Édition du
25 July 2017

Assassinat du chanteur Lounès Matoub: plusieurs appels contre la condamnation

In Afriquinfos
ALGER (© 2011 AFP) – L’avocat de Abdelhakim Chenoui, un des deux prévenus condamnés à 12 ans de prison dans l’assassinat en 1998 du chanteur berbère Lounès Matoub, a annoncé mercredi à l’AFP qu’il fera appel de cette condamnation.
Mercredi 20 juillet 2011  

« Nous allons déposer un pourvoi en cassation parce que le dossier est vide dans l’affaire de mon client Abdelhakim Chenoui », a indiqué son avocat Me Amine Sidhoum.

Le parquet, qui avait requis a peine capitale contre les deux hommes, va également faire appel, selon une information obtenue par l’AFP de source judicaire.

La famille de la victime n’est pas en reste puisqu’elle ira à nouveau devant la justice mais en ordre divisé.

La veuve Nadia Matoub et ses soeurs, témoins de l’assassinat et victimes car elles ont été blessées, veulent porter plainte contre les auteurs de l’assassinat -qui peuvent aussi être les commanditaires- et qu’elles peuvent reconnaître. Leur avocat, Me Salah Hanoune a utilisé la formulation de « plainte contre des inconnus en mesure d’être reconnus ».

Malika Matoub, la soeur du chanteur, et sa mère Aldjia Matoub veulent déposer plainte contre X afin de déterminer les commanditaires de l’assassinat.

Lundi, Malik Madjnoun et Abdelhakim Chenoui déjà emprisonnés depuis près de 12 ans, étaient jugés devant le tribunal criminel de Tizi Ouzou, à 110 km à l’est d’Alger, pour « participation et complicité dans l’assassinat de Lounès Matoub ». Ils ont été condamnés à 12 ans de prison, ce qui devrait déboucher sur leur libération prochaine.

Lounès Matoub, chanteur fermement engagé contre l’islamisme et porte-drapeau de la culture kabyle, a été assassiné à 42 ans, le 25 juin 1998, par un groupe armé islamiste au lieu-dit Tala Bouinane, à 5 km de Tizi Ouzou.


Nombre de lectures : 1286
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • farid
    20 juillet 2011 at 16 h 21 min - Reply

    « Lounès Matoub, chanteur fermement engagé contre l’islamisme et porte-drapeau de la culture kabyle, a été assassiné à 42 ans, le 25 juin 1998, par un groupe armé islamiste au lieu-dit Tala Bouinane, à 5 km de Tizi Ouzou ».
    mais pour qui roule L’AFP?.




    0
  • Assassinat du chanteur Lounès Matoub: plusieurs appels contre la condamnation
    20 juillet 2011 at 16 h 23 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: APPELS, assassinat, CHANTEUR, condamnation, CONTRE, Lounès, MATOUB, Plusieurs […]




    0
  • Alilou
    20 juillet 2011 at 18 h 45 min - Reply

    @Farid,

    Maatoub n’etait pas contre l’Islam, mais contre l’instrumentalisation de l’islam par un gang de rue et de casernes….Lui il est entre les mains du bon Dieu son compte est fait, il reste le compte des criminels vivants….




    0
  • balak89
    20 juillet 2011 at 19 h 41 min - Reply

    Enieme parodie de justice, enieme mascarade ,…. pauvres « magistrats »….. pauvre « justice »,….. pauvre Algerie.On condamne des innocents, alors que les assassins commanditaires se pavanent dans les parades techno A Ibiza avec l ‘argent du peuple.




    0
  • hakimM
    20 juillet 2011 at 21 h 26 min - Reply

    Il y a le peuple meurtri avec la famille de Matoub d’un cote et le régime corrompu assassin mafieux et voyou de l’autre. C’est le peuple qui devait juger ces assassins des cabinets et des casernes et non pas l’inverse. Il faut porter plainte aux instances internationales et au peuple pour qu’il se soulève.
    L’affaire Matoub c’est l’affaire des 200 000 morts et c’est l’affaire de tous : la condamnation de la justice a mort.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    22 juillet 2011 at 2 h 04 min - Reply

    La condamnation de Malik MADJNOUN n’est pas la première injustice de l’état voyou, ce qui est choquant dans ce procès, c’est le comportement de la Cour qui a jugé non pas au Nom de la Loi, mais en celui de leurs Maitres, pauvre injustice




    0
  • Congrès du Changement Démocratique