Édition du
25 March 2017

Les dommages « collatéraux » de la folie de Kaddafi

Un navire de réfugiés libyens coule au large de la Tunisie

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 02/06/2011 à 13:09, mis à jour à 15:30

Quelque 250 disparus: c’est le lourd bilan du naufrage d’un navire de réfugiés libyens en route vers l’île de Lampedusa.

Plus de 200 personnes ayant fui la Libye sont portées disparues au large des côtes tunisiennes. 570 autres ont été secourues alors qu’elles tentaient de rejoindre l’île de Lampedusa, en Italie, à bord d’une embarcation qui transportait environ 800 personnes.

Un navire de réfugiés libyens coule au large de la TunisieReuters 

Les autorités font, pour l’instant, état de deux morts.

La garde maritime et l’armée tunisiennes sont engagées depuis mercredi dans des opérations de secours pour ramener à terre les émigrants.

L’embarcation surchargée, qui s’est enlisée dans un banc de sable mardi, à 36 km au large des îles tunisiennes de Kerkennah (sud), a chaviré après des bousculades pour tenter de monter à bord des petits bateaux de sauvetage dépêchés par les autorités.

Parmi les personnes secourues, près de 200 ont déjà été transférées vers le camp de réfugiés de Choucha, à 8 kilomètres de la frontière tuniso-libyenne. Ils doivent être rejoints par les autres migrants ayant réchappé au naufrage.


Nombre de lectures : 1227
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • abon
    4 juin 2011 at 11 h 27 min - Reply

    Bonjour, j’aurais choisi comme titre, « La Malédiction Du Pétrole » car sans les fabuleuses réserves du sous-sol Libyen, je doute fort que les coalisés se seraient intéressés à cette partie de la planète. S’il existe une certitude, c’est bien « La guerre tue », je vous rappel les scénarios mis en place pour détruire l’Afghanistan et l’Irak en Afghanistan avant de commencer le massacre des populations, il y a eu largage de packs de nourriture soit disant pour soulager les populations de leur misère en Irak aussi il s’agissait de protéger les minorités à l’identique de la Lybie les Libyens malgré eux, grâce à des FRAPPES CHIRURGICALES et INTELLIGENTES ; c’est tout juste si les balles tueuses ne demandent pas les pièces d’identité de la cible avant de la passer de vie à trépas. Non ce ne sont pas les dégâts collatéraux de Kadhafi mais des victimes innocentes des envahisseurs de Lybie et ce qui est encore plus dramatique, sous la bannière de l’ONU un organe fait pour privilégier le dialogue à la guerre, devenu outil de guerre et de massacre et extermination de populations civiles. Mais pas toutes les populations, LES PLUS FAIBLES, LES PLUS VULNERABLES, CELLES QUI N’ONT JAMAIS CHOISI LEURS DIRIGEANTS.




    0
  • IDIR
    5 juin 2011 at 11 h 35 min - Reply

    Afrique : bouleversements sociopolitiques et espoirs pour les libertés politiques

    Extrait : Ces bouleversements politiques et sociaux ont partout occasionné un regain d’espoir pour les droits et libertés politiques, notamment en Algérie, au Maroc et au Sahara occidental. Pays atypique de la sous-région, la Jamahiriya Libyenne a longtemps résisté à l’ordre dominant sur les enjeux de souveraineté et procédé, malgré son autocratie répressive, à une redistribution sociale de la manne pétrolière. Mais l’ouverture et la libéralisation forcenée de la dernière décennie, au nom de l’enjeu sécuritaire anti-terroriste et du contrôle migratoire vers l’Europe, ont freiné l’expérience populiste et provoqué une dérive affairiste dans le sérail dirigeant.

    Aziz Fall
    Membre du Grila-Canada.
    Cette déclaration a été publiée le 25 mai, à l’occasion de la Journée de la libération l’Afrique, par le Groupe de Recherche et d’initiative pour la libération de l’Afrique.

    Source : http://www.pambazuka.org/fr/category/features/73680




    0
  • IDIR
    5 juin 2011 at 20 h 15 min - Reply

    Blog Mediapart/ Migrations : « Plutôt être mangé par les poissons que par les vers » (proverbe algérien)

    Par Edith Bouvier… De Kaboul à Istanbul, d’Alger ou de Tunis à Lampedusa, par terre et mer : ces migrations, que des hommes politiques et de grands médias européens qualifient hâtivement d’«illégales»… Pourtant elles n’ont rien d’illégales. Tout au plus, elles peuvent être irrégulières, car « toute personne a le droit de circuler librement » (Déclaration universelle des droits de l’Homme)… Reportage à la frontière entre la Grèce et la Turquie…

    Source : http://blogs.mediapart.fr/blog/grotius/030611/migrations-plutot-etre-mange-par-les-poissons-que-par-les-vers-proverbe-alg




    0
  • Congrès du Changement Démocratique