Édition du
28 July 2017

18 juillet : Procès de l’assassinat de Lounès MATOUB?

Me Boubaker AIT-HABIB

Enfin Medjnoun aura peut-être la chance de passer outre les desiderata des autorités judiciaires. Le Magistrat Instructeur a remis sa copie après trois longues années. Le résultat de ce complément a-t-il apporté du nouveau ou a-t-il seulement augmenté le calvaire de Malik MEDJNOUN. Une perte de temps pourrait-on penser 13 années après l’assassinat du chanteur MATOUB. Pourrait on un jour, déterminer la responsabilté dans cette gabegie de laisser en détention provisoire un jeune qui venait d’avoir 25 ans. Douze longues années en détention préventive ,un record mondial qui ne grandit pas la justice à l’Algérienne. Comme de bien entendu chacun trouvera un justificatif à sa démarche .Le Magistrat dira qu’il n’a fait que son travail : CE QU’ON ATTENDAIT DE LUI! Le Parquet s’essuiera sur la défense des intérêts de la « SOCIÉTÉ » pas la plèbe non la « SOCIÉTÉ ». La cour et le ministère reprendrons le flambeau de la recherche de la « VÉRITÉ »comme dans la chanson de Dylan « WHO KILLED DAVY MOORE ».Imaginons l’issue des deux procès : celui de Chenoui-Medjnoun et l’autre l’assassinat de Lounès MATOUB. Si l’un des deux est condamné alors on se posera à juste titre la question de celui qui a revendiqué haut et fort ce forfait et qui se complaît dans l’aisance de la résidence offerte par la « SOCIÉTÉ ».

Adieu la vérité sur cet ignominie de crime à l’encontre de celui que les jeunes considèrent comme ESPOIR. Si l’on suit le dossier et l’équité on se retrouvera logiquement dans l’acquittement des accusés .Comment justifier cette longue attente?Un magistrat a dit récemment à notre client : » tu verras tu pourrais être condamné à 12 voire 15 années de prison,nous sommes dans « le cadre » du tribunal criminel les preuves ne sont pas importantes la conviction suffit! » dixit MEDJNOUN.  Nous tenons à dire que la cause de Malik MEDJNOUN n’est pas contre une recherche véritable des assassins de son idole, voire de son frère de lait d’après une interview de Madame la Maman de MATOUB.La famille du défunt ne croit pas à la culpabilité des mis en cause.Une des soeurs de l’épouse du défenseur de l’identité Amazigh dit pouvoir reconnaître un des assassins et si c’était l’un des deux accusés elle aurait certainement avoué!Alors ,alors rien si ce n’est que cette affaire fait une tache indélébile dans l’histoire de cette justice aux ordres qui répond allo à tous vents.


Nombre de lectures : 1228
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • quezzane aravinslam
    12 juillet 2011 at 21 h 14 min - Reply

    Ce procès gêne énormément ceux qui cherchent à justifier l’assassinat de ce chanteur par la mise en examen ,l’accusation et la condamnation de ce MEDJNOUN enfant de la même région.C’est un procès pôlitique d’un autre temps de celui vécu par la nomenclatura d’aujourd’hui Bouteflika en tête et la DRS avec.Demendez à qui vous voulez dans la région de Tizi-Ouzou les vrais meurtriers de L.Matoub ils vous répondrons en citant ses anciens amis et ceux de son épouse.Alors les supputations et autres suppositions sur les auteurs présumés de cet assassinat tomberont d’elles mêmes.Arrêtons de croire qu’en Algérie il y a un pouvoir judiciaire et que la justice est indépendante.Ce subterfuge ne tient pas la route.Un simple examen des textes nous fera comprendre que celui qui nomme; affecte et mute les Magistrats assis (ceux qui jugent ) n’est autre que le Ministère de la JUstice;organe du pouvoir exécutif.Si vous vous hasardez dans un prétoire avec sonorisation et que vous entendiez en même temps que le délibéré le grésillement de Djezzy,Mobilis ou Nedjma dans le portable du Magistrat rendant la sentance vous comprendrez peut-être si vous le voulez ;LA JUSTICE PAR PORTABLE comme la République Algérienne DÉMONTABLE et PORTATIVE R A D P avec on million cinq cents de crédit non remboursable.Ce que je dis à celui qui a rédigé cet article est; MAÎTRE! Votre procès est bippé..Soit il sera reporté avec la liberté privisoire pour votre client pour vous faire taire; soit il sera condamné pour une période couvrant la DÉTENTION dite PROVISOIRE.Désolé pour ceux qui soutiennent La CNC…..de Kassant-tini Président nommé par le président pour servir le Président membre actif de l’Union Africaine qui défend les Dictateurs contre leurs peuple.Une sorte de Syndicat CAUSA NOSTRA du tiers monde!




    0
  • Ameziane
    13 juillet 2011 at 15 h 35 min - Reply

    Le Régime militaire fait trainer, piétiner et patauger cette ténébreuse « affaire » non seulement par ce que le DRS est le commanditaire de cet «assassinat politique» , et ses « alliés locaux » les exécutants, mais aussi parce que cette « affaire » cache « la forêt » des milliers de disparus, déportés, massacrés, prisonniers et autres crimes horribles et atroces par ces Généraux sanguinaires qui asphyxient et bloquent L’Algérie, toute l’Algérie, spolient ses richesses et affament et massacrent les citoyens.

    S’il ne fait aucun doute que le DRS est le commanditaire, les exécutants sont aussi connus. Ce sont ceux-là même qui avaient « exécuté » le fameux vrai-faux rapt dans une villa d’Ath Erveh, au lieu dit « Atranchy », tout prés de Thassafth Ouguemmoune…sur ordre de la dite Police politique secrète d’Etat qui a sponsorisé, propulsé et mis au devant de la scène certains prétendus « leaders » et micro-partis locaux, qui sont directement liés à cette affaire…..
    Aujourd’hui nous disposons de plusieurs documents importants relatifs à cet assassinat, les textes du MAOL, ces officiers dissidents, les Réseaux Merbah, en exil, plusieurs textes pertinents sur les sites « algeria-watch » et « algerie politique », LQA, Malika, la sœur du défunt avait même désigné certains noms connus, dont on sait partout en Kabylie que ces gens-là sont des Agents intégraux de la SM depuis leur prime jeunesse, et aujourd’hui faisant fonction de porte-flingues du DRS devant les médias et à l’Assemblée-croupion, et dont les micro-partis ne sont autres que des officines, des succursales de la Gestapo du Régime dictatorial !
    Après son éviction du RCD, Ferhat avait promis de publier un livre intitulé « Clair-obscur » où il allait révéler tout ce qu’il savait sur cette sombre affaire, et donner les noms des neufs militants RCDistes chargés d’organiser la pseudo-séquestration à Ath Erveh, mais en vain. Un énième promesse non tenue! Grave pour une affaire si grave !
    Matoub avait été assassiné après son coup de colère où il avait menacé de révéler les manipulations et machinations dont il était victime de la part de ces faux-opposants et alliés du Régime militaire. Djaout était, lui aussi, assassiné après son clash avec ces ponce-pilâtes, Mammeri, après avoir refusé de leur apporter sa caution morale à la création illégale, «avant termes» du «micro-parti » RCD, considéré par Les Maitres du DRS comme l’As d’Atout dans ce Poker-menteur dans la région….




    0
  • Congrès du Changement Démocratique