Édition du
25 March 2017

Y A-T-IL DES HOMMES D’ETAT EN ALGERIE ?

Nourdine Amokrane

« La différence entre le politicien et l’homme d’Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération. » WINSTON CHURCHILL
Selon le quotidien algérien d’aujourd’hui EL WATAN, une stratégie a été mise en place cet été par le pouvoir algérien   pour parer à d’éventuelles manifestations ou mouvements de colère durant cette rentrée sociale prochaine  de 2012 : distribution de logements finis, pousser les entreprises à créer des emplois, combattre la bureaucratie sous toutes ses formes et réserver le meilleur accueil au citoyen etc. (http://www.elwatan.com/weekend/contrechamps/rentree-sociale-la-strategie-du-pouvoir-02-09-2011-138304_184.php)
Une initiative bien mieux que rien, un effort à saluer. Mais le mieux, souhaité par la majorité des algériens, c’est de rétablir la confiance avec les gouvernés en  les écoutant, en répondant à leurs vœux. L’impression d’un manque de vision  stratégique afin de mettre fin au déclassement progressif de l’Algérie constaté par tous, en dépit de son beau potentiel démographique et de ses immenses richesses naturelles, persiste. Trop de larmes et de sang versé caractérise le quotidien des algériens ; il n’y a pas de vie dans la persécution et sous les bombes ; le ramadhan 2011 a été sanglant et rien ne justifie la longue durée de la guerre civile, plus de vingt années. Le constat qu’établit tout un chacun aujourd’hui en Algérie , ces dernières décennies, est plus qu’accablant et alarmant : insécurité, terrorisme, bombes, pillage des richesses du pays , scandales et impunités au vu et au su de tout le monde, les universités au dernier rang dans le classement des universités du monde, mendicité dans les rues d’Algérie, jeunes qui se jettent à la mer et d’autres qui ne rêvent que de s’expatrier etc.…
Si les autorités n’ont attendu que l’avènement du printemps arabe ( an 2011)pour agir, alors que le pays est « indépendant » depuis 1962 (50 ans) ; c’est que nul ne semble bien intentionné et concerné si ce n’est à se servir et servir les siens. C’est pour cette raison que je vous demande si notre pays recèle des hommes d’état ?

Nombre de lectures : 2768
16 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • belka
    2 septembre 2011 at 21 h 27 min - Reply

    bonne question la reponse est aussi simple non le dernier a été assasiné en juin 1992 le reste……..




    0
  • NEDJMA
    2 septembre 2011 at 21 h 30 min - Reply

    Pour ou contre les révolutions populaires that’s the question?

    Le piège à rats, mot CONTAGIEUX,c’est le combat des peuples arabes contre l’étouffement,de la conscience sociale et de de la conscience tout court.
    L’espace est ouvert pour maximiser la puissance d’action des peuples arabes.

    Sadjel, akteb trois dictatures aux oubliettes de l’histoire.
    Des peuples décidés à résister,et que ne sont pas résolus à se coucher pour un peu DE RENTE.




    0
  • Y A-T-IL DES HOMMES D’ETAT EN ALGERIE ?
    2 septembre 2011 at 21 h 31 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: Algérie, atil, D’ETAT, hommes […]




    0
  • Moh.
    2 septembre 2011 at 21 h 57 min - Reply

    Pour trouver un Homme d’Etat , il faut d’abord mettre en place l’Etat.
    Beaucoup de responsables ont , depuis 1962 , pour des intérêts personnels , retardé voire saboté l’instauration d’un Etat. D’autres plus sincères l’ont fait involontairement ya3malou adjahilou finafçihi ma la ya3malou el 3adouyou fi 3adouwihi.




    0
  • abd el allah el muslim
    2 septembre 2011 at 22 h 14 min - Reply

    la reponce est NON NON NON.




    0
  • samir64
    3 septembre 2011 at 0 h 47 min - Reply

    y a t il des algeriens en algerie?devrait être le titre approprié.notre pays est en pleine debacle.aucune perspective d’avenir,le flou total,le pessimisme est maitre.c’est la nuit totale qui est tombée sur notre pays et nous semblons petrifiés,dans un état second.que faire?attendre que l’épée de damoclés daigne nous couper la tête pour mettre fin au cauchemard.je ne crois pas aux sursauts populaires.il y a toujours une tête pensante,mais,force est de constater,cette tête pensante est inexistante chez nous.aussi longtemps que l’opposition ne se réunira pas en mettant en place un vrai plan d’action pour un changement politique en algérie,le temps joue en defaveur du peuple et de la nation.le régime ne s’ecroulera pas par enchantement.il a les ressources necessaires pour durer.ne comptons pas sur l’etranger:chacun cherche son propre interet et pour l’instant l’interet des pays dits democratiques,respectueux des droits de l’homme et du reste,est de ne pas froisser le régime en place.je trouve cela normal dans la mesure ou l’opposition ne parle pas d’une même voix.pauvre algerie et pauvres de nous.plus rien ne doit nous surprendre,et toutes les possibilités sint nevisageables allant même à un possible dementelement de l’agerie,situation trés envisageable d’autant plus que l’algérie que nous connaissons aujourd’hui est une création coloniale et que le ‘peuple’ est loin de se sentir concerner par l’avenir du pays.existe t il une conscience nationale?tout le monde critique mais personne n’ose faire le premier pas vers le changement.le peuple est aussi responsable de cette situation que le régime.manque d’education,d’instruction,aucune volonté apparente de faire evoluer les mentalités.les parents sont les premiers à montrer du doigt car si chacun nettoyait devant sa porte,on aurait des citoyens et non du ghachi et le régime reflechirait à deux fois avant de nous entrainer vers l’abime.malheureusement c’est une contagion que nous subissons et rares sont ceux qui sont conscients des dangers qui nous menacent.En réalité, si les peuples sentent facilement leurs besoins immédiats, ils ne perçoivent rien au delà de l’heure présente et gardent toujours le simplisme d’Esaü,dédaignant un intérêt futur très grand pour un avantage immédiat très petit(attribution de logements,marché informel,des emplois improductis à volonté,etc…)




    0
  • Alilou
    3 septembre 2011 at 3 h 44 min - Reply

    le dernier homme d’etat a ete tué froidement en Juin 1992 avec les youyou des algeriens barbus… je suis temoin jamais je n’oublierai cette image de mon quartier tous les Fisistes dehors avec les youyous…alors nous avons les maitres que nous meritons..Allah yerahmek ya Boudiaf




    0
  • elforkan
    3 septembre 2011 at 9 h 37 min - Reply

    « Selon le quotidien algérien d’aujourd’hui EL WATAN, une stratégie a été mise en place cet été par le pouvoir algérien pour parer à d’éventuelles manifestations « !!!!!!!!!!!!!!!!

    *La meilleure stratégie est de laisser les gens choisir librement leurs responsables !!!!!!!
    *La meilleur stratégie est le bannissement des résidences luxueuses Moritti et club des pins tous doivent vivre de la même manière, plus de méchoui et d’alcool au bord de la mer pour les fils et femmes et filles des généraux !!
    *La meilleure stratégie est l’éradication du crime et la criminalité en appliquant la peine capital et en public !!!
    *La meilleur stratégie est de demander l’extradition des maffieux qui se réfugient en occident avec le magot !!!
    *La meilleure stratégie est d’agir vite et vite avant que cela ne soit trop tard et que nul ne sera épargné même ceux qui se croient protéger par une armée et des blockhaus, les USA et le sionisme mondial !!!!!!!!

    à la fin y ‘en a marre !! laisser les gens décider de leur devenir et celui de leurs enfants!!!
    DEPUIS QUAND RÉDUISEZ- VOUS LES HOMMES EN ESCLAVES ALORS QUE LEURS MÈRES LES ONT ENFANTES LIBRES , disait OMAR IBN EL KHATTAB qui n’avait pas une résidence au bord de la mère et qui souffrait de la faim lorsque le peuple souffrait de la faim !!!




    0
  • SAID
    3 septembre 2011 at 12 h 24 min - Reply

    mon cher elforkan !
    Entre OMAR IBN EL KHATTAB et boutef, il y’a plus de 14 siècles !!!
    Si les gouvernants anterieurs avaient suivi l’exemple de OMAR, on en seraient pas à nous lamenter sur notre sort actuellement.
    Le danger est encore de faire croire qu’il suffit d’invoquer l’Islam pour ésperer avoir des OMAR au pouvoir !




    0
  • elforkan
    3 septembre 2011 at 16 h 42 min - Reply

    @Said
    Vous avez raison mon cher, il ne suffit pas d’invoquer des Omar,pour avoir des Omar mais il faut suer et œuvrer nuit et jour à éduquer nos enfants et les générations futures et en premier lieu et surtout à nous éduquer d’abord nous même et faire d’eux et de nous même des citoyens honnêtes et juste, c’est ça le vrai Djihad, le grand Djihad à ce moment nous n’auront pas besoin de faire des révolutions pour changer, il n’ y aurait rien à changer tellement tout est bon et tout marcherait à merveille, ce que je dis est réalisable,ce n’est pas de l’utopie il suffit de vouloir .




    0
  • fhamtelmeqsoud
    3 septembre 2011 at 16 h 59 min - Reply

    Vous voulez dire « zones d’Etat » bien sûr là où le Peuple ne peut fouler ces pieds, car propriété privé de ces nouveaux colons ces fameux « djennennar » qu’on voit jamais.
    Je vous garantis que d’ici la fin de l’année le problème du changement sera réglé en « El Djazaïr » qu’on a baptisé an algirie.




    0
  • mohmidj
    3 septembre 2011 at 19 h 29 min - Reply

    monsieur l auteur permetez moi ceci :cette vieille idee colonialiste herite par cuex qui nous gouvernent est longtemps relier par les appareils du pouvoir grace a des pseudo intellectuels au ordres pour expliquer a un peuple comme quoi il est cette image de monstre refleter par son propre miroir, et qui vise tout bonnement a saper toute dynamique au changement car le pouvoir a peur d une seule et unique chose : LE PEUPLE , mais les relais du pouvoir sont nombreux et leurs masques redoubles d ingeniosite dans l art du camouflage.non monsieur l algerie ne manque pas d hommes non monsieur, l algerie regorge de plus d hommes et de femmes capables de la remettre sur la scelle du developpement et de la prosperite que vous ne pouvez l imaginer . c est hommes et c est femmes sont les dignes descendants de hassiba et de ben mhidi .mais la strategie mise en place depuis 1958 pour enlever aux algeriens leurs algerianite continu, ca je ne vous dirais pas le contraire et elle est alimenter par ce genre de reflexion .vous connaissez le principe paradoxal de peter: a la base les super- competents suivent les competents et au sommet les incompetents.un mouhib khatir c est quoi pour vous ? vive mon algerie a moi celle qui n existe que dans ma tete,gloire a nos valeureux martyres




    0
  • Nazim
    3 septembre 2011 at 21 h 00 min - Reply

    L’Homme d’état (avec un H majuscule, car ça pourrait être aussi une femme) est celui qui choisit l’intérêt général à son ambition personnelle. C’est comme ce médecin qui anticipe et prévient le mal avant qu’il n’apparaisse, puis qui soigne la maladie quand elle est là, et non ce charlatan qui veut te faire croire qu’il te soigne alors qu’il est en train de t’escroquer. Ainsi défini, il me semble que Ferhat Abbes est un Homme d’état, il en est de même de Boudiaf et de Zeroual (le niveau d’instruction n’a rien à voir). Je pense aussi à Ait-Ahmed et à tous ceux qui sont restés dans l’ombre, que je ne connais pas mais qui doivent exister. Seulement, ce n’est pas l’hirondelle qui fait le printemps, c’est le printemps qui fait rassembler les hirondelles. Je veux dire par-là, que ce n’est pas un homme (ni une tribu) qui fait un état, mais l’état qui fait l’homme. Le jour où nous aurons un état, on en reparlera.




    0
  • SAID
    3 septembre 2011 at 21 h 34 min - Reply

    @ elforkane

    Mon cher ami, je ne suis pas aussi optimiste que vous. Je crois plutot que c’est une UTOPIE.
    Pourquoi ?
    Parce que je me dis que si depuis 14 siècles et malgré l’apogée de 7 siècles en andalousie, nous avons « plongés » dans la regression (helas ! pas du tout feconde mais sterile), ce n’est pas demain que nous allons revenir aux années d’or du régne de OMAR (que le salut soit sur lui).
    L’homme est IMPARFAIT: il ne faut jamais donner les pleins pouvoirs à un seul homme. Il faut lui creer tjours des contre-pouvoirs.
    Ce que la démocratie occidentale a reussi à faire et ce que refusent tous les potentats arabes à leurs peuples.
    cordialement




    0
  • kiks
    4 septembre 2011 at 11 h 59 min - Reply

    Hommes ou femmes d’etat?

    Il y a plus d’individus du tas que ceux d’etat…

    Les analystes les experts les voyants qui n’ont rien

    vu venir en Tunisie et ailleurs devraient songer

    à agir concrétement et imposer une structure

    indépendante de suivi des vraies réformes…

    Les surprises tunisiennes egyptiennes et autres

    doivent conduire à une sortie de tunnel à moindres

    risques pour l’Algérie sinon qui peut prévoir

    demain meme Mrabta Chefchoufa plongerait dans le coma…

    Assez de temps perdu que de gachis ou sont les hommes d’etat?

    Sont ils dans le tas?




    0
  • jamil
    6 septembre 2011 at 19 h 08 min - Reply

    Bonjour,
    Les femmes et hommes d’Etat,sont le fruit d’un système éducatif basé sur la logique et sur l’esprit cartésien . La réalité,est que notre actuel système d’éducation a baissé les bras et nos programmes ne font qu’abrutir nos enfants . Le savoir se limite chez nous au savoir lire et écrire . Les notions de savoir faire et savoir vivre sont complètement inexistantes . Notre éducation se limite à l’école,alors que la famille et l’entourage se contentent de regarder . Infiltrée par un courant conservateur,l’école s’est transformée progressivement en une grande école coranique . L’environnement apprend aux enfants la médiocrité en leur offrant comme seuls jouets des pneus usés ou des matelas pourris .Je ne pense pas qu’on devient une femme ou un homme d’Etat quand on a joué un jour avec des pneus usés ou quand on a tenu les murs du quartiers pendant des heures .




    0
  • Congrès du Changement Démocratique