Édition du
24 March 2017

Que vienne l’heure de la délivrance et de la dignité !

Nous allons commémorer, pour la 49eme fois, l’anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

C’est l’occasion, pour nous tous, de faire le bilan de ce qui a été infligé à notre peuple, de malheurs et de crimes.

En réalité, nous n’avons jamais été libres. Nous sommes passés d’une colonisation à une autre. Et ceux qui ont volé notre libération, acquise au prix du sang et des larmes, ont mené notre pays tout entier à la dérive.

Ils ont usé des mêmes méthodes que celles des paras de  Aussares, et encore pire. Ils ne l’ont pas fait pour une quelconque motivation morale ou patriotique, mais pour garder le pouvoir qu’ils ont volé aux révolutionnaires authentiques, et continuer de piller les richesses du peuple algérien.

Aujourd’hui, les épouses, les mères, et les enfants de disparus, toutes celles qui ont refusé de pecevoir des indemnités de la honte, pour se taire, et oublier leurs chers disparus, ces femmes admirables sont seules, face aux bourreaux des leurs.

Faisons de ce 05 juillet une journée de dignité!

Unissons nous, et levons nous, pour rallier nos soeurs, dans leur admirable combat!

Exigeons que la vérité, toute la vérité, soit faite sur le sort affreux des dizaines de milliers de disparus!

 

Oui, nous sommes tous comptables du malheur de ces épouses, ces mères, et ces enfants de disparus.

Nous avons laissé faire ces atrocités, sans rien dire, et même plus, nous avons applaudi parfois. Parce que nous nous sommes laissés berner par des criminels qui se sont grimés en sauveurs de la république.

Je n’oublierai jamais ces discours tonitruants de ces « pasionaria » de foire, qui avaient réussi à tromper les opinions publiques internationales, en faisant croire que les généraux algériens menaient un combat héroïque contre les forces des ténèbres, pour empêcher que l’Algérie ne tombe entre les mains de fanatiques.

Je me rappelle de cette phrase odieuse de cet homme politique qui avait osé dire qu’on ne faisait pas de guerre avec des gants blancs, pour justifier l’horreur, lui qui a soutenu, devant des journalistes français que les carnages et les atrocités commises contre la populations étaient une invention des intégristes, et qu’au pire il ne fallait parler que de bavures isolées.

Je n’oublierai jamais cette levée des boucliers de prétendus intellectuels, cette « famille qui avance », ces « femmes debout », ces « démocrates », qui tiraient à boulets rouges sur quiconque osait poser cette vraie question de: « QUI TUE QUI ? »

Aujourd’hui, nous savons que ces généraux, leurs complices, et leurs nervis, ont tous profité de cette sanglante décennie pour s’enrichir à milliards. Les « femmes debout » sont devenues ministres, ou femmes d’affaires qui brassent des milliards, et parfois les deux à la fois.

Et les mères, les épouses, les enfants de ces disparus qui ont été enlevés par les molosses du DRS, qui ont été déchiquetés, réduits en bouillie, et jetés dans des fosses communes, ou précipités du haut d’hélicoptères dans les maquis, pour faire croire qu’ils ont été tués lors de combats, ces femmes admirables continuent de crier leur colère, et leur amour pour leurs chers disparus.

Elles ont refusé la honteuse compromission de prendre de l’argent et de signer l’odieux document qu’on leur présente, dans lequel elles s’engageraient à ne plus réclamer la vérité.

 

Oui, nous sommes tous comptables des crimes qui ont été commis contre notre peuple.

 

Mais il est toujours possible de nous ranger massivement aux côtés de ces Algériennes admirables. Mobilisons nous, et demandons à ce que ce dossier des carnages, des disparitions forcées, de la torture, et de la manipulation de la violence soit soumis au jugement des peuples, par le biais du TPI.

 

Les lois scélérates du président Bouteflika dites « charte sur la réconcilitation nationale » n’ont été dictées que par le souci d’absoudre les généraux des crimes contre l’humanité qu’ils ont perpétrés contre les populations civiles. Plus de 200 000 morts, 30 000 disparus, un million de déplacés, et un nombre inimaginable de sequestrations, de tortures, de viols. Les abominables crimes contre l’humanité, lorsqu’ils seront connus dans toute leur atrocité, et leur ampleur, soulèveront une indignation planétaire.

 

Le 05 juillet 2011 est l’occasion de lancer une vaste offensive, pour que la vérité éclate, et que justice soit rendue. Il suffit de rien pour que le vent de la libération se lève, et que l’aurore vienne enfin, après une si longue nuit, après tant de souffrances, dans ce malheureux pays que nous avons livré à des monstres.

 

Haut les coeurs !

Levons nous comme un seul homme!

Que vienne l’heure de la délivrance et de la dignité !

 

 

D.Benchenouf


Nombre de lectures : 2476
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • hakimM
    3 juillet 2011 at 23 h 09 min - Reply

    Encore une fois, oui M Benchenouf, 100% d’accord avec vous Nous devons passer a la vitesse supérieure en utilisant une structure dont l’Algérie est signataire ( en principe), la TPI contre generaux assassins et leur complices.
    La loi de la charte de réconciliation n’a profité que pour les assassins et surtout les corrompus. Ce qui prouve qu’elle n’est qu’une amnistie pour ceux qui tuent qui.
    1) Dans une loi de réconciliation, ceux qui ont tué doivent d’abord être jugés par une cour juste.
    2) ceux qui ont tué doivent avoir un procès juste et une justice indépendante.
    3)ceux qui ont tué doivent être demis de leur fonction étatique.
    4) ceux qui ont tué doivent demander des excuses aux familles sinistrées.
    5)ceux qui ont tué doivent faire des compensations matérielles autant que possible.

    Les generaux assassins sont toujours au pouvoir, les corrompus qui sont l’origine de l’assassinat sont toujours au pouvoir.

    Nous devons utiliser la rue, l’union, la détermination et la TPI pour dire que le peuple veut se débarrasser de la DAf du RND-FLN, de OUjda, du DRS et tout militaire sanguinaire.




    0
  • balak
    4 juillet 2011 at 11 h 53 min - Reply

    ‎5 juillet 1962 un colonisateur civilisé s’ en va, un autre ,sauvage celui là, le remplace. 5 juillet debut du cauchemard pour le petit peuple d’ algerie qui revait de bonheur.5 juillet 62, debut de l’ operation terre brulée entamée par des gens en uniforme, sans foi ni loi, genre Attila,5 juillet 62 debut de la grande invasion, 5 juillet 62 debut de la ruée vers l ‘or, version tout ceux qui portent une arme s ‘approprient les biens et les propriétés du colon.5 juillet 62: creation et debut de la bourgeoisie compradore arriviste par l’ accaparement illegal des biens du colon d’ ou la naissance des industriels et fortunés algeriens qui se sont partagés le magot et qui se trouvent propulsés aujourd hui dans la haute société avec l’ argent et les biens volés au peuple.
    5juillet 1962: les opportunistes predateurs tenant de la legitimité revolutionnaire remplacent les colons et continuent d’ exploiter ehonteusement le peuple pour qui seul ses bourreaux ont changés.5 juillet 62: une independance ratée pour les algeriens.




    0
  • Sema
    4 juillet 2011 at 12 h 11 min - Reply

    Salam alaykoum,

    Très beau texte. On aimerait avoir votre plume pour transcrire également notre amour pour notre patrie meurtrie.
    Les Algériens doivent savoir la vérité car notre sang est cher. L’avoir fait couler est un crime inoubliable, doublé d’une erreur car nous ne sommes pas « Chiliens ». L’Algérien est combattant dans l’âme fier et noble. Ces crimes ne disparaîtront avec le temps ou l’argent…car même après 130 ans de colonistation l’Algérien a fini par se faire justice de la plus belle des manières : la victoire.

    Oui ces traîtres sont pires que les paras d’Ausares, car en plus de tous cela, ce sont des incompétents qui mènent le pays vers sa destruction (économique, morale…).




    0
  • Alilou
    4 juillet 2011 at 14 h 03 min - Reply

    Pourquoi ne pas tous sortir pour reclamer la veritable independance de l’algerie, faison de ce 5 Juillet 2011 la marche national pour l’independance…

    Ou bien seronz nous encore une fois cowards et mieux vaut aller a la plage que d’ARRACHER sa dignité ???

    Je vais aller siroter un bon jus de chaussettes pour me reveiller…le cauchemard continu




    0
  • cortex
    4 juillet 2011 at 18 h 48 min - Reply

    J’ai l’impression que ce gouvernement nous nargue.C’est comme si en fait il s’adresse à nous en ces termes:je fais ce que je veux comme je le veux et celui qui ouvre ça bouche je l’ecrase comme un moucheron.Nous somme humiliés chers compatriotes depuis pres de 50 ans par des minables aux QI de poule qui se jouent de nous comme une bague au doigt.Si mous n’agissons pas dans les années qui suivent et bien je rappelle une chose:les crapules ne dorment pas ou alors seulement pour etre encore plus en forme et nous détruire doucement mais surement… »les anges dirent:va tu créer des etres qui semerons la discorde et verseront le sang alors que nous sommes là à te glorifier et à te sanctifier.Je sais se que vous ne savez pas,répondis Allah 3azza wa jal.




    0
  • aquerado
    4 juillet 2011 at 19 h 22 min - Reply

    Salam,
    Merci mr Benchenouf pour cet article, qui nous rappelle d’une maniere triste, helas ces atrocites qu’ont vecus les Algeriens depuis l’arret du processus electoral de 1992 et qui continues d’une maniere plus attenuees de facon sporadique a travers tout le territoire. Oui, triste aniversaire a la veille de ce 5 juillet 2011, 49 ans apres ce jour symbolique de l’independance et 19 ans apres le debut de la boucherie. Resultat d’un deni de liberte et de justice fait aux Algeriens par des esprits caporaux et arrogants eriges en donneur de lecon.




    0
  • medjeri
    4 juillet 2011 at 20 h 55 min - Reply

    ce regime pourri est responsable de la situation chaotique que vit le pays la decennie noire et tous les malheurs endures incombent aussi bien la drs que les islamistes n’en deplaisent a ceux qui defendent les terroristes pour moi ils doivent etre juges au meme titre que les generaux de la drs




    0
  • jamil
    4 juillet 2011 at 22 h 30 min - Reply

    Bien dit medjeri,la crise qui dure depuis 92 n’est pas le fruit du hasard,elle est provoquée par des généraux irresponsables et des islamistes arrogants et sans culture politique . Effectivement les uns et les autres sont responsables .




    0
  • Ammisaid
    5 juillet 2011 at 0 h 25 min - Reply

    http://www.youtube.com/watch?v=Gq7EvJTKMGM&feature=youtube_gdata_player

    Toutes les tentatives faites par les Algériens pour le changement, la liberté, la dignité, la justice, l’état droit, le respect des libertés individuelles et sociales…et, surtout l’autodétermination de notre peuple à choisir librement ses élus…ont échoué. Le bilan de ses luttes en ordre dispersés est très lourds: des centaines de milliers de morts, des assassinats d’hommes et de femmes de grandes valeurs morales, intellectuels, artistiques et scientifiques, des centaines de disparus, des milliers d’irradiés et je suis sûr et certain que les dégâts collatéraux sont d’une gravite impossible à estimer et qu’ils vont continuer à gêner notre pays dans son développement humain et matériel pendant encore des années. Souvent, nos divisions sont basées sur des futilités, des croyances fausses et des manipulations du pouvoir qui veut tout céder sauf sur la possibilité d’une unité de tous et de toutes pour une Algérie meilleur, telle qu’elle est et avec tous ses fils et toutes ses filles sans aucune exclusivité. L’union aura pour objectif clair: un changement radical du système et enfin l’avènement d’hommes et de femmes qui vont servir leur pays sans rien lui exiger.
    Si cette union se fait tout est possible et si elle ne se fait pas, ils seront toujours et ils n’auront aucun raison pour changer leurs façons de nous diriger: torture, exclusion, hogra, humiliation, assassinat, misère et destruction totale de notre identité dans toutes ses diversités: 
    Personne ne sortira indemne d’un autre demi siècle avec eux.




    0
  • Elforkan
    5 juillet 2011 at 9 h 38 min - Reply

    @Alilou
    « Pourquoi ne pas tous sortir pour reclamer la veritable independance de l’algerie »

    Vous avez raison mon cher ! allez-y sortons tous……combien sommes-nous ? à peine 5000 !!
    L’amère réalité, cher ami, est que l’algérien dans sa majorité a trouvé son compte, qui trafique, trafique, qui arnaque, arnaque, qui vole vole,qui vend de la drogue vend, qui se prostitue, se prostitue,qui vole du cuivre, vole…qui construit une baraque au bord d’un oued, construit, qui…qui…etc..
    Reste la minorité ,les 5000 petites personnes qui ne veulent pas manger du sale pain, parce qu’ils sont d’authentiques croyants, ou d’honnêtes gens, ou de types de bonnes familles ,ils vont sortir crier «  »ech’chaab yourid iskat en’nidhan »….on va les laisser faire, parce que ne représentant aucun danger et qu’à la fin ils finiront par se lasser !




    0
  • Elforkan
    5 juillet 2011 at 9 h 53 min - Reply

    @ Jamil

    « et des islamistes arrogants » ?????
    voilà mon cher je suis bête, je vais poser deux propositions et voir la vraie de la fausse :

    *La première proposition = islamiste algérien, grand perdant et pas, pas du tout raffermis!
    *La deuxième proposition = Ô vous qui croyez! si vous faites triompher la cause d’Allah, Il vous fera triompher et raffermira vos pas.Verset 7, sourate Muhammad.
    Qu’allons nous croire que l’algérien est réellement islamiste….et qu’Allah a menti , ou bien que l’islamiste algérien n’est qu’un vulgaire hypocrite (un opportuniste) et qu’Allah a dit vrai ?….faites votre choix, j’ai fait le mien !




    0
  • Cdt de l’ALN si said amghar.
    8 juillet 2011 at 19 h 24 min - Reply

    Pauvres de nous arabomusulmans en général et citoyens de cette contrée d’afrique du nord en particulier, il faut reconnaitre que nous manquons de culture pour acceder au statut de nation démocratique civilisée.
    Pour cela,nous devons sacraliser le savoir et le labeur et idéaliser la justice et la liberté.Mais ces valeurs ne figurent guère dans le lexique des arabes.
    Mais qu’est ce qu’il y a lieu de faire?
    Nous devons revaloriser l’école,liberer la justice, defendre la liberté,honorer le travail,recompenser les meilleurs,et lutter contre toutes les formes de vice.
    Mais qui menera ce combat?
    Il n’ya que les intellectuels qui peuvent mener ce combat long,dur et surtout dangereux avec la masse de tous les citoyens derriere eux.
    Mais quand aura lieu ce combat?
    Le jour ou il y aura des intellectuels arabes engagés
    et des peuples arabes vehiculant le concept mérité de citoyens.
    A bon entendeur salut !
    Cdt de l’ALN si said amghar.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique