dans le but de bénéficier de logements dans le cadre de la Résorption des habitations précaires (RHP)».

En se tailladant avec des lames de rasoir, les jeunes manifestants ont choisi un autre moyen de communication pour exprimer la souffrance propre aux mal-logés. Malgré la présence d’un cordon de sécurité, le siège de la wilaya n’a pas été épargné par la colère des protestataires qui l’ont saccagé en scandant des slogans hostiles au pouvoir. Des renforts de policiers de la brigade d’intervention rapide ont été appelés à la rescousse pour parer à toute éventualité. Parallèlement, les autorités locales ont procédé, hier, à la distribution d’un quota de 199 logements sociaux locatifs (LSL) au profit de familles habitant dans les daïras de Aïn Berda et de Berrahal, wilaya de Annaba.

Mohamed Fawzi Gaïdi


Nombre de lectures : 2137
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique