Édition du
29 March 2017

Algérie : La tempête arrive à grands pas !

KalimaDZ

3 septembre 2011

Par Yahia Bounouar

Totalement aveuglés par la richesse à leur disposition, les dirigeants algériens viennent seulement de réaliser qu’ils ne sont plus à l’abri d’une révolte ni même d’une révolution. Ils se rendent également compte que le régime a une fondation construite sur du sable, comme toute les dictatures, et qu’il s’écroulera comme un château est de carte.

Selon des informations crédibles, le débat sur le rôle éventuel de l’armé n’est pas totalement tranché. Si pour la majorité des officiers, il n’est pas question d’intervenir et encore moins de réprimer la population, dès que la révolte sonnera, certains généraux, prêts à tout pour se maintenir, lorgne ostensiblement vers l’exemple syrien et espèrent pouvoir entrainer « la grande muette » dans la répression. Incapables de trouver des réponses politiques, de comprendre l’évolution du monde, les dirigeants algériens, enfermés dans des schémas d’une autre époque, s’en remettent, encore et toujours, à la gestion policière de la société.

Débâcle diplomatique et perte de crédit international

Avec la débâcle diplomatique qui a sanctionné la position algérienne sur le conflit libyen, le régime sait désormais qu’il a perdu tout crédit auprès de la communauté internationale et que son image est quasiment détruite dans l’opinion. Il apparaît, désormais, comme le dernier régime autoritaire de la région. La déclaration, peu diplomatique, du ministre français des affaires étrangères, Alain Juppé, mettant en doute la parole du chef de l’état algérien, Abdelaziz Bouteflika, s’inscrit dans cette optique. Il n’y a plus de joker !

Le régime a vite compris, qu’à la première contestation sérieuse dans la rue algérienne, la communauté internationale le pointera du doigt immédiatement.

Il cherche, dès lors, à empêcher, par tous les moyens, que la révolte ne se déclenche. Avec le réflexe des vieilles dictatures, le régime cherche comme à son habitude, l’ennemi extérieur qui permettra de titiller le sentiment patriotique et relèguera le problème intérieur au second plan. Une pratique d’un ancien temps, que Ben Ali, Moubarak, Kadafi et Bachar Al Assad ont utilisé, sans succès.

« Aljazeera », nouvel ennemi officiel

Après avoir fait des rebelles libyens et de l’OTAN, le point de fixation, le régime vient de changer « d’ennemi » . Le nouveau diable s’appelle désormais « Aljazeera ». Une chaine de télévision. Les médias à la solde du régime ont entamé la campagne. Feu sur « Aljazeera » !! Le quotidien « Ennahar », qui ne s’embarrasse pas de précaution lorsqu’il s’agit des ordres du DRS, annonce même en « UNE » sur toute la page, «  Le peuple veut la chute d’Aljazeera ». Prenant les algériens pour des martiens, ce journal et ses commanditaires veulent faire croire que c’est « Aljazeera » qui est le problème de l’Algérie. C’est « Aljazeera » qui dirige l’Algérie depuis des décennies et qui l’a mené au bord de l’explosion. C’est « Aljazeera » qui pille les richesses du pays sans vergogne et qui maltraite le peuple.

Cette campagne légitime, dans le même temps, le brouillage de la chaine « ennemi ». Dans les faits, ce brouillage a déjà commencé. Depuis plusieurs jours, la chaine « Aljazeera » est régulièrement brouillée. Pour éviter une condamnation internationale, les « experts » brouillent par petite touches ( de 5 à 20 minutes) de manière à éviter de se faire remarquer mais suffisamment pour «  dégouter » le téléspectateur qui zappe pour aller regarder tranquillement ailleurs.

Ces tentatives désespérées renseignent sur la nature du régime algérien. Un régime dirigé, non pas par des hommes politiques mais par des officiers de renseignements, gère le pays comme un commissariat de police, par l’esbroufe, la manipulation, la diversion et la répression. Au mieux, ces pratiques permettront-elles de gagner quelques jours ou quelques semaines. De même qu’on arrête pas une tempête avec un blindé, de même, ce ne sont pas quelques basses manœuvres policières qui changeront le cours de l’histoire.

Y.B


Nombre de lectures : 5160
31 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Nazim
    3 septembre 2011 at 22 h 18 min - Reply

    Une fois n’est pas coutume, je parlerais de moi. Sachez donc que j’ai perdu mes grands parents lors de la guerre de libération, mais tant pis c’est pour la bonne cause, J’ai perdu ensuite beaucoup de proches et d’amis dans les années 1990, et là ce n’était pas vraiment pour la bonne cause. En fait, ce furent des victimes collatérales d’une cause qui n’était pas du tout la leur. Beaucoup d’Algériens sont dans ma situation et se méfient comme de la peste des discours des va-t-en guerre. «Chat échaudé craint l’eau froide» dit-on. Les guerres et les révolutions, on sait comment ça commence, mais on ne sait jamais comment ça fini. On sait, par contre que c’est toujours les mêmes qui payent le plus lourd tribut. Alors plutôt que d’appeler au tsunami qui emportera avec lui le bon grain et l’ivraie, j’aurais préféré que cette radio Kalima fasse plutôt dans la pédagogie et la réconciliation, qu’elle fasse que tout un chacun comprenne que l’ennemi ce n’est pas le «Kabyle», l’«Islamiste», l’«intellectuel» ou que sais-je encore, comme on nous le fait souvent croire pour nous diviser. L’ennemi c’est l’ignorance, l’injustice et le sectarisme, mais aussi : celui qui nous pousse à l’autodestruction. Quand nous aurons compris ça, plus personne ne nous manipulera et plus personne ne nous dictera notre destin.




    0
  • zoubir
    3 septembre 2011 at 22 h 19 min - Reply

    alerter svp al jazira sur se brouillage,parce que jusqua maintenant ils se sont pas rendu compte de se brouillage
    et ils ne disent rien ce propos
    al jazira est une grand chainne ils ont les moyens de faire face.




    0
  • Algérie : La tempête arrive à grands pas !
    3 septembre 2011 at 22 h 50 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: Algérie, arrive, grands, tempête […]




    0
  • Sami
    3 septembre 2011 at 22 h 57 min - Reply

    Est ce que la France a lache ses harkis pour la encore une fois ??????!!!!!! Ca peurait etre le cas, parcequ
    Le printemps arabes a change les donnees completement. En fait, ce qui donne l’impresion que c’est bien que les harkis sont lachis, c’est bien la donnee lybienne parceque les harkis ont redu le dernier service probablement en compliquant les choses pour le peuple lybien pour que la france puissent avoir plus par rapport au lybiens. Le seule qui peux repondre c’est le temps, mais il est tres probable que la 2eme generations des harikis est au bout de lachage !!!
    Qui vend son pays n’aura rien a la fin du compte. C’est la lecon eternelle de l’histoire. Pauvre gens sont les harkis vraiment.
    Cordialement




    0
  • Sadek
    3 septembre 2011 at 23 h 39 min - Reply

    Le régime Syrien aussi tente en ce moment de designer El Jazeera comme l’ennemi a abattre, sans succès apparemment!
    Nos dirigeants vont vide déchanter s’ils pensent pouvoir surfer sur cette vague de la menace extérieure.
    http://www.youtube.com/watch?v=LXWxf_jMZGo




    0
  • mouradB
    4 septembre 2011 at 2 h 09 min - Reply

    J’ai peur d’une somalisation de l’Algérie. tempête qui emportera tout sur son passage…nos dirigeants ne sont pas des tendres avec leurs populations, si l’occident leurs donne le feu vert il peuvent exterminer leurs populations en millions,sans état d’âmes, c’est la seule guerre qui savent faire: tuer les leurs…ils achètent les armes pour ça pas pour faire ds guerres extérieurs. leurs comparse syrien la fait déjà. Amari ne l’a t’-il pas déclaré à la télé en personne quand il était le chef…alors vigilance et sang froid…




    0
  • Djamel Eddine U
    4 septembre 2011 at 4 h 21 min - Reply

    Nouvelles Revelations de Wikileaks sur l’algerie publie le jeudi 1er Septembre 2011:

    Mr Arslan Chikhaoui, noeuveu du Gle Genaizia et consultant aux militaires, Mr Bouteflika et des hommes d’afaires algeriens dans un entretien avec Mr l’embassadeur americain a alger le 05 Novembre 2005. Des temoignages assez interessant sur le system politique algerien et les fameux 15 clans de forces de decisions du system politique algerien.(Anglais)

    http://www.cablegatesearch.net/cable.php?id=05ALGIERS2245&q=mediene

    Souce: Wikileaks




    0
  • abon
    4 septembre 2011 at 13 h 39 min - Reply

    @Nazim dit :
    3 septembre 2011 à 22 h 18 min.
    Bonjour, Si-Nazim Barak-Allahoufik. Merci de tout coeur, il n’y a rien à ajouter, juste à méditer.
    Merci à tous.




    0
  • MOKRANE
    4 septembre 2011 at 15 h 33 min - Reply

    Le DRS et ses chiens paniquent ils attaquent tous azimuts.

    Mrs benchenouf et Zitout l’ont biens signalé y’a qulques semaines, le DRS a recrutéé en masse des baltaguias de l’internet et la cyber-DRS:

    Ils veulent pas mourir ils lancent leurs chiens de gardes, A NOUS DE RIPOSTER AVEC DES ARGUMENTS POUR LES METTRE A NU:

    Ci-joint l’article de la liberté:

    La page fAcebook d’al-jazeera attaquée
    Les internautes algériens s’impliquent dans la cyberguerre
    Par : Salim Koudil lIBERTE
    Lu : (10302 fois)

    Après la page facebook, une autre attaque est au programme des nouveaux “anonymous” DZ. Elle sera menée le 6 septembre, à 22h (heure algérienne) et cette fois, elle touchera le site d’Al-Jazeera.

    L’ère des cyberattaques algériennes est-elle née jeudi dernier ? Une question qu’il faut se poser après l’impressionnante et surprenante attaque qu’a subie la page facebook (en arabe) d’Al-Jazeera ce jour-là à 21h. En une heure, pas moins de 30 000 messages émanant de profils algériens ont attaqué la page de la chaîne qatarie.
    Les messages étaient tous ou presque d’une connotation “patriotique” avec des slogans hostiles à la politique propagandiste de la chaîne qatarie. L’assaut était d’une telle envergure que l’administrateur de la page facebook d’Al-Jazeera a été obligé de la “censurer”. Sa riposte consistait en l’interdiction à tout ordinateur ayant une adresse IP algérienne de consulter le contenu de la page et ainsi d’y mettre des messages. Jusqu’à hier, nulle trace de la page à partir de l’Algérie.
    Cette nouvelle forme d’Anonymous (énigmatique collectif de hackers très médiatisé depuis le début de l’année en cours) avec une marque DZ a surpris plus d’un. Selon toute vraisemblance, le signal a été donné par une page facebook créée il y a quelques jours et dont le nom est “Dont touch my bled akhtouna ya arab” (ne touchez pas à mon pays, laissez-nous tranquilles les Arabes). Hier après-midi, elle était déjà à plus de 4 000 fans. La campagne que les administrateurs de cette page auraient lancée contre Al-Jazeera (dont les positions sur l’Algérie ont de tout temps était hostiles jusqu’au scandaleux sondage sur les attentats kamikazes de 2007) visait, selon les commentaires lus sur le mur, à dénoncer le travail fait par cette chaîne depuis plusieurs mois. On pouvait y lire des critiques acerbes contre celle qui est “devenue une chaîne de propagande et non pas d’information”. L’impact d’Al-Jazeera dans ce qui est en train de se passer en Libye depuis mars dernier était l’un des points sur lequel beaucoup d’internautes revenaient. Visiblement, les “fans” étaient tous unanimes à dénoncer le CNT et l’implication de l’Otan dans le conflit libyen.
    Le Qatar, pays d’où diffuse la chaîne, n’a pas été épargné par les critiques. Son implication directe et active en faveur de l’intervention de l’Otan en Libye et la récente “affaire” de visas refusés aux Algériens ont été à plusieurs fois reprises. Ce qu’il faut retenir surtout, c’est l’engouement spontané de milliers d’Algériens à cette campagne. Cette attaque montre surtout l’état d’esprit de beaucoup de jeunes envers cette chaîne qatarie qui ne laisse personne indifférent. D’ailleurs, dès le lendemain, les réactions fusaient de partout autour de cette cyberattaque. S’il y avait beaucoup de “pro”, certains n’ont pas hésité à critiquer, surtout sur facebook, l’action. Les griefs retenus contre les “attaquants” étaient de plusieurs acabits. Ça va de l’“ignorance” des jeunes internautes impliqués, jusqu’à arriver au mépris.
    Une vue “hautaine” que d’autres n’ont pas hésité à désapprouver, souvent avec véhémence dans les discussions qui ont suivi. D’ailleurs le débat entre “pro” et “anti” attaque, mutait rapidement vers une confrontation entre pro-CNT libyen (qui étaient minoritaires) et anti-CNT.
    C’est dire que ce qui se passe chez le voisin est devenu un thème national.
    Cette introduction en force des internautes algériens dans une des formes de la cyberguerre est très importante à signaler. Même si certains ne veulent pas le voir, la Toile est devenue carrément un terrain de confrontation privilégié dans toutes les mutations que subissent les pays de la région. Aussi, il faut signaler qu’une autre attaque est au programme des nouveaux “anonymous” DZ. Elle sera menée le 6 septembre, à 22h (heure algérienne) et cette fois, elle touchera le site d’Al-Jazeera.




    0
  • mohamed
    4 septembre 2011 at 16 h 43 min - Reply

    L’ argent etant le nerf de la guerre ,le regime d’ alger l’ a bien compris il recrute des hackers -prostitués(avec des salaires mirobolants) qui s offrent corps et ame au plus offrant , c ‘est à dire des cyber mercenaires dont la tache est de perturber la toile ,ralentir le debit , perturber facebook et el jazeera, sans eveiller de soupçon.Mais peine perdue tout le monde connait les techniques machiaveliques du pouvoir algerien.




    0
  • abd el allah el muslim
    4 septembre 2011 at 16 h 59 min - Reply

    annonce de derniere minute.vu a l’instant sur al-jazeera l’annonce du pseudo gouvernement algérien des
    réforme en cour dans notre pays (CES LA BLAGUE DU JOUR)
    HA HA HA.




    0
  • Pour une Algerie meilleur et Pour une democratie Majeur
    4 septembre 2011 at 18 h 22 min - Reply

    S’accepter avec nos différences pour batir une opposition crédible
    Pour cela, il suffit que les acteurs politiques (affiliés aux partis ou non) démocratiques et républicaine, la classe intellectuelle, les tenants d’une certaine forme religieuse et ceux d’hier qui n’arrivent ou ne veulent pas arriver à admettre que le monde change, se remettent en cause et se rectifient pour mener à bon bord le bateau de l’Algérie nouvelle. La manière de pensée et d’action pour amorcer un nouveau départ dénué de tout calcul sournois doit être revue et corrigée pour en faire bloc avec le peuple et non le voir et/ou le considérer autrement. Bannir le paternalisme, le populisme récurrent, le clanisme, le clientélisme et l’esprit manipulateur qui prédominent même chez certains acteurs politiques nés dans les années 1940/50 par contamination de la pensée unique de la période post-indépendance animée par ceux qui pensent être détenteurs de la vérité et les meilleurs idéologiquement. Être rassembleur et non diviseur sournoisement ou se focaliser sur la question de leadership qui est perceptible par le peuple; gagner la confiance entre acteurs politiques, entre citoyens (nes) et acteurs politiques; ne pas prétendre détenir la meilleure démarche, s’accepter mutuellement dans la différence, ne pas reproduire les mêmes causes qui ont abouti à la suspicion, croire en la force du peuple qui a donné ses preuves ailleurs (Tunisie, l’Égypte, Libye) en dehors de la classe politique qui a fini par rejoindre les contestataires. Sans parler des années de plomb et de lutte clandestine où il y avait accompagnement politique dans l’action, il ne me semble pas avoir vu d’accompagnateurs ou d’un accompagnement désintéressé lors des différents soulèvements populaires qui ont eu lieu entre 1988 à nos jours. S’est-on posé la question ou a-t-on tiré des conclusions et des leçons sur le non aboutissement des soulèvements populaires qui ont eu lieu depuis 1988 à nos jours ? Permettez-moi d’en douter.

    Pour faire une révolution, il faut qu’il y ait une symbiose entre tous les acteurs (citoyens (nes) classe politique, intellectuelles, syndicats et organisations de masses éprises de démocratie réelle et républicaine); sans cela il est impossible d’aboutir au changement tant souhaité. Les partis politique armés de l’unité d’action, pratiquant la critique et l’autocritique; un front uni composé de toutes les fractions démocratiques opposantes au régime autoritaire et tribale ainsi que de toutes les forces démocratiques vives de la nation liés à la population; voilà les armes principales avec lesquelles l’illégalité étatique et ses attenants seront vaincus

    Il faut avoir confiance dans le peuple, dans les partis démocratiques et dans la classe intellectuelle, tous unis pour en faire un seul et même corps: ce sont là des principes fondamentaux. S’il y a un moindre doute à cet égard, nous serons incapables d’accomplir quoi que ce soit.

    Bien sûr, la tâche est ardue mais pas impossible si chacun y met du sien car l’engagement militant c’est comme un moteur, et s’il lui manque une vis, il y a panne.

    Madjid A. M.

    Militant d’un Comité de citoyen et d’une ONG internationale




    0
  • qlq1
    4 septembre 2011 at 19 h 04 min - Reply

    ***** Mrs benchenouf et Zitout l’ont biens signalé y’a qulques semaines, le DRS a recrutéé en masse des baltaguias de l’internet et la cyber-DRS: ****

    c’est une certitude..
    il ya quelque mois…(etant nouveau sur le net ); j’ai posé,naivement et seulement dans le souci d’avoir l’information , cette question sur TSA:

    quel a été le score enregistré pas Khalida messoudi;lors des elections législatives 1991?

    mon compte a été banni..,ils veulent restés entre eux, a insulter ,les islamistes,aljazeera,et a glorifier kadafi(l’anti-français,tient tient)..

    depuis,je ne leur accorde mon clic,que pour tâter le pouls.. khoubzist( a défaut de ,baltaguia,chebiha,mercenaires..)




    0
  • zoubir
    4 septembre 2011 at 19 h 32 min - Reply

    t a raison mon frere,les siste web pillule ces derniers temps de pseudo forumistes recruter par le drs pour saboter toute iniative de changement ils sont la a longueur de journee a intervenir pour le compte du pouvoir maffieux algerien. tsa est le 1er journal web a etuliser ces baltagia du net des gens sans screpule qui sattaquent a tout ceux qui critique le pouvoir
    mais bon le peuple nest pas dupe .vous seriez traquer comme des rats.




    0
  • HAMMANA
    4 septembre 2011 at 19 h 34 min - Reply

    La rupture du système algérien ne procèdera pas -à l’instar de l’Irak et de la Lybie -d’une intervention de l’OTAN puisque les américains ont tout obtenu et que de ce coté la mafia politico-militaire au pouvoir n’a plus rien à craindre de l’oncle SAM(au contraire,il est dans leurs intérets que ce régime aux ordres se perpétue afin de sauvegarder leurs privilèges qu’un gouvernement légitime (et par voie de conséquence anti-américain )issu d’élections libres pourrait mettre en cause;d’ou leur réticense à tout changement aux retombées imprévisibles)mais de la prise de conscience par le citoyen algérien des véritables enjeux de la crise.Une conscience qui prend forme chaque jour davantage et qui lui permettra d’appréhender le danger imminent dans toute sa dimension qui privera ainsi les cassandres du pouvoir de leur principal atout de la manipulation de l’opinion publique qui fit jusque_là leur jeu et le credo de leur réussite.
    Il n’est pas étonnant ainsi de voir le gouvernement agir en catastrophe pour courtiser la société par des largesses tactiques inhabituelles dictées par le désaroi d’un système qui constate impuissant l’effondrement de ses homologues perçu comme un mauvais présage d’isolement tant il finira par se retrouver dans un environnement régional remodelé et franchement hostile.
    Le role des intellectuels algériens dévoués à la cause nationale consiste à mettre à nu ce système afin que la quasitotalité des algériens connaisse ses ennemis afin d’aboutir à une majorité suffisante pour déclencher la révolution.
    C’est un élément capital pour la réussite de toute action libératrice que de mettre le citoyen au diapason du consensus national du changement .
    Un homme averti en vaut deux.




    0
  • Rachid Belaid
    4 septembre 2011 at 19 h 44 min - Reply

    @qlq1, je confirme tes dires, j’ai ete moi aussi banni de TSA, sans doute un torchon du pouvoir, moi je dirai de said bouteflika. Ce site et a declarer parmi les outils du pouvoir fasciste et nazi d’alger.




    0
  • raxier666
    4 septembre 2011 at 21 h 26 min - Reply

    Evitons, mon cher compatriote ces attaques inutiles contre une certaine presse des officines. C’est lui accorder une importance qu’elle n’a pas et une publicité qu’elle ne mérite pas. Nous ne devons pas tomber dans leur jeu malsain. Réflechissons à l’Algérie de demain avec une véritable presse libre et ce ne sont pas les journalistes de qualité qui manquent malgré leur isolement et leur marginalisation. Une presse qui ne dépendra ni des officines de Hadj Zkoko ni de l’argent sale du rond à béton irradié.
    Salah-Eddine.




    0
  • Djamel Eddine U
    4 septembre 2011 at 23 h 21 min - Reply

    On entend des bruits et des apels récent sur le net et des attaques cybernetiques contre AlJazeera en prevoyance d’une révolution le 17 septembre 2011 en algerie. J’y pense et j’y repense.. ca me donne un sentiment que quelque chose se trame sous le tapis: « Si on veut avorter ou prendre le control de la locomotive d’une révolution, il faut la précipiter avant sa maturité »
    A votre avis?




    0
  • ALGERIEN
    4 septembre 2011 at 23 h 28 min - Reply

    Les techniques des agents du DRS qui polluent les forums ( TSA, DNA, El WATAN ..ect ) sont démasquées et nos amis internautes commencent à comprendre petit à petit vos modes d’intervention sur les pages et blogs algériens…

    • Se faire passer pour un islamiste radical, souvent djihadiste:

    Il s’agit d’être derrière des profils facebook, avec des listes d’amis (Open) où on peut y …voir des savants ou des prêcheurs musulmans…cela est accompagné de certains signes extrémistes très explicites en photo de profil (drapeaux noir, Allah Akbar, Eldjihad fi sabil illah, Ouktoulou Ettoghrat..), l’objectif est de semer le doute chez les participants dans la page, qu’ils soient musulmans ou pas, religieux ou pas, des sujets théologiques et de controverses religieuses sont très souvent imposés et même des agressions violentes contre tout ce qui peut être considérer comme laïc dans la page..

    • Se faire connaitre en tant qu’extrémiste ethnique (berbériste, arabiste, néo orientaliste, Kabyle, Chaoui, Touareg):

    L’objectif est de provoquer des polémiques sur les pages facebook ou blogs, à travers des sujets, tels que: la «pure» berbérité de l’Algérie, «supériorité du peuple kabyle !!!!!!» L’indépendance des territoires Touaregs, dénigrement de la culture arabo-islamique…ou dans un autre sens avec: l’Arabité de l’Afrique du nord !!!! Médisance contre tout ce qui n’est pas arabe, insultes envers
    la Kabylie et ses habitants, reniement de l’amazighité du Maghreb…en deux mots; c’est faire opposer l’amazighité à l’arabité à tout prix !!

    • Se faire passer pour un extrémiste laïc très souvent islamophobe:

    Comme dans les deux précédents cas, ce mode a le même objectif ; étouffer toute l’énergie positive existante dans les débats entre les internautes, mais ce qui est le plus spectaculaire, c’est le fait que l’islamophobie est rattachée à l’opposition au régime !! Et ça marche !! souvent avec des âmes fragiles de certains de nos compatriotes !

    Faites attention à ces manipulateurs du régime qui veulent diviser les algériens partout, en Algérie, à l’étranger, sur Internet, et même sur Mars s’il le faut !




    0
  • hakimM
    4 septembre 2011 at 23 h 32 min - Reply

    Il y a des gens qui préparent de prêt et de loin une révolte pour la rentrée sociale.
    Le pouvoir affolé le sait, le CIA inquiet de ces intérêts le sait, Sarkozy le sait mieux qu’eux.
    Une révolte le 17 septembre un samedi est tout simplement une bombe contre toute action nationaliste, contre toute action juste, contre toute action populaire intègre. Tant que la révolte ne se fait pas le jeudi ou le vendredi, pas de salut.
    L’image d’un régime assassin corrompu, vendu, vendeur se dévoile de plus en plus en plein jour, alors qu’il y a des années, il actionnait via des lunettes aux rayons infra-rouge.

    ==========================================
    « On peut tromper tout le monde un certain temps mais on ne peut tromper tout le monde tout le temps ». Je crois, mon cher compatriote, que les algériens ne sont plus ces moutons de Panurge pour répondre à des appels suspects et anonymes d’aventuriers tapis dans l’ombre. Nous avons connu cela en septembre 1988, quand la rumeur persistante d’un soulèvement populaire pour le 5 octobre avait fait le tour d’Algérie. Nous savons qui sont les prétentieux aventuriers boulitiques qui voulaient utiliser la poudrière juvénile pour se débarasser des « conservateurs » du Front de Liquidation Nationale. Et nous savons comment cette poudrière a explosé entre leurs mains avec le résultat de cette criminelle manipulation : plus de 500 de nos enfants massacrés avec des balles de mitrailleuses. Et certains de ces manipulateurs, attendent aujourd’hui, dans leurs salons cossus des hauteurs d’Alger, un hypothétique appel des Tagarins !!
    Les algériens lorsqu’ils décideront, à l’instar des autres peuples du Maghreb et du Machrek, de sortir dans la rue et signifier la retraite à ce régime illègitime, ne fixeront ni l’heure ni la date. Ils ne participeront ni aux marches préparées dans les officines ni aux faux soulévements organisés par les gangs du serail pour faire avorter la véritable dynamique populaire du changement.
    Salah-Eddine




    0
  • qlq1
    5 septembre 2011 at 0 h 54 min - Reply

    @ALGERIEN ,merci pour votre mise en garde,que je trouve a point nommé…,oui ya des trolls,des gens qui se font passés pour le contraire de ce qu’ils sont(pour mieux cassé de l’interieur),d’autres qui noye le poisson dans l’eau,d’autres qui détournent,le sujet sur un autre(il suffit de critiquer le régime,pour se retrouver entrain de byzanté ,sur la kabylie ou el kaida..)..
    et la pire des ruse c’est : d’appeler d’autres baltagia a la rescousse ,pour metre en minorité le contestataire le fragiliser,et dissuader du meme coup le simple lecteur.., et puis une autre ruse : c’est « les réponses toutes prêtes »( ex: vous dites islam ils vous répliquent terrorisme,allier du pouvoir..




    0
  • papousse
    5 septembre 2011 at 6 h 40 min - Reply

    De toutes façons, tempête ou ouragan ou n’importe quel cataclysme à venir est inéluctable pour le changement des régimes au Maghreb.

    Surtout le plus féroce d’entre eux, le régime des généraux algériens lequel est pris au piège sérieusement cette fois ci, et aucun miracle ne pourrait même le renouveler pour ne pas dire le sauver. C’est trop tard.

    Ces généraux ne dorment plus. Le fort stress de ce printemps arabe a même précipité des maladies dormantes au sein de ces gradés. La majorité est malade. On ne sait plus sur quel « saint » se vouer malgré toutes les fortunes amassées qui ne servent plus à rien aujourd’hui.

    Toufik attend impatiemment les prochaines élections américaines dans l’espoir de voir les républicains « faucons » revenir au pouvoir et négocier avec eux une porte de sortie honorable. Entre temps la France n’aurait guère le choix maintenant avec ce cadeau libyen dans les bras et aussi surtout si Sarkozy veut à tout prix un deuxième mandat présidentiel, chose qui n’est pas encore garantie.

    En tous cas la fin approche à grands pas, mais pas avant la fin 2012 pour ce qui concerne l’agenda algérien prévu par les stratèges de ces « saisons arabes ». C’est certain que le temps ne saurait être plus long que celui passé sous la dictature. Le grand jour J s’en vient tranquillement. Patience est la meilleure des vertus.




    0
  • HAMMANA
    5 septembre 2011 at 9 h 03 min - Reply

    Je pense que le moment n’est pas opportun pour engager les hostilités avec le pouvoir.Ses larbins sont plus que jamais à l’affut et les gens ont l’esprit brouillé et ne savent pas encore ou donner de la tete.L’environnement régional est en élucubration et il est judicieux d’attendre à ce que la situation se stabilise pour décider de l’avenir.
    Les stigmates endurés par le citoyen font que l’erreur dans l’appréciation de la situation n’est plus permise pour ne pas saper le peu d’espoir qui reste.Nous n’avons pas encore atteint le stade de la majorité sur laquelle on peut sérieusement compter pour défier la mafia au pouvoir qui malgré marquée par les récents bouleversements dans la région n’est pas pour autant laminée et conserve ses chances de récupération intactes eu égard à l’auréole d’hypcrites et d’arrivistes qui lui serve d’avant-gardes.Le travail de sensibilisation du citoyen sur la nécessité qu’i y a de rompre avec le passé doit constituer l’essentiel du role que doivent remplir les intellectuels algériens dévoués à la cause nationale.C’est le préalable inconstesté à une révolution pacifiste.




    0
  • Ya Sidna II
    5 septembre 2011 at 10 h 52 min - Reply

    Bonjour tout le monde. @Nazim. Cher Monsieur permettez moi de reprendre quelques lignes de vos écrits : « L’ennemi c’est l’ignorance, l’injustice et le sectarisme, mais aussi : celui qui nous pousse à l’autodestruction. Quand nous aurons compris ça, plus personne ne nous manipulera et plus personne ne nous dictera notre destin. » C’est très vrai ce que vous dites ! mais alors qui nous a inoculés ces tares ? Posez-vous cette question c’est déjà y répondre ! Mon cher Ami, ne vous trompez pas d’ennemi et en tout cas pas moi car il est tout désigné : c’est ce pouvoir mafieux capable de tout même de tirer sur son peuple experimentant ainsi les nouvelles armes acquises. L’Algérie est devenu un laboratoire à ciel ouvert où tout est permisif au clan pour mieux le gratifier en prébende dès lors où cela sert ses intérêts et sa survie : c’est la marque de fabrique de ces rois-fainéants ou rois- maudits ! et ils ne lâcherons rien tant que le peuple ne sera pas dans la rue le poitrail défiant la mitraille. Cela fait 49 ans qu’ils mangent et mangent très bien, alors vieillissant ils veulent que leur progéniture continue à bien manger sur le dos du peuple Algérien. L’oligarchie à encore de beaux jours devant elle….à moins d’un sursaut dont seuls les Algériens de la rue connaissent l’échéance……Ils seront dans ce cas, présent là où on ne les attend pas, le jour où on ne les attend pas !!! In Chaallah.




    0
  • Chronique d’une tempête annoncée par «Le Quotidien d’Algérie» | Webdo
    5 septembre 2011 at 12 h 53 min - Reply

    […] Dans son édition de samedi dernier, le «Quotidien d'Algérie» a publié un article dont le titre veut tout dire : "La tempête arrive à grands pas". La […]




    0
  • mohamed
    5 septembre 2011 at 17 h 52 min - Reply

    salut,

    que cette tempete arrive. on attend que ca et impatiement. on ne fait que reporter l’inevitable. La pression monte et c’est tant mieux. J’ai tellement la haine dans le coeur contre ces vaut-rien…

    il faut s’attendre a tout avec ces criminels, car ils sont capables de tout. rien ne nous surprendra. ils montront une region contre une autre, une langue contre une autre, une religion contre une autre, ils saliront des noms de revolutionnaires, des chouhadas et ils commetteront les plus ignobles des crimes, mais rien ne nous surprendra car on les connait bien et leur facons de faire. Ces des individus sans scrupule ni dignit. Jouer contre alJazeera c’est jouer avec le feu can ce network est devenu incontournable au point que les medias americains qui l’ingnoraient il y a qlq annees, relaient leur information sur leur propres reseau tels que CNN, FOX NBC ect…

    On est pret a les confronter, le jour est arrive…




    0
  • raxier666
    5 septembre 2011 at 20 h 53 min - Reply

    Bon, mon ami salah eddine, rien que pour vous faire plaisir, sinon je vais exploser ,je vais donc suivre votre conseil et etre correct avec les collaborateurs de TSA qui se font passer pour de gentils fotumistes , puisqu ‘on est banni de leur ratelier et que je n’ arrive pas à contenir ma colère et mon degout devant tellement de mauvaise foi et d ‘hypocrisie.Je leur dirais Fakou et cesser vos divagations nous ne sommes pas dupes ,oh ! baltaguias de TSA, allez coucher!Ouf!!!!je me sens plus leger, merci salaheddine…..




    0
  • Le Martien
    6 septembre 2011 at 1 h 23 min - Reply

    La tempete de la 2eme generation des enfants de HARKI arrive a grand pas. Il faut perseverer parceque cette fois-ci SARKOZY vas nous recompenser courageusement, ce que De Gaule n’a pas su faire a nos parents. Le citoyen lambda que je suis, persiste a dire que meme s’il est contre ce systeme pourri et despote ( constitue par une bonne parti de vos oncles harki camoufles) il fera tout pour un chagement PACIFIQUE du fait que JE N’AI PAS UN 2eme PAYS DE RECHANGE. A bon entendeur salut




    0
  • kiks
    7 septembre 2011 at 12 h 52 min - Reply

    Tempete ou cyclone ou…

    Les plus grands spécialistes de la météo ne pourront la

    prévoir mais si le Master et Mini pouvoir persistent

    dans cette démarche peu transparente ils ne font que

    former la grande tornade…

    Cette tornade viendrait de ceux qu’on appelle

    islamistes (pour nous diviser). Disons le mouvement

    conservateur religieux …C’est le plus solide et

    plus stucturé.pour les autres il ya plus de blogueurs

    que blagueurs.

    La meilleure voie pour donner une certaine crédibilité

    au processus des réformes c’est de mettre en place

    un comité ou une commission indépendante de conduite

    des réformes c’est le minimum politique pour éviter

    la tornade….

    Nos membres mal élus des assemblées tels qu’on les

    connait n’ont ni crédiblité ni compétences en MAJORI

    TE…

    Vous avez supprimé l’article Hommes d’etat pourquoi

    est il parti dans le tas…?

    Je tiens à mon Algerie . Vous revenez sur les Harkis

    mais ils ont presque tous quitté ce monde.Ce sont les

    nouveaux qui se prétendent nationalistes et patriotes

    qui ont mené à la situation actuelle du pays .

    Derniers en tout mais premiers en corruption etc etc

    La vraie démocratie les libertes la justice sont

    les seuls garants d’un état fort soutenu mmassivent

    par le PEUPLE SOLIDE REMPART CONTRE L’OTAN ETC ETC

    EXIGEZ UNE COMMISSION INDEPENDANTE DE CONDUITE DES REFORMES

    NOTRE DERNIERE REVOLUTION DATE DE 1988 ET NE S’EST

    PAS TERMINEE….Sachons prendre le bon chemin.

    Un militant fils de Chahid et Petit Politicien

    ==============================
    Octobre 88 n’a jamais été une révolution mais une criminelle manipulation….et qui n’est pas terminée ! Evitons de participer inconsciemment à la désinformation.
    Salah-Eddine




    0
  • kiks
    7 septembre 2011 at 16 h 16 min - Reply

    A M SIDHOUM

    Si vous avez des preuves de manipulation j’aimerais moi

    qui suis inconscient etre éclairé par vos lumières.

    Ceux qui se sont soulevés en 88 étaient des

    inconscients aussi.
    Quelle différence entre révolte révolution

    insurrection etc….

    Si les manipulations continuent donnez nous la

    recette miracle pour changer les manipulateurs…

    J’ai des années d’expérience en politique .

    Je suis missionnaire au niveau international

    et proche de personnalités historiques qui militent

    pour une Algérie démocratique etc.

    M Sidhoum sachez que nos jeunes sont bien

    conscients des réalités algériennes pour se laisser

    manipuler alors que dire d’un vieux routier comme

    moi ?

    Encore une fois allez dans le sens des revendications

    réalissables pour éviter tte manipulation

    A bientot sur la place de la Démocratie

    Azulement

    ======================================
    Je ne suis pas un « missionnaire » de niveau national ou international. J’ai eu l’insigne honneur de connaître des figures nationales qui ont secrété l’Histoire. Dieu me Préserve des « personnalités » excrétées par l’Histoire. Je ne suis proche que de mon peuple auquel j’appartiens, ce « ghachi » pour certains. Je reste convaincu que le 5 octobre 88 a été une vaste manipulation criminelle et ce ne sont pas des anonymes, aussi « vieux routiers » qu’ils soient, qui me feront revenir sur mes profondes convictions. Avec le temps, l’histoire révèlera…
    Je serais, In Cha Allah, à la Place des Martyrs avec notre « ghachi », jamais sur la place de la démocratie du samedi.
    J’arrête là, car il n’est pas question de tomber dans le piège de la polémique et des discussions stériles. Nous ne sommes pas nés de la dernière pluie pour ne pas comprendre tout cela.
    Salah-Eddine




    0
  • BRAHIM
    7 septembre 2011 at 16 h 57 min - Reply

    Monsieur Salah-Eddine votre dernière phrase conforte ma conviction que les forces du changement se neutraliseront entre elles. Docteur, je le répète : je ne suis pas optimiste pour voir de sitôt une chute du régime. Pour moi, le changement n’aura pas lieu malheureusement à cause de la grande divergence des forces du changement. Ce n’est pas en s’invectivant que nous auront raison du mastodonte au pouvoir depuis 1962. On attend JUSTEMENT toujours l’appel pour le rassemblement à la Place des Martyrs. Chich !




    0
  • Congrès du Changement Démocratique