Édition du
22 July 2017

Algérie: projet de radio-télévision dédiée à la guerre d’indépendance


L’Organisation nationale des moudjahidine (ONM, anciens combattants) compte créer une chaîne de télévision et une radio dédiées à l’Histoire de la guerre d’Algérie, a annoncé lundi à Alger son secrétaire général Said Abadou.

« La proposition de création de ces deux chaînes a été faite par l’ONM à la commission de consultations sur les réformes politiques », a déclaré M. Abadou à l’occasion de l’anniversaire de la mort d’un responsable de l’Armée de libération nationale, qui a mené la guerre d’indépendance contre la France (1954-1962).

« Ces deux chaînes s’intéresseront, dans leurs programmes, à tous les sujets en rapport avec la guerre de Libération nationale et ceux ayant trait au mouvement national », a-t-il précisé.

« Les jeunes Algériens ont besoin de connaître l’histoire de leur pays. Les nouvelles générations sont souvent portées sur la critique car elles ignorent beaucoup de choses des événements ayant émaillé le combat libérateur du peuple algérien », a encore expliqué le patron de l’ONM.

Le gouvernement algérien a confirmé le 12 septembre l’ouverture de l’audiovisuel dans le cadre de nouvelles lois réformant la vie politique et médiatique du pays.

Ces textes, qui doivent encore être approuvés en novembre par le Parlement, s’inscrivent dans le cadre des réformes politiques initiées par le président Abdelaziz Bouteflika en réponse à la grogne sociale et politique continue contre le régime.

Ils ont été au coeur des discussions menées du 21 mai au 21 juin par la commission de consultations sur les réformes, désignée par le chef de l’Etat.

Des quotidiens privés algériens, des hommes d’affaires algériens -pour la plupart propriétaires de quotidiens nationaux-, mais également des économistes ont annoncé leur intention de créer des chaînes de télévision et de radio après l’annonce par le gouvernement d’autoriser l’entrée du privé dans l’audiovisuel.

Il existe actuellement cinq chaînes de télévisions en Algérie, toutes publiques.

Source: http://www.challenges.fr/actualite/media/20111010.AFP5066/algerie-projet-de-radio-television-dediee-a-la-guerre-d-independance.html


Nombre de lectures : 5836
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Dis
    11 octobre 2011 at 8 h 50 min - Reply

    ll faut encore prier les sept cieux et être en bon termes avec tous les saints, sans perdre l’orientation divine vraie…pour que ces positions ne soient pas briguées par les pirates des révoltes et les imposteurs…je me souviens d’un écrit envoyé par un vieux paysan vivant dans les hauts plateaux et qui a atterri dans un « chat » quelconque. Le pauvre , il s’est adressé à une structure à El Mouradia(2001):  » Monsieur le Président, je vois toujours à la télé des individus qui racontent des récits sur leur prouesses révolutionnaires, et qui disent des choses incroyables, je connais beaucoup d’ hommes de la révolution et je sens quand ils sont sincères, mais ces gens , ils ont l’air de venir d’ ailleurs, ils nous prennent pour qui? »




    0
  • CX25
    11 octobre 2011 at 12 h 04 min - Reply

    Eh oui….
    Depuis 1962 le pouvoir algérien vit sur le crédit d’honneur des vrais Hommes (R’jales), a trop user de cette manne morale et dépenser a tout bout de champs de ce trésor inestimable ; il a finit par tombé dans des dettes d’honneur colossales et souillé la mémoire de Chouhadas a jamais!!

    A méditer




    0
  • Rachid Belaid
    11 octobre 2011 at 17 h 07 min - Reply

    Le but d’une telle radio, sous l’egide du pouvoir mafieux en place, est tres clair: renforcer la theorie qui stipule que les plus grands traitres et harkis de l’histoire de l’Algerie, a savoir boumedienne, ben bella, bouteflika, tufik, nezzar, lamari et consorts, sont de vrais heros et que les vrais maquisards tombes sous les feux de l’ennemi et de ces harkis doivent habiter a jamais dans l’oubli. Un revisionisme officialise.




    0
  • Mouloud Y
    11 octobre 2011 at 20 h 08 min - Reply

    L’Histoire de l’Algérie revient à l’école de l’Algérie de l’enseigner et de le diffuser.

    Mais hélas,on veut tout privatiser même l’histoire !




    0
  • mohand ibn echahid
    19 octobre 2011 at 20 h 43 min - Reply

    Mon pere a trouve la mort au maquis mais mes oncles qui n´ont jamais vu le maqui ont souffert plus ke lui ceci dit que tout le peuple algeriens a participer a la guerre de liberation nous somme ts des ancien moujahidines Hormis les colabo et les harka et la Daf ki ont pris le pouvoir par force




    0
  • Congrès du Changement Démocratique