Édition du
20 July 2017

Bavure militaire après un attentat terroriste : Azzazga sous tension

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 25.06.11

 

La population d’Azzazga (40 km à l’est de Tizi Ouzou) était sous le choc, hier, au lendemain d’une grave bavure militaire au cours de laquelle un citoyen a été tué et un autre blessé. Une grève générale a été observée, hier, dans la ville d’Azzazga, en signe de protestation contre les dépassements enregistrés à la suite d’un attentat terroriste qui avait ciblé un convoi militaire, jeudi après-midi, près de l’hôpital de la ville, sur la route de Yakouren.

Six militaires avaient été blessés lors de l’attaque à l’explosif, selon un bilan non officiel. Immédiatement après l’attentat, les militaires se sont déployés dans le voisinage et se sont introduits dans deux habitations où de graves actes de saccage ont été commis. Sur le lieu du drame, les témoignages des riverains convergent tous pour dire qu’il s’agit «d’un acte irresponsable que rien ne peut justifier». Les militaires se sont introduits à l’intérieur de deux villas pour se livrer à des actes de saccage et même de pillage, selon les indications recueillies sur place. Des coups de feu ont été tirés à l’intérieur des deux maisons, a-t-on constaté, et les façades extérieures portent les traces de projectiles d’arme lourde. L’ouvrier Dial Mustapha a été blessé, quand il a essayé de fuir les coups de feu, il a été suivi jusqu’à la route pour être achevé, témoigne-t-on avec colère et indignation. «Ils ont tout pillé et détruit. Ils ont même volé des objets de valeur.

C’est extrêmement grave ce qui s’est passé», nous dit un sexagénaire d’une voix à peine audible. «C’est ici que l’autre citoyen a été blessé par balle au niveau de la jambe. Vous voyez encore les taches de sang», nous dit un jeune. A l’hôpital d’Azazga, le personnel médical s’indigne contre les agissements des éléments de l’ANP. «On a été violemment malmenés, nos portables ont été confisqués. C’était la panique générale», nous a raconté un agent hospitalier. Une délégation des autorités civiles et militaires s’est rendue hier sur les lieux avant de rencontrer la population, lors d’une réunion organisée au siège de l’APC. Le député du RCD, Nordine Aït Hamouda, et plusieurs élus locaux se sont également déplacés à Azazga. Au cours de la rencontre avec les représentants de la population, le wali de Tizi Ouzou a déclaré : «J’ai suivi avec beaucoup de tristesse ce qui s’est passé. Il y a eu mort d’homme, saccage, vol, dégradation de biens privés et violation de l’intimité de citoyens. Rien n’excuse pareil comportement, y compris par le prétexte du mouvement de panique. Personne ne peut admettre ces agissements et les plus hautes autorités militaires s’engagent à traduire devant les juridictions compétentes les éléments impliqués dans ces dépassements ainsi que leurs responsables.»
Tout en présentant ses condoléances au nom du gouvernement à la famille du jeune citoyen tué, le wali soulignera que toutes les dispositions pour le dédommagement et les réparations seront engagées en direction des victimes des dépassements survenus jeudi. De son côté Hadj Saïd, président de l’APW par intérim, a estimé que «cette situation est extrêmement grave et dramatique. Il y a eu mort d’homme et actes de saccage et de violation de domicile. Les responsables de cette bavure doivent être jugés. Les citoyens veulent exprimer pacifiquement leur indignation et leur colère est légitime». Les membres des comités de village diront que la population locale réclame réparation et excuses officielles pour ce qui vient de se passer, tout en faisant remarquer que l’une des maisons ciblées par les militaires est celle d’un valeureux moudjahid de la guerre de Libération nationale, dit capitaine Rouget.
Notons qu’un appel à une autre grève générale ainsi qu’à une marche dans la ville d’Azazga a été lancé par les comités de village pour demain.

Hafid Azzouzi

Nombre de lectures : 3626
11 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Mokrane
    25 juin 2011 at 13 h 28 min - Reply

    Salam, je suis originaire de cette région et je peux vous dire que l’armée n’est pas du tout bien vue làs bas.Nous même on a eu bcp d’accrochages verbales au cours de l’installation d’une base dans notre village et cette armée « mexicaine » commençait à contrôler les habitants qui rentrent comme à l’époque coloniale et presque tous les soirs cette armée de Nezzar et Cie bombarde les hameaux ou les oueds aux alentours.

    On considère cette armée comme une armée d’occupation à l’instar de l’armée isrélienne (et je pèse mes mots)et comme par hasard aucun de ses éléments n’est originaire de kabyle!!!comme ça ils auront aucun remord à flinguer le kabyle comme ils ne sont pas de la région.

    Mais tôt ou tard la population va se soulever contre ces mercenaires car y’en a marre de pouvoir et ce caste militaro/mafioso/bouteflikèene.

    Mokrane




    0
  • A.L
    25 juin 2011 at 14 h 15 min - Reply

    « L’ouvrier Dial Mustapha a été blessé, quand il a essayé de fuir les coups de feu, il a été suivi jusqu’à la route pour être achevé, témoigne-t-on avec colère et indignation. «Ils ont tout pillé et détruit. Ils ont même volé des objets de valeur. »
    C’est grave tout ça.On est le 25 juin,date anniversaire de la mort de Matoub.On veut chauffer les esprits.On veut encore une fois braquer les projecteurs sur la Kabylie.La similitude avec l’affaire Guermah est consternante.
    Simple constat.Là c’est vrai on manipule et on suggère la suite des évènements.Qui manipule qui?Qui tue qui et pourquoi?Mystère.
    Des voix sont en train de s’élever à droite et à gauche.La région est complice,mais pas victime.Complice de complaisance envers les terros.C’est eux qui les entretiennent parce qu’ils sont de la même région.La preuve,quand ils se mobilisent pour libérer un otage,ils y parviennent toujours.La région la plus fortement encadrées par les barrages de militaires,de gendarmes et de policiers où personne ne peut circuler librement sans être identifié et scanné jusqu’aux os et où un poignée résiduelle de tangos fait sa loi et agit en terrain conquis!Impensable tout ça.Inimaginable.
    Dans l’Agérie pacifiée,il ne restait qu’une seule région rebelle:la Kabylie.Sa pacification est en cours et elle aboutira dans un proche avenir, inch’allah. Parole d’un pacifié,non marcheur,non revendicatif,patrio-khobziste jusqu’à la moelle,historiquement limité dans le temps et originellement incertain;un algérien tout court.




    0
  • zenga
    25 juin 2011 at 15 h 10 min - Reply

    Que tous nos ainés soient maudits pour l’éternité, ils nous ont légué une situation catastrophique et un pays en dérive. Ils ne méritent aucun respect ni égard. Qu’ils aillent au diable.




    0
  • hakimM
    25 juin 2011 at 17 h 08 min - Reply

    Syrie ou Algérie mêmes méthodes…. sauf que les Syriens sortent dans les rues pas les Algériens.




    0
  • amazigh
    25 juin 2011 at 17 h 34 min - Reply

    voila ce qui attend tout algerien ,avec ce pouvoir mafieux et leurs chiens de garde ,en realité ce n’est qu’ un avertissement donné par cette junte a tout kabyle qui ose bouger ou revendiquer ,ce qui vient d’arriver à azzazga est une oeuvre préméditée de ce pouvoir , alors soyons realistes ces énergumènes venus de l’Est et l’Ouest du pays , sont au service d’un pouvoir qui peut ecraser ce peuple , les provocations du wali notamment en transferant les stations de taxi fourgon et bus ;en particulier durant cette periode de vacances et fait parti d’un objectif tracé par ouyahia ,tout simplement c’est pour etouffer la ville de tizi ouzou , etant donné que c’est le fief des revendications politiques sociales et autres ,ce plan permettra aux services de securité de controler tout flux des citoyens vers la ville , mais nous kabyles ces pas leurs plans qui nous freinera, ce qui vient de se passer à azazga ,remettra les massacres de 2001 . puovoir assassin

    ==========================
    Ne tombons pas dans le piège de la focalisation sur la Kabylie. Cette hogra est NATIONALE et touche toutes les villes et villages de notre Algérie meurtrie. Certains, en cette période de révoltes au Machrek et Maghreb, voudraient bien créer une diversion en créant des troubles en Kabylie avec l’aide des KDS. Et comme par hasard, cela se déroule la veille de l’anniversaire de l’assassinat de Matoub. Bizarre, non?? C’est toute l’Algérie dans toute sa diversité et UNIE qui se soulévera contre ce régime illègitime. Ne nous trompons pas de cible et évitons les divisions qui renforcent ces imposteurs.
    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • dz.united
    25 juin 2011 at 18 h 40 min - Reply

    Nous, kabyle, qui nous croyons super intelligents, soyons lucides et ne tombons pas dans ces pièges grossiers que même un taré reniflerait 1000 lieux à la ronde.
    Cette provocation est, avant tout, une insulte à notre intelligence et considérons la comme telle.
    L’heure est à l’action pacifique et digne, dénonçons ces crimes sans tomber dans leurs magouilles. C’est la panique qui les fait agir de la sorte et on savait que leur dernière carte, était de nous pousser au soulèvement et à la partition, et tous les particularismes sont visés. Ces pratiques sont usitées dans d’autres régions et notamment le sud où on va jusqu’à traiter les citoyens d’esclaves et de sales nègres pour pousser au pourrissement.




    0
  • Ameziane
    25 juin 2011 at 19 h 18 min - Reply

    Le Terrorisme d’Etat à l’oeuvre ! L’Armée tire et tue….

    Le Terrorisme d’Etat à l’oeuvre. Les militaires tirent et tuent un citoyen dans la ville d’Azazga. La victime, Mustapha BIAL, 41 ans, père de 4 enfants, était un employé chez un Ancien Moudjahid. Les soldats ont également blessé par balles un vieillard qui voulait défendre son foyer. Ils lui ont, selon une source locale, volé 100 millions de centimes et l’Or de son épouse. Jeudi vers 12h, après un attentat contre un Convoi militaire, des éléments de l’Armée ont pillé et saccagé plusieurs domiciles et commerces et racketté des commerçants et des employés de l’Hôpital local.
    Le Préfet de Tizi-Ouzou a réagi fermement:« C’est un véritable massacre! », martelle-t-il .
    «Il y a eu mort d’homme, les mots ne suffisent pas pour dire mon indignation et comprendre celle de la population d’Azazga et de la famille de la victime. Il y a eu vol, pillage, dégradation de biens d’autrui. C’est un véritable massacre qui ne dit pas son nom. A l’hôpital, les gens ont été soumis à des tabassages. Personne ne peut admettre cette situation. C’est indescriptible, inqualifiable et sauvage ce qui vient de se passer. Je partage cette douleur avec la population», a ajouté Le Préfet.

    Il est évident que les « alliés locaux » du Régime militaire ne peuvent souffler mot, eux qui sont accoutumés à relayer systématiquement l’intox officielle conconctée par le Département de propagande et désinformation du DRS qui alimente la presse pourrie et les « commandos médiatiques » que sont ces faux-opposants et pseudo-démocrates à la solde de la Junte militaire !
    Dans cet imroglio « illisible », deux lectures s’imposent:
    -1) Un Clan frappe (la force): incursions, ratissages, assassinats, et autres méthodes musclées !
    un autre Clan manipule (la ruse): manipulation, machinations, propagande pro-Régime, diversion, intox
    par l’intermédiare des alliés locaux des Généraux, ces agitateurs politiques mis au devant de la scène
    PAR LA SM-DRS à partir de 1989….le fameux Pcker-menteur ou Façonnage artificiel du chmap politique !
    -2) Le même Clan frappe (la Force) et manipule (la Ruse)….

    Les « agitateurs politique locaux » à la solde des Maitres du DRS portent une lourde responsabilité. La
    casse du MCB, les attaque contre le FFS, l’affaiblissement de la LADDH ont permis au Régime militaro-mafieux d’agir à sa guise ! Les assassinats de Matoub, Mammeri, Djaout, Boucebsi….s’inscrivent dans cette stratégie.




    0
  • ventre – creux
    25 juin 2011 at 19 h 38 min - Reply

    il ne faut tomber dans le piege de la junte militaire des mercenaires, il ne faut pas donner l´occasion aux odieux criminels DAF. ce melange des autres cultures est difficile a gere mais l´odieux racisme est quelques choses intolerable et ne devrait pas exister! nous devont tous nous battre ensemble au nom du peuple algerie un peuple digne.




    0
  • Aghiles(El-Kseur)
    26 juin 2011 at 1 h 27 min - Reply

    Cet Etat-DRS terroriste réédite ce qu’il déjà appliqué à Bentalha ,Rais,etc!
    Là il veut allumer la flamme de la révolte en assassinant ce père de famille à le veille du jour anniversaire de la mort de Matoub!
    Les habitants de cette région supportent très les exactions de cette armée qui s’apparente à une armée d’occupation!
    Il faut nous libérer de ce régime criminel !




    0
  • HAMED
    26 juin 2011 at 11 h 58 min - Reply

    attention danger en Kabylie,ce pouvoir mafieux est capable du pire,une mission bien déterminée pour les déserteurs de l’armée française,avec les kabyles de service,(JOURNALISTE QUI TRAVAIL POUR LE DRS), détruire l’Algérie,créateur des GIA,manipulation, désinformation,des ripoux qui peuvent aller loin,qui sont capable de tuer la moitié des algériens.
    Attention à la division du peuple,ça ne fera que la faire des déspotes du régime fantoche.
    Et il aura encore des surprises à l’avenir.




    0
  • ventre – creux
    26 juin 2011 at 19 h 51 min - Reply

    il n´y a pas que la kabylie, c´est toute l´algerie, comme les massacres de bentalha,relizane,lakhdaria, 250.000 morts des milliers de disparus, ect…cette oeuvre c´est l´arbre qui cache la foret?.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique