Édition du
24 March 2017

Qui veut embraser la Kabylie ?

 

Depuis quelques jours, la Kabylie et sa périphérie sont le siège de nombreux actes de violence politique. De nombreux attentats sanglants ont eu lieu. Des rumeurs persistantes font état de l’existence de groupes armés circulant dans cette région la plus quadrillée militairement. De faux barrages sont signalés dans de nombreuses localités. De fréquentes coupures d’électricité ont eu lieu et durant de longues heures en cette période de canicule et de Ramadhan, tout comme de nombreux foyers d’incendies suspects sont signalés.  La voyoucratie au pouvoir voudrait-elle, de par les sourdes luttes de gangs en son sein, faire de la Kabylie un champs de règlements de comptes ?

La population vigilante n’est pas dupe pour tomber encore une fois dans le piège des imposteurs, de leurs aventuriers politiques locaux et de leurs milices armées des années 90.

La Rédaction LQA

Chronologie  non exhaustive des événements :

 

Dimanche 07 août 2011 : Les citoyens de plusieurs villages de la région de Maâtkas, privés d’eau depuis plusieurs jours occupent la rue et bloquent l’accès à plusieurs institutions locales.

 

Mardi 09 août 2011 : Explosion d’une bombe au pont des Issers (Boumerdés). Pas de victimes. Embouteillage monstre en cet après-midi de Ramadhan.

 

Mercredi 10 août 2011 : Un citoyen égorgé près d’Aomar (Bouira).

Dimanche 14 août 2011 : Attentat kamikaze contre un commissariat de police au centre de Tizi-Ouzou : 33 blessés. Les dégâts matériels sont importants.

Lundi 15 août 2011 : un garde communal tué « par mégarde » au cours d’un ratissage militaire dans l’Akfadou.

Mardi 16 août 2011 : Explosion d’une bombe au passage d’un véhicule militaire à Si Mustapha (Boumerdès) : un militaire tué et cinq autres blessés.

Echange de feu entre des policiers et un groupe armé à Beni Aïssi : pas de victimes.

Deux bombes désamorcées à Bouira près de la wilaya et du commissariat de police.

Mercredi 17 août 2011 : Embuscade contre un véhicule de police à Beni Aïssi, près de Tizi-Ouzou : un policier tué et deux autres blessés. Un civil, chauffeur d’un fourgon sera également tué lors de l’échange de tirs.

Affrontements entre transporteurs à la nouvelle gare routière d’Ouled Aïssi : de nombreux blessés sont à déplorer.

 

Jeudi 18 août 2011 : Coupure d’électricité à Tizi-Ouzou  quelques minutes après la rupture du jeun. Des milliers de jeunes sortent dans la rue pour exprimer leur colère. Les rues principales sont barricadées. Les brigades anti-émeutes occupent les zones sensibles de la ville. Le gala du chanter Rabah Asma qui devait se dérouler à l’ancien stade de la ville est annulé.

Accrochage entre un groupe armé et des miliciens au village Al Bir, près de Maatkas : 3 morts.

Le chef de la garde communale de Zaâtra (Boumerdés) est tué par des individus armés qui réussiront à prendre la fuite.

Explosion d’une bombe au passage du véhicule d’un capitaine de l’armée à Azzefoun : l’officier est légèrement blessé.


Nombre de lectures : 1954
11 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • brahim
    19 août 2011 at 20 h 14 min - Reply

    Qui veut embraser la Kabylie ? mais ce sont les kabyles eux-même pardi. On n’a pas plus pire ennemi que soit même.




    0
  • Ammisaid
    19 août 2011 at 21 h 59 min - Reply

    Ceux qui pompent le désert !




    0
  • belka
    19 août 2011 at 22 h 05 min - Reply

    @brahim, comme c facile d accuser la region avant gardiste de tous les combats de ce pays, comme c simple d accuser la region qui en 1947(et pas en 1954) disais deja non, comme c facile de chargé l unique region qui a dis non en 1980,1988,1991,2001, et ainsi de suite juste mr brahim que j aurais tant voulu voir mes concitoyens dautres regions dirent basta mais sa c une autre histoire.




    0
  • Ammisaid
    19 août 2011 at 22 h 44 min - Reply

    Oujda et ses déserteurs !

    Ceux qui embrasent la Kabylie
    Sont ceux qui  pompent désert
    Qui vivent dans des bunkers 
    Et, qui sèment partout la terreur

    Ceux qui embrasent la Kabylie
    Sont ceux qui tuent sans regrets, ni remords
    Qui ne font pas participer à la guerre
    Et, qui sèment partout la misère

    Ceux qui embrasent la Kabylie
    Sont ceux qui possèdent des milliards
    En euros, en dinars et en dollars
    Et, qui sèment la fitna entre les frères

    Ceux qui embrasent la Kabylie
    Sont ceux qui étaient rentrés par les frontières
    Qui ont usurpé la victoire de nos martyres
    Et, qui sèment la méfiance dans nos coeurs

    Ceux qui embrasent la Kabylie
    Sont ceux qui remplissent nos cimetières
    D’hommes et de femmes justes et sincères
    Et, qui sèment dans nos esprits les fausses rumeurs

    Ceux qui embrasent la Kabylie
    Sont ceux qui utilisent les protecteurs de notre terre
    Pour conserver les règnes du pouvoir
    Et, qui sèment le mensonge dans nos mémoires

    Ceux qui embrasent la Kabylie
    Sont ceux qui refusent de nous voir s’unir
    Afin de débusquer les traitres d’aujourd’hui et d’hier
    Et ensuite cesser de détruire et se mettre à construire

    Ceux qui embrasent la Kabylie
    Sont ceux qui aiment vivre dans les hauteurs
    Sans rien donner et sans offrir
    À ce pays qu’ils désirent soumis et plein de serviteurs

    Ceux qui embrasent la Kabylie
    Sont les responsables de nos malheurs
    Les castrateurs de nos rêves et de nos désirs
    Et, les suppôts de notre dernier colonisateur




    0
  • lebouche
    19 août 2011 at 23 h 04 min - Reply

    le poème à lui seul,c’est tout un programme,un grand mérci à son auteur, ammi said!from le bouche.




    0
  • brahim
    20 août 2011 at 1 h 21 min - Reply

    @ Belka,

    Le combat des citoyens de la région de Kabylie pour l’indépendance du pays, pour la justice, la liberté et la démocratie est connu et reconnu par tous ou presque. Seulement,du moins jusqu’à présent, pour quel résultat, que ce soit au niveau de la région elle-même ou au niveau national?

    Cela ne sert à rien de se lamenter continuellement sur son sort, il faut justement savoir tirer les leçons du passé pour rectifier le tir pour ne pas piocher inutilement dans l’eau.

    Les Kabyles sont leur propre ennemi à l’échelle de la région, tout comme le sont tous les Algériens à l’échelle de la nation.

    Avant de jeter la pierre sur autrui, il faut d’abord se remettre en cause soi même et savoir faire son auto critique.

    Un enfant interpellant son paternel et lui dit: » père! ils nous ont agressé et son père de répondre : ils savent que nous n’allons pas réagir mon fils  »

    Salutations




    0
  • Alegriemeuilleur
    20 août 2011 at 2 h 30 min - Reply

    Vous voulez savoir ce qui tue en kabylie et surtout a Maatkas : http://www.youtube.com/watch?v=cQvgJMmhaxk&feature=share
    C,est le DRS qui ordonne a ses pion les kidnaping , qui tue …… vous savez ce qui la dit dans la video en Kabyle le devise du DRS  » SLAZE AKJOUNIK AKYDFAR .. ce qui veux dire  » laisse ton chien jusqu’a ce qu’il soit affamé il va te suivre  » No comment …




    0
  • belka
    20 août 2011 at 3 h 32 min - Reply

    @brahim envois bien comment en 2001 la region na pa reagis et les consequences desastreuse qui en suivirent.




    0
  • benamina
    20 août 2011 at 10 h 58 min - Reply

    Il est largement et communément admis et établi, tous le monde le sait, l’histoire l’a déjà inscrit et consacré que c’est les événements et 600 martyrs d’octobre88 ayant touché « PRESQUE » l’ensemble des wilayas du pays à Alger, Blida, Oran, Constantine, Sétif, Batna, Tebessa et autres, qui sont à l’origine du multipartisme et l’intermède démocratique 89/99 en Algérie.toute autre prétention, certes minoritaire, mais sans cesse répétée et ressassée ne saurait changer (quoi que ce soit ) à la donne.




    0
  • radjef said
    20 août 2011 at 15 h 18 min - Reply

    Bonjour tout le monde. « C’est l’AQMI ! ». Le journal qui a le courage de dire et la force d’agir, après investigation, est arrivé à la conclusion suivante : Al Qaeda est responsable de ce qui se passe en Kabylie. A la une, le journal de Rebrab et de la gendarmerie- vous savez, ce journal à des brigades et un organigramme identique avec celui de la gendarmerie- annonce les revendications de l’AQMI. Ce n’est pas la main de l’étranger, mais c’est presque cela…Les idées viennent d’ailleurs et la main d’œuvre est algérienne. Mais le journal qui a le courage de dire et la force d’agir ne nous dit guère pourquoi l’AQMI s’acharne t-elle sur le Djurdjura, région historiquement hostile au pouvoir en place. L’AQMI aurait elle conclu un marché avec Bouteflika pour raser la Kabylie, région qui jure par tous les dieux d’offrir le scalp du système aux saints de Yemma Gouraya et de Lala Kadidja ? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette histoire ; la manipulation est si grotesque. Je me pose la question comment le journal qui a le courage de dire et la force d’agir n’a pas le temps de s’en apercevoir… La Kabylie est fondamentalement contre le régime. L’AQMI, une nébuleuse dont on sait très peu de choses, est contre le régime. Mais l’AQMI vient faire le bordel au Djurdjura en attirant l’attention de toute la planète sur ses activités…Alors, je me dis ou bien cette organisation qui prétend vouloir renverser l’ordre mondial ne sait pas travailler car elle agit de façon stupide ou bien elle n’est pas ce qu’elle prétend être…D’ailleurs comment l’AQMI a-t-elle décidé de se réfugier dans une région hostile, non pas parce que les gens haïssent le salafisme, mais parce qu’en Kabylie entre une caserne et une autre, il y a d’autres casernes…




    0
  • aquerado
    22 août 2011 at 21 h 46 min - Reply

    Salam,
    La kabylie retrouvera sa tranquilite ancestrale et par extension l’Algerie entiere, lorsque ce regime de criminels se retrouvera dans les poubelles de l’histoire. Ce pouvoir n’a aucun interet a voir la Kabylie stabilisee car elle est sa mauvaise conscience qui lui pourrie son existence. Il faut donc taper sur la kabylie sans arret et meme l’insultee parfois de sioniste ou d’extremiste islamiste, enfin utiliser toutes les subversions possibles pour foutre la merdre si je peux me permettre cette expression, c’est tellement calme a Tlemecen n’est ce pas? Mr bouteflicas et son comparse ben bella on toujours eu du mepris pour la Kabylie region frondeuse a l’egard de toutes injustices mais qui grace a son combat decisif pour l’independance leur a permis d’acceder au pouvoir, mais les dicateurs ont toujours cette facheuse habitude d’effacer ou annihiler la verite ou du moins ne pas la reconnaitre(ingrats).Hier soir le pouvoir de kadafi a bascule apres 42 ans de dictature sans partage apres le fameux cri du peuple analphabete « iblis oua la Idris », la riviere revient toujours dans son lit . Rien ne dure dans ce monde,et surtout rien n’est acquis definitivement, le souffle de liberte qui a embrase les terres arabes n’epargnera nullement l’Algerie. Tous ces crimes commis au nom d’une soit disante liberte n’ont ete perpetres que dans un but de s’accaparer des immenses richesses de la nation et de garder le peuple dans une ignorance totale afin d’en abuser a volonte. Mais patience Algerie ton tour arrive InchAllah.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique