Édition du
25 July 2017

Notre mal c’est le mensonge et la trahison.

 

Adel H.

Avons-nous besoin des classements internationaux pour constater que nos universités vont mal? Et ne connaissons-nous pas les raisons de cet état de fait?

Le système algérien – cette machine monstrueuse qui pervertit tout – fait en quelques années du plus doué des diplômés qui refuse obstinément de quitter son pays soit un beggar qui court du matin au soir derrière les miettes que les nouveaux « saigneurs » laissent tomber, soit un pauvre bougre dépressif qui n’est plus utile à rien. Voilà la terrible réalité que nous connaissons tous!

Un diplômé de haut niveau peut-il survivre dans notre pays s’il ne bénéficie pas de la protection des beggarine-assassins et s’il ne devient pas un harki du système? C’était vrai du temps de Boumédiène et du FLN «nationaliste». Ça l’est encore plus aujourd’hui dans l’État DRS-assassin/FLN-RND-HMS-khobzistes.

Un pays se construit étape par étape, comme une maison. La pyramide du savoir et des compétences ne peut pas être constituée par un sommet fait d’expertise et de compétences reposant sur du vide. Comment une université de haut niveau peut-elle pousser sur du fumier?

La rente a tout liquidé dans notre pays, car ceux qui ont eu la charge de la dépenser à bon escient l’ont gaspillée et pillée sans qu’aucun résultat palpable ne soit produit en 50 ans.

Jeune bachelier de 17 ans, à l’orée das années 70, j’avais décliné une offre de devenir boursier de l’État algérien pour préparer les concours d’accès aux grandes écoles en France, car je voulais vivre et travailler dans mon pays. J’ai donc fait une école d’ingénieurs algérienne et n’ai jamais cherché par la suite à poursuivre mes études plus loin que le niveau d’ingénieur. Eh bien, je peux vous assurer que pendant les 25 années d’exercice de mon métier dans des sociétés nationales, je ne me suis jamais senti sollicité au niveau de performance dont j’étais capable et cela est vrai pour la plupart des ingénieurs. Des collègues ont préparé des doctorats 3ème cycle et sont revenus après quelques années travailler dans la même société : ils ont continué à moisir sans être plus utiles qu’un simple technicien supérieur bien formé.

Le mal est profond et la gangrène a tout envahi. Notre mal c’est le mensonge et la trahison.

Le drame de notre pays c’est que ceux qui ont pris sa destinée en main à l’indépendance étaient dans leur grande majorité d’un niveau très bas. Mener une guerre d’indépendance est une chose, construire un pays avec une économie performante en est une autre. Et là, je rejoins l’avis de @jamil : la tâche était au-dessus des forces du peuple algérien de 62. Il aurait fallu s’orienter vers une politique de partenariat tous azimuths et non compter seulement sur nos propres forces – celles de l’État uniquement, de surcroît. La Malaisie, pays dont le profil ne diffère pas beaucoup de celui de l’Algérie, l’a fait. L’État malaisien envoyait chaque années des milliers de jeunes étudier dans les meilleurs universités occidentales, tout en travaillant patiemment et en partenariat avec les grandes entreprises étrangères au développement d’un tissu industriel consistent. Bien sûr, cet État est un État rentier et autoritaire, tout comme l’était celui de Boumédiène. Mais la Malaisie peut se targuer d’être aujourd’hui en bien meilleure position que l’Algérie, dans tous les domaines.

La grande différence, c’est que le premier Premier Ministre de la Malaisie, Tunku Abdul Rahmân, était un diplômé en droit et histoire de l’université de Cambridge.

Mâ yenfa3 ghîr essah…


Nombre de lectures : 2020
7 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Notre mal c’est le mensonge et la trahison.
    2 août 2011 at 21 h 12 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: c’est, mensonge, notre, trahison. […]




    0
  • A.L
    2 août 2011 at 22 h 08 min - Reply

    Tour à fait d’accord Adel.La seule chose qu’on a planifié pour ce pays ,c’est sa mort par destruction.Le résultat nous le vivons présentement.Tous les soit-disant efforts consentis à la formation de l’homme à une certaine période sont restés vains.Les jeunes cadres fraichement diplômés dont tu parles sont laissés dans des bureaux à moisir au lieu de les guider et les amener à faire exploser leur talent et instaurer une dynamique de travail qui permette le développement des initiatives.Devant ce vide les plus rusés ont usé de l’article 120,d’autres ont préféré changer d’air et tenter leur chance ailleurs.Les cadres dirigeants de l’époque ont laissé faire dans le but de ne pas perdre une certaine aura et l’école du FLN evec son principe du ‘planqué’ est passé par là.Jusqu’à présent ils sont là à toujours s’imposer malgré leur âge.Survint par la suite l’ère de la chasse aux sorcières pour mieux casser l’économie et préparer les années 2000 et l’accaparement de la rente.Combien de procès factices et de cadres emprisonnés.C’est le coup de grâce.
    Les incultes au pouvoir,les vachers aux commandes et le navire va au gré des vagues.On exporte en ferraille déclassée les équipements de nos complexes et on réunit toute une assemblée à deux chambres pour décider de l’importation des lots de friperie.Quelle performance!




    0
  • Alilou
    2 août 2011 at 22 h 16 min - Reply

    @Adel,

    Je ressens vraiment pour la premiere fois que votre verbe a changé, les epices du ramadan peut-etre continuer…merci

    Je voudrai connaitre les diplomes de nos ministres, gouverneurs, DG et autres ? de quelles ecoles ou universités ont-ils ete diplomés ?

    En 2007 j’etais a alger pour 3 semaines de vacances, j,adore toujours les cacahouettes a l’Algerienne avec un bon thé benaanaa frais, je m’en vais acheter 3 goblets de cacahoutes, je rentre chez ma mere, vue que je n’ai pas de chez moi dans mon propre pays, le soir je cirote mon thé avec ma soeur ainee, a ma grande surprise quand j’ai vus dans quel papier le jeune m’avais enroulés mes cacahouettes, des copies de son diplome d’ingenieure en genie civil.
    Le matin je cours parler avec lui juste pour confirmer ou infirmer a ma grande surprise c’etait vrais.

    Amicalement votre…depuis le thé je le fume




    0
  • talwit
    2 août 2011 at 23 h 01 min - Reply

    «Les grands esprits ont toujours rencontré une opposition farouche des esprits médiocres.»
    [ Albert Einstein ]
    qd des imbéciles ont les rènes d’un pays et qd ils ont la bénédiction de leurs maitres(la dst),rien ne pourra changer l’ordre établi.




    0
  • el-amel
    3 août 2011 at 12 h 52 min - Reply

    Iront-ils fêter le 20 août s’annonce festif, « Un festival où le sens du partage, de la tradition et de la culture sont mis en relief grâce à la contribution des différents partenaires et la variété d’activités proposées. Aigle Azur est présent durant tout le festival pour contribuer à cet échange culturel entre différentes générations venant du monde entier. »

    Ma idoum ghir essah, lakhbar idjibouh etwala!




    0
  • cherifi
    4 août 2011 at 2 h 34 min - Reply

    Salut, Les maux qui rongent la « société » Algerienne inspirent tous les Médecins,Psychologues,Psychiatres surtout,anthropologues et criminologues qui peuvent découvrir des tares et des vices,jusqu’a présent, inconnus de par le monde et écrire des millions de livres et de nouveaux dictionnaires qui étonneront le commun des lecteurs.Mensonge.quel est l’Algerien qui peut vivre sans cette « qualité » pour duper ses semblables et remplir ses poches.Trahison.Quel est, encore une fois,l’Algerien qui n’use pas de cette  » science » propre aux arabes et musulmans pour faire fortune et faire jalouser son entourage.Ces deux maux ne finissent pas de ravager notre « société » pour devenir une véritable culture de l’Algérien.Faut-il leur adjoindre la corruption,le chantage,le harcelement,les détournements,les vols,les agressions le faux et usage de faux,les crimes,la prostitution etc,pour se convaincre que notre pays n’a de « société » que le nom.
    Les causes de ces maux,ces tares,ces vices qui sont,malheureusement,devenus de grandes qualités pour la quasi-majorité des Algeriens (Dieu merci,il en reste une infime minorité digne)sont connus et tout le monde en est conscient.Il s’agit de l’école que dirigent des trabendistes sans aucun niveau,ou enseignent tous les exclus du système scolaires ou le produit médiocre de cette meme école.L’autre cause est la justice ou le système judiciaire qui ne condamne que les innocents.une troisième cause reste la mosquée qui a trouvé,en ces médiocres et incultes, matière à modeler et embrigader pour en faire des soldats de Dieu.Et enfin la cause principale est ce système bati par les analphabètes,pour se servir des richesses du pays,et faire sombrer le ghachi dans une grande ignorance afin de ne pas perturber la sinécure de nos gouvernants issus de l’illégitimité historique pour régner en maitre absolu sur tout ce qui bouge.50 ans de règne absolu est une période très longue qu’on ne peut pas effacer aussi facilement pour remplacer tous ces maux par de véritables qualités à savoir: citoyenneté,éducation,culture,égalité,respect,respect du culte et surtout honneteté,des qualités sur lesquelles insiste notre sain coran mais qui trouvent leurs applications loin,loin de nos frontières.




    0
  • halli
    8 août 2011 at 18 h 27 min - Reply

    Officiellement il y aurait un peu plus de 3 millions de Schizophrènes dans notre pays , soit quelque 10 °/° de la population totale . Officiellement ….

    Reellement il y a 33 Millions de dissimulateurs , d’opportunistes pour qui une miette de ce que les  » Saigneurs » lâcheraient par inadvertance suffirait à leur faire reviser leur critique de ce regime de Beggarines . Il faut definitivement arreter cette honteuse mascarade consistant a rejeter tout sur cette pourriture qui a pris ce pays en otage grâce ….a la Lâcheté de ceux qui se faisait la concurrence pour obtenir un logement a revendre et passer pour un « introduit » , un « affranchi » du systeme pensé par des VOYOUS INCULTES ET EXECUTE PAR DES « DIPLÔMÉS » .




    0
  • Congrès du Changement Démocratique