Édition du
28 July 2017

Algérie: Le régime n’a rien compris du tout…

par Djamaledine Benchenouf, samedi 6 août 2011

.
.
.

De partout, à nos frontières même, et plus loin encore, de partout où l’oppression et l’ignominie ont regné sans partage, le vent de la liberté s’est levé, portant avec lui les ferments de la vivivescence, qui feront refleurir les dignités éteintes.

Une saine colère a éclaté aux quatre vents, et les peuples se sont dressés, comme des géants, après s’être si longtemps courbés devant des nains.

Des hommes, des femmes, et même des enfants, ont offert leur vie, sur l’autel cruel de la libération, et leur sang bouillonnant s’est répandu généreusement sur leur terre aimée.

 

Mais toute cette formidable clameur, et ces souffrances héroïques, n’auront pas suffi à chasser les miasmes de la turpitude. Les despotes s’accrochent de toute la force qu’ils nous ont volée, avec celle là même de nos propres enfants, qu’ils ont embrigadés pour nous combattre, pour les dresser entre eux et nous, en les corrompant, après avoir acheté leur conscience.

Mais ils n’ont rien compris de cette formidable leçon d’histoire. Ils n’ont rien retenu du discours larmoyant de Benali, ni de ce qui est advenu à Salah, ni des atermoiements de Kadhafi, ni de la stupéfaction du pharaon Moubarak dans sa cage.

 

Ils n’ont rien compris, ou alors ils sont encore plus monstrueux que nous croyions, puisqu’ils continuent de planter leurs crocs dans la gorge de leur victime, parce qu’ils en ont un besoin irrépréssible, comme celui de la fouine enfermée dans un poulailler, qui ne parvient pas à refrenner son instinct de mort, et qui saigne tous les volatiles qui sont à sa portée, jusqu’à ce que le fermier, alerté par les cris de mort, surivenne enfin, et que d’un coup de fourche, il met fin à la vie du monstre.

 

Ils n’ont rien compris à ce qui va leur arriver inéluctablement, et plutôt que de partir tant qu’il est encore temps pour eux, et d’aller jouir au loin, du fruit honteux de leur rapine, qui comblerait plusieurs générations de leur engeance après eux, ils s’accrochent, et multiplient leurs sordides et monstrueuses vilenies.

 

En Algérie, c’est le branle-bas de combat depuis des mois maintenant. Corruption de masse, subversion au sein des populations, en tentant de les monter les unes contre les autres, encouragement du banditisme de proximité, pour instaurer un sentiment d’insécurité ambiant, mise en oeuvre d’émeutes circonscrites, ici et là, pour faire sortir le trop plein de colère, et empêcher un soulèvement général, partout dans le pays, et en même temps, attaque systématique contre les opposants les plus visibles, les plus actifs, pour tenter de les salir, de les discréditer. Et tant et tant de manoeuvres aussi ignobles que leurs concepteurs, et aussi lâches que leurs exécutants.

 

Voilà ce que sont les méthodes de ce régime qui n’a décidement rien compris à ce qui se passe, aux asiprations de notre peuple à la liberté, à la dignité et à la justice.

Ses méthodes restent inchangées, où la brutalité alterne avec la subversion et le mensonge.

Mais les voix qui s’expriment se font de plus en plus nombreuses, et elles s’expriment de plus en plus fort. Parmi d’innombrables autres qui murmurent et enflent. L’union des Algériens est en route.  Et c’est précisémment cela que le régime d’Alger veut empêcher. Il a peur que la peur se dissipe, et que la volonté de s’exprimer ne se répande.

 

Car il suffit de peu pour que la peur s’estompe, comme une bulle de savon qui éclate. Il suffit de peu pour que  le désir de dignité explose à tous les vents, et que de chaque poitrine monte le même cri de révolte.

 

C’est ainsi que les peuples de la région, qui se sont soulevés, ont chassé la peur de leur coeur, cette chose visqueuse et noire qui les opprimait.

Depuis, même la mort aux mille gueules que les régimes assassins lâchent sur ce qu’ils croeint être leurs esclaves, n’a pas plus d’effet.

Un courage presque forcené a succédé à la peur insidieuse. Plus rien n’arrêtera le train qui s’est ébranlé partout, et même en Algérie, jusqu’à ce qu’il siffle sa victoire finale en gare d’arrivée, une gare nommée LIBERTE.

Oui, même en Algérie, le train de la liberté s’est ébranlé en effet. Et il n’y a que ceux dont le coeur est scellé qui ne l’ont pas ressenti.

 

L’Algérie a frémi de tout son corps, et une conscience se lève à tous les horizons, comme une pleiade de soleils dansants.

 

Et c’est cela que les nervis de ce régime qui nous opprime n’ont pas compris. Ils ne changeront rien à notre volonté de nous libérer. Ni leurs méthodes sournoises, ni leurs menaces, ni leurs molosses qu’ils lancent contre nous. Parce que nous sommes des millions. C’est juste que nous ne nous sommes pas encore dressés de toute notre taille.

Mais c’est pour demain.

Nous allons nous lever, et marcher sur ceux qui précipitent toute notre nation vers le chaos. Nous serons bientôt comme un champ de blé qui ondoie. Bientôt.

Bien plus tôt qu’ils ne croient. Et ce n’est pas en piratant quelques espaces de liberté qu’ils réussiront à détourner le torrent de colère, qui bouillonne et qui bondit vers des terres trop longtemps asséchées. Ne l’entendent-ils pas qui rugit de mâle colère ?

Ne le voient-ils pas, le torrent vengeur, là-bas, à l’horizon, qui dévale la montagne, qui roule et qui charie les souches mortes, comme autant de brindilles ?

Il arrive ! Il arrive le fleuve du printemps et du renouveau, gros de promesses de crues, qui annoncent notre propre reviviscence, après tant de stérilité.

Et rien n’arrêtera le cours fracassant de l’histoire, que lorsqu’il se sera répandu dans la large vallée de paix qui l’accueillera, et où il s’apaisera. Après avoir exulté le fol enthousiasme d’un peuple qui aura enfin brisé les chaînes odieuses de l’oppression.

 

Que vienne l’heure de la délivrance et de la dignité !

 

D.B

 


Nombre de lectures : 1971
18 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • ali
    6 août 2011 at 18 h 17 min - Reply

    si ils ont compris que c’est la fin des haricots ,c’est nous pauvre peuple qui ont pas compris comment des algeriens peuvent faire du mal a d’autres algeriens.
    c’est nous qui n’avons pas compris que des decennies de mépris et de colonialisme et d’humiliation,d’autres bien de chez nous reproduisent les memes réfléxes que les colons jadis.
    c’est nous qui n’avons pas compris qui on est,pour en arriver la.
    et la preuve est en nous meme quelques fois ont a le sentiment de grosse colere contre ce peuple qui ne veut pas se soulever « meme si un jour ou l’autre sa va arriver »,et quelque fois c’est un sentiments de compassion qui nous traverse vis a vis de nos concitoyens.




    0
  • HOUARI
    6 août 2011 at 20 h 49 min - Reply

    Non, mon cher ami le regime a tout compris. Le regime en place comprend tout, ils sait ce qu’il veut, il l’a eue et il l’aura encore.
    Un regime c’est la maniere de gouverner et d’adminstrere un etat. Aristote definit trois types de regime ROYAUTÉ, ARISTOCRATIE et DEMOCRATIE et trois formes corrompues de ces regimes TYRANNIE, OLIGARCHIE et DEMAGOGIE, moi Houari j’ajouterais VOYOUCRATIE.
    les acteurs de ce regime Algerien viventt dans la meme societe que nous autres, ils recoivent les memes informations etrangere que nous autres pour ne pas dire mieux . ils sont au courant de tout ce que vit le simple citoyen comme malheur et comme bonheur.
    ILs nous connaissent parfaitement.
    D’apres vous qui sont ces gens au pouvoir en Algerie ???????, d’ou viennet-ils ???????????????? de la planete mars ?????? vous me direz NON, et ce sont des Algeriens comme vous et moi. Ils parlent comme vous et moi, en Arabe, en Kabyle, en Chaoui, en Mozabite, en Francis…etc, en plus ils se disent musulmans comme nous autres.
    Ce regime a ete concu par des gens qui sont nos freres, nos soeurs, nos cousines, nos cousins nos voisins et nos voisines. Nous ne sommes pas plus intelligents ou plus malins pour mieux comprendre qu’eux, ils ont tout compris, et ils sont au courant de tout.
    Parcontre ce que le regime n’a pas compris c’est l’immaturité, la lethargie, l’apathie et l’hypocrisie de la majorité des citoyens qui forme ce peuple Algerien.
    L’Algerien et l’Algerienne se plaignent, mais n’agissent pas.
    L’Algerien et l’Algerienne denoncent la corruption, mais ils mangent tous dans la meme marmitte que celle du regime.
    l’Algerien et l’Algerienne veulent le beurre et l’argent du beurre.
    Le regime a tout compris, il connait par coeur le peuple Algerien et il sait comment l’endormir .
    Ce qu’il faut surtout pour l’oppression des peuples assistés, c’est la comprehension de ces peuples. Les regimes nous savons ce que sait, c’est des choses qui passent, mais les peuples ne passent pas.
    Le regime Algerien c’est comme celui de l’ex union sovietique, en relaité celui de l’etat sans le peuple. En fin en regime de tyrannie, un mot est un acte.
    Que l’Algerien et l’Algerienne se secouent, cessent de trop parler pour ne rien dire et reflechissent a ce qu’ils veulent.




    0
  • djaafar
    6 août 2011 at 21 h 44 min - Reply

    ont ne peut pas vivre sans berger ,il nous faut un berger,dans toute notre histoire ont a eu que des bergers,des bergers grec,des bergers romain,phénicien…peut-etre qu’ont est arriver à un moment de notre histoire ou il nous faut un berger !!!!allah ou alem.




    0
  • balak89
    6 août 2011 at 22 h 45 min - Reply

    Pour comprendre il faut etre doté d’ un cerveau , je doute fort que nos gouvernants en possède.Tout pouvoir sans controle rends fou.




    0
  • clandestin
    6 août 2011 at 23 h 54 min - Reply

    Plus simplement , le « systeme » de ce regime n ‘a rien compris à la guerre d Algerie …et quand on ne comprends rien , on est un bourricot , on va au coin et on porte le bonnet d’ane ..hadi hiya lahkaya .d’ailleurs c’est pour ca qu’à cause des bourricots , on est les derniers de la classe dans tous les classements mondiaux que le LCA nous affiche a chaque fois qu il ya une competition ..meme la saleté on est les derniers de la classe: Alger la blanche derniere ex equo avec calcuta ! ya 3adjaba !




    0
  • Djahida
    7 août 2011 at 1 h 15 min - Reply

    L’algérien n’est pas le fils de la Volga s’insinuant , à toutes saisons, tranquillement le long des plaines russes
    L’algérien n’est pas le fils du Danube traversant tranquillement 4 capitales européennes TOUTE L’ANNEE, et se jetant sereinement dans la Mer Noire
    L’Algérien n’est pas le fils de la Tamise arborant TOUTE L ANNEE ses flots grisâtres
    L’Algérien n’est pas le fils du Nil majestueux et éternel
    L’algérien n’est pas le fils du Yang tsé kiang qui traverse TOUTE L ANNEE , avec des hauts et des bas le cœur de la Chine
    L’Algérien est le fils des oueds imprévisibles et intermittents qui , réveillés emportent TOUT sur leur passage , endormis se laissent piétiner par qui veut. Aucune compétence météo n’est capable de savoir quand un oued algérien va se mettre en furie. C’est la botte secrète de cette noble terre.




    0
  • Alilou
    7 août 2011 at 1 h 34 min - Reply

    Je vais encore une fois de plus enfoncer mon clou.

    Ce regime est le plus smart ever….il a tout compris…il a surtout compris que l’algerien est un rkhiss il se laisse facilement corrompre…

    Il ne depend que de nous de le chasser et pourtant on est encore la a ramasser les miettes qu’il nous jette….il a compris que nous sommes des tres faibles, des moins que rien…nous sommes des alge…rien.

    On prefere ramasser la bouffe dans les poubelles que d’aller se revolter contre le systeme….pour ma part le systeme a encore de beaux jours devant lui, il ne s’inquiete de rien tant que nous avons nor NIF dans la poubelle….




    0
  • Djahida
    7 août 2011 at 1 h 47 min - Reply

    L’algérien n’est pas le fils de la Volga s’insinuant , à toutes saisons, tranquillement le long des plaines russes
    L’algérien n’est pas le fils du Danube traversant tranquillement 4 capitales européennes TOUTE L’ANNEE, et se jetant sereinement dans la Mer Noire
    L’Algérien n’est pas le fils de la Tamise arborant TOUTE L ANNEE ses flots grisâtres
    L’Algérien n’est pas le fils du Nil majestueux et éternel
    L’algérien n’est pas le fils du Yang tsé kiang qui traverse TOUTE L ANNEE , avec des hauts et des bas le cœur de la Chine
    L’Algérien est le fils des oueds imprévisibles et intermittents qui , réveillés emportent TOUT sur leurs passages , endormis se laissent piétiner par qui veut. Aucune compétence météo n’est capable de savoir quand un oued algérien va se mettre en furie. C’est la botte secrète de cette noble terre.




    0
  • Andalousya
    7 août 2011 at 13 h 52 min - Reply

    @ HOUARI

    Houari vous avez tout dit , bravo pour votre commentaire il est à lire absolument avec attention pour celles et ceux qui veulent comprendre la réalite Algérienne, gouvernants et gouvernés.
    je vous cite
    « Par contre ce que le regime n’a pas compris c’est l’immaturité, la lethargie, l’apathie et l’hypocrisie de la majorité des citoyens qui forme ce peuple Algerien.
    L’Algerien et l’Algerienne se plaignent, mais n’agissent pas.
    L’Algerien et l’Algerienne denoncent la corruption, mais ils mangent tous dans la meme marmitte que celle du regime.
    l’Algerien et l’Algerienne veulent le beurre et l’argent du beurre.Le regime a tout compris, il connait par coeur le peuple Algerien et il sait comment l’endormir » .
    wa essalam aleykoum




    0
  • cortex
    7 août 2011 at 20 h 29 min - Reply

    @DB
    il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir la vérité.Le despote n’a de pouvoir que si son peuple reste statique et à sa merci.Un savant a dit,malheurs à qui la science n’a pu corrigé.Les Algériens savent mais se complaisent dans la médiocrité.
    Pire encore, beaucoup de nos citoyens sont atteint du syndrome de Stockholm puisqu’ils scandent les louanges de LEURS présidents illégitimes et n’ont même pas d’eau de qualité pour se laver tout les jours…..
    Pays pathétique.




    0
  • abd el allah el muslim
    7 août 2011 at 21 h 57 min - Reply

    @DB
    ET VOUS CROYER SINCERMENT QUE LES CRIMINELS DE FRANCE LAISSERONS FAIRE SES ETRE NAIF MON TRES CHER FRÉRE DB AVEC TOUT LE RESPECT QUE J’AI POUR VOUS VOTRE INTELIGENCE ET VOTRE ENGAGEMENT.N’OUBLIONS PAS QUE NOTRE TRES CHER PAYS A PERDU SON INDÉPENDANCE VOILA BIEN LONGTEMP IL FAUT A NOUVEAU Q’UNE NOUVEL GÉNÉRATION D’INDÉPENTISTE SINCERES REPRÈNNE LE COMBAT PARCE QUE NOUS PARLONT BIEN D’UNE GUERRE D’INDÉPENDANCE ALLAHI RHAME CHOUHAIDAS OU SALAMOUA LIKOUM.




    0
  • Ammisaid
    8 août 2011 at 4 h 14 min - Reply

     Nous savons et vous savez que nous savons !

    Naïfs que nous sommes de croire
    De croire encore et encore
    Les promesses des menteurs
    Et la générosité des avares

    Naïfs que nous sommes de croire
    Qu’il suffit de voter au mois des fleurs
    Pour un roi qui fait des beaux discours
    Pour que tout devienne lumineux et clair

    Naïfs que nous sommes de croire
    De continuer à croire et à croire
    Qu’un renard rusé et affamé
    Puisque garder gentillement la basse cours
    Sans manger ses poules à la chair tendre, mes frères !

    Naïfs que nous sommes de croire
    Que ceux qui ont falsifié notre histoire
    ET, que ceux qui n’avaient pas fait la guerre
    De peur de mourir pour la liberté en martyrs
    Puis un jour aimer notre pays d’un amour sincère 

    Naïfs que nous sommes encore
    Pour avoir laisser, seul, dehors
    Un troupeau d’agneaux sans chien, ni pasteur
    Alors que les loups rodent aux alentours

    Naïfs que nous sommes encore
    De reprendre foi et espoir
    En entendant ces discours qui dégagent une mauvaise odeur
    Car, ils ne sont pas issus d’un coeur pur
    Car, ils ne regrettent pas tous ces jeunes morts
    Sous le feu nourri de ceux qui sont sensés êtres nos protecteurs

    Naïfs que nous sommes tous les jours
    D’avoir offert à l’avidité des voleurs
    La clef de nos richesses et de nos coffres forts
    En étant persuadé qu’ils allaient fructifier notre trésor

    Naïfs que sommes du matin au soir
    Pour avoir accepter que nos petits chers
    Aillent acquérir la science et le savoir
    Dans ces écoles qui les manipulent et qui les ignorent

    Naïfs que nous sommes du crépuscule à l’aurore
    Pour avoir voulu continuer à élire
    Des producteurs de la pauvreté et de la misère
    Des promoteurs de l’insécurité et de la terreur
    Des instigateurs des fitnas, de la violence et des guerres
    Les professionnels des assassinats, de la menace et de la torture
    Les destructeurs de notre identité, de notre unité et de nos valeurs

    …………………………………………………………..

    Naïfs que nous sommes encore
    De croire que la liberté n’est pas nécessaire
    Pour sortir de l’obscurité vers la lumière
    Pour savoir, nettement, qui raison et qui a tort
    Pour changer nos mauvaises habitudes et corriger nos erreurs
    Et, pour construire un état juste, solidaire, paisible et prospère




    0
  • aurélien
    8 août 2011 at 14 h 34 min - Reply

    Nous nous sommes tus comme des lâches, à ce jour, lorsque femmes, enfants, vieillards, jeunes et adultes ont été massacrés à Raïs, Bentalha, Benimessous, Mascara, Médea…, Lorsque parmi les meilleurs de cette Algérie algérienne Djaout, Mekbel, ,Matoub, des journalistes, des écrivains, des médecins et des hommes et des femmes ont été liquidés par le terrorisme pédagogique….
    Alors tout est permis pour eux, car la vie d’un Algérien et d’une Algérienne ne valent pas mieux que leur conteneur de l’import import…




    0
  • Ali Menter
    8 août 2011 at 16 h 14 min - Reply

    Le vrai problème de l’Algérie c’est son président à vie non élu Toufik Mediene qui régente tout depuis 20 ans…Sa longévité ne peut s’expliquer que par des fils »externes » dont il est la marionnette.Pour durer à la tête du pouvoir, ce qui est son seul moteur, il est prêt à toutes les compromissions avec ses pairs (fouettard!)de la CIA, DGSE, Mossad et autre.Il mettrait l’Algérie à feux et à sang pour un surcroît de pouvoir…Peut être que le premier Novembre du cinquantenaire de la Révolution signera sa fin lui qui a mitraillé dans le dos,ou n’a pas protégé ce qui revient au même, l’un des pères de la Révolution pour déchaîner les foudres du diables dont il est sur notre patrie.Bilan rapide: un président mitraillé dans le dos , 200 000 morts, un service avec un taux de transfuges unique au monde et il reste à sa tête avec un record de 20 ans de débâcle! A ce stade ce n’est plus de la haute trahison ça relève du diable à qui il a du a vendre son âme tôt pour une carrière aussi bien rempli de sang…De la troika d’enfer Belkheir et ses deux enfants chéries Smain et Toufik, il est le dernier et le pire! Faut-il le dissoudre avec son DRS et jeter tout ça aux égouts de l’histoire pour une aube nouvelle? oui.




    0
  • letonnerre
    9 août 2011 at 7 h 28 min - Reply

    Salam aleykoum

    Si si, le pouvoir a bien compris. Aussi longtemps que le petrole et le gaz (les richesses) coulent chez nous, il s´accrochera au pouvoir et ne cedera pas d´un seul pas. Ces richesses font notre malheur mais le bonheur des voyous qui nous gouvernent.
    Allons nous attendre encore longtemps?
    Attendre que les richesses s´epuisent pour agir?




    0
  • mourad
    10 août 2011 at 9 h 53 min - Reply

    bjr a tous
    ce que je peux sur ce pouvoir c’est que il a tout compris et aussi il a reussi a creer du regionalisme lui c un kabyle l’autre c un orannais ainsi il a trouver son compte ds le petrole alors il faut agir comme il faut sinon il faut subir les consequence




    0
  • HOUARI
    11 août 2011 at 18 h 17 min - Reply

    @ Andalousya, je vous remercie pour les compliments. Ce qui me rassure a travers votre commentaire c’est qu’El hamdoulillah il ya des Algeriens et des Algeriennes bien que minoritaire ont le sens de l’analyse et l’esprit de synthese. Bref.

    Pour ce qui est de ceux et de celles qui pensent que le probleme de l’Algerie est une affaire de president pour les uns et de berger pour les autres. A ces gens je leurs dirais que vous vous trompez.
    Car le pouvoir n’est pas FORCEMENT entre les mains d’un president comme c’est le cas de l’Algerie et de la majorité des pays du maghreb a l’exception de la monarchie marocaine, mais il appartient a l’armée et elle seule decide du choix du dit president pour que lui ensuite donne naissance a un regime autrement dit a un systeme politique dirigé par une equipe de son chois. A ce moment la s’exerce ce qu’on appelle l’abus du pouvoir OU REGIME MILITAIRE.
    Par contre dans les pays developpé, le pouvoir est choisi democratiquement par le PEUPLE et pour le PEUPLE. Ce peuple choisit son president et ce dernier a son tour choisit son equipe pour en fin creer un systeme politique ou un REGIME DEMOCRATIQUE.
    Contrairement a ces pays developpé nos presidents (dominé) dirigent une equipe (executive) comme lui meme est dirigé par une equipe (dominante) qui detient le pouvoir a s’avoir le pouvoir MILITAIRE ou regime DICTATORIAL.
    Donc SVP, ne melangez pas les patates avec les pommes. En Algerie il n’est pas une question de noms, de president ou d’hommes mais de systeme qu’il faut eradiquer. Seul le peuple et seulement lui detient la force et la puissance necessire pour deloger ce systeme de sa place.




    0
  • zine
    26 août 2011 at 19 h 15 min - Reply

    lisez les livres de ferhat abass vous trouvez les conflits et la rèalitè de l’algèrie et aussi les solutions.
    – autopsie d’une guèrre
    – independance confisquè
    dommage une tèl personnalitè est ignorè par la majoritè du peuple algèrien.
    le passè est le futur du prèsent…proverbe italien.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique