Édition du
28 March 2017

Les émeutes reprennent à Diar Echems

À LA VEILLE DE L’OPÉRATION DE RELOGEMENT À ALGER
Les émeutes reprennent à Diar Echems
Par : Nabila Afroun, Liberté, 4 septembre 2011

Alors que certains résidents de la cité Diar Echems (El-Mouradia) contestent le site des logements qui leur ont été attribués, d’autres réclament d’être relogés dans l’immédiat alors qu’ils sont déjà inscrits dans le programme de décembre prochain.

À la veille d’une importante opération de relogement dans la capitale qui concernera plus de 3 000 familles, des jeunes de la cité Diar Echems située à la sortie de la commune El-Mouradia (ex-le Golfe) ont renoué hier avec la protestation, une année après les émeutes spectaculaires qu’a connues ce quartier. C’est hier, vers 14h, que plusieurs dizaines de jeunes ont bloqué l’avenue Bouadou menant d’El-Madania à Bir-Mourad-Raïs, le boulevard principal qui relie les deux localités où plusieurs institutions et entreprises sont installées. Un important dispositif de sécurité a été immédiatement mis en place en vue de quadriller les deux quartiers, alors que la brigade antiémeute avait déjà pris position tout le long de cette avenue de Bir-Mourad-Raïs. Des pierres ainsi que quelques cocktails Molotov ont été lancés sur les éléments de la police et sur les passants. Les abribus se trouvant sur ce tronçon routier ont volé en éclats. Des barricades ont été déposées par les émeutiers tous le long de cette route et des débris de verre ainsi que des blocs de pierre (toutes dimensions confondues) jonchaient la chaussée. Des pneus ainsi que des détritus ont été brûlés, dégageant ainsi une épaisse fumée noire qui a recouvert la cité de Diar Echems. Le dispositif de sécurité n’a pas pu franchir la rue des Jasmins, qui mène vers ce quartier. Les policiers se sont contentés de riposter à distance, d’arrêter la circulation et de demander aux passants ainsi qu’aux automobilistes de rebrousser chemin.
À l’origine de ce regain d’émeutes, le choix du site du relogement. Plus de 300 familles résidentes de la cité Diar Echems ont bénéficié d’appartements de type F4 dans la localité de Birtouta dont le déménagement est prévu pour demain (lundi). Ils contestent ainsi le choix de ce quartier et réclament, en revanche, d’être relogés à Draria au même titre que leurs anciens voisins.
Pour leur part, d’autres résidents de Diar Echems, dont le relogement est prévu pour décembre prochain, se sont joints à la contestation pour réclamer leur logement dans l’immédiat et bénéficier de leur appartement durant la campagne de recasement qui sera lancée lundi.
Les affrontements se sont poursuivis jusqu’à 16h30 alors qu’il commençait à pleuvoir. La pluie a éteint le feu qui consumait les pneus. Des élus locaux ont tenté de calmer les esprits en expliquant aux manifestants que les appartements de Draria réclamés par les contestataires étaient moins spacieux, précisément des F2.
Une délégation composée des représentants de la cité Diar Echems s’est déplacée à la wilaya d’Alger pour engager des négociations. Pour rappel, ce quartier a connu en 2010 des émeutes très violentes qui ont causé des dégâts matériels et humains dont plusieurs blessés aussi bien chez les manifestants que dans les rangs de la police.
Face à cette situation, les autorités avaient décidé d’organiser des campagnes de recasement des familles habitant Diar Echems. Des dizaines d’entres elles avaient été relogées à Birkhadem et à Draria.




Nombre de lectures : 3220
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • samir64
    4 septembre 2011 at 23 h 32 min - Reply

    les uns reclament un relogement les autres protestent contre le site d’hebergement.nous avons les responsables que nous meritons.




    0
  • Zouhir
    5 septembre 2011 at 2 h 53 min - Reply

    Il est normal que ces Algérois humiliés et malmenés depuis 1958 de revendiquer leur droits les plus élémentaires, ils revendiquent un logement digne de noms après avoir vécu comme des rats dans un Fi de 1958 à ce jours.
    Ils sont chez eux et ils sont prioritaire vis à vis de ces Marocains qui les colonisent et occupent leur pays par la force et les privent de leur droits.
    Il ne faut pas baisser les bras le logement, l’enseignement et la santé sont des droits légitimes et je dénonce ce qui s’est passé à Diar-Echems si les gens se sont révolter ce n’est pas par hasard, du moment qu’en reloge des gens venu d’ailleurs dans les quartiers proches en plein centre d’alger et les vrais Algérois en les jettent dans des endroits isolés et éloignés c’est de l’injustice pure et simple en plus il y a le syndicaliste chargé du dossier du relogement des habitant de Diars-Echems et bien il a privé un jeune de son droit illégitime, ce jeune habite avec ces parents dans un F2 qui est leur bien et il doit se marier dans un mois et il y a des dizaines de jeunes dans le meme cas que lui et bien ils ont tous bénéficier d’un F2 et leur parent d’un F4 seul ce jeune Mohamed qui a été privé de son droit il leur ont donner qu’un seul appartement pour lui et ces parents.
    La cause de ce jeune c’est qu’il y aun différent entre sa famille et ce syndicaliste barbu qui travaille à la mairie d’el-madania, ce différent est le suivant, le frère de ce syndicaliste à pénétrer dans la maison de ces voisins et il a ouvert la porte avec la clé que la voisine à laisser chez la mère de celui-ci et il leur a voler une somme importante d’argent d’après ce que j’ai entendu 500.000DA une fois les voisins ont déposer plainte le frère de ce syndicaliste à rendu la somme qu’il a voler à ces voisins et depuis ce syndicaliste à la haine envers cette famille victime de son frère et le voila qu’il se venge à leur encontre et il les a privé de leur droit ou est la justice dans ce pays.
    Ce syndicaliste doit etre juger devant la justice s’il y a justice en Algérie.




    0
  • Les émeutes reprennent à Diar Echems
    5 septembre 2011 at 5 h 09 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algérie Tags: Diar, Echems, Emeutes, reprennent […]




    0
  • ghania al
    5 septembre 2011 at 11 h 56 min - Reply

    Petite correction. El Mouradia n’est pas ex le Golf mais ex la Redoute.
    En plus Golf s’écrit sans « e » car cela n’a rien à voir avec el khalidj. Le quartier s’appelle le Golf car à la belle époque, le lycée Descartes était un hôtel où il y avait des terrains de golf ( le sport) et les américains venaient en jouer. Quand on ne sait pas, on se renseigne et on donne des informations justes !!!




    0
  • BRAHIM
    5 septembre 2011 at 13 h 12 min - Reply

    Samir64, cher internaute « nos » autocrates indécrotables n’ont rien à foutre de se qui se passe dans les rues. Ils savent très bien que tous les jours il y a des dizaines et des dizaines de marches, de coupures de route et de protestations violentes sur le territoire nationale.Ils appellent les CRS et tout rentre dans l’ordre quelques jours après. Ce ne sont pas des révoltes perlées qui vont leur faire peur. Si ce n’est pas tout le peuple qui sort en même temps dans deux ou trois grandes villes du pays pour aoccuper les places publiques longtemps, et bien rien ne changera. Mais les autocrates indécrotables savent aussi dynamiter les initiatives de manifestations de rue dans la capitale Alger. La preuve toutes les initiatives prises au cours des premiers mois de l’année 2011 par certaines tendances ont été tués dans l’oeuf. Il y a même certaines forces du changement qui ont boycoté ces marches. C’est dire la complexité de la chose politique dans notre pays. Moi, je ne fais pas trop d’illusion sur l’avenir du pays en terme de changement si on reste divisé et calculateur.




    0
  • clandestin
    5 septembre 2011 at 17 h 26 min - Reply

    @ghania , exactement , il faut ajouter que tout le monde y compris les journalistes disent la residence d el mouradia .Je confirme que le palais presidentiel se trouve au Golf et non à elmouradia ex la redoute .Quand on se rappelle le golf de notre enfance et le voir maintenant completement barricadé et outrageusement fliqué ,avec la disparition du Cinema (rasé) et du stade omnisport Reloud avec ces annexes de terrains de tennis et de volley , avec la confiscation du beau bois de boulogne et son boulodromme ,les anciens habitants algerois moyens de ce beau quartier ont été detournés de leur patrimoine …la presidence au lieu de tout confisquer au golf pouvait construire un nouveau quartier aux environs de dely ibrahim ou de cheraga qui etaient encore vierges avec tous les hectares necessaires pour construire de nouvelles administrations ..allah ghaleb de le dire , aux temps des colons c etait un quartier chic , beau et en memtemps populaire , maintenant c est un quartier mort et quadrillé , avec des nouvelles tetes qui pensent que le golf c est le golfe …

    ==================================
    Habitant depuis septembre 54 à la Redoute (actuelle El Mouradia) dont le Golf fait partie, je confirme la désolation du quartier que vous décrivez très bien. Nous sommes devenus des étrangers dans le quartier qui nous a vu grandir. Tout est barricadé et les barbouzes et autres gardes du corps roulent des mécaniques dans les cafés du carrefour pour impressionner les fillettes du quartier. Actuellement des rumeurs font état de l’éventuelle récupération du lycée Bouamama (ex-Descartes). Information à confirmer.
    Salah-Eddine




    0
  • samir64
    6 septembre 2011 at 10 h 16 min - Reply

    on continue à tourner en rond.constatez notre désolation n’arragera rien.il faut que l’opposition authentique se réunisse en un congrés extraordinaire (pourquoi pas en tunisie?) et mette en place une strategie de travail.elle constitura ainsi réel un contre pouvoir dont il faudra tenir compte.et comme nous sommes en pleine période de fronde ds le mnde arabe,je suis convaincu que le soutient international(dont nous avons imperativement besoin) ne tardera pas à mettre la pression sur le régime.au moins ce sera le debut d’un espoir.aussi longtemp que nous serons divisés et que chacun proposera des solutions dans son petit coin,nous n’avons rien à attendre et la seule issue reste l’exil.le peuple a besoin d’une coordination solide et fiable.ne croyons pas qu’il envahira les rues spontanement.c’est une illusion que d’y croire cela.




    0
  • abon
    8 septembre 2011 at 10 h 21 min - Reply

    @Zouhir dit :
    5 septembre 2011 à 2 h 53 min. Bonjour Monsieur ZOUHIR, un très très grand MERCI pour cet ECLAIRAGE:




    0
  • Ferhane
    8 septembre 2011 at 20 h 42 min - Reply

    A Zouhir
    Votre analyse est hautement convaincante.L’Algérie fait 2.300000 mètres carrés et le pouvoir fait venir des autres régions des gens qu’il installe en plein Alger.Alors que, comme vous dites, les Algérois sont dispersés ailleurs.Signe que derrière cette démarche existe un plan anti-algérois.Mais ce mouvement existe aussi dans les autres villes de l’Algérois,telle Blida,comme c’est décrit par le site:aristote-algeria.com (texte 28)




    0
  • Congrès du Changement Démocratique