Édition du
23 July 2017

Résidente terroris(ste)ée

Par : Dahmane Semmar   Facebook
 

Sihem Attou
Monsieur le policier,j’etais assise dans un arret de bus à écouter de la musique, vous me demandez mes papiers je vous les remets, vous m’arrachez mon sac à dos et vous apercevez ma blouse blanche, d’un signe vous demandez de m’embarquer, je refuse,5 policiers m’attrapent violemment, je crie , je me débat, mais cela vous importe peu, chaque policier etait chargé d’une partie de mon corps, l’un la jambe, l’autre le bras droit, un autre pour le bras gauche,et je criais, criais,que jamais je ne monterai dans cette voiture parce que je porte une blouse blanche dans mon sac jamais!!, et vous le peuple! dites moi vous me regardiez comme une bete de spactacle inerte, et je criais encore et encore que cette cause c’etait la votre, regardez comment ils traitent les médecins,comme ci cela ne suffisait pas; ma rivale en bleue arrive m’attrape par les cheveux et les autres me jette comme une chienne dans cette voiture qui bizarrement etait à ma couleur le blanc et à leur couleur le bleue(rivalité:OUI!),j’hurlais que vous etes des laches, honte à vous, et monsieur le policier repétait que les médecins n’etaient RIEN oui RIEN,alors vous monsieur le policier vous êtes quoi? une particule dans le néant!;Arrivé au poste de police on m’aggripe le bras,mon chemisier ouvert, boutons arrachés, cheveux défaits, pleine de bleue à l’image de votre receptacle,et comme une malpropre on me demande de me taire, je ne me tairais pas, il faudra me tuer pour ça,le viol psychologique etait accompli avec brio et fierté, le policier avait eu sa proie,on me demande de m’arranger je leur dis non, je suis restée quelques minutes dans cet etat la pour qu’ils me regardent droit dans les yeux et qu’ils voient leurs chef d’oeuvre devant eux,mes compagnons de combats interrogé me rejoignent, ils m’expliquent qu’il ne faut rien dire,l’un rétorque »s’il vous plait on reste en garde à vu mais otez nous ce tableau devant nous ou est affiché les droits de l’homme de grace! »,un etudiant s’est retrouvé malencontreusement embarqué il se justifiait en disant qu’il n’etait qu’un simple étudiant et non médecin, comme si c’etait une honte d’etre médecin, je lui disait en riant écoute prends toi pour un médecin quelques heures cela ne te fera pas de mal,un autre nous demande vous etes quoi stagiaire,un résident explique »vous voyez monsieur nous sommes médecin en post graduation »BAC+12 vous comprenez, pourtant nous n’avons pas cette impression »….

Nombre de lectures : 3034
20 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • belka
    5 juillet 2011 at 21 h 43 min - Reply

    c normale c des bacs-49 qui gouvernent.




    0
  • IDIR
    5 juillet 2011 at 22 h 30 min - Reply

    Après avoir lu ce témoignage, je suis indigné et je pose deux questions :

    Sommes nous une histoire et un peuple qui se font désirer ? Une histoire très puissante à propos de la mémoire, de nos émotions, de notre place dans notre pays et dans l’univers.

    Autour de ce peuple, y a-t-il encore des montres qui soufflent le chaud et le froid avant chaque bouchée ?




    0
  • Malika
    5 juillet 2011 at 23 h 20 min - Reply

    Ceci n’est qu’une très petite conséquence de l’entreprise lancée au lendemain de l’indépendance pour détruire le médecin et l’imam.Directive des adeptes de Marx et Engels qui a dit que pour maitriser la société TOTALEMENT , et instaurer la dictature du prolétariat (ça leur a fait une belle jambe les prolétaires soit dit en passant) il faut ELIMINER le médecin de famille et le curé.
    Ce qu’ils ont fait à la médecine algérienne est inénarrable.




    0
  • rachid
    5 juillet 2011 at 23 h 48 min - Reply

    SVP DEGAGEZ TOUS!! L’Algerie se meure!!!




    0
  • Rachid
    6 juillet 2011 at 0 h 29 min - Reply

    Salam alaykoum,

    Je suis si fier des médeçins et j’espère ue les autres corporations sortiront de leur torpeurs pour emprunter le chemin des justes inchaAllah.

    C’est des témoignages tel que celui de Sihem qui, dévoile la réalité du système (bien loin du « la pratique de la démocratie est quotidienne en Algérie »!?!?).
    Cela nous montre la voie et nous redonne surtout de la fierté d’être Algérien : Un « Homme debout » qui réprouve l’injustice et se bat pour la défense de ces droits.
    Merci Sihem.
    Les patriotes doivent se fédérer autour d’un Front pour le changement… cela peut-il encore durer ?




    0
  • hakim
    6 juillet 2011 at 1 h 01 min - Reply

    c’est etat policier concue par bouteflika et commander par hamel qui regne a alger c’est la nouvelle secte coloniale ouadjdiste qui prend le monopole et celui qui reclame il aura sa part de bastonnade et matraque mais l’independance va venir sans doute et cette secte sera jetter dans la corbeille de l’histoire.




    0
  • amel
    6 juillet 2011 at 8 h 41 min - Reply

    désolant!désolant!,plus rien à dire ni à attendre de la part d’un peuple lâche; le « harkisme » s’est définitivement installé chez nous
    Pauvres Chouhadas, sacrifiés pour quelle indépendance?




    0
  • hamid-medecin
    6 juillet 2011 at 10 h 46 min - Reply

    un jours ces policiers se retrouverais sur le bloc tu va poser des questionS comment tu va faire, le soigner ou faire comme ils ont fait avec les blouses blanche,alors c’est la la question?




    0
  • guerriere de la lumière
    6 juillet 2011 at 14 h 48 min - Reply

    C’est le syndrome « de la répétition »!
    En voyant la Blouse « blanche », ils se sont rappelés les  »Kamiss blancs »!!!




    0
  • dahleb foudil
    6 juillet 2011 at 19 h 05 min - Reply

    je connais un Médecin privé un généraliste, il gagne 50000 jour, dans son cabinet pas de climatiseur, non plus de frigo, ses chaise pourque les malades s’assoit fabriqués en métal; il n’a pas non plus d’infermière pour ganger plus, en algérie vous êtes tous le smêmes, une fois vous êtes au commande vous humilier les plus faible.

    ==============================
    Ne généralisez pas. Comme dans toutes les corporations, il y a une minorité de véreux qui salit la noble profession.
    Salah-Eddine




    0
  • nomade
    6 juillet 2011 at 21 h 25 min - Reply

    @malika

    Ce sont les prolétaires qui ont fait la révolution et réalise l’indépendance !!!

    Le régime algérien post 78 n’a rien de prolétaire .
    Est-ce que chadli est prolétaire ?
    Est-ce que belkheir était prolétaire ?
    Est-ce que boutef est prolétaire ?
    Est ce toufik est prolétaire ?
    Est-ce que les généraux corrompus sont prolétaires ?
    est ce que ouyahya , belkhadem , louiza hanoun, soltani, said saadi , touati, bensalah, tous les deputes et senateurs sont prolétaires ?

    pour moi toute cette liste non exhaustive est remplie de rapaces de la pire espèce, de voraces insatiables , les maîtres du pillage , des vampires
    inaltérables.tous soumis aux coups de telephones des multinationales sionistes.

    le régime de ben ali , le rat de gouttiere de tunis,
    capitaliste a outrance n’a fait qu’écraser les tunisiens.

    Le makhzen marocain, capitaliste légendaire, plein de mépris envers son peuple n’est pas mieux loti qu’un régime prolétaire.

    dans ma région il y avait une famille qui possédait des centaines d’hectares, heureusement elle a été disloquée par la révolution,
    Etant adolescent je me posais la question comment cette famille a pu devenir aussi riche ?

    des années après je feuilletais un des tomes d’yves courriere ‘histoire de la guerre d’Algérie’

    je fus surpris de découvrir un algérien qui posait en photo en burnous , gandoura et razza, avec des colons français,

    Cet algérien portait le même nom que cette famille , il était un des patriarches de cette famille.

    le puzzle qui a dure des années vient d’être résolu.

    Alors j’ai compris l’origine de cette richesse.

    pour redresser ce pays il nous faut un mao ou un staline.le peuple le partagera cm carrè x cm carrè




    0
  • Malika
    7 juillet 2011 at 0 h 00 min - Reply

    @nomade
    Cher Monsieur,
    La révolution algérienne a été essentiellement paysanne même si les prolétaires , qui n’étaient pas nombreux du temps du colonialisme y ont joué un rôle important. On est loin de la révolution bolchévique.
    Le régime n’ a jamais été ni prolétarien ni capitaliste. Il se cherche à ce jour en tâtant des « idées » par ci par là (collectivisme à la Tito , Ouverture du marché étranglée par la bureaucratie, Bazar , avec des freinages secs et des accélérations intempestives.
    Pour votre souhait de voir un modèle stalinien à la tête du pays , c’est comme si vous voulez régler les problèmes de communications (téléphonie , internet, télévision , câble etc etc..) en installant dans chaque foyer un téléphone fixe ancien modèle type manivelle et opératrice .Ceux qui l’ont essayé et défendu sont en train de le déboulonner écrou après écrou. Même le rêve n’est plus permis ,hélas , de nos jours , cher ami. Avec mes cordiales salutations.




    0
  • le marcheur
    7 juillet 2011 at 3 h 29 min - Reply

    Bonjour
    Je suis attristé de voir que les représentants de l’ordre public, les gardiens de la Loi, ne montrent aucun respect ni vis à vis des médecins ni de la femme. Je suis peiné de voir que l’État Algérien à travers ses sbires armés agresse ce qui a de plus beau en Algérie: la Science et la Féminité.
    Ce qui m’attriste le plus et que cela ce fait avec la complicité silencieuse du peuple en général, c’est à dire nous tous. Eh oui, nous ne sommes pas encore arrivé à être indignés de ce qui se passe et de ce qui s’est passé. Espérons que le jour viendra où on pourra voir les élites politiques intègres dépasser leurs divergences et aller vers l’union qui apportera le changement tant espérer. En attendant, si vous me lisez, Vous qui êtes les futurs spécialistes en médecine, BONNE CHANCE AVEC TOUT MON RESPECT.




    0
  • Danidanek
    8 juillet 2011 at 12 h 58 min - Reply

    Franchement, chaque jour que Dieu fait , je suis heureux un peu plus, de ne pas vivre dans ce pays.
    Egoistement votre
    Dani danek ya lala




    0
  • Danidanek
    8 juillet 2011 at 13 h 06 min - Reply

    Les mots ne suffisent plus,choqué, Scandalisé, ecoeuré,revolté, triste, chaque jour son lot de misère, d’ humiliation, de hogra, de desespoir, Nous assistons impuissants,à la déchéance et l’ assassinat d’un peuple .
    cette déconfiture n’ est que le résultat d’ un regime aux abois , l’ histoire est en marche ! la deferlante arrivera et emportera tout sur son passage. La renaissance suivra dans la douleur .




    0
  • nomade
    8 juillet 2011 at 18 h 08 min - Reply

    @malika.

    Ou est la différence entre paysans et prolétaires ?
    Personnellement je n’arrive pas a tracer une frontière entre ces deux catégories.

    Des bataillons d’algériens ont été formés a travers le monde au cours des années 70 aux frais de la politique sociale mise en

    place .
    Donc votre argument ‘détruire le médecin et l’imam’ ne tient pas la route.ceux qui ont benéficié de cette politique sont

    tous ingenieurs , arcitectes , medecins …etc.

    Entre une poignée de parvenus(rabrab et Cie) qui ont fait main basse sur le commerce exterieur et les richesses du pays avec

    le reste de la population des khamassines et le prolétariat , la deuxième option est moins féroce.
    il parait que personne ne peut importer un bidon d’huile ou un kilo de sucre sans l’aval de rabrab.
    ses informateurs et agents fontla garde a tous les ports algeriens.
    et si quelqu’un s’aventure , il reçoit un premier avertissement , s’il réçidive , il sera descendu.
    et ce n’est qu’ un échantillon du capitalisme.
    l’exemple vivant des parvenus capitalistes , creature de belkheir et sont poulain toufik, el-khalifa.
    ce nègre a pu amasser son capital en qu’en volant les cotisations des salariés algeriens ,qu’ en volant les dépots des

    épargnants.

    le capitalisme n’arrive a survire que grâce au pillage et la rapine des petits pays, si ce n’est pas un pillage directe avec

    la bayonnette , c’est un pillage par procuration (voire dafistes).
    le capitalisme feroce que vous defendez n’a d’egale que sa bestialité .il peut etre plus feroce, plus bestial que le

    colonialisme.
    la dernière crise financière mondiale nous a démontré les limites de ce capitalisme exploiteur.d’immenses catégories de la population ont fait les frais.les puissants capitalistes manipulateurs ont caché l’argent dans les banques sionistes et les petits se sont retrouvés au chômage.

    ça a pris des traitres , eltsin et gorbatchev, pour pouvoir demonter le proletariat écrou apres écrou.
    chaque pays a ses traitres, les notre sont connus par tous les algeriens…..,les dafistes et leurs negres.

    A cette allure ,un jour on va tous travailler pour ces negres devenus riches.

    power to the people




    0
  • Zineb Azouz
    8 juillet 2011 at 18 h 27 min - Reply

    Chère Docteur Sihem Attou,

    En plus de la hargne qu’entretient ce pouvoir contre son peuple et sa jeunesse, n’oubliez pas que nos barons en veulent beaucoup aux étudiants de médecine (sciences médicales en général) pour au moins une raison, vos notes au baccalauréat que leurs enfants n’ont jamais réussi à avoir malgré leurs moyens et surtout la vigilance qui sévit dans vos instituts pour stopper leurs pistonnés.

    Bien sûr y compris pour le très difficile concours dit de « résidanat » les médecins n’ont jamais cessé de dénoncer les dépassements et les PV falsifiés.

    Vous étiez également là pour dénoncer les entourloupettes trouvées pour contourner la loi comme envoyer leurs enfants en Tunisie pour les réinscrire ensuite parmi vous, ou offrir des postes de résidents pour les binationaux en s’appuyant sur une fumisterie relative aux étrangers étudiant la médecine chez nous, ainsi et malgré leurs moyens, les portes de la médecine leur sont restées très difficiles d’accès, une médecine qu’ils ne veulent exercer que pour le prestige et pour la fascination pathologique et perverse qu’ils ont pour l’argent et la pouvoir.

    Ils ont clochardisé la formation, vous ont livré aux rapaces qui passent leurs temps dans « leurs » cliniques privées au lieu de faire la médecine et de la formation, ils ont voulu faire de vous leurs nègres en exerçant le chantage du diplôme, ils vous paient l’équivalent de pourboire, et lorsque vous vous rebellez, c’est l’occasion rêvée pour casser l’élite tout comme ils ont fait pour bastonner nos meilleurs bacheliers inscrits dans les écoles d’ingénieurs.

    Les résidents en remettant en cause le service civil mettent le doigt sur un système qui veut exploiter les jeunes avec des salaires minables en les expédiant au fin fond du pays, souvent seuls, sans moyens et sans couverture ni encadrement, faire face à des services où s’entasse notre pauvre population soumise au racket et à l’incompétence des cliniques dites privées.

    Vos patrons le plus souvent n’ont passé aucun concours pour être là où ils sont.

    Pourquoi ne pas obliger tout le monde à faire le service civil dans ce cas ? Professeurs compris

    Un haut responsable avait dit devant moi une fois, et même répété ces propos à la radio, lors d’une émission qui faisant la promotion du système LMD : » les futurs patrons des médecins sortiront du LMD  »

    Est ce un hasard que les premières promotions du Master bricolé (où l’on retrouve souvent les étudiants ayant obtenu les moyennes les plus faibles au BAC) se voient offrir sans jamais en avoir rêvé une équivalence de magister, se retrouvant ainsi de très loin mieux classé dans la grille de la fonction publique qu’un médecin qui a intégré la formation avec au moins un 15/20 et fait 7 ans d’études effectives ?

    Est ce par hasard que les meilleurs se retrouvent bastonnés pendant qu’à l’université on promet à ceux qui n’ont pas rejoint le mouvement des doctorats clés en main ?

    Je suis en admiration devant ce courage et cette lucidité dont vous faites preuve chère Sihem Attou.
    J’ai honte en même temps face à ce silence strident et honteux de toute la population et de toutes les corporations.

    Cordialement,
    ZA




    0
  • Adel
    8 juillet 2011 at 19 h 09 min - Reply

    Terrible témoignage…

    C’est vraiment le fond du puits et le peuple algérien doit aujourd’hui choisir entre le courage de reprendre son destin en main et la nuit noire et profonde de la plus abjecte des lâchetés.

    La jeunesse algérienne doit reprendre le combat des militants de la période coloniale et chasser les imposteurs afin de terminer le travail que les pionniers de la lutte pour la liberté et la dignité avaient commencé avec courage et abnégation dans les années 30.




    0
  • Iskander DEBACHE.
    11 juillet 2011 at 17 h 49 min - Reply

    Mme Sihem Attou,
    Cette interpellation par des Policiers était un viol caractérisé accompagné d’un enlèvement ce qui en fait un crime contre l’humanité. Ce crime doit être dûment décrit et dénoncé aux instances tant nationales que surtout internationales.
    Je suis frère de quatre femmes Médecins dont l’une est professeur d’Anatomie Pathologique au CPMC d’Alger Mustapha et que TOUS les étudiants en Médecine connaissent.
    Il est anormal voire, criminel de traiter les membres d’une corporation aussi prestigieuse de cette manière.
    Malheureusement, le peuple ne suit pas et il est malheureux de constater qu’à son niveau, les valeurs de respect, d’éthique et de démocratie, ne puissent pas rivaliser avec les prix de l’huile et du sucre!




    0
  • Merzouk
    13 juillet 2011 at 3 h 43 min - Reply

    l’augmentation de 50 % du salaire de ces nullards n’est pas pour rien ma soeur être intellectuel en Algérie c’est s’afficher comme ligne de mire le pouvoir n’A besoin que des Khodja comme à l’ère coloniale , qui ne disent et qui ne traduisent que les décisions des Bougnoules têtes de tout les secteurs y compris la médecine , heureux les martyres qui N’ont rien vu…




    0
  • Congrès du Changement Démocratique