Édition du
26 March 2017

L’Algérie était absente et elle est encore absente du côté du Peuple Libyen !

TOURNANT HISTORIQUE DE L’HUMANITE :

C’est ce qu’Illustre la lutte des combattants de la liberté libyens Pour jeter à la poubelle le régime dictatorial et sanguinaire de Mouammar El Gueddafi…

L’Algérie était absente et elle est encore absente du côté du Peuple Libyen !

Dr Abdelkader Saadallah

Les tournants de l’Histoire de l’Humanité ne sont jamais simples à comprendre pour ceux qui les vivent, encore moins à en saisir leur importance et agir en conséquence. Ils ne sont pas à angle droit, ni instantané, ni localisé à un point précis sur le fil du temps, même si ce tournant que nous vivons actuellement corresponde à l’arrivée du 21ème siècle. Ce sont des périodes de transitions où les nouveaux éléments naissants se mêlent aux tendances anciennes décadentes.  La marche de l’Histoire inéluctablement développe de plus en plus les nouveaux germes, et immanquablement fait pourrir les tendances anciennes comme pour en fabriquer du fumier pour les bourgeons naissants.

 

Et tout cela ne va que vers le progrès de l’Humanité toute entière !

 

Il est clair que pour en saisir ces aspects,  nous qui vivons cette période, nos grilles d’analyse qui souvent sont bâtis sur des années, donc beaucoup plus sur des idées et faits anciens, nous placent devant des contradictions et des gymnastiques cérébrales qui engendrent des nœuds inextricables entre les faits et les dires, le raisonnement et le déroulement,  les conclusions et la réalité.

 

Il m’est arrivé de lire des articles, et tout en lisant mon opinion se construisait pour qu’à la fin je me trouve devant la contradiction suivante : C’est un article excellent…mais il y a une erreur dans la date de publication…ce n’est pas 2011 mais une année de la décennie 1970 !

 

On a entendu des hauts responsables Occidentaux dire « …nous allons protéger le peuple libyen contre la tyrannie de ses dirigeants… » : Un langage de gauche par la bouche d’un homme de droite !…mais la Libye est dirigée par un révolutionnaire anti impérialiste américain!…mais en réalité c’est un régime dictatorial, qui s’est installé par la force, a utilisé le peuple libyen et les ressources du pays pour lui, sa famille, son clan, ses fantasmes et qui a massacré son peuple pendant des décennies !

 

Une autre contradiction importante liée à cette lutte où le peuple libyen a payé, et continu de payer, le prix très fort. L’OTAN a intervenu  pour éviter de justesse l’hécatombe que les mercenaires de Gueddafi allaient accomplir, à huit clos avec arrogance et mépris, sur leur propre peuple.

Et là, de nouveau les grilles d’analyse de l’ancien temps, du milieu du 20ème siècle dépassées, apparaissent : l’OTAN est une coalition pour protéger les intérêts du capital mondial et surtout occidental, et pour réprimer les peuples !

 

Mais là, cette fois ci, la coalition de l’OTAN intervient pour protéger le peuple d’un massacre à Benghazi ! Ce n’est pas une agression néocoloniale et impérialiste, comparable à celle de la coalition franco-anglaise et israélienne en 1956 quand Nasser, le révolutionnaire nationalisa le canal de Suez !

 

En fait, les événements les plus marquants de cette nouvelle ère ont fait leur apparition surtout après que le Mur de Berlin a été détruit par le peuple de Berlin (EST !). Le monde entier a vu que derrière lui, le système socialiste mondial en compétition pacifique avec le monde capitaliste ancien et décadent, n’était qu’un système étatique bureaucratique, antidémocratique, injuste, inefficace, un outil entre des mains de dictateurs capables  seulement d’opprimer leurs peuples. C’est d’ailleurs ce système qui inspira les dictatures, dites révolutionnaires de beaucoup de pays du tiers monde.

 

Le premier événement sanglant a lieu, suite de la décomposition de l’ancienne Yougoslavie, où l’OTAN est intervenue, suivi par la suite par les interventions en Afghanistan et en Iraq, pour ne citer que les plus importantes. Il est utile de rappeler que ces interventions ont été mandatées par l’ONU.

 

Les leçons ont été tirées et le résultat est assez clair, moins compliqué pour le cas de la Libye, pour qu’à mon avis, on saisisse la portée historique :

 

Nous allons de plus en plus vers le temps où l’ONU jouera un rôle de plus en plus positif dans la gouvernance de la Terre toute entière ! Ou du moins vers l’organe global qui veille sur les lignes rouges que les pouvoirs des pays non démocratiques ne devront pas dépasser ! Cela ne peut aller que dans les intérêts des peuples opprimés par leurs régimes non représentatifs !

 

Le monde a toujours connu les dominations, depuis le jour où un clan, du temps de l’homme des cavernes, a voulu dominer les tribus voisines, ou s’accaparer une nouvelle découverte comme le feu de la tribu voisine, en passant par les civilisations comme celles des Pharaons, ou encore de la Perse, la Grèce, Rome, les Arabes, l’Europe et l’Occident. Cette origine garde des traces et il faudrait encore des décennies pour que ces tendances anciennes s’estompent.

Mais, surtout depuis la fin de la 2ème guerre mondiale, l’ONU prend des forces, pour devenir un organe mondial où toutes les nations sont représentées (ou du moins leurs gouvernements !), et où de plus en plus les décisions sont de moins en moins dictées par une (ou des !) puissance(s), dans l’indifférence et l’impuissance du reste du monde. La raison et le droit l’emporteront sur la force et la volonté de dominer des puissants sur les faibles.

 

C’est ça, à mon avis, actuellement la tendance de progrès pour toute l’Humanité !

 

C’est d’autant plus important qu’un outil de coalition militaire créé à la fin de la 2ème guerre mondiale par les USA et les pays européens de l’ouest, est entrain de devenir le bras militaire de l’ONU pour éviter les massacres que certains régimes dictatoriaux et corrompus veulent continuer à perpétrer à huit clos, pour protéger leurs butin et intérêts bâtis sur les biens des peuples; comme il l’ont fait pendant toute la 2ème moitié du 20ème…et ils veulent continuer au cours de ce 21ème siècle, pour eux et leurs descendants !

 

La tendance de progrès consisterait, au contraire à renforcer l’OTAN pour en faire un organe d’action dans le monde pour protéger les peuples, intervenir lors des grandes catastrophes naturelles, l’élargir à d’autres pays pour qu’un jour, l’OTAN devienne la seule armée au monde ! Ce n’est ni un rêve ni une utopie, il s’intègre en toute logique dans la mondialisation et dans l’objectif de construire une Terre où il n’y aura pas de place à la guerre ! Elle imposera entre les états de régler leurs différents par le dialogue et la concertation et non par la force sur le dos des peuples !

 

Bien sûr que beaucoup d’éléments des théories révolutionnaires de siècle passé intéressent les dictatures comme celles du clan Gueddafi, elles les implémentent pour développer des idéologies et politiques pour protéger leurs richesses bâtis par des vols systématiques des richesses de leurs peuple et pays.

 

Le droit de non-ingérence en est un ; pour ces régimes illégitimes rapaces, que le 21ème siècle jettera dans la poubelle, cela veut dire tout simplement : les dirigeants ont le droit de voler, de réprimer, de torturer et de massacrer leur peuple et personne au monde n’a le droit de dire et encore moins de faire quoi que ce soit.

 

Le néocolonialisme, des puissances qui visent les richesses du pays et l’impérialisme mondial sont aussi des éléments que ces dictateurs, incapables de développer leur pays, encore moins de respecter les valeurs humaines élémentaires, mettent en avant pour faire peur aux peuples.

 

L’une des qualités d’un démocrate et progressiste est l’Honnêteté, dans tous les domaines, y compris l’honnêteté intellectuelle. Exprimer haut et fort ce qu’on pense et non pas passer par des subterfuges pour cacher des faits et la vérité contraire à une ligne politique ou idéologique.

La nouvelle grille d’analyse que les progressistes et démocrates devraient, quand il s’agit d’analyser les faits et dires d’un système, surtout quand on lui colle l’étiquette obsolète de révolutionnaire, devrait, à mon avis, se baser entre autres, sur les points forts que la fin du 20ème siècle a mis en avant.

Le respect de l’Homme, de tous ses droits, élémentaires, individuels et collectifs, comme les libertés de base, le droit de s’exprimer, d’écrire, de pratiquer la religion de son choix. Ne jamais mettre en prison une personne pour le seul motif d’avoir exprimé ses pensés. Ne jamais torturer !

Ne jamais réprimer les populations civiles désarmées et encore moins leur tirer dessus, comme on le voit encore en Syrie où le régime abject du clan Assad sort ses chars contre le peuple ; des chars que nous n’avons pas vu quand il s’agissait de défendre l’intégrité de la Syrie, lors de l’attaque et l’occupation Israéliennes.

Les hommes et femmes de tous les services de sécurités (police, gendarmerie, services secrets et les armées) doivent  avoir comme règle numéro 1, ne jamais tirer sur des civils désarmés, en aucun cas, même s’il faut désobéir à des ordres de son supérieur !

La transparence dans les affaires de l’état et la lutte efficace contre la corruption et les passes droits, ces maux qui préparent le terrain au passage des dictatures et massacreurs de leurs peuples.

 

Pour ma part,  et en tant qu’algérien, je suis peiné et révolté de constater que, dans le cas de la Libye, l’Algérie officielle s’est distinguée par son silence, en attendant de découvrir la vérité sur cette aide que le pouvoir de Bouteflika aurait procuré au régime de Gueddafi.

En tout cas il y a une chose certaine : il n’y a pas eu le moindre effort pour aider les victimes, on n’a pas vu de bateau accoster en Libye pour embarquer des blessés pour les soigner en Algérie…alors qu’il y a si peu d’années on a vu des moyens colossaux mobilisés par l’Etat pour transporter des supporters de football au Soudan!

 

Il ne nous (nous algériens !) reste que de demander au peuple libyen de nous pardonner d’avoir été absent, à travers le régime de Bouteflika en place à Alger.

 

Dr Abdelkader Saadallah, le 27 août 2011.

 


Nombre de lectures : 1734
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • abon
    7 septembre 2011 at 12 h 37 min - Reply

    De quel peuple Lis-bien! vous parlez docteur?




    0
  • BRAHIM
    7 septembre 2011 at 14 h 46 min - Reply

    Cher Dr Abdelkader Saadallah, voici ce que disent les avis de personnes bien averties sur la situation actuelle des pays du Sahel. Je résume : »le conflit libyen a foutu pour longtemps une pagaille pas possible dans la région. Tout peut arriver à n’importe quel moment ».
    Je veux bien que le dictateur Khadafi disparaisse mais à quel prix pour les pays frontaliers et même au-delà. La guerre civile en Lybie fomentée par l’Otan (et par Sarkozy interposé) va nous couter très, très chère sur le plan sécuritaire et géostratégique (à nous l’Algérie particulièrment).Ces deux derniers termes SECURITE et GEOSTRATEGIE, ont,j’en suis sûr, une signification importante pour vous.
    Pour une fois, je suis d’accord avec l’attitude du « gouvernement » algérien et je ne comprends pas comment Said Sadi, homme qu’on peut respecter pourtant pour certaines deses positions anti-système, se mette à enourager et reconnaître le CNT dont on ne connaît pas exactement la composition, le poids de chacune de ses composantes et le projet poltique réel.




    0
  • ابو الأنوار
    7 septembre 2011 at 15 h 28 min - Reply

    السلام على الجميع، كل العارفين و المتتبعين للأحداث الجارية في العالم العربي و في ليبيا خاصة يعلمون أن النظام الجزائري ساند بقوة القدافي الحليف الاستراتيجي، لقد غابت الدواعي الانسانية لدى الجزائر يوم حصار الكتائب المجرمة للزنتان و قبائل الأمازيغ في يفرن و ككلا و الرجبان و في مصراتة الدبيحة و في الزاوية الشهيدة و في اجدابيا وووغيره..كل هدا و موضوعه الشعب الليبي الشقيق لم يؤثر قيد أنملة في ضمير النظام الدي تأثر لعائلة المجرم المتواطئة معه قلبا و قالبا.الآن وقد خسر القدافي و معه النظام الجزائري الدي ربح بالعكس عدوا جديدا سيأتي ريح التغيير من باب الدبداب ومن غدامس، سيأتي موت النظام من آهات و الآم جبل نفوسة، اغلقوا الحدود أو افتحوها التغيير قادم ياأيها التلاميد الحمقى.




    0
  • benamina
    7 septembre 2011 at 15 h 32 min - Reply

    Le peuple libyen frère a réussi, grâce à des sacrifices énormes (des dizaines de milliers de morts, blessés, disparus, déplacés, réfugiés et des destructions cataclysmiques),la moralité et la discipline de ses combattants héroïques (pas de scènes de pillage et d’atteintes aux biens publics et privés sur une large échelle, pas de dépassements importants sur les vaincus), son union dans l’épreuve et la souffrance (union des régions est, ouest et sud, entre les différentes tribus, entre arabes et berbères, entre locaux et diaspora, entre différentes couches sociales), certes avec l’aide de l’OTAN(les hommes ne peuvent-ils pas être solidaires au delà de leurs différences culturelles et raciales?) grâce à tous ces éléments le peuple libyen a réussi à abattre l’une des dictatures les plus féroces du tiers-monde. Quel excellent pieds-de-nez aux prétentieux qui sur ce site même ont essayé de le minoriser en doutant de sa capacité de mener une révolution sous le prétexte insinué qu’ils sont des nomades chameliers dépourvus de société civile, de passé militant et d’infrastructure socio-politico-intellectuelle. Nous algériens prétentieux, si nous sommes incapables de l’imiter, ce peuple, taisons nous et cessons de nous prendre pour le nombril du monde.




    0
  • MouradB
    8 septembre 2011 at 20 h 17 min - Reply

    Sérieusement, je ne pense pas cher Monsieur que vous dite vrai, et je doute que vous êtes convaincu de ce que vous avancez. si le contraire, alors vous êtes d’une nativité totale et d’un angélisme de rêveur!
    Réveillez-vous le monde n’appartienne pas aux rêveurs, actuellement c’est la réal politique qui domine. Vous pensez que Bernard Henry Levy, milite pour liber le peuple libyen, ou bien Sarko envoi les troupes françaises par ce que il avait pitié des libyens! heureusement que les algériens ne sont pas dupe. on est tous contre ce pouvoir médiocre et illégitime, mais on est intelligent et on a l’esprit ouvert…le rôle de l’onu que vous évoquer dans votre article travaille pour les puissant de ce monde. je vous rappel que le droit d’ingérence est l’œuvre du sioniste Bernard Kouchner, et le gouvernement mondiale à travers L’onu, je l’ai entendu souvent de la bouche de Jack Attali. Monsieur s’opposer au pouvoir, n’est pas être un Hamid Karzai Bis ni le Cnt libyen.
    Salam




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    8 septembre 2011 at 21 h 47 min - Reply

    L’Algérie était absente et elle est encore absente du côté du Peuple Libyen !

    Il faudra espérer qu elle soit du coté des Algeriens d’abord, ensuite questions nous pour savoir si elle est avec le peuple libyen !




    0
  • Congrès du Changement Démocratique