Édition du
20 July 2017

Pascal Boniface, Les Intellectuels faussaires : le triomphe médiatique des experts en mensonges

Les « intellectuels faussaires » mitraillés par Pascal Boniface

In SaphirNews.com

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mardi 14 Juin 2011

 

Avec « Les intellectuels faussaires : le triomphe médiatique des experts en mensonge », Pascal Boniface signe l’un de ses plus brillants ouvrages. Y sont dressés, avec toute la rigueur scientifique qu’on connait du directeur de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), les portraits au vitriol de quelques « serial-menteurs. » Ce qui vaut à M. Boniface d’être davantage mis au banc de grands médias, qui n’hésitent pas à faire des « intellectuels faussaires » des stars selon l’auteur. Le public n’est cependant pas dupe de cette connivence : l’ouvrage serait classé parmi les meilleures ventes du moment.


« Les intellectuels faussaires : le triomphe médiatique des experts en mensonge » de Pascal Boniface.
Oui à la liberté d’expression mais pas à n’importe quel prix. Avec de solides arguments en main, Pascal Boniface convainc et dégomme les postures adoptés par les « faussaires » de l’information, déguisés sous les traits d’intellectuels et de chercheurs. Sous couvert de la défense de la « morale » dont ils se portent garants, ces hommes et ces femmes n’hésitent pas à déformer la vérité pour parvenir à leurs fins, à adopter des thèses qui sont dans l’air du temps et qui permettent de booster leurs carrières, voire à changer de discours dès lors qu’elles ne leur sont plus utiles.

De Caroline Fourest, « la serial-menteuse » à Frédéric Encel, « le professeur », en passant par Mohamed Sifaoui, « le pourfendeur utile de l’islamisme » et Philippe Val, « l’inquisiteur » à l’origine de la publication des caricatures du Prophète… Le directeur de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), qui manie avec brio l’art de l’ironie, n’hésite pas à nommer quelques « faussaires » et « mercenaires » – huit portraits sont dressés dans le livre – et à démontrer leur malhonnêteté intellectuelle.

Bernard-Henri Lévy, alias BHL, en prend sérieusement pour son grade et non pour rien. « Le seigneur et maître des faussaires », qui cumule les affaires Botul, est passé champion pour maîtriser le « terrorisme intellectuel » comme l’affirme M. Boniface dans son livre : « Plutôt que de prendre le risque d’être mis en difficulté dans un débat intellectuel, il sort le sabre laser de la morale (ou de l’antisémitisme, ajoute plus tard l’auteur) censé réduire à néant tout opposant. »


Le « fascislamisme », l’ennemi commun à la mode

Comme le démontre avec aisance M. Boniface, ces derniers n’ont aucun mal à jeter la suspicion sur l’islam et ses fidèles. Communistes hier, ce sont les musulmans qui sont devenus la menace du « monde libre » que représente le monde occidental dont Américains et Européens sont les leaders incontestés. La théorie du choc des civilisations de Samuel Huttington est ainsi valorisée par ces « faussaires. »

Dans cette configuration, Israël est devenu le rempart occidental contre un monde arabo-musulman arriéré. La défense de cet Etat – quant bien même sa politique est raciste – est devenu une obligation pour tous ceux qui défendent les libertés. Pour la plupart des « intellectuels » décrits par M. Boniface, leur soutien inconditionnel à Israël mais aussi au néo-conservatisme – un comble lorsqu’on se qualifie de « gauche » – est devenu une de leurs marques de fabrique.


Une justice à géographie et à géométrie variable

Si prompts à défendre les agissements d’Israël au nom de la lutte contre le « terrorisme palestinien », les « experts en mensonge » ferment les yeux quant aux injustices flagrantes que subissent les Palestiniens. L’humanisme qui les habitent pour défendre les victimes du Darfour ou du Tibet n’existe plus pour le Proche-Orient.

Champions dans la lutte contre l’antisémitisme – dont M. Boniface rappelle qu’elle est une cause juste -, ils restent silencieux face à la montée du racisme anti-arabe et anti-musulman et n’hésitent pas, au contraire, à faire peser de lourds amalgames sur les personnes issues de ces communautés en voulant brandir à tout-va la menace de l’intégrisme et de « l’islamo-fascisme. »


« Les intellectuels faussaires : le triomphe médiatique des experts en mensonge »

Les médias traditionnels en tort

Malgré leur manque flagrant d’objectivité, ces personnages sont des figures médiatiques de premier plan. Souvent invités à s’exprimer sur les plateaux télés et les colonnes des journaux, ils ne cessent de défendre leurs intérêts, au détriment de ceux du public, sans être empêchés, laissant peu ou pas de place à des chercheurs et des universitaires dignes de ce titre.

La faute des médias, dont l’auteur consacre un chapitre, est claire : les « faussaires » ne sont jamais inquiétés même lorsqu’ils sont pris en flagrant délit de mensonge selon le directeur de l’IRIS. Autant l’on comprend le peu d’empressement des journalistes des grandes chaînes à vouloir médiatiser le livre, par crainte sans doute de devoir pointer au Pôle emploi.

M. Boniface a fait face à 14 refus d’éditeurs avant que son manuscrit ne trouve preneur auprès des éditions Jean-Claude Gawsewitch. « Certains étant des éditeurs universitaires le trouvaient trop polémique, d’autres estimaient que je mettais en cause certains de leurs auteurs. Mais il y eut également le cas fréquent d’éditeurs me disant qu’ils avaient apprécié le livre (…) mais qu’ils ne pouvaient pas prendre le risque de le publier car ils ne voulaient pas se fâcher avec des gens puissants dans le milieu de l’édition et des médias », explique l’auteur. L’autocensure a très bien fonctionné.

Toutefois, le succès du livre ne se dément pas depuis sa sortie le 20 mai. A tous ceux qui souhaitent être éclairés et qui ne veulent plus être trompés, il ne leur reste plus qu’à leur conseiller de se ruer vers la librairie la plus proche pour se procurer « Les intellectuels faussaires ».


* Pascal Boniface, Les Intellectuels faussaires : le triomphe médiatique des experts en mensonges, Éditions Jean-Claude Gawsewitch, mai 2011, 247 pages, 18,90€.


Nombre de lectures : 19276
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Pascal Boniface, Les Intellectuels faussaires : le triomphe médiatique des experts en mensonges
    26 juillet 2011 at 19 h 39 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: Boniface, experts, faussaires, intellectuels, médiatique, mensonges, Pascal, Triomphe […]




    0
  • Salah-Eddine SIDHOUM
    26 juillet 2011 at 19 h 47 min - Reply

    A lire absolument. Mise à nu de ces « intellectuels » faussaires pour reprendre le Pr Boniface, nostalgiques de l’Algérie de Papa et de….Fafa. Ils furent d’ardents soutiens des sous-officiers « déserteurs » de l’armée coloniale et « amis intimes » de nos politicards de l’éradication durant les années de sang et de larmes. Mais comme le dit si bien le dicton polonais: le mensonge ne dure qu’un temps. Et les masques ont fini par tomber de part et d’autre de la Méditerranée. Chapeau bas, Mr le Pr Boniface pour votre honnêteté intellectuelle en ces temps d’imposture érigée en valeur civilisationnelle et…..démocratique.




    0
  • mannallah
    26 juillet 2011 at 23 h 16 min - Reply

    Sublime ! On a l’impression de lire ce que pense un opposant sincère en terre d’Algérie …Ce livre fera rempart sans nul doute à une fausse écriture de l’histoire contemporaine qu’écriront peut-être ces faussaires …MERCI




    0
  • lucide
    27 juillet 2011 at 14 h 36 min - Reply

    Merci Mr Boniface d’évoquer dans la liste des faussaires mohamed sifa(non), un usurpateur qui vient lacher son venin sur la cinq en dénigrant tout ce qui est arabe et musulman . ils est du coté des puissants , dans son livre copie coller de celui de son maitre benchicou , il fait l’éloge de son autre maitre la mer rouge le général médiène qui qualifie d’honnete et de sage, en bon démocrate il nous interdit de nous poser la question du( qui tue qui )en algérie.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique