Édition du
26 July 2017

«Humanitaire», disent-ils

El Watan le 01.09.11

L’opinion nationale a été choquée d’apprendre que la famille de Mouammar El Gueddafi était entrée en Algérie avec l’accord des autorités d’Alger. Le ministère algérien des Affaires étrangères a été obligé d’annoncer la nouvelle après avoir informé ses partenaires étrangers. Ce même ministère, qui peut être cité comme modèle en matière de communication nulle, a multiplié les démentis au point de susciter des doutes. Des démentis relatifs aux informations se rapportant aux relations entre le pouvoir algérien et le régime finissant d’El Gueddafi. Le département de Mourad Medelci n’a-t-il pas nié l’entrée d’un convoi de voitures blindées par les frontières terrestres algéro-libyennes, tel que rapporté par l’agence de presse égyptienne, avant de le reconnaître implicitement ? Ce convoi était bel et bien celui de la famille du dictateur libyen.

Les Algériens, qui suivent de près l’actualité libyenne grâce aux chaînes de télévision arabes et occidentales, ont été les derniers à être au courant. Comme d’habitude. Certains ont pu être sensibles à l’argument officiel des autorités mettant en avant «les raisons humanitaires». Il est vrai que la famille d’El Gueddafi ne peut pas être tenue pour responsable des agissements criminels du tyran, même si Aïcha et Hannibal ont les mains sales. Aïcha a même qualifié ceux qui s’opposent à son père de «rats» qu’il faut exterminer. Le Conseil national de transition (CNT) libyen a tout à fait le droit de vouloir juger certains des membres du clan El Gueddafi. Mais au-delà des aspects «humanitaires» invoqués à Alger, des interrogations s’imposent d’elles-mêmes : l’Algérie a-t-elle élevé, une seule fois, la voix pour dénoncer les viols collectifs, les accouchements prématurés, les disparitions forcées imputables aux milices du dictateur libyen de Tripoli ?

L’Algérie, qui a critiqué l’action de l’OTAN en Libye, a-t-elle demandé au régime d’El Gueddafi de ne pas envoyer des missiles Scud sur les villes telles que Brega, Misrata et Ras Nalout ? Contrairement à la Tunisie, l’Algérie n’a pas montré la même générosité avec les réfugiés libyens qui fuyaient les combats au début du conflit, et qui se présentaient aux frontières sud ? A un moment donné, on a même tenté de fermer ces frontières terrestres. A décharge de l’Algérie, des aides alimentaires et médicales ont été expédiées en Libye. Mais dans quel cadre ? Pas d’indications. Comme pour Aïcha El Gueddafi, les autorités algériennes permettront-elles aux centaines de femmes libyennes, aujourd’hui dépourvues de toit et de moyens de subsistance, d’accoucher en Algérie ? Soutiendra-t-elle les milliers d’enfants sans famille qui errent dans les rues dévastées des villes libyennes ?

Au-delà du discours exagéré, amplifié par les milieux officiels à Alger, sur la supposée présence d’Al Qaîda parmi les rebelles libyens, la diplomatie algérienne, dont l’indolence est devenue historique, doit aujourd’hui, et pas demain, clarifier la position politique et stratégique de l’Algérie en tant qu’Etat. C’est probablement le seul moyen pour éviter de répondre crûment demain à la question de savoir si Alger est contre ou pour la nouvelle Libye ? L’histoire n’attend pas les retardataires.

Fayçal Métaoui

Nombre de lectures : 1391
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • «Humanitaire», disent-ils
    1 septembre 2011 at 15 h 32 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: disentils, «Humanitaire» […]




    0
  • verité justice liberté
    2 septembre 2011 at 0 h 30 min - Reply

    DES LÂCHES , DES CRIMINELS DE L’OMBRE, EN FACE À FACE, ILS SONT PIRE QUE DES POULES MOUILLÉS…LES ALGÉRIENS LES CONNAISSE TRÈS BIEN …ILS SONT FORT, CAR ILS MASSACRE LES PLUS DÉMUNIES UNE FOIS LA NUIT TOMBÉ, EN SE DÉGUISANT EN GIA OU AQMI OU EN AFGHANS.
    ******
    ET S’ILS ONT UN GRAMME D’HUMANISME QU’EST CE QU’ILS ONT FAIS AUX 17 MARINS ALGÉRIENS RETENUE EN OTAGE VOILA 7 MOIS PAR LES PIRATES SOMALIENS ?????




    0
  • elforkan
    2 septembre 2011 at 10 h 33 min - Reply

    « L’Algérie, qui a critiqué l’action de l’OTAN en Libye, a-t-elle demandé au régime d’El Gueddafi de ne pas envoyer des missiles Scud sur les villes telles que Brega, Misrata et Ras Nalout ?  » !!!!!!!!!!!!!!

    Ya nass khafou rabi celui qui maltraite ses parents pourrait-il être bienfaisant avec les autres ???? c’est pareil à l’Algérie , ceux qui n’ont fait que tromper,voler, dilapider, terroriser, empoisonner, débaucher leurs concitoyens pourraient-ils avoir un quelconque humanisme avec d’autres peuples persécuté et opprimés ???
    Alors ne demandez pas l’impossible, comme disait Issa (Jesus) saws, chacun dépense de ce qu’il a dans sa poche, relui qui des DA ne peut dépenser des dollars et celui qui a la haine ne peut dépenser l’amour, celui qui a la traitrise et la malhonnêteté » ne peut dépenser la loyauté et l’honnêteté !!!!
    Qu’Allah éradique ceux qui ne sont en haut que pour servir leur proche, et même ceux qui sont en bas et qui agissent de la mime manier !
    Et que chacun sache que dawamou el hali mina elmouha’li, et que les maffieux méditent le sort reservé par la justice divine à leur semblable et seuls les diront : cela n’arrivera qu’aux autres….méditez et méditez bien, l’histoire des humains et pleines enseignements et que à chaque Pharaon, il y a un Moussa !!!




    0
  • braham
    2 septembre 2011 at 21 h 51 min - Reply

    Que le pouvoir d’Alger décide d’accueillir les rejetons du psychopathe Libyen, cela n’étonne pas outre mesure, Alger étant devenu, par la grâce des psychopathes locaux, la Mecque des terroristes de tous poils.

    Ce qui est regrettable, c’est de constater que certains citoyens accordent du crédit à l’argument de  »l’humanitaire  » avancé par le pouvoir.

    Il faut être, au minimum crédule et au pire masochiste pour admettre une telle sottise.

    Faudrait-il 50 ans de plus pour faire prendre conscience à ces citoyens?

    J’ai honte pour mon pays.




    0
  • yalaoui
    4 septembre 2011 at 17 h 28 min - Reply

    c’est vrai, notre pouvoir ne sait même pas si on existe et on veut nous faire croire qu’il s’est soucié du petit rejeton du terroriste… hi ha…




    0
  • SAID
    4 septembre 2011 at 22 h 49 min - Reply

    Dans une interview accordée à FRANCE 2 en juin dernier, on voit bien que aicha kadhafi n’est pas enceinte. Comment pourrait-elle accoucher au mois d’aout ? Regardez sur youtbe : aicha kadhafi france 2




    0
  • Congrès du Changement Démocratique