Édition du
21 July 2017

La mafia impose sa loi : le maire de Zeralda reste en prison.

La chambre d’accusation de Blida a statué hier
Le maire de Zéralda maintenu en détention
El Watan, 26 juillet 2011

La demande de mise en liberté provisoire formulée par les avocats de Mouhib Khatir a été rejetée hier après-midi d’hier par la chambre d’accusation de Blida.

«Mouhib Khatir est maintenu en mandat de dépôt, sa demande de mise en liberté provisoire a été rejetée, ce qui nous surprend énormément», a indiqué maître Faudil, son avocat. Une surprise et une déception partagée avec la famille du P/APC et plus d’une centaine de militants qui ont attendu des heures durant les délibérations près du tribunal de Blida, hier. Mouhib Khatir, élu indépendant à la tête de l’APC de Zéralda depuis 2007, a été arrêté le 6 juillet pour «tentative d’escroquerie, abus de pouvoir et diffamation». La chambre d’accusation de Blida a statué favorablement le 18 juillet à sa demande de mise en liberté provisoire pour l’affaire de diffamation qui l’opposait à Issad Lylia, gérante de l’hôtel Nour, en conflit avec le maire depuis des années. «A cette date, la chambre d’accusation avait jugé que Mouhib Khatir présentait toutes les conditions pour bénéficier d’une libération provisoire.

Aujourd’hui (hier, ndlr), elle a soutenu le contraire pour le maintenir en détention», a expliqué son avocat. Un verdict qui laisse perplexe. Cette affaire d’escroquerie et d’abus de pouvoir se rapporte à un litige commercial qui oppose Faïz Boucif, propriétaire d’un magasin de téléphones portables à Staouéli, à l’APC de Zéralda ; elle ne sera pas pour autant traitée dans le cadre d’un jugement commercial. «Mon client a déposé plainte pour surfacturation contre Faïz Boucif le 5 mai 2010 et c’est lui qui se retrouve sur le banc des accusés», s’exclame l’avocat, qui n’hésite pas à avouer que la justice elle-même a besoin qu’on lui rende justice. Cette affaire de portables non payés (ce que l’accusé conteste, étant donné qu’il n’a reçu aucun bon de livraison) cache mal la véritable origine de la tourmente de Mouhib Khatir : le centre des affaires de Zéralda. «Mon client est convaincu que toute cette cabale judiciaire injustifiée est ordonnée et ficelée par le réseau de mafieux qu’il a tenté de démanteler depuis son arrivée à la tête de l’APC», précise encore l’avocat. Mouhib Khatir a justement mené une rude bataille contre un réseau impliquant des élus et le procureur général de Blida, Mohamed Abdeli.

De l’avis de ses proches, «cette mascarade judiciaire» ne sert qu’à une seule chose : écarter Mouhib Khatir, qui gêne la mafia de Zéralda. «Nous ne baisserons pas les bras, de plus en plus de personnes se solidarisent avec nous et nous allons continuer à leur dire ces vérités qui font mal», souligne Sabrina Khatir, l’épouse du maire. De leur côté, les militants ont redoublé d’efforts, hier, pour organiser une plus grande mobilisation et exiger la libération de Mouhib Khatir. Ses avocats comptent formuler une autre demande de libération provisoire en attendant sa prochaine comparution, le 1er août, pour une autre affaire : Mouhib Khatir a également été poursuivi par la police pour outrage survenu lors de son arrestation. Ce que les proches n’hésitent pas à interpréter comme «un véritable acharnement judiciaire».

Fella Bouredji


Nombre de lectures : 2251
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • La mafia impose sa loi : le maire de Zeralda reste en prison.
    26 juillet 2011 at 15 h 22 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: impose, mafia, maire, prison, reste, ZÉRALDA […]




    0
  • fess
    26 juillet 2011 at 15 h 22 min - Reply

    one two three viva blad « miki »




    0
  • Alilou
    26 juillet 2011 at 21 h 48 min - Reply

    Je prie le bon DIEU qu’il vienne en aide a sa famille.

    Pour le reste, je n’ai absolument aucun commentaire, car les mots, desormé, ne suffisent plus, il est temps a mon avis de se mobiliser tous.

    Les gangs de rue, les rapts, les viols, la racailles, les ripoux, les detournements de tous genres, l’incompetence, la hoggra, les malversations, les projets qui n’aboutissent pas, le metro qui n’en fini plus, les trams qui sont en pannes avant meme l’inoguration, quoi? il n’y a rien de rejouissant en ALGERIE, j’ai l’impression que l’Algerie est une poubelle a m…..

    Meme l’etiopie attire la sympathie, en norvege il condamne le tueur pour crime contre l’humanité, chez nous ils juissent de tous les privileges ces criminels en costumes cravates et en Kepi et grades…

    Sincerement je ne sais pas ce qu’il faut pour nous faire bouger…a moins que nous soignons drogués, des camés de la hoggra et de r’kha…

    Avec le ramadan qui approche, on va encore se precipiter comme des chiens sur le marché aux fruits et legumes et sur les viandes d’anes importés d’INDE comme une horde d’hyennes affamées qui attendent que le maitre daigne leur jetter les miettes au peuples pour lui faire calmer l’estomac qui grogne…yakhi ghachi et yakhi bled.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique