Édition du
25 March 2017

Le maire de Zeralda emprisonné, en grève de la faim depuis 2 jours

In Kalimadz.com
Dimanche 10 juillet 2011
Le maire de Zeralda, Mouhib Khatir, arrêté et emprisonné, est en grève de la faim depuis 48h, alors que les autorités cherchent à cacher cette grève. Son épouse, qui vient de se faire opérer d’un double pontage coronarien, a décidé, elle aussi, en solidarité avec son mari, d’entamer une grève de la faim.

L’épouse du maire qui s’est rendue ce dimanche matin au tribunal pour tenter de rendre visite à son époux n’a pas réussi à le voir. Après un premier refus et devant son insistance elle sera reçu finalement par le procureur général de Blida, Abdelli Mohamed, lui même en conflit public avec le détenu. Le procureur qui agit en toute partialité, il est juge et partie dans cette affaire, le maire ayant déposé plusieurs plainte contre lui a refusé un droit de visite à l’épouse. Il lui a même caché que son époux était en grève de la faim et qu’il refusait toute cette mascarade. Elle l’apprendra par d’autres sources. Le maire de Zeralda, se rendant compte du piège dans lequel il était tombé demande l’intervention de la ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme ainsi que des organisations internationales.

La mafia contrôle t-elle la justice et la police ?

En effet, cette affaire de l’arrestation du maire de Zeralda est emblématique de l’instrumentalisation de la justice et de la police par les mafias.
Voilà donc un maire, arrêté ( kidnappé ?) en pleine nuit, à 200 mètres de la mairie, par des hommes en civils armés avec des véhicules banalisés. Pourquoi ce scénario hollywoodien alors qu’une simple convocation au commissariat aurait suffit ? D’autant que les charges retenues contre lui ne tiennent pas une seconde. En effet, il lui est reproché des broutilles, comme une facture impayée, un abus d’autorité pour avoir constaté l’illégalité d’un cabaret dans sa ville en sa qualité de maire, cabaret dont le procureur était devenu le protecteur, ainsi qu’un faux témoignage suite à une plainte contre le maire pour diffamation.
Depuis quand arrête t-on quelqu’un pour une facture impayée ? N’est ce pas là le travail d’un huissier et si il n’y a vraiment aucune solution s’ensuit une procédure judiciaire civile ?

Dans cette Algérie de Bouteflika, la mafia s’est accaparée les instruments de l’état et les utilisent pour jeter en prison les citoyens qui dénoncent la corruption. Ainsi ce procureur, qui pour avoir était procureur général lors du procès Khalifa, se croit intouchable et agit depuis plusieurs années comme s’il était le « parrain » au sens mafieux du terme de Zeralda.
Radio Kalima


Nombre de lectures : 4948
35 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • jeune DZ
    10 juillet 2011 at 18 h 38 min - Reply

    REB Edzeir et ses anges, ou (plutôt ces diables), ils vous disent: comme ça sa vous apprendra de ne pas vous initier dont des chose qui vous regarde pas pauvre indigents, nous c’est les dieux, l’algerie c’est l’olympe et vous peuple crasseux et mortel vous ete nos disciple, faite se qu’on vous dis sinon; a la cage au fauves.




    0
  • HOUARI
    10 juillet 2011 at 20 h 21 min - Reply

    Personnellement je ne comprend pas ces Algériens. Ils savent que les institutions étatique en générale et le pouvoir en particulier est dirigé par des voyous et par des corrompus. Tous les Algériens y compris ma grand mère savent que le système Algérien est pourri, voyou et mafieux.
    La question que je me pose souvent , pourquoi que ces personne qui se prétendent honnête et intègre acceptent de se mêler a des voyous pour ensuite s’opposer a leurs lignes de conduites ???????.
    Pourquoi s’associer a des corrompus pour ensuite se plaindre de leurs griffes ???????????????????????????.
    Moi j’ai de la misère a croire ces Algériens qui se disent honnête, ils acceptent des postes ou la mafia , les voyous et les corrompus sont boss.
    Nos généraux sont corrompus , nos ministres sont corrompus nos wali et nos chefs de daira c’est encore pire alors d’après vous qui acceptera de se salir comme maire en Algérie ?????????????????????????????.
    Oui la compétence et l’intégrité doivent diriger mais quand le système qui les coiffe est d’abord honnête et sérieux. On ne peut jamais faire du bon avec des médiocres surtout pas avec des voyous. Eh oui l’honnêteté ça se paye. Le nu est la
    sincérité du corps, une sincérité que les gens habillés ne peuvent avoir. En voyoucratie la politique consiste a ne faire que ce que la mafia peut autoriser, par contre en voyoucratie, le sage ne doit point faire par conscience tout ce que le voyou refuse.
    Au royaume des voyous les corrompus sont roi.




    0
  • Kmounir
    10 juillet 2011 at 20 h 59 min - Reply

    Je vomie nos gouverneurs (Imposé) et notre Injustice Pourrie sans oublie bien-sur toutes les parties qui exécute ces Ordre abject, Vivement Le Printemps avant le Ramadhan inchalah.
    Que Dieux Le protège cette Personne et le liber au plus vite inchalah.

    PS: faite Gaffe La haut, cette personne passe surement ces nuits a vous maudire par les DOUAS (invocation) la nuit pendant que les personnes impliqué dorme.
    Si les personne ne connaisse pas le hadith alors je dit tant mieux.
    K.mounir.
    Supporteur des causes Justes




    0
  • nomade
    10 juillet 2011 at 23 h 49 min - Reply

    ils cherchent des poux sur tete chauve.




    0
  • nomade
    10 juillet 2011 at 23 h 53 min - Reply

    ce regime ne tiendra pas 24 h sans le soutien de ses nègres.




    0
  • rabi yestore
    11 juillet 2011 at 0 h 03 min - Reply

    Que Dieu soit avec Monsieur Mouhib et Inchallah rabi yekchaf toute cette mafia et un jour tous paieront pour les vols, corruptions , HOGRA et la destruction de ce beau pays.
    HEUREUX LES MARTYRS QUI ONT RIEN VUS.




    0
  • still
    11 juillet 2011 at 1 h 56 min - Reply

    Plus ils en ont , plus ils en veulent.
    Bouteflika a un faible pour le Pouvoir alors on lui a exauce son voeu ,en contrepartie,cette mafia qui « gouverne »assimile l’Algerie non pas a une propriete privee-par ce que dans ce cas elle serait bien entretenue-mais a un butin qu’on se partage avec frenesie … comme une gazelle vivante qu’un groupe de hyenes dechire et devore gloutonnement de peur de ne pas se rassasier avant la fin du festin.
    يا ويحهم !




    0
  • Rachid
    11 juillet 2011 at 13 h 36 min - Reply

    Salam alaykoum,

    En plein printemps arabe, ce voyou (appelé procureur général) va certainement créer une onde de choc à travers tout le pays dont il est très loin d’en saisir la portée.
    La noblesse de M. Mouhib Khatir qui continu de résister face à cette escroquerie étatique est extraordinaire…Dieu est avec les justes.
    Où sont les services de sécurité ? Des traîtres sont en train de ravager le pays et détruire le restant de crédibilité de nos institutions nationale !




    0
  • sam
    11 juillet 2011 at 14 h 42 min - Reply

    j’ai plus l’envie de venir en algerie, je maudi c gens et leur proches jusqu’a la fin de ce monde, elle est ou la justice, on est colonialisé par nous semblable, c pir que la françe, a quoi bon d’avoir une independance c ça la liberté, la justice, et en plus c quoi ce peuple qui fait que dormir, j’ai honte




    0
  • Rédaction LQA
    11 juillet 2011 at 15 h 06 min - Reply

    LA MISE EN MARGE

    par M. Saadoune, Le Quotidien d’Oran, 11 juillet 2011
    Le maire de Zéralda, Mouhib Khatir, est en prison. Celui qui avait lancé, au moment de l’examen du code communal, un mouvement pour les droits des maires est accusé d’escroquerie et de diffamation. Sur Facebook, un mouvement de soutien au maire emprisonné s’ébauche pour exiger sa libération.

    Pour beaucoup d’observateurs, le maire de Zéralda ne doit pas ses ennuis à son activisme pour les droits des maires. On sait qu’en Algérie, exprimer des idées générales ne gêne personne. Même les tenants du régime n’ont pas hésité à parler de «système pourri», voire de «fosse aux lions». Le maire de Zéralda a plutôt la réputation, qui ne semble pas usurpée, de mener bataille contre des intérêts locaux opaques et d’avoir levé des affaires qui lui ont suscité de fortes inimitiés. Il se sentait menacé et il l’a dit à plusieurs reprises.

    Mais, disons-le d’emblée, nous n’avons pas de jugement à faire sur les raisons ayant amené un juge à mettre sous mandat de dépôt un maire qui avait déjà déposé de nombreuses plaintes sur des affaires douteuses au sein de sa mairie. La seule chose à affirmer et à réaffirmer est que la mise sous mandat de dépôt est une mesure quasi régalienne, qui ne doit jamais remettre en cause le principe de la présomption d’innocence.

    On sait que dans les faits, des réputations peuvent être détruites par le simple placement sous mandat de dépôt. Mais c’est une raison supplémentaire pour continuer à rappeler la règle de la présomption d’innocence.

    S’il n’y a pas de jugement à faire sur la procédure judiciaire engagée contre le maire de Zéralda et de sa pertinence – ce qui n’empêchera pas de nombreux Algériens de se faire leur «idée» sur la question en fonction de leur appréciation de la vie publique -, l’affaire appelle clairement des observations générales.

    La première est que les Algériens sont très peu informés de ce qui se passe au niveau des communes où ils habitent. Les habitants de Zéralda ont découvert, grâce au maire emprisonné, qu’il y avait un climat combinard et glauque autour de la mairie. Ces habitants sont sans doute les premiers à se dire que le maire a été trop téméraire en essayant de soulever le couvercle. Ils peuvent s’étonner en effet que ses plaintes ne donnent pas de suite alors que lui se retrouve en prison.

    Mais, encore une fois, on ne sait pas ce qui fonde la décision du juge. Par contre, on peut constater que la mise à distance du citoyen fonctionne parfaitement au niveau communal. Les citoyens ne sont jamais informés des intentions des APC ou des daïras ; ils découvrent, quand c’est fini, les effets de leurs décisions.

    Dans de nombreuses communes, les citoyens ont fait après coup la découverte en «béton» de la dilapidation secrète des réserves foncières. Les élus ne se sentent nullement dans l’obligation d’informer leurs présumés électeurs. Mieux, ces élus ne se sentent même pas tenus de s’expliquer devant leurs partis car ces derniers n’ont qu’une existence «centrale» et «virtuelle».

    Ceux qui essaient, en «politologues» ou en «militants», de comprendre comment se gère une commune, peuvent parler d’intérêts «informels» ou de «maffias» qui gravitent autour des mairies et imposent les décisions qu’ils veulent. Ils peuvent dire qu’au niveau local, la confusion entre argent et politique est une réalité palpable. Et que c’est au niveau local que l’on mesure clairement que la mise en marge des citoyens est une affaire de système.




    0
  • Rédaction LQA
    11 juillet 2011 at 15 h 09 min - Reply

    Mouvement dans le corps des présidents de cours et des procureurs généraux

    par R.N, Le Quotidien d’Oran, 11 juillet 2011
    Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a procédé dimanche à un mouvement partiel dans le corps des présidents de cours de justice et des procureurs généraux. Le ministère de la Justice a rendu public ce mouvement. En voici le texte :

    l Nouvelles nominations:

    Dans le corps des présidents de Cours de justice:

    1- Bezzi Ramdhane, conseiller à la Cour suprême, en qualité de président de la Cour de justice de Tizi-Ouzou,

    2- Bendjerrah Mokhtar, président de la chambre de la Cour de justice d’Oran, en qualité de président de la Cour de justice d’Ouargla,

    3- Dahri Tayeb, président du Tribunal d’Annaba, en qualité de président de la Cour de justice d’Illizi,

    4- Nedjar Mohamed, vice-président de la Cour de justice de Mascara, en qualité de président de la Cour de justice de Relizane.

    Dans le corps des procureurs généraux près les Cours

    de justice:

    1- Djelloul Lahcène, procureur de la République près le tribunal de Mascara, en qualité de procureur général de la Cour de justice de Chlef,

    2- Chemlal Mohamed, procureur de la République près le tribunal d’Oran, en qualité de procureur général de la Cour de justice de Tiaret,

    3- Farès Abdelkader, procureur de la République près le tribunal de Tiaret, en qualité de procureur général de la Cour de Médéa,

    l Mouvement de mutation:

    Dans le corps des présidents de Cours de justice:

    1- Larbi Abdelkader, président de la Cour de justice de Ouargla, muté dans le même poste à la Cour de justice de Chlef,

    2- Belkacem Abdelkader, président de la Cour de justice de Tizi-Ouzou, muté dans le même poste à la Cour de justice de Blida,

    3- Hammouche Mohamed, président de la Cour de justice de Chlef, muté dans le même poste à la Cour de justice de Tlemcen,

    4- Brahmi Slimane, président de la Cour de justice de Blida, muté dans le même poste à la Cour de justice d’Alger,

    5- Mesloub Arezki, président de la Cour de justice d’Illizi, muté en qualité de procureur général près la Cour de justice d’Ouargla.

    l Mouvement dans le corps des procureurs généraux près les Cours de justice:

    – Bacha Boumediène, procureur général près la Cour de justice de Boumerdès, muté dans le même poste à la Cour de justice de Blida,

    – El Bey Benali, procureur général près la Cour de justice de Chlef, muté dans le même poste à la Cour de justice de Tlemcen,

    – Sekki Amar, procureur général près la Cour d’Ouargla, muté dans le même poste à la Cour de justice d’Annaba,

    – Abdelli Mohamed, procureur général près la Cour de justice de Blida, muté dans le même poste à la Cour de justice de Constantine,

    – F’kaier Noureddine, procureur général près la Cour de justice d’Annaba, muté dans le même poste à la Cour de justice de Boumerdès.

    l Fin de fonctions:

    Dans le corps des présidents de Cours de justice :

    – Benfriha Larbi, président de la Cour de justice de Tlemcen,

    – Hamdane Abdelkader, président de la Cour de justice d’Alger,

    – Yakoub Moussa, président de la Cour de justice de Relizane.

    Dans le corps des procureurs généraux près les Cours

    de justice :

    – Benkathir Benaïssa, procureur général près la Cour de justice de Tlemcen,

    – Bouanik Ali, procureur général près la Cour de justice de Tiaret,

    – Abderrahim Madjid, procureur général près la Cour de justice de Constantine,

    – Aouadi Hocine, procureur général près laCour de justice de Médéa.

    Les présidents de Cours et des procureurs généraux auxquels il a été mis fin à leurs fonctions sont appelés à rejoindre la Cour suprême.

    La cérémonie d’installation des présidents de Cours de justice et procureurs généraux, prévue à partir du 13 juillet 2011, sera présidée par des magistrats de la Cour suprême et du Conseil d’Etat.




    0
  • Rédaction LQA
    11 juillet 2011 at 16 h 13 min - Reply

    Voici le message que nous venons de recevoir d’un citoyen se présentant comme étant magistrat de la juridiction de Blida et qui voudrait garder l’anonymat pour des raisons évidentes de sécurité.

    Monsieur l’administrateur,
    Connaissant le sérieux et la probité de votre quotidien, j’ai décidé sous couvert d’anonymat (risques de représailles obligent)de m’exprimer à travers votre journal en ligne.
    Je suis de très près cette affaire du maire depuis son enlévement jusqu’à ce jour. Il est clair et certain que cet élu dérange fortement la pégre de la région et plus particulièrement celle du foncier et du sexe. Et vous n’ignorez pas que cette pégre a d’étroites relations avec les militaires, les hauts fonctionnaires de la police et certains magistrats véreux. L’arrestation du maire n’était pas prévue. Elle a été concoctée en dernière minute par le procureur général de Blida (Abdelli Mohamed) quand il a su la semaine dernière grâce à ses relations au ministère de la justice, qu’il allait être muté sur Constantine. Il voulait ainsi, avant de partir régler son compte au maire qui avait éventré ses magouilles et celles de son frère Lounès. Aujourd’hui, je sais que le cas de ce maire est une véritable bombe à retardement entre les mains de mes collègues magistrats qui ne savent comment statuer, vu que le dossier est vide. Ces derniers sont entre le marteau de la maffia juridico-militaro-financière et l’enclume du droit. Et dans notre pays, c’est le marteau de la mafia qui l’a toujours emporté sur le Droit. La tutelle, piègée par le PG, craint une révolte de la population. Soyez rassurés, je puis vous assurer chers concitoyens, que malgré la gangrène profonde qui ronge la justice, il reste encore des magistrats incorruptibles. Il suffit d’une étincelle, d’un Bouazizi algérien, pour que nous sortions du bois et dévoilerons toutes les magouilles de la justice et les noms des magistrats de la chekara nommés par le DRS et qui n’obeïssent qu’à lui.
    Salutations amicales.




    0
  • NEDJMA
    11 juillet 2011 at 18 h 58 min - Reply

    @compatriote magistrat

    Je salue votre discernement,il fera jour notre pays quand nombreux vous déciderez d’aller au devant de l’aurore pour faire front au DRS,pourque cessent le mépris et l’injustice faite au peuple, ainsi nous n’irons pas au caire ni à tunis pour chercher un peu de LIBERTÉ élementaire.

    CORDIALEMENT




    0
  • Sema
    11 juillet 2011 at 19 h 02 min - Reply

    Dieu est grand…
    La pression augmente car le chemin droit de l’Algérie s’est démarqué de l’errance
    Les patriotes doivent préparer consciencieusement la plateforme pour le Changement radical (FCN)…le pays ne sombrera pas, par la volonté de Dieu.
    Ces voyous agissent grossièrement malgré eux et d’autres dérapages vont éclater…autant de signes de la déliquescence et la nervosité du système en faillite.
    Cette situation d’échec, de pleure, de malversation, prostitution, d’analphabétisation, de hoggra….
    Mouhib Khatir se bat jusque dans sa geôle !
    Le voyou sera peut être le sabeb de l’Algérie inchaALlah, son nom est dors est déjà gravé dans l’histoire des usurpateurs de notre patrie.




    0
  • hakimM
    11 juillet 2011 at 19 h 29 min - Reply

    @Redaction LQA en vis a vis du magistrat de Blida
    Il faut appuyer les magistrats honnêtes et dénoncer la mafia economi-militaro-judiciaires.
    Il faut écrire et écrire dans tous les journaux la main mise de la mafia dans le corps des procureurs, de la justice et des hauts militaires.
    Qui va dénoncer : nous tous, par tous les moyens : écrire a l’ONU, écrire a Obama, écrire aux journaux, aux avocats, aux droits de l’homme, ne laisser aucune instance.
    Cela va créer le sentiment de réconfort et de courage auprès de toute personne qui peut faire un petit changement.
    Je connais des gens qui écrivent a toutes les instances nationales et internationales chaque semaine




    0
  • hamid
    11 juillet 2011 at 19 h 43 min - Reply

    Cette arrestation montre les limites de l’entrisme dans la facade civile du DRS.Même si on a une integrité et une honneté reconnues.La colonisation du DRS doit etre abattue et le systeme doit etre enlevé de la racine.On ne peut pas changer le systeme en etant dedans. C’est impossible.je suggere à LQA de diffuser deux videos. La premiere , celle relative à l’enlevement d’un enfant algerien par l’ambassadeur du dannemark à alger avec la complicité du DRS. La deuxieme celle de la conference de presse du maire de zeralda justement que je viens de voir sur algeriatimes.Il decrit en detail avec des documents en sa possession la aaryanisation du pays. Il m’a rappelé justement les années 90 ou j’observait déjà la montée de la clochardisation et la voyoucratie dans le pays.Soigneusement entretenu par le regime avec son terrorisme pedagogique. En voyant ces deux videos, il serait difficile pour un etre humain objectif de dire qu’il y a un etat en algerie. Ne vous laissez pas pesuader par la television dite algerienne qui montre bachagha boualem en costume et cravate nous rassurant qu’on a un etat ou un president ou un ministre.




    0
  • Salah Bouzid
    11 juillet 2011 at 20 h 09 min - Reply

    Nous avons déjà eu plusieurs Bouazizi tout au long de ces derniers mois, en plus des centaines de suicides rapportés quotidiennement à travers tout le pays. Les hommes honnêtes ne doivent plus attendre une étincelle pour démasquer les assassins de l’ordre. Il n’y a qu’à commencer dès maintenant à publier toutes les affaires scabreuses et dénoncer les personnes qui abusent de leur pouvoir. L’affaire du Maire de Zeralda est elle-même plus qu’une étincelle. Elle constitue déjà une source potentielle d’énergie inépuisable d’énergie pour peu que tous les cadres honnêtes dans toutes les institutions du pays se solidarisent et commencent à dire « NON A LA CORRUPTION ».




    0
  • Salah-Eddine SIDHOUM
    11 juillet 2011 at 21 h 17 min - Reply

    Mobilisons-nous contre la hogra de la voyoucratie institutionnalisée et pour la libération de Mouhib Khatir
    par Salah-Eddine Sidhoum, lundi 11 juillet 2011, 18:48

    Je lance un appel fraternel à toutes et à tous mes ami(e)s sur facebook et à toutes et à tous les adhérent(e)s du Front du Changement National à rejoindre le comité de soutien à notre frère Mouhib Khatir, victime des proxénétes et prostituées qui ont pris en otage nos institutions nationales.

    Pour la libération de notre compatriote Mouhib et pour la dénonciation par le nom et la fonction des mafieux et de leurs complices dans les institutions. Le temps de la peur est révolue. Nos martyrs ne se sont pas sacrifiés pour que des imposteurs, des aventuriers et des proxénètes dictent leur loi aux Algériennes et Algériens dignes et libres

    Salah-Eddine SIDHOUM

    http://www.facebook.com/groups/SoutienMouhibKhatir

    http://www.facebook.com/notes/salah-eddine-sidhoum/mobilisons-nous-contre-la-hogra-de-la-voyoucratie-institutionnalis%C3%A9e-et-pour-la-/10150252000008539




    0
  • Salah Bouzid
    12 juillet 2011 at 2 h 30 min - Reply

    @Hamid

    On peut aussi arguer que si on avait plus de gens comme Mouhib Khatib comme maires, procureurs, commissaires de police, alors la capacité des gens comme Abdelli Mohamed serait moindre. L’entrisme en rang dispersé ou au compte gouttes, oui, je suis d’accord n’a pas grand effet, mais un effort à l’échelle nationale et de grande envergure, bien coordonné par un comité national de personnalités et d’élites intelectuelles intègres et engagés dans la lutte pour l’établissement d’un Etat de Droit, sera sans doute la meilleure façon de remettre le pays dans la bonne voie et la meilleure manière de prouver à nos pères que leur combat d’hier pour nous libérer du colonialisme n’était pas vain. Toutes les formations aspirant à contribuer à un tel effort devraient se rapprocher au plus vite autour d’un programme fixant comme objectif la prise de controle des institutions qui sont censées représenter le peuple et l’évacuation de la mafia de ces institutions.




    0
  • guerriere de la lumière
    12 juillet 2011 at 11 h 09 min - Reply

    @ à l’anonyme de la magistrature de BLIDA!

    Merci! Merci! Merci! pour ce témoignage que j’ai lu avec beaucoup d’émotions!

    Cela nous rassure qu’il y est encore des Hommes qui veulent se battre pour « Notre » Algérie! Je ne connais pas personnelement ce brave Maire! mais, en regardant la conférance de presse qu’il a faite pour dénoncer ces maffieux, j’ai décelé dans son attitude un franc parlé et une sincérité et surtout cet Amour qu’il porte pour notre pays et ce désir ardent qu’il a à se battre seul contre tous pour faire changer les choses! Il fait part de sa faiblesse en avouant qu’il ne s’est pas assez préparé pour la bataille! Il attendait ce coup et cette vidéo et comme un testament qu’il a voulu nous laissé et comme une bouteille jetée en mer, un S.O.S à nous tous, Fils et Filles d’Algérie!!!

    Saurions-nous le sauvez et sauver notre Algérie la Belle????? A nous tous de relever sans trop tarder ce défie!!!!!




    0
  • said
    12 juillet 2011 at 12 h 08 min - Reply

    pourquoi ce silence complice de la presse nationale ??
    EL-Watan, Liberté, El-khabar… vous me décevez vraiment!
    presse libre ? c’est ce que vous voulez nous faire croire ouais!




    0
  • Souhir ALI
    12 juillet 2011 at 12 h 31 min - Reply

    à M. HOUARI (commentaire du 10 juillet)
    Vous comprenez pas les hommes libres qui essaient de lutter contre le mal, contre le diable, par n’importe quel moyen honnête???? vous comprenez pas la résistance, vous préférez laisser le champs libres aux voyous??? quelle honte et quelle la….., par la même occasion ne fermez pas la porte de chez vous lassez faire???? Donc maintenant il faut blamer ce héros qu’apparement la partie du peuple qui vous ressemble ne Mérite PAS. Restez chez vous au chaud et regardez le s séries turques.




    0
  • guerriere de la lumière
    12 juillet 2011 at 13 h 46 min - Reply

    Il faut dire que cet article a été publié à 01h00 du matin, c’est dire!!!!!
    —————————————————-
    De Zéralda à Club des Pins
    le 12.07.11 | 01h00
    Au premier abord, vus de Google Earth, rien ne différencie ces deux «villages» voisins, affalés l’un et l’autre sur le bord de mer, mangeant du soleil iodé dans la banlieue ouest d’Alger. Pourtant, à quelques mètres de l’un de l’autre, ce sont deux mondes parallèles séparés par une solide limite administrative de souveraineté. Le régime du droit commun pour l’un, le royaume de l’impunité pour l’autre, avec adoubement consanguin par carte d’accès. A Zéralda, le maire, qui a eu la mauvaise idée de tenter de monter un syndicat des maires d’Algérie et d’avoir relevé plusieurs malversations dans la gestion de la commune, s’est retrouvé en prison pour avoir demandé à ce que l’on mette des intouchables en prison. Plainte sur plainte contre des abus liés à la corruption, la justice n’a jamais daigné bouger. Il a pourtant suffi de quelques plaintes de ceux-là mêmes dont il s’est plaint, pour que la justice se lève comme un jet-ski sur la mer calme et incarcère le maire.

    Bien sûr, on ne sait pas tout de cette affaire, mais l’on sait déjà qu’un système ne change pas, surtout quand il promet de le faire. Il se régénère, ouvre quelques soupapes, change des pièces, paye plus de gens, mais ne touche pas à sa nature. Ceux qui ont emprisonné le maire de Zéralda font tous partie du même organisme vorace, liés par la seule nécessité biologique de (bien) vivre, en étant prêts à exterminer toute bactérie extérieure non recommandée. Dans cette affaire, il apparaît que le procureur est le cousin du plaignant, le corrompu le frère du voleur, l’impuni le beau-frère du suspect, le wali ami du Club des Pins et le juge notaire de la grande famille. On pourrait croire à la réforme de la justice promise par Belaïz, ou à celle de l’Etat promise par Bouteflika. On préfère aller nager parce qu’il fait très chaud. Mais à Zéralda, en hommage au maire qui est descendu sur la plage en oubliant son parasol.

    Chawki Amari
    ——————————————
    bein j’espère au moins qu’il a pris le soin de se badigeonner avec un écran total, pour éviter les brûlures!




    0
  • Moahamed
    12 juillet 2011 at 14 h 16 min - Reply

    Certains militaires et policiers veulent faire de Zéralda une chasse gardée, mais sachez qu’il y aura toujours des hommes, qu’ils soient natifs de Zéralda où résidents épris de justice qui ne laisseront aucune chance à ces véreux venus ….d’ailleurs.




    0
  • maya
    12 juillet 2011 at 15 h 05 min - Reply

    A Monsieur Houari
    Par votre commentaire, vous faite honte à tous les algériens dignes, alors si vous attendez le pére Noél descendre du ciel pour réagir et agir, vous vous gourez, et si les gens honétes et engagés attendront un systéme sérieux pour s’affirmer, ils peuvent attendre…..
    les principes de la vie tels la dignité, la liberté, l’intégrité… s’arrachent, ils ne se donnent jamais.
    laissez moi vous donner un conseil: si vous préferez étre un mort vivant durant votre parcours terrestre, c’est votre affaire, mais ne blamez jamais les vivants qui se battent pour une vie digne….




    0
  • said
    12 juillet 2011 at 16 h 48 min - Reply
  • rak
    12 juillet 2011 at 17 h 21 min - Reply

    salam, azul, bjr les ami(e)s

    Depuis que j’ai eu connaissance de cette affaire ma premiere reaction, bien evidemment,et d’apporter mon soutien ne serait ce que moral a ce courageux maire, qui a osé denoncer publiquement et a visage decouvert des pratiques usuels partout en Algerie et dans les coins les plus reculés de notre pays.
    En ce qui me concerne, toute personne qui se bat contre le systeme maffieux instauré en Algerie depuis 1962 a par principe mon soutien, apres on pourra toujours palabrer sur ces veritables motivations avouées ou cachées, mais je me dit que cela c’est pas a moi de le juger mais c’est « binou ou bin moulah » comme on dit.
    Toute les justifications du monde, toutes les acusations du monde ne pourront me convaincre de cautionner qu’un maire elu par ces concitoyens ( et vous savez ce que je pense des elections a l’algerienne) puisse etre jeté manu militari en prison et kidnappé comme un vulgaire malfrat par les « khemassines » de la justice du telephone.

    Donc Mr Khatir vous avez mon soutien inconditionnel vous ainsi que votre famille.Tenez bon la verité finit toujours par triompher et je pense que de beaucoup loin vous etes plus du coté de la verité que vos accusateurs.

    Ceci etant dit, je me suis tout de meme documenté en consultant les articles de presse publiés sur cette affaire ainsi que facebook. j’ai aussi regardé integralement les videos de votre conference de presse et les autres.
    d’ailleurs je suis d’accord avec notre ami DB quand il dit dans sa video, que quand la soit disant « sahafa moustakila » organise une omerta sur une affaire et n’en souffle mot c’est qu’il y’a anguille sous roche et que les instaigateurs se sont auto deignés.. c’est d’une implacable veracité!!
    Ya juste un detail qui m’a gené dans vos propos dans les videos Mr Khatir, c’est vos references au programme du « rais el djoumhouria » que vous pretendez appliquer ainsi que sa loi anti cooruption.
    sur ce point je pense Mr Khatir que vous etes naif car a mon humble avis, c’est justement le programme de ce rais qui fait qu’on en arrive là et qui fait que des beggarines wellaw ils font la pluie et le beau temps, surs de l’impunité que leur garantit le systeme instauré par ce « rais el djoumhouria »
    Encore une fois vous avez mon soutien inconditionnel malgré ce detail

    Cordialement




    0
  • HOUARI
    12 juillet 2011 at 18 h 05 min - Reply

    @ maya, @ Souhil Ali

    Je respecte vos réactions même si elles ne sont pas fondées.
    Primo je n’ai jamais écris contre la résistance.
    Secondo, je n’ai jamais laisser entendre qu’il fallait attendre un système correcte pour diriger integrement et honnêtement.
    Vous êtes libre d’interpréter les commentaires comme bon vous le semble, mais de traiter les gens gratuitement de ce qu’il ne sont pas, c’est un manque de civisme.
    Par contre ce que mes commentaires disaient c’est qu’une personne sage, honnête et intègre n’accepte jamais de se salir avec des voyous en ACCEPTANT des postes minés de corruption et surtout n’accepte jamais d’être le subordonné d’une voyoucratie et mafiocratie. THAT’S IT.
    Pour ce qui est de vos leçons de RÉSISTANCE,,,etc racontez les a ceux qui tabassent en uniforme leurs propre frères pour une bouchée de pain.
    Ne dit-on pas que le ridicule ne tue pas…………
    L’esprit y est toujours naturel et exempt de ce jargon ridicule, a la fois puéril et barbare, dont plusieurs de nos réflexions modernes sont si cruellement infectées.
    Sans rancune.




    0
  • HOUARI
    12 juillet 2011 at 22 h 21 min - Reply

    A ceux et a celles qui se contentent de donner des leçons de dignité et de résistance, sachez qu’on ne va pas en guerre si on est pas bien armé, bien entouré et surtout si on est pas pourvu de plan intelligent A et B.
    Se lancer dans une bataille ou on est seul, faible et victime , cela nous mènera au suicide au sens propre du terme.
    Rappelez vous cher amis :
    Feu Boudiaf a été reçu en trompette et tambour, ils lui ont tendu une main et avec l’autre il l’ont abattu, depuis sa mort, les assassinats se sont multiplier, son seul tord c’est d’avoir tenu tète a la mafia et aux voyous.
    ^Par contre La mafia a toujours eu quelqu’un en remplacement.
    Par contre ce qu’il faut en Algérie c’est ce que l’Algérien n’a pas, c’est cette culture de démissionner ou de refuser afin de lutter autrement contre ce pouvoir pour que çà puisse faire mal sans se faire mal.
    Souvenez vous de Mr Mellouk, il a dévoilé il y a plus d’une décennie une affaire que tout le monde connait, mais depuis ce temps qu’a t-il changer au ministère de la justice ?? RIEN et vous me direz que ça c’est empiré.
    Par contre qui a subit les conséquences et en subit a ce jour ?? c’est Mr Mellouk et sa famille.
    Combien d’élections présidentielles et d’autres élections se sont déroule depuis ce temps? et quel a été le taux de participations, même 1% est une trahison a Feu Boudiaf et MR Mellouk.
    La grandeur d’un homme ne se mesure pas a ses réussites mais a ses renoncements.
    En voyoucratie la compétence et l’honnêteté doivent apprendre a dire NON et a être convaincu qu’elle ne crèvera pas de faim.
    En hommage a la volonté de feu Boudiaf, a celle de Mr Mellouk et a ceux et celles qui se font tabasser par des voyous en uniforme, nous devons:
    Apprendre a se respecter
    Unir notre mots d’ordre.
    Cesser de trop parler pour ne rien dire.
    Apprendre a reconnaître les véritables ennemis du peuple
    En fin songer a passer a l’action coups de poing.
    Ce qui s’impose a présent, c’est l’union et la confraternité face a cette voyoucratie, en un suprême effort de volonté pour tenter de récupérer le sens de la dignité humaine au travers de la fraternelle entente entre tous les Algériens.
    Ah, si la plus haute dignité de l’état était la dignité humaine. La dignité humaine doit être effective, et il ne sert a rien de dire que chacun doit vivre digne s’il n’a pas les moyens de se défendre.




    0
  • Elmoustaquim
    13 juillet 2011 at 11 h 54 min - Reply

    salam
    Je dénonce la hogra faite par les maires et la gendarmerie des localités de biskra dont sont victimes de simples investisseurs des terres agricoles venues des quatre coins du pays.Un beau jours ça fait un mois de cela ou un peu plus une horde sauvage se réclament de tribus de la régions envahissent ces humbles gens et leurs demandes de quitter les lieux juste après leurs récoltes;je dirait mêmes embrigader par la gendarmerie de la localite.Sachants que ces gens la bénéficie de petites parcelle de terrain dans le cadre de la lois et non jamais demandes aucune aide a l’etat.Apparement avec le nouveau dispositif des concessions agricoles ça attires les appétits les plus féroces des autorités civiles et militaires (gendarmerie )qui font la lois a biskra maintenant ils empêchent tout forage donc toute vie dans ces terres hostiles.Je pense que l’aide de l’état a chambouler la nature des choses;ceux qui travaille guelb oua rab mahgour et celui qui est censer défendre le citoyen le plonge dans la psychose.Je demande ya sidi une une simple enquette des services concernes.




    0
  • Amad Malik
    13 juillet 2011 at 12 h 22 min - Reply

    C´est ca la republique des « tontons macoutes » de Boutef, du FLN, RND, DRS et autres charognards d´un pouvoir corrompu, pervers, incompetent et criminel…
    Les preuves par 100: Resultats extravagants au baccalaureat 2011 depassant les 90%… comme les resultats des elections presidentiels de Boutef depassant les 99%…
    -L´Algerie est classee derniere sur 125 pays dans l´innovation…Ou sont nos « cracs » qui ont eux des notes de 18,66 et 19,99…
    Le pouvoir algerien de l´incompetence et ses ministres de la manipulation sont les champions du monde de l´innovation pour l´etablissement des faux certificats de deces, des faux certificats de faux anciens moudjahids et des faux diplomes toutes specialites cofondues…
    Rien de plus etonnant qu´un pouvoir aux abois, qui assassine, emprisonne son elite qui ose elever la voix et dire la verite crue. Raisons pour lesquelles la plupart des vrais intellectuels fuient et s´exilent a l´etranger.
    Mais le glas a sonne pour les dictateurs despotes, corrompus criminels et l´histoire est en marche sur eux… Le maire de Zeralda sortira vainqueur face aux charognards, aux cadavres du FLN, RND,DRS de la junte militaire et du clan des marocains qui gouvernent notre cher pays delabre et miserable par leurs fautes.
    Malik




    0
  • ventre – creux
    13 juillet 2011 at 22 h 52 min - Reply

    @ digoul. s´abstenir de suspecter l´honnêteté de quelqu´un. je voudrais bien vous faire savoir que satan (iblis) saisit l´occasion et il pénétre dans le coeur de l´homme en lui évoquant les mauvaises pensées.cet homme devient l´objet de la tentation du diable qui suggére la mauvaise action. c´est pourquoi ,on ne doit pas lui accorder l´occasion de faire cela et on doit s´abstenir de suspecter l´honnêteté de quelqu´un. (allah yahdina djamy3n) wa es-mahli ala koulihel.




    0
  • guerriere de la lumière
    14 juillet 2011 at 14 h 53 min - Reply

    URGENT! URGENT! URGENT!Protestation sonore pour libérer Mouhib Khatir Maire de Zeralda!!!!!
    Mouhib Khatir

    « Bonjour les amis
    En signe de protestation pacifique, je vous propose à vous tous, de klaxonner TOUS A 15H30 ce jeudi 14.07.2011, pendant une minute, où que nous soyons, même loin. Ceci pour protester contre la HOGRA, qui a toucher cet homme père de famille, et élu du peuple.

    Faite circuler le message, même par SMS, à 15H30 précise, pendant UNE MINUTE
    Faite du bruit avec les casseroles, les mehrez, les couscoussiers !
    Tous les jours on recommence ! »

    LE LIEN :
    ————————————————-
    http://www.facebook.com/home.php?#!/event.php?eid=132235150194261
    —————————————————




    0
  • maya
    14 juillet 2011 at 16 h 24 min - Reply

    A Monsieur Houari
    Chér monsieur je pense que vous vous gourez encore une fois, vu que vous persister dans le méme ésprit d’analyse, vous voulez donc préparer une guerre, avec des plans A?B?C?D….et les mettre en éxécution sans vous faire du mal! pas mal!!!!
    et vous voulez combattre le systéme corrompu sans étre imliquer de prés? géniale comme idée mais trés discoordante!!!!
    Sachez que si on se jette pas dans l’eau on apprend jamais à nager, et si on met pas la main dans la pate on apprend pas à faire du pain….
    Sachez aussi que c’est au wali, le maire, le directeur, le procureur, l’avocat, le medecin, le professeur….les soit disant cadres de l’état de se battre et dénoncer les dessous de palmbeach, c’est surement pas le petit chaumeur hitiste qui doit le faire.
    heureusement que dans cette société de pseudointéllectuels, qui ont peur de se faire du mal il ya des non intellectuels qui se battent pour la bonne cause ( el hak) au prix de se faire du mal.
    Alors pour l’amour de dieu arretons le bla bla, et unissons nos efforts pour une Algérie meilleure.




    0
  • HOUARI
    14 juillet 2011 at 17 h 27 min - Reply

    Tant qu’ils ya des Algeriens qui disent et qui ecrivent n’importe quoi, ce pouvoir se renforce et perdure car face a lui il n’y a que FAIBLESSE et INCOMPETENCE.
    CE POUVOIR NE DURE PAS DEPUIS 50 ANS POUR RIEN.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique