Édition du
28 March 2017

L’Union du Maghreb : « l’Australie de l’Afrique Septentrionale » !

Par A.  By

Disons qu’à l’heure actuelle, le peuple maghrébin n’est pas encore sorti de «l’auberge espagnole » dans laquelle il est « coincé » depuis – si on pousse bien loin – la chute de Grenade en Oct. 1492. Et, avec ce qui s’y passe actuellement, vu le crescendo des évènements qui animent la région depuis fin 2010, rien n’augure à un tel « jumelage » de ces Nations Maghrébines.

En tous cas, assurément pas avant l’avènement irrévocable d’une véritable démocratie et de l’établissement d’un État de Droit dans chaque pays qui composera ce grand Maghreb.

Pourtant, une « Union Confédérale » de ce dernier, serait certainement l’entité rassembleuse et salvatrice du futur politique de l’Afrique du Nord dans cette « mondialisation » hautement économique, injuste et sans merci.

Tant voulue et désirée par les peuples, ce serait aussi cette union naturelle qui donnerait, sans aucun doute la force et le salut final pour une réelle souveraineté dans le concert des nations, en plus d’un ultime respect historique – pour la reconnaissance méritée à une citoyenneté du monde longtemps bafouée depuis des siècles – à un peuple authentiquement riche et réuni dans sa diversité, et tant bien que mal pareillement demeurant homogène, malgré tout les aléas de son histoire tumultueuse qui continue de s’écrire « obliquement » jusqu’à aujourd’hui avec une cadence auparavant, jamais inégalée !

Certes, une histoire du Maghreb qui continue de s’écrire en direct avec des racines anciennement malmenées, mais « structurées » par nombres d’évènements et de tractations supranationales , crées et gérés par des « doctrines » et des  « hasards » d’un hémisphère nord faussement mercantile et égoïste, lequel avait indéfiniment escamoté l’idée et même une possible réflexion politique d’une quelconque union maghrébine ou moyen-orientale depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Et aussi à partir des divisions suscitées et des dommages collatéraux, certains indélébiles, causés par la décolonisation française, essentiellement pendant la guerre d’Algérie. Et également par la suite, sans nul doute, par l’instauration sournoise de la politique gagnante gaullienne plus « génocidaire » et plus « subversive » avec le temps, laquelle se nomma « FrançAfrique ». Cette politique de gestion des autodéterminations naissantes au début des années 60 des ex- territoires colonisés avec des « baux de chasse gardée », malencontreusement, pouvant apparaître en vigueur – sous d’autres facettes – jusqu’à aujourd’hui.

Pour aller droit au but, pourquoi le nouvel ordre mondial continue encore de craindre une innovation politique majeure du monde musulman, spécialement de celui du plus « occidentalisé », le Maghreb ?

Parce qu’une réelle unification démocratique du Maghreb ferait naitre le plus grand pays fédéral d’Afrique avec un territoire de plus de six millions de km carré (7ème mondial), dominant la moitié du bassin méditerranéen ainsi que le côté nord atlantique africain sur plusieurs milliers de kilomètres, sans compter la nouvelle immensité incommensurable de son Sahara riche en tous minerais et énergies.

Une telle unification ferait naitre notamment la plus grande armée et force militaire d’Afrique.

Ce qui rajouterait naturellement au leadership de prestige de cette union maghrébine pour guider un continent convoité depuis toujours et qui le sera d’avantage à l’avenir. Le Maghreb uni deviendrait ordinairement le « gendarme » du continent africain avec l’Afrique du Sud, son « extrême homologue » sur tous les plans.

Car aussi un grand « monstre » émergeant naitra forcément de cette union sacrée à moyen terme. Un nouvel « espace » politique et économique qui aurait toute sa place aisément dans le G20, si bien sûr le management politique maghrébin serait indiscutablement à la hauteur des défis et des richesses en toute nature pour lequel, il remodèlerait une nouvelle « cosmogonie » de cette intégration socio- historique. Principalement le rassemblement des ressources humaines, cette nouvelle population réunie de plus de 90 millions d’habitants (actuellement) et dont la majorité (70%) de cette population est jeune et a un âge moyen de moins de 30 ans.

Une  richesse inouïe pour une croissance économique diversifiée pouvant être créatrice d’emplois et aidant à assainir les mentalités en général et les pratiques en particulier de toutes gabegies et corruptions qui ont entaché cette partie du monde depuis longtemps.

Pour être prolixe en politique de projection économique, le Maghreb serait l’avenir propre énergétique de l’Europe, et son usine centrale de manufacture, post-Asie, pour les futures 750 millions d’européens de demain. Juste un exemple concret et mesurable :

200 km carré de surface photovoltaïque en plein désert ensoleillé à l’année, générerait une énergie propre et condensé pouvant alimenter un pays comme la France pendant une année entière, en supprimant définitivement ses centrales nucléaires à jamais.

Ce n’est guère pour rien que l’intelligence européenne – en l’occurrence allemande – a créée le projet « Desertec » par exemple pour cette région « mitoyenne » du monde qui est aussi « la banane théorique américaine ». L’enjeu capital américain dans le Sahel.

Encore aujourd’hui, avec une économie de marché non efficiente, de bazar et d’importation à outrance avec toutes les « tares » imaginables, centralisée singulièrement  sur la rente des hydrocarbures (pour le cas algérien et lybien) et de l’industrie du tourisme à rabais et de quelques PME d’industries légères et de services standards (pour le cas marocain & tunisien), le Maghreb affichait quand même un PIB compilé et confondu de plus de 400 milliards de dollars US en 2008/09.

L’Algérie à elle seule détient presque la moitié de ce produit intérieur brut, en étant présentement à titre indicatif, la deuxième fortune du monde arabe (après l’Arabie Saoudite) en réserves de change à l’étranger, et la deuxième fortune du monde arabe (après le Liban) en réserves d’or, tout en gardant sa 21ème place mondial dans le classement de 2009, et sans investir (par manque de compétence) dans le métal jaune depuis belle lurette.

D’ailleurs, c’est pour cela que l’Algérie serait le dernier pays musulman en occident à connaître « son » printemps arabe. Sa démocratisation déclencherait à coup sûre une métamorphose, sans retour, de la région. Et ça fait peur pardi aux plus sérieux des analystes de l’intelligence occidentale et sioniste.

Pour finir en humour caustique propre de chez nous, l’union accoucherait en même temps de l’appellation – « in fashion » – à la mode du nouveau territoire. Comme à l’accoutumée, nos oreilles se sont habituées aux abréviations anglaises de noms de certains pays occidentaux, tel que U.K pour le Royaume Uni, USA pour les États-Unis, E.U pour l’Union Européenne etc.

Là, il va y avoir un nouveau joueur, un « new state idiom » : M.U pour Maghreb United !

On va entendre partout dans le monde et lire dans les futures presses écrites et ouvrages scolaires maghrébins, première année en langue anglaise par exemple, ce genre de première leçon d’introduction et d’amabilité : « where are you come from please ? »…« Me ? From M.U ! » .

Ça fuserait à merveille dans l’imaginaire rehaussé de la future jeunesse libre maghrébine, connectée sur le virtuel et le réel, même jusqu’au spirituel en écoutant le muezzin en live sous écouteurs privés avec en prime des mosquées reliées en wifi et ouvertes sur le monde.

Fini le temps de la cacophonie des hauts parleurs avec leurs millions de décibels…

Mais là nous parlons de quelle année ? Aux environs de 2032 peut-être…Excusez mon égarement dans ma projection amoureuse et tangible du Maghreb de demain, c’est la fin du Ramadhan, je suis fatigué et je manque de glucose après un mois de jeûne, malgré ma ration quotidienne de Kelb-Elouz.

A.By


Nombre de lectures : 2513
16 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Mouloud Y
    28 août 2011 at 20 h 50 min - Reply

    Un joli article, trop rêveur ! Pour la dénomination de MU ( Maghreb United), Il serait préférable de le dénommé MUE (Dans de nombreuses espèces animales, la mue est un phénomène physiologique de renouvellement ponctuel de l’apparence externe, marqué par l’abandon des reliquats de l’ancienne ) !




    0
  • Alilou
    28 août 2011 at 21 h 14 min - Reply

    @A.By

    J’ai lu ton article avec des lunettes D et un thé a fumer, oui ca laisse reveur, mais du reve a la realité il ya tellement d’obstacle en chemin que meme Hercule laissera sa peau….

    Apprenons d’abord a marche a 4 pattes puis on va courir apres dans quelque decennies…quand les UK, UE, USA auront colonisé une autre galaxie et autres planetes….on attendant planifions notre liberation.

    Vive Kalb Elouze taa babeloued




    0
  • Amel1
    28 août 2011 at 21 h 56 min - Reply

    salam,
    j’adhère à votre projection amoureuse qui en faite ne devrais être que le rêve de tout maghrébin et maghrébinne sauf que si nous avons pris autant de retard c’est que ceux qui sont aux commandes ne méritent pas d’être là car ceux sont des ignorants et des traitres qui ne travaillent pas pour le bonheur de leurs peuples mais sont les valets de syadhoum charq ou gharb!mais inchallah les nouvelles génerations ne se laisserons pas voler leurs REVES et battirons cette union,RAMADHAN 2011 marque déjà une différence par rapport aux autres, celui de la LIBERTE et DIGNITE pour la Tunisie, l’Egypte et la Lybie laakouba à l’Algérie et le Maroc.
    Passez un joyeux Aid et votre glucose reviendra avec une bonne baqlawa b’sahteq!Aid moubarak à toute la oumma islamique.




    0
  • athmane
    28 août 2011 at 22 h 07 min - Reply

    bonjour
    vous dites
    « D’ailleurs, c’est pour cela que l’Algérie serait le dernier pays musulman en occident à connaître « son » printemps arabe »
    A mon avis soit vous manquez effectivement de glucose soit vous êtes suffisamment déçu par le soi disant peuple algérien révolutionnaire et tralala pour vouloir lui trouver des excuses.
    En réalité le peuple ne se soulève pas parcequ’il a peur et que son élite est trop corrompue et opportuniste pour vouloir s’unir contre ce régime
    Saha ftourék et désolé si le régimes médiocres et vendu s’est déteint sur son peuple.




    0
  • AIT BOUDAOUD
    28 août 2011 at 22 h 48 min - Reply

    Personnellement, le magreb  »uni » je n’y crois pas du tout sincèrement. Trop d’écarts, sur le plan de la vision politique, séparent les gouvernants des trois pays du magreb central. Les intérêts ne convergent pas du tout et nous le voyons bien avec ce qui est entrain de se passer dans notre sous région. Différents entre l’Algérie et la monarchie. Entre l’Algérie qui n’a pas soutenue la Tunisie dernièrement. Entre l’Algérie et la Lybie (version C.N.T.). Trop d’intérêts divergents entre les gouvernants de ces  »états » où les deux plus grandes entités de ce sous ensemble se battent secrètement et sournoisement pour la prédominance au magreb. Pas entre les peuples s’entend ! Mais force est de constater et de reconnaître que tous ces pays se doivent de remettre de l’ordre chacun dans sa propre maison s’ils veulent avancer sereinement vers un avenir prometteur. Or, rien de tout cela pour le moment ne laisse transparettre cela. Il manque ce que notre bon peuple appelle  »ENNIYA »…

    Quand on voit un pays  »frère » et  »voisin » déverser sur l’Algérie des tonnes de stupéfiant pour empoisonner nos enfants, je me dis où est ce magreb qu’ils veulent  »bâtir » ? Combien même si en Algérie le chef qui distribue toute cette drogue est un  »général » du D.R.S. connu de tout le monde. J’ai été sIDéRé cette année en retournant chez moi en Algérie de voir tous ces jeunes et toute jeunesse désoeuvrée s’adonner à la drogue et la prostitution. C’est inouï…! Je n’ai pas voulu croire à tout ce qui arrive à mon pays et à mon peuple par la faute des  »généraux » dafistes. C’est un véritable complot qui est tramée contre l’Algérie, son peuple et sa jeunesse ! C’est vraiment insupportable de voir nos jeunes sous l’effet de la drogue  »piquer » à l’aide d’une lame de couteau un autre jeune pour un oui pour un non. L’Algérie n’était pas ainsi il y a vingt années de cela. Mais là, je m’éloigne un peu du sujet et je m’en excuse.

    Pour en revenir à la question essentielle du sujet, je dis une chose. Que le magreb idillique des pères fondateurs des années cinquante n’est plus de mise parce qu’il a été trahi par les gouvernants actuels qui sont guidés et reçoivent les ordres de leurs maîtres occidentaux qui sont en train de nous détruire un par un pour l’avènement du Grand Moyen Orient au bénéfice de qui vous savez…

    Moi, je m’en tiens à une parole historique de notre regretté et bien aimé Si TAYEB EL WATANI que Dieu ait son âme :

    L’ALGERIE AVANT TOUT !!!

    EL DJAZAIR FOUQ KOUL IITIBAR !!!

    Le reste, passez-moi l’expression: JE M’EN FOUS ROYALEMENT COMME DE MA DERNIERE CHEMISE…!!!

    ALGERIA FIRST…




    0
  • abon
    29 août 2011 at 0 h 03 min - Reply

    @A.By :Très belle analyse, si seulement nos peuples, et aspirants politisés de tous bords pouvaient en prendre conscience et communiquer une confiance à tous les sympathisants puis dans un ultime élan inversé en douceur le sens de la marche, nous en sortirons tous grandi




    0
  • ahmed
    29 août 2011 at 0 h 52 min - Reply

    Sachant que le zéro est un chiffre absorbant,l’accumulation des nullités ne débouchera jamais sur une force . Autrement dit,si vous associez la nullité de la Libye à celle du Maroc par exemple,vous n’obtenez rien tant que chacun des deux pays n’a pas créé un minimum de développement chez lui . En mathématique,la grande force est la résultante des petites forces et non pas l’accumulation des nullités .Commençant par créer un minimum de développement politique,culturel,économique et social dans chacun des pays . Une fois ce minimum de développement atteint,on procédera à un changement des mentalités . La conception tiers-mondiste du voisinage qui consiste à empêcher le soleil de briller sur le voisin est révolue . Nous devons tous comprendre,que quand le soleil brille sur un pays de la région,il ne fait pas obligatoirement de l’ombre aux voisins . L’Algérie et le Maroc ne doivent plus se disputer le leader ship . Par la grandeur de leurs territoires et l’importance de leurs démographies,ces deux pays seront le noyau dur autours du quel sera édifié le grand Maghreb qui englobera :l’Algérie,le Maroc,la Tunisie,la Libye et la Mauritanie .




    0
  • Ali Menter
    29 août 2011 at 2 h 17 min - Reply

    Très beau rêve mais le MU Maghreb united n’est pas pour demain car le DRS n’en veut pas et veille à ce que la frontière reste fermée pour perpétuer via le général Kamel Abderharmane , qui tient du pabloescobar version kaki son immense trafic de drogue avec ses homologues pourris des Forces Armée Royale.La France et Israel n’en veulent surtout pas et ont mandaté Toufik pour faire barrage d’ou son obstination à poser son véto pour cause de trafic et de commission sur les ventes d’arme énormes avec le voisin « belliqueux » soit disant.Boudiaf qui voulait normaliser avec le pays frère en est mort assassiné par Toufik et sa clique.L’entretien d’une tension fictive enrichi les marchand de mort et profite au mafieux kakis des deux côtés de la frontière




    0
  • baba
    29 août 2011 at 2 h 24 min - Reply

    pour ait boudaoud :

    (Quand on voit un pays »frère » et »voisin » déverser sur l’Algérie des tonnes de stupéfiant pour empoisonner nos enfants )
    ————–
    AAiiiieee Aiiiieee ya mon voisin sans guillemets , , tu crois toujours a çe baratin …
    on laissera le nord de la mèditerranèe des EUROS et avec moins de risque aux frontiers .. pour des DINARS et le risque de se tabasser , reçevoir des balles ou se faire exploser par des mines….
    en plus l’agressevitè , c’est les psychotropes  » madame courage  » et non pas le cannabis…
    ———-
    ya khouya , chercher a analyser et rèsoudre ces problèmes , on pointons les autres , c’est de la fuite en avant , la politique de l’autruche , qui n’a jamais servie qui que ce soit..

    ellahe yèhdikoum o yèhdina , 3la had le grand maghreb….




    0
  • Foulan
    29 août 2011 at 11 h 38 min - Reply

    Admirablement beau cet article. Conclusion en beauté.
    Pour dessiner l’avenir on a besoin de le rêver 🙂
    I’m from M.U.




    0
  • rachdi
    29 août 2011 at 18 h 21 min - Reply

    Tant qu’on a ces sanginaires generaux qui menent la dance en Algerie on ne peut etre que pessimiste vis a vis de la construction du grand maghreb tant revé par les populations … je vous assure que juste une semaine apres la chute du regime des militaires algeriens il n’y aurait plus de frontieres entre ces pays maghrebins …




    0
  • Ali Benkritly
    29 août 2011 at 22 h 23 min - Reply

    Je réponds à A.By dont les initiales correspondent étrangement aux miennes. J’aurais aimé savoir à qui je réponds mais je me contenterai de ce qui apparait.
    Donc concernant votre article je voudrais apporter quelques petits commentaires pour enrichir le débat de manière courtoise.
    Tout d’abord Grenade est tombée le 2 Janvier 1492 et non pas en octobre. Bouabdil a remis son épée aux rois catholiques à cette date qui marque aussi la réunification de l’Espagne. Tous les ans à cette date les arabes présents à Grenade se rassemblent devant l’Alhambra pour pleurer sa chute et sa perte.
    Vous souhaitez une confédération c’est à dire une organisation politique ou les trois Etats du Maghreb remettraient à un pouvoir supérieur des attributs de souveraineté tout en conservant la gestion domestique de leur propre pays. Je vous signale que ce type de pouvoir existe seulement en Suisse ou le pouvoir est exercé au niveau du canton avec pour corollaire l’existence d’un pouvoir central ou confédéral qui gère un Etat qui ne fait partie d’aucune organisation politique et qui est en principe neutre en termes de politique internationale. Je vous précise que dans l’immédiat les politiques militaires du Maroc et de l’Algérie sont axées sur l’éventualité d’une guerre qui opposerait ces deux pays. Il reste donc du chemin à faire avant de convaincre les états-majors de ces deux pays de partager un quelconque secret militaire. Je passe sur la politique gaulliste dont vous parlez parce que je ne vois pas son rapport avec une éventuelle union maghrébine. Concernant l’avenir énergétique de l’Europe je vous signale que ce n’est pas l’avenir qui est propre mais l’énergie. Dans ce cas vous auriez dû écrire que le Maghreb serait l’avenir de l’énergie propre de l’Europe et non pas l’avenir propre. Il y a une nuance de taille.
    Concernant le futur maghreb devenant une vaste usine de manufacture pour l’Europe je pense que les capitaux s’investissent selon la qualification de la main-d’oeuvre et de son coût. Dans ce cas de figure le Maghreb est loin de pouvoir concurrencer la Chine ou l’Inde. Donc il faudra trouver un autre créneau de production pour les ouvriers maghrébins.
    Je ne vois pas en quoi le fait que l’Algérie devienne un pays démocratique pourrait bouleverser la donne géopolitique. L’Algérie a joué un rôle extrêmement important au niveau mondial du temps de Boumédiène alors que le pays ne disposait pas des richesses actuelles je parle des devises et des gisements prouvés en pétrole et en gaz naturel. Il s’agit plus d’un problème de cohérence politique que de degré de démocratisation d’un pays. C’est triste mais c’est comme ça. Boumédiène était un leader international avec une vision. Bouteflika est un président par défaut d’un pays en voie de déliquescence et qui de surcroît accueille la famille d’un dictateur honni par le monde entier.
    Pour finir je vous signale que la monarche marocaine à laquelle presque tous les marocains sont attachés est à l’opposé d’une république du fait du rôle prééminent du monarque qui est chef d’Etat et chef religieux. Si on veut parvenir au moins à l’ouverture des frontières dans un premier temps il faudrait que les chefs d’Etat du Maroc et de l’Algérie commencent à mettre un peu d’eau dans leur lben.
    Ensuite on verra.

    Je vous envoie mes cordiales salutations

    Ali Benkritly




    0
  • jamil
    30 août 2011 at 6 h 37 min - Reply

    Bonjour et saha aidoukom,
    @Ali Benkritly,
    L’union du Maghreb,est un objectif à moyen terme .Elle ne se fera qu’une fois un minimum de démocratie et de développement économique,culturel et social réalisés .La démocratie est le support de tous projets viables . Les unions entre dictateurs n’ont jamais sur-vécues . Les exemples sont nombreux:union entre l’Egypte de abdenasser et la Libye de Kaddafi. La ligue arabe est un autre exemple d’union des dictateurs qui non seulement ne rapporte rien,mais qui concrétise la domination de la sous culture égyptienne avec son esprit hégémonique et déstabilisateur . Deux pays subissent particulièrement les conséquences de la politique égyptienne,il s’agit du Soudan et de l’Algérie . Ces deux pays,instables et en crises doivent leurs échecs en grande partie à abdenasser et à ces alliances sans supports démocratiques .
    Boumédiéne,contrairement à ce que vous dites,est l’exemple même de l’inefficacité . Sa diplomatie qui consistait à tourner le dos à nos alliés naturels qui sont le Maroc et la Tunisie pour établir des liens dogmatiques avec le général Giap du Vietnam et Fidel Castro,est une véritable catastrophe .Ses révolutions agraire et industrielle nous ont conduits à importer de l’ail de Chine,de la tomate de Tunisie,les clous et les marteaux d’Indonésie…
    La monarchie au Maroc,n’est pas un obstacle au projet . L’essentiel,est d’avoir des régimes représentatifs qui expriment réellement la volontés des peuples .




    0
  • IRIS SAMY
    30 août 2011 at 10 h 28 min - Reply

    Merci l’ami pour tes voeux.
    Que le prochain Aïd t’apporte tout ce que tu souhaites: effort, austérité, moins de stress et de cholestérol et, surtout, l’amour pour tes proches et prochains. Parce que nos frères algériens se disputent 35 fois plus durant le mois du Ramadhan que durant les onze autres mois de l’année. Alors SVP, durant le Ramadhan 2012 échangez des bisous et des câlins plutôt que des coups de poings. Car c’est cela l’Islam dans l’entendement des humbles que nous sommes et voulons rester.

    http://ahfe.unblog.fr/ Cordialement




    0
  • abenkritly
    30 août 2011 at 17 h 35 min - Reply

    Réponse à Jamil

    En répondant à A.By mon intention n’étaie pas d’encenser la période de Boumédiène. Je voulais simplement dire que la vision des relations internationales pouvaient se faire en l’absence de démocratie totale, ce qui d’ailleurs n’existe nulle part. Comme a dit Churchill la démocratie est le plus mauvais système jusqu’à ce qu’on en trouve un meilleur.

    Le régime actuel n’a aucune vision de développement ni intérieur ni international. Le Maroc et l’Algérie ont toujours entretenu des relations tendues du fait de l’animosité entre le roi Hassan ll et le président Boumédiène suite aux conflits incessants aux confins Sud des 2 pays. Hassan a été un contrepoids de l’Occident au volontarisme de l’Algérie des années 70. Hassan entretenait des relations étroites avec les Israéliens et l’armée marocaine a souvent été la supplétive des mauvais coups français en Afrique.
    Donc Boumédiène avait très bien compris l’impossiblité d’une quelconque union entre les pays du Maghreb. La situation n’est pas meilleure aujourd’hui puisque les relations entre les 3 pays sont presque nulles en termes d’échanges économiques.
    Quant à la Tunisie elle n’a été qu’un défouloir tourisq




    0
  • abenkritly
    30 août 2011 at 17 h 48 min - Reply

    Suite à une erreur de manipulation je continue ma réponse.
    Donc la Tunisie n’a été qu’un défouloir touristique pour les Algériens en quête d’anonymat pendant leurs vacances.
    Vous affirmez que le Soudan et l’Algérie vivent la même situation suite à la politique de Nasser. Je ne connais pas la situation du Soudan mais je ne vois rien de comparable entre les 2 pays aussi bien sur le plan ethnique, économique ou culturel. Pour revenir au Maroc dans la mesure ou le monarque est détenteur de l’essentiel du pouvoir aucune politique voulue par le peuple ne peut trouver un début d’application tant que le conflit du Sahara n’est pas résolu. D’ailleurs je ne vois pas comment 100 000 personnes peuvent créer un Etat souverain. L’Algérie s’obstine à soutenir un mouvement au lieu de militer pour une intégration des sahraouis dans le royaume marocain. Je vous signale que beaucoup de marocains ont une vie aussi misérable que celle des sahraouis ce qui devrait créer une alliance objective entre les mouvements pour plus de justice sociale.
    Pour conclure, je vous concède que la politique économique de Boumédiene a conduit à l’impasse actuelle au pays. Mais 32 ans après sa mort et malgré toutes les richesses de l’Algérie est-ce que le pays est en meilleure situation? Est-ce que les Algériens produisent plus et mieux? Je dirais non parce que en même temps que le pétrole est une manne pour les Algériens il est en même temps leur malheur puisque, pour éviter les crises alimentaires et autres on importe tout de partout faisant de l’Algérie un bazar avec l’anarchie et la violence en plus.

    Je vous salue




    0
  • Congrès du Changement Démocratique