Édition du
24 July 2017

La blague du week-end : les « bons points » de l’ONU en matière de droits de l’homme

Droits de l’homme en l’Algérie: Les bons points de l’ONU

par Mokhtaria Bensaâd, Le Quotidien d’Oran, 9 juillet 2011
Après le rapport accablant du département d’Etat américain sur la traite des personnes mettant l’Algérie dans une liste noire américaine, le coordonnateur résident du système des Nations unies, le Sénégalais Mamadou Mbaye, redresse la barre en citant l’Algérie comme le pays qui respecte ses engagements internationaux en matière de droits de l’homme. Entre le contenu du rapport américain et les déclarations du représentant onusien, la question des droits de l’homme en Algérie est différemment analysée et appréciée touchant les deux extrêmes entre les accusations du premier et les éloges du second.

Accompagnant, jeudi, le ministre de la Justice, Tayeb Belaïz, en visite d’inspection dans la région du Sud, le représentant onusien a levé toute équivoque sur la question des droits de l’homme en Algérie en affirmant à partir de la wilaya de Djelfa que l’Algérie respectait « tout à fait » ses engagements internationaux en matière de droits de l’homme et que les Algériens pouvaient être « fiers » de ce qui a été réalisé jusqu’à présent. Cité par l’APS, M. Mbaye a exprimé sa satisfaction de ce qui a été réalisé en Algérie dans ce domaine et les efforts consentis par notre pays pour l’amélioration des conditions des droits de l’homme. Il déclare sur ce point que l’Algérie « faisait tout ce qu’elle pouvait pour respecter ses engagements en matière des droits de l’homme ». « Il n’y a nulle part dans ce monde un pays parfait, ni sur le plan de la démocratie ni au plan des droits de l’homme et il faut apprécier ce qui est fait et l’améliorer », a indiqué M. Mbaye. Pour le représentant onusien, l’Etat algérien « continuait à faire des efforts », et était « déterminé à respecter ses engagements en le prouvant chaque fois un peu plus ». Il mérite de ce fait d’être « encouragé », selon lui.

Comme exemples sur l’amélioration des droits de l’homme en Algérie, M. Mbaye a cité la presse écrite en matière de droit à la liberté d’expression, soulignant que « beaucoup de progrès ont été faits », même s’il reste, selon lui, des efforts à faire dans le domaine de l’audiovisuel. Il a aussi cité les manifestations de rue des étudiants, des médecins et de la société civile qu’il considère comme « un signe de démocratie qu’il faut louer, examiner, discuter et améliorer dans le cadre de la démocratie de manière générale ».

En matière de conditions de détention, le représentant onusien a aussi exprimé sa satisfaction de la politique pénitentiaire engagée par l’Etat algérien pour réhabiliter et humaniser les prisons. Il a expliqué qu’au delà de la construction de nouvelles infrastructures, une détermination gouvernementale visant à humaniser la vie pénitentiaire était « démontrée ». Il a relevé que les prisons algériennes étaient un héritage du colonialisme, donc par définition dénuées du respect des droits de l’homme, et l’Etat algérien a engagé une politique pénitentiaire pour les « réhabiliter » et les « humaniser ». « Je pense qu’en matière d’amélioration des conditions de détention, l’Algérie est un exemple pour beaucoup de pays, et doit exporter son expérience dans le cadre de la coopération Sud-Sud », a-t-il encore dit. Il a saisi l’occasion pour appeler à une campagne médiatique pour inciter la population et la préparer à accueillir de nouveau les repris de justice, de ne pas les marginaliser, mais plutôt de participer dans leur réinsertion sociale. Il a souligné, de ce fait, l’importance de mettre à la disposition des détenus toutes les conditions d’une future réinsertion sociale, notamment le droit à l’éducation. Il s’est dit satisfait de constater que des détenus algériens ont réussi à devenir bacheliers, d’autres à décrocher le brevet d’enseignement moyen et que certains suivent même des études supérieures.


Nombre de lectures : 4529
8 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • belka
    9 juillet 2011 at 17 h 37 min - Reply

    mr mbaye faite comme si vous etier un immigrant du sud sans papiers perdu ds le sud faite vous arété par la gendarmerie et constater de visu »le pays qui respecte ses engagements internationaux en matière de droits de l’homme. »arrter vos blagues.




    0
  • el-amel
    9 juillet 2011 at 17 h 44 min - Reply

    Mbaye semble avir bien intériorisé le discours de Dakar et participe au renouvellement de l’histoire.
    S’apprête -t-il à y entrer ?




    0
  • hadji
    10 juillet 2011 at 0 h 08 min - Reply

    Mamadou le bien nommé, ahhhh! decidemment! nous sommes incorrigibles nous les africains qui apres un bon gueuleton ,sommes capables de vendre notre propre mère pour une bouchée de pain, le ridicule ne tue plus.




    0
  • omar54
    10 juillet 2011 at 15 h 23 min - Reply

    Salam ou3alikoum,
    Cette photo illustre bien « les droits »de l’homme,et le flic à la matraque,avec le zèle approprié et bien à propos, est bien là pour nous le démontrer :pour avoir des bons points il faut distribuer de bons coups.S’il avait « poussé » ses « études » plus loin que son désir,il se serait retrouvé de l’autre côté de la barrière ou de la ……matraque.Mais bon;il faut toujours quelqu’un pour faire le sale boulot.
    L’ONU nous surveille et nous note, qui elle-même est contrôlée et surveillée par une oligarchie,le pouvoir surveille le peuple,mais le peuple ne surveille point le pouvoir,il (le peuple) SE surveille;mon voisin de droite me surveille et moi je surveille celui d’en face,mais on oublie souvent,toujours, qu’on est TOUS surveillés!
    Il n’y a pas 1 jour que DIEU -qu’Il en Soit exalté et glorifié -fait,qu’un compte rendu complet et détaillé de tout un chacun de nous ne Lui Soit parvenu !
    Lui SEUL,dans Son infinie Miséricorde,rétribue les points,les bons et les mauvais….Alors,Mamadou,onu,droits de l’homme,observatoire de ceci ou de cela,ce n’est que du KHORTI,c’est de la poudre de Perlimpinpin ,version « New Age » ou,plutôt N.W.O…..




    0
  • Samy
    10 juillet 2011 at 20 h 45 min - Reply

    « Il n’y a pas 1 jour que DIEU -qu’Il en Soit exalté et glorifié -fait,qu’un compte rendu complet et détaillé de tout un chacun de nous ne Lui Soit parvenu !
    Lui SEUL,dans Son infinie Miséricorde,rétribue les points,les bons et les mauvais….Alors,Mamadou,ONU,droits de l’homme,observatoire de ceci ou de cela,ce n’est que du KHORTI,c’est de la poudre de Perlimpinpin ,version DRS »Phrases pertinente…




    0
  • guerriere de la lumière
    11 juillet 2011 at 13 h 55 min - Reply

    Lula aux Africains: cessez de baisser votre pantalon devant les occidentaux !

    In alterinfo.net du 10.07.11
    « Suivant l’exemple de l’Amérique Latine , l’Afrique devrait décider de prendre sa vraie indépendance qui est aux mains des occidentaux. Le continent Africain qui est riche de gisements minéraux et de terre fertile , aurait en effet toutes les potentialités pour devenir la première puissance économique planétaire , mais elle est encore opprimée sous la coupe coloniale des grandes puissances de la terre. Ce sont les parole de l’ex -président brésilien LULA DA SILVA, qui était la semaine dernière en Guinée Equatoriale pour la réunion des chefs d’états africains . Lula a invité les chefs d’Etat à ouvrir les yeux sur ce qui se passe en Afrique ces derniers mois , en Libye et en Côte d’Ivoire : l’interférence de la France et des Etats-Unis constitue un sérieux danger pour la souveraineté africaine et pour les futures générations.
    Durant l’assemblée générale sur le rôle des jeunes africains, une session détachée de la réunion avec pour thème la crise libyenne, Lula a accusé les chefs africains d’être avides , assoiffés de pouvoir , de trahir leurs propres pays et surtout d’être les serviteurs de l’occident, qui saccagent le continent noir et déciment sa souveraineté. La devise de ces chefs d’Etat étant « chacun pour soi , Dieu pour tous » ne portera pas loin l’Afrique. Il faut le sens de responsabilité, d’humilité, de dignité et d’Unité pour bien gouverner ! Critiquant le fait que les leaders africains qui sont arrivés au pouvoir par un coup d’état ou par le vouloir des puissances occidentales, il a ensuite dénoncé le monopole des 5 pays du monde. ajoutant que: L’UNION AFRICAINE a 1,4 milliard d’habitants…et c’est inconcevable que les USA, LA FRANCE,LA CHINE,LA RUSSIE ET LA GRANDE BRETAGNE dictent la loi au conseil de securité de l’ONU ! Surtout que la crise économique mondiale provient des Etats-Unis .
    Il a déploré le fait que l’UNION AFRICAINE soit financée seulement par 5 pays africains et le reste par des dons occidentaux. Par conséquent, pour cela , l’UA ne peut pas défendre les interéts de l’Afrique et avoir un poids au niveau international. C’est cette mème U.A qui légitime les coups d’ètats, les rebellions ou actions illégales pour l’obtention du pouvoir en Afrique, ignorant la volonté du peuple et la finalité des élections. Beaucoup de chefs d’Etat présents avaient la tête basse, à qui il a rappelé l’invasion francaise dans le continent noir ! LA FRANCE nourrit et arme les rebelles dans les pays qui ont cessé d’ètre leurs colonies . avec des interférences dans les affaires internes des pays africains ! C’est clair la référence avec le cas de la Côte d’Ivoire, où Paris avec l’utilisation de la force a enlevé le president GBAGBO pour mettre à son poste Ouattara.
    Si pour la Cote d’Ivoire, rien a été fait pour arréter le coup d’état, l’union Africaine peut demander le cessez le feu immédiat en LIbye. En soutien s’est ajouté le président Jacob Zuma, un des chefs opposants qui tient tête à l’Occident disant qu’ils n’ont pas le droit d’assassiner KHADAFI.

    Un silence d’ombre dans la salle de l’UA où les présidents qui sont les talons de l’occident étaient nombreux, en l’occurrence ABDOULAYE WADE du Sénégal qui a séjourné à Benghasi pour reconnaitre le gouvernement des rebelles , BLAISE COMPAORE du Burkina Faso qui a soutenu la rebellion de OUATTARA en Côte d’Ivoire contre GBAGBO, YOWERI MUSEVENI de l’Uganda qui combat les AL Shabaab en Somalie , PAUL KAGAME du Rwanda qui saccage pour le compte de l’Occident et puis SASSOU N’GUESSO du Congo Brazzaville, IDRISS DEBY du TCHAD, PAUL BIYA du Cameroun, FAURE GNASSINGBE du Togo, ODINBA ALI BONGO du Gabon et le dernier recruté qui s’est ajouté à la dépendance des puissances de l’oppression ALLASSANE OUATTARA de la Côte d’ivoire !  »

    TEXTE ITALIEN TRADUIT EN FRANCAIS PAR KOUAME CELESTIN N’BRAH




    0
  • Amel1
    12 juillet 2011 at 17 h 09 min - Reply

    salam,
    La photo dit le contraire ! CARTON ROUGE MR MBAYE!
    AHhhhhhh je comprend mieux pourquoi nous sommes le maillon faible de la planéte nous les africains!!!!




    0
  • citoyendz
    14 juillet 2011 at 10 h 00 min - Reply

    il existe bel et bien aujourd’hui un marché dans la région de Tamanrasset …d’esclaves.Oui, je confirme vente et achats d’hommes noirs.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique