Édition du
23 March 2017

Où voulez-vous mener le peuple?

Mohand Tahar Mohammedi

Le pouvoir tente de changer le fond dans la forme pour éviter de mal partir et la vitesse avec laquelle le régime est parti, démontre sa panique et surtout sa
peur de se voir chasser par une révolte instantanée, le pouvoir prend donc ses précaution a travers l’installation d’une commission dont les personnes qui la composent ont largement profité du système et auront pour mission d’étouffer dans l’œuf toute réaction spontanée qui émane du peuple et surtout de rassembler toutes les forces qui gravitent autour du régime pour sauver la face d’un système périmé, c’est cela le vrai peuple pour eux, le processus donc est biaisé et pervers à la fois, car dans la pensée du régime , le peuple est un consommable qui consomme les décisions penser à l’avance et qui n’a pas les
capacités de dialoguer ni de réfléchir pour prendre de bonne décisions, pour la simple raison pour eux et qu’il ya un risque de voir cet épouvantail islamiste
prendre le pouvoir alors qu’ils sont les vrais producteurs et réalisateurs de cet intégrisme .

Le régime est illégitime, il ne peut donc pas croire à une quiconque représentation politique du peuple et 80% du changement démocratique souhaité réside dans leurs départ du pouvoir, le reste est juste une petite mécanique démocratique qu’il faut instruire et le peuple saura se mettre rapidement sur rail, si ce pouvoir est entrain de manœuvrer parce qu’il a bien décodé le message et lance un message fort à ses partisans pour maintenir le système dont il est le seul et unique survit de leur carrières, et tous comme un loup ne meurt jamais d’une mort naturelle, il ne faut donc pas espérer grand choses d’un régime qui a spolié dans la douleur, l’indépendance et la démocratie au peuple depuis 1962, car le changement structurelle demande une longue phase de préparation
psychologique et politique et surtout qu’ils soient menés par des hommes et des femmes intègres qui respectent et qui font confiance au peuple pour pouvoir réussir une transition pacifique et démocratique, la démocratie c’est le pouvoir
du peuple et tant que la parole ne lui est pas rendue véritablement on persistera dans cette logique manipulatrice, archaïque, celles la même qui ont
conduit le pays à la situation ou on l’on est actuellement.
Qu’on nous disent ou va-t-on nous conduire cette fois-ci , moi je dit on va tous droit à l’abattoir , car ces gouvernants nous perçoivent comme un troupeau de mouton qui n’a pas de cerveau pour réfléchir alors on peut donc prédire sans risque de se tromper que tout ce cinéma ne servira à RIEN.

Notre combat n’est pas un combat contre un individu mais contre un système qui ne respecte pas le peuple , nous le disons et nous le répéterons sinon sans cesse que la démocratie c’est le pouvoir du peuple autre choses n’est autre que de la supercherie, la démocratie est une affaire de convictions et c’est dans le combat d’idées que se construit et s’instruit l’alternance au pouvoir , si nous voulons tous aller vers le changement par l’alternance du pouvoir en utilisant la voie démocratique cela suppose que ceux qui se mettent au devant de la scène politique doivent respecter et faire confiance au peuple.


Nombre de lectures : 1541
15 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • still
    22 juin 2011 at 23 h 00 min - Reply

    Derniere kharja du regime:Il reactive le CNES tout en essayant d' »exploiter » les elements influants de la societe civile en faisant appel a eux pour structurer celle-ci en associations gerables.




    0
  • HAMMANA
    22 juin 2011 at 23 h 10 min - Reply

    Le pouvoir a beau gesticuler dans tous les sens pour se perpétuer,cela ne le mettra pas à l’abri à la rupture à laquelle il est condamné.La marge de manoeuvre dont il dispose et dont il use dans le désarroi total montre qu’il se trouve en sursis d’implosion.
    Le processus de pourrissement nécessaire à un soulèvement populaire d’envergure nationale n’a pas encore atteint son terme eu égard aux avantages qu’il tire de la rente pétrolière à laquelle il doit à chaque fois son salut.
    Toutefois,et compte tenu de la précipitation des évènements,on ne peut donner cher de sa peau et que le printemps arabe est aussi une destinée algérienne que l’on veuille on non.
    Aussi,le changement tant convoité se trouve de ce fait une fatalité.Reste aux algériens d’en etre à l’origine en vue d’etre maitres de leur destin ou d’en subir les retombées en tant qu’impératif imposé par les mutations géostratégiques internationales.




    0
  • salem
    23 juin 2011 at 0 h 12 min - Reply

    le changement en tunisie,maroc et liby imposera le changement ,le système n y poura rien ;il ne peut pas arreter le souffle du vent de la democratie.




    0
  • Alilou
    23 juin 2011 at 1 h 06 min - Reply

    Avec tout le respect que je dois a LQA et aux membres fondateurs et a tous les acteurs de LQA et autres, moi personnellement j’en ai rien a cirer de ce que le gouvernement de mes fesses est entrain de faire ou d’essayer de faire ou de concocter dans ces labos secrets…mais rien du tout, ce qui me fait me retourner dans tous les sens c’est notre seuil de tolérance que nous changeons au quotidien…jusqu’à quand accepterons nous cette merde de vie sans nif, on est devenu des vrais légumes on se fait dévorer et mélanger a toutes les sauces….

    Qu’attendons nous pour faire notre révolution???? du ciel ne tombera que de l’eau et les extraterrestres ne viendront pas de ci-tôt…soit on décide de faire notre révolution soit on continue a relever notre seuil de tolérance jusqu’à la garde (compris)

    Ce que je lis tous les jours sur les colonnes de nos quotidiens sérieux ou les torchons ne me donne que de la nausée pas du contenu mais de notre permissivité a tolérer encore et encore comme si nous avions reçu un tube d’anesthésiant comme biberons ou comme suppositoire au quotidien…

    Salutations et milles excuses…j’ai encore trop fumé mon thé…je ne sais pas comment mâcher mes mots je n’ai plus de dents…ça glisse tout seul….




    0
  • guerriere de la lumière
    23 juin 2011 at 13 h 27 min - Reply

    Madayinha lakhla ou labass !!!!




    0
  • CORTEX
    23 juin 2011 at 16 h 45 min - Reply

    A Mohand TM;je cite: »cet épouvantail islamiste » »producteurs et réalisateurs de cet intégrisme ».Pourquoi denigrez vous la seule et unique voie qui peut sauvez les plus d’un milliard de musulman dans le monde,l’islam?




    0
  • amar lafdaoui
    23 juin 2011 at 17 h 55 min - Reply

    Que voulez vous que je vous dise mes chérs amis, il fut un temps où je vécu dans un pays étranger m’ a proposer la nationalité et j’ai dû la refuser par mesure de principe et de fierté ayant vécu mon enfance sous l’air nationaliste de boumediènne, je rentre au bled,je vais aux affaires étrangère, je leurs présente mes diplôme il m’ ont dit ceci ne revient jamais içi, je vous laisse le soin de conclure à Suivre… moi où ses criminels?




    0
  • Rachid
    23 juin 2011 at 18 h 14 min - Reply

    « Où voulez vous mener le peuple ? »

    Le titre résume tous. Est-ce au pouvoir d’y répondre ? Sinon, qu’attendent les Algériens pour y répondre ?




    0
  • Mohand Tahar MOHAMMEDI
    23 juin 2011 at 20 h 49 min - Reply

    @CORTEX
    Je ne vois pas dans l’article ou il est cité le mot islam mon ami, c’est le contraire qu’il faudra comprendre, pourquoi stigmatiser l’islam ou même les autres religions ou une quiconque opinion politique et c’est justement cet diversité qu’il faudra défendre pour construire notre propre démocratie mais si tu sous entend l’intégrisme et islamisme , je suppose qu’il est un secret polichinelle pour personne que c’est le pouvoir qui fabrique et qui alimente toute forme radicale dans la société algérienne , il est donc condamnable , et c’est ce régime qui est le premier responsable de ce fanatisme aveugle qui nous a privé depuis 1962 de la culture démocratique et de ce qui est meilleure dans la justice social, l’essence même de toute démocratie, donc mon ami il ne faut surtout pas se sentir viser , c’est ce pouvoir qui est derrière tous malheur de chaque Algérien, et je suis partisan de l’expression de toute les tendances, de toutes les opinions au sein du peuple algérien quelques soient leurs divergences.




    0
  • abd el allah el muslim
    24 juin 2011 at 3 h 04 min - Reply

    AVEC TOUT LE REPECT QUE JE DOIT A TOUT LES INTERVENANTS
    LES ATOUTS SON DU POUVOIR CRIMINEL POUR LA SIMPLE ET BONNE RAISON QU’IL N Y A PAS D’OPPOSITION.




    0
  • amin
    26 juin 2011 at 4 h 40 min - Reply

    N’est ce pa une incitation au viol? n’est ce pa une autre maniere de dire aux hommes faites ce que vous voulez de vos femmes soeurs et meres?.
    C’est quoi cette societe ou ses hommes et femmes ne sont pa egaux devant la justice? c’est quoi cette justice a 2 vitesses ? vraiement j’ai honte , j’ai honte de la justice de mon pays et de mon pays l’algerie que j’aime.




    0
  • HOUARI
    26 juin 2011 at 20 h 53 min - Reply

    c’est faux, ils ne mèneront le peuple nulle part. Car c’est au peuple de décider son sort après DIEU le tout puissant. C’est au peuple de se mener la ou il veut y aller. Oui c’est au peuple de prouver aux dirigeants ce qu’il veut et ce qui ne fait pas son affaire. Si aujourd’hui le pays est dans la déchéance, dans le sous développement la faute n’incombe qu’au peuple et au peuple seul car c’est lui qui doit contrôler, c’est lui qui doit demander des comptes et c’est lui le CONTRIBUABLE et non pas le CON TRIBUABLE comme nous autres en Algérie.
    Le président , les ministres, les DG, les cadres en général…etc, ne sont que des fonctionnaires d’état issu du peuple. Une nation est a l’image de son peuple et le peuple est a son tour l’image de ses dirigeants THAT’S IT. Combien l’éducation durera t-elle ? Quelle est la première partie de la politique ? l’éducation, la seconde l’éducation et en fin la troisième l’éducation. Le difficile pour un peuple n’est pas de monter, mais en montant de rester soi.
    Si l’algérien vit dans le mensonge, dans la corruption, dans l’insécurité et dans l’anarchie dites vous bien que ce n’est pas tomber du ciel.
    INNA ALLAH LA YOUGHAIROU MA BI KAOUMIN HATTA YOUGHAIROU MA BI ANFISSIHIM.




    0
  • HOUARI
    26 juin 2011 at 22 h 46 min - Reply

    Attention, SVP ne rentrez pas dans le jeu des hypocrites ignorants qui se cachent derrière le modernisme et la démocratie pour dénigrer l’ISLAM.
    C’est faux , archi faux l’islam na rien a voir avec la misère et les problèmes de corruption dans lesquels vivent les pays Arabe et musulmans en général.
    SVP faites la distinction entre ISLAM et MUSULMANS .
    Si non pourquoi d’éminents scientifique, littéraire, philosophe du monde occidental se convertissent a l’ISLAM ??.
    La vérité c’est qu’en Algérie ou ailleurs en terre musulmane le problème est d’ordre ÉDUCATIF, CULTUREL et en fin de MENTALITÉ HYPOCRITE. Même avec la meilleure démocratie au monde, l’Algérie demeurera sous développer car l’Algérien en général (ILLA MEN RAHIMA RABBI) EST FAUX ET HYPOCRITE.
    en fin l’ISLAM n’a rien a voir avec nos problèmes.
    DIEU MERCI POUR L’ISLAM.




    0
  • SID ALI
    27 juin 2011 at 15 h 34 min - Reply

    Je crois qu’il faut que nous conjuguions à la nécessité de développer des avis sur le blog, de critiquer et de combattre ce pouvoir celle de proposer des actions concrètes sur le terrain. Pour moi investir la rue pour exiger le changement, par exemple, en est une. Si on continue sur ce blog à nous caresser dans le sens du poil ou à critiquer mutuellement les différents avis, on n’est pas sorti de l’auberge. A mon avis, il n’y a que l’occupation des rues et des places publiques qui peuvent changer les choses. Le crie de « Pouvoir dégage » à partir de la rue et des places publiques est une des actions pour espérer obtenir un début de résultat.




    0
  • HOUARI
    3 juillet 2011 at 19 h 52 min - Reply

    Le problème n’est pas d’envahir les rues ni de crier dans les rues. Autrement dit cela ne sert a rien de crier POUVOIR DÉGAGE avec du monde qui ne sait pas ce qu’il veut et surtout pas avec un monde diviser. Des preuves en voici:
    Les Libyens sont sortis, et après le pays est diviser le résultat sera le partage du territoire en deux EST (CNT) et OUEST (Kaddafi).
    Les Tunisiens et les Égyptiens ont envahis les rues ont scandes POUVOIR DÉGAGE, et après le système est toujours le même sous un autre décors.
    Le Yémen, la Syrie même son de cloche c’est des peuples diviser et qui ne savent pas ce qu’ils veulent.
    En conclusion on envahi pas les rues avec n’importe qui et pour n’importe quoi.
    Les peuples qui envahissent les rues sont des gens unis, conscients, matures sincères, courageux et surtout des peuples qui savent ce qu’ils veulent et ou aller.
    La Grèce en est un exemple.
    L’UNION FAIT LA FORCE MAIS DE QUELLE FORCE S’AGIT-IL ?
    Non les peuples ne doivent pas désarmer pour que se préparent de nouvelles guerres, mais ils doivent continuer leurs efforts de désarmement dans des conditions de sécurité telles qu’il n’y ait pas de dupes ni de victimes.
    En fin, un homme qui se vante de ne jamais changer d’opinions, est un homme qui se charge d’aller toujours en ligne droite, un niais qui croit a l’infaillibilité. Il n’y a pas de principes, il n’y a que des évènements, il n’y a pas de lois il n’y a que des circonstances. L’homme supérieur épouse les évènements et les circonstances pour les conduire. S’il y’avait des principes et des lois fixe, les peuples n’en changeraient pas comme nous changeons de chemises.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique