Édition du
25 March 2017

Pourquoi tant de haine?

 


Nombre de lectures : 3510
36 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • belka
    8 juin 2011 at 23 h 58 min - Reply

    c rien sa ya hesra si vous aviez vecut kabylie 2001.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    9 juin 2011 at 1 h 30 min - Reply

    Faut-il continuer à se poser la question pour savoir pourquoi la révolution agraire a échoué, il n’y a qu’a voir les manches de pioches dont est armée notre police, pour le comprendre, en plus que il faut bien admettre que l’augmentation qu’a connue « notre » police »,et n’oublions pas l’effet rétroactif de la dite augmentation, qui n’est surement pas un acte social, une augmentation de 50% pour une augmentation de 100% de haine et de violence. Qui a dit que notre police n’était pas civilisée ?




    0
  • hakimM
    9 juin 2011 at 4 h 20 min - Reply

    @Belka,
    c rien kabylie 2001, si vous avez vu 200 000 morts des années 90 par des generaux de l’ANP au nom du FIS qui était en prison….
    C rien algerie90 devant la lâcheté de l’élite, surtout les universitaires, devant la peur et le khobzisme de beaucoup de gens.
    Ah si on pouvait déterrer Amirouch et les autres pour donner leçons de courage..




    0
  • Haytem
    9 juin 2011 at 8 h 19 min - Reply

    La réponse est simple
    Primo: si c est un policier natif d Alger centre il a du être marginalise par wled houmtou pas parce k ils sont méchants mais plus ke c lui ki est comme un ermite avec un gros problème de complexe d infériorité alors qd il porte uniforme il devient monsieur le hagar pour se faire une personnalité
    Deuxio: qd il vient de l intérieur du pays alors c pire on dirait hindi il nous jalouse le fait de respirer la pollution d Alger centre

    En résume a chaque poste de police ou caserne on devrait engage des psycho pour soigner c détraques
    A bon entendeur salam




    0
  • Aghiles(El-Kseur)
    9 juin 2011 at 10 h 16 min - Reply

    L’Etat-DRS terroriste pour se maintenir au pouvoir utilise toutes sorte de moyens de répression et de torture pour instiller la peur et la terreur au sein de la population!
    Mais le mur de la peur commence à changer de camp.On le voit bien en Syrie comment le peuple défie la barbarie et la sauvagerie du régime barbare de Bachar!




    0
  • mak
    9 juin 2011 at 10 h 55 min - Reply

    généralement dans les payes autoritaire et dictatoriale, s´engager dans une armée ou la police veut dire tous se permettre envers ses voisins,sa houma et son bled.
    Abus d´autorité, hugra, ect. Alors que dans leur sphère ils sont tout petits.
    c´est en quelque sorte une revanche sur la société qui les a peut-être rejeté.
    ou-bien alors on s´engage pour survivre et faire vivre sa famille.
    mak




    0
  • Amal1
    9 juin 2011 at 11 h 06 min - Reply

    salam,
    Eux leur sale boulot est de taper forts pour quelques flouss!
    Nous notre boulot est de RESISTER jusqu’au jour où ça pétra sur leurs gueules!
    « YAYMOUN LA YANFAOU MALOUN WA LA BANOUN ILA MAN ATA ALLAHA BIKALBIN SALIM »
    Sadaqa Allah al Adhim.




    0
  • Alilou
    9 juin 2011 at 12 h 53 min - Reply

    Vous êtes tous a coté de la plaque, ce n’est ni pour le fric ni pour le logement ni une question d’ermitage ni de amar bouzouare, c’est de la frustration sexuelle, un excédent de testo mal recyclée, se transforme en violence.
    Le paradoxe dans cette histoire, est que cet excédent de testo est unilatéral, car ceux qui ont le savoir arrivent a trouver une solution saine et ceux qui ont un pois chiche a la place du ciboulot, il n’existe qu’une solution…malsaine….
    C’est le pays de tous les paradoxes, les banques pleines, le peuple affamé, les universités nombreuses le peuple inculte, 1.5 millions d’hommes ont chassé a coups de mehchacha une puissance mondiale et maintenant incapables de déloger une bande de truands,ces fesses a l’air mais pas grave EN (0) – Maroc (4)c’est la fin du monde, pays indépendant 500000 prisonnier politique etc….

    La liberté ne se donne pas elle s’arrache a coup de sacrifices, prenons l’exemple de Libye et Syrie…

    Je continue de fumer mon gazon entre temps

    @ Belmouhoub vous avez raison mon frère….évitons d’importer les cornichons c’est toxique




    0
  • abon
    9 juin 2011 at 12 h 57 min - Reply

    OUI, l’expression sur le visage des flics en dit long. C’est tout simplement la revanche des GUEUX et des Harkis.




    0
  • adelenazih
    9 juin 2011 at 13 h 46 min - Reply

    Bravo au photographe! Je n’aimerai pas être à la place du mercenaire quand il faudra bien rendre des comptes, et preuves à l’appui.Il est plus à plaindre que les médecins qu’il tabasse avec zèle et cynisme




    0
  • adelenazih
    9 juin 2011 at 13 h 50 min - Reply

    La HOGRATIE ne durera pas!




    0
  • guerriere de la lumière
    9 juin 2011 at 14 h 21 min - Reply

    @ Belka et HakimM!

    Les morts de 1991 et ceux de 2001 et avant et après ces années, sont tous « NOS MORTS » des algériens comme nous tous!

    La douleur et le chagrin causé par la perte des siens est atroce, et l’être humain quelque soit sa religion ou sa race la ressent de la même manière!

    Du respect SVP pour toutes les victimes de la repression féroce de ce pouvoir.
    —————————————————–
    Pourquoi tant de Haine et tant d’agressivité?

    Je pense qu’ils doivent appliquer les méthodes enseignées dans les écoles de polices!

    Il faudrait plutot se pencher vers ces méthodes et les disséquer par des psychologues pour pouvoir comprendre et répondre à cette question.

    Quel profil on-t-ils de la personne qui manifeste?

    C’est à dire, quand il ya une manif ou un autre mouvements de protestation, comment le responsable de police d’intervention parle avec ces agents pour suscité et motivé en eux tant de haines sans aucun sens de discernement chez eux!

    Ces agents sont-ils conditionnés à la « pavlovienne? »

    A nous de faire dans la communication et essayer de comprendre ce qu’ils pensent de nous, en parlant avec eux, en brisant les murs et les non-dits qui nous séparent.

    Après tout, nous voulons tous vivre dans un état de droit. C’est vrai que nous les considérons comme des agents de désordre et de l’insécurité, peut-être qu’eux aussi ils nous voient ainsi!

    C’est clair que ce qui est juste pour nous, ne l’est pas pour eux! Pourquoi?

    Ont-ils leur propre sens de la justice ou du droit?

    La réponse vaut la peine d’être trouvée, mais j’avoue que ce n’ai pas chose facile!




    0
  • belka
    9 juin 2011 at 14 h 25 min - Reply

    @haimM
    je suis entierement daccord aussi.




    0
  • Elforkan
    9 juin 2011 at 14 h 45 min - Reply

    Le problème de l’Algérie est un problème complexe et très profond, c’est un problème d’identité, de culture, de qui sommes nous et quel est notre but dans cette vie….tant on ne le aura pas, le problème persistera, et ce n’est pas la démocratie qui va changer quelque chose; la démocratie change la tête, mais ne peut changer le corps !
    Si je prends la photo, je vois des policiers tabasser des médecins……..si ces médecins étaient policiers, et les policiers médecins, les «  »médecins » tabasseraient les «  »policiers » » !!! pourquoi ???

    La réponse à cette question est le remède au fléaux qui frappent notre société.




    0
  • ghoul
    9 juin 2011 at 15 h 23 min - Reply

    Bonjour,
    Je voudrais tant voir un houkouma le soir rentrer chez lui puis autour d’une chaleur familiale entoure de ses enfants leur raconter comment fut la journee de leur pere!!?..La photo en dit par elle meme et se resume en un manque flagrant de niveau. Savent t ils rediger un rapport? Font ils de previsions? des tendances sur la criminalite ou bien sur la regulation du trafique routier? Walou,ya pas de savoir vivre, pas de social, pas de niveau houkouma habsa mais chaab conscient, tres conscient meme. L Onu, otan et les Usa sont avec nous , nous trionpherons.




    0
  • aquerado
    9 juin 2011 at 16 h 05 min - Reply

    Salam,
    Les images de ces policiers tabassant cette foule pacifique sont tout bonnement ahurissantes(des singes). Surtout la derniere ou l’on voit le manque total de professionnalisme de l’un d’entre eux, la langue entre les dents au risque de se l’a coupee!




    0
  • Djahida
    9 juin 2011 at 16 h 24 min - Reply

    Au lieu de se concentrer sur les conséquences , fussent elles douloureuses , il est , à notre avis plus important et plus intéressant de se pencher sur les causes premières des évènements qui secouent une société au cours de son parcours historique. La grande majorité des nations et peuples arrivent, grâce à leurs compétences nationales (historiens , chercheurs , penseurs , politiciens , journalistes , littéraires , etc..) à lever le voile sur des phases importantes , parfois très sensibles , de leur Histoire avec un maximum d’honnêteté intellectuelle.
    Alors que chez nous , des périodes fondamentales de notre Histoire reste opaques , souvent manipulées ou falsifiées. Pourquoi ? Sommes nous un peuple (ou des peuples) incapables d’assumer notre Histoire. Ou alors nous sommes éternellement bernés par les maîtres du moment et leurs suites.
    Prenons l’exemple récent des évènement d’Octobre 88.Chacun y va de sa version particulière. Version qui arrange la stratégie politique du moment des acteurs politiques. Exemple des responsables politiques qui ont ressassé , eux et leurs porte-voix , durant longtemps que Octobre 88 n’est qu’un chahut de gamins , soutiennent maintenant que c’est une révolution arabe avant les arabes (tunisienne , égyptienne et autres).
    Se pencher sérieusement sur la nature , les causes et la définition d’Octobre 88 ( révolte , manipulation , révolution , émeutes du pain , complot etc..) aiderait beaucoup à la résolution de la crise algérienne qui a trop traîné en longueur.

    La commission Bensalah semble aller au fiasco parce qu’elle n’a pas intégré un minimum de données de base indispensables à la solution du problème.
    L’effervescence sociale actuelle est le signe clair d’une grande mutation qui s’annonce . Les décideurs veulent la traiter symptômatiquement. Le traitement symptômatique est en train , lui même , de PRECIPITER la mutation.




    0
  • batni
    9 juin 2011 at 16 h 29 min - Reply

    Je me pose la question suivante: Le medecin qui est en face du policier n’a-t-il jamais fait passer en priorité un membre de sa famille pôur une consultation médicale au détriment d’un membre de la famille de ce policier levant son kallouz?.
    Tout doit-être mis en oeuvre pour développer la notion de citoyennetté si on veut que nos enfants puisse vivre dans un pays appaissé.

    Mes respects,




    0
  • brahmi16
    9 juin 2011 at 16 h 32 min - Reply

    @Alilou: il y a du vrai dans ce que tu dis , la frustration sexuelle est pour beaucoup dans le comportement bestial de nos concitoyens.Ils ont fini par perdre toute humanité.La misere sexuelle quoiqu’ on en dise est un facteur d’ agressivité potentielle, mais qui l’ admettra ? on dira tous que nous sommes des saints et qu’aucune envie ne nous a effleuré l esprit, evidemment, comme si le fait d’ aimer d’ amour etait un crime .Que d’ hypocrisie!!!!La je sors un peu du sujet, mais il est indeniable que l equilibre de l ‘espèce humaine passe par une sexualité equilibrée et epanouie,




    0
  • nomade
    9 juin 2011 at 17 h 06 min - Reply

    ces policiers sont traités comme de la m…. par leur superieurs.

    ils se font ecrasés par leur chefs avant qu’ils ne sortent et malmenent a leur tour la population.

    ne dit on pas que la police est la poubelle de l’algerie.

    ce corps est le point de convergence de tous les frustrés et ratés du pays.




    0
  • Sema
    9 juin 2011 at 18 h 26 min - Reply

    Salam alaykoum,

    La haine n’est que l’expression de leur niveau de compétence.

    Ces pirates basent leur pouvoir usurpé sur le mensonge « menace extérieur = manipulation de la guerre d’indépendance » menace intérieure = manipulation des divisions : Kabyle, islamistes…).
    Aujourd’hui la mascarade ne prend plus.
    Le pouvoir n’a pas d’autres solutions…donc il tape. Il tape comme un gamin hâté surexcité à l’idée de perdre sa sucette.
    Mais l’usage de la barbarie n’est pas tendance dans les pays arabes en ce moment :
    1er problème : il n’y a plus de bouc émissaire (FIS, Kabyle…)pour cacher les crimes, donc la confrontation est frontale = pouvoir contre le peuple.
    2ème problème : les régimes qui usent de violence sont rattrappés de leur vivant et châtié… crime = justice du peuple
    Le mensonge ne prend pas et les crimes ne jouisse plus d’impunité (ou de concorde national…appeler ça comme vous le voulez)…le pouvoir est au bord de l’implosion. Les dernières tentatives de coup de bluff autour de la pseudo commission et l’usage d’une violence « tolérée »(dans le sens ou cela ne se retournera pas contre leurs auteurs a poteriori) pour miser sur la terreur…enfin on tente d’acheter le peuple avec son argent…bref du grand n’importe quoi…fallait-il s’attendre à autre de chose de ces énergumènes remplis de gloriole, d’orgueil et jusqueboutiste ?




    0
  • fateh
    9 juin 2011 at 23 h 55 min - Reply

    Moi je crois qu’il faut essayer de faire de grands portraits et de faire une diffusion grand public…Je suis certain que ce khoroutou de general rejeton de boutef addajal va se mordre les doigts et criera au complot que ses tabasseurs sont un cas isole et que son corps de police est le plus MORAL DU MONDE ET MERITE LE PLUS GRANS DES RESPECTS …
    Je suis pret pour une contribution financiere pour la production et la diffusion de ces protraits..
    merci




    0
  • MARWAN
    10 juin 2011 at 8 h 06 min - Reply

    Que ce gouvernement-commanditaire continue sa repression féroce sur cette partie de notre élite-nationale et il verra que ni sa police, ni son armée ne pourront le protéger de notre révolution. Ces jeunes sont des Algériens, ils réclament un droit et une justice dans leur propre pays. Ouyahia, Ould abbas,ould kablia, vous êtes qui? Surement pas des Algeriens, vous ne vivez pas parmi nous. L’histoire retiendra de votre gouvernance vos escapades au « Val de Grace » et votre retraite aux « Champs Elysées », après avoir accompli votre service commandé par votre mère nourricière, votre terre d’asile.




    0
  • Alilou
    10 juin 2011 at 12 h 46 min - Reply

    Plus je regarde ces photos au microscope plus je perssiste et signe que les mecs qui optent pour le corps de flicailles et portent un gun et une matraque souffrent reellemnt d’un complexe (la descence m’empeche de dire quel type de complexe) mais a la vue de la longueure de leur matraque ca en dit long du complexe, comme chez les GI americain, les cow-boy etc…ils portent tous un flingue a la place de……du cerveau…

    Je suis sure et certain aussi qu’ils sont des vrais chattons avec leur epouses (source de frustration pour eux ok), pour haire autant les femmes au point de lever la main sur elles, ils oublient que c’est du ventre des femmes qu’ils sortent…

    On devrait faire une etude genetique sur le profil d’expression des genes des vandales et voir combien de copie de ces genes nous avons dans notre genome pour exprimer autant de haine et provoquer autant de destruction…

    Autre chose, par mon humour je n’essaye pas de le trouver des excuses et pour ma part je ne pardonnerai a personne responsable d’autant de destruction de ma patrie…ils n’auront aucunes circonstance attenuantes pour leurs crimes…c’est impardonnable et l’heure de la delivrance approche a grand pas…I.C.A. pour qui sonne le GLAD




    0
  • Liès
    10 juin 2011 at 20 h 23 min - Reply

    Salutations à toutes et à tous.

    Je viens de lire un grand nombre de commentaires, tous pertinents et véhiculant le souhait de voir s’améliorer un jour le comportement de l’algérien, qui hélas est décevant et souvent nous couvre d’une grande honte.

    J’ai emprunté sincèrement trois bonnes idées à trois internautes que j’ai intégré dans mon texte.

    Tout le monde se demande d’où nous tenons cette haine envahissante et ces tares dont personne n’est fier mais que nous pratiquons au quotidien, pour la plupart d’entre-nous, probablement à notre corps défendant.

    Ce mal qui nous colle à la peau, qui guerroie dans nos membres, et qui nous prive d’avoir la paix intérieure et aussi celle extérieure d’avec les autres.

    Ce mal est-il génétique ou culturel?

    Je le dis tout de suite : selon moi il est à 90% culturel et à 10% génétique. Je crois qu’il en est ainsi chez tous les peuples de la terre.

    (C’est mon avis, c’est aux experts de se prononcer sur la question.)

    Plus que le génétique, c’est le culturel qui façonne l’être humain et lui donne d’adopter tel ou tel comportement dans la société.

    Le culturel est un ensemble d’us et de coutumes transmis de génération en génération et qui tient par le solide lien de la religion.

    Ce sont alors les valeurs tirées pour la plupart d’une religion souvent mal comprise qui font que nous ayons des comportements spécifiques.

    A partir de ces valeurs, des codes sociaux sont élaborés et fixés solidement dans le subconscient collectif d’une communauté.

    Si ces codes sont erronées tout le reste en pâtira.

    L’attachement fidèle et l’obéissance aveugle à ces codes et notre obstination à en satisfaire les exigences font que nous commettons contre les nôtres et contre nous-mêmes des actes barbares, répréhensibles, et insensés.

    On devient alors les artisans de nos propres malheurs et les constructeurs de nos propres drames.

    Le côté génétique est relié plutôt à nos émotions qu’à la production de nos actes quotidiens.

    Le génétique est inné, ce 10%, nous le portons en nous depuis la naissance comme un naturel héritage, qui au fond n’est ni assez dangereux, ni digne d’être glorifié.

    On sait par exemple que les arabes et le juifs sont génétiquement très proches.

    Ils ont une forte libido qui les rend ardents et passionnés sur le plan sexuel.

    Ils manifestent aussi de la même manière leur joie et leur peine et ils ont la même réaction face au bonheur comme face malheur, dans la façon de célébrer un mariage ou bien de pleurer un mort.

    Ce comportement expressif est d’ordre génétique bien que beaucoup le classe dans la catégorie culturelle.

    Sur le plan culturel, c’est autre chose, (vision, mission, valeurs, et perceptions des enjeux), le juif est proche de l’européen, de l’Occident géographiquement parlant.

    Il est donc Oriental par ses gênes et Occidental par sa Culture.

    La compréhension de cela nous aide à comprendre une partie non moins importante de la question reliée à la géopolitique.

    Cela m’amène à dire, je ne l’avais pas en tête au début, que le juif pourrait être le parfait trait d’union entre l’arabe et l’homme occidental.

    J’ai débordé un peu du sujet et je m’en excuse.

    Au début je voulais juste dire, avant que mon intro prenne trop de libertés, que vos commentaires sur le sujet qui traite de la haine, m’ont rappelé le livre de feu Rachid Mimouni intitulé  »Tombeza » que j’ai lu dans les années 80.

    Dans ce livre l’auteur raconte une histoire qui fait partie de notre vécu en tant que nation et qui immanquablement nous aide à comprendre un peu mieux le comportement de l’algérien d’une façon plus générale et de comprendre d’une façon un peu plus particulière l’algérien qui possède du pouvoir.

    Tombéza est l’histoire émouvante, cruelle et violente d’un enfant, d’un adolescent, puis d’un adulte, produit d’un viol commis contre sa jeune mère par un para de l’armée coloniale française.

    L’auteur raconte son histoire pour décrire à travers le personnage et ses déboires, puis son ascension sociale et ses terribles vengeances, et enfin son affreuse fin, une société en déréliction, qui s’auto-flagelle et s’inflige des souffrances, à causes de croyances et de codes sociaux, chimériques, hypocrites et ridicules auxquels elle voue une obéissance aveugle, alors qu’ils sont la cause de ses drames.

    En allant puiser l’eau, la jeune femme était loin de se douter qu’elle alla tomber nez à nez avec son bourreau, qui la viola à répétition jusqu’à ce que son ardeur bestiale en fût complètement estompée.
    Cette ardeur inaccoutumée qu’amplifièrent pour la circonstance, la faiblesse de la victime et la lâcheté du bourreau.

    La jeune femme retourna à la maison déflorée et éplorée, vaincue et humiliée, souffrante et angoissée, portant en son sein, l’embryon d’un futur bébé qui alla se révéler plus tard, un véritable monstre social.

    Sa jeune mère qui mourut en le mettant au monde, avait subit de la part de sa famille, le cruel et impitoyable châtiment auquel même un animal n’aurait pas survécu.

    Sa mort fût dans son cas à elle, une juste et heureuse délivrance.

    L’enfant grandit en héritant de sa pauvre mère l’opprobre et la suite du châtiment que la mort, comme une intruse, est venue interrompre.

    Notre société croyant bien faire, aime se venger, faire souffrir et torturer.
    Elle est prompte à égorger et à mutiler pour satisfaire des croyances anachroniques et largement révolues. Ne se doutant même pas qu’elle reste fidèle et obeissante à des pratiques barbares.

    Et si on se mettait à rêver que nous sommes dans une société tolérante, pleine de grâce et de bon sens, et admettons que cette jeune femme qui est le parfait exemple d’une victime innocente, ait été écoutée, consolée, et prise en charge avec douceur et compassion par les siens d’abord et par son entourage ensuite, et que le bébé eût trouvé en le futur époux de sa mère violée, le bon père qu’il aurait dû avoir, l’Algérie aujourd’hui ne serait pas peuplée par des milliers de Tombéza qui n’ont pour principale ou unique obsession que de se venger sur un destin qui les a injustement frappés et sur la société qui les a méprisé et rejeté.

    Car les Tombéza sont aussi tous ceux et celles que la société avec ses règles erronées et le colonisateur avec sa cupidité, ont injustement appauvri, spolié et déplacé, humilié, méprisé, violenté, et rejeté.

    Mais il reste que l’immense part de responsabilité incombe à notre société qui, intolérante et incapable de pardonner est la génératrice et la source des drames que nous vivons.

    Conclusion : tant que la société, par son intolérance et ses croyances erronées continue à faire des victimes innocentes parmi ses enfants, et tant que ces victimes ne cherchent le pouvoir que dans un but de vengeance et de jouissance (charnelle et libidinale surtout), le pays ne relèvera pas de sitôt la tête, et la société ne sortira pas de la situation de misère où elle s’est mise.

    Quoi faire et comment s’y prendre pour sortir de ce dangereux cercle vicieux? Un Bou questiou!!!!!

    Bien courageux et perspicace celui ou celle qui saura trouver la bonne réponse.

    Car le savoir à lui seul ne suffit pas, de même que la vaillance, s’il nous manque cette richesse essentielle qui est la sagesse.

    Fraternellement à toutes et à tous.

    Liès Asfour.




    0
  • Alilou
    10 juin 2011 at 23 h 15 min - Reply

    @Lyes,

    J’ai lu ton post avec un grand plaisir comme d’ahb.

    Tu souleve bien des lievres, mais tu as raté un au passage, ils sont trop rapides les lievres…

    Avant de repondre a la question, je me permet d’ouvrire une microscopique et insignifiante parenthese.
    Notre societé telle que nous l’avons vecu et telle que nous la vivons ne pouvait engendrer que ce que nous subissons a l’heure actuelle.

    Notre societé faussement patriarcale est gangrennée par les tabous de tous les genres, de toutes les croyances possible et imaginable, de plein d’interdits par-ci par-la, tous ces tabous de quelque nature que ce soit finissent par s’accumuler dans notre petite tete et entrainer un etat de psychose telque meme freud en moustache ne pourra pas y trouver de reponse.

    Nous nous sommes enfermés nous meme soit volentairement ou bien involontairement dans une facon de voir les choses et vivre la vie comme si nous avions besoin d’un laisser passer pour aller pisser.

    Nos us et coutumes, notre religion, notre education, le mode de vie patriarcale, le ce que dira-t-on, etc…n’ont fait que limiter notre et nos horizons, baliser notre existence terrestre et la religion, elle meme faussement interpretée et transmise par radio trotoire n’a ete que la cerise sur le gateau, cette lumiere a ete utilisee par certain qui vivents dans les tenebres que comme moyen malsaint pour regenter nos vies, cette lumiere entre les mains de gens dont le mode de vie est regit par les coutumes ancestrales de ELDJAHILIA, n’a ete que l’instrument pour perpetuer ces coutumes sous sa baniere, ne pouvait que donner une societé comme la notre, pleine de violence et de haine.

    On vit dans une societé ou nous n’avons jamais entendu notre pere dire a notre mere qu’il l’aimait, mis a part dans le noire sous la couette et dans un etat de delire totale ou notre pauvre maman se bouchait les oreilles.
    Comment voulez vous qu’on puisse semer l’amour quand on ne le vit pas, quand on ne le dit pas quand il est tabou?????
    Et pourtant notre lumiere ne nous parle que d’amour et pourtant sur le terrain c’est une autre dimenssion…

    Maintenant pour repondre a ta question que doit-on faire pour redresser ca ???? effacer des siecles de frustration culturelle, de us et coutumes de que dira-t-on ? il nous faudra formater le disque dur et cherger une nouvelle version windows, ou carrement opter pour MAC, windows ramasse trops de virus.

    En resumé d’apres moi, nous aurons raté notre vie terrestre et l’audela… car nous n’avons pas eu assez le courage de dire BASTA ce n’est pas comme ca que ca doit etre….

    On est vendredi soir a Montreal, il ya le festival International de la Bierre, alors je vous dis a votre santé….vous avez compris je pense…aucun TABOU




    0
  • zaftoualaft
    10 juin 2011 at 23 h 18 min - Reply

    @Liès
    votre narration sur Tombeza relève de la spéculation qui veut nous expliquer les maux de notre société par une relation libidinale non consentie dont le produit va se répondre dans la société pour la martyriser. Vous considérez avec votre tom baisa que tous les algériens sont illégitimes.
    L’histoire montre que beaucoup de peuples ont subi des punitions pour leur comportement.(vos actes se retournent contre vous) Il n’y a pas que les bonnes gens sur terre. C’est ça l’épreuve que veut nous faire subir notre créateur. L »effort psychologique de l’homme c’est d’être capable de se hisser de l’animal vers l’humain. Il y a ceux qui y parviennent et arrivent à contrôler leurs instincts par le frein religieux. Il y ceux qui arrivent contrôler leurs instincts par la contrainte sociale. Si quelqu’un détient le pouvoir et s’arroge dictateur, son seul contrepoids ne peut être que le frein religieux, la contrainte sociale (quand la démocratie est là) ou bien une contrainte extérieure exercée par les pays dominants. Mais quand ces derniers détiennent entre leurs griffes ce dictateur il le laisse faire et l’utilise pour leurs intérêts jusqu’à épuisement. De nos jours,s’il n’y avait d’algériens sincères, honnêtes, généreux, miséricordieux, la société algérienne ne tiendrait pas un instant. Donc il ne faut pas généraliser. Essayez plutôt de trouver des explications à votre scénario dans la psychologie de masse de la dictature et non dans une rébarbative réthorique romancière d’un rachid mimouni que je n’ai jamais lu.




    0
  • brahmi16
    11 juin 2011 at 10 h 22 min - Reply

    @Zaftoualaft, @Alilou,@Lyes,et si c ‘etait nos genes qui sont responsables de nos attitudes et de nos echecs ?Et Si nos genes avaient subis des mutations au fil du temps ??? En etudiant les comportement de nos populations, de nos dirigeants et si l’ on observe leurs bilans , leur nature et la sitution de nos pays respectifs, Nous sommes bien contraints de reconnaitre que nous ne parvenons pas à nous elever au rang des nations evoluées. Il y a bien une explication , car cela touche un tres grand nombre,(de l’ atlantique au golfe persique) et durant un temps indeterminé, pour que ce soit le fait d’ un hasard ou d’ une conjoncture particuliére. La langue de bois , l’ hypocrisie,l’ exces d’ amour propre , la vanité,le miserabilisme, la fatalité, ont fini par detruire nos valeurs ancestrales.




    0
  • zaftoualaft
    11 juin 2011 at 12 h 47 min - Reply

    @brahmi
    C’est faux le problème de gène. Chouf tes frères algériens quand ils émigrent à l’étranger ils excellent dans tous les domaines, même nos frères des autres contrées arabes. El Baz l’égyptien c’est le patron de la recherche à la NASA. Ibn Khaldoun a dit: l’homme est l’enfant de ses habitudes ». C’est le milieu qui détermine notre comportement. Chez nous le pouvoir a pris la direction du pays par la force depuis 1962 et cette habitude a pris place. Les gens réagissent par la violence pour s’adapter à leur milieu violent. C’est le concept d’adaptation en sociologie : si tu prends un coq algérien que tu transplantes en australie, il va finir par voler avec ses ailes pour ne pas se faire griller, parcequ’en australie il y a des orages qui déclenchent des incendies dans les brousailles. Les politiciens, et les intellectuels ont un rôle à jouer pour éduquer leur peuple et leur inculquer les valeurs sûres : travail, solidarité, respect du prochain, civisme etc.




    0
  • Alilou
    11 juin 2011 at 15 h 11 min - Reply

    @Brahim16

    Mais non mon frere, les genes n’y sont pour pas grand chose, on a peut-etre herité d’un peut d’agressivité de chez les vandales, mais pas au point de raser la planete.

    Je perssiste et signe que se sont l’accumulation de siecles de tabous et de frustration et d’interdits.

    De quelles valeurs ancestrales dont tu parles ? Les tabous en tous genres ??? non merci, je continu de fumer.

    @Zahftoualaft

    Pas tous les algeriens et arabes a L,etranger qui ont un comportement civilisé, ils sont toujours enfermés en majorités dans leur frustration ancestrale, voir le saccage de la Rue Jean Talon a Montreal, apres le match Maroc-Algerie….un pourcentage infime qui est integré de maniere professionnelle et culturel aux pays d’acceuil que tu cite, le reste vit toujours avec son petit monde algerien dans cette et son attitude d’algerien plein de complexes.

    @Brahim16 et @Zahftoualaft

    Toutes les frustrations et tous les complexes et tous les tabous et toutes les cultures et us ancestraux ou recent ont cree des mutation cerebro-spinale pas genetique, qui ont induit un comportement intolerant et une aggressivité qui devenu intrinseque a l’algerien ou qu’il soit.

    Notre probleme est tres simple: ON A PEUR DU CHANGEMENT, quitter ce qu’on connait deja pour aller chercher ce qu’on ne connait pas, l’echec nous fait peur et on oublis d’aller avec la vague, meme si on se casse la gueule on fini par se relever et apprendre de nos echecs et recommencer et eviter les ereures passees, l’homme de par sa nature s’adapte a son environement. La peur s’est ancree en nous, elle est devenue genetiquement transmissible (Mutation germinale et non somatique) et on a delaissé le savoir au profit du FRIC.




    0
  • Aboualanouar
    11 juin 2011 at 17 h 38 min - Reply

    bonjour,
    alors les amis, moi je crois que le problème est d’ordre suivant:

    Manque d’éducation spirituelle.

    les âmes comme les corps ont besoin d’être dresser par des bonnes idées offertes par une éthique soit religieuse ou philosophique, c’est minables policiers en souffrent eux mêmes avant de compenser aux autres. celui qui s’acharne contre les autres lance des SOS de détresse profondes attestant qu’il n’est pas heureux. et vous croyez que dans les écoles (académie de police) on leur apprend la bonne parole et les bonnes gestes …etc)à part manger, bouffer, frapper, saper, briser…etc. pour moi ces gens sont les premiers malades (des victimes du système) à soigner par l’exemple, la bonté, la sagesse, le courage des hommes, l’équité et la patience.notre société en souffrira pour longtemps si le système (le pouvoir) machiavélique et ignorant reste en place.

    cordialement.




    0
  • brahmi16
    11 juin 2011 at 17 h 53 min - Reply

    @zaftoualaft @Alilou, je persiste à croire que mon hypothese est la plus proche de la verité(nos genes sont pour beaucoup dans notre comportement, ils ont bien sur comme je le souligne une mutation au fil du temps).Pour cela je vais tenter ma demonstration.je prends mon exemple :je suis issu d’ un milieu trés pauvre, mon pere etait marchand de legumes(table), je fais partie d’ une famille de 14 personnes, freres et soeurs, nous n’ avions en tout et pour tout qu’ une petite piéce de 16 m2. j’ ai ete scolarisé comme l’ ensemble de mes freres et soeurs, jusqu’ en cm 2,puis fatalement ce fut l’ exclusion.Nous vivions tres difficilement, nos conditions d’ hygiene etait deplorable, absence d’ eau ,de toilettes,les poux nous envahissaient, etc, etc,cela ne m’ a empeché par mimetisme de progresser a tous les niveaux ,aussi bien intellectuel que du point de vue valeurs.Aujourd’hui je suis marié avec des enfants qui ont bien reussis leurs etudes et je leur inculque tant bien que mal ce que j’ ai appris(l honneteté,le respect de l’ autre, defense du plus faible,combattre les injustices,etc,).Alors moi je ne comprends pas comment des millions de gens appartenant a une meme civilisation que moi , qui sont bien plus nantis et bien plus intelligents n’ arrivent pas à construire (depuis des dizaines d années)des etats ou des pays ou regneraient le droit, la justice,la democratie et ou il ferait bon y vivre.Comme par exemple au danemark , en norvege ou aux…..USA.Quand a ceux des notres qui ont reussis ailleurs, cela ne fait que renforcer mon hypothése, à savoir que nous autres ne pourrons jamais nous assumer seul et sans etre constamment surveillé.@Alilou :de valeurs ancestrales je faisais allusion à l’ apport incontestable des musulmans a la civilisation universelle (http://fr.wikipedia.org/wiki/Inventions_musulmanes_du_Moyen_%C3%82ge ) . Il y a BIEN EVIDEMMENT des exceptions ,des gens biens , comme nous tous ici sur notre tribune de LQA ou du FCN , mais helas, c’ est bien peu pour remettre en cause l ‘ordre etabli.Alors genetiquemet mauvais ou mal eduqué seulement..?




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    11 juin 2011 at 18 h 27 min - Reply

    @ batni : Si je vous ai bien compris, le fait qu’un Medecin selon vous soigne un membre de sa famille avant celui d’un policier, donne le droit à ce policier de tabasser à coup de gourdin et comme un sauvage ce Médecin ? Sincèrement je n’arrive pas à vous suivre.
    Moije dis clairement : Lorsqu’on est né pour être sauvage, on le devient sans plus…




    0
  • aquerado
    11 juin 2011 at 19 h 07 min - Reply

    Salam,
    @Mr Lies je pense que le fait d’expliquer cette haine qui transpire dans la societe Algerienne par les genes ou le viol c’est aller un peu trop vite en besogne et manquer de serieux. Tout d’abord je ne crois pas a la transmission du caractere ou des sentiments par les genes du fait que vous pouvez avoir un pere tres intelligent et un fils extrement debile, et vice versa. D’autre part notre prophete nous affirme que tout enfant nait immaccule, comme un ange et que par la suite la famille ou la societe se charge de le rendre homme de bien ou homme malsain.Pour ce qui est du viol, je peux vous rappeler que lorsque les Americains et les Russes ont liberes l’Allemagne il y a eu des centaines de milliers de viols pratiques sur les Allemandes sans pour autant avoir transformes leur societe en empire de haine et de destruction. Ils ont compris du fait qu’il avaient un niveau d’instruction et d’eduquation tres eleves malgre le fait que leur societe etait totalement en ruine qu’il fallait recommencer tout a zero, se serrez les coudes etre solidaire et avoir beaucoup de volonte. Pour ma part je pense que tout reside dans l’eduquation, un peuple extrement eduque est pratiquement imbattable et peu faire face a pratiquement tous les defis. La societe Algeriennne a ete detruite par le colonialisme et une dictature de 50 ans, mais la renaissance peu arrivee a tout moment, il suffit de beaucoup de volonte et de retourner a notre veritable foi d’une maniere sincere et honnete sans fanatisme et peut etre que DIEU nous sourira de nouveau.




    0
  • Alilou
    11 juin 2011 at 21 h 46 min - Reply

    Ah ca devient tres interessant:
    Comment et par quoi expliquer le comportement humain (Sic Algerien) par la genetique ou par la culture?
    One million dollar question.

    En genetique: Une mutation significative qui n’introduit pas de codon stop est consideree comme evolutive.
    Une mutation silentieuse, n’introduit rien aucun changement

    Une mutation par insertion ou deletion introduit un codon stop qui entraine soit l’abolition de la synthese de la proteine ou si dans le cas ou la proteine est synthetisee malgres, elle sera tronquee et inneficace et va engendree une tare, maladie.

    Une mutation evolutive n’arrive en generale que 1 fois par million d’annee.

    Dans notre cas nous avons plein de tares… quelles soient genetiques ou culturelles…

    @Aboualanouar

    La religion n’est pas toujours la solution a tous les maux de la societé…d’apres moi elle est a l’origine de tous les maux de la societé…car mal vehiculee et mal interpretee et entre les mains de gens malsaints.

    Allez regarder une documentaire : Ancient aliens ca va peut etre vous eclairer sur nos origines…

    La violence est innee chez l’algerien….vois mes postes precedents si J’ai tord je m’en excuse par avance….Je fume today car tomorrow c’est la
    Formula-1 au circuit Villeneuve Yahooooooooooooooooooo




    0
  • zizette
    14 juin 2011 at 13 h 12 min - Reply

    Récemment, j’ai posé une question à mon jeune cousin (21ans) qui a raté l’école et s’est trouvé une place dans la police sur le premier cours donné soit-disant dans la formation, il me répondit d’abord comment utiliser un pistolet et bien le manipuler dans une algérie sensée être indépendante……………..




    0
  • Congrès du Changement Démocratique