Édition du
28 March 2017

Malik Medjnoun : « Voilà comment une bataille a été gagnée » !

Par Me Boubaker Aït-Lahbib

 

Medjnoun raconte la bataille « programmer le procès »
Ce jour du 10 juillet nous nous avons rendu visite à notre Mandant Malik MEDJNOUN pour entamerl’étude du dossier dit « de l’assassinat se M Lounès MATOUB » et aussi pour annoncer la bonne nouvelle sur la date du procès.Il était très nerveux de nous relater comment il a oeuvré pour obliger ceux qui promettent à tenir pour une fois leur engagement. » Vous vous rappelez en mars dernier lors de mon entrevue avec les autorités judiciaires qui me demandaient d’arrêter ma grève de la faim en m’assurant que mon dossier sera certainement discuté pendant la prochaine session.A l’époque j’ai rétroqué que je ne les croyais pas et même s’il tenaient parole ce serait à la fin de la session et ils pourraient reporter l’affaire pour un oui ou un non.Vous m’aviez vous même confirmé que le parquet Général a réitéré cette assertion devant M Le Bâtonnier en personne.Eh bien j’ai eu confiance en vous et j’ai attendu mais en vain.Pendant cette session le Prquet Général ne programmait que 10 affaires à la fois.Vous m’aviez confirmé vos doutes sur un éventuel procès.J’ai d’abord passé pour la sixième fois le baccalauréat en série scientifique que j’ai obtenu puis j’ai soutenu le 3 courant mon mémoire de Licence en Droit sur le thème: »L’efficacité du système bancaire Algérien « .Jai eu la mention félicitation avecv 17/20 de moyenne.Je n’ai pas eu le plaisir de goûter au 49 ème anniversaire de l’indépendance de mon pays étant moi-même pas libre depuis 12 longues années.Le lendemain le 6 de ce mois ,je me suis révolté et refusé de rejoindre ma cellule.J’étais prêt à tout .J’étais comme le désespéré qui se jette sur la lame de l’épée de son adversaire.On m’a brutalisé,on a appelé le directeur du pénitencier ;rien n’y fait ,je refusais les ordres, je criais ,jai ameuté toute la prison.Tous les gardiens les officiers ont compris mon désarroi.A 13 heures 30 on me ramena mon avocat pas vous je refusais toujours d’obtempérer .A 16 heure arrive Madame La Présidente du Tribunal criminel qui m’annonça la tenue de mon procès le 18 Juillet 2011.Jai insisté sur l’année habitué à être renvoyé de session en session.Voilà mon cher Maître comment une bataille a été gagné.Laprochaine étape sera de veiller à ce que le procès ne soit pas renvoyé aux calendes grecques.Merci à tous ceux qui ont été à mes cotés surtout M Mohamziane BACHTARZI fan comme moi de Lounès MATOUB »C’était ce matin demain nous travaillerons encore pour arrêter le temps de cette ignoble gestion sur les libertés fondamentales et le respect des droits humains.Douze ans de Détention provisoire!injuste,illégitime;inhumain;inacceptable… tous les superlatifs sont permis.Que cela ne devienne pas SUNNA


Nombre de lectures : 1082
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • hakimM
    11 juillet 2011 at 19 h 21 min - Reply

    Imaginez que si tous les algériens se bataillent comme cela pour avoir leur droit en criant, en manifestant, en mibilisant quartiers et villages, en écrivant des lettres a toutes les instances internationales, en sortant dans les rues, en parlant de bouche a oreille, en dénonçant tout corrompu et tout assassin a haute voix, publiquement, dans les journaux, etc.
    Si tout le monde luttaient, on auraient été libres en 1963.
    Mais il faut y croire, il faut avoir de la veine, il faut être solidaire et non égocentrique petit khebziste.
    Plus tu fais du bruit, plus le régime assassin va trembler, parce que ce régime a peur de deux choses :
    1) Il a peur d’un mouvement de masse hétérogène déterminé, uni, et non raciste.
    2) Il a peur du bâton qui vient de son maitre UE-US-Israel, lorsqu’il y a des actions a la TPI, a l’ONU, a l’international.

    Nous devons développer le courage et la solidarité qui sont des armes redoutables.




    0
  • OrO
    12 juillet 2011 at 11 h 01 min - Reply

    Il est tout de même curieux que personne,ni la presse dite « indépendante »,ni les militants « facebookistes » si prompts à soutenir des causes douteuses comme celle du « patriote » Mohamed Gharbi,n’aient jugé bon de protester contre un déni de droit manifeste comme celui-ci.Est-ce parce que cette affaire sent trop le DRS et le « qui tue qui »?




    0
  • D B
    12 juillet 2011 at 11 h 28 min - Reply

    Quel courage devant l’adversité! Et en même temps, quelle honte sur nous tous, qui acceptons sans sourciller, que des innocents soient ainsi broyés par l’injustice et le non-droit. Car il faudra bien nous en imprégner, ce n’est pas tant ce régime ignoble qui a fait subir l’innommable à cet homme, mais notre silence et notre passivité, ou plutôt notre honteuse complicité. Quelle honte!




    0
  • NEDJMA
    12 juillet 2011 at 16 h 23 min - Reply

    Des missiles anti-drs dans la gorge.
    Alger c’est loin la planete n’est pas si petite que ça
    Ni sourds ni muets ni aveugles nous sommes tout simplement absents; mais où sommes nous?
    pas loin, pas trop loin nous sommes absents.




    0
  • Adel
    12 juillet 2011 at 16 h 39 min - Reply

    Que ce citoyen soit innocent ou coupable, il a droit à un procès équitable dans les délais prévus par la loi. Comment peut-on justifier le fait qu’il attende son procès depuis douze longues années!




    0
  • hakimM
    12 juillet 2011 at 17 h 13 min - Reply

    @D.B.
    Vous voulez dire notre lâche complicité depuis 1962.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique