Édition du
26 July 2017

Pourquoi ce silence assourdissant dans l’affaire Mouhib Khatir?

IL REFUSE DE RÉPONDRE AU JUGE
Le maire de Zéralda réclame une commission d’enquête
L’Expression, 06 Aout 2011

Mouhib restera en prison le temps que la raison l’emporte sur la passion.

Présenté mardi dans une chaleur torride «cassée» par une humidité agaçante propre à Hadjout, Khatir Mouhib, le maire de Zéralda, inculpé pour escroquerie, diffamation et outrage à fonctionnaires de police dans l’exercice de leur fonction, a catégoriquement refusé de répondre à la juge d’instruction et au procureur, les priant de ne pas lui en vouloir, car avait-il articulé: «J’ai beaucoup de respect pour vous, mais vous êtes tous dépassés. Mon affaires n’a rien de judiciaire.»
Il est vrai qu’il est poursuivi par un commerçant de Bou Ismaïl pour escroquerie (pour 20 micros portables) pour diffamation à l’encontre de Lilia Issaâd, la gérante de l’hôtel Ennour du Centre des affaires et outrage à fonctionnaires de police qu’il a accusés de l’avoir kidnappé, balancé dans le coffre d’une voiture banalisée et malmené.
Evidemment, la juge d’instruction a battu des cils et le procureur a sué depuis sa calvitie précoce, estimant que le maire venait de traverser le mur du son… tout le monde commence à voir un peu plus clair dans cette affaire… Jouant à fond le pourrissement, le premier magistrat de la commune de Zéralda et le maire des maires d’Algérie aurait déclaré à la magistrate qu’il se trouvait dans l’impossibilité d’aider la justice: «Tout comme le ministère, vous êtes, Madame la présidente, dépassée par ce dossier. Mon affaire m’a poussé à réclamer une commission d’enquête de la présidence de la République», aurait encore ajouté le détenu en grève de la faim, malgré le Ramadhan avant d’asséner que son dossier est politique.
«Mes problèmes sont nés depuis le jour où j’ai adressé un rapport détaillé à M.le président de la République sur la désastreuse situation de la commune et du Centre des affaires, source de toutes les plaies.
Alors, j’ai décidé de ne plus parler sauf devant les membres d’une commission d’enquête». Aussi, le tournant de ce feuilleton a eu lieu ce week-end.
En attendant, Mouhib restera en prison le temps que la raison l’emporte sur la passion, car il est clair que l’on ne jette pas en prison un maire pour vingt portables!




Nombre de lectures : 1999
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • belka
    6 août 2011 at 22 h 23 min - Reply

    a@TRB c facile de s exprimer derriere un pc et de dire a un homme de demontré c principes alors qu il est broyé par l omerta et la prison un peu de decence monsieur.




    0
  • Mohamed Nassim
    7 août 2011 at 4 h 15 min - Reply

    Il a ose toucher aux interets de la mafia militaro-politico-financiere qui a mis main basse sur les resources du pays et on le juge pour ca uniquement. Rabi yehafthu parceque cette mafia n’a aucun scrupule envers tous les Algeriens qui refusent de graviter autour d’elle.




    0
  • halli
    7 août 2011 at 16 h 44 min - Reply

    Cet Homme Debout a adressé un Rapport à sa Megalomanie Serenissime et accessoirement President illegitime des « ghachis » ( selon lui ) que nous sommes !! Or je viens d’apprendre qu’un certain Mohamed Meguedem ex obscure agent ( à la Sogedia de l’epoque …l’Huile sert aussi a graisser ) ) et subitement après ex « protocole  » du ministre de l’interieur de l’epoque ( Abdelghani Ahmed Ben ahmed )et subitement apres Directeur de l’ Information à la ^presidence de Chadli …est actuellement Chargé de Mission aupres sa Megalomanie serenissime . Quand on sait les Liens de ce nauseabond personnage avec Fafa , son passé et celui de ses proches à Bordj bouariridj , ses « exploits » dans le » monde » de cette Lilya issad ( pour ses maitres successifs , pour bien les faire tenir par Fafa )je doute fort qu’il y ait un quelconque sursaut de Dignité du Coté de la Presidence . Seul le soutien des Hommes de Zeralda et du Pays fera reculer cette pourriture .




    0
  • abon
    7 août 2011 at 23 h 11 min - Reply

    S’il existe un collectif d’homme de droit dans ce pays, c’est l’occasion de se faire connaitre ; s’il existe un organisme des droit de l’humain dans ce pays, c’est le moment de se faire connaitre ; s’il existe des mouvements associatifs pour la justice et le progrès, c’est le moment de se faire connaitre ; s’il existe des épris de justice de tout bord, c’est le moment de se manifester, car entre l’honorable lutte que mène ce Monsieur tout comme celle du bois des pins à Hydra, le moment n’est pas de philosopher sur son cas mais il aurait besoin de tous les soutiens et de beaucoup de soutiens ; en attendant il est seul (avec son épouse ) contre tous (hacha ceux et celles qui essayent de l’aider) mais il s’agit de réunir un maximum d’hommes et de femmes si nous voulons voir un jour le bout du tunnel. S’il existe des élus du peuple dans ce pays c’est aussi l’occasion de se faire entendre. Puisse Dieux l’aider en ce mois de piété, faire connaitre la vérité et triompher la justice.




    0
  • Mohamed
    8 août 2011 at 1 h 51 min - Reply

    Ce maire represente l’exception en Algerie. Il aurait pu jouer le jeu et se taire et faire comme les autres. Malheureuseument, dans notre pays, il n’ y a pas de justice et il en aurau jamais tant que ce systeme continue a acheter la paix sociale et que l’Algerien a du pain sur la table. La vraie question est que ce que ca va prendre pour faire ecarter ce systeme? ne soyons pas dupes. La Lybie et la Syrie sont la pour nous le rappeller tout les jours. Il n’y a aucune raison, pas une seule pour que la situation en Algerie change. Si les algeriens decident de bouger et la est toute la question, l’Algerien connait deja son sort. Notre peuple sera meurtrit. La violence qui en decoulera sera marquer dans l’histoire et au top des plus grand crimes humains. Des victimes comme ce maire vont etre reduit au silence total. Personne mais alors personne n’osera defier ce regime car la moitie du peuple est acheter et l’autre moitie est petrifier de peur et a l’image de ce qui ce passe en Syrie. Les pourris du systeme executeraient leur propres parents s’ils se mettent dans le chemin. Nous sommes dans un status quo qui ne risque pas de craquer tant que le baril de petrole est la ou il est. La meilleure des situations serait que ce maudit petrole baisse de valeure (~$10/barril), et la la musique commencera…




    0
  • Congrès du Changement Démocratique