Édition du
30 March 2017

LA VIOLENCE DU SILENCE FACE A L’INTERROGATION EST-ELLE SUFFISANTE ?

Par Nourredine BELMOUHOUB *

Rappeler en détail le passé n’est pas mon propos, d’ailleurs je n’ai ni la prétention, ni la qualité, et encore moins la vocation, ceci étant le rôle, la mission et le devoir des Historiens. Je n’en veux que rappeler un triste et douloureux chapitre, ou il est question de l’irradiation nucléaire préméditée et planifiée de plus de vingt quatre mille citoyens algériens, dont le seul crime est celui d’avoir accompli leur devoir électoral, mais aussi et surtout, parce qu’ils adorent Allah.

J’ai fait mieux que jurer, à mes compagnons de l’injustice du camp de In M’guel, de Reggane, de Oued Namous et des autres camps, tous autant pénibles, durs et semés d’une radioactivité nucléaire. Aux veuves et aux orphelins de mes concitoyens qu’un cancer a terrassé j’ai pris engagement, et c’est plus fort que tout acte écrit c’est un contrat d’honneur où j’ai promis que désintéressé de tout je n’oublierai rien et personne, amis de l’enfer des camps du désert, je Vous aiderais selon mes forces, mes petits moyens, toute ma volonté, mais de toute mon affection fidèle.

Ne voyez en cet écrit que la manifestation de mon ardeur à Vous servir, parce que ce faisant, j’ai conscience de servir une cause noblement juste, et de servir ma Patrie. En Votre nom, et à titre de Porte parole du Comité de Défense des Internés des Camps du Sud, à toutes les bonnes volontés, aux respectables femmes et aux honorables hommes qui nous ont témoigné leur compassion sincère, je dis humblement Merci. À ceux qui nous ont, sans nous connaitre, gratuitement affublé des pires qualificatifs, je leur réponds que nous nous plaçons au dessus de certaines contingences, et que nous prions Dieu, le Clément, l’omnipotent, de leur pardonner leur égarement, leurs gratuits dénigrements à nos égards et, même l’ivresse de leur parti-pris. A ceux qui sont à l’origine de notre drame, qu’ils apprennent et s’assurent que nous ne leur pardonnerons jamais, ni ici bas, le jour ou leurs étoiles n’auront aucune valeur,  « « Le jour où rien ne sera utile à l’homme, ni les biens qu’il dépense, ni des enfants qui l’assistent, sauf pour celui qui aura été croyant et qui aura aimé Allah avec un cœur purifié des maux de l’incroyance, de l’hypocrisie et de la fausseté »

(الشعراء) « (87) يَوْمَ لَا يَنْفَعُ مَالٌ وَلَا بَنُونَ (88) إِلَّا مَنْ أَتَى اللَّهَ بِقَلْبٍ سَلِيمٍ »

Quant à ceux qui aujourd’hui continuent à nous ignorer, leur silence et leur paresse morale m’ont laissé découvrir qu’ils ne sont que de petits êtres dépourvus d’humanité, qu’ils sont de même valeur, de pareille insensibilité et pétris dans le même argile que nos bourreaux, et qu’autant blâmables, ils sont  condamnables.

Mais jusqu’à quand imposera-t-on la force de l’insensibilité, du mensonge et du silence, à la force de l’histoire ? La violence du mépris face à l’interrogation était-elle suffisante ? Encourage-t-on l’indolence pour dissimuler le complexe de culpabilité d’un pouvoir insurrectionnel établi en Janvier 1992 à l’aide de bâillonnettes, par un prononciamento militaire ayant l’apparence d’une équipe de généraux « d’opérettes », des déserteurs de l’armée française, devenus par la ruse et la déloyauté, des –faux-combattants de la 25 heure, alors qu’en vérité ils ne sont qu’un groupe d’officiers, partisans, vicieux, ambitieux et fanatiques, qui me rappellent les Challe, Salan, Jouhaud, et Zeller. Ce système pourri encouragé et soutenu par une association composée de nostalgiques de l’Algérie française, d’affairistes, et d’un personnel révoqué par l’administration, les Institutions de l’Etat et autres organismes à caractère public, pour incompétence professionnelle quand ce n’est tout simplement pas pour rapine et abus de biens de la société, ou alors pour déficit de probité morale et intellectuelle, dont se prévalaient certains de ses membres. Il faut dire que ces « sauveurs » de l’Algérie n’étaient pas seuls, puisque l’Organisation de la Jeunesse Algériennes Libres (O.J.A.L) –une sorte de Ku Klux Klan, apprêtée à la pire manifestation de la bestialité avec en plus, une haine viscérale aggravée contre la Religion, un ramassis de psychopathes, de ratés, de sadiques, d’assassins et d’esprits tordus qui abondaient dans cette Algérie à deux vitesses, les uns et les autres accoutumés à un mode de vie copié dont ils n’ont adopté qu’une partie, celle qui alliaient leurs défauts naturels aux vices des colonisateurs, et se sont accordés la liberté de foutre la pagaille selon des méthodes puisées dans l’histoire odieuse de l’O.A.S, l’ensemble agglutiné au sein d’un agglomérat trompeusement désigné Comité National de Sauvegarde de l’Algérie. Leur slogan était  « sauver l’Algérie », alors qu’en vérité  l’incohérence anarchique de cette ténébreuse structure, était une invite à régler de vieux comptes avec le peuple, au nom d’une sauvegarde, qui s’est avérée être une ignominieuse et sanglante sauvagerie, aux résultats tristement ignobles.

Qui d’autre est responsable de la déportation de milliers de citoyens algériens dans les camps d’internements en zones irradiées, n’était-ce ces obstinés de l’Algérie française, les vrais responsables ce sont les putschistes, les janvieristes aux mains tachées de sang et aux consciences alourdies par la phase la plus meurtrière et la plus dégoûtante qu’ont connu l’Algérie et son peuple, oui ils sont coupables d’un ethnocide aux contours fascistes, et si je n’affirme pas d’avantage, c’est parce que l’insinuation est suffisante. Seuls les trublions aiment le désordre parce qu’il leur apporte de gros bénéfices et leur donne une notoriété chère à leur vaniteuse insolence.

Que sont-ils devenus ? Où sont-ils aujourd’hui celles et ceux dont la responsabilité morale et pénale du pogrom dont furent impunément victimes des milliers de citoyens ? Leur culpabilité n’est-elle suffisamment prouvée ! Ne seraient-ils pas derrière les réseaux de trafics de stupéfiants tous genres confondus ?

En plus de la loi de «  l’omerta » qui nous ait affiché, nos bourreaux s’avèrent être les premiers bénéficiaires du contenu des Articles 45 et 46 de la « Farce » de réconciliation nationale. Quand on est un Chef d’Etat, avec Rang de Premier magistrat, responsable d’un patrimoine national, l’acte premier consiste à veiller au bon et juste équilibre de la balance de la justice, ce qui regrettablement n’est pas le cas aujourd’hui, du moins en ce qui concerne le crime contre l’humanité dont nous fumes les victimes expiratoires d’une époque de folie et de brutalités.

On a l’impression qu’il n’y a point d’Etat algérien mais la République algérienne existe, sa capitale est le Club des coquins et des copains, siège de ses services principaux et actifs, ses banques sont à New-York, Paris et en Suisse, mais bien avant la chute du dictateur  de Tunisie et du pharaon de Oum Eddounia, Singapour, Chypre, Hong-Kong, l’Irlande, le Luxembourg, les Bermudes, Port-Louis (capitale de l’Île Maurice), et surtout les Iles Caïmans, lieux privilégiés de nos crocodiles, sont les nouveaux paradis fiscaux et sièges de la finance de ceux qui ont mis à sac le pays, ceux qui aujourd’hui exportent les richesses nationales et importent tout, y compris surtout l’immoralité.

Serait-ce la fuite des capitaux, sport favori des responsables de nos peines et de nos misères qui serait à l’origine du mépris et de l’indifférence qui nous sont affichés, ou bien est-ce cette amère et grave vérité que constitue la « clause secrète » contenue dans les accords dits d’Evian ayant autorisé la France coloniale à utiliser après l’indépendance des sites : d’In Ekker et Oued Namous, pour tester ses frappes atomiques et autres, sites ou justement, nous fumes avec préméditation internés.

ACCORD D’EVIAN : (Clauses annexes)

«  Les accords d’Evian contenaient des clauses annexes dites « secrètes » autorisant la présence française cinq années de plus. Ce délai était nécessaire à la France pour achever le programme de Force de frappe mené par de Gaulle et par son prédécesseur à la suite du changement d’équilibre géostratégique survenu au cours de la crise de Suez. La présence militaire et scientifique française dans le Sahara permettait d’assurer le développement et l’expérimentation d’un nouveau type d’armement. Fusées, bombes atomiques, armes chimiques et bactériologiques de la base secrète B2-Namous (Béchar) furent testées jusqu’en 1967, tout comme la base de In Ekker (In M’guel – Tamanrasset), avec le plein accord des autorités algériennes. La base de lancement de fusées d’Hammaguir (Reggane) fut également laissée à disposition des autorités françaises cinq années supplémentaires. Cela permit à la France de poursuivre son programme d’expérimentation de ses fusées Diamant et de lancer avec succès son premier satellite Astérix en 1966. La base fut évacuée en 1967, conformément aux accords d’Evian. »

Qui d’entre ceux qui continuent aujourd’hui à claironner qu’ils ont libéré la Nation, combien même avons-nous regrettablement le sentiment de n’être ni libre, ni la sensation d’être indépendant, prétendraient-il ignorer cet acte ? Vous qui persistez à vouloir nous enseigner les vertus du patriotisme,  ignoriez-vous cette clause ? Oseriez-vous cautionner une telle forfaiture et dire à nos pères et nos frères tombés aux Champs d’honneur, que vous affirmeriez avoir enterré de vos mains nues, risqueriez vous leur dire « Vous fûtes des héros et vos fils ont été livrés à la radioactivité, par ceux qui avaient pris les armes contre vous.  De grâce épargnez-nous vos discours, et sachez que dans un pays ou l’idée du patriotisme existe depuis la nuit des temps, il serait indécent qu’une partie quelconque de la nation – hachakoum, hizb frança exclus- prétendrait se faire du patriotisme un privilège et de l’enseigner aux autres, comme il serait indécent de s’en prévaloir pour condamner, excommunier et proscrire, comme c’est malheureusement le cas, alors que la vertu essentielle du patriotisme est justement de pacifier et d’unir.

Et si le monde était vraiment gouverné par le hasard, il n’y aurait pas tant d’injustice, car le hasard est juste et même c’est précisément là sa nature d’être juste par son excellence.

* Défenseur « libre » des Droits Humains,

Porte-parole du C.D.I.C.S.


Nombre de lectures : 1344
11 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Nourredine BELMOUHOUB
    5 septembre 2011 at 0 h 57 min - Reply

    A mon ami Yacine ZAID, victime de harcèlements multiformes et de menaces multidimensionnelles, àtitre de soutien, Je dédie ce commentaire. Courage Yacine, et tiens bon la barre, le Tsunami est à l’horizon.




    0
  • LA VIOLENCE DU SILENCE FACE A L’INTERROGATION EST-ELLE SUFFISANTE ?
    5 septembre 2011 at 1 h 42 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: ESTELLE, face, L’INTERROGATION, silence, SUFFISANTE, violence […]




    0
  • mohmidj
    5 septembre 2011 at 2 h 21 min - Reply

    pendant ce temps la que faisait boumediene… hein ? allons ou etait il ? hassan essabah a dit un jour : « quoi que de plus simple que de mimer la loyaute .elle n est jamais plus vraie que dans les bouches menteuses ». vous avez aimer vivre sous benbella ,sous boumediene,sous chadli,sous zeroual ,vous allez adorer la trilogie bouteflika.un tsunami a alger il ne touchera surement pas les hauteurs.detrompez vous l ami !un ouragan a alger prends son elan par un battement d ailes a l elysee




    0
  • Alilou
    5 septembre 2011 at 12 h 22 min - Reply

    La condamnation du pouvoir ancien et actuel est sans équivoque, mais il est aussi à noter, que l’autre partie n’est pas si innocente qu’on veut le croire ou le faire croire.

    Ceux qui ont donné l’ordre de tirer sont des algériens, même si c’est des DAFISTES, ceux qui ont tiré les balles meurtrières sont aussi des algériens qui avaient le choix de ne pas le faire, ceux qui ont provoqué la désolation sont aussi des algériens, ceux qui sont sorti dans la rue et crée les grandes manif sont aussi des algériens et ils savaient que ca aller dégénérer, ceux qui ont provoqué la réaction démesuré sont des algériens, ceux qui ont poussé à la révolte et prêché le feu sont des algériens, ceux qui sont tombés dans le piège en le sachant déjà prêt sont des algériens ceux qui ont poussé des jeunes sans conscience à la révolte et au saccage sont des algériens…alors mon cher Belmouhoub, s’il ya quelqu’un a qui il faut s’en prendre c’est a nous même de s’être berné et croire que le pouvoir allait se laisser faire en 88 et 92 c’est vraiment naïf, mais ca faisait le business des uns et des autres….ceux qui voulaient garder le pouvoir et ceux qui utilisaient l’ISLAM pour arriver à leur fin qui était la même que ceux déjà cité….

    Ce qui me chagrine dans cette affaire ce sont les mères et pères des victimes car de vous à moi, on ne leur a pas laissé le choix, les victimes et les bourreaux n’ont laissé aucun choix aux mamans et papas.

    Le piège était déjà prêt, tout le monde le savait et pourtant des inconscients ont sciemment incité chacun son parti à l’escalade qui nous a mené tout droit vers la cata…et aujourd’hui il ne nous reste que nos yeux pour pleurer je dis pleurer par respect aux mamans et papas des victimes de chaque bord car le militaire simple soldat aussi est une victime du système, même s’il avait autant le choix que la victime chacun de se dire non je ne tomberai pas dans le piège et pourtant les DAFISTES on choisi de tuer et les leaders du FIS ont choisi de pousser et d’enfiévrer une jeunesse désœuvrée à la révolte en sachant que ca allait finir dans un bain de sang et on continue de verser du sang d’algériens depuis sans cesse.

    Il faut être lucide et claire et sans biais que si ont veut construire une Algérie nouvelle sur des bases solides et justes, il faut que chacun des protagonistes assume ses responsabilités dans cette tragédie, autrement on réchauffera toujours le siège du strapontin.

    Personnellement je ne pardonnerai ni aux militaires ni aux FIS d’avoir transformé ma nation ma patrie en un Afghanistan.

    Alilou




    0
  • Lalmani
    5 septembre 2011 at 13 h 46 min - Reply

    Oui courage Yacine. Mon propos est cependant différent s’agissant du tsunami qui serait à l’horizon… Le soudain regain d’activité terroriste chez nous n’est pas entièrement dû et causé par la présence d’armes (en très grand nombres) dans des hangars, maintenant abandonnés, de l’ex regime Lybien. La principale cause étant cette volonté de la Junte de remettre à jour le message aux médias et politiques du Nord et du reste du monde : Ou nous (les militaires sanguinaires, voleurs et oppresseurs) oú eux (les islamistes intégristes terroristes, qui comme chacun le sait maintenant grace à Bush et ses Neo-cons, ne font qu’un). La France, GB et USA ne VEULENT pas avoir de « Pouvoir » Arabe Démocratique. Trop risqué !
    Le problème est le suivant : Une fois la « révolution » lancée (dixit Ben M’hidi) dans la rue, qui prendra le flambeau et la dirigera vers la démocratie ? Nos partis politique sont laminés et certainement pas représentatif des aspirations populaires… les syndicats se battent pour eux-même, les intellectuels sont loins en Europe et aux Amériques, la classe bourgeoise est incapables du moindre soubresauts de dignité…
    Le peuple (en grade masse jeune, désoeuvré et facilement influençable) se tournera encore une fois vers les plus virulents.
    J’espère sincèrement que le Tsunami prédit ci-haut, restera à l’horizon, lointain. Par les temps douteux actuels ou le G8, l’Otan et même l’ONU version Ban-Ki-Moon couvrent (et approuvent de leur quatres mains) l’impérialisme nouveau, je préfèrerais que mon pays reste aux mains d' »Algériens » plutôt que de le voir explosé en plusieurs entités semi-indépendantes, controllés par les puissances étrangères…
    Bon, me dirais-vous, n’est-ce pas déjà le cas ? Ne sommes nous pas à la merci et aux bottes de ces puissances ? La réponse est OUI mais au moins avons-nous encore un pays entier, debout. Le Changement tant souhaité doit commencer par la profondeur (education, justice, médecine) avant d’être de surface (grêves, émeutes et confrontations directes).
    Lalmani




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    5 septembre 2011 at 17 h 53 min - Reply

    @ Alilou : Sincèrement vous n’arrêterez jamais de m’étonner vu l’ambiguïté de vos propos et l’ambivalence de vos idées, pour preuve, il y a quelques jours vous m’avez traité ( Rabi yasma3lek) d’hypocrite, car vous trouviez inhumain de ma part le fait d’avoir écrit à titre de porte parole des Internés des Camps de la honte, à travers une contribution en réponse à l’article intitulé « Le fils de Boudiaf revient sur l’assassinat de Si Tayeb El Watani ‘ que nous pardonnerons pas ni ici bas ni le Jour du jugement dernier sa décision de faire le jeu des DAF, et vous aviez même tenté de me donner un cours de Clémence, comme si vous vous adressiez à un païen, et c’est désolant, désolant car voila que vous dites, je cite :  » Personnellement je ne pardonnerai ni aux militaires ni aux FIS d’avoir transformé ma nation ma patrie en un Afghanistan « . Quand c’est moi qui fut interné arbitrairement, avec en sus au retour un cancer de la peau qui ne pardonne pas, à vos yeux (et c’est vos propres dires), je deviens un hypocrite, et quand c’est vous qui ne pardonnez à personnes vous ne dites pas ce que c’est, si vous avez oublié de le dire, alors ayez le courage de le faire, sinon Rabi ya3dik,
    En attendant j’aimerais bien lire quelque chose d’intelligent, un commentaire politiquement correct ou à la place de dénigrement et de méchanceté gratuite, il serait question d’une solution pour une sortie de la crise.




    0
  • Alilou
    6 septembre 2011 at 12 h 22 min - Reply

    @Belmouhoub,

    Je n’ai rien contre vous en tant que personne, vous êtes une victime comme nous tous,
    J’en ai énormément contre les personnes qui sciemment ont entrainé notre nation vers les abimes, les personnes de tous bords sans exclusion aucunes et de toutes tendances politique qui savaient ce qui se tramait et qui ont prémédité les crimes abjectes contre vous, contre notre peuple et contre notre nation. « Les vivants pas les morts »

    Revenons maintenant a ce que j’avais dis sur Si Tayeb ElWatani, et Merbah Kasdi, dans mes postes respectifs, durant le moi sacré du ramadan, on n’a pas hésité à les sortir de leur tombes respectives pour les juger sur ce forum, j’avais demandé au Dr Sidhoume de faire passer un message pour qu’on arrête de parler des morts ils sont entre les mains du Bon Dieu. Si c’est mal ce que j’avais dis alors excusez moi
    Occupons nous des vivants et de trouver une plate forme d’équilibre entre nous algériens afin que nous puissions bâtir quelque chose qui nous servira d’endroit ou nous puissions tous vivre en harmonie, si ce n’est pas pour nous c’est pour les générations futures.

    Je ne vous ai pas traité d’hypocrite, en ce qui me concerne je suis un Mounafik si ca peux vous consoler, je n’ai peur de personne Sauf de Dieu.
    De vous a moi pensez-vous que les maitres du FIS ne savaient pas ce qui se tramait, ne savaient-ils pas qu’ils envoyaient aux cannons une jeunesse assoiffée de liberté et sans repères?
    Même au sein du fis IL Y AVAIT DES COURANTS QUI NE VOULAIENT pas L’ENGAGEMENT DIRECTE AVEC LES dafistes ET leur voix n’a pas été écouté, ils ont payé de leur vie, Allah Yerhamhoume

    Mr Belmouhoub, vous faites parti comme moi et tous les autres de cette grande supercherie qui est l’ouverture démocratique de 88, j’ai vu dans mon quartier la dérive pointer du nez de tous les bords, les prêches a la mosquée, les prêches des faux démocrates, les prêches des opportunistes, les prêches des allumeurs de feu etc…Tous les ingrédients étaient la pour l’embrasement et pourtant on a été jusqu’au bout de la confrontation et regarder le résultat aujourd’hui.

    En ce qui concerne le pardon, moi je parle des vivants qui sont encore la, les morts, je les laisse au Bon Dieu.
    Pour mon intelligence, je laisse le soin à mon cerveau de moineau de me dicter l’appréciation que j’ai envers moi même. Ma conscience est tranquille, les seuls crimes que j’ai commis a ce jour sont contre ma propre personne de ma propre volonté.

    A moi maintenant de vous demander d’être courageux et de condamner les actes prémédités des leaders du FIS (pas tous) qui savaient et qui ont poussé vers la confrontation.

    On ne doit pas avoir peur de dire les vérités si nous voulons vivre en harmonie tous. Vous vous êtes dévoué corps et âme pour une cause juste sans rien demander en contre partie faites le pour la justice et pour la vérité et non par vengeance, ne biaisez pas vos actes, j’ai beaucoup de respect pour vous, même si mon verbes est dur et que je ne sois pas des mêmes tendances politiques que vous, mais il faut faire avec les autres même si nous ne sommes pas d’accords sur tout mais c’est ca la démocratie.

    Je n’ai rien proposé comme plan de sortie de crise, car je n’ai ni l’intelligence et ni la prétention et ni l’expertise, je laisse ca aux personnes compétentes et chacun sa place et la mienne est la ou je suis a l’heure actuelle, dans mon nuage de fumée de thé….

    Enfin « pour rabi yahdini je dis Ajmaine » Qu’Allah nous vienne en aide car on aura besoin d’un sacré coup de main de sa part, une sacrée thérapie de groupe pour nous sortir d’un trauma de 50 ans d’injustice et de hoggra chez nous par nous.

    Fumons le calumet de la paix même si c’est virtuel…. Merci pour votre mise au point…je comprends ou est ma place désormais…. Salam




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    6 septembre 2011 at 20 h 00 min - Reply

    @ Alilou . La seule chose que je vous demande, est de ne me prêter aucune tendance, de ne pas me caricaturer, car je vous fais savoir que je n’ai jamais milité dans un parti, et je n’ai jamais adhéré à un syndicat je suis militant des droits de la personne humaine avec obligation de neutralité, ceux ci n’ont pour moi aucune frontières, ni de race, ni de langue, ni de religion
    Vous me demandez de condamner les gens du FIS, je cous répondrais que je condamne les seuls individus qui m’ont causé des torts, ceux qui m’ont fais du mal, d’ailleurs c’est pourquoi j’ai déposé plainte à Alger contre Khaled Nezzar, si vous considérez que les gens du FIS vous ont causé des torts pourquoi ne déposez vous pas plainte contre eux, m’appartient-il de le faire à votre place ?
    Des gens de toutes tendances et nombreux absolument apolitiques ont sauvagement été déportés dans des camps en zones radioactives, et on trouve le moyen de les taxer de tous les noms et de tous les maux, Nous n’arrêtons pas d’être injustement insulté, à la place d’être soutenus, simplement en raison de notre paria qui est unique dans les annales de l’injustice et de l’arbitraire,les nazis n’ont pas jeté les juifs à la radio activité nucléaire, les sionistes eux n’ont pas jeté les musulmans de Palestine dans des zones irradiées, la France coloniale n’en plus et bien qu’elle a interné des milliers de maquisards, mais pas dans des camps de la mort, alors un peu de bon sens ne tuera personne. au contraire il nous aidera à nous unir contre le mal qui nous ronge, à la place de nous éloigner un peu plus les uns des autres




    0
  • aquerado
    6 septembre 2011 at 21 h 47 min - Reply

    Salam,
    Merci Mr Nourredine BELMOUHOUB pour ce texte plein de verite au travers duquel je peux deviner une grande souffrance et un sentiment de trahison de ce regime spoliateur et genocidaire qui a detruit et broye des centaines de milliers de vies humaines depuis presque 50ans et qui continue a le faire. En fait si on y regarde bien il est le prolongement virtuel de la France coloniale. Vous dites dans une reponse a Alilou je vous cite « la France coloniale non plus et bien qu’elle a interné des milliers de maquisards, mais pas dans des camps de la mort » Je pense que vous faites erreur la France lors de ses premiers essais a expose des resistants Algeriens a proximite des sites nucleaires qui sont morts sur le coup a titre d’experimentations et autres pendant la guerre d’Algérie. Un hebdomadaire Francais en avait meme parle avec des photos a l’appui il y a quelques annees en arriere si ma memoire est bonne, de plus elle a creee pendant la guerre d’Algérie les camps de regroupement qui ont ete destructeurs pour le maintien de la structure paysanne et dont l’Algerie ne se relevera jamais causant ainsi d’enormes pertes agricoles et l’exode de centaines de milliers de ruraux d’une maniere anarchique.Cependant sans vouloir vous offenser il ne s’agit pas d’employer de superlatifs ou autres dans la comparaison de ces regimes, ils sont tous odieux et abominables dans la maniere de considerer les vies humaines, aucuns d’entre eux n’est la pour en racheter un autre.D’autre part votre combat est noble car vous vous battez non seulement pour vous mais pour les familles qui souffrent par la mort de leur proches ou leur malades qui continuent de souffrir sans etre reconnu par ce pouvoir premier responsable de cette catastrophe. Regime qui continue a tuer son peuple a petit feu croyant le reduire a l’etat animal comme le faisait la France coloniale. Par ces faits vous meritez donc une grande estime et vous souhait de reussir dans votre grande entreprise.




    0
  • Alilou
    7 septembre 2011 at 2 h 56 min - Reply

    @Mr Belmouhoub,

    Je n’ai jamais soutenu les thèses de l’éradication ni des éradicateurs, ni des islamistes, ni meme des pseudo democrates, ni les bureaucrates ni les khemassines ni autres tendance, a ce jour je n’ai jamais fais parti d’aucun parti, meme pas du FCN, meme si je suis a 100% avec eux et avec tous les mahgourines de toutes les tendances et races possible meme les martiens auxquels j’appartient, la seule chose a la quelle je souhaite adherer est la VERITE et lA JUSTICE sans ambiguité et sans biais de toutes les personnes qui sont responsables de ce melheure qui a ensanglante et endeuillé et martyriser et torturer et massacre et spolier notre peuple, notre nation et notre patrie. Javais compris trop tot les dessins des kepis le jour ou j’ai vu le premier déserteur de l’armee Francaise arrivé au pouvoir et le debut de la descente aux enfers, puis le retour des moudjahidines d’Afghanistan et l’importation de tout du moyen orient meme de nouvelles us et coutumes qui ne sont pas notre et d’europe et de partout….

    Nous avons oublié nos ancetres et nos martyres trahi dans leur sacrifice…je garde quand meme espoire de les voir ces criminels payer leur crimes ici sur terre, pour les morts il ya le createur pour s’occuper d’eux.

    je vous souhaite personnelement bon courage et qu’ALLAH vous vienne en aide dans votre combat pour LQA je vous souhaite a tous la reussite dans votre projet de construction d’une nation basée sur la justice et la liberte dans tout

    Pour ma part j’avais tout abandonné il y a plus de 20 ans deja, je n’ai rien en algerie qui m’appartienne mis a part mon lieu de naissance et mon amour pour ma patrie.

    Salutations amicales.

    Alilou




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    7 septembre 2011 at 20 h 11 min - Reply

    @ Alilou : Tout ce dont j’aimerais que vous sachiez, c’est qu’a titre de Porte parole des Internés des camps de la honte, je souhaite tout simplement par droit et par devoir que les gens comprennent que les victimes des internements sont des cadres de hauts niveaux, comme ceux foutus arbitrairement par Ouyahia, des médecins et autres spécialistes en médecine de renom, à l’Image du professeur Ouziala, des chercheurs hors pairs, des physiciens, des chimistes, des juristes, des journalistes, des fonctionnaires et autres professions libérales, en majorité (preuves en ma possessions, des enfants de moudjahidines, de chouhadas quand ils ne sont pas anciens moudjahids et fils de chahid en même temps, voila pourquoi je considère qu’il est de mon devoir de remettre à l’ordre quiconque s’accorde le droit de nous caricaturer, ou de nous prêter des fabulations qui nous blessent.
    pour le reste c’est sans rancune. et merci pour votre aimable compréhension.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique