Édition du
25 March 2017

Alger : Dix étudiants blessés dont deux filles transférées aux urgences après une intervention musclée de la Police

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 15.05.11 | 14h30 

La répression policière frappe de nouveau contre les étudiants à Alger. Dimanche matin, au moins dix étudiants ont été blessés lorsque les forces de l’ordre ont dispersé violemment un rassemblement des étudiants en Pharmacie, a appris elwatan.com. Ces étudiants ont tenté, vainement, de manifester pacifiquement à Alger devant les portes de la Fac Centrale au niveau du boulevard Didouche Mourad.

 

« Nous avons été tabassés pendant de longues minutes. Nous avons dénombré au moins dix blessés parmi les étudiants. Deux étudiantes ont été transférées aux urgence à l’hôpital Mustapha Bacha pour des soins urgents », confie à elwatan.com, Rachid Chouitem, le délégué des étudiants en Pharmacie.

Selon notre interlocuteur, des centaines d’étudiants ont voulu manifester pacifiquement au niveau de la rue Didouche Mourad pour protester contre la fermeture arbitraire des amphithéâtres de la Fac Centrale.

« L’administration a tenu à nous empêcher de tenir notre assemblée commune. Alors, nous avons décidé d’occuper la rue pour exprimer notre colère contre cette attitude inacceptable. Mais une fois encore, nous avons été terriblement réprimés », s’écrie Rachid Chouitem selon lequel les étudiants en Pharmacie restent toujours mobilisés sur les trottoirs au niveau de la Fac Centrale pour défier les centaines de policiers anti-émeutes déployés pour contenir toute velléité de marche.

Abderrahmane Semmar

Nombre de lectures : 1314
UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • ghoul
    20 mai 2011 at 10 h 53 min - Reply

    A tout ceux que commentent dans cette rubrique ou toutes autres reubriques en general. Comment pouvez vous rester indiferent a cette evenements et ne rien commenter du tout..?Des etuduants sont sortis pour revendiquer un droit constitutionnel, des etudiants qui bravent la peur et donnent la face pour NON a la misarable vie que nous vivons TOUS.L identite de l algerien est tombee au plus bas…Jusqu a quand. Ya rabi!!!!




    0
  • Congrès du Changement Démocratique