Édition du
24 March 2017

Artistes ou abrutis ?

Radjef Saïd

Nos artistes, nos hommes de culture, nos universitaires, nos journalistes et nos militants s’ils veulent rester comme des étoiles qui brillent, ils doivent comprendre une bonne fois pour toutes que lorsque l’engagement n’est pas sincère, n’est pas profond, il finit toujours par se retrouver comme une ordure dans la poubelle de l’histoire.

Au cours de ces trois dernières décennies de la sale guerre et des auto attentats qui ont accompagné par leurs cortèges macabres et leurs sanglots un demi siècle d’impostures, de mensonges et de complaisances, l’art du régime militaire d’Alger apparaît dans les propos de certains sportifs et artistes qui influencent et incitent les gens a accepter la junte comme un système démocratique normalement constitué. Les artistes sont devenus des outils de propagande par lesquels le régime totalitaire se fabrique une image de sauveur de la république et de protecteur des valeurs citoyennes et démocratiques. Grâce à eux, le pouvoir a réussi a imprégner les esprits d’une fausse vue de patriotisme et a forcer la jeunesse a consommer comme de la drogue le slogan que l’Etat est tout ; rien ne peut se faire sans l’Etat ou contre l’Etat.

Au cours d’un concert animé dans la ville d’Oran à l’occasion des festivités du 05 juillet qui marquent l’indépendance du pays, le chanteur Lotfi DK, ainsi que Cheb Bilal,  le groupe ONB, Cheb Khaled et Allaoua se sont adonné, certes chacun à sa manière,  à une démonstration politique qui n’a rien a envier aux services de propagande de la junte. De vrais chaouchs ! De vrais kaids !

Dans une conférence de presse, sous leur air de stars « cool et décontracté », les ténors de la chanson algérienne ont à l’unanimité exhorté la jeunesse à faire confiance à l’ordre établi et à ne pas écouter la voix de celles et de ceux qui veulent raviver les querelles du passé, qui veulent du mal à la patrie. Ces propos ont été tenus respectivement par Lotfi DK, Cheb Billal et Cheb Khaled…que l’on est en droit de se demander s’ils n’ont pas lu une feuille de route rédigée non pas par Khalida Toumi, mais par les services de Toufik.

Mais qui sont ces voix qui veulent raviver les querelles du passé ? Qui sont ces gens qui veulent du mal à la patrie ? Est-ce que demander le changement, l’alternance, la constituante et la construction d’institutions fortes et souveraines est un signe qui vise a raviver les querelles du passé, une conspiration contre le peuple algérien ? En quoi dénoncer le pouvoir personnel d’un petit homme narcissique et mégalomane, la dictature qui incite à la harga et à l’exil, la corruption, la descrimination sociale, les fourberies             d’une caste de faux révolutionnaires qui retient en otage la république, les inégalités, l’injustice, la prostitution de nos valeurs identitaires…est il une marque de complot contre la stabilité du pays?  Comment donc Lotfi DK et le groupe ONB sont arrivés à de telles conclusions ?  Est-ce la notoriété qui leur est montée à la tête ou bien c’est leur véritable nature qui s’est révélée à Oran et qui a pris le dessus sur leurs différents déguisements avec lesquels ils se manifestent ordinairement devant leur public ? Rien n’est impossible lorsque l’on sait qu’un grand chanteur kabyle à qui H. Ait Ahmed, Ali Zammoum et d’anciens militants berbéristes cadres du PPA-MTLD ont composé plusieurs chansons, s’est avéré n’être qu’un petit adorateur de la junte et de fakhamatouhou !


Nombre de lectures : 3014
35 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Amel1
    19 juillet 2011 at 19 h 16 min - Reply

    salam,
    Ils ne sont ni artistes,ni abrutis seulement KHOBZISTES!




    0
  • Alilou
    19 juillet 2011 at 19 h 32 min - Reply

    @Mr Radjef,

    Pour tout etre intelligent et doué de 5% de facultées intellectuelles, il aura vite compris que ces artistes sont payés par l’etat et comme tout chien qui se respecte, il ne mord pas la main qui le nourrit, alors rien d’etonnant mon cher ami,

    C,est leur part du gateau qu’ils empochent de la part du grand maitre d’elmouradia….




    0
  • Artistes ou abrutis ?
    19 juillet 2011 at 19 h 46 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: abrutis, artistes […]




    0
  • t.montana
    19 juillet 2011 at 19 h 54 min - Reply

    Honte a vous lotfi donc tes chansons sont de la poudre au yeux , bon, Khaled on peut le comprendre car il n’a jamais ete a l’ecole on peut lui faire dire n’importe quoi avec l’aide d’un petit peu d’alcool ( liyechrob errahje ) mais toi tu es soit disant ingenieur ( on comprend pourquoi tu n’arrives pas a decroche un travail avec ton diplome , tu l’a achete quelque part ( il parait que tout se vend maintenant au bled ) et surtout que tu as des chansons a conotation religieuse donc tu as des principes , mais tu vas me dire que tu commences a t’enrichir et que tu es oblige de tourner la veste , d’accord , mais taches de ne pas finir en prison comme Mami car meme Bouteflika que tu aimes apparemment beaucoup n’a rien pu faire pour lui, vraiment honteux !!




    0
  • Hamma
    19 juillet 2011 at 20 h 16 min - Reply

    @ Saïd Radjef, c’est de la culture bâtarde au service du pouvoir proxénéte dont Khalida en est la rabatteuse.

    Fraternellement.

    Salam




    0
  • mannallah
    19 juillet 2011 at 20 h 20 min - Reply

    Mais sont-ils vraiment « ARTISTE »
    Possèdent-ils ce sentiment du gout et des arts ?
    UN moment donné ces individus ne passaient même pas à la radio…Encouragés par l’occident , ces individus portèrent préjudice aux valeurs de ce peuple ..Ils déshonorent l’art que tous autant que nous sommes devrions aimer ..Ils s’inspirent de leur maitresse qui a fait de TLEMCEN durant tout un mois capitale de la culture ISLAMIQUE ..la dance et le fameux rail….CE qui me laisse dire QUE L’ART AUJOURD’HUI n’est qu’un moyen de propagande à FAKHAMATAHOU ..CE que nous déplorons c’est cette jeunesse qui semble suivre ce mouvement à défaut d’un avenir prometteur …




    0
  • Samir
    19 juillet 2011 at 22 h 37 min - Reply

    Salam alikoum Khawti …

    Je trouve l’article très pertinent … dans le fond.

    Dans la forme je voulais juste signaler peut être une erreur qui pourrait concerner le groupe ONB cité dans l’article. Les connaissant un peu, je doute fort qu’ils aient fait ce genre de déclarations. Ils sont à mille lieues de ce type de postures sur les questions relatives à la démocratie et aux libertés en Algérie.

    Je tenais à faire cette précision pour leur rendre ce qu’ils méritent… je pense.

    Par ailleurs, je pense que Mr Radjef a raison de nous rappeler cet usage fait par le régime des « stars » de la musique en Algérie.




    0
  • moufdi
    19 juillet 2011 at 22 h 51 min - Reply

    Essayer de discuter avec khaled, lotfi ou bilal c’est essayer d’expliquer la relativite d’Einstein a un poisson !ce sont en effet des abrutis .personnellement ce genre d’enerdumenes n’ont pas de cervelles ce sont pire que des animaux et d’ailleurs il y a un peu plus de 20 ans -a ce jour chez moi- ecouter rai est :3IB KBIR meme tres grave et cela veut tout dire …




    0
  • Malika
    19 juillet 2011 at 23 h 14 min - Reply

    C’est une vieille histoire du monde arabe et de leurs tyrans , le meddah , aidé au besoin de raqasset doit chanter le roi pour le roi au seul plaisir du roi.Les intellectuels poètes qui fustigent la tyrannie tel el moutanabbi aboulkasem chabbi laid al khalifa sont morts dans l’oubli ou la misère s’ils ont la chance de na pas être assassiné.




    0
  • Sema
    19 juillet 2011 at 23 h 17 min - Reply

    Ils n’ont pas peur du ridicule pour sauver ce qui reste de la boutique…c’est grossier, décalé, rechauffé et ça en dit long sur les techniques de propagandes utilisées.
    Ils ont tombé le masque : Honte sur ces larbins du système.




    0
  • franc tireur
    20 juillet 2011 at 6 h 47 min - Reply

    hacha el coran el adim ila une bande de voyous comme ceux que vous avez cité puisse être qualifiée d’artistes, le king qui dit COMME IL A DIT LUI, le bilel qui chante avec les bagarres ses chansons sont derriere la violence des jeunes à chaque chanson il insulte les autres bagaras comme lui, quant a lotfi BK un rappeur au service de la hchicha alors ne dites plus artistes a ces hfayas qui ne savent même pas parler




    0
  • Zineb Azouz
    20 juillet 2011 at 11 h 30 min - Reply

    Merci cher Rajef Saïd.

    Franchement, et à tort, je le sais, je ne regarde pas leur télévision, et ton article tombe à pic, car beaucoup pensent que le pouvoir a un peu lâché la bride suite aux récentes mesures « poudre aux yeux » et surtout aux allègements fiscaux qui ne profitent qu’à ses sbires.

    Le régime est fier d’exhiber pas seulement ses chanteurs, il ne faut pas oublier tous les autres choristes du show, journalistes, universitaires, syndicalistes, joueurs de pétanque, danseuses du ventre et autres fantassins qui ne font, souvent misère oblige, que « profiter » de la « générosité » passagère de ceux qui leur jettent les pièces en Or et autres privilèges.

    Ces mêmes artistes, comme l’illustre si bien le phénomène de la chaine Tv Nessma, seraient prêts, demain, à dire l’inverse et l’opposé et à vomir sur tous ceux qui faisaient le régime pour peu que ce dernier tombe.

    Et de ce point de vue, je comprends très bien cet artiste qui parle en termes adéquats, de LEUR patrie, la vache à traire, l’Algiré !
    Oui il s’agit de querelles profondes du passé, celles qui ont toujours opposé les Algériens anonymes qui n’ont jamais quitté l’Algérie et qui ont été saignés à blanc par une guerre déséquilibrée et atroce à des voyous planqués et surarmés qui osent parler aux noms de sacrifices, de symboles et de couleurs qui ne les concernent ni de près ni de loin.

    Cet artiste n’a fait que jouer un rôle pour lequel il a été payé et n’a fait que nous rappeler que c’est nous les traitres, les agitateurs, les pyromanes qui n’aiment ni la paix ni la stabilité.

    Pour le moment, le pouvoir est clair : « J’y suis, j’y reste » A nous de nous positionner.

    Cordialement,
    ZA




    0
  • ali
    20 juillet 2011 at 11 h 59 min - Reply

    Qu’est-ce que l’artiste ? C’est un homme qui voit mieux que les autres, car il regarde la réalité nue et sans voiles. Voir avec des yeux de peintre, c’est voir mieux que le commun des mortels. Lorsque nous regardons un objet, d’habitude, nous ne le voyons pas , parce que ce que nous voyons, ce sont des signes conventionnels qui nous permettent de reconnaître l’objet et de le distinguer pratiquement d’un autre, pour la commodité de la vie. Mais celui qui mettra le feu à toutes les conventions, celui qui méprisera l’usage pratique et les commodités de la vie et s’efforcera de voir directement la réalité même, sans rien interposer entre elle et lui, celui-là sera un artiste.  »

    Bergson

    En lisant cette definition de l’artiste donné par Bergson , les gens cités dans l’article n’ont font pas partie et n’en feront jamals partie fort heureusement pour nous




    0
  • El andaloussi
    20 juillet 2011 at 14 h 04 min - Reply

    Dieudonné M’bala M’bala sera à Oran le 21 et le 22 Juillet à Oran pour son spectacle : Mahmoud.

    Je n’en sais pas plus mais,ce dont je suis certain c’est que cela nous changera des « comme il a dit lui » et de ces bouffons d’une affligeante médiocrité. Merci, à mr djack lang (ex-ministre français de la culture): tes « enfants » raî et r’np du bled ont bien appris leur leçons et ont lobotomisé des générations entières sur les deux rives.Encore merci, djack !




    0
  • radjef said
    20 juillet 2011 at 20 h 25 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Pendant plus de 130 ans de colonisation, nos chanteurs ont été incapables de comprendre les malheurs de leur peuple. Certains à l’instar de Hadj M’hammed El Anka, ont attendu deux années après la proclamation de l’indépendance du pays pour composer leurs premières chansons patriotiques. Certains parmi ceux la ont carrément chanté à la gloire de la colonisation et de Degaulle. C’est Farid Ali qui sauva in extremis l’honneur de la chanson algérienne. Depuis 1962 à ce jour, nos chanteurs se sont abrutis davantage, ne cherchant que le gain facile. On a clochardisé l’art ; au lieu d’avoir des artistes, on a à la place des « hurleurs » primitifs. La « nouba » qui a inspiré la musique classique et le chant gothique, n’a plus aucune place dans le répertoire de la musique algérienne…Nous avons à la place Cheb Khaled, Cheb Billal, des chanteurs mercenaires et les kidnappeurs de Matoub comme cadres au ministère de la culture…C’est la koultoure !




    0
  • ventre – creux
    21 juillet 2011 at 0 h 22 min - Reply

    ray-rayna, rayna ray, c´est la´delinquance (er-ray fassed) (mehla sahri el guasba wa el-guellal ysadhi) wa khalida er-raguassa?




    0
  • rachid
    21 juillet 2011 at 16 h 00 min - Reply

    Pour pouvoir prendre votre article au sérieux je vous demande qu’une seule chose :POURQUOI AVEZ VOUS CITER LES NOMS DES ARTISTES TELS QUE KHALED ET LES AUTRES CHIATINES ET VOUS OMETTEZ DE CITER LE NOM DU GRAND CHANTEUR KABYLE QUE H. AIT AHMED ET CONFRERES ETC…. Vous avez peur de citer ce chanteur kabyle ou bien vous êtes comme notre cher système. REPONDEZ MOI DE GRACE, sinon je vous classerai avec ceux que vous critiquez.




    0
  • Amina
    21 juillet 2011 at 17 h 16 min - Reply

    s’ils ont fui le pays, c’est parce qu’ils furent incapables de s’y imposer. ce st des parvenus et ils sont boustés par la juiverie juste pour un temps; même cheb khaled n’a plus aucun poids. bouffez et taisez vous au lieu de s’ériger en donneur de leçons lessiyèdkoum qui résistent à cette politique bananière




    0
  • HOUARI
    21 juillet 2011 at 17 h 47 min - Reply

    Ecoutez mes chers amis, il ya une réalité qu’il ne faut pas oublier.
    Qui d’apres vous porte en Algerie le nom d’artiste (chanteur) ????
    Vous me direz en general les ridicules, les NULS qui n’ont ni formation, ni competence intellectuel et aucune formation artistique.
    Pour vous confirmer mes dires, comment ne pas traiter de RIDICULES et de NUL des gens qui defendent la patrie, qui chantent la patrie, alors que ces memes gens ne vivent pas au pays, ils ont fui le pays pour eviter le service militaire, alors que vous et moi messieurs tout le monde avions passé. Puisque ces chanteurs ont confiance au pouvoir Algerien qu’ils viennent dignement vivre, travailler et investir en Algerie.
    Vous savez au royaume des hypocrites les mediocres sont roi.
    De nos jours, en Algerie tout ceux et celles incompetent qui veulent profiter de l’argent des contribuables et de l’argent des hydrocarbures, n’ont autre solution que d’applaudir le pouvoir.
    Dites moi qui est ministre de la culture en Algerie je vous dirais qui est Homme de culture dans ce foutu pays. Quand vous ecoutez un de ces chanteurs dire dans une emission etrangere que l’alcool n’est pas HARAM en islam, il ya de quoi dormir debout.
    Pour moi ces ridicules qui font honte a IDIR, AHMED WAHBI, …ETC, ils sont comme les pieuvres, ils crachent de l’encre pour se cacher. La fonction du vrai artiste est d’exprimer ce que tout le monde peut voir, de s’emparer d’une parole plurielle pour la faire partager. Interviews d’artistes a la tele, le plat pays des questions oiseuses baigne dans l’ocean des reponses sans interets.
    Au royaume des corrompus les voyous sont roi.




    0
  • El andaloussi
    21 juillet 2011 at 18 h 40 min - Reply

    A LIRE

    « Nous avons perdu les savants et on a eu le silicone des stars. »
    par Mme Ahlam Mosteghanemi

    EXTRAITS :
    « En revanche nous [les Arabes] nous n’avons – malgré nos riches ressources matérielles et humaines – pas un seul ministre chargé de ce secteur (sauf ceux qui utilisent la technologie pour surveiller notre respiration) ou au moins une institution active au sein de la Ligue arabe qui superviserait le suivi des affaires des scientifiques arabes et les soutiendrait afin qu’ils résistent aux tentations de fuir ou d’émigrer, les protégeant du danger d’extermination par les fabricants du Grand Désastre.

    Qu’est-ce que ces pays qui ne se concurrencent que pour les dépenses en festivals et qui ne gâtent que les chanteuses, leur distribuant généreusement en une seule nuit ce qu’un scientifique arabe ne peut gagner en toute sa vie, même s’il passe jour et nuit à travailler avec application et diligence ?

    Il y a plus tragique que le fait que le derrière de Ruby [chanteuse égyptienne] intéresse et préoccupe les Arabes plus que Al Muqaddimah (Discours sur l’histoire universelle) d’Ibn Khaldoun : c’est le fait que chaque morceau de silicone exposé sur les écrans des chaînes satellitaires soit plus précieux que l’esprit arabe, aujourd’hui menacé d’anéantissement. Si ces chaînes satellitaires ont été en mesure de créer des « stars » du jour au lendemain et de transformer les rêves de millions de jeunes Arabes de devenir chanteurs, ni plus ni moins, combien faudra-t-il de temps et de capacités aux pays arabes pour créer un savant ? Et combien devrons-nous vivre pour voir se réaliser notre rêve d’excellence scientifique ?

    Oui, nous avons perdu tous ces esprits…Mais, félicitations pour le silicone ! »

    Traduit par Tafsut Aït Baamrane, Tlaxcala
    jeudi 23 septembre 2010
    http//www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=1477 – 27k




    0
  • radjef said
    21 juillet 2011 at 19 h 15 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. @Rachid, bonsoir. J’allais citer son nom lorsque des amis m’ont fortement conseillé de ne pas le faire. Cependant, une chose est sure : je ne fais pas de distinction entre un chanteur oranais et un chanteur kabyle, entre un chanteur constantinois et un chanteur du sud. Il y a des vérités qui font mal ; ces vérités qui mettent à nu tout le pays, qui démasquent le mensonge, l’ignorance, l’imposture, les connivences, les complaisances ; ces vérités qui interpellent le talent, le savoir, le savoir faire, l’aptitude et la compétence. Ce sont toutes ces vérités qui incitent l’Algérie à se réconcilier avec elle m^me, avec ses propres valeurs, avec ce qu’elle a de plus fort et de plus noble moralement, que craignent les algériens d’en haut, qu’ils soient au pouvoir ou ailleurs. Ces algériens d’en haut veulent créer une Algérie à leur image, à l’image de leur passé sombre et obscur, sans identité…Mais regardez donc la tv algérienne lorsque d’une émission qui parle de la construction de la plus grande Mosquée du monde Arabe, elle passe sans escale à une variété de Rai dépouillé de sa saveur, de sa douceur et du plaisir qu’il procure…C’est la culture à l’algérienne !




    0
  • salim
    21 juillet 2011 at 19 h 47 min - Reply

    tout est bien dit just la photo ne correcpend pas au sujet le type a la photo est un vrai artist walid familia




    0
  • Al andaloussi
    22 juillet 2011 at 9 h 44 min - Reply

    ABRUTISSEMENT DES MASSES. Les loisirs (Télévision, jeux-vidéos, football, musique ) font partie d’une vaste machinerie politique qui englobe l’école, la famille, l’armée, la police, la rue, le livre, les bibliothèques, les mass medias, la science, la technique, la médecine, l’industrie culturelle de divertissement, l’université etc, et qui n’a qu’un seul but: abrutir, dégénérer et décerveler.

    A LIRE .

    1/ Principes de la zootechnie humaine (première partie) : Faouzil Elmir / sept 08 2010

    « La parole écrite ou parlée, n’est jamais l’expression d’une pensée logée dans le cerveau humain mais un instrument de manipulation psychique et mentale des hommes et un support de transmission des ordres des exploiteurs aux exploités.

    2 / Le monde survivra-t-il à la mort de Michael Jackson ?
    Par Alain de Benoist / Juillet .13 .2009

    En septembre 1995, 500 hommes politiques et dirigeants économiques de premier plan s’étaient réunis à San Francisco sous l’égide de la Fondation Gorbatchev pour confronter leurs vues sur le monde futur. La plupart tombèrent d’accord pour affirmer que les sociétés occidentales étaient en passe de devenir ingérables et qu’il fallait trouver un moyen de maintenir par des procédés nouveaux leur sujétion à la domination du Capital. La solution retenue fut celle proposée par Zbigniew Brzezinski sous le nom de « tittytainment ». Par ce terme plaisant, il fallait entendre un « cocktail de divertissement abrutissant et d’alimentation suffisante permettant de maintenir de bonne humeur la population frustrée de la planète ».
    Source : http://www.mecanopolis.org/?cat=2268




    0
  • radjef said
    22 juillet 2011 at 21 h 57 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. La politique des beggaras…Ils font semblant de ne pas comprendre les cris du peuple. A ces beggarras qui tournent en dérision la sincérité et la vérité, sachez que chaque chose à son temps. Vous allez redevenir ce que vous êtes en vérité… C’est accidentellement que la roue de la vie vous a dans son mouvement de rotation porté aux sommets de la gloire. Vous pouvez tromper les hommes et abuser de leur crédulité et de leur naïveté, mais vous ne pouvez pas tromper la nature, la providence qui a fait de vous des beggars et des sous hommes. Chantez, dansez, le temps vous est désormais compté.




    0
  • rachid
    23 juillet 2011 at 12 h 26 min - Reply

    Mr RADJEF. Excusez moi de vous faire cette réflexion, mais, si une question mérite réponse, je vois que dans votre réponse, que vous n’avez rien dit de nouveau, donc, vous êtes fait de la même pâte que nos dirigeants depuis 1962, vous répondez comme eux, vous cherchez des échappatoires comme eux, tels que « MES AMIS M’ONT CONSEILLE DE NE PAS CITER SON NOM » qui c’est çuila EL GHOUL, ou fait il partie des INTOUCHABLES cet artiste. Depuis 1962 on accuse ici en ALGERIE des gens avec « ON » « IL » « EUX » sans jamais citer qui que soit. Vous faites du journalisme UN POINT C4EST TOUT. les termes « il semblerait » « une source digne de foi » ces termes et tant d’autres qu’on apprend à l’école du journalisme nous sauvent des affres de la justice et de la diffamation. Ceci dit vous ne m’avez rien appris et c’est dommage. Salut




    0
  • radjef said
    23 juillet 2011 at 20 h 41 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Rachid, bonsoir. L’espace de LQA est ouvert pour toutes les contributions. Vous n’avez qu’a faire comme nous, ceci d’une part. D’autre part, Ait Ahmed n’a pas composé pour plusieurs chanteurs. Il a composé pour un seul. Celles et ceux qui s’autoproclament comme des directeurs de consciences, qui pensent qu’ls sont mandatés à délivrer des certificats de satisfecit, de citoyenneté et de bonne conduite patriotique doivent savoir qu’ils sont les plus grands imbéciles de ce pays. Au moins qu’ils aient l’amabilité de se taire et de se faire tout petit…On n’a pas besoin de donneurs de leçons ! Le nom de ce chanteur est un secret de polichinelle. Nous sommes dans le pays ou tout le monde sait qui est qui, nous sommes dans le pays des petites âmes qui préfèrent l’hypocrisie, le mensonge, les faux semblants, les connivences, les complaisances…Moi, j’ai parlé de ce chanteur. Je sais qu’il est faux, qu’il n’est pas authentique…mais je n’ai pas cité son nom. Pourquoi vous n’avez pas réagi quand j’ai cité le nom de Hadj M’hammed El Anka et pourquoi vous n’avez pas réagi lorsque j’ai parlé de la lâcheté de nos artistes durant et après la colonisation ?…Quant à Cheb Khaled, je persiste et signe : c’est un idiot pathologique !




    0
  • rachid
    24 juillet 2011 at 20 h 03 min - Reply

    Mr Radjef, Bonjour. Sans nous emporter, relisez ce que j’ai écrit, je n’ai défendu personne de ces soit disant Artistes. Pour votre gouverne, sachez que de ma vie je n’ai jamais écouté une de leurs chansons, si on peut appeler ça des chansons. Je m’adressais à Mr RADJEF en tant que citoyen démocrate pour lui rappeler que nous ne devons pas parler de « Un certain » mais citer expressément la personne pour que l’on soit crédible. Si j’ai réagi, ce n’est pas à cause de votre Article qui fût un baume pour mon coeur et je suis d’accord avec vous sur ces supposés Artistes imposés par le Régime, mais uniquement la phrase « Un Grand Chanteur Kabyle » qui me rappelle amèrement les écrits de l’unique Journal de l’Epoque. Quand autres artistes, pour moi ils sont nommés et je sais comme vous le savez que durant la Période de Colonisation, Nos Artistes se la coulaient douce, et Ben M’hidi, Amirouche, Didouche (Allah Yarhamhoum) ne dormaient pas toujours au même Endroit et j’en passe et des Meilleurs. Savez vous qu’El Hadj M’hamed El Anka Faisait de la publicité pour SHELL en chantant « SHELL EL BERQ SHELL ». Voilà Monsieur RADJEF et sans rancune, nous essayons vous et moi et tant d’autres à créer une vraie Démocratie dans notre Algérie et non pas la leur, c’est dans la discussion que jaillit la lumière, je ne demande qu’apprendre la démocratie. Toutes mes salutations.




    0
  • radjef said
    25 juillet 2011 at 20 h 40 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Rachid, bonsoir. Pardon de m’être emporté ainsi. Je vous fais la promesse de revenir sur ce chanteur kabyle dont je n’ai pas cité le nom. Je vous fais la promesse de revenir sur ces journaleux qui ont écrit un tas de sornette sur l’engagement (qui n’a jamais existé) des chanteurs algériens et le mouvement nationaliste. Si nous voulons le changement, nous devons d’abord changer notre conduite, nous devons faire preuve de courage et d’honnêteté et rompre avec cette tradition de mentir et d’inventer des choses qui n’existent pas imposée à toutes et à tous. Le mensonge n’est pas la clé de la réussite…La réussite est dans le savoir, la vérité et la rigueur intellectuelle.




    0
  • rachid
    26 juillet 2011 at 15 h 54 min - Reply

    Mr Radjef, merci pour votre honnêteté, j’ai 60 ans et je peux vous raconter beaucoup de choses sur ces artistes des années 50 qui faisaient danser les gens à « placette el Oud » l’actuelle place des martyrs, tandis qu’en haut à la casbah la belle HASSIBA BEN BOUALI et consœurs se faisaient toutes petites et dormaient sur les terrasses de craintes d’être découvertes. Vous connaissez la suite. L’Incomparable est LA. Bonne journée.




    0
  • AltSuppr
    26 juillet 2011 at 21 h 52 min - Reply

    Est ce que tous ces artistes cités en haut, ont un niveau d’instruction quelconque, est ce qu’ils ont poursuivis des études dans ce sens, ont ils été diplômés dans une école reconnue?
    Sinon pour quoi les qualifier d’artists




    0
  • DJAMILA BOUTEBBA
    27 juillet 2011 at 10 h 56 min - Reply

    LES POETES ET LES CHANTEURS SONT LOIN D’ETRE DES ABRUTIS. CE SONT DES GENS SINCERES QUI CONTRAIREMENT AUX DICTATEURS PARLENT AVEC LE COEUR ET DISENT LA VERITE, ESSAIENT D’OUVRIR LES YEUX A CEUX QUI N’ONT RIEN COMPRIS ET AUX IGNORANTS. CERTAINS JOURNALISTES ONT ETE CORROMPUS ET D’AUTRES ONT DU PRENDRE PEUR SOUS LES MENACES DES GENERAUX ET AUTRES PERSONALITES DANS LEUR GOUVERNEMENTS QUI N’APPRECIENT POINT QUE DES VERITES SOIENT REPANDUES DANS LES JOURNAUX. NOS VAILLANTS HEROS COMME HASNI, MATOUB LOUNES ET TAHAR DJAOUT ONT ETE PRIVES DE LEURS VIES ET ASSASSINES PAR LES ENEMIS DE LA LIBERTE. D’AUTRES CONTINUENT A VIVRE PERSECUTES ET D’AUTRES ENCORE DEVIENNENT PRISONNIERS DE CONSCIENCE QUE L’ON LAISSE POURRIR DANS DES PRISONS MAL-FAMEES.
    VOICI UN POEME ECRIT PENDANT LA NOIRE DECENNIE
    MY COUNTRY’S AIR IS DRY
    SITTING BY THE FIRESIDE
    I CANNOT STOP THINKING ABOUT THAT ETERNAL BLUE SKY…
    SITTING BY THE FIRESIDE,
    I READ THAT OUR SHINY STAR
    HAVE BEEN SHOT IN THE HEAD.
    MANY MORE WRITERS, POETS, JOURNALISTS,
    AND INNOCENT PEOPLE ARE DEAD.
    LOUNES HAS BEEN KIDNAPPED
    AND DREAMS OF FREEDOM AND JUSTICE
    HAVE FLED.
    CITIES AND MOUNTAINS ARE IN ARMS.
    WAS THIS CIVIL WAR
    GOD REALLY ALLOWED
    OR IS THIS STATE OF MIND
    THE EVIL THAT BROUGHT THE COUNTRY DOWN
    ANOTHER OF MAN’S BAD DEED?




    0
  • HOUARI
    27 juillet 2011 at 17 h 24 min - Reply

    @ DJAMILA BEOUTEBBA

    Je ne vois pas le rapport qu’il ya entre votre commentaire et le texte proposé par Radjef.
    Ce texte traite d’abrutis et c’est vrai certains chanteurs, et vous vous nous parlez de journalistes, de poetes et de morts qui n’ont rien a voir avec ce dernier.
    Ce texte ne generalise point, bien au contraire il cite les noms des abrutis, et DIEU sait combien il y’en a en Algerie de ce genre qui crie en tenant un micro..
    Je m’excuse encore une fois , je ne vois pas le rapport.




    0
  • ventre – creux
    27 juillet 2011 at 19 h 52 min - Reply

    moi j´aime les chanteurs et compositeurs algeriens comme AHMED WAHBY, HADJ M´HAMED EL ANKA,EL HADJ HACHEMI GUERROUABI, HADJ BOUDJEMAA EL ANKIS ect…. ce n´est pas er-ray la débauche, la délinquance, prostition, drogues, el houboub ect… sekret mama wa daret guellal. ils ne sont pas des abrutis des chayatine.




    0
  • ventre – creux
    27 juillet 2011 at 20 h 42 min - Reply

    @ samir l´artiste sur la photo celui (li yedrob el bindir) hadak medah oulid familla.




    0
  • ventre – creux
    27 juillet 2011 at 21 h 55 min - Reply

    @ mr. redjef said. ya ybed allah. regardez et jugez cette photo d´un homme (guellil) c´est un meddah avec son (bendir) pour une bouché de pain il n´est ni (brouti) abruti ni grand artiste.ya monsieur redjef celui-la n´est qu´un pauvre innocent (meddah de la tahtaha)




    0
  • Congrès du Changement Démocratique