Édition du
29 March 2017

BOUTEFLIKA SERAIT-IL LE CHAMPION DU STATU QUO ?

Djazia B.

Gestion bonne ou mauvaise , bilan globalement négatif, globalement positif ou mitigé, légitimité ou pas , crédibilité ou pas , sans vouloir porter ni un jugement de réalité ni un jugement de valeur sur l’oeuvre des personnalités qui ont eu à diriger le pays pendant une certaine période, loin s’en faut, on peut tenter , par souci d’objectivité et de brièveté , d’évaluer le comportement de chacun d’eux concernant un point précis , un critère précis à l’aune d’une vision sincèrement neutre , sereine, non partisane et la plus honnête possible ( les données d’évaluation n’étant pas toujours accessibles au public )

Sans vouloir ouvrir un débat philosophique sur le rôle de l’Homme dans l’Histoire , on peut essayer de savoir quel est l’attitude et le comportement de chaque président avec la « roue » de l’Histoire.
A-t-il contribué à la faire avancer ou à la faire freiner ?La faire reculer est impossible.
Est il un partisan du statu quo ( expectativisme tout court ou expectativisme volontaire et délibéré ou volonté de blocage de cette « roue ») ?

1. FLN 1954 ( les 22 + Les dirigeants historiques) Tous contre le statu quo et pour l’accélération maximale de la « roue »de l’Histoire .Cette attitude courageuse a libéré l’Algérie , libéré l’Afrique et une autre partie du Tiers Monde
2. BEN BELLA contre le statu quo et pour l’accélération sans juger si cet activisme et ce volontarisme ont été positifs ou non pour le pays
a. BOUMEDIENE contre le statu quo et pour l’accélération . Son attitude volontariste a , sans aucun doute , eu des répercussions indéniables , bonnes ou mauvaises , sur le long terme sur la société ( nationalisation du pétrole , révolutions agraire , industrielle , culturelle réussies ou pas)
3. CHADLI contre le statu quo (changement de cap économique et politique ; libération (relative ) de la société , tentative ratée d’instaurer un autre système politique)
4. BOUDIAF contre le statu quo et pour l’accélération maximum .Boudiaf , malgré ses 166 jours au pouvoir , est le seul qui a fait trembler sérieusement les tenants du statu quo
5. ZEROUAL contre le statu quo et pour l’accélération . Les conditions n’étaient pas propices à ses sincères ambitions de changement radical
6. BOUTEFLIKA pour le statu quo contre l’accélération.

Pourquoi donc M.BOUTEFLIKA , contrairement à tous ses prédécesseurs a opté
pour le statu quo , voire même des vélléités de freinage de la roue de l’Histoire? Est-ce sa parfaite connaissance du système ? Dangerosité des tenants du statu quo ? Par exemple
Est-ce sa prudence exagérée ?
Ou y-a-til d’autres raisons dissuasives impérieuses que l’on ignore ?
Cela d’autant plus qu’ il semble évident qu’il est capable, même dans les conditions actuelles, d’agir sur la dynamique positive du mouvement de la « roue »historique.

Il serait très intéressant que nos spécialistes , intellectuellement honnêtes, et loin de toute sentimentalité , se penchent sur ce problème tant sur le plan de la personnalité et du parcours du Président tant sur les conditions environnementales qui ont « poussé » à cela ( nature du Pouvoir , institutions , géopolitique ) sans négliger de se pencher sur l’étude sans complaisance (même les choses qui fâchent nos « mortellement patriotes » et nos bigots) du peuple qui porte indubitablement une grosse part de responsabilité , étant l’ « exécutant », parfois contre son gré , de la dynamique de l’Histoire.
On est en droit de se poser la question suivante :
Comment un peuple , JEUNE , qui a une longue Histoire , très mouvementée et riche en épopées s’est complu dans la réaction , la lassitude , la passivité et la défense désordonnée et fragmentée des intérêts égoïstement matériels sans se soucier des INTERETS MORAUX NATIONAUX.


Nombre de lectures : 2041
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • salem
    30 juin 2011 at 23 h 59 min - Reply

    Il n ira pas au bout de son complot.Heureusement qu’a chaque chose ,il y a une un début et surtout une fin.




    0
  • Youssef
    1 juillet 2011 at 23 h 03 min - Reply

    Bon sujet d’analyse.
    Comme on dit qui n’avance pas recule.
    D’aucuns reculent pour mieux sauter (à condition que cela ne soit pas dans le vide sidéral qui nous entoure) mais cela ne semble pas être le cas, ce qui constitue un cas d’espèce. Machiavel!!!




    0
  • Ammisaid
    2 juillet 2011 at 0 h 41 min - Reply
  • Boufahimo
    2 juillet 2011 at 13 h 21 min - Reply

    Chère Madame,
    Comment voulez vous que l’architecte en chef d’un bateau le saborde alors qu’il le trouve toujours beau et ATTIRANT .Bien au contraire , il essayera , PAR TOUS LES MOYENS , de le retaper (entre nous le rafistoler) grâce à ces assistants , anciens et nouveaux. Pour le remettre (entre nous le refiler) à celui qui en prendra RELIGIEUSEMENT soin.




    0
  • titiche
    3 juillet 2011 at 7 h 41 min - Reply

    We ordinary citizens, we do not understand our « journalists ».
    you criticize without offering solutions, but are you able to o it?
    Sincerely cte us someone who can hold the presidency and able to revolutionize the whole system?
    The dead can live again.
    The governors have already prepared their statement and that of their system.
    I think they last forever.
    Because we missed our revolution in 88.




    0
  • franc tireur
    3 juillet 2011 at 16 h 34 min - Reply

    mais on l’aime encore non? ce que les naïfs n’arrivent pas à comprendre c’est qu’ils sont une minorité dans ce pays et ils pensent qu’ils vont faire le changement, faisons juste un petit calcul, qui voulez vous optera pour le changement et un état de droit? voyons donc êtes vous malades? la société Algérienne est formée des éléments suivants qui tirent profit d’un régime mafieux en voila le décompte:
    1-Moujahidines:tous faux et qui se la coulent douce
    2-enfants des Moujahidines:faux comme leur parents et qui se la coulent douce aussi.
    3-la famille révolutionnaire: ce qui implique toutes les organisations satellites du FLN(post1962) ils ont les crédits, les lots de terrain, les diplômes, les pensions, les passe droit.
    4-les trabendistes:aucune loi à part celle du zoo
    5-les voyous:faire ce que tu veux au pays de la grace.
    6-les incompétents: des hauts postes acquis avec la chokara et aucun bagage avadémique.
    pensez vous que tout ce beau monde va opter pour un état de droit? moi ma réponse est YAW FAKOU, au royaume des bagaras la vache est princesse




    0
  • Congrès du Changement Démocratique