Édition du
27 July 2017

Communiqué du comité de soutien à Malik Medjnoun

Comité de Soutien à Malik Medjnoun

Communiqué

Pour un procès juste et équitable pour notre frère innocent Malik
Medjnoun.

Le comité de soutien à Malik Medjnoun et les comités de villages
d’Ath Douala, appellent les autorités judiciaires de la cour de
Tizi-Ouzou à assurer un procès juste et équitable pour notre frère
innocent Malik Medjnoun, présumé-impliqué dans l’affaire de
l’assassinat du barde LOUNES MATOUB.
Le comité de soutien à Malik Medjnoun, demande instamment aux
autorités judiciaires de mettre un terme au calvaire inhumain de
Malik Medjnoun, et de procéder immédiatement à sa libération. En
ce que les charges à son encontre ne semblent manifestement viser
qu’à détourner le fleuve qui mène à connaitre la vérité sur
l’assassinat de LOUNES MATOUB.

Selon le porte-parole de son collectif d’avocat, Maitre BOUBAKER AIT
HABIB, «des preuves matérielles existent, notamment des
témoignages, Il n´y a aucun élément dans le dossier qui montre que
Medjnoun est impliqué dans l´affaire de l´assassinat de MATOUB.».

À cet effet nous renouvelons notre appels envers les vrais décideurs
de la justice afin d’assurer le droit à un procès juste, loin des
pressions politique qui pèsent sur ce dossier noir de la justice
Algérienne, et nous réitérons notre principale revendication, une
revendication portaient par quelques 3850 signataires, à savoir Si
Medjnoun est coupable, qu´on le condamne, s´il est innocent qu´on
le libère. Mais ce n´est pas normal ni réglementaire qu´il reste
plus de 12 ans en détention provisoire.
Il semble utile de souligner, que sans une certaines pressions,
notamment le courage indéfectible de Malik Medjnoun en faisant sept
grèves de faim depuis sa détention, les pressions de la part du
Comité des droits de l’homme, des ONG international ( Amnesty
International), son comité de soutien et les sorties médiatiques de
ses avocats-conseillers Boubaker Ait Habib et Maitre Mesli Rachid ,
l’affaire Malik Medjnoun aurait pu rester dans les oubliettes de
l’injustice algérienne des années durant.
L’assassinat de Lounès MATOUB n’ayant pas livrée tous ses
secrets, risque de déborder le jour du procès, avec des
conséquences imprévisibles égales sinon supérieures au mystère
qui continue de cerner un assassinat à connotation politique, qui ne
pourra être indéfiniment caché avec un tamis.
Notre Comité de soutien à Malik MEDJNOUN, préoccupé par la longue
et injuste détention arbitraire de Malek MEDJNOUN, lance un Appel à
toutes celles et ceux qui sont épris de justice et de paix, et les
invite à soutenir Malik MEDJNOUN et la vérité sur l’assassinat de
Lounès MATOUB, lors du procès qui aura lieu au cours de la session
criminelle de la Cour de Tizi-Ouzou ce Lundi 18 Juillet 2011 à partir
de 09h.

Tizi-Ouzou, le 16 juillet 2011

Comité de soutien à Malik Medjnoun
CP 0030 Poste Chikhi
15008 Tizi-Ouzou
Facebook.com/malik.medjnoun


Nombre de lectures : 1125
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Communiqué du comité de soutien à Malik Medjnoun
    16 juillet 2011 at 18 h 52 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: Comité, Communiqué, Malik, MEDJNOUN, soutien […]




    0
  • Amar Ouerdane
    16 juillet 2011 at 19 h 22 min - Reply

    Je soutiens le Comité de soutien à Malik MEDJNOUN.




    0
  • hakimM
    16 juillet 2011 at 23 h 09 min - Reply

    Convaincu que le vrai assassin de Matoub est toujours libre, toujours armé, toujours protégé par le régime, comme le cas de l’assassin de Boudiaf, de Youcef Fathallah et tous les vrais assassins politiques et sociaux. Malik Medjnoun est innocent a 100% et la DRS-Oujda le savent.




    0
  • Ammisaid
    17 juillet 2011 at 13 h 31 min - Reply

    Ceux qui doivent se retrouver en prison
    Continuent à vivre libres, riches et aussi puissants que des lions. Et ceux qui croupissent dans les prisons leurs servent de chair à canons.
    Ni malik, ni nedjar….ni quique ce soit n’est coupable de ceci ou de cela. 35 millions d’innocents sont en prison et quelques milliers de coupables décident des chefs d’accusation, de la durée de leurs détention, de la date du jugement et de la durée de la condamnation et parfois de la manière avec laquelle il faut appliquer leurs exécutions, leurs éliminations et autres douceurs dont eux seuls savent le secret !




    0
  • Ameziane
    17 juillet 2011 at 20 h 32 min - Reply

    Un texte collectif, sous forme pétitionnaire en guise de  » MISE EN DEMEURE  » doit être adressée à ces sulfureux personnages dont les noms ont été cités et associés moult fois dans l’abondante littérature produite sur cette affaire. Les Ait Hamouda, Ferhat, Sadi, Ait Larbi, Khalida Toumi doivent être interpellés nommément par ce « genre d’écrit juridique » qui se pratique en Europe comme procédure normale, émise par les avocats. La formule rédactionnelle doit être confectionnée par des juristes et des journalistes et des militants associatifs, et envoyée par Lettre AR, et diffusée largement sur les sites partisans, militants et associatifs.

    Il est impératif de déjouer le stratagème du Régime criminel qui tente de nous jouer « l’arbre qui cache la forte » , le crime qui cache les crimes, les milliers de crimes, c’est d’ailleurs l’objectif visé par cette justice aux ordres qui fait trainer, piétiner et patauger cette affaire…

    Il importe d’exiger « et la vérité et la justice » , et tout de suite.

    Il est temps d’adopter une «  production de discours «  radical, direct, offensif. C’est le seul discours qui mobilisera et aidera à « la prise de conscience  »contre «  l’ennemi commun  » qui ce Régime criminel.

    « Le point d’intolérable » est atteint il y’a fort longtemps depuis, et pourtant ça tarde à venir, à s’amarrer aux mouvements révolutionnaires de nos frères et voisins…




    0
  • Congrès du Changement Démocratique