Édition du
26 July 2017

Appel public à M. le Ministre des Postes et des Technologies de la Communication :

Je sais que vous appartenez à une grande et honorable famille d’entrepreneurs de Bordj Bou Arreridj qui ont grandement contribué à l’essor économique et industriel de leur région.

Depuis le 29 Septembre 2011, mon ami le Dr Salah-Eddine Sidhoum, militant connu et respecté – au plan algérien comme au plan international – des Droits de l’Homme a été privé d’accès à Internet, alors qu’il est en règle vis-à-vis de votre Administrations.
A ce jour, 9 Octobre, et malgré plusieurs démarches auprès des services concernés – l’Actel de Birmandreis – et malgré les promesses de cette unité, il est toujours débranché d’Internet.

Pourquoi ?

Cette question, je vous la pose en ma qualité de simple citoyen s’adressant au respOnsable politique du secteur des Postes et Télécommunications dans notre pays.
En effet, ou il s’agit d’une panne technique dont l’hypothèse semble bizarrement « sélective » puisque le cybercafé situé juste à quelques mètres du domicile de M. Salah-Eddine Sidhoum fonctionne normalement ;

Ou il s’agit d’ « instructions spéciales » d’une tierce autorité – je pense évidemment au DRS ou aux Renseignements Généraux de la DGSN entre autres – et ce sera alors, tout à votre honneur de le faire savoir franchement, pour lever toute équivoque et désigner les vrais ennemis des libertés publiques en Algérie.
Abdelkader DEHBI.


Nombre de lectures : 1127
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • adel133
    10 octobre 2011 at 5 h 26 min - Reply

    cher monsieur,
    les vrai ennemeis des libertes publiques sont cela meme qui ont confisque ce pays a ses citoyens et qui sont au pouvoir.vous venez de vous adresser a un faire valoir,fusse t-il ministre.il ne pourra rien faire sans l’aval de ses maitres.quand a notre respecte frere Salah eddine Sidhoum,ils l’ont deja soumis a la torture physique et psychologique depuis presque 25 ans.ils l’ont prive de sa liberte de citoyen en le poussant a la clandestinite.ils l’ont prive d’exercer son noble metier..ils lui ont fait un simulacre de proces execute par la justice de la nuit…ils l’ont menace de mort.lui couper internet est l’utime acte de lachete dont est capable ce pouvoir et ce regime de bananes pouries.




    0
  • elforkan
    10 octobre 2011 at 10 h 34 min - Reply

    Pourquoi ne pas saisir carrément la présidence de la république, le président de la république monsieur Abdel Aziz Bouteflika ? ne dit-on pas qu’il vaut mieux avoir affaire au BON Dieu qu’à ses saints !




    0
  • Ettaki
    10 octobre 2011 at 23 h 06 min - Reply

    Généralement les services du Drs interviennent indirectement dans ces cas la .En faite il s’agit d’un agent d’Alger telecom qui collabore avec un autre agent du Drs.Donc si on résume la chose dans chaque institution,services publique il y’a un khoufache qui donne les ordres a des collabos!!!!!!!!!




    0
  • Congrès du Changement Démocratique