Édition du
24 July 2017

Une révolution au Maroc: Un train de réformes qui va isoler davantage le régime algérien.

C’est parti ! Le roi du Maroc frère, qui a compris que le salut du royaume alaouite se trouve dans des ouvertures courageuses va s’engager dans un véritable processus de démocratisation de son pays.
C’est un geste de haute portée, une initiative historique qui est au diapason des aspirations populaires marocaines, pour l’instauration progressive d’une monarchie parlementaire, et l’engagement de tout le système institutionnel vers une politique audacieuse de grandes réformes.
Nous osons le mot de révolution, puisque la monarchie marocaine est désormais la première dans le monde arabe et musulman à choisir aussi résolument, et dans un climat social relativement apaisé, un changement aussi profond de ses institutions, et de sa nature même, qui est restée foncièrement la même depuis des siècles.
Ainsi, nous apprenons, avec une joie immense, que le Roi du Maroc doit annoncer au peuple marocain, dans les heures qui viennent, les profondes mutations qui vont transformer le royaume alaouite, qui se dirigera progressivement, et en peu de temps, de monarchie absolue, et quasiment féodale, vers une monarchie constitutionnelle, avec des pouvoirs étendus pour le Parlement et le gouvernement. Ce qui signifie, tout naturellement, une réduction des pouvoirs du Roi. Un geste librement consenti, aussi intelligent qu’il est généreux.
Le peuple marocain sera appellé à se prononcer sur les propositions du Souverain, dans un mois environ. Et ainsi, le Maroc s’acheminera vers un véritable Etat de Droit, vers une plus grande justice sociale, vers la neutralisation de castes toutes puissantes, qui préssuraient le petit peuple, et se sustentaient outrageusement sur la chair vive de la nation.

Nul doute que cette révolution tranquille fera date. Le roi du Maroc aura eu l’immense mérite d’avoir compris les aspirations de son peuple, et d’y avoir répondu d’une façon aussi magistrale, sans que le sang ne soit versé. Ce sera sans doute, l’une des plus belles répercussions de la révolution de jasmin, et une avancée régionale vers la démocratie, qui provoquera certainement un effet incalculable chez le voisin algérien, le seul pays du Maghreb qui n’a pas été touché par la déferlante des révolutions arabes.

Cela ne sera pas sans conséquence sur les relations algéro-marocaines, qui ne manqueront pas de se compliquer davantage, puisque le régime algérien percoit comme une menace directe pour sa survie tout frémissement démocratique dans le Maghreb, lui qui déploie des efforts aussi subversifs qu’ils sont déplorables, pour déstabiliser la transition démocratique en Tunisie, et pour empêcher le despote libyen de tomber. Lui qui dépense sans compter, pour doter les milices kadhafiennes d’équipements militaires, et même de « pilllules du viol », lui qui a infesté tous les institutions internationales, pour retarder l’inéluctable échéance libyenne.

La révolution marocaine représente donc un facteur déterminant, pour l’accélération d’un processus démocratique en Algérie. Le régime algérien le sait, et il n’y pourra rien. Il ne pourra pas dévoyer toutes les dynamiques qui éclosent dans le Maghreb. Il est cerné désormais.
Le compte à rebours va commencer. Et tout l’argent que ce régime crapuleux utilise pour anesthésier le peuple algérien en élargissant le cercle de ses alliés naturels, et en renforcant ses éffectifs sécuritaires, jusqu’à en faire le premier Etat policier du monde, en termes d’effectifs, n’y pourra rien.

Le Maroc vient d’engager toute la région dans un processus qui va accelerer l’histoire, et ouvrir enfin une ère nouvelle, où le Grand Maghreb deviendra une réalité incontournaable.

D.Benchenouf


Nombre de lectures : 6642
49 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • rachid 2
    17 juin 2011 at 20 h 26 min - Reply

    Bien vue mr Benchenouf … je souhaite que ça nous reveiller de notre sommeil lent et profond … le regime algérien represente la derniere dictature au maghreb !!!




    1
  • Hamma
    17 juin 2011 at 20 h 30 min - Reply

    C’est indéniable que le roi du Maroc a tout compris et qu’il ne reculera pas dans ce qu’il a promis à son peuple.




    1
  • Khizou
    17 juin 2011 at 20 h 51 min - Reply

    La honte chez les notres !




    1
  • Fatima Alaoui
    17 juin 2011 at 21 h 02 min - Reply

    Vendredi 17 juin date de l’avènement de la femme saoudienne dans la sphère publique après la voiture la politique
    Avec les adeptes de Khadaffi qui pratiquent le viol réel et les adeptes des autres qui pratiquent le viol politique sur les femmes voir notre appel même si Obeida a fui l’enfer de Libye
    http://9617.lapetition.be/
    pourquoi on marginalise le premier parti créé par une femme ?
    http://perso.menara.ma/~lesvertsmaroc/

    Stop ne pollue pas le Maroc




    0
  • HAMMANA
    17 juin 2011 at 21 h 37 min - Reply

    Ceux sont les effets de la culture,Mr BENCHENNOUF.Le Roi du Maroc malgrè incarnant un régime séculaire despote,ne peut pas se permettre les turpitudes dont s’énorguillent nos généraux et ce par respect ne serait-ce qu’ à son rang qui autorise certains dépassements inhérentes à ses prérogatives de souverains mais s’abstient à se complaire dans l’ignominie .
    La monarchie marocaine a elle aussi son lot de forfaits mais elle n’est pas allée jusqu’à ordonner que les cadavres des personnes exécutées dans le cadre d’une guerre qu’un pouvoir illégitime livra à son propre peuple soient exposés sur la voie publique sans aucune considération pour la personne humaine p.
    La monarchie marocaine ne s’est pas jouée des programmes scolaires afin de produire des générations dénuées de l’esprit revendicatif et tout juste bonne pour servir de cinquième colonne par excellence à la tyrannie.
    ne tyrannie qui fait du football un système de gouvernance;si au moins on est compétitif sur ce plan car on vient d’etre savonnés pour la seconde fois par le score avilissant de 4 buts à un tour à tour par le Maroc et l’Egypte qu’on de cesse de tourner en dérision par ce que la propagande socialiste chère à BOUMEDIENE veut qu’on soit justes bons pour servir de caisse de résonance aux dérives du pouvoir.
    L’algérie est avec la Lybie les deux pays ou la société a été atteinte dans ses composantes au point ou la rédaction de notre histoire s’avère à la fois pénible et périlleuse malgré la portée universelle de notre révolution.
    Il n’est pas du tout étonnant de voir le Roi du Maroc décider de son propre chef des remaniements juridiques et structurelles à apporter à son propre système car il répond de ce fait à une vision sinon vertueuse du moins logique de l’avenir dans le double objectifs de satisfaire aux aspirations légitimes de ses sujets sans toutefois hypothéquer son trone.Une chance que ne se sont pas données les autres monarchies arabes en raison du facteur intellectuel.




    0
  • Tijani24
    17 juin 2011 at 21 h 52 min - Reply

    D B votre optimisme me choquent, pour quelqun qui est generalment pessimiste, pour la bonne raison d’ailleurs, d’avoir vecu des decennies sous la dictature. alors vous devez savoir ce que je ne sais pas. je pense quand meme que votre optimisme est un peu execessif, et que le system marocain ne se reduit pas a son roi, et que le roi est plutot un chef de clan, et que le reste est du folklore…
    vous ecrivez : « Ce qui signifie, tout naturellement, une réduction des pouvoirs du Roi », une reduction substantielle qu’elle le soit, peut laisser une petite porte ouverte au system pour « maitriser » les choses d’une maniere ou une autre, (le droit a la suspension de la session parlemtaire par example).
    ce qu’on souhaite pour le peuple marocain frere est « l’elimination totale du role politique de la monarchie ». Ceux qui veulent apporter leurs contributions a gerer les affaires du peuple souverain, doivent etre soigneusement choisis et puis mandater par le peuple, etre le fils de quelqun ne doit nul etre un facteur.

    DB: Simple remarque. La monarchie britannique a évolué. Elle aussi a été un chef de clan, au sens vrai du mot. Simple remarque.Sinon, si mon optimisme vous choque, j’en suis désolé. Comme je suis désolé que mon pessimisme choque ceux de l’autre versant. Donc, si mon optimisme choque les uns, et que mon pessimisme choque les autres, l’un et l’autre devraient logiquement s’annihiler. A moins que je les polarise, et que je sois optimiste avec ceux que mon pessimisme choque, et pessimiste avec ceux sur lesquels mon optimisme a le même effet. Ainsi je ravirais les optimistes avec mon pessimisme, et les optimistes avec mon pessimisme. Le pied ! Et entre les deux, je ferais bonne figure. sourire, yeux bridés vers le haut, et timides tapes dans le dos.




    0
  • salem
    17 juin 2011 at 22 h 28 min - Reply

    le maroc vient de donner une leçon au déideurs en algerie par une ouverture démocratique qui n’a rien a enviée a une démocratie occidentale.En algerie le carnavale des consultations « monologue » avec des inconnus au peuple algerien continue toujours.




    1
  • D B
    17 juin 2011 at 22 h 33 min - Reply

    Le discours du Roi vient de prendre fin. C’est réellement un évènement historique. Je crois qu’il n’est pas utile de faire une analyse à chaud. Mais je veux juste faire quelques remarques.
    La première est que la circonstance aurait voulu qu’en considération d’un tel bouleversement systémique, des conditions minima de communication aient prévalu. Or, bizarrement, les conseillers du souverain ont été complètement à côté de la plaque. Le roi aurait dû, en cette circonstance majeure, apparaître en habits traditionnels. Or il nous l’avons découvert attifé de curieuse manière. Des conseillers du pire n’auraient pas pu faire mieux.
    Le trône en arrière plan était complètement naze. Il aurait mieux valu qu’il soit assis sur une chaise plus épurée, et moins tarabiscotée. Le symbole de la royauté était trop kitch pour une telle cérémonie. Quasiment déplacé en l’occurrence, y compris pour le dernier des cons qui a besoin de voir un fauteuil doré, avec des accoudoirs de géant, pour se convaincre de la nécessite d’une monarchie intégrale.
    Le Roi a lu son discours trop rapidement, sans lever les yeux, sans vraie solennité, parfois en bafouillant, une déclaration historique qui aurait nécessité plus de pondération, plus de gravité. A un tel niveau, et dans une circonstance aussi cruciale, on se serait attendu à moins de bricolage. C’est vraiment étonnant, une telle improvisation.
    Ce qui est sûr, c’est que les communicants du roi marocain ont un retard de 50 ans. Ou des intentions peu amènes.
    Cependant, et pour se focaliser sur l’essentiel, les annonces du Roi du Maroc auront rempli leurs promesses. La justice sociale, la séparation des pouvoirs, la démocratie, la liberté l’expression, l’accession de l’amazigh au rang qui lui revenait, et son officialisation, et l’engagement résolu du royaume vers un système parlementaire, sont des coups de tonnerre dans un ciel serein. C’est plus qu’un rêve. C’est la réalisation d’un rêve. C’est le couronnement, par un roi, de la souveraineté d’un peuple trop longtemps esclave, et qui a arraché sa dignité par une patience inexorable.
    C’est le triomphe d’un peuple sage, sur la rouille de la médiocratie. Pour faire court, c’est une vraie révolution. REVOLUTION.
    Nos crapules nationales doivent en chier dans leur froc. Hachakoum. Les équivoques sont dissipées. L’Algérie est bel et bien devenue la dernière mafiocratie du Maghreb.




    1
  • abon
    17 juin 2011 at 22 h 47 min - Reply

    Bonsoir,
    « Ahh- ouu-berdet ».Traduit mot à mot,Aï-puis refroidi. Un vieux dicton :- lorsque tu as cent mille lieues à faire, il faut toujours commencer par le premier pas. Le Maroc l’a fait, souhaitons leur un avenir prospère et serein.




    0
  • hakimM
    17 juin 2011 at 23 h 00 min - Reply

    Les USA ont prédit un changement pour l’Algérie dans 3 ans.
    Ils savent combien le régime algérien est prêt a donner en milliards et en vie humaines pour rester avec une vie pure corrompus.
    Même si tous les pays musulmans et arabes se libèrent, la mafia algérienne ne changera point, sauf s’il y a une révolution populaire, dans les rues, massivement.
    Des généraux qui ont ramenés Bouteflika l’ont dis en 1992 : même si 10 millions vont mourir, on fera la guerre contre le peuple.
    Ali Yahia Abdenour menace d’en faire appel a l’ONU, malheureusement, les autres partis et parties vont jouer dans l’idiotie du nationalisme a un centime.

    Le régime mafieux fait durer le terrorisme pour avoir le quitus des USA pour lutter contre le terrorisme et tout le monde trouve son compte sauf le peuple.
    On sait pertinemment que ceux qui décident en Algérie ont toujours été les Français et les occidentaux.

    DB: Pouvez-vous nous en dire plus sur les prévisions américaines sur ce qu’il reste à vivre au régime algérien? Merci




    1
  • Tijani24
    17 juin 2011 at 23 h 53 min - Reply
  • salem
    18 juin 2011 at 0 h 02 min - Reply

    Que reste t il a notre dictateur?Il est mis à nu.Ses réformes hiotorique au royaume sont une gifle pour bouteflika lui qui a chaque fois qualifié le régime marocain de makhzen.Dorénavent,le makhzen est bien chez nous.L’algerie qu’on croyait aller vers un etat de démocratie se retrouve aujourd’hui dans une situation semblable à celle de cuba ou la coree du nord a cause d’un homme completement atteint par l’ivresse du pouvoir et décidé afreiner la marche de ce pays vers son émancipation, nous avons un chef d’état qui ne veut rien savoir et refuse de voir que le pays se dirige vers la catastrophe a cause de sa politique trop totalitaire.Le premier magistrat de l’algerie à tout tué en algerie ,meme l’espoir a été completement anéanti pa




    1
  • dzofo
    18 juin 2011 at 1 h 50 min - Reply

    mabrouk 3lina la3qouba lkhtna f l’lgerie ynazlou les genereaux




    1
  • Amine CM
    18 juin 2011 at 1 h 53 min - Reply

    Le Maroc, grace à ALLAH et au descendant du prophète, le Roi Mohamed VI, vient de faire un bond dans le 21ème siècle, j’espère que nos frères arabes, auront l’intelligence de suivre son exemple.




    1
  • Amazigh
    18 juin 2011 at 9 h 06 min - Reply

    « MAFIOCRATIE », cette définition est digne de mr Larousse, c’est très bien vu mr DB. on a déjà entendu voyoucratie, association de malfaiteurs, mais l’expression la mieux indiquée pour ces ordures c’est bien ça.
    Pour revenir à cet événement formidable chez nos frères marocains, c’est aussi de bonne augure pour nous et un tour de vis de plus sur cette maffia qui se trouve de plus en plus isolée.
    Enfin, retenons aussi la position honteuse du gouvernement français qui continue à soutenir cette mafiocratie et qui profite, en contrepartie,pour faire des affaires sur le dos de notre peuple. nous devons le leur faire payer et très bientôt inchallah.




    1
  • t.montana
    18 juin 2011 at 12 h 47 min - Reply

    Je pense que ce qui compte c’est est ce qu’il est possible de creer facilement des partis poltiques meme consevateur et est ce que les prochaines elections legislatives seront truque ou pas ,sinon jusqu’a present c’est rien que du bla bla !!! ( j’ai felecite dernierement un marocain pour ce changement et il m’a repondu qu’il veut le voir applique sur le terrain , et je lui donne raison




    0
  • Si Tchad
    18 juin 2011 at 13 h 16 min - Reply

    Et pendant ce temps la….

    « BELKHADEM Y AVAIT RÉUNI SES TROUPES:
    Insultes et coups de poing à Constantine »

    Il faut croire que le FLN applique son « programme »
    poing par poing…

    Si Tchad




    0
  • El amal
    18 juin 2011 at 13 h 26 min - Reply

    La jeunesse, la perspicacité et le patriotisme ont conduit Mohameded VI de mettre fin à un prévilège séculère.
    IL vivra Heureux,serein et vieux ( à l’mage de la reine Elizabeth) et marquera l’histoire du Maroc.

    N’est ce pas une leçon pour ceux qui s’accrochent au pouvoir au prix des dizaines de tués par jour.




    1
  • HAMED
    18 juin 2011 at 13 h 46 min - Reply

    Pour que l’Algérie soit libre et indépendante, il faut combattre la France,seul ennemie de l’Algerie.

    ============================
    Je crois qu’il faut distinguer la France officielle où sont encore incrustés les résidus nostalgiques de l’Algérie française et le Peuple de France. Evitons de faire des amalgames qui ne servent pas la cause du Peuple Algérien.
    Salah-Eddine




    0
  • CORTEX
    18 juin 2011 at 15 h 34 min - Reply

    A DB:je pense à mon avis que votre analyse est un peu hâtive.Les paroles les paroles, vous savez tres bien qu’il y a souvent un fossé entre elles et les actes.Alors soyons prudent et attendons de voir.Un mot sur le peuple algerien.Je n’ai pas l’impression que les algeriens ont vraiment envi de changer.Ils parlent beaucoup…Mais rien.la déception des années 2000 et les plus de 300000 morts des années 90 les ont anesthésié à d’innombrables douleurs.Encore sous sérum, j’ai l’impression que ce peuple ne s’en remettra pas avent longtemps.Je souhaite me tromper lourdement.




    0
  • محمد بناني
    18 juin 2011 at 16 h 15 min - Reply

    خطوة جبارة فقطعها المغرب نحو دمقرطة الحياة السياسية تلاقت فيها ارادة الملك و الشعب
    نتمنى ان تخطو الشقيقة الجائر في اتجاه الاصلاحات و نوحد الجهودمن اجل بناء المغرب العربي الكبير الذي تجهضه سياسة الجنرالات الدين يتمسكون بالحكم و يضعون المسكين بو تفليقة في الواجهة




    0
  • Krimo
    18 juin 2011 at 16 h 59 min - Reply

    Votre article est trop pro monarchiste, vos arguments favorables au roi et votre admiration envers ce dernier sont contre productifs, et trop obséquieux venant de la part d’un « algérien » lisez donc les journaux le mouvement du 20 février qui représente le peuple marocain la majorité silencieuse qui souffre du poids de cette monarchie féodale, donne tout un autre son de close que le vôtre, êtes vous vraiment algérien d’origine? vous faites allégeance à la monarchie de manière déplacée et outrancières, si votre site est démocratique laissez donc passer ce poste, au lieu de censurer les postes qui remettent en cause cette réforme monarchique qui n’est en réalité que de la poudre aux yeux, allez chiche laissez passer ce poste on jugera du degré de votre acceptation de l’esprit critique qui est le mien. Merci

    ================================
    Nous avons laissé passer ce message non pas pour ses « idées » lumineuses et productives, mais pour pour mettre à nu les méthodes « démocratiques » de ceux qui veulent s’ériger en tuteurs des peuples. Laissons nos frères marocains s’autodéterminer librement. Ils n’ont nullement besoin des « conseils » ni de la police politique d’Alger ni du makhzen de Rabat.
    La Rédaction LQA




    0
  • sharif hussein
    18 juin 2011 at 17 h 36 min - Reply

    Pour comparaiso, voilà quelques articles extraits de la constitution de l’espagne:
    Article 56.

    1. Le Roi est le chef de l’État, symbole de son unité et de sa permanence.
    Il est l’arbitre et le modérateur du fonctionnement régulier
    des institutions, il assume la plus haute représentation de l’État
    espagnol dans les relations internationales, tout particulièrement
    avec les nations de sa communauté historique, et il exerce les fonctions
    que lui attribuent expressément la Constitution et les lois.

    2. Son titre est celui de Roi d’Espagne et il pourra utiliser les
    autres titres qui reviennent à la Couronne.

    3. La personne du Roi est inviolable et n’est pas soumise à responsabilité.
    Ses actes seront toujours contresignés dans la forme
    établie à l’article 64, faute de quoi ils ne seront pas valables, sauf en
    ce qui concerne la disposition de l’article 65, paragraphe 2.

    Il incombe au Roi de:

    a) sanctionner et promulguer les lois;

    b) convoquer et dissoudre les Cortès générales et fixer la date
    des élections selon les dispositions prévues dans la Constitution;

    c) convoquer les électeurs pour qu’ils se prononcent par la voie
    d’un référendum dans les cas prévus par la Constitution;

    d) proposer le candidat au poste de Président du Gouvernement
    et, s’il y a lieu, le nommer et mettre fin à ses fonctions, dans les termes
    prévus par la Constitution;e) nommer et destituer les membres du Gouvernement, sur la
    proposition de son Président;

    f) prendre les décrets décidés en Conseil des ministres, nommer
    aux emplois civils et militaires et décerner les honneurs et les distinctions,
    conformément aux lois;

    g) être informé des affaires d’État et présider, à cet effet, les
    séances du Conseil des ministres, lorsqu’il le jugera opportun, à la
    demande du Président du Gouvernement;

    h) exercer le commandement suprême des Forces armées;

    i) exercer le droit de grâce conformément à la loi, qui ne peut
    autoriser de grâces générales;

    1. Le Roi accrédite les ambassadeurs et autres représentants
    diplomatiques.

    =============================
    Merci pour ces très importantes précisions.
    La Rédaction LQA




    0
  • D B
    18 juin 2011 at 17 h 42 min - Reply

    @CORTEX
    Oui, mon opinion peut sembler hâtive, en effet. Peut-être parce que je suis tellement enthousiaste pour tout ce qui peut changer les régimes terrifiants de notre Grand Maghreb. Il n’en demeure pas moins, et vous en conviendrez, que le Roi du Maroc vient de s’engager dans une dynamique révolutionnaire. Il met ses propres prérogatives dans l’enjeu. Je sais que ce ne sera ni facile, ni simple de mener à bien toutes ces réformes annoncées. Des résistances vont entrer en jeu, parce que trop de privilèges, et un trop long état d’esprit, vont compter dans la donne. Mais il n’en demeure pas moins que l’action est engagée, et que le peuple marocain est désormais impliquée dans le processus. Je ne désespère pas de l’opiniâtreté de la jeune et vraie opposition marocaine, ni des aspirations profondes du peuple marocain de parvenir à l’avènement d’un nouveau Maroc, ni de la volonté du jeune souverain de jeter les fondements d’une monarchie constitutionnelle qui fera de son pays une démocratie au sens universel du terme. On aura beau dire, les faits sont têtus, et ce qui se passe chez notre voisin de l’Ouest est bel et bien un évènement majeur. Personnellement je m’en réjouis.




    0
  • sharif hussein
    18 juin 2011 at 18 h 13 min - Reply

    Avant de critiquer certaines dispositions de la future constitution sachez que:

    – Nomination du 1er ministre:en Angleterre par exemple c’est le monarque qui nomme le 1er ministre choisi obligatoirement dans le parti arrivé en tête des élections législatives. C’est ce que prévoit le projet de constitution (choisi dans la majorité parlementaire),

    – Si le Roi reste commandeur des croyants (la Reine d’Angleterre est chef de l’église anglicane et pour monter sur le trône il faut être anglican ), le Roi du Maroc sera désormais garant de la liberté du culte,

    – En France (et dans d’autre démocraties), à votre avis, qui nomme depuis 1958 les chefs militaires (mais aussi tous les hauts fonctionnaires.

    – Sauf erreur il n’est pas prévu que le Roi continue à nommer les magistrats et l’indépendance de la justice sera inscrite dans la constitution.

    – Toujours en Angleterre je rappelle que le protocole interdit de toucher la Reine . Et n’est-il pas normal que l’on doive le respect à un Chef d’Etat en fonction , qu’il soit élu ou qu’il s’agisse d’un monarque constitutionnel ?.

    c’est un projet de constitution qui se rapproche fortement des constitutions des monarchies constitutionnelles d’Europe et qui est une chance pour les Marocains.

    En fin de compte seul l’application sur le terrain des nouvelles dispositions constitutionelles et les lois qu’en découles nous dira s’il s’agit de réformes réussis ou pas.
    Le Roi ne manque pas de volonté,mais s’il veut porter à tèrmes ces réformes il devrait proceder à un vaste nettoyage pour se débarssaer des conservateurs séniles,des opportunistes véreux et autres parasites qui se sont incrustés dans les rouages sensibles de l’Etat ces dérnières décennies.




    1
  • El Amal
    18 juin 2011 at 18 h 15 min - Reply

    Je pense que le roi est conscient que certains privilèges vont être touchés; En maintenant sa qualité de chef suprême des armées et comme cette dernière va être derriàre lui, de l’officier,sous officier au troupe.La minorité ne bougera pas et puis ça ne va pas être la reforme agraire!

    Surtout qu’il aura le soutient des (défenseurs) de la démocratie.

    L’avenir nous le dira
    Je profite pour me corriger (séculaire)




    0
  • Afif
    18 juin 2011 at 18 h 34 min - Reply

    Tant qu’il y a la monarchie, je ne serais jamais réjoui. La monarchie, c’est de l’anti-Islam, aussi bien au Maroc que dans les autres pays arabes.

    Ce que les marocains devraient demander pour leur dignité et pour respecter les principes de leur religion, c’est la fin de la monarchie. Au minimum, si le Roi est maintenu, qu’il ne conserve qu’un poste honorifique, pas plus. Sinon, c’est toujours le règne de la Mafia/Maghzen.

    La nouvelle constitution marocaine est en réalité un non évènement. Pire, elle va mettre le feu aux poudres dans le Maghreb avec l’officialisation de Tamazigh. Personnellement, si cette officialisation réussit au Maroc, il n’y a pas de raison de ne l’appliquer en Algérie et ailleurs. Mais, attendons pour voir et gardons notre calme car, c’est peut-être un mauvais coup de la monarchie pour éloigner les deux peuples algérien et marocain de leurs aspirations séculaires à la démocratie et la dignité.




    0
  • AS
    18 juin 2011 at 19 h 12 min - Reply

    un peu naif sur le coup DB… le roi n’a aucun pouvoir… mais bon, le fait que l’ennemi tente de gagner du temps est signe que quelque chose de grand est sur le point d’arriver… quelqe chose qui les laisserait au pouvoir tranquiles…du moins ils le pensent un moment… mais ils sont les prochaiens cibles ils l’ont pas encore compris… la libye en revelateur




    0
  • sharif hussein
    18 juin 2011 at 21 h 32 min - Reply

    Cher monsieur@Afif,c’est la non-officialisation de la tamazight qui mettera,à coup sur,le feu aux poudres au Maroc et au Maghreb.Le monarchie avec lucidité a préferé jouer par anticipation et désamorcer une véritable bombe à retardement qui aurait pu envoyé en milles éclats ce qui nous tient de pays et d’Etat.
    Avec l’officialisation de Tamazight le maroc a évité le danger de la balkanisation et désormais les marocains peuvent passer à autre chose.

    Je ne sais pas quelle idée vous faites du Maroc,mais vous rassurer que la cohésion social au Maroc est réel et solide et,cette étape franchi,le sera encore plus.

    Démocratie et dignité cher@Afif voudraient que la Tamazight soit langue officielle depuis l’indépendance,à moins que vous ayez une compréhension personnel et bizarre de ces concepts.
    Evitons,enfin,d’invoquer en vain et instrumentaliser un Islam qui est aux antipodes meme des délires ba3thistes.–




    0
  • Andalousya
    18 juin 2011 at 21 h 59 min - Reply

    je disais donc que le roi continuera à être roi comme avant et le peuple marocain frère n’est pas sorti de l’auberge.




    0
  • Si Salah
    18 juin 2011 at 22 h 11 min - Reply

    Un exemple de voyoucratie ordinaire:

    « وزير العدل الطيب بلعيز يصرح
     »النواب رفضوا كشف أملاكهم.. ولو طبقنا القانون لرفعنا الحصانة عن الكثيرين
     »

    Traduction: le minstre de la justice affirme que les deputés refusent de declarer leurs avoirs et « si nous appliquions la loi, l’immunité de bcp de deputés serait levée »….

    Voila: un ministre de la « justice » qui affirme haut et fort ne pas appliquer la loi. Chapeau!

    Si Salah




    0
  • Afif
    18 juin 2011 at 23 h 07 min - Reply

    @ sharif hussein :

    L’officialisation de Tamazigh n’est pas un problème pour moi, ni pour la majorité des algériens. Je suis content qu’un pays autre que le mien puisse l’expérimenter, car déjà chez nous, avec une seule langue officielle, et le fait que nous ayons beaucoup de documents originaux en français qu’il faut obligatoirement traduire en arabe dans les procédures judiciaires, la situation est devenue ingérable et surtout très coûteuse pour le citoyen et un gaspillage économique énorme au niveau national. Avec deux langues officielles, le gaspillage sera gargantuesque, tous les documents officiels et les débats devant être rédigés dans les deux langues. Avec l’énorme retard technologique, économique et social que nous avons avec les pays occidentaux, l’utilisation de deux langues officielles va encore creuser ce retard au lieu de se résorber, au bénéfice des puissances qui progressent et au détriment de nos peuples.

    En ce qui concerne la monarchie dans un pays arabe ou musulman, j’en ai personnellement honte, même si mon pays n’est pas une monarchie. Par contre, je ne me sens nullement concerné par une monarchie en Thailande ou au Danemark. Si l’Islam tolérait la monarchie, on l’aurait su dans le Coran et la Tradition du Prophète, or, il n’en est rien. Vous trouvez digne qu’un être humain baise la main d’un autre être humain ? Qu’un être humain, parfois un jeunot de 18 ans puisse accèder à la tête d’un état à cause de sa filiation ? Et ce, en plein 21° siècle ?

    Les marocains évoluent dans le bon sens, la monarchie n’est pas une fatalité : vous n’êtes pas sans savoir qu’un puissant mouvement populaire dirigé par Cheikh Yassine prone l’abolition de la monarchie et ce, depuis plusieurs années ainsi que le mouvement de gauche Ilal Amam bien avant lui.




    0
  • HAMMANA
    18 juin 2011 at 23 h 50 min - Reply

    On parle toujours des généraux qu’on n’a de cesse de diaboliser pour etre responsable de nos malheurs et ils le sont fait.
    Mais la DRS n’est pas seulement TOUFIK,MEHENNA DJEBBAR,ATTAFI Etc…c’est aussi et surtout ces centaines de milliers d’officiers qui leur sont dévoués et qui sont tous aussi criminels que leurs commanditaires car ils se refusent à toutes actions salutaires pour le peuple visant à mettre une fin à latyrannie qu’ils préfèrent soutenir au lieu de se mettre au diapason de la société qui revendique(et ce n’est pas un crime)son droit de vivre dans la dignité.
    Aucun d’eux n’a eu le courage de suivre l’exemple de ce colonel syrien qui a déserté l’armée et a bradé sa carrière pour ne pas etre dans la contrainte de tirer sur ses compatriotes et a choisi l’exil turque ou comme l’a fait le général yéménite proche de Ali abdallah salah qui s’est démarqué de son président car il ne pouvait franchir les limites de la barbarie.
    N’y a t-il pas un groupes de braves officiers parmi ces centaines de milliers de militaires qui marqueront l’histoire de leurs empreintes s’ils eussent le courage de sauver le pays du destin ombrageux auquel tendent de l’acculer cette caste de sanguinaires?Ne sont-ils pas algériens?Ne détiennent-ils pas les preuves irréfutables qu’ils sont au service du mal aux détriments des souffrances de leur peuple?
    Voilà pourquoi on échoue toujours pour faire avancer le processus du changement.
    La société civile algérienne est quasiment pourrie pour etre composée un classe intellectuelle aux ordres de la tyrannie,d’une classe politique atrophiée tou juste bonne pour servir de cinquième colonne au pouvoir mafieux du fait de leurs tendances d’arrivistes et un large pan de la société qui au lieu de s’inquiéter de son avenir se permet de jeter le discrédit sur la bravoure des autres nations qui ont réussi à changer leur destin en chassant des dictatures vieilles de plusieurs décennies.
    Les algériens sont donc foncièrement anti démocratiques et hostiles au changements car leur masochisme les empeche de se révolter tout simplement par ce qu’ils n’admettent pas l’existence de ceux qui sont plus braves qu’eux.
    Il nous faut un siècle pour pouvoir se hisser au rang des Tunisiens et des Egyptiens et ce n’est pas un faux sentiment patriotique qui va nous arranger car il faut au préalable accepter qu’on est nettement en retard par rapport au reste du monde pour déclencher notre propre printemps arabe.C’est dur d’abdiquer,je le sais mais c’est un passage obligé.




    0
  • meghress19
    19 juin 2011 at 2 h 29 min - Reply

    Salam, azul

    L’officialisation de Tamazight est l’element le plus important. Desormais,les berberophones et les arabophones au Maroc travailleront ensemble pour construire un etat de droit. Tamazight ne sera plus utilisee pour diviser ce peuple frere marocain.
    En attendant ,les opponents algeriens utilisent consciemment , ou inconsciemment, les arguments du regime pour faire obstacle a cette langue millenaire.
    Que Dieu nous vienne en aide pour depasser ca.




    0
  • A.By
    19 juin 2011 at 2 h 29 min - Reply

    Ce qui importe, c’est que Mohamed VI a répondu à son peuple dans un délai plus que raisonnable. À travers son speech d’hier, il a présenté aussi une fin de non-recevoir aux monarchies des pays du golfe qui ont invité récemment le Maroc et la Jordanie (autres monarchies arabes) à rejoindre le fameux club select du CCG, sous prétexte, de réunir toutes les monarchies islamiques dans ce conseil, et tout en oubliant au passage, le Sultanat islamique de Brunei, intéressant et plus que cossu. Ceci pour démontrer la bonne foi des saoudiens à gêner la démocratisation des pays arabes. Et spécialement ceux du Maghreb.

    En parlant du Compte à Rebours, j’entends déjà depuis quelques temps un tic tac raisonnant comme un sonar de sous-marin pour ce qui concerne la « bombe algérienne » laquelle ne serait tardé à imploser dans les entrailles du pouvoir gérontocrate en place.

    « Quand les ailes et les rémiges du grand oiseau maghrébin rentreront dans une mue démocratique, il est condamné, tôt ou tard, à prendre son envol final pour la liberté ! »
    A.By




    0
  • En fin Tamazight langue officielle
    19 juin 2011 at 3 h 45 min - Reply

    Ce que vous avez oublié de mentionner Mr. Chennouf, c’est l’officialisation de la langue Amazigh. Je ne pense pas à une Algérie démocratique sans l’officialisation. Je pense qu’on aura jamais une Algérie démocratique sans une réconciliation avec notre histoire millénaire, on ne peut exister en éliminant une partie de nos même. Je pense qu’on aura pas de paix si cette composante essentielle de l’identité Algérienne n’est pas reconnue. Le roi Marocain a bien comporis cela, c’est au tour de nos dirigeant de faire de même.
    Merci




    0
  • boukezouha abdelouahab
    19 juin 2011 at 7 h 35 min - Reply

    VI ne convainc pas l’opposition.
    Samedi, 18 Juin 2011 12:42
    pris dans le site : http://parti-udma.com/

    L’opposition marocaine n’est pas satisfaite par le projet de réforme constitutionnelle annoncée hier soir par le Roi qui veut demeurer le maître du jeu et continuer à dominer l’échiquier politique. Il n’a, en vérité, rien cédé sur l’essentiel. C’est, en tout cas, ainsi que le comprennent les jeunes marocains qui jugent les mesures prévues insuffisantes. Le souverain n’est pas allé assez loin dans les réformes pour mettre en œuvre une « constitution véritablement démocratique, un régime franchement parlementaire et une séparation réelle des pouvoirs ». Déçu, le Mouvement de Jeunes du 20 février a appelé à manifester ce dimanche 19 juin pour faire triompher ses revendications. Quelle réponse le pouvoir monarchique qui estime qu’il s’est déjà livré à une révolution institutionnelle va-t-il donner à ce défi ? La répression que le pouvoir menace d’utiliser pour faire taire la contestation risque d’embraser le Maroc.




    0
  • Amel1
    19 juin 2011 at 10 h 24 min - Reply

    salam,
    Qu’il commence par donner l’exemple en déclarant ses propres AVOIRS!CHICHE Monsieur le ministre!!!
    « ILS NE PEUVENT PAS APPLIQUER LA LOI PAR CE QUE TOUT LE MONDE EST HORS-LA LOI »chkoun ihasseb chkoun!!




    0
  • Yahya Majdoubi
    19 juin 2011 at 15 h 45 min - Reply

    Sa majeste le roi Mohamad 6 est arrive au pouvoir avec un bagage tres florissant pour le peuple Marocain.C est lui qui a commence et lance ces reformes audacieuses et courageuses et tant esperees et attendues.Pour ceux qui ne connaissent pas ce jeune roi,il a grandi entre les pauvres.Depuis son tres jeune age,il etait toujours pres des gens pauvres.Il gere un pays sans ressources (Petrole Gaz) et qui endure a cause du probleme que lui impose le regime Algerien(Sahara Marocain).Le monde entier temoigne que le Maroc est un pays emergent,je ne dirai pas plus en esperant de meme pour nos freres Algeriens (nes)…!!!1




    0
  • aquerado
    19 juin 2011 at 18 h 43 min - Reply

    Salam,
    Je pense que dans un pareil cas, il ne sert d’etre ni optimiste, ni pessimiste, tout au moins pragmatique et realiste. Le roi du Maroc n’est qu’un pantin sans personnalite a l’inverse de son pere, aux mains de la Franceisrael qui ne laissera jamais echapper ce morceau. Tous ces pseudo mouvements (monarchique) au Maroc ne sont que de la poudre aux yeux pour renforcer cette derniere qui voit les nuees de libertes venant de l’est s’ammonceler au dessus de sa tete. Le dernier attentat de Marakech qui n’est qu’un false flag qu’on a voulu imputer sur les « islamistes » n’est qu’une enieme supercherie des elements du mossad aguerri a ce genre d’entourloupe, qui a l’air bien maussade ces derniers temps avec l’arrestation de son chouchou dsk. Le chemin est encore long vers la liberte, on ne peut pas dire du jour au lendemain que le Maroc est libre et que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, il a encore une grande couche de la population tres pauvre et illetree a l’instar de celle vivant en Algerie. L’Algerie est presque a l’image du Maroc, vu que sa majeste bouteflika nous a importe le meme modele mais sans le faste. Toute liberation ne se fera qu’avec l’assentiment unanime emanant du peuple qui se trouve a un moment donne de sa vie dans la decheance totale. Pour le moment je pense que le Maroc est le dernier endroit ou le changement puisse arriver, toutefois je souhaite me tromper.




    0
  • Afif
    19 juin 2011 at 22 h 25 min - Reply

    Quand je vois les pays arabes dirigés par des rois, des roitelets et des dictateurs, j’ai honte d’être arabe. Al Izza ou El Karama : zéro.




    0
  • batni
    20 juin 2011 at 5 h 46 min - Reply

    Mr Affif,
    Le plus important c’est l’officialisation de la langue Berbere, c’est la fiérté de se sentir enfin chez soi en Afrique du Nord, pour les difficultés il faut faire avec et avancer.
    Pour la performance économique et être dans spn siécle il faut favoriser l’Anglais so we need English.
    Les Algériens sincéres et non sectaires doivent se rejouirent de cette annonce et aider le roi a réussir dans son combat contre le makhzen conservateur et réactionnaire.
    Mes resepcts Mr Affif.




    0
  • boukezouha abdelouahab
    20 juin 2011 at 10 h 16 min - Reply

    Dimanche, 19 Juin 2011 20:53

    pris sur le site http://parti-udma.com/

    Comme prévu, plusieurs milliers de Marocains sont sortis aujourd’hui à Casablanca dans d’autres villes du royaume pour dénoncer le projet de « réforme constitutionnelle » que le Roi Mohamed VI a annoncé vendredi dernier. Le peuple marocain qui aspire, comme les autres peuples de la région maghrébine à un changement radical de système refuse la monarchie absolue que M6 veut maintenir par le réaménagement constitutionnel qu’il présente aux Marocains. Sans débat populaire préalable, à l’exemple de l’Algérie qui a exclu les citoyens algériens des « consultations » engagées depuis quelques semaines, le Roi du Maroc appelle déjà à un référendum pour le 1er juillet prochain pour couper l’herbe sous les pieds de l’opposition qui crie à l’escroquerie démocratique. Le choix d’une Assemblée constituante comme en Tunisie eut été plus judicieux et mieux à même de garantir la cohésion nationale et préserver l’avenir du pays. La Constituante est le mode le plus démocratique pour élaborer une Constitution. Au Maroc, le Roi s’est substitué, à lui tout seul, au pouvoir constituant.




    0
  • El MAHDI ALGERIE
    21 juin 2011 at 8 h 49 min - Reply

    this is real good to hear- I, just like evry brother of us whether from Alegria, Morocco or any arab and muslim world would be exsited for a such change- We all aim freedom.And we do not ask for much, but only fairness , freedom,democracy that our Quran emphasizes on. …let us all back to our beloved countries….. we have been away looking for betterment while evry confort could have been easly provided back in my country, ALGERIA…..InshAllah the intentions will be good this time…we might all have lost trust on arab leaders(Traders)…ENOUGH




    0
  • rachid
    21 juin 2011 at 15 h 54 min - Reply

    Je ne vois pas et je n’ai pas entendu quoique ce soit sur une éventuelle ouverture d’un champ démocratique au Maroc. Ou voyez vous que sa MAJESTE a autorisé des réformes et une ouverture, dans quel discours? et depuis quand il ya une démocratie quand il y a un ROI ET SURTOUT ARABE. qu’a dit le Roi? et et s’il a satisfait le peuple comme il a satisfait l’auteur de cet article, Alors pourquoi, le peuple est sorti après son discours? S’ils étaient satisfaits, alors, avaient ils envie uniquement de faire la marche? ou bien avez vous uniquement envie de tirer sur l’Algérie? Réveillez vous, allez sur le site voltaire pour comprendre ce qui se passe dans ce soit disant printemps Arabe. Avec vous c’est le crépuscule. ça c’est mon Avis.




    0
  • abdou
    23 juin 2011 at 14 h 30 min - Reply

    Mohamed a agit selon la doctrine du prince, et il n’a a mon sens rien lâché sur le fond
    On doit tout de même lui reconnaitre son coup de poker qui va certainement lui permettre de gagner du temps
    En fin stratège ( ou vraisemblablement ses conseillers) a su déterminer les leviers qui sont probablement les plus susceptibles de le déstabilisé, je citerai notamment, la question Amazigh
    Si cela constitue à vos yeux des avancés vers la démocratie, alors de deux choses l’une soit on a pas tous la même conception de la démocratie soit on est en train de faire de la publicité gratuite pour Mohamed 6 et cela bien sur pour critiquer notre carnaval fi dechra version bensalah




    0
  • sharif hussein
    24 juin 2011 at 22 h 12 min - Reply

    Ssi Afif,

    Je ne suis pas sur que ça soit la problématique technique qui vous préocupe,l’argument du gaspillage que vous avanciez sonne comme un pretexte(حق يراد به باطل).La Tamazight langue de nos/vos ailleux,don de dieu pour le peuple maghrébin,n’a pas de prix.Le vrai gaspillage se touve ailleurs.10% du budget loué aux faux moujahidines ferait l’affaire par exemple,ou est-ce que vous préférer que les maghrebins perdent définitivement leur langue ancestrale et devenir come les égyptiens ,des simples arabes imaginaires.Les égyptiens peuvent toujours crier leur arabité a qui veut bien les entendre,mais personne ne les croit. je suis convaincu que si c’etait possible ils (les égyptiens) feraient du tout pour se réapproprier leur langue.C’est déja trop trad pour eux.

    Tous ceux qui ont à coeur l’interet et l’unité de leur peuple et leur pays en Algérie et au Maroc doivent reconnaitre l’amazighité comme constante et patrimoine de toute la nation et les droits qui en découlent comme l’officialisation de Tamazight,non négociables.C’est l’unique voie pour éviter le pire.

    Quant à votre rejet de la monarchie je pense qu’il est le fruit de préjugés et ne se base pas sur des raisons ojectives.Dans le Coran et la Sunna il n’ y a rien contre ou pour la monarchie,il n’y a rien aussi pour ou contre la république et de meme pour la Khilafat,l’important est que le mode de gouvernance soit le fruit d’un consensus(و امركم شورى بينكم) ;et à ce que j’en sais l’Islam respecte les traditions( الاعراف)de tous les peuples( sauf contradiction claire avec les précèptes de l’Islam) et la monarchie fait partie de nos traditions depuis 2000 an au moins.Au Maroc,pays amazigh et musulman,la monarchie est l’unique institution qui fait l’unanimité ou presque et elle est source de fièrté pour la majorité écrasante des citoyens.Ceux qui rejettent cette donnée,se trompent de peuple.

    Au Maroc ceux qui attendent l’instauration de la démocratie par Cheihk A.Yassine sont comme ceux qui attedent la mème chose en Algérie de la part du Cheikh A.Benhadj,ils se trompent lourdement.En contestant(امارة المؤمنين) au Roi,notre vénérable cheikh se place hors du consensus nationale(خرج عن اجماع الامة) pour des raisons de lutte pour le pouvoir.Il se considère et veut s’imposer comme le vrai (امير المؤمنين) et le guide spirituel des marocains contre la volonté de la majorité.Une curiosité:le Cheikh A.Yassine qui est amazighophone ainsi que le gros de ses troupes sont pour l’officialisation de Tamazight.

    Sauf erreur Ila al Amam a revu sa copie.Annahj Addimo9rati reste le seul gropuscule marxiste qui invoque la chute de la monarchie considérée comme l’entrave majeure à l’instauration au Maroc d’une dictature du prolétrait et pas n’importe laquelle.Leur modél c’est Pol-Pot,s’il vous plait.

    حفظ الله مولانا الامام، امير المؤمنين،حامي حمى الملّة والدّين،وجعله ذخرا و ملاذا لهذه الامة،والسّلام عليكم و رحمة الله تعالى و بركاته




    0
  • sharif hussein
    24 juin 2011 at 22 h 47 min - Reply
  • sharif hussein
    4 juillet 2011 at 21 h 08 min - Reply

    @Ssi Afif,

    Al Adl wa Al I7san est un mouvement sans lendemain,politique pour le moins.Pour un éventuel changement il faut regarder du coté du PJD,parti à référenciel islamique qui,à mon avis,marquera la scène poitique des prochaines décennies;ses cadres,intelligents et pragmatiques,ont compris,après une période d’errance,que l’anti-monarchisme(je dis pas l’anti-makhzen),est un faux combat,contre-productif et perdu d’avance .Ils se sont rendus à l’évidence:les marocains/aines,à tord ou à raison considèrent toujours leur monarchie comme l’unique institution crédible et digne de leur confiance.Une fois cette donnée intériorisée et après avoir mis beaucoup d’eau dans leur thé, les cadres et les militants de ce parti se sont attaqués à d’autres sujets et ont mené d’autres combats pour lesquels il vaut vraiment la peine de combattre:dénnonciation de la corruption,des gaberies en tout genre ;défense du petit peuple et des laisser pour compte et tous les victimes d’une mauvaise gouvernance qui dure depuis des décennies,……ect.Ces dérnières années on les a vu faire un remarquable travail d’opposition et mener une lutte sans complaisance contre les pratiques maffieuses de certains cercles makhzenièns soucieux de maintenir un statut-quo qui leur garantit prévilèges et positions de rente.Jame3 Almo3tassime,parlementaire du ce parti et conseiller municipale de la ville de Salé,fut jeté en prison,il y quelques mois,victime d’un complot ourdis par ces cercles qui avaient tenté vainement de le corrompre dans un premier temps.Au sein de ce parti(PJD) se forgera le futur Erdogan marocain pendant que la Jama3a de Cheikh A.Yassine forgera nos futurs A.Benhadj.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_de_la_justice_et_du_d%C3%A9veloppement_(Maroc)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Abdelkrim_al-Khatib




    0
  • Congrès du Changement Démocratique