Édition du
22 March 2017

Oran: Une femme expulsée met le feu à la maison qu’elle occupe…

Une femme dans la cité Amandiers à Oran a fait exploser une bouteille de gaz butane chez elle, au moment ou un huissier de justice accompagné par les forces de l’ordre s’était présenté pour l’expulser de son domicile. La dame a ouvert une bouteille de gaz et y a mis le feu. Une forte explosion s’en est suivie, lui causant des brûlures et des blessures graves, ainsi qu’à son enfant en bas âge, à l’huissier de justice et à un policier. Ils ont été évacués vers l’hôpital d’Oran dans un état jugé grave.

Informations communiquées par Yassine Zaid


Nombre de lectures : 1675
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • fhamtelmeqsoud
    6 octobre 2011 at 22 h 56 min - Reply

    Voilà où mène le désespoir dans le pays de la Hoggra. Que fait un maire ou wali dans ce pays, pourquoi n’y a t’il une solidarité active dans des situations pareilles. A bas la dictature, système berra.




    0
  • BRAHIM
    6 octobre 2011 at 23 h 03 min - Reply

    Je parle sans être au courant de cette histoire mais je suis peut être subjectif car mon intuission penche sur la hogra surtout qu’il s’agit d’une femme. J’espère que je me trompe !




    0
  • bring down the generals
    7 octobre 2011 at 0 h 20 min - Reply

    Bientot nous serons (nous algeriens) comme des juifs, un peuple errant (a l’etranger).Cessons de pleurer sur notre sort.Levons-nous tous ensemble contre cette mafia qui nous oppresse depuis avant notre naissance.Un groupe de vieux double nationalite et une poignee de vieux generaux tous sans instruction dirigent,paradoxalement,un peuple jeune et instruit.
    Ayons le courage des tunisiens,des egyptiens et des libyens avant qu’il ne soit trop tard.




    0
  • aquerado
    7 octobre 2011 at 6 h 38 min - Reply

    Salam,
    Quelle triste nouvelle d’apprendre qu’on jette une femme a la rue avec son bebe sans aucune rahma, car s’etait la condamnee a la mort. On aurait pu au moins lui trouver un foyer ou lui octroyer un revenu suffisant pour payer son loyer comme cela se fait ailleurs dans des pays beaucoup moins riches que l’Algerie. Toutefois je reconnais le temperament typiquement Algerien de cette femme desemperee qui s’est sans doute dit, quitte a mourir autant emporter avec moi ces oiseaux de mauvaise augure. Pourtant a el Mouradia il a un locataire qui a renouvele son bail d’une maniere frauduleuse ne donnant par ce fait aucunement le bon exemple a l’ensemble de la population. @bring down the generals, nous sommes deja des centaines de milliers a travers le monde qui erront du fait de cette caste de pied nickeles, il y en a meme qui erre dans la mer a l’heure actuelle pour vous dire!




    0
  • elforkan
    7 octobre 2011 at 9 h 41 min - Reply

    Attention, ce n’est pas parce que le régime est maffieux que toute personne ayant affaire à la justice est une SAINTE !
    Méfions nous ! combien de personnes habitant dans des baraques se sont vu attribuer un logement…ils le louent et reviennent à leurs baraques !!
    Méfions-nous, l’algérien qui s’immole pour une raison ou une autre n’est pas obligatoirement victime d’une injustice !
    L’algérien, illa men rahima rabbi est pareil à ses dirigeants, rué, maffieux et surtout pas bête !! y’a qu’à lire un fait divers rapporté ce jour par le journal chourouk..un mendiant venant de quelque part fut pris en flagrant délit entrain de briser les bras de son bébé pour l’handicaper et apitoyer les coeurs sensibles !!
    Méfions nous ! Une femme en Djilbab et niqab bébé dans ses bras venait chaque nuit crier sa misère à qui veut bien l’entendre, devant la mosquée, et lorsque certaines âmes charitables lui demandèrent de leur fournir un acte de décès du conjoint,ou un certificat attestant de son incapacité de travailler…..on l’a plus revue !!!
    Méfions nous ! une femme de la taille d’un éléphant en Djilbab et niqab mendiante connue dans mon quartier, je l’ai vu sortir d’un immeuble à Climat de France(Bab el oued), impeccablement habillée et….sans niqab !!!!!!!!!!!!!!!!!
    Méfions-nous !!!




    0
  • belka
    7 octobre 2011 at 11 h 29 min - Reply

    dur le regne de l imposteur et l imposture.




    0
  • BAMAKO TAHYA L´EMO
    7 octobre 2011 at 12 h 41 min - Reply

    l´état n´existe pas en algerie a sa place il y a une bandes de délinquants criminelle sans foi ni loi ya latif. (mya3mnou la bessama wala bel-ard).




    0
  • tofa
    7 octobre 2011 at 16 h 09 min - Reply

    Quand on n’est pas au courant de l’histoire vaut mieux ne pas commenter! on ne sait rien de cette triste histoire….mais nous les algeriens on connait tout et parle meme si on ne donne pas la parle et meme si on ne connait pas mais on est des experts dans tous les domaines.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    7 octobre 2011 at 18 h 20 min - Reply

    fin de parer aux expulsions nombreuses et expéditives le Comité SOS Expulsions crée par le défuny Défenseur des droits de l’homme, Maitre Mahmoud KHELILI (Rahimahou Allah),et en 2009 plusieurs conférences furent animées aux siège de la ligue des droits de l’homme présidée par M° zehouane, ne ^pouvant être au four et au moulin , j’ai du m’éloigner de ce comité pour m’occuper du CDICS, cependant le dit Comité fut détourné de sa vocation initiale et les victimes qui se présentées étaient soumises au règlement d’une somme d’argent pour pouvoir déposer leur dossier. Certaines personnes ont dues déboursées
    DA, mais Dieu pourquoi, depuis quand la défense des droits de l’homme est payante. Voila pourquoi les expulsions massives ont repris de plus belle, et voila la notion qui est faite des droits de l’homme.
    Chacun pourra constater dans les pages Google, en cliquant Nourredine BELMOUHOUB dénoncent les expulsions durant le mois de Ramadhan




    0
  • BAMAKO TAHYA L´EMO
    7 octobre 2011 at 21 h 31 min - Reply

    la dictature des tyrans la plus barbare serait peut-être celle ou chacun étant traité de son mérite, le pauvre n´aurait même pas la ressource de s´indigner?.




    0
  • Yacine Zaid
    8 octobre 2011 at 1 h 07 min - Reply
  • Bladi
    8 octobre 2011 at 1 h 27 min - Reply

    Ou sommes-nous? C’est l’insulte ultime à notre orgueil. Je sens un mal terrible dans mon cœur. A quand la révolution totale.
    Au diable avec tous les DRSFLNRNDRCDMSP. Ne me dite pas que c’est une affaire entre prives car le mal et tout le mal est dans cette caste de diable.
    Ces gens ne comprennent que la violence, mais cette fois ci ils vont la regretter car s’ils veulent la violence le peuple va les chercher jusqu’à dans leur trous du club des lapins.
    Oh mon peuple l’heure de la liberté a sonné soyons au rendez-vous. Je maudis tous les généraux sans exception et tous leurs supplétifs. BARAKAT , BASTA, C’EST TROP, ENOUGH,…..




    0
  • Congrès du Changement Démocratique