Édition du
22 July 2017

Passer ses vacances en Tunisie est un acte militant.

par Djamaledine Benchenouf, mercredi 15 juin 2011, 20:03

Le régime algérien a ressenti les révolutions de la Tunsie et de la Libye comme une menace mortelle pour sa propre pérénité. Pris de vitesse par la fulgurante révolution de jasmin, il n’a pas eu le temps de la contrarier. Mais il s’est largement rattrappé depuis. D’abord en apportant une aide massive à son compère Kadhafi. C’est uniquement à cause de l’appui sans faille du régime algérien que Kadhafi n’est pas tombé. Mais les puissances occidentales, qui le savent pertinement, et qui ont deux fers au feu, tentent de convaincre doucement cette association de malfaiteurs qu’est le régime algérien de lâcher le despote. C’est en cours de règlement, et le voyage récent du Ministre français des Affaires étrangères est principalement axé sur ce problème. Il faut ménager, n’est-ce pas, ce partenaire ombrageux qui agite une poire de gros contrats qui dépassent les 300 milliards de dollars.

Mais il ya aussi la Tunisie, que le régime algérien veut neutraliser, et domestiquer, au point où il dicte au gouvernement transitoire tunisien des désiratas complètement farfelus. Parce qu’il sait qu’il dispose de moyens de coertition particulièrement assassins.

Cela ne fait plus aucun doute. Le régime algérien a mis en branle une vaste campagne de déstabilisation de la Tunisie, en même temps qu’il déploie des montagnes de subversion pour aider le criminel Kadhafi à se maintenir au pouvoir.

Cette attitude n’est pas étonnante. Elle est même d’une logique incontournable. Le régime d’Alger, fondé sur la prédation économique, la repression des libertés publiques, et la subversion systémique, érigée en mode de gouvernance, ne pouvait pas s’accomoder d’un peuple libéré à ses frontières. Encore moins de deux peuples libérés, après tant de despotisme.

Le Président tunisien, qui a officiellement appelé les dirigeants algériens à « comprendre les changements démocratiques » qui ont cours dans son pays, s’est exprimé, en vérité, de façon très diplomatique. Parce qu’il ne peut se permettre raisonnablement de dénoncer les agissements chafouins et particulièrement dévastateurs de son puissant voisin, qui use de toutes sortes d’opérations de déstabilisation, pour tuer la révolution tunisienne, et provoquer le chaos dans ce pays. Il cherche, par tous les moyens, à faire regretter le régime policier de Benali.

Le jour où les langues se délieront, et où les journalistes occidentaux feront un vrai travail d’information, le monde entier sera choqué de ce que le régime algérien a perpétré contre les peuples tunisien et libyen. Ce jour viendra. Et bien plus tôt que ne le croient les officines algériennes de la subversion, et de la contre-révolution.

Le régime algérien n’a pas encore compris que le train de la démocratie s’est réellement ébranlé en Tunisie, qu’ilest bel et bien parti, et qu’il il ne s’arrêtera qu’en gare. Une gare nommée Liberté.

Ce régime honteux, ce ramassis de crapules malfaisantes fait tout pour gêner une heureuse transition dans ce pays frère, parce qu’il perçoit la libération du peuple tunisien comme une menace pour sa propre pérennité.

Sachant que le tourisme est une ressource vitale, vraiment vitale, pour la Tunisie, et que les touristes algériens représentent une part très importante de cette manne(la deuxième après les Allemands), il a déployé sa machine de guerre subversive, en faisant courir des rumeurs d’insécurité en Tunisie. Il a réussi à installer une véritable psychose, au sein des populations algériennes qui passaient régulièrement leurs vacances en Tunisie, depuis des années.

Nul doute qu’il fera tout pour décourager les Algériens de se rendre en Tunisie cet été, quitte à agir directement au niveau des frontières, comme il sait si bien le faire.

Mais ces manipulations criminelles n’arrêteront pas la roue de l’histoire. Le peuple tunisien finira ce qu’il a commencé, parce que sa volonté est inébranlable, parce qu’il est sobre, parce qu’il est heureux d’avoir recouvré sa dignité humaine, parce que ses espoirs sont immenses, que son civisme est à la hauteur de ses rêves, et qu’il parviendra à surmonter tous les obstacles qui sont dressés sur son chemin, par le régime criminel d’Alger, et autres groupes occultes qui espèrent inverser le cours de l’histoire.

Mais nous, Algériens et Algériennes, devons contrer cette volonté assassine du régime qui nous opprime, et qui cherche à punir les Tunisiens, pour avoir chassé ceux qui les broyaient. Nous devons dénoncer la campagne insidieuse du régime algérien. Nous devons la démentir. Pour que tous les Algériens apprennent que la Tunisie est non seulement un pays sûr, mais qu’elle est devenue un pays libre.

Que tous les Algériens qui ont l’habitude de passer leurs vacances en Tunisie ne se laissent pas dissuader de continuer à le faire. Et que ceux parmi eux qui ne connaissent pas ce beau pays fassent oeuvre utile en s’y rendant. Ils découvriront un pays merveilleux, un peuple apaisé et souriant et un accueil fraternel.

Passer ses vacances en Tunisie est devenu un acte militant. Chaque famille algérienne qui passera ses vacances en Tunisie, en plus du plaisir qu’elle y trouvera, apportera une pierre pour la construction de la nouvelle Tunisie. Dans un nouveau Maghreb.

En plus d’éviter à l’économie tunisienne de graves manque-à-gagner, nous agirons contre notre propre régime, puisque ce qui le dérange est forcément dans l’intérêt de nos peuples.

Ces souffrances inutiles que le régime algérien inflige aux Tunisiens sont vouées à l’échec. Parce que le peuple tunisien ne se laissera pas voler son immense victoire, par de vils charognards.

Et que de partout, de tous les pays du monde, du sein même des milieux populaires qui croient en l’Homme, et en sa volonté farouche de recouvrer sa dignité, naisse le désir ardent d’aller à la rencontre d’une vraie révolution, pour aller y passer des jours de bonheur, où le soleil tutoie la mer, où les rires des enfants sont des éclats de cristal. Aller passer ses vacances en Tunisie est un acte militant. Que s’y rencontrent tous les hommes et les femmes de bonne volonté, et que la volonté des peuples soit faite.

L’hymne de la Tunisie ne contient-il pas cette belle sentence ? : »Si un peuple aspire un jour à la Vie, force au joug de se briser, et au destin de se soumettre ! »

Le peuple tunisien vivra.

Sa belle révolution soufflera sur toute la région, et balaiera les miasmes de l’oppression. Et qui sait ? Peut-être parlerons nous, un jour, de vacances qui ont boosté une révolution.

Le jour n’est pas loin où nos peuples affirmeront leur pleine volonté. Vive la Tunisie ! Vive le Grand Maghreb des Peuples. Vient tous les peuples de la terre.

D.Benchenouf

NB: Je viens d’actualiser cet article sur le modèle que j’ai fait parvenir à un site d’information internationale.


Nombre de lectures : 4016
21 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • hakimM
    16 juin 2011 at 2 h 21 min - Reply

    Encore une fois 100% d’accord avec toi cher Benchenouf, et a chaque fois que je vois un de tes articles, je me dis : je vais lire des choses qui réjouissent mes principes et mon esprit.
    Un internaute sur LQA a proposé quelque chose de très intéressant : que chacun accroche sur le balcon sur la voiture ou commerce une banderole disant : on veut le changement radical, on peut rajouter on est avec les tunisiens.

    Les révolutionnaires de la Libye ont reçu une traitrise exemplaire du régime mafieux algérien, il en sera de même pour la Tunisie.

    contrairement au régime algérien corrompu, tout le peuple algérien est avec le peuple tunisien, même si on est dans une situation honteuse, ou personne n’est dans la rue pour renverser assassins et traitres.

    On doit tout faire, poser toute notre énergie pour faire l’union avec tous partis et toutes parties voulant un changement radical ou le clan d’Oujda, les generaux assassins la DRS doivent disparaitre.
    C’est ça la volonté du peuple et non pas une commission anti-révolution.




    0
  • Omar bakhti
    16 juin 2011 at 11 h 28 min - Reply

    Très beau article, Mais M.Benchenouf la question maintenant est en Algérie, et tous dépendra des conclusions du président de la république qui seront soumis aux peuple pour votation et validé.
    Observation ; en aucun cas nous peuple algérien acceptera que les conclusions du président de la république seront soumis directement au parlement que venait de le signifier hier le premier Ministre Ouyahia, et je m’adhère pas a cette démarche pour la simple raison on est pas des troupeaux de vaches, donc il reste aux conseiller du président d’expliquer au peuple les conclusion entreprises et les faire valider par des votations.
    Fraternellement Omar




    0
  • HAMED
    16 juin 2011 at 13 h 15 min - Reply

    Il faut pas s’attendre à un changement de régime, pacifiquement,avant il faut que le peuple soit solidaire,tous les partis d’opposition y compris les islamistes,c’est une force dans ce pays,qu’il le veut ou non,avant qu’ils soient récupéré par le régime fantoche, pour faire dégagé ce régime corrompu,c’est faire éloigner et menacer les intérêts de la France en Algérie,parce que aussi c’est notre malheur u qui,les maux de l’Afrique du nord c’est la France.
    Le peuple tunisien l’a compris, et le peuple lybie c’est qu’il le font pas pour leur beau yeux.ALORS IL FAUT FAIRE TRES TRES ATTENTION DE LA FRANCE COLONIALISTE;




    0
  • bouboul
    16 juin 2011 at 17 h 22 min - Reply

    pas d accord avec vous mr benchenouf mais et ce n est pas pour vous contrdire il y a eu plusieurs agressions perpetrees contre des algerien en allant vers tabarka realite que meme les tunisiens reconnaissent et jusqu a preuve du contraire je n ai rien vu d officiel qui interdise aux algeriens d y aller bref en depit de cette instabilite nous pensons y aller pour quelques jours en famille




    0
  • Slimen Sassi
    16 juin 2011 at 21 h 59 min - Reply

    Les militaires algériens doivent avaler des poires d’angoisses à cause de la transformation de la société tunisienne. Nous avons toujours cru que le régime algérien est une menace pour la Tunisie. mais Dieu préservera la Tunisie contre toutes les manigances de part et d’autre. Notre espoir est de voir le peuple algérien se délivrer lui aussi de la Pègre qui empoisonne la vie de nos frères algériens. Ce jour, notre joie sera plus grande.




    0
  • Slimen Sassi
    16 juin 2011 at 22 h 04 min - Reply

    Désolé pour le débordement.
    Tous mes voeux pour un meilleur avenir à tout le peuple algérien




    0
  • Redman
    17 juin 2011 at 12 h 54 min - Reply

    Salam
    Pour M. Bakhti, comment voyez vous que la parole des algériens sera entendu par Bouteflika, par votation !!!! le peuple algérien ne s’est jamais exprimé, toutes les élections depuis 62 sont faux, l’election du président est fausse avec une participation de 18% au mieux, çàd que la majorité des algériens ne reconnaissent pas bouteflika, parce qu’ils savent que d’autres gèrent à sa place…. enfin y’a rien à attendre de bouteflika ni la commission Bensalah, tout le monde court pour trouver une place au pouvoir et faire semblant qu’on fait du changement, il n’existe pas de vrai représentation de l’opposition

    Salam




    0
  • Fidel
    17 juin 2011 at 16 h 23 min - Reply

    Encore une fois 100% d’accord avec toi cher Benchenouf, et à chaque fois que je vois un de tes articles, je me dis : je vais lire des choses qui réjouissent mes principes et mon esprit. Oui !, vraiment, yahtek saha yakhou !

    Tu es un vrai remonte-moral car, chaque matin quand je me lève, je me dis : allons !, haut les cœurs !, allons cueillir sur notre quotidien LQA bien-aimé, notre lot de bonnes paroles qui vient nous apporter le souffle de la Liberté qui brisera les chaines des peuples opprimés frères.

    Après ton triomphal cri de ralliement « one two three, viva l’Algérie ! » repris en chœur par des milliers de poitrines enflammées et ivres de Liberté, ta géniale ( y’a pas d’autre mot !) idée de vacances en Tunisie, ce pays frère en lutte qui nous guide vers les plus hautes cîmes de la Liberté et de la Fraternité, viendra renforcer l’amitié sans failles et les liens indéfectibles entre nos deux pays frères.

    J’espère de tout mon cœur, Inch’Allah !, que tu pourras venir toi aussi à Hammamet ou à Djerba, et y rencontrer tes lecteurs qui se feront un bonheur de te saluer et te témoigner leur gratitude pour le combat libérateur que tu mènes sur le front du refus et de la résistance. Amine !, ya Rab !, amine !

    DB: Merci pour ce message fraternel. Je dois néanmoins préciser que notre fameux « One two Three » n’est pas de moi. J’ai repris il y a quelques mois un autre cri d’espoir: « When to free ». Mon seul mérite a été de concevoir une modeste image que j’ai diffusée sur le net, et qui a été abondamment reprise. (https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1273322706276&set=a.1273321906256.2038563.1026151383&type=1&theater)
    Ce sera un vrai bonheur pour moi d’aller en Tunisie cette année, surtout que je sais que je vais découvrir une Tunisie nouvelle, tournée vers un avenir radieux, où la justice et la démocratie ne seront plus des mots creux.




    0
  • ahmed
    17 juin 2011 at 17 h 21 min - Reply

    C’est plutôt le renversement du régime algérien qui est un acte militant . Le risque de contre révolution en Tunisie et en Libye,viendra du DRS qui n’aura la paix qu’une fois ces deux révolutions échoueront . Je regrette,au lieu de penser aux vacances,nous autres algériens on est condamné à nous débarrasser rapidement de ce régime qui confisque notre indépendance et bloque tout projet de modernité en Algérie .




    0
  • Mehdi
    17 juin 2011 at 18 h 59 min - Reply

    Très bel article et tellement vrai …. Je comprend mieux l’amour que nous avons nous tunisiens pour le peuple algérien…. Le monde est entrain de changer et aucun dictateur ne pourra arrêter le sablier de la démocratie, ce n’est qu’une question de temps !!!




    0
  • Farid
    18 juin 2011 at 13 h 40 min - Reply

    et si les algeriens sortiront en masse le 5 juillet, jour de l’ndependance, en defilant avec le drapeau Tunisien?




    0
  • toubab95
    18 juin 2011 at 23 h 34 min - Reply

    Allez y : Un collègue revenant d’un congrès scientifique n’en dit que du bien. La sécurité y est rétablie, les hôtels bon marché, l’accueil superbe, comme à l’accoutumée. Une façon de se dédouaner ( de notre passivité) et en même temps de renflouer une économie mise à mal par les prédations de l’oligarchie régnante et les atermoiements des banques occidentales pour débloquer l’argent du dictateur et de ses complices sous séquestre.




    0
  • lazher
    19 juin 2011 at 12 h 22 min - Reply

    je suis tunisien , un de mes amis m’a envoyé cet article . premiére impression j’étais très ému par le courage par le sens de responsabilité par la snicèrité et par la volonté et le désir profond d’agir positivement de construire l’ALGERIE LIBRE et le grand MAGHREB LIBRE et pourquoi pas un MONDE ARABE LIBRE du joug des dictateurs ignorants corrompus spoliateurs et ASSASSINS et serveurs de l’impérialisme et du néocolonialisme du monde MERCI DIEU L’ALGERIE AVEC CES HOMMES EST SUR LA BONNE BONNE VOIE merci pour le soutien vive l’algerie vive les arabes et j’en suis fier et je le crie haut .




    0
  • dhia
    19 juin 2011 at 23 h 21 min - Reply

    cher frère et ami Benchenouf,

    vraiment je trouve pas des mots pour vous répondre, peut être un grand MERCI pourra tout dire.
    MERCI MERCI MERCI DU FOND DU COEUR POUR CET ARTICLE COURAGEUX

    TON FRERE LE TUNISIEN




    0
  • Chakroun
    20 juin 2011 at 11 h 26 min - Reply

    Moi je suis pure Maghrebin et je crois profondement à l’union .Ca suffit la gouvernance dictatoriale dont le seul profiteur c’est les sionistes et les impérialistes.Aujourd’hui seul l’union nous rend plus fort ;les salauds avec leurs pions font de tout pour etre une inertie freinnante à notre avancée.Nous peuple arabe et fier de l’etre devons nous rappeler que les anglais ont planté israel au milieu des pays arabes les français ont offert la technologie de la bombe les usa protége leur bebe israel .Mon Dieu quand va-t-on reagir ?Du moins planifier une demarche à moyen therme pour rehausser la tete ;à peine l’Iran a bougé et les sionistes ont montré leur griffes .Bref cher Maghrebin nous avons tout pour reagir ,YES WE CAN TOO .




    0
  • bargleh
    20 juin 2011 at 18 h 43 min - Reply

    MERCIIIIIIIIIIIIII Mr.BENCHENOUF suis tunisien et tres fier de cet article le peuple algerien et tunisien sont tres proches la tunisie restera debout et les dictateurs disparaitront tot tard dieu est avec nous bonne continuation.




    0
  • Tinelli
    21 juin 2011 at 1 h 16 min - Reply

    Un peuple qui a délogé un despote de l’envergure considéré comme un modèle par le régime criminel d’alger, saura évidement comment booster son économie, tt de même une visite en Tunisie par nos vacanciers habituelle donnera une bouffé d’oxygène, comme il a si bien dit M. Benchenouf.




    0
  • Hassen
    21 juin 2011 at 12 h 05 min - Reply

    Bravo Djameledine. Je suis tunisien et jái les larmes aux yeux. Je vis loin de mon pays mais depuis le 14 Janvier je suis alle 8 fois et j´irai a chaque fois que cést possible. je reve d´un maghrab uni, libre, democrate, moderniste, sans frontieres et par consequent fort et respecte. Je vibre toujours pour lýmne national algerien et je mídentifie a la lutte du peuple algerien.Merci encore et le mieux est pour demain pour nous les maghrebins car le futur nous appartient nous les peuples




    0
  • still
    22 juin 2011 at 21 h 41 min - Reply

    En liberant leur pays du joug de la dictature, nos freres et soeurs Tunisiens ont opere une breche dans notre propre regime.A defaut de pouvoir terrasser ce dernier immediatement oeuvrons a limiter ses degats en Tunusie en soutenant les Tunisiens par tous les moyens possibles.leur soutien est un acte militant et patriotique.
    Merci DB, pour ce cri de coeur.Tes articles sont d’ailleurs tous des cris de coeur.




    0
  • abou omar
    23 juin 2011 at 14 h 18 min - Reply

    Bonjour,

    Avec tout mes respects, je voudrais revenir sur une chose importante, une chose qui n’est pas présente dans votre article, il s’agit de fait réel, de preuve.
    Vous écrivez que le pouvoir algérien est responsable de tous les maux de la Tunisie, je voudrais savoir comment et ou avez vous obtenus vos informations.
    Je pense que ce que vous dites, concernant le découragement des algériens à aller passer leurs vacances en Tunisie par le pouvoir algérien est possible, mais tant que nous n’avons pas de preuve, je pense que votre article n’est que divagation. Il faut rester objectif Monsieur, vous êtes journaliste pas chroniqueur de fausse rumeur !
    Comme tout pouvoir, l’algérien, cherche à préserver ses intêrets, croyez moi, de nombreux pays soit disant démocratique sont capable du pire pour faire la même chose…
    Vive l’Algérie, Gloire à nos Martyrs !
    Avec tous mes respects.




    0
  • Dziri
    24 juin 2011 at 16 h 26 min - Reply

    Mes chères frères et sœurs,je tiens a vous félicité pour vos commentaires,vous avez tout dit ce qui nous tiens à cœur,a savoir la LIBERTÉ RIEN QUE LA LIBERTÉ.Pour le régime algérien (ils ne mérite pas le « a » majuscule)patienté c’est une question de temps pour qu’il s’écroule et j’en suis persuadé.Tunisiens et Tunisiennes sachez que le Peuple Algériens est avec vous. »GLOIRE AUX MARTYRES »




    0
  • Congrès du Changement Démocratique