Édition du
28 March 2017

URGENT : La CPI lance un mandat d’arrêt contre Mouammar Kadhafi

In France24.com

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont lancé un mandat d’arrêt contre Mouammar Kadhafi, son fils Seif Al-Islam et le chef des services de renseignements libyens, Abdallah Al-Senoussi, pour crime contre l’humanité.
Par Dépêche (texte)

AFP – La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé lundi la délivrance d’un mandat d’arrêt à l’encontre de Mouammar Kadhafi pour crimes contre l’humanité commis en Libye depuis le 15 février.

« La chambre délivre, par la présente, un mandat d’arrêt contre Mouammar Kadhafi », a déclaré la juge Sanji Mmasenono Monageng, lors d’une audience publique à La Haye.

Les juges ont également délivré des mandats d’arrêt pour crimes contre l’humanité à l’encontre du fils de M. Kadhafi, Seif Al-Islam, et du chef des services de renseignements libyens, Abdallah Al-Senoussi.

Le procureur Luis Moreno-Ocampo avait le 16 mai demandé aux juges des mandats d’arrêt contre les trois hommes. Il les accuse d’être responsables de meurtres et de persécutions commis par les forces de sécurité libyennes sur la population civile depuis l’éclatement de la révolte mi-février, notamment à Tripoli, Benghazi et Misrata.

Saisi par le Conseil de sécurité des Nations unies le 26 février, le procureur de la CPI avait ouvert son enquête le 3 mars.

La révolte en Libye a fait des milliers de morts, selon le procureur de la CPI. Elle a en outre entraîné la fuite à l’étranger de près de 650.000 Libyens et le déplacement à l’intérieur du pays de 243.000 autres, selon l’ONU.


Nombre de lectures : 1817
22 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Aristote-algeria
    27 juin 2011 at 15 h 40 min - Reply

    Le Mandat d’arrêt contre Khadafi est le dernier en date de toute une série d’actions de la cour pénale internationale.Pour avoir une idée sur les poursuites entamées au cours des dernières années contre les dictateurs qui ont commis des crimes contre leur peuple,lire l’article suivant: »Les dictateurs ne pourront plus échapper aux poursuites criminelles »(Texte 26)sur le site:aristote-algeria.com.Article publié à l’origine sur lematindz.




    0
  • t.montana
    27 juin 2011 at 19 h 49 min - Reply

    Akouba au notre, amine rabbi al alamine




    0
  • ali
    27 juin 2011 at 19 h 59 min - Reply

    Je n’ai jamais compris la mentalité des arabes,je n’ai jamais compris comment des individus tels que moubarek,sadam,assad,bouteflika ali salah,benali etc, vont a l’encontre de toutes les aspirations de leurs propres bonheur et de celui de leur peuple.
    Comment un gars comme sadam,ou khadafi, dit a son peuple tout en bombant le torse préparer vous,je vous emménent droit dans le mur car ont est un peuple fier!!!!!!!!fier de quoi?de les avoir réduit a l’ésclavage?fier de les avoir opprimés??? fier d’avoir réduit leurs dignités d’homme a moin que celui d’un chien occidental??
    Y’a t’il quelq’un qui peut nous éxpliqué comment fonctionne le cerveau de ces tyrans,y’a til un psy ou quelqu’un d’autres qui peut nous éxpliqués,car j’ai remué ciel et terre pour comprendre et je ne suis pas arriver,et ce l’argent?mais meme un abrutis il sait que l’argent est éphémére!!et ce juste le pouvoir???? Comment peut-on arriver a ce niveau de résponsabilité et prendre des décisions completement grave et béte!!!!!




    0
  • Abdelkader DEHBI
    27 juin 2011 at 20 h 47 min - Reply

    « وسيعلم الذين ظلمواْ أيٌ منقلب ينقلبون » – صدق الله العظيم.

    وهكذا أضحى العقيد القدٌافي، القائد الليبي، والمنظٌر الكبير للكتاب الأخضر
    وملك ملوك إفريقيا – على حدٌ زعمهم – وغير ذلكم من الألقاب الجوفاء… على هوٌيته الحقيقية: أيْ مجرد مجرم ولصٌ وسفٌاك لدماء شعبه وهاتك لأعراض أبناء جلدته.
    فيا لها من عبرة لمجرمينا، حُكٌام الجزائر من جنرالات وفخامات ووزراء، وكل ما يدور حولهم من مستبدٌين وجلادين ونهٌابين ومنـتـفعين…




    0
  • balak
    27 juin 2011 at 20 h 58 min - Reply

    hip hip hip !hourrah! on l’ a eu le dracula de tripoli, un des derniers charognards qui sevissaient sur notre continent , à qui le tour? Tremblez tyrans o vous qui croyez etre eternels.




    0
  • salem
    27 juin 2011 at 21 h 47 min - Reply

    En dépit de toutes les concessions faites aux occidentaux ,regardez dans quelle situation ils l ont mis.UNE FIN CAUCHEMARDESQUE POUR LE TYRAN.LES TYRANS D ALGER DOIVENT MEDITER.




    0
  • KANARY
    27 juin 2011 at 22 h 18 min - Reply

    يا رب أرينا في جنرالات الجزائر عجائب قدرتك يا أرحم الراحمين




    0
  • Si Tchad
    27 juin 2011 at 23 h 02 min - Reply

    Et que fera Kadhafi à la prison de La Haye?
    Il tuera…le temps….

    Si Tchad




    0
  • Sami
    27 juin 2011 at 23 h 10 min - Reply

    Le3kouba les generaux : Nazzar, Toufik, Ammari, Mehanna, Attafi, .. la liste est longue avec leur allies civiles bien sur !!! Allah est le tout puissant




    0
  • SAID
    27 juin 2011 at 23 h 15 min - Reply

    C’est bien dommage qu’on soit reduits à jubiler à l’idée de voir nos « ennemis » nous délivrer de nos dictateurs. C’est un aveux de faiblesse ! car ils enlèveront un kadafi pour mettre LEUR kadafi, pas celui du peuple.
    Si les arabes veulent leur émancipation, à eux de se debarasser de leurs dictateurs.




    0
  • NEDJMA
    27 juin 2011 at 23 h 16 min - Reply

    @ ali

    Le cerveau de pois des despotes esclavagistes n’accepte pas l’insolence de leur peuple escalve.




    0
  • Moustache
    28 juin 2011 at 0 h 13 min - Reply

    A Said:
    ceux ne sont pas nos ennemis.Désolés, mais moi en tant qu’Algérien je ne considère pas que les Occidentaux sont les ennemis des Algériens.Savez-vous combien d’Algériens vivent à l’Étranger:7 million.Une centaine de mille au Moyen-Orient et le reste dans les pays Occidentaux., ou on leur a donné du travail, un logement,une éducation à leurs enfants, des soins,les mêmes droits que leurs citoyens, le respect, le droit de pratiquer leur religion,etc…De 1962 à sujourd’hui,il n’ya jamais eu d’actes hostiles de la part d’un de ces pays contre l’Algérie.Donc, je ne les considère nullement comme étant nos ennemis.Ceux sont mes frères humains.
    Cordialement




    0
  • Adel
    28 juin 2011 at 1 h 06 min - Reply

    @SAID

    Bonjour,

    Je crois que le peuple libyen paie chaque jour, depuis plus de 4 mois, le prix fort afin de se libérer de l’emprise du clan Kadhafi et de ses sbires. La libération qui pointe à l’horizon, il la mérite amplement. Je pense que les autres Kadhafi potentiels y réfléchiront à deux fois avant de se frotter à lui.

    Cordialement




    0
  • amin
    28 juin 2011 at 5 h 53 min - Reply

    Chui contre kedhafi ce sanguinaire, dictateur et assassin et qui merrite la prison , mais je me dis aussi que cette decision du CPI n’est faites que pour jutifier l’intervention militaire de l’otan et de la legitimiser. que cette invasion qu’ils croyaint futive perdurenet et ils veulents limiter les depenses surout apre que le Congress Americain a vote la non ligitimite de l’intervention et a qustionner Obama dessus, le coq Sarko se la pette pour venger le ridicule qu’il a etit en recevant kedhafi y a pa longtmps en grande pompes.




    0
  • Chiheb
    28 juin 2011 at 17 h 22 min - Reply

    @ Si Tchad,
    «Et que fera Kadhafi à la prison de La Haye?
    Il tuera…le temps…».

    Je dirai même plus :
    C’est le temps qui va plutôt le… tuer !
    Mais tout doucement. À petit… feu !

    Fraternellement.




    0
  • Liès
    28 juin 2011 at 22 h 04 min - Reply

    Salutations à toutes et à tous.

    Dans cette affaire Kadafi, et malgré les appréhensions que je trouve légitimes et quelques fois justifiées de certains de nos compatriotes quant aux vraies intentions de l’Occident, qui demeure malgré les gages qu’il donne, souvent en contradiction avec lui-même, ce qui en soit est tributaire en son sein de divers conflits d’intérêts entre des personnes ou des groupes de personnes, pour des motifs d’argent ou d’idéologie, et après avoir tenté de démêler tout ça, je dois dire ce qui suit :

    Les Occidentaux donnent le temps raisonnable et la possibilité suffisante à nos dictateurs et prédateurs pour se convertir de dictateurs qu’ils sont, en démocrates qu’ils devraient être, de méchants qu’ils sont, en juste qu’ils devraient être, d’illégitimes et arrogants qu’ils sont, en véritables dirigeants élus, humbles et au service de leurs électeurs et de la paix et du progrès.

    Quand ces derniers, malgré les signaux amicaux mais fermes, s’obstinent dans leur arrogance et leur irresponsabilité et défient l’ordre mondial établi, lequel (loin d’être parfait, on s’entend) repose sur les meilleures valeurs jusque là existantes (droits de l’homme, démocratie, liberté, bonne gouvernance, développement durable avec ses trois aspects harmonieusement intégrés et complémentaires (l’économique, le social et l’écologique), sécurité et solidarité internationale…), le verdict sans appel de la justice tombe sur leurs têtes.

    Et qu’on ne se méprenne pas, le verdict s’exécute dans ses moindres attendus, même si parfois ça prend plus de temps à causes de circonstances particulières.

    Il ne faut pas oublier que ceux qui se sont appropriés la direction des affaires du monde, car ils s’y sont préparés de longue date, en posant comme constantes et socles à leur mission, des valeurs universelles justes et pérennes, surveillent et se préoccupent des conditions de vie de 7 milliards d’habitants (fin 2011), qui dans les 20 prochaines années vont être 8,300 milliards d’âmes avant de se stabiliser autour de 10 milliards d’habitants à la fin du siècle (2100) et c’est donc une exigence impérieuse, voire une lourde responsabilité que d’élaborer un code de vie commun à tous, avec la participation positive et raisonnable de tous.

    Car l’anarchie (chacun fait ce qu’il veut et comme il le veut, quitte à provoquer l’apocalypse) et le manque de transparence (absence de visibilité=incapacité d’élaborer des bons programmes pour aider les gens à vivre mieux) vont être le danger numéro un pour l’humanité et pour la planète.

    Quand on est en face d’une logique implacable:  »Les besoins de l’homme sont illimités; les ressources naturelles sont limitées », il faudra à tout le moins faire montre de discipline et de responsabilité dans ses décisions, ses choix et son attitude, tout en préservant les libertés et la dignité des gens.

    Il faudra penser à nourrir la terre afin qu’elle se régénère et se renouvelle, de la même façon qu’on le fait pour nourrir et bien entretenir l’homme.

    Quand on vit à 10 personnes dans un F2, (dans l’attente de trouver mieux),on doit gérer l’espace et nos comportements afin de vivre le plus confortablement possible.

    Il ne doit pas revenir au plus fort et plus cruel, de mettre les autres dehors et de se prélasser seul et à sa guise dans l’appartement.

    Le monde quoique difficile et retors, doit être géré avec sagesse, et cette sagesse quoiqu’on dise existe par la grâce de Dieu chez beaucoup de femmes et d’hommes, et par la grâce de Dieu elle fait convenablement son travail.

    Ce n’est certes pas assez suffisant car les défis sont majeurs et beaucoup d’efforts supplémentaires sont attendus.

    C’est pourquoi les appels à l’union et aux consensus ne sont jamais de trop surtout entre communautés et groupes différents.

    Les attentes des peuples (pour l’accès à plus de liberté et de dignité, les imprégnant aussi du sens requis de la responsabilité) qui souffrent présentement, sont légitimes et doivent trouver solution.

    Le train de la justice est en marche. La seule inconnue est qu’on ne connaît pas l’heure exacte de son passage dans les gares.

    Ceux qui surveillent son passage le prendront; les autres distraits jusqu’à l’assoupissement par l’argent mal acquis et les privilèges immérités que leur a procuré un pouvoir illégitime et moribond, le rateront forcément.

    À moins que…!

    Ceci dit, l’Occident que nous traitons généreusement de raciste n’est pas plus raciste que le commun de tous les hommes.

    Un internaute a bien fait de rappeler les droits et privilèges que les pays occidentaux consacrent dans leurs textes fondamentaux, leurs chartes et leurs lois et règlements, aux immigrants venant de tous les endroits de la terre, en matière de justice, de liberté (de culte en l’occurrence) etc., mais ces pays ne transigent jamais sur leurs valeurs séculaires qui sont en quelques sortes des phares qui éclairent leur route et sécurisent leurs murs.

    Quand l’immigrant vit sa foi et sa culture selon la Loi, sans avoir les velléités de les imposer au pays hôte, il demeure un citoyen à part entière jouissant de tous les privilèges reliée à cette citoyenneté.

    Mais quand venant d’un endroit où l’échec est patent dans tous les domaines, ne possédant dans la plupart des cas, comme seul bagage que le diplôme, qui au demeurant ne constitue ni un privilège ni une créance sur la société d’accueil, l’immigrant a (heureusement que ce n’est le cas que de quelques rares personnes, paradoxalement trop visibles) l’outrecuidance de vouloir imposer ses valeurs (notamment religieuses), cela veut simplement dire qu’il est dans l’erreur absolue et qu’il doit s’attendre à être remis à l’ordre de la manière qu’il comprendra le mieux.

    Nous parlons constamment de changement. C’est une très bonne chose à laquelle j’y souscrit et j’y travaille. Chaque action pacifique et positive pour le changement, aussi petite soit-elle compte.

    Une internaute a parlé de la société civile et de son importance dans la bonne gouvernance d’un pays. Cela est aussi vrai; le rôle de la société civile dans la consolidation de la démocratie et l’État de droit est considérable.

    Dans un prochain papier, si Dieu le veut, je définirai selon mes connaissances ce qu’est la société civile et je citerai sa philosophie et certaines de ses nombreuses missions et les incommensurables bienfaits que tirent d’elle, et le citoyen dans sa vie au quotidien et les élus (les gouvernants) dans l’élaboration de leur programmes d’actions.

    Conclusion :

    Le pouvoir en général corrompe. À plus forte raison, quand il est personnel, il est la pire des monstruosités, voire une véritable folie.

    Quand les sociétés occidentales ont opté pour la démocratie comme moyen d’accéder au pouvoir mais aussi comme moyen pour restituer ce pouvoir aux électeurs qui en sont l’unique source, conformément à un cahier des charges juste, équitable et rigoureux, défini et transcrit noir sur blanc dans les constitutions, et que nul ne doit et ne peut transgresser ou violer, quand ces sociétés ont atteint ce stade de bonne gouvernance basée sur la transparence et sur la compétence, c’est aux prix de sacrifices énormes (larmes, sang, déportations, bûchers, exécutions en toutes sortes, génocides etc…), qu’ils l’ont fait et qu’ils y sont arrivés.

    On n’égare pas aussi facilement une perle belle, précieuse et rare qu’on a peiné longtemps à trouver.

    C’est dans cette optique qu’il faudra à mon avis, appréhender la politique avant-gardiste de l’occident, même si beaucoup reste à faire en direction de l’humanité en général et des pays de l’Afrique du Nord en particulier.

    Du côté en face, c’est à dire le monde arabe (je peux citer également les pays de l’Est européen et de l’Asie), je n’ai pas souvenir d’un seul dirigeant arabe qui s’est seulement empressé d’instaurer la démocratie dans son pays.

    Par contre les soit-disant démocrates ou plus exactement les nationalistes qui soit-disant proclament aimer leur peuple, qui se transforment allègrement et par enchantement en potentats riches et cruels et qui dans le sillage de leur pouvoir personnel donnent naissance à une nomenclature rentière, impitoyable et insatiable, ceux-là, ils se comptent par centaines.

    Fraternellement à toutes et à tous.

    Liès Asfour.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    29 juin 2011 at 0 h 05 min - Reply

    Ce serait juste que la CPI lance sa lance en direction des irresponsables sionistes qui tuent, sément terrorisent et vols femmes, enfants, vieillards sans defense sous le regard complice de l’humanité entière, et à l’occasion pourquoi cette CPI ne dit-elle rien au sujet du crime contre l’humanité dont furent victimes les déportés algériens en 1992 ?




    0
  • guerriere de la lumière
    30 juin 2011 at 14 h 18 min - Reply

    L’OTAN détruit des installations civiles pour empêcher Thierry Meyssan de s’adresser au peuple libyen
    —————————————————-
    « http://www.alterinfo.net/L-OTAN-detruit-des-installations-civiles-pour-empecher-Thierry-Meyssan-de-s-adresser-au-peuple-libyen_a60570.html »
    —————————————————–
    L’Appel de la Patrie » est la principale émission politique de la télévision nationale libyenne depuis la début de la guerre. Elle est diffusée presque chaque jour et animée par Youssef Shakir, un journaliste réputé qui a, par le passé, lutté contre le colonel Kadhafi et qui aujourd’hui défend l’unité nationale face à l’agression étrangère.
    L’émission est réalisée en direct depuis les sous-sols de l’hôtel Raixos qui abrite la presse internationale, de sorte que l’OTAN n’ose pas bombarder le studio.
    Un groupe d’enquêteurs du Réseau Voltaire est actuellement en Libye. Thierry Meyssan, président du réseau de presse non alignée, était l’invité spécial de ce programme, le 27 juin 2011.
    Cependant, une minute avant le début du programme, l’OTAN a lancé un missile ciblé sur le relais hertzien de manière à empêcher la diffusion de l’émission. L’explosion a eu lieu à proximité de la place Bab Al-Azizia où des manifestants anti-OTAN campent depuis le début du conflit. Les ingénieurs libyens sont parvenus à bricoler une autre antenne relais et le programme a pu commencer avec une heure et demie de retard. Il a fait l’objet de rediffusions. Il sera prochainement visible sur internet.
    La destruction intentionnelle d’installations civiles est un crime international. Selon l’Alliance, ce très coûteux bombardement high-tech ne visait pas une antenne relais, mais un « mirador ».
    Il y a quatre ans, les États-Unis ont déclaré que Thierry Meyssan était une menace contre leur sécurité nationale et, en vertu de l’article 5 du Traité, ont demandé à leurs alliés de l’OTAN de le « neutraliser ». Il a depuis fait l’objet d’une tentative d’enlèvement et de plusieurs tentatives d’assassinat sans qu’il soit possible d’identifier les commanditaires avec certitude.
    On ignore si le missile utilisé pour empêcher vainement l’intellectuel révolutionnaire de s’adresser au peuple libyen a été tiré par l’armée française ou par une autre composante de la Coalition des volontaires.




    0
  • SAID
    30 juin 2011 at 22 h 37 min - Reply

    Ya moustache,
    Ce que tu dis est tout à fait vrai. il n’ya que l’aveugle qui ne le reconnaisse pas. Mon propos était à l’intention de « nos nouveaux prophetes » dont le cheval de bataille n’est autre que l’occident et qui acceptent l’intervention de l’otan contre kadafi.
    J’aurais souhaiter que les libyens prennent les armes d’eux meme contre leur tyran. mais helas, comme les arabes ne les aident pas à abattre un FOU, ils sont obligés de quemander l’aide de l’otan (ce qui ne plait pas aux autres dictateurs bien sur).

    @ Adel
    l’exemple irakien est encore « chaud »: on donne par la main droite et on reprend par la main gauche.
    actuellement il ya une course effrenée vers les concessions petrolières du sud de l’irak. On fera de meme en Libye avec un régime issu principalement du résidu du « kadafisme ». On donnera quelq miettes pour calmer les esprits et on ouvrira la course aux concessions petrolières comme en irak.




    0
  • MANIERE DE VOIR
    1 juillet 2011 at 1 h 27 min - Reply

    UNE NOUVELLE GUERRE “HUMANITAIRE“ POUR S’EMPARER DES
    RICHESSES DE LA LIBYE

    Le peuple libyen, comme tout autre peuple, a le droit indiscutable de se débarrasser des dirigeants qui ne lui sont pas favorables. Mais ce droit est à lui seul.

    Des “guerres justes“, s’il faut en faire, il va falloir les déclencher contre les Etats-Unis, en commençant par Israël et par l’Europe qui n’ont de cessé de tuer des populations civiles pour satisfaire leur soif d’expansion et de ressources.

    Les Libyens quant à eux, savent ce qui est de leur devoir. Ils le font déjà avec la pleine conscience des difficultés liées à toute lutte pour la liberté. Ils n’ont pas besoin d’une “assistance humanitaire“ qui “expulse“ Kadhafi et le remplace par un roitelet obéissant qui livre quasi gratuitement – et cela a déjà commencé – les puits de pétrole et d’autres ressources du pays à Total, Texaco, Shell, BP, Exxon Mobil, ainsi qu’à tous les entrepreneurs de la misère des peuples. C’est-à-dire un “démocrate“ comme les cousins aiment à en avoir près des ressources dont ils s’emparent.

    Les peuples n’en ont que faire des “libérations“ réalisées par le devoir d’ingérence humanitaire des cousins d’Amérique et d’Europe. Il faut rappeler, à ce stade, la morale de l’histoire de l’humanité : l’Occident ne roule jamais pour les autres. Pas pour des idées “abstraites“ genre Liberté, Démocratie, Paix, Justice. Ce qu’il aime défendre ce sont ses intérêts. Ni plus ni moins ! Car, en définitive et à voir les choses de près, l’Occident n’est outillé que pour ses intérêts.
    RODRIGUEZ, 7 mars 2011.

    http://www.biinfos.com/Libye/UNE%20NOUVELLE%20GUERRE%20HUMANITAIRE_RODRIGUEZ.pdf




    0
  • IDIR
    1 juillet 2011 at 13 h 03 min - Reply

    Qui sont les mercenaires de Kadhafi ?

    Source : http://www.slateafrique.com/569/mercenaires-kadhafi-casques-jaunes

    Israël …derrière les mercenaires de Kadhafi, selon la presse israélienne! (II)

    Source : http://savoir-la-verite.blog.tdg.ch/archive/2011/03/10/israel-derriere-les-mercenaires-de-kadhafi-selon-la-presse-i.html

    Source : http://www.dailymotion.com/video/xhepxc_libye-soldats-executes-par-la-milice-de-kadhafi_news

    Le 16.06.2011 : « Maintenant, nous recevons des informations indiquant que Kadhafi a lui-même décidé (d’autoriser les viols) et cela est nouveau », avait dit Moreno-Ocampo lors d’une conférence de presse au siège de l’Onu.

    « Cela n’avait jamais fait partie de ses techniques de contrôle de la population. Le viol est un aspect nouveau de la répression », a déclaré le procureur de la CPI.

    Dans la folie de Kadhafi, les crimes contre son peuple resteront dans l’histoire de l’humanité. Probablement, Moreno-Ocampo détient des vidéos où des civils libyens sont égorgés à l’arme blanche, acte barbare condamné par toute l’humanité, en particulier, par les trois religions monothéistes.

    Les juges ont également délivré des mandats d’arrêt pour crimes contre l’humanité à l’encontre du fils de M. Kadhafi, Seif Al-Islam, et du chef des services de renseignements libyens, Abdallah Al-Senoussi.

    Le dirigeant libyen pouvait compter sur l’appui de milices et de paramilitaires venus principalement de chez Idriss Déby, président tchadien. Un mandat d’arrêt doit être également lancé contre ce criminel par la CPI afin de dissuader d’autres dictateurs à utiliser le mercenariat. L’Afrique doit changer de visage.




    0
  • Afif
    1 juillet 2011 at 20 h 01 min - Reply

    Votre opinion suivante m’a fait réagir : « Il ne faut pas oublier que ceux qui se sont appropriés la direction des affaires du monde, car ils s’y sont préparés de longue date, en posant comme constantes et socles à leur mission, des valeurs universelles justes et pérennes, surveillent et se préoccupent des conditions de vie de 7 milliards d’habitants (fin 2011), qui dans les 20 prochaines années vont être 8,300 milliards d’âmes avant de se stabiliser autour de 10 milliards d’habitants à la fin du siècle (2100. »

    Les valeurs démocratiques dont se prévalent aujourd’hui les gouvernements de l’Occident ont été les résultats d’un rapport de forces qui, après de longues années de luttes et de sacrifices, a penché du côté des forces populaires. Jusqu’à l’heure où j’écris, les gouvernements de droite cherchent encore à revenir sur les acquis démocratiques arrachés de longue lutte (plans d’austérité, etc…). Et s’ils peuvent faire revenir le peuple à l’âge de pierre pour sauvegarder leurs intérêts de classe, ils le feront. Ils sont semblables aux gouvernants arabes, ils ne sont motivés que par leurs intérêts bassement matériels. La différence de situation entre le monde arabe et le monde occidental, c’est le rapport de forces entre les classes exploiteuses et les classes exploitées : dans le premier, il était en faveur des classes exploiteuses jusqu’au « Printemps arabe » actuel ; dans le second, il est en faveur des classes exploitées. Mais dans les deux mondes, la situation n’est pas statique, elle évolue constamment dans un sens ou dans un autre.

    Cependant, il faut reconnaître aux gouvernements occidentaux leur sens du réalisme : hier, lorsque les dictatures arabes maîtrisaient la situation, ils les soutenaient sans état d’âme et les aidaient parfois à pourchasser leurs opposants. Mais aujourd’hui que le vent a tourné et que les peuples arabes se sont réveillés, ils se sont résolument investis contre les dictatures arabes et nous ne pouvons que les féliciter, car, le sens du réalisme est une qualité de grande valeur qui fait défaut jusqu’à présent aux gouvernements non démocratiques de Russie et de Chine qui sont en train de perdre leurs alliés traditionnels les uns après les autres. A l’avenir, je vois mal un gouvernement arabe démocratique commercer avec la Russie et la Chine qui menacent d’utiliser leur véto au Conseil de Sécurité pour sauver le régime d’un sanguinaire comme Assad.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique