Édition du
24 July 2017

Communiqué du Comité Liberté et Justice :HALTE A LA HOGRA

Rassemblement le samedi 20 août 2011 à 12h devant le Consulat d’Algérie à Paris (Métro Argentine)

 

Pendant que des citoyens algériens bravent courageusement l’impunité et la corruption du système en place en disant non au projet d’un parking devant remplacer le bois des pins de Hydra.

 

Alors que les inculpations à motifs politiques se multiplient contre le maire de Zéralda, Mouhib Katir, poursuivit et emprisonné pour avoir dit non au principe de la corruption.

 

Alors  que le gouvernement joue avec l’histoire et la mémoire collective, bafoue le respect dû aux morts (Allah y rahmouhom), menace en toute immunité des femmes, des hommes, le Collectif des Familles de Disparus résiste au menaces et à la corruption en exigeant la vérité sur leur disparus : fils, père, frère, oncle.

 

Alors que les pétrodollars servent à acheter la paix sociale et permettent aux généraux de mener une vie luxueuse, le Collectif des chômeurs fait face à une répression permanente en essayant de faire valoir ses droits imprescriptibles à la dignité.

 

Alors que dans chaque journal algérien un censeur à la solde du régime veille, une chaine de télévision, Al Asr, a été censuré dès sa première émission pour l’empêcher de donner la parole aux algériens, trop longtemps confisquée.

 

Les citoyens algériens ont le droit de vivre en sécurité, dans un état de droit et de justice, et non dans une Algérie à la solde et à la merci de corrompus qui vendent leurs pays à l’étranger, utilisant la violence et la corruption pour conserver le droit de s’enrichir au dépend de la dignité du peuple algérien.

 

Alors que la répression sous toute ses formes, violence, arrestations arbitraires, mensonges, manipulation, sont le quotidien de la majorité des algériens…

 

Il est temps de dire HALTE à la Hogra, et se mobiliser pour mettre fin au danger que court tout algérien qui se  bat pour la dignité et pour faire évoluer sa société vers un avenir digne.

 

Nous, Comité liberté et justice, réunis pour une lutte commune, dénonçons l’injustice,  l’impunité, le mépris, la censure, la violence, la répression dont est victime le peuple Algérien depuis son indépendance.

Nous appelons à un rassemblement le samedi 20 août 2011 à 12h devant le Consulat d’Algérie à Paris

 

Nous demandons :

 

– Un Etat de droit : vérité et Justice

– Fin de l’arbitraire

– Fin de la censure

-Démocratie réelle

-Dissolution de la police politique


Nombre de lectures : 1577
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • S.S
    16 août 2011 at 3 h 41 min - Reply

    ou va l’ALGÉRIE .. la facture des importations dépasse les 43 milliards de dollars..UNIQUEMENT DE JANVIER A AOÛT 2011 !!!!
    GOUVERNEMENT, PRÉSIDENT, DÉCIDEUR, L’ARMÉE, DRS, ECT TOUS ENSEMBLE ONT ÉCHOUÉ…PERDU…IL FAUT LES CHASSER, IL FAUT LES METTRE DEHORS, ILS SONT DES NULS, DES INCAPABLE…SINON DANS PEU D’ANNÉES DAME FAMINES VEILLERA SUR NOUS, ACCOMPAGNÉ DU TERRORISME…CE SERA LA FIN DE L’ALGÉRIE.




    0
  • aurélien
    16 août 2011 at 13 h 36 min - Reply

    Le 20 août nous serons à vos côtés.
    LES CONSULATS d’algérie,france,espagne,belgique,allemagne.. sont,non au service de la population algérienne à l’étranger,mais entre les mains DU DRS,services secrets de repression du peuple algérien,et de son gouvernement informel du champion ,toute catégorie,de la gouvernance par la corruption , bouteflika et de son clan,revendiqué ,maffieusement,par L’APPELLATION « CLAN PRESIDENTIEL » par son larbin d’ex sinsitre du pétrole algérien ,dont lui et une partie de ses « parrains,coquins et copains »,se sont servis ,à satiété,de la rente des hydrocarbures.
    les ambassades et autres officines diplomatiques ,ne sont ,hélas,que le refuge des larbins du systéme maffieux algérien,qui de l’ambassadeur,du consul,en passant par les vices consuls…ne sont placés ,là, que pour servir et pérpétuer le systéme informel algérien qui pérdure grâce à la répression des services secrets de l’armée,SM ET DRS ACTUEL,dont les relais d’ hommes et de femmes en algérie et à l’étranger (ambassades,consulats…)sont les chiens de garde .

    La libérté est en marche ,en algérie,rien ne l’arrêtera!
    A bois des pins,la population réprimée dans sa chair et privée de ses droits,comme dans le reste du pays est entrain de DIRE LES CHOSES,DE LES FAIRE PASSER,DE BOUCHE A OREILLE…DE PROPAGER ces mots qui tiennent en une phrase: » ON AURAIT CRU VOIR DES PARAS FRANCAIS en voyant les policiers algériens réprimer dans le sang et le déshonneur ,les habitants de bois des pins…..

    Les martyrs tombés au champs d’honneur ,durant la guerre de libération, des monts des Babors, de ces martyrs des plaines et piemonts de la Mitidja, du Djurdjura, de Ghazaouet à Annaba,d’alger à tamanrasset et du moindrerecoin de l’algérie.. jusqu’à ces martyrs, avec le p’tit Omar,des 5 rue d’Abderrames..SONT ILS MORTS POUR QUE ces ambassades et consulats soient entre les mains de larbins de ce pouvoir informel d’alger?




    0
  • Ali Menter
    16 août 2011 at 15 h 40 min - Reply

    L’affaire du bois des pins est symptomatique d’une réaction « pédagogique » de la Mafia-politico financière qui contestent aux citoyens la moindre velléité sur l’espace publique ou même prive! L’Algérie leur appartient tel est le message et ils ont voté il y a quelques jours assez discrètement par un communiqué qui n’a pas soulevé beaucoup de commentaires « les pouvoir spéciaux » à l’Armée qui chapeaute dorénavant toue la lutte contre la subversion.Toufik et sa clique ont manoeuvré pour un surcroît de pouvoir sous prétexte de lutte contre la subversion, terme très vague, ce qui explique l’arrestation de Khatir par la brigade anti-terriste au mépris de toute légalité procédurière…Derrière ces pleins pouvoir à l’ANP le DRS est tapi et met en place les mécanismes du gestion par dérive et bavure voire même vise-il en organiser un embrasement généralisé s’il se sent en danger dans ses privilèges.Il est urgent de le dissoudre avant et de réorganiser entièrement les services de sécurité de l’Etat pour passer de la police politique répressive, criminogène, à un véritable service de renseignement et non de terreur, contrôlé par une commission sénatorial ou autre ..Toufik a le pouvoir absolu ne rend compte à personne au niveau local de ses actes…Selon Nacer Boudiaf, il refusait catégoriquement de rendre compte à son père Mohamed Boudiaf et c’est la peut être le vrai motif de son assassinat: un nabot qui veut avoir main mise sur un Géant… Toufik se considère quelque part comme Dieu sur terre au niveau local ne devant rendre des comptes qu’à ceux qui l’ont placé et le soutienne: Mossad, Cia etc.Pour lui, tous les présidents doivent se mettre à sa botte puisque c’est lui qui les place…Et son système fonctionne comme ça avec des vassaux territoriaux qui ont main mise absolu sur des petits beylik.Melzi du club des pins et l’exemple le plus parlant à ce propos… Toufik assure l’impunité par allégeance et il a tissé une toile mortelle sur tout un pays…Un bon coup de balais, de chiffon voire un nettoyage par le vide est urgentissime…




    0
  • MINA
    19 août 2011 at 11 h 49 min - Reply

    les gens doivent savoir que les habitants de la cite bois des pins vivent toujours L’ETAT DE SIÈGE les policiers sont postés sur les terrasses dans les cages des immeubles et même autour des villas on ne voit que du bleu les habitants sont seuls à ce battre espérons que le monde entier soutiendra leur cause et la cause de tous les Algériens opprimés que le monde verra les images des Algériens bastonnés, réprimés et humiliés par leurs propre frères




    0
  • lebouche
    19 août 2011 at 13 h 50 min - Reply

    le mot solidarité doit guider nos actions futures,des actions d’envergure avec un seul mot d’ordre « non à l’impunité »tous les pans de la société algérienne peuvent participer à ce combat;les étudiants,les sindicats autonomes sans UGTA,les moudjahidines et moudjahidate et les partis politique réelement autonome du pouvoir en place, les avocats,les journalistes et les intelectuels,pour imposer un changement de régime à la hauteur de la déclaration du 1er novembre 54 et les conclusions du congrés de la soumam à savoir l’auto-détermination du peuple algérien,une république démocratique et social,la primauté du civil sur le militaire.il y’a le régime d’un coté avec tous ce qu’il représente comme impunité et danger pour l’unité national,il y’a un peuple soumis et réduit à un tube digestif de l’autre coté.réveillon nous une bonne fois pour toute.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique