Édition du
22 July 2017

Cette injustice qui engendre la violence qui n’en finit pas…


Algérie va mal, je dirais qu’elle est, plutôt restée à la même place cinquante années après son indépendance du 5 juillet 1962 ; alors que des pays présentant des potentialités pareilles à notre pays, tels la Corée du Sud s’étaient vite développés. Aujourd’hui beaucoup de gens, surtout les jeunes qui représentent 75% de la population sont désillusionnés et ont l’impression d’un véritable « gâchis » et d’être dans une impasse. Les pouvoirs publics via leur presse n’arrangent absolument rien : on nous parle de fatwas contre l’alcool au lieu de fatwas contre la hoggra ou la corruption qui restent un véritable frein au développement. Chacun d’entre nous vit des injustices ; tout un chacun est conscient de celles principales qui poussent tant d’entres nous aux grèves et aux émeutes, d’autres à la consommation de drogue alors qu’Ailleurs nos semblables font des projets d’avenir…
Les petites injustices (petites en ce qui me concerne car je sais qu’une frange de la société vit dans un terrible marasme) que je ressens dans un monde où le fossé entre les puissants et les démunis s’est accru considérablement :
__Injustice qui m’afflige, me révoltait dans les temps passés, c’est l’existence de tous ces bas salaires dans les pays du tiers-monde dont les sommes ne constituent même pas l’argent de poche des collégiens dans les pays riches…
__Injustice c’est l’existence de ces salaires mirobolants de nos gouvernants, salaires qui atteignent 30 à 40 fois le SNMG(1) sans bien sûr encore citer tout ce dont ils s’étaient accaparés depuis l’indépendance du pays
__Injustice, c’est quand, je n’ai nullement droit :
a) A un travail décent
b) Ni au compagnonnage
c) Ni à la dignité
d) Ni à la considération
e) Ni à quelques jours de vacances pour m’oublier quelque peu
__Injustice c’est qu’on le veuille ou non, ce temps qui passe sans me demander mon avis et qui, pourtant me rappelle à chaque instant que je n’ai point choisi cette vie d’aujourd’hui sans pour autant en espérer une autre. Même si j’avais goutté au luxe, la misère des temps passés me fait résister aux manques d’aujourd’hui…
__L’injustice celle que je te fais subir c’est mon attitude malgré moi à « croire »à un vivre ensemble qui me semble fini malgré toi, malgré tes présences et quelquefois, malgré quelques unes de tes attentions…
__ La terrible injustice c’est que cinquante années, après l’indépendance notre niveau de vie, si ce n’était point toute cette corruption, tout ce gâchis, aurait valu six à sept fois celui d’aujourd’hui…
La violence en Algérie dure depuis plus de décennies. Je crois qu’il est possible de l’éradiquer en réduisant toute forme d’injustice en « promouvant »surtout, en permanence la justice sociale ; il en est de l’intérêt de tous dans un monde qui ne fait pas de cadeau
(1) SNMG ; salaire minimum national garanti
AMOKRANE NOURDINE


Nombre de lectures : 2892
8 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Nazim
    9 octobre 2011 at 20 h 05 min - Reply

    Si ça ne tenait qu’aux écarts de salaires entre dominants et petits travailleurs, il est facile de vérifier que partout dans le monde, ils sont beaucoup plus élevés que les« 30 ou 40 fois» cités. De ce point de vue-là, nous sommes relativement «égalitaires» en Algérie. Du moins officiellement, car sur le terrain, il reste très peu d’algériens vivant uniquement de leur salaire. Et ça, c’est déjà injuste, mais c’est surtout dangereux, car la différence s’appelle «corruption». La corruption que j’assimile à cette drogue qui nous dévore progressivement, mais dont on ne peut s’en passer une fois tombés dedans, au grand bonheur de nos dealers (comprendre : le système). Pourtant cette frustration-là, aussi injuste soit-elle, elle reste à mon sens moins dangereuse que la corruption des esprits que nous subissons depuis l’indépendance. Et, j’ai bien peur que tout ce qu’on qualifie actuellement de «violence qui n’en finit pas» ne soit qu’un avant gout et un signe précurseur de la «vraie violence» qui nous attend si on ne corrige pas rapidement la situation.




    0
  • abd el allah el muslim
    9 octobre 2011 at 22 h 00 min - Reply

    @ nazim
    je craint fort que tu aie raison ,mais surtout ils se
    servirons de ladite violence pour une foit pour toute
    se débarasser des rares vrais opposant qu’ils nous
    reste.




    0
  • fhamtelmeqsoud
    9 octobre 2011 at 22 h 44 min - Reply

    L’injustice détruit la civilisation disait le grand maître Ibn Khaldoun (Rabbi yarahmou).Et notre Prophète (QSSSL)de l’Islam a dit : quand les responsabilités sont confiées aux incompétents, attendez vous au chaos. Le Peuple algérien doit se réveiller, et résister de différentes manières et non pas entrer dans le jeu perfide des dirigeants et leurs clientèles corrompus, qui amassent des fortunes sans valeur ajoutée.
    Mais le gain illicite ne profite jamais, et ils le paieront tôt ou tard. Incha Allah




    0
  • BAMAKO TAHYA L´EMO
    10 octobre 2011 at 13 h 06 min - Reply

    les gens ne supportent pas le sentiment d´injustice, la pauvreté,le froid, même la faim,sont plus supportable que l´injustice?. ya latif.




    0
  • elforkan
    10 octobre 2011 at 17 h 52 min - Reply

    قال شـيخ الإسـلام ابن تيميـة

    أن الله ينصر الدولـة العادلـة ولو كانت كـافرة على الدولـة الظالمـة ولو كانت مسلمـة

    « Allah donne la victoire à la nation mécréante juste sur une nation croyante injuste « .
    Voilà pourquoi Dieu a donné la suprématie aux nations mécréantes sur nos nations soit disant croyantes, gouvernées par des voleurs, maffieux et injustes !!
    l’injustice est la mère de tous les fléaux.




    0
  • BAMAKO TAHYA L´EMO
    10 octobre 2011 at 19 h 55 min - Reply

    @ elforkan. el-qouam eddalimine rabi ysalat aliha el-qaoum el kafiroune sadaq allah el-adim?.




    0
  • elforkan
    10 octobre 2011 at 21 h 36 min - Reply

    @BAMAKO………C’est exact mon cher, nous sommes victimes de notre injustice: l’injustice de ceux qui sont en bas nous a ramené la tyranie de ceux qui sont en haut et l’injustice de ceux qui sont en haut nous a ramené la tyranie de l’impérialo-sionisme!




    0
  • kamila
    16 octobre 2011 at 2 h 23 min - Reply

    L’Algerie va tres mal dans le domaine de JUSTICE et droits vers son peuple tout en le confrontant a des contraintes de vie mal saine, et mal vie insupportable avec des hauts et des bas.Mais 75% de la population vit miserablement sous le seuil rouge de la pauvretee,qui n’est nullement pas egalitaire d’un simple salarie et d’un simple retraite qui ont des maigres salaires tres minimes presque 10 fois moins face a l’inflation du niveau de vie qui est tres cher pour subvenir et a suffir leurs depenses quotidiennes dont-ils n’arrivent guere a sortir de l’auberge dont-ils sont condamnes face a un mur de berlin tres bien bettonne pour ne pas franchir l’issue de secours afin de decortiquer convenablement le mois tout en profitant d’une belle vie merveilleuse avec satisfaction de ce qu’ils gagnent comme salaire honnetement pour rejouir leurs familles et leurs enfants a charges.Des poids et des mesures par rapport aux salaires percus mensuellement a ces deux categories pauvres citees-dessus (LE SMIG-SNMG = 18.000.00.DA)qui est dans le commat profond pour les souches en detress (simple salarie/simple retraite).Par contre les 25% de la population qui reste, c’est les grands cadres et patrons de l’etats places aux postes cles comme fonctions tres bien payer suffusament avec les hautes autorites du gouvernement qui vivent aisement d’une vie meilleure avec un luxe exceptionnel different aux autres et qui depassent largement la classe ouvriere et la classe des retraites. Les choses sont plus simples pourtant pour redresser ces problemes qui n’ont finisse pas depuis longtemps/La classe politique est malade et ne pourront jamais satisfaire ce pauvre peuple qui se batte corps et ame avec d’enormes problemes au quotidien sans solution pour envenimer les choses au pire.C’est dommage que ce peuple n’a pas de chance et il se trouve encercle dans un piege tres vicieux de la part du pouvoir qui ne cede rien.Le pouvoir reconnait le peuple uniquement les jours du vote pour les faire elir a leur poste habituel pour continuer comme d’abitude ? le peuple n’est pas reconnu pour lui donner ses droits de justice ou de lui faciliter la vie pour vivre comme eux.L’injustice fait sa force de dictature pour corrompre encore d’avantage leur besogne comme toujours. Les gouvernants mit a part,le peuple mit sur un autre cote a part.Ou est cette justice qui pretendre dire l’algerie pays de droit? Ce n’est pas vrais du tout,il y a des abus d’autorites flagrande delit devant tout le monde ou bien l’incompetence des personnalites de justice a faire changer completement du gardien au ministre.C’est la catastrophe de ce qui se passe dans les palais de justice c’est honteux…., dont le peuple souffre beaucoups de ce cote-la de justice a des epreuves difficiles et excessivement mise a la lenteur car des affaires des plaignants se trainent et s’entassent de gauche a droite dans les services juridiques de justice qui fait pas traiter au plus vite son long retard de travail avec des temps sans limite et des milliers de dossiers de justice qui font trainer de longues halaines qui depassent de 5 a 12 ans sans resoudre un seul dossier par les juges et les procureurs de justice qui soit dans les tribunaux representes comme personnes responsables ? qui soit meme au palais de justice de la cour supreme d’el-biar. Des milliers de dossiers des complaingnants concernes restent stagnes sans resoudre leur problemes,ca traine avec des retards immences pour sabotter les personnes qui demandent justice soit faite pour application conforme et sincere a son publique en attente. Kamila — Militante des droits de l’homme.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique