Édition du
23 March 2017

خبر عاجل : شكوك حول سفينة أسلحة بالجزائر موجهة للكتائب

شكوك حول سفينة أسلحة بالجزائر موجهة للكتائب

23/07 11  http://aljazeera.net/

غارات بطرابلس ومعارك بزليتن والبريقة

هزت سلسلة انفجارات عنيفة وسط العاصمة الليبية طرابلس فجر اليوم السبت مستهدفة عددا من الأهداف من بينها مقر العقيد معمر القذافي وفندق يقيم فيه الصحفيون الأجانب.

وبينما أعلن ثوار زليتن مقتل 16 عنصرا منهم خلال مواجهات مع كتائب القذافي التي تقاوم تقدم الثوار على أكثر من جبهة ومنها مدينة البريقة النفطية، قال مسؤول أميركي إن بلاده تتحرى صحة تقارير تفيد برسو سفينة في الجزائر تحمل أسلحة لقوات القذافي وهو « ما يعد خرقا للقرارات الأممية ».

ونقلت وكالة الأنباء الفرنسية وقوع ما لا يقل عن سبعة انفجارات عنيفة وسط طرابلس حيث سمع في البداية دوي ثلاثة انفجارات أعقبها دوي انفجارات أخرى.

واستهدف طيران حلف شمال الأطلسي (ناتو) في غاراته الليلية مقر إقامة القذافي بباب العزيزية وسط طرابلس، وهو مكان سبق وأن استهدفته غارات سابقة.

وأفاد شهود عيان بتصاعد ألسنة اللهب في الأماكن المستهدفة التي هرعت إليها سيارات الإسعاف, كما نقل شاهد عيان لوكالة رويترز أن انفجارات أخرى وقعت بالقرب من فندق يقطن فيه الصحفيون بطرابلس.


معارك شرسة
ميدانيا، أعلن الثوار في بيان لهم الجمعة عن مقتل 16 من مقاتليهم وجرح 126 آخرين خلال اليومين الأخيرين في معارك ضد الكتائب بزليتن غربي البلاد.

وأفاد البيان أن « 16 مقاتلا استشهدوا وجرح 126 آخرون في مواجهات مع القوات النظامية في مدينة زليتن » مؤكدا تقدم الثوار نحو وسط هذه المدينة التي تبعد 150 كلم عن شرق طرابلس.

وعلى مستوى نفس الجبهة، صعد حلف الأطلسي غاراته حيث أفاد في بيان له إصابة 13 هدفا في زليتن الأربعاء و11 الخميس معظمها آليات عسكرية ومستودعات للذخيرة.

وبينما يستمر القتال على أكثر من جبهة، قال الثوار إن مئات الآلاف من الألغام وهجمات مضادة شرسة تقوم بها القوات الموالية للعقيد تبطئ محاولاتهم للاستيلاء على مدينة البريقة الساحلية.

قتل المدنيين
في الجهة المقابلة، اتهمت السلطات الليبية أمس الجمعة حلف شمال الأطلسي بقتل ستة مدنيين في غارة على مصنع لأنابيب « النهر الصناعي العظيم » جنوب البريقة.

وقال مدير عام شركة النهر لتصنيع الأنابيب والإنشاء عبد الحكيم الشويهدي إن « ستة حراس قتلوا في هذا الاعتداء ».

بدوره ندد المتحدث باسم النظام الليبي موسى إبراهيم بهذا القصف واصفا إياه بـ »المجرم وغير المبرر » مذكرا بأن طرابلس سبق وأن حذرت الأطلسي من أي مساس بهذا المشروع.

يُشار إلى أن مصادر دبلوماسية كشفت عن تفاصيل مبادرة دولية بشأن ليبيا تشمل وقف إطلاق النار، وتشكيل سلطة انتقالية مناصفة بين الحكومة والمعارضة ولكن مع استبعاد العقيد وأبنائه.

سفينة أسلحة
على صعيد آخر، قال مسؤول بالخارجية الأميركية إن بلاده تتحرى صحة تقارير قالت إنه تم السماح برسو سفينة في الجزائر تحمل أسلحة موجهة للقوات الموالية للقذافي، وهو ما يعد خرقا لقرارات الأمم المتحدة.

ودعت الولايات المتحدة الجزائر -إن كانت على علم بهذه الشحنة- إلى منعها من الوصول لقوات القذافي.

وقال المسؤول الأميركي إن واشنطن « تعمل على التأكد من صحة هذه المعلومات، وإذا كانت صحيحة فإن ذلك سيمثل على الأرجح خرقا لقراري مجلس الأمن الدولي 1970 و1973 ».

وأضاف « الحكومة الجزائرية أبلغتنا في عدة مناسبات وقالت علانية إنها ملتزمة بشكل دقيق بكل قرارات مجلس الأمن الدولي المتعلقة بالصراع الليبي ». ودعاها إلى « مواصلة تطبيق تلك القرارات بشكل صارم« .

وأبدت مصادر المعارضة الليبية قلقها بشأن السفينة قائلة إنها كانت تبحر تحت علم ليبي حاملة أسلحة، ووصلت يوم 19 يوليو/ تموز إلى ميناء جنجن في الجزائر حيث يجري نقل الشحنة عبر الحدود إلى ليبيا.

المصدر:

وكالات


Nombre de lectures : 2757
13 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • خبر عاجل : شكوك حول سفينة أسلحة بالجزائر موجهة للكتائب
    23 juillet 2011 at 12 h 08 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: أسلحة, بالجزائر, حول, خبر, سفينة, شكوك, عاجل, للكتائب, موجهة […]




    0
  • le parrain
    23 juillet 2011 at 12 h 44 min - Reply

    le régime algérien est tellement stupide il croyait qu’il peut avoir arrêter la chaine révolutionnaire arabe
    meme les us ne peut pas mais il essaie de la détourner en protégeant leur intérêt ; ce que le regime algerien doit comprendre c’est que son role est terminé .apres kadafi sa sera vous especes des traitres .




    0
  • HAMMANA
    23 juillet 2011 at 12 h 51 min - Reply

    بالنسبة لشحنة الأسلحة’الأمر لا يحتاج الى تأكيد لأن النظام الذي ارسل مرتزقته للقتال الى جانب الكتائب في وقت سابق لا يبورع في مدها بالسلاح لأن سقوط نظام معمر القذافي المحتوم يعنى العزلة التامة للنظام الجزائري الذي سيفقد حينهاآخر نقاط إرتكازه بالمنطقة.وبالتالى فهو يعمل على الأقل على تأجيل هذا المصير المحتوم ريثما يجد الجنرالات الصيغة الجديدة التى تمكنهم من البقاء في السلطة.
    اما بالنسبة للمعلومات المتعلقة بالتحريات التى تقوم بها الولايات المتحدة في الموضوع ’هذا كلام موجه فقط للإستهلاك المحلي لأن السلطات في الجزائر لا يمكن لها القيام بأي إجراء من هذ القبيل دون علم العم سام خاصة ان الولايات المتحدة تسيطر سيطرة شبه كاملة على التراب اللييبي وبالتالي’فإن اي سلاح سيدخل ليبيا لا بد له من المرور عبر البوابة الأمريكية.
    وبالنسبة لأمريكا فإن إزاحة الزعيم اللييبي لم تعد ضمن اجندتها لأنه يبدو ان هذا الأخير قد وافق على التنازل عن الودائع الليبية في البنوك الأمريكية مقابل غض الطرف عن هذا الجانب




    0
  • libre
    23 juillet 2011 at 13 h 46 min - Reply

    سلام عليكم بالنسبة للشأن الليبي فان المعارضة الليبية صناعة المخابرات الفرنسية DGSEالمجرمة والارهابية متى كانت فرنسا تحب الخير للشعوب العربية فانا شخصيا لا اوافق الاراء بخصوص المعارضات بالدول العربية التي تصنع في صالونات المحابرات الفرنسية او الامريكية ايها الشعوب العربية فيقوا من هذه التخولات الخطيرة والفتن التي تصنع من اجل مصالح الغرب فكيف فرنسا تصنع المعارضة بليبيا وتمولها بالاسلخة لضرب استفرار ليبيا فما تسمى هذ المعارضة حسب ارائكم خونة ان اين يستنجدون بالاستعمار لقتل شعبه . وهذاDGSE من اجل تهيئة ارضية بليبيا لدخول فرنسا للاستلاء على خيراتها
    Il y a 2 secondes

    ============================================
    كيف و اين صنعت الانظمة العربية الغير الشرعية؟
    صلاح الدين




    0
  • amine
    23 juillet 2011 at 14 h 29 min - Reply

    @libre..es-tu vraiment un homme libre?? tu me donnes envie de vomir de part ton commentaire. la dine la charaf, la mala, athine fashine va..




    0
  • D B
    23 juillet 2011 at 14 h 56 min - Reply

    Cette fois-ci, le régime algérien a été pris la main dans le sac. Une cargaison d’armes, une de trop, débarquée dans le port algérien de Djendjen, et acheminée par des relais de l’armée algérienne vers la Libye, à travers le sud-est du Sahara algérien, a été éventée par les Américains, dont un haut responsable américain a fait état. Une opération qu’il a vigoureusement condamnée, accusant l’Algérie d’avoir violé les dispositions de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité.

    Comment les uns bombardent tout un pays, pendant que les autres perfusent son despote…

    Pourquoi les Américains ont-ils dénoncé cette opération? Pourquoi celle-ci ? Pourquoi cette fois-ci ?

    Le soutien du régime algérien à la famille Kadhafi, pour l’imposer par la force au peuple libyen était pourtant patent, et le CNT libyen l’a publiquement, et énergiquement signalé à la communauté internationale, à plusieurs reprises. En vain!
    Le régime algérien a volé au secours de Kadhafi bien avant que les premières émeutes de Benghazi aient lieu.
    Une alliance mutuelle aurait été contractée entre les deux régimes despotiques dès que la révolution de jasmin a commencé à souffler sur la région. Les occidentaux connaissaient la nature des relations entre les deux régimes, l’aide du régime algérien à son acolyte libyen, et même l’utilisation d’un clan du Polisario par le DRS, pour sustenter le despote libyen en armes, munitions, mercenaires, carburant et véhicules. Cela a été un secret de Polichinelle, depuis le tout début.

    Pourquoi alors ni l’OTAN, ni une quelconque puissance occidentale n’en a rien dit jusqu’à ce jour ?

    Est-ce seulement l’effet des gros contrats dont se sert le régime algérien pour mettre un bémol aux protestations occidentales, où bien existe-t-il d’autres éléments qu’on nous cache ,

    En tout cas, à Alger, c’est le branle-bas de combat. Un malheur ne vient jamais seul, dit-on. Cette tuile qui tombe sur la tête du régime, et qui va, encore une fois, le montrer sous son véritable jour, tombe vraiment mal, pour l’association de malfaiteurs qui préside aux destinées des Algériens.
    En plus d’un guerre de clans qui fait rage depuis peu, au sujet de toutes récentes commissions sur des achats d’armements, qui auraient rapporté un gros butin à un clan, au détriment d’un autre, un gros pactole qui se chiffre en plusieurs centaines de millions de dollars, il y a aussi l’affaire « El jenn », ce criminel contre l’humanité, qui a failli être pris comme un rat à New York, après que des opposants au régime algérien ait jeté l’alerte sur sa présence aux USA.
    S’il avait été arrêté, le monde entier aurait découvert la véritable nature du régime algérien, et les atroces exactions qui ont été commises, dans les années 90, par les escadrons de la mort, et les GIA, tous agissant sous les ordres du sinistre DRS.(http://www.youtube.com/watch?v=T_O-QbQags0)
    Le régime, alerté par une procédure qui venait d’être lancée depuis Londres, a fait exfliter in-extremis le criminel contre l’humanité, en usant d’un avion affecté à la Présidence de la République. Mais cette histoire a semé la panique dans le sérail. Un clan du DRS, le plus compromis dans les crimes de masse, parce que les généraux qui le composent aujourd’hui étaient des officiers opérationnels au moment des carnages et des enlèvements, a vite compris que si « el jenn » a été envoyé en mission aux USA, ce n’était pas pour ses brillantes qualités, puisqu’il n’en a aucune, hormis son goût immodéré pour le sang, mais pour les mettre dans une situation difficile, et les jeter en pâture aux opinions publiques internationales.
    Le régime algérien déterminé à empêcher l’installation de démocraties à ses frontières…
    C’est donc dans ce climat de guerre larvée, et d’une autre ouverte, que le régime algérien est finalement confondu, pour une énième forfaiture. Son implication aux côté de la contre-révolution libyenne, pour empêcher le despote de tomber, est enfin avérée. Ou plutôt publiquement dénoncée.

    Cette cargaison d’armes destiné à la famille Kadhafi a bien été déchargée au port algérien de Djen-Djen, et acheminée vers la Libye par des relais de l’armée algérienne. Cette fois-ci les preuves sont tangibles et incontournables. Les Américains, par la voix d’un responsable du Département d’Etat, ont porté des accusations directes. Comme pour dire que c’était assez joué.

    Mais ce que ne nous disent ni les journaux du régime, ni les porte-paroles du Département d’Etat, est que ce n’est pas d’aujourd’hui que le régime algérien vole au secours des Kadhafi. Ce n’est pas une cargaison qui a été achemniée via l’Algérie, mais des centaines. Une perfusion en non-stop, de moyens colossaux, un approvisionnement et un soutien en flux tendu.

    Sans l’aide, massive, régulière, et très variée du régime algérien, Kadhafi n’aurait pas tenir dix jours.

    Toutes les souffrances inutiles, et les morts de milliers de civils assassinés par les mercenaires de Kadhafi, auraient pu être évitées sans l’action morbide du régime algérien.

    C’est lui, et principalement lui qui a porté Kadhafi à bout de bras, par tous les moyens dont il dispose, diplomatiques, militaires, logistiques, médiatiques, et autres que nous ne connaissons pas, mais dont nous aurons bien le détail, tôt ou tard.

    C’est le régime algérien, aidé de certaines parmi ses créatures du Sahara occidental et de l’AQMI, qui ont acheminé armes, carburant et véhicules militaires au clan Kadhafi.

    un clan du Polisario et un autre de l’Aqmi, des outils entre les mains du DRS algérien…

    La désinformation qui a circulé sur les révolutionnaires libyens, pour les faire passer pour des djihadistes qui n’ont d’autre objectif que d’installer des républiques islamistes dans tout le Maghreb est un complot soigneusement ourdi par les officines du DRS, passées maîtres dans ce genre de manipulation. Ce sont elles qui envoyaient leurs groupes de l’AQMI vers la Libye, en même temps qu’elles les dénonçaient via leurs journaux et leurs relais médiatiques, à une opinion internationale chauffée à blanc, encore une fois, sur la menace islamiste.

    Rien que de bien normal, en fait. Ces pratiques du régime algérien, presque anodines, contre les peuples en marche, procèdent d’une logique somme toute légitime. Puisqu’une association de malfaiteurs comme celle qui a pris le contrôle du pouvoir en Algérie, ne peut pas s’accommoder, à toutes ses frontières, d’Etats démocratiques, qui auront été fondés par les peuples eux-mêmes, après que les despotes en eurent été chassés. Cela aurait été suicidaire pour le régime algérien, s’il avait accepté, sans coup férir, que des systèmes démocratiques, et éminemment contagieux, s’installent à ses frontières.

    Et c’est dans cette logique, que dès les premiers soulèvements populaires en Tunisie, le régime algérien a usé de tous ses moyens pour les contrecarrer, pour voler au secours de l’ami Benali, et plus tard pour lancer, et promouvoir, avec le même zèle hargneux, les contre-révolutions des autres peuples de la région.

    Il tente, jusqu’à aujourd’hui, de faire échouer la révolution tunisienne, et de faire regretter au peuple tunisien d’avoir chassé Benali. Si les touristes algériens ne se sont pas rendus massivement en Tunisie, cette année comme à leur habitude, c’est parce que le régime algérien a déchaîné sa propagande, pour faire croire aux Algériens que la Tunisie est à feu et à sang, et qu’il était très périlleux d’aller y passer ses vacances. Les journaux du régime ont été jusqu’à publier des informations faisant état de l’enlèvement de deux nouvelles mariées, par des groupes de jeunes Tunisiens.
    Le régime algérien a réussi, en fin de compte, à priver le peuple tunisien d’une manne habituelle. Ce qui ne manquera pas d’affecter gravement son économie. Ce que recherche exactement le régime algérien, qui tente de provoquer l’anarchie et le chaos dans ce pays voisin, pour dissuader les Algériens de se laisser tenter par une expérience révolutionnaire.

    Un régime parano…

    Le régime algérien est aux abois. Son hostilité aux réformes annoncées par le monarque marocain procède de la même logique paranoïaque. Aussi timides soient-elles, et tout aussi mièvres, ces réformes ont pourtant été perçues par le régime algérien comme un geste inamical, voire menacant. Une campagne anti-marocaine est savamment entretenue par les relais du régime algérien, pour empêcher, coûte que coûte, les deux peuples maghrébins de se retrouver, et de regarder ensemble vers l’avenir. Plus que cela, les récentes acquisitions d’armement par le régime algérien, pour près de 20 milliards de dollars, procède délibérément de la volonté de pousser le Royaume marocain à une escalade militaire, pour le ruiner, et le pousser au surendettement, à un moment où la poussée de la misère et du chômage risquent de mettre le feu aux poudres, dans un Maroc qui manque cruellement de ressources naturelles. Contrairement à son voisin algérien qui les dilapide en ruineuses dépenses, dont celle des armements risque de plonger toute la région dans une logique d’affrontement.

    Et en même temps que le régime algérien lâche toutes ses meutes contre les opposants et les peuples voisins, il tente de se servir de l’immense pactole qu’il réserve à son fameux « plan quinquennal », environ 300 milliards de dollars, pour acheter la complicité, ou du moins la passivité d’un occident qui ne demande qu’à irriguer son économie, même si cela doive être accompagné d’indignes compromissions.

    Les USA, la France, la Grande Bretagne et l’Allemagne, savent très bien ce que sont les pratiques de ce régime mortifère, non seulement contre son propre peuple, qu’il prend en otage, et qu’il pille sans vergogne, mais aussi contre les autres peuples de la région, dont il aide les despotes à les garder sous leur emprise.

    Les occidentaux, et tout particulièrement la France, savent, dans le détail, toute l’étendue de l’aide scélérate et criminelle apportée par le régime algérien à la famille Kadhafi. Les gros contrats que leur agite le régime algérien sous le nez, pour qu’ils détournent le regard, sera inscrit à leurs tablettes, le jour où les peuples se seront débarrassés de toute leur vermine. Nous leur demanderons pourquoi ils acceptaient de bombarder des troupes de Kadhafi, avec toutes les victimes collatérales que cela entraîne, sachant qu’elle le faisaient en vain, et que dans le même temps que durait leur action, le régime algérien faisait parvenir aux Kadhafi bien plus que ce qui avait été détruit par leurs bombardements.
    Et ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas, parce que nous savons qu’ils savent, et qu’ils ont toujours su.

    En tout état de cause, cette histoire de cargaison qui a été éventée, n’en est qu’une seule parmi des centaines, peut-être des milliers d’autres. L’approvisionnement des Kadhafi par le régime algérien n’a jamais cessé. Pas un seul jour. Non seulement en armes, mais aussi en mercenaires, en carburant, en véhicules militaires, en munitions, en argent, et même en psychotropes du viol et de l’assassinat. Les même pilules bleues qui étaient distribuées aux criminels sanguinaires que le DRS envoyait dans les campagnes commettre des carnages contre les populations. Les mêmes pilules bleues que « El Jenn » prenait lorsqu’il égorgeait ses victimes, où qu’ils les énucléait, un oeil après l’autre, à l’aide d’une fourchette. Les mêmes pilules bleues ont été fournies aux Kadhafi. C’est dire!

    D.Benchenouf
    http://www.facebook.com/note.php?saved&&note_id=10150244567161549




    0
  • t.montana
    23 juillet 2011 at 15 h 13 min - Reply

    Exactement le parrain , ils n’arrivent pas a comprendre que le compte a rebours a commence pour eux car ils sont d’une stupidite proverbiale et d’une idiotie legendaire , apres le renversement de Kaddafi les libyens sauront rendre la monnaie de la piece , c’est pas des pauvres gens comme les tunisiens ni les marocains , car sur cette terre c’est le fric qui parle et les libyens sont immensement riche , et ils peuvent financer une Alquaida « bis » qui opere directement au kleb des pins.




    0
  • Elforkan
    23 juillet 2011 at 16 h 50 min - Reply

    @ libre
    Si nos dirigeants étaient croyants en Dieu, ils doivent croire au verset suivant :
    وإن طائفتان من المؤمنين اقتتلوا فأصلحوا بينهما فإن بغت إحداهما على الأخرى فقاتلوا التي تبغي حتى تفيء إلى أمر الله فإن فاءت فأصلحوا بينهما بالعدل وأقسطوا إن الله يحب المقسطين
    Ils n’ont rien fait pour concilier les deux parties, en conséquence, ils ne sont pas croyants; nous le savons déjà, mais c’est bien d’avoir une confirmation…
    ..Disons alors qu’ils sont non croyants mais tout simplement démocrates (RADP!!!), alors ils doivent aider un peuple à se débarrasser d’un dictateur issu d’un coup d’état et l’aider à bâtir un état démocratique ..là encore, ils ne l’ont pas fait !!..ils ne sont ni croyants, ni démocrates !!qui sont-ils alors ??
    Ils sont de ce genre de démagogues corrompus et beaux discoureurs hypocrites:

    وَمِنَ النَّاسِ مَن يُعْجِبُكَ قَوْلُهُ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَيُشْهِدُ اللّهَ عَلَى مَا فِي قَلْبِهِ وَهُوَ أَلَدُّ الْخِصَامِ*وَإِذَا تَوَلَّى سَعَى فِي الأَرْضِ لِيُفْسِدَ فِيِهَا وَيُهْلِكَ الْحَرْثَ وَالنَّسْلَ وَاللّهُ لاَ يُحِبُّ الفَسَادَ

    « Il y a parmi les gens celui dont la parole sur la vie présente te plaît, et qui prend Allah à témoin de ce qu’il a dans le cœur, tandis que c’est le plus acharné disputeur*
    Dès qu’il tourne le dos, il parcourt la terre pour y semer le désordre et saccager culture et bétail. Et Allah n’aime pas le désordre!*

    Vous pouvez envoyer des cargaisons d’armes à Kadhafi….ils finiront entre les mains des révolutionnaires…!!!




    0
  • cortex
    23 juillet 2011 at 18 h 18 min - Reply

    Je ne comprend pas l’arabe mais j’apprécie le commentaire de DB.




    0
  • Rédaction LQA
    23 juillet 2011 at 18 h 57 min - Reply

    Prétendue cargaison d’armes en direction de Tripoli : l’Algérie dément « catégoriquement »

    El Watan le 23.07.11 | 14h30
    L’Algérie a « catégoriquement » démenti samedi l’information faisant état d’un transit d’une cargaison d’armes par le port de Djen Djen (Jijel, est d’Algérie) en direction de la Libye.

    Interrogé par l’APS sur la crédibilité de cette information rapportée par des médias, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a « catégoriquement » démenti ces « allégations ».

    « Le ministère des Affaires étrangères dément catégoriquement ces allégations », a déclaré la même source jointe par téléphone.

    Des médias ont fait état d’un prétendu bateau transportant des armes ayant transité par le port de Djen Djen en direction de Tripoli.




    0
  • W A H I D
    23 juillet 2011 at 19 h 27 min - Reply

    Ces régimes sont finis, « Fatalité » ils tomberont d’eux mêmes, je me demande que fait la France en Libye et l’Arabie saoudite au Yémen, le fruit était prêt a cueillir sans eux ou avec eux.

    Ces régimes sont des fruit secs, comme le raisin, s’il reste trop longtemps sur l’arbre, ils devient sec, il pourris et il finis par tombé de l’arbre, la dame nature régule ce rapport arbre fruitier versus fruit, surtout si l’arbre « le peuple » est secoué par des vents violents comme El niño, la niña,

    Ces vents sont de plus en plus violents surtout avec ce phénomène de réchauffement climatique, Hurrican Katrina, Hurrican Carolina, ne laissent rien sur leur passage.

    Alors soyez patient.

    Algeria connaîtra son « HURRICAN », elle fait partie, historiquement, géographiquement, politiquement, économiquement, culturellement, socialement de la zone a risque élevé « d’hurrican », c’est dame nature, Don Quichotte et Sancho Panza vont finir par se rendre compte. Ils jetteront l’éponge, ils tomberont comme un fruit sec et pourri de l’arbre qui les a poté des années, emporté par les vents violents comme Benali, Moubarek, Kaddafi, Saleh, Assad.

    L’arbre n’est pour rien, a peine s’il les portent et c’est le vent du changement qui va les emportés.

    C’est la fatalité qui veut.




    0
  • HAMMANA
    23 juillet 2011 at 21 h 43 min - Reply

    Le régime algérien ne coure aucun risque et il trouvera toujours la faille pour se tirer d’embarras.Si c’est de la violation des résolutions onusiennes qu’il s’agit,ce régime les a violées une première fois en envoyant ses milices combattre aux cotés de KADAFI;chose que les américains savent et pourtant ils n’ont pas bronché.Pire encore,certaines rumeurs disent que cela s’inscrit dans le cadre de la distribution des roles entre la DRS et la FRANCE qui ne veut pas apparaitre comme jouant double jeux.
    La seule menace qui pourrait le mettre en danger est un soulèvement populaire massif qui contraindrait l’occident à se démarquer des dictatures arabes.Les USA n’auraient jamais abandonné HOSNI Moubarak à son sort ni Zine El abidine si ce n’étaient ces millions d’ames qui ont investit brutalement les rues dans les deux pays pour briser l’alliance séculaire entre les tyrans et leurs maitres.
    Tant qu’un climat d’insécurité ne sera pas instauré par une révolution,la dictature militaire continuera à bénéficier du soutien des puissances occidentales qui ne craignant rien pour leurs intérets pourraient toujours voler au secours de leurs protégés.
    Les faits sont là:les USA n’ont exercé de pressions que sur les leaders des pays dont les peuples ont décidé d’en finir avec leur despotes(vénézuela-Iran-Tunisie et Egypte) afin de les obliger,après des décennies d’iniquité et d’oppression qu’elles meme cautionnaient, à se soumettre à la volonté populaire.
    Tandis que pour les pays qui se refusent à engager le changement,leur peuples peuvent continuer à réver en tablant sur une intervention militaire extérieure.le cas de l’Irak est singulier et a eu lieu par ce que Israel en a ainsi décidé.

    La marge de manoeuvres dont il bénéficie est illimitée et il pourra commettre toutes les bétises inimaginables jusqu’à ce que les algériens en décident autrement.




    0
  • hakimM
    23 juillet 2011 at 21 h 51 min - Reply

    J’espere que les libyens rebellés vont avoir l’argent, la foi, la volonté, la force, les stratèges pour libérer leur pays des assassins corrompus…..Algériens et vont nous libérer nous qui sommes sur les gradins a les applaudir, spectateurs et inexistants, mêmes pas capables de les soutenir et on laisse la place aux occidentaux.
    Certains generaux algériens sont capables d’aider Rumsfeld-Bush pour anéantir les irakiens les afghans en inventant le terrorisme.
    Alors anéantir les libyens voisins, menaçants par leur soif de démocratie et de liberté, c’est une affaire de routine.
    La liberté des libyens par les armes est une option qui fait énormément peur au régime mafieux algérien, il se sent maintenant entouré par la mort qui avance vers lui, régime de harkis et de DAF qui sent l’odeur de 1954 bis.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique