Édition du
23 July 2017

La colère des retraités de Constantine se cristallise sur Sidi Saïd:

Trop, c’est est trop !
Du mépris, encore du mépris. C’est ce que ressentent les retraités après les maigres résultats de la tripartite. Les retraités ont la conviction qu’ils sont traités par dessus la jambe, par un régime qui ne cherche à satisfaire que les milieux qui peuvent menacer sa survie.
De partout en Algérie se lève une sourde colère, une saine colère, de ces hommes et ces femmes qui ont passé leur vie à travailler, qui ont cotisé pour pouvoir passer une retraite paisible, et digne, mais qui ont été ravalés à des situations matérielles qui frisent souvent l’indigence.
Plus que déçus par le rôle minable joué par l’UGTA dans cette tripartite, les retraités de Constantine ont qualifié cette tripartite de «tricherie manigancée par Sidi Saïd et ses larbins»,
BD


Nombre de lectures : 1832
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • mourad
    5 octobre 2011 at 15 h 48 min - Reply

    On a marre sa suffit maintenant, je vous demande de vous arréter! des recettes des hydrcarbures monstres contre des salaires de misères? mais où vont l(argent des algériens?? les petits salaires les couisse de grenouilles, ce gros ventre d’abdelmajid il ne sait pas ce qu’uil fait ni où il va et pourquoi il est là contrairement a benhamouda la vie est belle et puis il sont morts sont des imbéciles ces fainéant gros ventre salive en parlant etc..
    salutation de cirta.




    0
  • algérie patrie
    5 octobre 2011 at 15 h 51 min - Reply

    RÉSUMÉ :
    L’ALGÉRIE, tous comme les pays arabes, N’EST PAS UN PAYS INDÉPENDANT !!!!
    L’ALGÉRIE EST TOUJOURS COLONISÉ, PAR UN PUISSANT COLONISATEUR CAMOUFLET, MANIPULÉ PAR UNE MAIN ÉTRANGÈRE CERTAINE.
    1 – 1960-1962-1963 : ÉLIMINATION DES NATIONALISTES , INTELLECTUELS ALGÉRIEN, par la main des harki, et les serviteurs de l’ex colonisateur.
    2 – 1962-1979 ; imposition par la force du socialisme, engendre l’annihilation de la compétence et esprit de créativité algérienne.
    3 – 1979 – 1989 : période de la grande dilapidation des richesses et du patrimoine national, et création de deux classes ( les riches voleurs, et les honnêtes mais pauvre).
    4 – 1989 – 2010. terrorisme d’état à ciel ouvert et grand échelle(250.000 morts et disparu et zéro enquêtes, qui tue qui ? : réponse –les algériens s’entre-tuent === la vraie questions serai ***À QUI EN PROFITE LES 250 000 MORTS ET DISPARU ?????!!!!****!)… jusqu’au 5 octobre 2011,les algériens ont trahit leur chère patrie, abandonné et laissé aux mains des vautours et rapaces multinationales…Bouteflika, les généraux…ne sont que des représentant et exécutants provisoires !!!




    0
  • Izem amar
    5 octobre 2011 at 18 h 20 min - Reply

    Les islamistes et le régime, le combat douteux;Nordine Aït-Hamouda fustige : Tabou, Aït-Ahmed, Hannachi, Bouteflika… ,El Hachemi Sahnouni (ex FIS) lance un appel aux jeunes à fermer les débits de boissons alcoolisées,tout en rameutant ses troupes pour une »Incursion terroriste dans deux bars au sud de Tizi Ouzou »,le cas échéant »Lire au cabinet …avec Mme Toumi ! »
    L’actualité est riche ,épargnez-nous cette tête de noeud SVP ,merci LQA.




    0
  • mohal
    7 octobre 2011 at 17 h 50 min - Reply

    Personne ne croit plus en l’ugta ou plutôt à celui qui dirige cette instance,tout le monde sait qu’elle est aux mains de personnes qui sont riches comme Crésus et qui prétendent défendre les intérêts des travailleurs et retraités!nul n’est dupe ni ne croit plus aux bonimenteurs!




    0
  • Congrès du Changement Démocratique