Édition du
25 July 2017

: ORAN Décès du policier blessé lors de l’immolation de la femme expulsée de son logement

Une semaine après le fait tragique survenu dans le quartier de l’Hippodrome à Oran, lorsqu’une femme, G. Mama, la trentaine, s’était immolée par le feu, volontairement ou pas car des doutes subsistent, et qui a succombé à ses blessures, on apprendra que le policier Belhadj Djellou Ahmed, présent lors de la procédure d’expulsion de la défunte de son logement acquis par désistement, et qui avait été brûlé lui aussi, semble-t-il en tentant de la dissuader de commettre son acte, et de sauver son fils de 3 ans brûlé également lors de ce tragique évènement, présentait des brûlures qui ne semblaient pas si graves, du moins pas fatales est décédé ce vendredi à 18 heures.
Le défunt Belhadj Djellou Ahmed était âgé de 54 ans, et père de 5 enfants. Un policier qui était, nous diton, très apprécié de ses collègues qui voient en son décès une grande perte.
Amel Bentolba
Source


Nombre de lectures : 1798
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Mohamed YAHIAOUI
    16 octobre 2011 at 12 h 29 min - Reply

    Assalamo Aleikoum

    Qu’ALLAH TOUT PUISSANT Accorde en Son vaste Paradis , cette malheureuse femme désespérée , et ce courageux policier qui atenté de sauver deux vies , cette femme et son fils.
    celui qui sauve ,ou tente de sauver une vie ,c’est comme s’il avait sauvé toute l’humanité .
    Ce brave policier na pas hésiter à risquer et sacrifier sa vie pour faire son devoir, puisse l’ensemble du corps de la Police en Algérie , suivre son exemple , et se mettre au service du Peuple , et non au service de la repression .
    L’expulsion de cette femme ,est un scandale , une honte , une decision inhumaine, je ne trouve pas de mots assez dur pour dénoncer la misère d’une large fange de notre Peuple ,parmis les plus desherités , qui n’ont pas les moyens de payer un loyer , et qui se retrouvent à la rue avec des enfants ,exilés, bannis , SDF dans leur propre pays .
    Vivement une nouvelle Révolution afin de balayer à jamais toute cette injustice et tous ces drames qui nous font mal au coeur




    0
  • aquerado
    16 octobre 2011 at 15 h 42 min - Reply

    Salam,
    Ina lillahi woua ina illehi rajioune, que DIEU accepte dans son infinie bonte cet homme courageux et cette femme desesperee dans son vaste paradis, et qu’il mette fin a ce regime des plus ignobles, Amine.




    0
  • samham
    16 octobre 2011 at 21 h 50 min - Reply

    ALLAH YARHAMHOM dommage, après d independance les algériens se suicident donc échec total mais qu allons nous faire maintenant, continuer a pleurer sur notre sort ou alors prendre notre courage et impose le changement chacun dans son coin mais tous ensemble




    0
  • dou
    17 octobre 2011 at 15 h 52 min - Reply

    Je suis choqué devant ce drame,et je veux bien connaitre ce procureur qui a signé l’expulsion de cette pauvre femme et ses enfants,et il faux qu’il soit jugé pour qu’il sera exemple a des gents comme lui( ou son nos responsables du pays)et ALLA yarhamhoum.




    0
  • HAMED
    23 octobre 2011 at 15 h 24 min - Reply

    @dou
    ALLAH YARHAMHOUM,Choquant,il n’y a pas assez de mot,comment qualifier cette hogra,moi aussi j’aimerai bien connaitre ce procureur harki du système,le pays est sans responsable,une démission de l’état,ce qui marche dans ce pays ce n’est que la répression,l’injustice, l’Algérie est livrée à l’anarchie,je suis sur que nos chouhada ne sont pas fière de nous,ils vont jamais nous pardonner,à cause de notre traîtrise.
    Le jour ou il aura un état de droit ce minable juge,sera jugé,pour non assistance à personne en danger,INCHA ALLAH.ALLAH YARHAM ECHOUHADA.ALLAH EST GRAND ET JUSTE.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique