Édition du
27 July 2017

LE COMPLOT, LA COMPLOTITE…


Le régime algérien comme tout un chacun le sait, est l’un des plus réactionnaires, des plus prédateurs, et des plus compromis avec les forces les plus noires qu’on puisse imaginer.

Pourtant, par un curieux retournement de l’histoire, le discours altermondialiste, si l’on peut dire, qui se développe en ce moment contre l’intervention de l’Otan contre le régime de Kadhafi, est tombé pile poil avec ses souhaits les plus intimes. Taper sur toute velléité des Algériens de se lancer dans la dynamique impulsée par la révolution de jasmin. Et du coup, le régime algérien s’est retrouvé du même côté de la barrière de ses ennemis naturels, ceux qui sont pour la libération des peuples.

Etranges retournements que ceux induits par les évènements de Libye, où un dictateur atroce est érigé en héros des temps modernes, au moment où son peuple, écrabouillé par 42 longues années d’une atroce dictature, est qualifié, le plus sérieusement du monde de traître. Parce qu’il a eu l’outrecuidance d’appeler à l’aide, au moment où une armée de mercenaires allait entrer à Benghazi, pour y faire couler des rivières de sang, pour reprendre les propres termes des Kadhafi, père et fils.
Au début, il y avait un groupe de pseudos révolutionnaires, qui tombaient sur l’OTAN par habitude idéologique. Une quasi routine. La « mobilisation » était présente un peu partout. Et ces gens, qui sont sincères, même s’ils ne sont pas très perspicaces, ont voulu croire, et faire croire que ce n’étaient pas les milices de kadhafi et ses mercenaires qui étaient visés, mais le peuple libyen lui-même, et en tant que tel.
Ces gens, idéologues et militants par conviction, ne connaissent rien, en fait de la réalité libyenne, des exactions commises contre le peuple libyen depuis plus de 40 ans, de toute l’horreur du régime libyen. De ses atrocités, de sa prédation systémique.
Ils n’en savent rien, ou si peu. Parce que si c’était le cas, ils n’encenseraient pas ainsi un despote qui a broyé ce peuple qui a tant enduré de lui et de sa famille. Non, ils n’en savent rien. Et, emportés par leur bel enthousiasme, ils ne veulent plus rien savoir. Ils sont dans un dialogue de sourds.

Et puis d’un coup, de nouvelles têtes sont apparues sur Facebook, des Algériens, avec un style différent, et des méthodes inusitées, qui s’attelaient au discours ambiant. Du pain bénit. Surtout que des figures de proue de l’altermondialisme étaient entrés dans la danse. Mais parmi ceux qui se lançaient ainsi, à corps perdu, dans la stigmatisation de l’OTAN et toutes les forces qui viennent se greffer dans ce genre de discours, venaient s’engouffrer dans cette aubaine qui s’offrait à eux, sur les réseaux sociaux, des opportunistes de la subversion. Des opportunistes qui savaient très bien ce qu’ils faisaient, et qui eux ne sont ni naïfs, ni désintéressés. Ces « groupies » du héros Kadhafi avaient pris le train en route, pour nous chanter une nouvelle rengaine, où nous découvrons de bien curieuses associations. Par exemple que tout le peuple libyen est un traître, parce qu’il a appelé au secours, parce qu’il a demandé à être protégé contre un carnage annoncé. Et on se laisse aller à imaginer si l’ONU n’avait pas voté les résolutions d’intervenir en Libye, et si la tuerie promise par Kadhafi avait été perpétrée. N’aurait-on pas, à ce moment, reproché à la communauté internationale de ne pas être intervenue, comme au Rwanda, par exemple.

Mais ces gens qui se sont saisis de cette opportunité, et qui dénient au peuple libyen ne serait-ce que le terme de révolution donnent l’impression d’agir dans une action concertée. On sent une sorte de complicité entre-eux. Une inter-connexion. Et ils interviennent promptement, à chaque fois que cela est necessaire, pour défendre l’un d’eux, lorsqu’il est confondu. Alors j’ai compris.
Le régime algérien avait tout fait pour que Kadhafi ne tombe pas. Il l’a soutenu à bout de bras. Et si ce n’était le régime algérien, Kadhafi n’aurait pas tenu deux semaines.
Il l’avait soutenu parce qu’il savait que la Lybie de Kadhafi était son dernier rempart. De la même manière qu’il a tout fait pour contrarier la révolution tunisienne.
Puis, les Américains et les Français, qui l’ont plus ou moins ménagé, alors qu’ils savaient qu’il soutenait Kadhafi, l’ont rappelé à l’ordre de façon relativement énergique, façon de lui dire « ca suffit avec le chantage des gros contrats. Il faut arrêter de soutenir Kadhafi, ca va vous péter à la gueule. Toute la presse sait que c’est vous qui l’empêchez de tomber, et ca ne sert à rien, parce qu’il va tomber. Alors maintenant, ca suffit! »
Et le régime a été obligé de lâcher Kadhafi.
Au lendemain de la visite de Juppé à Alger.
J’avais fait un article sur cela. Le compte à rebours avait commencé, dès lors.
Mais maintenant, le régime a compris que s’il essayait de salir la révolution libyenne, et de sublimer Kadhafi, il préparerait le terrain pour lui-même, pour se mettre dans le rôle de héros, face à un occident qui veut déstabiliser toute la région pour le pétrole. Et comme il a trouvé la dynamique en place, sur les réseaux sociaux, qu’elle est quasiment internationale, animée par des pseudo révolutionnaires, aussi naïfs qu’ils sont enthousiastes, il a sauté sur l’occasion. Une occasion en or.
J’ai entendu dire qu’une équipe de cyber agents avait été installée à Hussein Dey, dans une caserne, l’ex commissariat politique de l’ANP. Au début, il n’y avait que des cancres, et qui ont un niveau de sous sol. Ils ne faisaient qu’insulter, traiter les gens de harkis, d’homos, de voleurs, etc.
Mais il semble qu’ils ont été étoffés récemment par un nouvel arrivage d’agents beaucoup plus costauds, bilingues, qui ont un bon niveau général, et qui attaquent sur le plan des idées.
Et en ce moment, ce sont surtout ces gens qui mettent le paquet sur cette récupération du héros Kadhafi, et des traîtres du CNT. Et ainsi, le régime va préparer doucement le terrain à une très vaste opération de fabrication de bataillons entiers de Baltaguias, qui défendront le régime, le jour où ca pétera. Ce sera du tout cuit.

La théorie du complot est devenue une auberge espagnole, un fourre-tout de constructions bizaroïdales, où ils tentent de tout expliquer par des spéculations conspirationnistes tous azimuts. Ce qui fait, en fin de compte, qu’ils ont, à leur insu ou à bon escient, noyé le poisson, et contribué à rendre ridicules même les vraies théories du complot. A croire que cette démarche a obéi elle même à une théorie du complot. Parce que trop de complotite tue la théorie du complot.

Et curieusement, des opportunistes politiques de tout poil s’engouffrent dans le créneau, comme on dit. Au point où un régime comme le nôtre, dont les barons placent l’argent qu’ils nous ont volé dans les antres même de ces « pieuvres » dont ils nous rebattent les oreilles, et bien ce régime lui-même est en train d’instrumenter ce discours « anti-impérialiste » de pacotille, pour contraindre ceux qui s’opposent à lui au silence et à la peur, puisque grâce à cette mobilisation des « anti-impérialistes », rémunérés ou non, les gens qui osent seulement défendre le peuple libyen sont cloués au pilori de l’ignominie et de la trahison. Et ceux qui vont se soulever contre ce régime seront traités de même, et même pire, puisqu’on leur prépare les baltaguias qui iront les lyncher le long des routes. Une logique presque pavlovienne.

Et le comble de tout cela, c’est que ces gens, qui procèdent par une sorte de distillation savante de leur poison, le font sans tenir compte des doses de cheval qu’ils injectent. Ils l’envoient sur la toile sans se soucier de l’énormité de ce qu’ils disent. Plus c’est outrancier, et mieux ça passe. Ils disent que le peuple libyen est traître à son propre patrie, et même qu’il est indigne de Kadhafi. Que Kadhafi a été liquidé de la scène parce qu’il allait révolutionner le monde avec son « Dinar or », que ce sont les illuminatis qui sont derrière l’opération et tutti quanti, du même genre, énorme et qui fait fi de toute logique, et de tout raisonnement.

Et de fil en aiguille, avec forces farces, ils nous préparent à la grosse opération de Baltagueres, qui consistera à défendre le régime algérien, le jour où le peuple décidera de l’évacuer de sa vie. Ce jour là aussi ils nous diront que ce sont les illuminatis, les sionistes, les néocons, et je ne sais pas qui d’autre, qui veulent liquider les héros qui veillent sur l’Algérie, pour nous prendre le pétrole, ou peut-être nous inventeront-ils autre chose, comme un « Dinar en titane » destiné à détrôner le dollar. Qui sait ?

D.Benchenouf
Echantillons, pour avoir une idée précise:
1/http://www.youtube.com/watch?v=dMwSYIsEVJc
2/http://www.youtube.com/watch?v=YN8YN4Z8Qc0&feature=related
3/http://www.youtube.com/user/52zinoDZ
Et il y en a eu, en l’espace de quelques jours seulement, plusieurs dans le genre. Une analyse du contenu est nécessaire.

D.Benchenouf


Nombre de lectures : 3714
37 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • SEA HAWK
    25 août 2011 at 13 h 35 min - Reply

    A tous c’est pseudo qui use L’Algérie comme un torchon pour essuyer cette fécale Humaine qu’est KHRDAFI avec l’honneur de notre mère Algérie , soyez sur que le tour de vos maitres Bouteflika et ces zygomats arrivera … ! Vive Algérie , Vive Libye Libre , Gloire a nos martyres




    0
  • radjef said
    25 août 2011 at 17 h 57 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Les peuples arabes sont coincés entre deux feux, entre leurs dirigeants criminels, mercenaires et illégitimes et les convoitises voraces de la haute finance internationale et de la grosse industrie militaire. Ce n’est pas parce que Kadhafi est d’une bestialité à faire rougir les plus grands criminels de l’histoire de l’humanité qu’on doit applaudir l’Occident et crier à la démocratie en Libye. Du reste, en la matière, l’Irak est un bel exemple à méditer. Dans le cas de notre pays, nos élites et nos intellectuels doivent s’unir autour d’un seul et même mot d’ordre pour un changement radical et pacifique. Le changement doit être une initiative exclusivement algérienne.




    0
  • mokrane
    25 août 2011 at 19 h 22 min - Reply

    Excellent article, la vérité qui blesse, j’espère que le prochain pays sur la liste ça sera cette caste de criminels et ce canasson de Bouhef qui est actuellement une vraie momie à la solde de ses faiseurs de rois…peuple ALGERIEN bouge toi faut débarasser ce pays de cette caste sans foi ni loi




    0
  • Abdelkader DEHBI
    25 août 2011 at 19 h 27 min - Reply

    Hormis les traîtres et les imbéciles – et en général çà va ensemble – les gens sensés, y compris en Occident, savent très bien que l’OTAN qui cherche à se présenter aujourd’hui comme « libérateur » du peuple libyen, n’est rien d’autre qu’une puissante machine de guerre, au service des desseins éminemment impérialistes, pro sionistes, néo coloniaux et islamophobes, traditionnellement véhiculés par les Etats-Unis, la Grande Bretagne et la France.

    Maintenant, si les circonstances historiques font que les intérêts de l’écrasante majorité du peuple libyen désireuse d’en finir avec Kadhafi, le tyran criminel et corrompu, puissent coïncider ponctuellement et conjoncturellement avec ceux des pays majeurs de l’OTAN, cela fait nécessairement partie des risques du jeu politique. Un jeu politique d’où le dictateur psychopathe de Tripoli avait totalement exclu son peuple, plus de 40 ans, en le gouvernant à coup de slogans mensongers, pendant que lui, sa famille et ses barons, accumulaient des fortunes colossales, pillées sur les ressources du pays.

    Sans oublier que l’Histoire récente ou immédiate – Algérie, Egypte, Yémen, Bahrein, Syrie, Libye – nous montre quotidiennement les comportements de nos criminelles dictatures, dès lors que les peuples revendiquent la liberté, la démocratie et la justice. Des dictatures criminelles qui n’hésitent pas à recourir à la répression de masse, en déployant contre leurs populations civiles désarmées, les moyens lourds de la guerre, comme les chars, les canons, voire les avions pour Kadhafi ou les canonnières pour El-Assad.

    On peut même s’offrir le luxe, dans ce débat, de faire abstraction de l’argument de droit international, à savoir que l’OTAN intervient dans le cadre d’une Résolution – la 1973 – de l’ONU… dont on sait la soumission aux influences des puissances, membres permanents de son Conseil de Sécurité. En s’en tenant uniquement à la réalité objective.

    En effet, pour des régimes qui n’hésitent pas à collaborer ouvertement avec les puissances occidentales, au nom de la sacro-sainte, mais combien douteuse, « guerre internationale contre le terrorisme » c’est une véritable imposture que de chercher à jeter le discrédit et l’anathème sur le peuple libyen au motif que ses élites auraient conclu un deal avec le diable, à leur corps défendant, pour se libérer d’un pouvoir illégitime, criminel et corrompu.

    Quitte d’ailleurs, à jouer intelligemment des intérêts contradictoires entre puissances. Même entre celles censées appartenir au même camp.

    Par ailleurs, faut-il rappeler à ces donneurs de leçons, l’existence sur notre sol – en particulier au Sahara – d’installations US dites « sécuritaires » dont le statut juridique est totalement opaque ? Combien de députés ont-ils cherché à connaître les dessous de cette affaire ?

    Faut-il rappeler les accords – non rendus publics – d’entrainements au combat dans les zones sahariennes de certaines unités de notre armée par l’armée US ?

    Faut-il, rappeler que le général Médiène alias Toufik, a été lui-même clairement cité dans les mémoires de George Tenet, l’ancien Directeur de la CIA, en page 174 de son livre : « At the Center of the Storm » : My years at the CIA où il relate que le Chef du DRS – quel hasard ! – était présent dans son bureau, quand eurent lieu le 11 Septembre 2001 au matin, les attaques dites terroristes contre les tours jumelles du World Trade Center de New-York…. ?

    Il est grand temps que le régime et ses bonimenteurs rangent au placard leurs faux registres de commerce d’un nationalisme mensonger. Mais il est surtout grand temps que les tenants du régime « encore » en place à Alger, prennent la mesure des leçons des évènements que nous vivons en évitant de s’auto convaincre stupidement que : « chez nous c’est différent… »

    L’Histoire ne fait jamais dans le détail.




    0
  • Afif
    26 août 2011 at 0 h 22 min - Reply

    @ DB :

    Dans les Antilles sous occupation française que je connais bien et où j’avais des amis indépendantistes, tous les observateurs politiques ont constaté que les indépendantistes sont très peu écoutés et leurs candidats aux élections ne sont jamais parvenus à se élire. Les peuples antillais sous occupation française (Martinique, Guadeloupe) ainsi que la Guyane et la Réunion dans l’Océan indien préfèrent la présence française à l’indépendance malgré le passé colonial et esclavagiste immonde de la France.

    Le motif de ce choix est la situation catastropphique dans laquelle vivent les îles antillaises indépendantes dont beaucoup de ressortissants tentent l’impossible pour pénétrer dans les territoires des Antilles française dans l’espoir d’une vie meilleure.

    Par conséquent, les antillais français constatent de manière concrète que les antillais indépendants regrettent leur indépendance dont ne profite que la minorité au pouvoir et dans ses alentours.

    Ceci, pour dire, en ce qui concerne le peuple libyen, entre d’une part, un dictateur criminel qui les étouffe, les humilie (« les rats »), qui dispose de ses richessses comme bon lui semble et qui s’est en ordre de bataille pour écraser la population de Benghazi, et d’autre part, l’alliance avec l’OTAN, le choix est vite fait.

    En tout état de cause, quelle que soit l’appréciation qu’on se fait des puissances de l’OTAN, celles-ci sont en passe de supplanter avec brio la Russie et la Chine dans l’aire arabo-islamique.

    Ai-je tort ou raison, cher DB ?

    DB: Vous avez raison bien sûr. Mais par rapport aux propres questions que vous avez posées. Selon moi, il est des circonstances où il faut faire avec ce qu’elles nous permettent. Vous pensez bien que je n’ai aucune sympathie pour ces forces supranationales, qui vampirisent les peuples, et qui les manipulent au mieux de leurs propres intérêts, en usant souvent d’un discours hypocrite à un degré réellement révoltant, insoutenable. Mais, pour chaque évènement, nous ne devons pas nous laisser emberlificoter dans des considérations destinées à semer le trouble dans notre esprit, et qui usent d’une véritable méthode, celle qui consiste à adapter l’évènement à des discours aménagés de façon à altérer l’essentiel de la vérité nue. Nous ne devons pas prdre de vue, qu’à l’origine, le peuple libyen cherchait à recouvrer sa souveraineté sur sa propre terre, et à demander à un régime particulièrement odieux de lui restituer sa volonté, et ses biens. La contestation de ce peuple était pacifique. C’est Kadhafi qui a commencé à faire tirer sur la foule. Et son fils Seif a publiquement menécé de faire couler des rivières de sang, et promis des centaines de milliers de morts. Des milliers de jeunes ont été enlevés, torturés, et exécutés pour certains, pour semer la terreur au sein des masses. Et je passe sur les autres détails. Au moment de l’intervention de l’OTAN, les troupes de Kadhafi étaient aux portes de Benghazi, et Kadhafi avait solennellement prévenu que ses troupes ne feraient pas de quartier. Les enregistrements existent. Que voulez-vous plus que cela, et rien que cela ? L’appel du peuple libyen à une intervention étrangère était tout à fait légitime. Le méchant est clairement identifié. Pourquoi vouloir compliquer ce qui est simple ?




    0
  • Militant pour la citoyenneté
    26 août 2011 at 3 h 41 min - Reply

    j’aimerai dire une chose pourquoi avoir cette haine juste que pour l’occident? si on devrait avoir cette haine ca doit être pour tout le monde, moyen orient en premier car sous prétexte d’islamiser l’Afrique du nord (L’Islam religion que je respecte profondément)on ôte pour tout un peuple son identité qui est le Tamazight et on lui impose une autre identité. pourquoi les turques n’ont pas pris l’identité et la langue arabe comme leur langue officielle ils sont aussi des musulmans. Donc, tant que l’identité Amazigh de l’Afrique du Nord n’est pas encore admise et que les algeriens arabophones ne sont pas des arabes mais des Amazigh-arabophones et que les langues Amazigh et Arabes doivent être toutes les deux langues officielles puisqu’elles véhiculent toutes les deux,chacune à sa manière,une partie de personnalité Algérienne,Alors n’attendez pas l’union des forces populaires pour y aller à la véritable démocratie car la démocratie ne pourra jamais s’épanouir chez un peuple qui renie sa véritable identité.




    0
  • Rachid Belaid
    26 août 2011 at 3 h 52 min - Reply

    @Abdelkader Dehbi,
    Je partage tout a fait votre avis en disant que les interets de l’OTAN et du peuple Lybien convergent en ce moment et que des fois une alliance avec le diable est necessaire pour chasser un plus grand mal. Sans intervention de l’OTAN, qu’aurions nous eu? 20ans de plus pour le regime de kadafi et 250000 victimes?
    Certes, l’OTAN en tant que partie prenante de la solution Lybienne ajoute a la complexite de la situation a laquelle les Lybiens font et feront face, il reste qu’il appartient a la grandeur et le courage du peuple Lybien de liquider cette alliance une fois le pays completement libere. La meilleure facon de realiser une telle prouesse est d’installer un system de justice, par tous et pour tous. C’est la le plus grand defi pour les Lybiens.




    0
  • Sadek
    26 août 2011 at 4 h 24 min - Reply

    Ce qui choque dans les vidéos que DB nous propose pour illustrer la nature de ces intrus de Facebook, outre le langage ordurier qu’ils utilisent, c’est la violence du propos de certains, comme ce lâche qui se cache derrière un écran noir pour promettre une balle dans le crâne à tous ceux qui seraient tentés de se soulever chez nous. Il s’agit là de véritables appels au meurtre qu’il faut absolument signaler afin qu’ils soient supprimés de Youtube.




    0
  • zoubir
    26 août 2011 at 6 h 55 min - Reply

    arreter de parler,laction svp,lassaut sur le club des lapins( des pins) comme lont fait nos freres lybiens sur bab al azizia.




    0
  • Abdelilah
    26 août 2011 at 8 h 19 min - Reply

    Lors d’une conférence de presse du Boss du CNT aujourd’hui le 25.08.11 et à une question posé par un journaliste de Reuters relative à la position de la Libye post Gadafou , voici sa réponse (free translation ) : La Libye est un pays très peu peuplé et les besoins sont énormes. Chaque pays, participera à la reconstruction du pays au prorata de son appui. Réponse directe, claire et pragmatique. Quand à nous, pas de problème, ca fait longtemps que nous savions que ceux qui nous dirigent n’ont jamais oeuvré pour l’algérie donc pas de surprise de ce côté.




    0
  • radjef said
    26 août 2011 at 13 h 09 min - Reply

    Bonjour tout le monde. Une chose est sure : tous les régimes arabes sont illégitimes et criminels.
    Une fois de plus Goebbels a raison. Mentez, mentez il en restera toujours quelque chose dans l’esprit des gens. Surtout si cet esprit est celui d’un crétin, d’un idiot, d’un imbécile prétentieux.
    Est-ce vrai qu’un bébé peut conduire un engin que les pilotes, les ingénieurs en mécanique, en aéronautique, en aérodynamique… ne savent pas piloter ?
    S’il existe deux pays dans le monde arabe capables de mener une vraie révolution, c’est bien l’Egypte et l’Algérie. Deux pays qui ont des traditions révolutionnaires, syndicales, intellectuelles, deux pays qui commencent à se construire une identité élitiste indépendamment de la volonté de leurs régimes respectifs.
    Qui est la Libye ? Qui est le CNT ? Le CNT est-il représentatif ? La Libye a-t-elle des traditions intellectuelles comme c’est le cas en Algérie et en Egypte ? Comment donc un CNT dont les membres sont d’illustres inconnus il y a à peine quelques semaines, un CNT qui ne représente que deux ethnies (deux tribus), un CNT sans syndicats, sans partis politiques et sans élites, a-t-il réussi ce que les algériens et les égyptiens peinent a réaliser depuis de longues années ?
    L’Algérie peut mener une révolution. Ait Ahmed, Hamrouche, Mehri, Saadi, A Lahouari, D Djerbal, Samraoui, Sidhoum, Dhina, A Jebbar, Sançal, A Haddam, Salima Ghezali, S Mellah, Fekhar, H Chalabi, les militants anonymes du mouvement Azaouad…représentent tout le pays. Par ailleurs ce sont des gens connus ici et ailleurs par leur engagement politique et intellectuel.
    Dans les rencontres, dans les symposiums, dans les colloques et dans les meetings, Hocine Ait Ahmed, chef de l’opposition algérienne, a exhorté plus d’une fois l’Occident a ne plus soutenir la junte au pouvoir, a contribuer à l’émergence d’une véritable alternative démocratique dans le monde arabe. D’autres plus jeunes que lui, lui ont emboîté le pas. A aucun moment l’Occident n’a daigné répondre favorablement à la demande des élites algériennes. Bien au contraire, il a apporté son soutien à la junte dont les crimes dépassent en horreur les massacres de l’holocauste, du Rwanda, des sentiers lumineux, des balkaons et du Burundi, en mettant sur pied les filières de la harga pour dépouiller le pays du reste sa citoyenneté et permettre à la junte de mieux respirer… C’est quoi la mégalomanie de Khadafi devant Bentalha, Rais, Ain Temouchent… devant le sadisme des généraux algériens ?
    Le gangstérisme médiatique a fait qu’aujourd’hui plus un mensonge est gros plus il a de chances d’être avalé. Combien d’heures que les télévisions étrangères et la boite d’allumettes du Qatar ont-elles consacré à ce qui se passe en Syrie ? On a l’impression, en regardant ces tv, que ce qui se passe en Syrie relève des faits divers alors qu’en Libye, il s’agirait d’un crime contre l’humanité… Ce qui se passe en Libye dépasse l’entendement d’un pays qui n’est pas encore sorti du système ethnique et tribal. Mais pourquoi ne dit on pas clairement qu’en Libye ou il n’y a ni opposition ni syndicats et encore moins d’élites intellectuelles, les puits de pétrole ont réussi la révolution !

    ===================================
    Je crois, mon cher Saïd, que nous devons éviter de sous-estimer les autres peuples que l’esprit boukharoubiste des années 60 et 70 considérait comme des sous-peuples et que nous étions les plus « forts » et les plus « intelligents ». C’est la politique du « nif ou lakhssara » de l’Algérie des miracles (djazaïr El mou’djizates) qui s’est avérée être celle des…. mirages. Walou, du vent !!
    L’occident, qui défend ses intérêts et seulement ses intérêts ne daignera jamais répondre à des personnes. Il ne fera que se réadapter aux réalités créées par la pression populaire. Nous l’avons vu en Iran (« gendarme du golfe ») en 79, en Tunisie, en Egypte, en Lybie. Et demain en Syrie et au Yemen. C’est une réalité politique que ni les think thanks occidentaux et encore moins notre abrutigentsia ne contrediront. Qui avait dit que l’Egypte de Moubarak, principal pion des USA et allié d’Israel allait s’effondrer aussi facilement. Nos autoproclamés « stratéges » de la boulitique peuvent-ils nous expliquer cela?
    Désolé, mon cher Saïd, mais les sociétés libyenne, syrienne et yéménite que certains de nos « intellectuels » méprisent, ont montré leur maturité politique et quelle maturité!
    Faisons notre autocritique, soyons raisonnables et évitons de rabacher notre passé, si nous voulons avancer et changer notre déplorable situation.

    انّ الفتى من يقول ها انا ذا
    ليس الفتى من يقول كان ابي

    Pour ce qui est d’Al Jazeera, je trouve qu’elle couvre très bien la révolution du peuple syrien, au même titre que ce qui se passe en Libye. Et les intervenants syriens sont la meilleure preuve de cela. Le seul point noir de cette chaine et qui est impardonnable est d’avoir passé sous silence la répression sauvage au Bahrein. Imaginons un seul instant, les révolutions arabes sans la couverture d’Al Jazeera. Un carnage à huis-clos. Et ce n’est pas CNN ou TF1 qui dévoileront la réalité de ces drames.

    Avec mes salutations fraternelles.
    Salah-Eddine




    0
  • INGRACHEN Amar
    26 août 2011 at 16 h 32 min - Reply

    Bonjour chers amis.
    M.M. Dehbi et Sidhoum, avec tous mes respects pour vous, vous vous trompez lourdement dans votre analyse. Ce qui compte dans ce qui se passe en Lybie aux yeux de l’OTAN, ce n’est pas le départ de Kadhafi, ni non plus la fin de son régime.
    C’est plutôt, sans conteste, la restructuration géopolitique du Moyen-Orient avec, en plus, l’illusion qe tout est désormais le résultat d’une « grande révolution populaire »-chose qui va avoir un effet soporifique sur les masses-, le tout pour une meilleure exploitation des richesses de ce pays. Maintenant, dire sans rougir, que le peuple libyen a, soudain, décider de prendre en main son destin et de se révolter contre Kadhafi, cela relève de la naïveté la plus basse. Une révolution, on ne décide pas de la faire du jour au lendemain. Si, pour une raison ou pour une autre, le peuple libyen a cette fois-ci décidé de sortir du rang, tout comme d’ailleurs les Tunisiens, les Egyptiens, les Syriens, etc., et faire l’exception, moi, je vous dirais une chose M.M. Dehbi, Sidhoum l’essentiel ce n’est pas de faire une révolution, mais de la protéger. Une question se pose: La Lybie face à l’OTAN a-t-elle les moyens de protéger « sa révolution »? Pourquoi l a-t-elle alors déclenchée? Quels sont les objectifs de la révolution libyenne? S’agit-il uniquement de chasser Kadhafi? Chasser seulement Kadhafi du pouvoir sans avoir les moyens d’assurer la continuité de la ligne politique ayant présidé, soi-disant, au déclenchement de « la révolution » va profiter à qui? Le CNT a-t-il la force requise pour préserver la souveraineté de la Lybie, notamment en matière de protection des ressources naturelles et d’attribution de marchés, alors que les prédateurs ne sont autres que ses tuteurs et pas des moindres, les USA?
    Cordialement
    INGRACHEN Amar

    ===============================
    Seul l’avenir nous le dira, mon cher Amar. Ne faisons pas de procès d’intention à cette jeunesse qui s’est débarassée de ce criminel au prix d’énormes sacrifices.
    Ton commentaire me rappelle une discussion que j’avais eu en 90 avec mon frère Si Ahmed BOUDA, Rahimahou Allah, vieux militant du PPA/MTLD sur la situation de l’époque et les chikayates politico-idéologiques de nos « intellectuels ». Je garde encore en mémoire sa réponse cinglante quant à nos pompeuses et prétentieuses « analyses » politiques : « heureusement que ce n’est pas votre génération qui a préparé la révolution de 54. Nous en serions encore aujourd’hui à discuter des points et des virgules de la proclamation du 1er novembre et le drapeau tricolore flotterait encore au dessus de nos têtes ».
    Allah Yarham cet autodidacte plein de sagesse et de lucidité politique.
    Nous avons la manie de trouver des défauts à toutes les révolutions du Machrek et du Maghreb. Qu’avons-nous fait, nous, pour nous débarasser de ces imposteurs qui ont ruiné notre pays, en dehors de la critique stérile du régime et de nous entredéchirer?
    Cordialement.
    Salah-Eddine.




    0
  • radjef said
    26 août 2011 at 17 h 59 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. @Sidhoum, bonsoir. Tous les régimes arabes et tout particulièrement le notre, sont le prolongement naturel de la colonisation. Si on avait bien réfléchi au 1er novembre, nous n’aurions jamais connu un Boukharouba très limité intellectuellement comme chef d’Etat.
    Je ne sous estime personne. Dieu a construit l’univers sur la science, la lumière et la vérité, les hommes aveuglés par l’ignorance, la vanité et les ambitions démesurées veulent le refaçonner à leur manière par la violence, par le mensonge, par l’obscurantisme… Au fait, Mr Sidhoum, tout est scientifique dans cet univers ou Dieu nous a nommés comme ses héritiers…Ce qui n’est pas scientifique est faux. Partant de cette base, on ne peut pas dire que ce qui se passe aujourd’hui en Libye est l’œuvre du peuple libyen, un peuple constitué d’ethnies disparates qui ne se ressemblent en rien…Des ethnies qui n’ont aucun patrimoine culturel, intellectuel, politique et syndical, ne peuvent pas être les constructeurs d’une révolution…Il faut être comme B H Levy pour trouver une logique et un sens à ce qui se passe en Libye.
    Je connais votre probité morale, votre grandeur intellectuelle, votre attachement aux valeurs de liberté et de justice. Vous êtes un grand militant. Mais il ne faut pas laisser votre passion l’emporter sur votre raison. Nous haïssons toutes et tous ce régime. Mais je refuse d’être l’instrument inconscient de l’Africom…qui veut griller la politesse à Ait Ahmed, Hadjres, Mehri, Dhina, Samraoui, Hamrouche, Saadi, Harbi , Louisa Hanoun, Haddam…en négociant avec certains cercles revanchards l’option du changement en Algérie. Un changement qui vient sans l’aval des gens cités plus haut, est pour moi un complot.

    ========================
    Mon cher Saïd,
    Celui qui laisse sa passion l’emporter sur la RAISON, n’a rien à voir avec la POLITIQUE. Et en aucun cas, ma raison ne me permettra de remettre en cause le 1er novembre 54, mythe fondateur de notre Révolution et de notre libération, quelque soient les erreurs de nos aînés qui étaient sincères et honnêtes dans leur action. Quant à l’Africom, ce n’est ni toi ni moi qui se réunit avec elle sur la terre de nos martyrs et qui lui offre des facilités dans notre Sahara néo-colonisé.
    C’est malheureux de lire que le peuple frère libyen n’a aucun patrimoine. Une atteinte à la mémoire d’Omar El Mokhtar qui a tenu tête au fascisme italien qui lui a un « riche patrimoine » !!
    Quant au changement, le véritable changement, il viendra avec l’aval du peuple algérien qui sortira de la rue, pas d’une poignée de personnes aussi honnêtes soient-elles.
    Cordialement.
    Salah-Eddine




    0
  • Iskander DEBACHE.
    26 août 2011 at 18 h 35 min - Reply

    Ces cyber-agents ont squatté les forums de Yahoo. Ils ne perdent pas une opportunité pour tirer à blanc sur l’OTAN, Sarkozy, BHL et tous ceux qui les défendent.
    Même Yahoo se met de la partie en ne laissant passer que les commentaires anti-OTAN, Anti-Sarkozy et pro-Gueddafi. De plus ils bloquent systématiquement tous les posts qui évoquent l’Algérie, le D.R.S. ou Bouteflika.
    Je suppose que ce « service » n’est pas gratuit et même très cher! C’est dommage tout cet argent aurait pu servir à bien d’autres choses plus utiles que pour défendre la réputation d’un minable dictateur….




    0
  • Iskander DEBACHE.
    26 août 2011 at 19 h 05 min - Reply

    Ce qui n’est pas scientifique est faux. Partant de cette base, on ne peut pas dire que ce qui se passe aujourd’hui en Libye est l’œuvre du peuple libyen, un peuple constitué d’ethnies disparates qui ne se ressemblent en rien…Des ethnies qui n’ont aucun patrimoine culturel, intellectuel, politique et syndical, ne peuvent pas être les constructeurs d’une révolution…Il faut être comme B H Levy pour trouver une logique et un sens à ce qui se passe en Libye.
    Radjef Saïd
    ======================================================Mr Radjef Saïd
    Croyez vous qu’en Algérie nous soyons ethniquement logés à meilleure enseigne? Pensez vous qu’un Nedromi se sente le compatriote d’un Kabyle? Ou alors c’est que j’ai dû peut être vivre en Russie et non en Algérie….
    Aucun pays au monde ne peur se targuer d’une homogénéïté ethnique et la France en premier et pourtant…
    Le principe de Nation Mr Radjef, se construit autour d’une conscience collective laquelle s’agissant du peuple Lybien s’est construite en l’occurrence durant quarabnte deux longues années contre les agissements d’un dictateur sanguinaire et imprévisible appuyé en cela par ses comités populaires….
    Vous n’avez aucune idée de ce qu’ont enduré les Lybiens entre les enlèvements suivis d’incarcérations dans des prisons secrêtes à quarante dans une chambre exigüe en sous sol quand ils ne font pas l’objet d’exécutions sommaires….
    Des réfugiés Lybiens que j’ai rencontré à l’OFPRA à Paris m’ont raconté dans le détail ce qui se passait lors des interrogatoires.
    Voilà Mr Radjef les causes de la Révolution Lybienne! Ne dites surtout pas que le peuple Lybien frère serait un peuple de vendus….




    0
  • Alilou
    26 août 2011 at 19 h 15 min - Reply

    @Mr RADJEF et Mr SIDHOUM,

    Il ya quelques semaines j’avais répondu si je ne me trompe-pas a Mr Radjef sur un article on disant que ce qui se passe a l’heure actuel n’est rien d’autre qu’un repositionnement géopolitique et économique que les puissances occidentales ont entrepris pour le simple bien être et de la survie de leur peuples et de leur civilisation respectifs, nous sommes juste les dindons de la farce.

    Nous sommes 7.8 milliards d’individus sur terre qui ne peut subvenir qu’a une population de 5 milliards qui pourrons plus ou moins vivre décemment, alors ces occidentaux ne pensent qu’a leur économie et leur survie aux dépends des autres peuples qui n’ont ni savoir ni culture et ni économie mis a part les richesses naturelles, tous les pays visés par l’hégémonie occidentale sont tous des pays dont la culture, la civilisation et la langue et la religion et les valeurs sont différentes des leurs, nous sommes et resterons toujours une convoitise, ils détiennent le savoir, les économies, les marchés financiers, les armes les technologie etc… nous sommes pour eux juste des parasites a exterminer, mon jugement est peut-être naïf a vos yeux mais l’avenir nous le dira…

    Jusqu’a quand l demographie mondiale continuera-t-elle sa progression ???? Il n’y a pas assez de ressources, ni assez d’eau ni de nourritures, boulot ni assez d’autres besoins vitaux et on ne peut-pas aller ailleur sur une autre planete habitable ALORS ELLE EST OU LA SOLUTION ???? EUX Y PENSENT DEPUIS UNE BELLE LURETTE PENDANT QUE NOUS PAUVRES PARASITE PENSION SEULEMENT A QUELLE CHEMISE ACHETER, VOITURE DE LUXE, ETC…LES TETES PENSANTES CHERCHENT DES SOLUTIONS AUX PROBLEMES IMMEDIATS, LEURS ECONOMIES BATTENT DE L’AILES….ALORS D’APRES VOUS QUELLES SOLUTIONS ILS ONT TROUVé ??? SI ON NE PEUT ALLER COLONISER UNE AUTRE PLANETE ALORS ??? ON COLONISE D’AUTRES TERRITOIRES SUR CETTE MEME PLANETE.

    cE MATIN AUX INFOS RDI J’APPREND QUE LE CNT LIBYEN EST ENFIN RENTRé DE SON EXILE POUR SIEGER A TRIPOLI>

    HIC ???? ILS ETAIENT OU ??? DANS LES ECOLES DE FABRICATION DE DOCILES FUTURS GOUVERNEURS DES ETAT LIBERES ???

    Les vérités referont un jour surface…

    j’ESPERE QUE NOUS SERONS PLUS AVERTI AVANT D’ENTAMER QUOI QUE SE SOIT…PEUT-ETRE QUE CE RETARD DE NOTRE REVOLUTION NOUS SERVIRA A MIEUX PENSER LA NOTRE…

    Amitiés Alilou le fumeur de thé




    0
  • D B
    26 août 2011 at 20 h 30 min - Reply

    @Radjef Saïd. Franchement, mon cher Saïd,je suis scotché par tes jugements sur le peuple libyen. Je n’ai séjourné en Lybe qu’environ 3 semaines, mais je te prie de croire que j’ai rarement vu un peuple aussi homogène. Oui, il y a comme dans tous les pays, des différences régionales. Ainsi les gens de Benghazi, sont plus « citadins » que les gens de la région de Tripoli, par exemple, qui sont plus « bédouins ». Mais, les uns et les autres sont très proches, même langue, mêmes us, mêmes cuisine traditionnelle, à des variantes près, et surtout mêmes rêves de liberté, de dignité. Les jugements lapidaires que tu nous assènes là ne te ressemblent pas, mon cher Saïd. C’est regrettable, à vrai dire.

    @Iskander Debbache
    J’ai fait les mêmes constats. Les cyber agents algériens qui viennent d’entrer dans la danse sont en train de faire les choses en grand, avec beaucoup de moyens, et visiblement un effectif assez étoffé. Le pire est qu’ils sont rejoints massivement par des compatriotes de niveau intellectuel appréciable, et qui sont tombés dans ce panneau d’opposition à l’intervention étrangère en Libye, qui est en train de virer à ces schémas qu’on observait du temps de Boumediène, lorsque tout le monde se shootait à la patriotine de chez patriotard. Terrible ! J’ai rencontré dans ces forums des gens dont je n’aurais jamais douté qu’ils puissent se faire ainsi alpaguer par une manipulation aussi grossière. Il faut attirer l’attention des gens sur cette grosse manip. Le régime est en train de se confectionner des bataillons de baltaguias, et désormais, le glissement est déjà en train de s’opérer. De la condamnation de l’intervention de l’OTAN contre Kadhafi, on est passé à la mise en accusation de tout le peuple libyen, qu’on désigne désormais sous le vocable de « khayane » au prétexte qu’il a accepté l’intervention, et alors même qu’on est en train de condamner l’OTAN pour avoir bombardé le peuple libyen; Vous suivez la khalota ? Et de là, on se laisse aller encore plus allègrement sur la patinoire de l’absurde, pour faire de Kadhafi un héros. Puis, de but en blanc, on commence à suggérer que le prochain du la liste est l’Algérie, et que les Algériens ne sont pas des Libyens, et qu’ils arracheront les yeux des soldats de l’OTAN, et suprême tobogan, on avertit quiconque oserait s’attaquer à l’Algérie, parce que le régime c’est l’Algérie, qu’on lui tirerait une balle dans la tête. J’ai posté une vidéo où l’anonyme dont on ne connait ni le visage, ni le nom, promet des exécutions sommaires de tous ceux qui oseraient bouger le petit doigt contre l' »Algérie ».

    Allons-nous laisser faire ?
    C’est une vraie opération « BALTAGUIAS ». La plus massive, et la plus organisée qui soit. Celle de l’Egypte, à côté, c’est du bricolage.
    Nous devons réagir. Et réagir très fort. En investissant massivement le net, pour avertir tout le monde.




    0
  • Iskander DEBACHE.
    26 août 2011 at 21 h 30 min - Reply

    Saha Djamel
    j’essaie de les contrer tous les jours dans les forums de Yahoo où j’ai eu droit à des insultes du genre « sale traitre, on aura ta peau » et autres joyeusetés….
    Le discours sur Gueddafi s’est pris un Bémol ces derniers jours, il n’y a qu’à voir l’article concernant une présumée aventure de Gueddafi avec Condoleeza Rice, on lit des commentaires du type: Je sais que Gueddafi est un assassin sanguinaire mais ce n’est rien à côté des tribunaux Islamiques qui s’annoncent…..
    J’essaie de les contrer du mieux que je peux…..




    0
  • Omar Mazei
    26 août 2011 at 22 h 55 min - Reply

    @Abdelkader DEHBI

    Je n’aime pas la polémique mais j’ai mal comme tout « Musulman qui forme avec les autres Musulmans un seul corps et il suffit qu’un seul de ses membre soit atteint d’un mal pour que l’ensemble du corps soit pris de convulsions et de fièvre ». Ma colère est contre l’incohérence de se réclamer du principe ancien des communistes algériens et de ne pas respecter leur méthodologie qui consistait à refuser l’impérialisme et à appliquer la règle méthodologique juste et efficace de subordonner l’analyse interne à l’analyse extérieure. Ce n’est pas le cas des progressistes algériens qui se comportent en opportunistes sans carte de navigation, ni cap, ni boussole ni vigile dans une tempête ou règnent les ténèbres.

    Les nostalgiques de la monarchie et de la confrérie sénoussienne en Libye sont à l’oeuvre. Partout ce sont les mêmes nostalgies qui sont à l’oeuvre et les mêmes errements qui se laissent manipuler. Les jeunes doivent savoir que l’idée du front de changement national ou du front d’édification nationale est une idée vielle qui remonte à l’indépendance algérienne. Elle consistait à saper le Front de Libération Nationale (FLN). Le travail de sape du FLN fut l’œuvre de quatre forces :
    – Les communistes et les laïcs algériens pour des raisons idéologiques : éradiquer les références islamiques de la déclaration du premier novembre (islamité et arabité de la république algérienne démocratique et populaire) et engager le pays dans un alignement sur l’URSS
    – La Cinquième colonne laissée par la France pour instaurer la néo colonisation moins couteuse et plus rentable que le colonialisme. Il faut liquider l’ALN et le FLN en enlevant le mot et le concept de libération des slogans, de la culture et du discours des algériens. A ce jour les nostalgiques de l’Algérie française focalisent leur attaque contre le FLN.
    – Les dictateurs algériens qui ont fait du FLN un écran idéologique pour instaurer une légitimité historique et politique. Ces dictateurs ont été inspirés par les laïcs et les communistes algériens qui ont noyauté avec les services français tous les appareils et toutes les administrations.
    – Les opportunistes francophones et les débris arabophones qui ont fait du FLN un tremplin pour leur carrière en noyautant les appareils, les syndicats et les entreprises

    Quand on a compris le processus d’assassinat du FLN on peut comprendre l’annulation des premières élections démocratiques en Algérie. On peut comprendre l’acharnement de l’opposition algérienne non représentative du peuple a faire toutes les gymnastiques pour arriver au pouvoir au détriment du peuple. Après l’assassinat du FLN les Algériens islamistes, nationalistes et progressistes ont contribué par leur paresse intellectuelle à faire sombrer le meilleur cadre d’unité d’orientation idéologique et le meilleur instrument politique : la plateforme de Rome que les Français, les Américains et les Saoudiens ont refusé comme l’ont refusé les éradicateurs algériens. La plateforme de Rome n’est pas un appareil mais une idée pour le changement pacifique. Il est surprenant qu’au lieu de travailler sur un consensus unique dans le monde arabe et musulman les Algériens l’ont étouffé par une profusion d’appareils vide de contenu idéologique et d’ingénierie politique. Ces appareils mal inspirés montrent, sans pudeur, leur disposition à être inspiré par Satan et ses émules :

    {O Hommes ! Mangez de ce qu’il y a sur la terre de licite et de bon, et ne suivez point les pas de Satan : il est pour vous un ennemi évident. Il ne vous ordonne que le mal et l’infamie, et de dire contre Allah ce que vous ne savez point.} Al Baqara 168

    Aucun argument, aucune justification, aucune ambition ne peuvent trouver légitimité et légalité quand elles sont en opposition avec la Parole d’Allah :

    {Ceux à qui les Hommes dirent : « Les Hommes se coalisèrent contre vous, prenez donc garde ». Mais cela augmenta leur foi et dirent : « Allah nous suffit, c’est le meilleur Procurateur ». Alors ils revinrent avec une grâce d’Allah et une munificence. Aucun mal ne les effleura, et ils suivirent l’agrément d’Allah. Allah Possède une Munificence immense. Seulement, tel est Satan : il fait peur à ses liges. Ne les redoutez point, et redoutez-Moi, si vous êtes croyants.} Al Imrane 173

    L’urgence donc n’est pas continuer – ad nauseam et ad eternam – de se focaliser sur Bouteflika ou le Général Medienne – mais de construire une alternative crédible sans pour autant oublier le devoir impérieux de trouver une solution de défense nationale ou régionale pour faire face à l’impunité et à l’invincibilité de l’OTAN. Il faut rappeler que le bombardement aérien n’apporte pas la victoire car celle-ci exige d’occuper le terrain. Ceux qui ont facilité les frappes de l’OTAN, qui les ont guidés et qui ont apporté l’aide pour un soutien au sol restent sur le plan de la morale universelle des traitres. La couverture démocratique ou islamique ou humanitaire ne change pas à la nature de la trahison.

    Encore une fois il est de notre devoir de soutenir la révolution tunisienne et égyptienne pour qu’elle ne soit pas confisquée par le FMI, la Banque mondiale et le sionisme. Il faut sans doute se préparer à envisager le soutien à la résistance libyenne qui ne manquera pas d’émerger contre la présence de l’OTAN et la coalition hétéroclite qui va gouverner la Libye comme Karazaï en Afghanistan.

    {Que la haine contre les gens qui vous rebutaient de la Mosquée Sacrée, ne vous pousse point à agresser. Entraidez-vous à la justice et à la piété. Ne vous entraidez point au péché et à l’agression. Prenez garde à Allah. Certes, Allah Punit sévèrement.} Al Maidah 2

    =======================================
    Nous ne savions pas qu’en créant le Front du Changement national, nous participons inconsciemment avec la 5e colonne laissée par Fafa pour saper le FLN et notre chère patrie.
    S’il vous plait, le FCN qui regroupe des Algériens de toutes tendances sans exclusion, n’a pas besoin de leçons de patriotisme ou d’Islam. Et notre site ne sera jamais un site de division et de fractionnement de la société. Il n’y a aucune différence entre arabophones ou francophones, entre nationalistes, islamistes ou laïcs. Il y a des ALGERIENS, tout court qui oeuvrent à changer la situation et à construire un Etat de Droit dans une Algérie de tous les Algériens sans aucune distinction. Notre nationalisme, nous l’avons appris auprès des Abane, Aït Ahmed, Didouche, Ben M’Hidi, Ben Boulaïd, Benkhedda et autres hommes libres. Tout comme notre Islam, nous l’avons appris auprès des Benbadis, El Okbi, Fodhil El Ouartilani, Mohamed El Bachir El Ibrahimi, Abdelkrim Laggoun et Malek Bennabi. En aucun cas nous ne permettrons à des aventuriers et à des charlatans « d’enseigner » le patriotisme et l’Islam à nos enfants. Nous combattrons ces charlatans autant que nous combattons les imposteurs au pouvoir. A mauvais entendeur pas de salut. Notre jeunesse a payé le prix fort en écoutant les sirènes de l’imposture et du nifaq.
    Salah-Eddine SIDHOUM




    0
  • radjef said
    27 août 2011 at 0 h 01 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. @ Djamel B, bonsoir. Je n’ai pas insulté le peuple libyen ; j’ai dit que les circonstances dans lesquelles évolue le peuple libyen ne lui permettent pas de mener une révolution. Il y a quelques années de cela, alors qu’on se rendait à Maâtkas, en compagnie d’un journaliste du Matin, Ali Zammoum m’a fait descendre de sa 2 CV parce que je lui ai dit que les aarouchs n’étaient rien d’autre qu’une conspiration de généraux contre le clan de Bouteflika. Deux jours plus tard, je récidive dans un quotidien national en écrivant que le mouvement citoyen n’a rien de révolutionnaire et que le Djurdjura n’est ni Kandahar ni Tora Bora…Le lendemain de nombreux délégués (cadres de partis politiques armés de poignards) voulaient me faire la peau en me traitant de tous les noms…Le soir, c’était au tour de Ali de me traiter de clone d’Ait Ahmed et de boniche de militants nationalistes dépassés par les événements…Durant de nombreux mois, la Kabylie ne jurait que par les aarouchs. Quelle est la situation en Kabylie et comment les paysans du Djurdjura regardent aujourd’hui le printemps noir ? Allez y donc rappeler à ces militants de villages leur passé de délégués des aarouchs, vous allez être bombarder d’insultes…La révolution ne se fait pas sur un coup de tête ; la révolution ne peut pas être l’œuvre des ignorants et des affamés. Si les journalistes, les sociologues, les historiens, les universitaires et les partis politiques n’ont retenu aucune leçon du 1er novembre et de ses conséquences immédiates (que nous vivons aujourd’hui), alors je vous concède que ce qui se passe en Libye est une révolution !




    0
  • Andalousya
    27 août 2011 at 1 h 27 min - Reply

    Essalam aleykoum

    @ INGRACHEN Ama
    @ Alilou
    enfin une lecture des évènements avertie et lucide.
    Je partage tout à fait vos analyses, Messieurs.
    Je termine en disant que faire la révolution n’est pas si simple ce n’est pas une saute d’humeur c’est toute une préparation stratégique, et n’est pas révolutionnaire qui veut.




    0
  • Zineb Azouz
    27 août 2011 at 11 h 15 min - Reply

    Des larbins vulgaires et sans noms investissent le net pour dénoncer Ceux qui appellent en Algérie au changement, leur meilleur argument Pour défendre leurs maîtres semble s’appuyer exclusivement sur des Arguments fallacieux et faussement nationalistes qui dénoncent l’OTAN et
    Son intervention en Libye.

    A cela et pour ne pas se tromper, je dis que malgré l’apparence et la propagande, l’Algérie qui a été la première à se plier à l’Africom et à montrer pâte blanche à l’OTAN, son régime ne pouvant de tous les points de vue se permettre en réalité de froisser ses maîtres d’outre mer, ce pays et à travers son régime n’a pas de leçons à donner au monde à ce sujet.
    Bien sûr, et comme d’habitude, «Jazaïr El Karama» fait semblant d’être la fière anti-impérialiste, anti-sioniste et, quelle aubaine, dans la confusion anti-révoltes aussi.

    Ceci dit, ce n’est pas par des « l’ennemi de mon ennemi est mon ami  » que Nous allons avancer, je veux dire par là que les positionnements de l’Algérie du DRS devraient faire partie de l’inexistant des références si on veut comprendre ce qui se passe en Libye.

    Les aspirations et les luttes des Libyens contre un despote parmi tant d’autres sont une chose et l’invasion caractérisée de l’OTAN en est une autre, désolée si je nage à contre courant, et ce n’est pas pour déprécier les efforts ni les sacrifices des Libyens que je le dis.

    Je ne tire personnellement aucune fierté de la victoire de l’OTAN contre l’épouvantail Kadafi.
    Tout comme en Irak, ils sont allés tuer, massacrer et détruire un pays pour s’assurer des gouvernements redevables.
    Pour la suite, on connaît les marchés de reconstructions offerts à leurs multinationales et payés au prix fort par l’argent Libyen, on connaît aussi les ambiances de vendetta et d’épuration qui vont suivre.

    Le CNT ne tire sa légitimité que des chasseurs bombardiers de l’OTAN, et ce n’est pas Ahmad Chibani ou Moustapha Abdel Jalil qui vont nous convaincre du contraire et nous réapprendre la légitimité.

    L’OTAN qui aurait pu aider les libyens autrement à se libérer, a préféré la guerre pour placer ses pions, choisir ses opposants, surveiller de près l’après Kadafi et veiller avant tout à ce que le changement de système ne voit jamais le jour, se contentant d’offrir en pâture aux opprimés la tête du tyran, mais jamais les mécanismes et les systèmes de subordination qui fabriquent et entretiennent des Kdafafi.

    Je ne pense pas que les opposants Libyens sincères puissent accepter la main de BHL et le modèle tribal qu’il est venu encenser et renforcer.
    Mais les médias mensonges de l’occident et du Golfe se sont arrangés pour ne donner la parole qu’aux opposants qui acceptent l’option guerrière de l’OTAN, les autres, les anti- OTAN mais anti-Kadafi et que ce dernier a pourtant pourchassé et terrorisé pendant des années ont été de facto présentés comme des traîtres qui soutiennent le régime en place.
    Les peuples sont piégés entre le marteau et l’enclume et l’avenir nous dira la couleur de la démocratie qu’est venue apporter l’OTAN et ses rebelles dont les chefs sont soit des dirigeants de Kadafi retournées, soit des opposants triés sur le volet dans les salons Londoniens qui, d’ailleurs, n’ont jamais caché leurs sympathie pour l’entité sioniste.




    0
  • Alilou
    27 août 2011 at 12 h 02 min - Reply

    @Omar Mazei,

    Les vrais traitres et les mounafikines ce ne sont nullement les communistes, ni les laics ni le FCN etc…mais ceux qui ont vendu la nation a FAFA, CAD BOUTEF, LES DAFISTES et les maitres qui sont entrains de detruire notre nation et surtout les pires de tous ce sont ceux qui bossent pour eux en sous-main LES BALTAGIA, SINCEREMENT JE NE SAIS PAS COMMENT ÉCRIRE NI PRONONCER CE MOT TELLEMENT IL VEHICULE LA PIRE DES TRAITRISES, LA CERISE SUR LE GATEAU CE SONT TOUS CEUX QUI SONT SUR LE NET A UTILISER LES VERSETS DU CORAN COMME ARGUMENT A LA DEFENSE DE LEUR THESES….CA MON CHER C’EST LA PIRE DE TOUTES….HEUREUSEMENT QU’IL YA ENCORE DES VRAIS NATIONALISTES SINCERES ET INTEGRES COMME DR SIDHOUM ET DB ET RADJEF, DEHBI ET AUTRES QUI FONT PARTI DU FCN.

    POUR LE RESTE LAISSE FAIRE, ET…DIEU RECONNAITRA LES SIENS




    0
  • A.L
    27 août 2011 at 13 h 06 min - Reply

    Moi ce qui me fait un peu peur dans cette révolution libyenne,c’est le nombre de barbus que l’on nous montre à chaque fois qu’on diffuse un reportage à partir des villes reconquises.C’est la tache sur le front de ce responsable du CNT qu’on expose un peu partout en compagnie des chefs d’états occidentaux.
    De là à dire qu’il y a une alliance contre nature entre islamisme-Aqmi-Otan-Occident et sionisme le pas est vite franchi.Ca devient de l’inexplicable et de l’incompréhensible.C’est le monde à l’envers tout simplement et si ça venait à se confirmer,je me ferai moine et irai m’enfermer à tout jamais dans un monastère pour ne pas assister à la décadence de ce monde.
    A force d’assister à ces mariages contre nature on ne peut s’attendre qu’à l’émergence d’une mondialisation de la bâtardise et à 11 septembre de la réconciliation version Boutef.
    Espérons que les barbes libyennes ne sont que celles d’un Che de célèbre renommée.




    0
  • INGRACHEN Amar
    27 août 2011 at 16 h 06 min - Reply

    Frères Salah-Eddine et Djamel-Eddine, je ne sous-estime pas le peuple libyen et je ne suis pas non plus- alors là en aucun cas,- d’accord avec la politique menée par Kadhafi depuis des décennies en Libye, tout ce qui en est, par contre, c’est que, logiquement, on ne peut pas faire, comme l’a si bien dit Said Radjef, une révolution sur un coup de tête. de plus, pour le cas de la Libye, il y a des signes ostentatoires de la mise sous tutelle par l’OTAN de la rébellion libyenne. Maintenant, si vous êtes tout les deux pris par un élan de nostalgie pour l’activisme qui aurait été le votre à un moment donné de votre vie, vous êtes totalement libres. Personnellement, je donne mon point de vue que j’estime fondé. Pour le reste, c’est le temps qui nous le dira et je pense que l’exemple des Aârchs donné par Said Radjef est très édifiant dans ce sens.
    INGRACHEN Amar




    0
  • Afif
    27 août 2011 at 17 h 54 min - Reply

    @ Tous :

    Le peuple libyen est en état de légitime défénse. Il ne s’agit pas d’une révolution. Arrêtons d’ergoter sur ce thème. Ce peuple quel que soit sa composante politique et sociale, quel que soit son patrimoine culturel, avait-il le droit de se défendre ou non ?

    Le Conseil de sécurité de l’ONU (tout le monde oublie ce paramètre) l’a sauvé d’un massacre à Benghazi, devait-il refuser pour faire plaisir à nos « penseurs » ?




    0
  • Afif
    27 août 2011 at 18 h 53 min - Reply

    Quand j’ai dit : « quelle que soit l’appréciation qu’on se fait des puissances de l’OTAN, celles-ci sont en passe de supplanter avec brio la Russie et la Chine dans l’aire arabo-islamique. », je voulais attirer l’attention sur le fait que la Russie et la Chine ont fait preuve de cécité politique.

    Qui a empêché la Russie et la Chine de soutenir la Résistance libyenne. Ils auraient pu ajouter leurs forces à celles de l’OTAN et être partie prenante puisqu’il s’agit d’une mission de l’ONU, au lieu de laisser les puissances occidentales seules sur le terrain.

    Dans ce cas précis de l’intervention étrangère en Libye, il ne faut pas rejeter la faute sur l’OTAN, mais tout d’abord sur Khadafou qui a permis cette intervention et en deuxième lieu sur les autres puissances qui ont refusé d’intervenir, alors que la Résolution de l’ONU le permettait.




    0
  • abon
    27 août 2011 at 19 h 03 min - Reply

    Salam Alikoum. @Zineb Azouz ; INGRACHEN Amar ; radjef said . Bonjour, je partage votre point de vu sur l’OTAN et les va-t-en-guerre qui au lendemain de l’envahissement de Tripoli, ont annoncé « nous avons gagné la guerre contre la Libye sans versé la moindre goutte de sang français » Maintenant l’Algérie, (une grande illusion) sera-t-elle un nouveau Cuba ? Voir même un nouvel Afghanistan ? J’irai plus loin en disant que la première pierre de cet édifice, a été le retrait de l’Espagne du Sahara Occidental. ? Ou finira-t-elle par se ranger comme l’a fait le Maroc, l’Egypte, la Jordanie, ou beaucoup plus tôt l’Arabie-Saoudite et tout ceux qui gravitent autour. Une chose est sure la planète devient trop petite et les bouches à nourrir trop nombreuses et trop exigeante donc une question de survie et nous voilà dans une fable de Lafontaine.




    0
  • radjef said
    27 août 2011 at 19 h 54 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Dans le conflit libyen, l’Etat algérien a pris une position juste. Non pas par honnêteté ou par courage politique. Mais par peur de se faire supplanter par un Karzai dans la région. Un Karzai qui aura les faveurs de l’Africom et de l’OTAN. Et pour cette position et pour avoir refusé de faire le jeu de ses alliés de l’Africom en Libye, il vient de se faire rappeler à l’ordre par le double attentat qui a secoué l’Académie inter-armes de Cherchel. Bien sur, demain à la une de notre presse bien pensante, on aura droit à des analyses fantaisistes sur la capacité de nuisance d’Al Qaeda. Devant la menace de changement qui se précise de jour en jour, le régime militaire d’Alger est plus que jamais soudé. Toute la famille est unie et tous les clans sont au garde à vous derrière leur président. Etrangement, c’est au moment ou la junte retrouve l’union dans ses rangs que l’activité terroriste connaît une recrudescence spectaculaire. Selon de nombreux témoignages, l’activité terroriste a repris de plus belle dans l’Est du pays, alors qu’en Kabylie périphérie immédiate d’Alger les terroristes font la loi dans de nombreuses localités. A ce sujet, on souhaite connaître l’avis de nos amis internautes, tout particulièrement celui de Djamel Benchenouf.




    0
  • Adel
    27 août 2011 at 20 h 57 min - Reply

    Quand on dit que le CNT est sous tutelle de l’OTAN, on oublie que dans le monde d’aujourd’hui, l’indépendance totale par rapport aux puissances occidentales est devenue du domaine de l’impossible, à moins d’adopter la position de la Corée du Nord ou de Cuba. L’exemple de la Chine et de la Russie, qui n’ont pas opposé leur veto à la résolution 1973 est édifiant.

    Quand on vend son pétrole aux Occidentaux, en dollars US, on n’est déjà plus libre de faire ce qu’on veut. La preuve en est que les avoirs de la Libye de Kadhafi ont été gelés par les Occidentaux. De même, la cagnotte de l’Algérie de boutef et toupik est aux USA. Donc, dire que le CNT est l’otage de l’OTAN n’est pas conforme à la réalité, car en fait tous les pays arabes le sont à un degré ou un autre.

    La seule manière de s’en tirer dans le monde d’aujourd’hui est de défendre ses intérêts de manière pragmatique et en négociant avec tout le monde. Ce qui compte, c’est la volonté des dirigeants de défendre les intérêts de leurs peuples et non de les trahir. Jusqu’à présent, rien ne permet de dire que les dirigeants du CNT ont trahi les intérêts du peuple libyen. C’est cela le point le plus important. Tout le reste n’est que phraséologie et double jeu, dans lesquels les régimes tyranniques en place ont toujours excellé.

    En tout état de cause, la situation actuelle, malgré toutes les souffrances et les ambiguïtés, est préférable pour le peuple Libyen et les autres peuples du monde arabe à ce qui serait arrivé si Kadhafi était arrivé à ses fins et avait écrasé la rébellion à Benghazi. Les compagnies pétrolières occidentales auraient continué à pomper le pétrole libyen comme avant et même de plus belle et le peuple libyen aurait continué à subir un système politique absurde qui le maintient en état d’hébétude, réduisant tous les Libyens et Libyennes à des tubes digestifs qui crient « Allah, Maamar ou Libya ou bess », à la moindre injonction de leurs maîtres. Rappelons pour l’histoire que le destin de l’Irak fut en partie scellé quand, en 1991, Saddam réprima de la manière la plus sanglante qui soit le soulèvement des populations dans le Sud du pays. Si les Occidentaux avaient agi à ce moment-là en empêchant le massacre, peut-être que les Irakiens auraient connu un sort moins funeste.

    La démocratie se construit étape par étape. La première étape est obligatoirement la chute des régimes tyranniques pourris. Celui de Kadhafi est le troisième à tomber et le peuple libyen a payé le prix fort pour cela, car le régime sanguinaire qu’il subissait depuis 42 ans était l’un des régimes les plus pernicieux de la planète et qui disposait en outre d’une manne pétrolière inépuisable qui lui avait servi à se constituer une nombreuse clientèle.

    Si on tient à une révolution «pure», on risque de se condamner à attendre indéfiniment le mahdi, moul essa3a… De plus, qui a décrété une fois pour toutes que les révolutions démocratiques dans le monde arabe devaient se dérouler obligatoirement de la même manière que les révolutions bourgeoises ou marxistes qui ont eu lieu par le passé dans le reste du monde? Pourquoi faudrait-il obligatoirement qu’il y ait une phase de préparation, avec un parti d’avant-garde qui dirige la lutte, etc? Le monde a radicalement changé et la jeunesse s’instruit aujourd’hui au jour le jour et se construit une conscience politique révolutionnaire en temps réel, grâce aux prodigieux bonds en avant dans la communication de masse que furent l’internet et la télévision satellitaire. La jeunesse est potentiellement politisée. Il suffit d’une étincelle pour que la révolution se déclenche. La suite, comme dans toute révolution passée, est affaire de courage, de détermination et d’audace. Les peuples savent ce qu’ils veulent depuis longtemps : la liberté et la dignité. Ce qui leur manque, c’est la volonté de construire un avenir meilleur, c’est le courage de se lever et de se battre, c’est tout. Quant à la réaction des puissances occidentales et des régimes tyranniques en place, une fois le mouvement populaire enclenché, il y a lieu de s’attendre au pire et de s’y préparer.

    C’est cela ou la renonciation totale et définitive à toute forme de changement, en dehors de celui que les pouvoirs en place voudront bien concéder.




    0
  • Iskander DEBACHE.
    28 août 2011 at 11 h 16 min - Reply

    Attention! Des cyber-Baltaguias recrutés par le D.R.S. ont envahi le net et squatté la plupart des forums dont celui de Yahoo! Leur objectif est d’instituer ou faire croire au chaos en Lybie pour faire regretter Gueddafi…
    Ne les laissez pas occuper ce terrain! Contrez les par tous les moyens dont vous disposez et faites les taire. Il suffit pour cela de se manifester et de leur montrer qu’ils n’ont pas le monopôle de l’expression…. Merci à tous!




    0
  • BRAHIM
    28 août 2011 at 16 h 12 min - Reply

    Rédaction LQA : votre message a été éffacé par inadvertance lors d’une hasardeuse manipulation. Pouvez-vous nous le réadresser? Toutes nos excuses.




    0
  • Salah Bouzid
    28 août 2011 at 18 h 31 min - Reply

    La méthode scientique implique que la théorie confirme l’observation. Si on observe des faits qui contredisent une théorie, la théorie est donc fausse. C’est pour celà, que les scientifiques préfèrent que l’observation précède la théorie. Celà est valable dans toutes les sciences, y compris les sciences sociales et politique.




    0
  • BRAHIM
    31 août 2011 at 20 h 13 min - Reply

    Cher LQA , moi, par exemple je ne suis pas d’accord avec le CNT lybien. Pour moi il n’est pas crédible et il n’a pas de visibilité politique. C’est sûr que Kadafi est un dictateur à juger et à punir mais je ne fais pas confiance aux desseins de l’Otan par Sarkozy interposé. Ce n’est pas parce que « tout le monde » reconnais le CNT que je dois, moi aussi , le reconnaître. Fakat kalem

    ======================

    C’est votre droit d’avoir votre opinion sur le conseil transitoire libyen, mais je suis sidéré de voir des algériens décider et de manière péremptoire à la place des centaines de milliers de libyens qui se sont soulevés contre le criminel de Tripoli et qui soutiennent ce conseil. Comme si la Libye était un territoire algérien !! De quel droit devons-nous nous immiscer dans les affaires de nos voisins et leur montrer la meilleure voie pour se libérer de la tyrannie du psychopathe? Il serait peut-être plus sage pour nous de nous occuper de nos propres problèmes et de nos tyranneaux.
    Salah-Eddine




    0
  • Afif
    31 août 2011 at 21 h 57 min - Reply

    @ Salah-Eddine :

    Aïdkoum Mabrouk.

    Vous avez tout à fait raison, le CNT est l’affaire du peuple libyen et de ses élites qui, jusqu’à présent, dans leurs interventions font bonne figure par rapport à nos propres élites.




    0
  • Ferhane
    1 septembre 2011 at 2 h 30 min - Reply

    Le arguments des sceptiques(Rajef,Abon…) en ce qui a trait au rôle de l’otan sont faibles.Parler de l’impérialisme dans un sens général dans le cas de la libye n’a pas de sens.Et pour cause l’objectif de l’impérialisme étant de s’accaparer des richesses d’un pays;dans le cas de la Libye, la seule richesse pouvant être prise en considération est le pétrole:Ce dernier ne peut pas être accaparé par les compagnies étrangères ni exploité au détriment du peuple libyen car le prix est fixé par l’OPEP qui se base sur la loi du marché mondial.De fait ,l’État libyen continuera à engranger l’argent.L’erreur est d’assimiler la présence en tant que telle d’une compagnie étrangère dans un pays donné du tiers-monde à de l’impérialisme.Sur le plan économique, les pays de l’Otan n’avaient rien à gagner par un changement de régime car leurs compagnies pétrolièrs opéraient en toute facilité en Libye sous le régime de Khadafi.Cela dit, une dynamique favorable aux mouvements populaires anti-dictatoriaux enclenchés s’étaient installés dans les pays occidentaux après la chute de Ben Ali en Tunisie.ELle a abouti au soutien au mouvement populaire en Libye, soutien impulsé par les opinions euro-américaines et renforcé par le support au terrorisme,dans le passé, de Khadafi,un support qui s’est illustré notamment par des actions contre les Américains à Berlin(attentat contre une discotheque),attentat contre un avion français en Afrique et surtout l’attentat contre un avion de la Pan america au dessus de lOcherbie(Écosse) qui a fait 270 morts, des actions qui, manifestement, ont reveillé chez les Occidentaux le sentiment de voir khadafi être renversé.Un exercice d’autant plus facile que leur soutien n’exposait pas leurs troupes au danger car il consiste en des bombardements, de loin, de zones khadafistes.Le mouvement combiné à celui des révolutionnaires libyens a abouti au renversement du tyran KhadafiCe processus constitue la première étape.
    La seconde étape concerne essentiellement les libyens et le type d’État qu’ils mettront en place.Serait-ce un État à la Khadafi encadré par des organes policièrs et militaires devenant progressivement tortionnaires et assassins ou bien un État civilisé qui respectera les droits de la personne,n’emprisonnera pas les libyens pour leurs idées politiques,éliminera l’arbitraire,la hogra et les assassinats politqiues ?L’avenir nous le dira.




    0
  • NEDJMA
    1 septembre 2011 at 2 h 53 min - Reply

    @ ADEL.H

    J’aime beaucoup le ton et le fond de ce billet qui tente une bonne reponse et qui tente encore et encore d’argumenter avec brio et intelligence, merci mon cher compatriote.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique