Édition du
22 July 2017

Equipement de l’armée algérienne 14,6 milliards de dollars de contrats avec les Allemands

El Watan, 5 juillet 2011

Ce sont les grosses cylindrées de l’industrie allemande, à l’instar de MAN SE (MAN), Rheinmetall AG (RHM), Daimler AG (DAI), ThyssenKrupp AG (ATG) et European Aeronautic, qui sont appelées à faire tourner leurs machines au profit de l’armée algérienne. Les gains attendus ne sont aucunement des bouchées émiettées.

Il s’agit plutôt d’encaisser 14,6 milliards de dollars. Le Conseil de sécurité du gouvernement allemand a d’ores et déjà approuvé ce projet de vente de matériel militaire à l’Algérie. L’information s’est répandue comme une traînée de poudre reprise, hier, par l’ensemble des médias allemands et de l’Hexagone. Dans les détails, Rheinmetall doit construire des blindés de transport Fuchs, Daimler est concernée par le lot relatif à la vente de camions et des tout-terrain, alors qu’elle devait mettre sur pied une usine de montage sur le site de la SNVI, tandis que ThyssenKrupp est sollicitée pour les frégates et la formation des personnels navals.
Selon des sources du ministère allemand de l’Industrie, reprise par l’agence Reuters, les autorisations d’exportation ne sont pas encore délivrées, «mais cette donne n’est plus considérée comme un obstacle».

L’Algérie va passer ainsi une seconde décennie sous le signe d’un soutien plus que jamais prononcé à l’acquisition de l’équipement militaire. Depuis le début des années 2000, le pays a injecté des milliards de dollars dans des contrats d’armement signés avec plusieurs partenaires. La Russie se pose comme meilleur fournisseur de l’Algérie.
C’est la première fois que les Allemands s’emparent d’aussi importants et volumineux contrats avec l’Armée algérienne. Les contrats incluent des projets tels que la construction de véhicules militaires, de navires de guerre et de la sécurité aux frontières, précise le journal allemand Der Spiegel.
Les entreprises allemandes de communications sécurisées EADS Cassidian, Rhode & Schwarz et Carl Zeiss interviendront, elles, sur le terrain de la gestion de la défense et de la sécurité des frontières. EADS avait déjà fourni des systèmes de sécurité similaires à l’Arabie Saoudite. Par ces contrats, l’Algérie vient de confirmer son statut d’un des importants acheteurs d’armes au monde.
Rien que pour l’année 2011, la répartition du budget de fonctionnement par département ministériel fait ressortir, sans trop de peine, deux ministères plus que jamais budgétivores ; la défense nationale (516,638 milliards de dinars) et le ministère de d’Intérieur et des Collectivités locales (419,486 milliards de dinars).

En  mars dernier, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm a rendu public un rapport dans lequel figurent les principaux vendeurs et acheteurs d’armes dans le monde, dont l’Algérie qui se classe désormais dans le top 10 des acquéreurs d’armes. L’Inde est le premier importateur d’armes au monde. Dans son chapitre consacré à la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, l’Institut international de recherche sur la paix nous fait savoir que les pays de cette zone «représentent pour les exportateurs d’armes des marchés lucratifs potentiels». Cela est en relation avec les «profits réalisés ces dernières années grâce aux ressources naturelles. Les tensions internes et interétatiques nourrissent aussi bien une demande croissante que des inquiétudes certaines», lit-on dans le rapport en question.
Sur la période 2006-2010, les importations d’armes par les Emirats arabes unis, Israël, l’Egypte et l’Algérie ont été particulièrement importantes, si l’on se réfère au constat établi par l’institut de Stockholm. Une question : pourquoi l’Algérie cherche-t-elle à s’armer de manière à la fois aussi coûteuse et curieuse ? N’y a-t-il pas d’autres priorités aussi importantes pour un pays à la recherche d’un modèle économique rentable ? A cette question, peu de réponses ont été apportées.
Ali Titouche


Nombre de lectures : 10511
24 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Elforkan
    5 juillet 2011 at 16 h 25 min - Reply

    « Equipement de l’armée algérienne 14,6 milliards de dollars de contrats avec les Allemands »

    Tout gamins,surtout à l’occasion d’un 1er novembre, nous exaltons de joie à la vue d’une patrouille militaire, un tank, ou un Mig survoler le ciel……….arrivés à l’age de raison, la seule vue cet arsenal nous terrorisait !!!!….je n’arrive pas à comprendre la raison !! et pourtant, il doit y avoir une RAISON !!




    0
  • mohamed
    5 juillet 2011 at 17 h 39 min - Reply

    Des centaines de malades meurent chaque semaine faute de medicaments, notamment les cancereux, les atteints du sida, les dialysés, etc. Nos hopitaux sont sous equipés en materiel et fournitures .Les medecins residents sont sous payés.Des retraités qui perçoivent moins de 7000,00 da de pension(ridicule).Des jeunes diplomés qui touchent un salaire(la charité) de 3000,00 da par mois, Des millions d ‘algeriens (?)vivent dans la misere, la precarité et n ‘arrivent plus à se nourrir, nous vivons l’ enfer au quotidien et nos dirigeants qui achetent des armes par dizaines de milliards .C ‘est vrai que le pouvoir sans contre pouvoir rend fou.c ‘est criminel
    .




    0
  • Rachid
    5 juillet 2011 at 18 h 52 min - Reply

    Félicitation aux Allemands pour ce magnifique contrat.
    Ces retombées économiques dans les secteurs (en terme de création d’emploi et de richesse).
    Bravo, car cela permets également de financer la recherche et le développement dans votre pays et d’affiner votre expertise et votre capacité productive militaire.

    Malheurs aux Algériens qui se font spolier leur argent, détruire leurs emplois, évincer du cercle technologique et bien sûr…les cobailles humains auxquels sont destinés ses armes.
    Et Vive l’Algérie!




    0
  • Abdelilah
    5 juillet 2011 at 20 h 00 min - Reply

    Pourquoi tout ce gâchis ? Comment peut-on se permettre (dans un pays dont la qualité de vie se mesure par une santé en déliquescence, une éducation en déperdition, une agriculture en dépérissement et la litanie est tellement longue que j’arrête ici) de continuer encore et encore à se gaver de ferraille qui même utilisée contre son propre peuple n’est plus appropriée. Est-ce une vue de l’esprit ou faut-il sortir de Harvard pour deviner ce qu’on pourrait faire avec ces milliards en terme de mise ou de remise à niveau de nos écoles, universités, hôpitaux, institutions, centres de loisirs, terrains de jeu, etc. ? Mais on préfère mieux participer à la résorption du chômage … ailleurs qu’en Algérie. Heureux, les chouhadas qui n’ont rien vu.




    0
  • t.montana
    5 juillet 2011 at 21 h 43 min - Reply

    Messieurs les generaux svp soyez raisonable , vous faites tout ca pour les foutus commissions , mais prenez directement dans la caisse sans faire toute cette gymnastique et on economise le prix de la ferraille , ah pardon j’ai oublie vous comptez l’utiliser le jour j comme font les syriens … je suis con pardon !!




    0
  • Elforkan
    5 juillet 2011 at 23 h 00 min - Reply

    14,6 milliards de dollars d’achat d’armes…….quel gaspillage ! alors que quelques tonnes de raticides pas trop couteux et made in chez-nous serait largement suffisant pour faire l’affaire, le cas échéant !!!
    Leur frère Kadhafi a bien empoisonné des châteaux d’eau !!




    0
  • Aghiles
    6 juillet 2011 at 0 h 33 min - Reply

    « L’Algérie devenue Pigeon

    Qu’est-ce qu’on a à foutre des armes achetées rubis sur ongle alors que le pays a un besoin fou d’infrastructures indispensables à son développement économique lui permettant de sortir enfin de sa dépendance, à tous niveaux, notamment en suffisance alimentaire ?

    Des armes, encore et encore, pourquoi ? Pour se les faire détruire (du ciel) par ceux mêmes qui vous les fourbent moyennant des sommes colossale en cas de conflit. Regardez aujourd’hui la Libye comme hier l’Irak. A quoi ça a servi leur camelote blindée ou volante en fin de compte ? »




    0
  • Abdel Madjid AIT SAADI
    6 juillet 2011 at 12 h 34 min - Reply

    Décidément ces derniers jours, je n’arrive pas à trouver le sommeil réparateur et je compense donc en rêvassant, plutôt qu’en rêvant.
    Ainsi donc, après la date anniversaire du 5 juillet 1962, j’ai fait finalement un vrai rêve qui semble ne s’être pas terminé, car venu trop tôt d’une année, juste une seule année; oui, il devait n’intervenir que le 5 juillet 2012, pour marquer le 50ième anniversaire de cette indépendance « mirage », dont nous avons été frustrés et spoliés.

    Durant ce laps de temps que dure un « mirage », ou allez si vous préférez, cette illusion d’indépendance, je me suis retrouvé dans un pays, traversé par un dense maillage d’infrastructures routières et ferroviaires qui desservent toutes les villes et villages d’Algérie, du Nord au Sud.

    Le pays est un havre de paix, et Alger est devenue le lieu de repli de tous les « révolutionnaires arabes et tiers mondistes » qui y viennent s’y ressourcer pour mener leur combat libérateur contre la pauvreté, le sous développement, le déni des droits de l’homme et la persécution dans leurs pays respectifs.

    L’agriculture algérienne satisfait à tous les besoins de la population, et les ports algériens sont devenus des ruches où nos trains déversent leurs cargaisons de produits agricoles destinées à l’exportation, comme les viandes ovines, les céréales, les jus de fruits, les primeurs et les légumes.

    Certains ports qui étaient spécialisés dans l’exportation des minerais bruts durant la période coloniale, se sont transformés en ports spécialisés dans l’exportation par conteneurs de produis de l’industrie algérienne de transformation, avec une excellence pour les produits ménagers et électroménagers.

    L’Algérie est devenue tout à la fois, la ferme et l’atelier de l’Europe proche, tout comme le Maroc et la Tunisie, avec laquelle l’Algérie a constitué une fédération, à laquelle souhaiterait se joindre la Libye et la Mauritanie, et le gisement de fer de gara jabilet au Sud de Tindouf dont le minerais est évacué vers Dakhla, alimente les hauts fourneaux au Sud de Casablanca, avant que l’acier ne soit transporté vers le Rif et le Nador, où il est transformé en produits longs alors que le reste est transféré vers l’Ouest algérien, où il est transformé en produis plats pour l’industrie automobile, et les produits de la construction.

    La fédération maghrébine manquant de main d’œuvre, adapte ses appels à la main d’œuvre étrangère, par programmes quinquennaux et elle s’est ouverte aussi bien à l’Afrique voisine, qu’aux pays avec lesquels elle entretient des échanges commerciaux, tels que les pays arabes, musulmans, européens, ou asiatiques et américains.

    Le niveau de vie des pays maghrébins est sensiblement proche de celui des pays européens de la Méditerranée.

    Certaines universités maghrébines font partie du Gotha des meilleures universités du Monde, en particulier, en médecine, en sciences physiques et l’Institut du développement d’Alger, est classé comme référence au niveau international.

    L’Algérie qui constitue le moteur de la fédération maghrébine, du fait de sa richesse énergétique et de l’attachement de ses élites issues de la révolution de novembre 1954 à la promotion des masses rurales qui ont subi le poids des ravages et des destructions durant la guerre de libération nationale, a mobilisé toutes ses ressources tant humaines que financières pour la reconstruction, dès juillet 1962.

    La chance de l’Algérie a été de s’être dotée d’une Constitution « révolutionnaire » dès décembre 1962, écrite par la première Constituante de septembre 1962.

    Après la démobilisation des cadres de l’ALN et du FLN, achevée dès juin 1963, il n’est resté dans l’armée algérienne devenue une armée professionnelle, que des soldats dévoués à la défense de la patrie et qui souhaitaient participer dans leur domaine respectifs à la modernisation de l’Algérie et à la défense de ses frontières.

    L’un des principes cardinaux de l’armée « revenue dans ses casernes », était l’interdiction qui lui était faite constitutionnellement de s’immiscer dans les affaires politiques, l’armée étant subordonnée au politique, le ministre de la défense étant un civil par la volonté de la Constitution, tout comme les services de sécurité comme la gendarmerie et la police.
    L’organe de sécurité nationale hérité de la clandestinité et devenu organe de sécurité extérieure et intérieure, s’est vu annexer la charge des études stratégiques et de conseil vis-à-vis du gouvernement et les organes élus, mais son activité est limitée. En particulier, il lui est interdit d’interférer dans la politique intérieure et surtout, il lui est strictement interdit d’avoir un quelconque interface avec aussi bien les partis politiques que les organisations de la société civile ou les organes élus.
    Sa tâche se limite à informer l’exécutif local, départemental, régional, national ou fédéral, de tous manquements et de toutes atteintes à la sécurité des personnes, des biens ou morale, qui pourraient mettre en danger à court ou à terme, la nation ou la fédération, mais en aucun cas, la fourniture de dossiers aux organes exécutifs ne peut leur donner le droit d’interférer dans l’exécution ou dans la suite à donner à leurs découvertes, celle-ci, ne relevant que du politique ou du pouvoir judiciaire.

    Le niveau de vie des Maghrébins et des Algériens étant à ce point enviable, la couverture sociale protège tous les citoyens sans exception, et la carte sanitaire du pays, a privilégié la prévention, certes, mais tout de même, les hôpitaux et les cliniques tant privées que publiques sont très bien et densément reparties et surtout, elles sont très bien entretenues et équipées, au point où l’Algérie, en particulier bénéficie d’un tourisme médical à partir des pays africains et arabes.

    Du point de vue du tourisme, les côtes nord africaines sont avec les aéroports des ruches pour les Européens et les curistes ou touristes des pays musulmans et africains qui y viennent à longueur d’année, profiter de prix attractifs, et surtout d’infrastructures de qualité dans un cadre « arabo-islamique » qui respecte à la fois, la pudeur que l’hospitalité légendaire des sociétés musulmanes, alors que des sites « gérés par des partenaires européens sont ouverts aux touristes non musulmans », dans le respect des valeurs du pays hôte, mais suffisamment souples, pour offrir aux touristes européens la paix, la sérénité et la jouissance de plaisirs sains qu’ils sont en droit d’espérer pour leurs vacances.

    Mais soudain, le téléphone a sonné et je n’ai pu terminer mon rêve, alors que je souhaitais le prolonger…

    Chacun peut en effet fantasmer et y ajouter son grain de sel; hélas, en me réveillant j’ai allumé machinalement la télévision, et j’ai entendu des noms qui me firent prendre conscience que non seulement mon rêve n’était qu’illusion, mais que le cauchemar risque de durer encore plus longtemps, et que si comme l’écrivait début 60’s, après l’accession aux indépendances des pays africains, René Dumont « l’Afrique noire est mal partie », à propos de son agriculture, ce sont tous les pays « colonisés » qui sont MAL PARTIS.




    0
  • Elforkan
    6 juillet 2011 at 14 h 50 min - Reply

    @Aghiles….. » »Des armes, encore et encore, pourquoi? » »……Posez la QUESTION à Kadhafi…Béchar..Karazai…et dites moi à quoi servirait(éventuellement) le nucléaire Pakistanais !!!

    Pourquoi ? Pourquoi ? that is the question !! personnellement, je crois que c’est pour défendre notre pays contre une éventuelle agression impérialiste et surtout aider nos frères palestiniens à récurer leur terre spoliée par la vermine sioniste,enfin c’est ce que je crois, ou du moins, ce que je croyais, lorsque tout petit je croyais encore au papa noël !!
    ……Prions Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux que les allemands nous ont dupé,et que cet arsenal c’est de la camelote qui ne servirait (éventuellement!) pas à grand chose……et que sa destination finale soit la rouille ou la Khourda ! Amiiiine ya rabbi !!




    0
  • omar54
    6 juillet 2011 at 18 h 57 min - Reply

    Salam à tous

    En parlant de contrats avec les Allemands,il me vient à l’esprit cette anecdote: Pour parapher leurs contrats,les Allemands usaient d’un stratagème diabolique mais surtout porteur.Ils ramenaient avec eux une bombe sexuelle faisant « za3ma » office de scripte ou de traductrice,ils la faisaient asseoir intentionnellement en face de leurs homologues (donc taoue3na)de façon à ce que le « captage » fasse son effet.Et au moment ,ou au milieu des négociations (cela dépend en fait de la tournure des discussions)la « bombe » se désamorce et fait le geste qui tue:elle replie légèrement les pans de sa jupe,juste de quoi détourner les regards du contrat,vous voyez le topo.
    Et les nôtres,au lieu de se concentrer sur les paragraphes du-dit contrat,ils scannaient la sculpture et la structure « jambière » et,même au-delà,résultat des courses : Le contrat sera signé en bonne et due forme et, tout le monde en fut sorti content heureux !
    Cette histoire m’a été racontée dans les années 80,par une collègue allemande,vraie interprète-traductrice, qui fut loin,je vous rassure, d’être une….bombe.Ah;ces satanés occidentaux !ils connaissent la moindre de nos faiblesses et ils utilisent toutes les « techniques » appropriées !




    0
  • OURIACHI
    6 juillet 2011 at 20 h 09 min - Reply

    comme Abdelilah dans son commentaire je suis outré ;jeb suis en colere:mais je ne me fais pas d’illusion:boutef qui hait notre peuple ne cherche qu’ une chose rétablir l’ordre ancien ;il lui faut l’armée entre les mains( voir

    le dernier decret la concernant), à ses cotés ce dictateur ressourcé aux monarchies du moyen orient parviendra-il àses fins ?espérons que non;je ne peux en faisant ce commentaire ne pas penser à l’impasse dans laquelle notre pays est conduit; quand arrivera-t-on à mettre bas ce pouvoir au service de la destruction de notre cher pays :les colons actuels risquent de s’averer plus destructeurs que les anciens




    0
  • Djamel M
    7 juillet 2011 at 22 h 51 min - Reply

    On pénètre dans les entrailles du système.
    Les ventes d’armes est un commerce de genre très particulier, il n’a rien de comparable avec d’autres échanges marchands. Une foultitude d’hommes de pailles, d’intermédiaires et de rapaces tourne autour, mais la décision finale revient aux chefs, à leur tête Si Abdelkader El-Mali et le généralissime Toufiq. L’Algérie est un excellent client, un client de rêve des marchands d’armes, elle paie cash, rubis sur ongle, ses dirigeants sont universellement connus pour leur corruption et leur vénalité. Dans ce type de contrat les commissions et rétro-commissions sont d’au moins de 20%, dans ce cas au bas mot trois milliards d’euros. Pour ce qui est de la fabrication de camions et autres unités de transport par la SNVI, ils ne l’accepteront jamais, car les commissions seraient payées en Dinars, donc en monnaie de singe. Gageons que les industriels Allemands aient trouvé le moyen de contourner la convention de l’OCDE et le FCPA Américain réprimant la corruption.
    Fraternellemment




    0
  • sharif hussein
    8 juillet 2011 at 19 h 13 min - Reply

    Le budget défense du Niger(15 millions d’habitants) est de 16 MILLIONS d’euro par an selon Jeune Afrique.

    Le budget défense de l’Italie(presque 6o millions d’habitants),7ième puissance économique du monde et membre du G8,est de 20 MILLIARDS d’euro/an.

    14,6 milliards équivaut présque à la dette extérieur du Maroc.

    14,6 MILLIARDS est une dépense colossale meme pour un pays pétrolier.




    0
  • benamina
    9 juillet 2011 at 9 h 00 min - Reply

    @sharif hussein, et les dépenses militaires du maroc, vous pouvez nous les citer? en comptant, bien sûr ce qui est payé par les monarchies du golfe, amies de votre roi, Arabie saoudite, Koweït, et Emirats arabes unis.




    0
  • sharif hussein
    9 juillet 2011 at 22 h 04 min - Reply

    @Benamina,
    J’espére de tout coeur,meme si j’en doute,que ça soit quelqu’un d’autre qui paie la facture de ses armes.De temps à autre la presse rapportent l’achat par le Maroc d’armement de l’ordre de quelques dizaines de millions d’euros,mais une commande de 24 F-16 passé aux américains lui a couté plus de 2 MILLIARDS de dollars,une somme folle pour les finances d’un pays comme le Maroc;un gaspillage crimnelle quand le taux d’anlphabétisme dépasse les 50%,les enfants de la rue se comptent par milliers,70 milles familles vivent dans des bidonvilles,les préstations sanitaires sont lamentables ou manque carrément dans certaines régions,une éduction nationale médiocre.Dérnier exemple:pour l’indice mondiale de l’innovation,le maroc s’est classé à la 94ième postion dérrière le kenya 89ième et loin dérrière le Namibia 78ième et le Ghana 70ième.Comment un pays dans cet état lamentable peut se pérmettre de dépenser des milliards de dollars pour acheter de la férrailles?.

    ================================
    Evitons les polémiques stériles entre deux peuples frères. La fuite en avant du makhzen et du pouvoir illègitime d’Alger dans un surarmement inutile n’aura aucun effet sur les relations fraternelles entre les 2 peuples qui ne s’entretueront jamais. La discussion sur cette question est close pour éviter tout dérapage. Merci.
    Salah-Eddine




    0
  • ALMIZANE
    10 juillet 2011 at 13 h 17 min - Reply

    Une bande de criminels s’est emparé du pouvoir d’un jeune pays sans défense ( l’ Algérie ) depuis un demi-siècle.
    Un grand pays faisant partie du nombre de vielles démocraties ( l’Allemagne ) vient de donner son accord pour doter d’un armement lourd ( d’un montant de près de 15 Milliards de $) une armée privée ayant pour but le maintien en esclavage d’un peuple désarmé.
    Je pose la question :
    Est-il concevable à l’Opposition Algérienne d’abord et au-delà à la Communauté Internationale, compte tenu de la situation actuelle que traversent les pays gouvernés par de tels régimes ou les crimes se perpétuent à ciel ouvert, de fermer les yeux sur un génocide programmé ?
    Pour moi en laissant faire le Monde civilisé se rend complice de crimes contre l’Humanité.
    Le TPI et d’autres organismes censés défendre de nobles causes se doivent de prendre position pour prévenir le dérives et souffrances potentielles que laisse présager une telle débauche d’armement entre les mains d’hommes irresponsables.
    Certes tout Etat à le droit et le devoir de disposer de moyens pour défendre son peuple et de son territoire, il en est autrement lorsque il s’agit d’une gouvernance dont la légitimité est entachée.
    Le véritable ennemi de l’Algérie c’est l’ignorance. Le pays a besoin de temples de savoir pour élever le niveau de conscience et de vie des populations qui aspire à vivre en paix avec leurs voisins et non de tanks et de canons pour semer la haine et la destruction.




    0
  • Karim
    12 juillet 2011 at 13 h 36 min - Reply

    Salam frères algériens,
    Votre gouvernement pille vos richesses, quand il les met pas dans des comptes secrets dans les paradis fiscaux, il l’utilise pour acquérir des armes de destruction massive (à coup de milliards) pour mieux vous détruire le jour ou la révolte va sonner.
    Au même temps, vos généraux donnent une bonne excuse à notre gouvernement marocain, pour gaspiller notre argent public (pourtant moins abondant que le votre) dans l’armement, sans que l’on puisse s’opposer, car le slogan est de taille: L’ALGÉRIE NOUS VEUT DU MAL, ELLE SE PRÉPARE POUR NOS DÉTRUIRE? FAUT QU’ON S’Y PRÉPARE. bref c’est difficile à réfuter vu la gourmandise de votre armée en la matière.
    Il faut se réveiller peuples du Maghreb, ce sont des gangs qui se disputent le pouvoir dans notre pays, pourquoi faut que ça soit les Harkis du FLN ou le Makhzen qui exploitera le Sahara? pourquoi c’est les Maghrébins qui profiteront des richesses du MAGHREB.
    que dieu vous protège.




    0
  • ben
    18 juillet 2011 at 15 h 08 min - Reply

    bonjour tt le monde, indépendamment de la question de savoir s’il fallait acheter ou non ces armes, je pense que de telles acquisitions permettent à certains d’encaisser de jolies commissions. Si un jour on donnait à un comptable, le dossier de l’Algérie et qu’on demande d’établir un bilan financier depuis 1962, on aurait beaucoup de surprises………..que faire, j’entends certains dire qu’il faut saisir le TPI, pure utopie, l’économie s’est mondialisée sur le dos de la misère des pauvres gens……..il faut se résigner et attendre que les puits ne déversent plus de pétrole ni de gaz. Ceux là même qui pillent l’Algérie depuis des lustres seront obligés de partir……..quel gâchis mais le monde est ainsi voué à un scénario apocalyptique.




    0
  • malik
    8 août 2011 at 19 h 52 min - Reply

    Pourquoi le régime s’interdirait-il de faire ce qu’il veux, si ont est pas d’accord changeons le.
    Il y avait une opportunité au début de l’année, tous le monde s’est soulevé sauf les algériens, je conclut qu’ils sont satisfait de leur sort et avenir.
    On dit quel’algérien à du « Nif » alors pourquoi lui interdire de croire que son nif lui impose d’accepter de crever pour que son pays soit au moins pour une fois mieux classé mondialement?




    0
  • batni
    9 août 2011 at 4 h 34 min - Reply

    Mr Abdel Madjid AIT SAADI,
    J’espere que vous ne nous proposez pas le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley, car sinon ce n’est plus un rêve mais un cauchemar :).
    C’est dommage que les droits de l’homme soient absents dans votre rêve.
    Le cadre est-il « arabo-islamique » ou « berbero-arabo-islamique », nous sommes bien en Afrique du Nord ? 🙂

    Mes respects,




    0
  • salim
    23 août 2011 at 11 h 28 min - Reply

    la raison est simple faire tourner la machine de guerre allemande en boustant la technè guerriere des pays occidenteaux puis faire gaspiller la rente dans des achats inutiles menacès par la rouille,et a la fin sil y aurait une guerre contre le maroc…ca servira a detruire un pays frere et voisin et fera dispariatre tout espoir d union fructueuse et benefique pour le pays du maghreb…et en defintive il y a des comissions de part et d autre a toucher




    0
  • salim
    23 août 2011 at 11 h 52 min - Reply

    a abelmadjid ait saadi merci




    0
  • zahir64
    7 septembre 2011 at 1 h 10 min - Reply

    a quoi servent les armes ,voyons l’exemple irakien et libyen ,a mon humble avis pour faire la guerre a leur peuple.




    0
  • rezki
    1 novembre 2015 at 23 h 13 min - Reply

    bonsoir c est normal que l allemagne signe avec l algerie car l algerie a toujour soutenu l allemagne pendant la guerre froid et meme economique en command de vehicule pour la police et l armee algerienne quel est la deuxieme armee allemande l algerie nos camarades allemand et meme pendant la guerre algerie beaucoup de soldat allemand ont ete sauver par l anp et fut livree a l ambassade allemagne hors il ont ete condanner a




    0
  • Congrès du Changement Démocratique