Édition du
25 March 2017

URGENT : Tabassage des médecins résidents par la police

Alger : Des blessés parmi les étudiants et les médecins résidents à Mustapha Bacha

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 11.05.11 | 11h34 

12 H 10 . Au moins sept blessés ont été dénombrés parmi les étudiants en Pharmarcie, en Chrirurgie dentaire et en Médecine, a révélé à elwatan.com Rachid Chouitem, délégué des étudiants en Pharmacie. « Nous avons été attaqués par les forces de l’ordre au niveau du portail extérieur de l’hôpital Mustapha Bacha. Les policiers nous ont tabassés avec leurs bâtons. Ils ont même utilisé nos banderoles pour nous frapper », raconte notre interlocuteur qui demeure sous le choc.

 

Pour rappel, des centaines de médecins résidents, d’étudiants en Pharmacie, en chirurgie dentaire et en médecine ont tenté mercredi matin d’organiser une marche à partir de la place du 1er mai. Cependant, les forces de sécurité mobilisées en grand nombre ont empêché les manifestants de sortir de l’hôpital Mustapha Bacha.  Rachid Chouitem, le délégué des étudiants en pharmacie, a confié à elwatan.com que des policiers ont passé à tabac plusieurs manifestants qui ont tenté de forcer le cordon sécuritaire et sortir de l’hôpital Mustapha Bacha.

« Ils sont en train de nous tabasser ! », s’est écrié au téléphone Rachid Chouitem. Selon notre interlocuteur, les manifestants s’efforcent à forcer le passage pour rallier la place du 1er Mai où devait s’ébranler leur marche. « Mais les forces de l’ordre affrontent avec violence des étudiants pacifiques », souligne-t-il encore.

Pour sa part, Amine Benhabib, porte-parole du collectif autonome des médecins résidents algériens, a affirmé à elwatan.com que les forces de sécurité ont assiègé les étudiants et les médecins résidents à l’hôpital Mustapha Bacha afin de les empêcher d’organiser leur marche. « Il y a au moins une cinquantaine de camions de police qui ont bloqué tous les accès de l’hôpital Mustapha. Personne ne peut entrer et personne ne peut sortir. Nos camarades sont bloqués à l’intérieur », explique-t-il.

Abderrahmane Semmar

Nombre de lectures : 2711
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • a.a
    12 mai 2011 at 1 h 02 min - Reply

    l’union fais la force, la dispersion fait augmenter la force et les souffrances…jusqu’au jours ou l’algerien comprendra que son pays est vraiment entre les mains des monstres, la il devra passer a une union nationale de tous les algériens pour faire chasser les démons, les harkis, les ouledfranssa, les criminels, les oppresseurs, les pseudo-mafia, les dictateurs, les saboteurs, les voleurs qui ont ruiné et démolie l’algerie , et tous ce qui est algérien …autrement l’algerie : c’est fini !!!!!!en attendant une nouvelle génération inchallah.




    0
  • Ninie
    12 mai 2011 at 6 h 52 min - Reply

    Salam alaykoum,

    L’Algérie est une caserne militaire grandeur nature !

    C’est la conséquence logique de militaire qui ont volé le pouvoir et appliqué les méthodes qu’ils connaissent :

    Règle n°1 : Obéissance absolue à la hiérarchie.
    L’autorité c’est la hiérarchie basée sur la force. Désobéir égal la matraque…c’est grotesque, on se croirait dans un spectacle des gignols si ce n’était la gravité de la situation et de la violence.

    Règle N°2 : Ne pas réfléchir. Réfléchir c’est commencer à désobéir. Désobéir égal la matraque. C’est la raison pour laquelle les militaires aux pouvoir ont d’abord commencé par détruire la culture et l’éducation et la religion (source de la morale)…on abouti ainsi à des diplômes sans valeurs ! A un engourdissement des esprits…en tout cas c’est ce qu’ils espéraient.
    Seul les médecins sont tolérés (pour des besoins évidents) mais sous surveillance.

    On est loin de la vision héroïque du militaire. L’emblème du combattant noble et valeureux…on se rapproche d’avantage de l’abruti (sens brutal) mercenaire ou esclave du maître.

    Ainsi on passe d’un Etat de « Droit » à un Etat « Militaire » pour terminer à un Etat « Esclavagiste »…on est dans la Jahiliya totale. La faiblesse de réaction de l’opinion démontre que le fond est touché !




    0
  • wahrane
    14 mai 2011 at 1 h 37 min - Reply

    nastahlou koulchi car on se fait guider nous resident par une bande d’ingrats ananich qui ne manque de rien nés avec une cuillere d’or et de miel dans la bouche
    arretons cette connerie et mettons nous au travail ce peuple a besoin de vous et vous n’avez pas un autre si vous pensez faire de l’argent il fallait pas choisir ce domaine




    0
  • docgyneco
    17 mai 2011 at 23 h 19 min - Reply

    A wahrane
    Vous n’êtes pas le peuple alors parlez au singulier SVP et si vous vous préoccupez de la santé du pays allez y voire le ministre
    c’est à cause de bni oui oui comme vous que les hôpitaux sont comme ça
    TELLA3 EL NIVO YAL HABES




    0
  • Congrès du Changement Démocratique