Édition du
30 March 2017

Kadhafi est mort!


Kadhafi a été tué, lors du dernier assaut donné par les révolutionnaires à Syrte, sa ville natale.

La dépouille mortelle de l’ex-leader a été exposée par les combattants, filmée à l’aide d’un téléphone portable, avant que les images soient repris par Al Jazeera.

Selon toute vraisemblance, il aurait été capturé vivant. Il se serait rendu, et aurait même précisé qu’il n’était pas armé. Aurait-il, dans ce cas, été exécuté, ou a-t-il succombé à des blessures occasionnées lors de combats ultérieurs? Des questions qui risquent d’altérer cette victoire du peuple libyen.

Selon d’autres sources, proches des combattants libyens, Kadhafi aurait été blessé par des frappes de l’OTAN, et se serait réfugié dans un puisard, avant d’en être extirpé. Il serait mort des suites de ces blessures lors de son acheminement vers une unité de soins.

Une page vient d’être définitivement tournée. La Libye entre dans une nouvelle ère. Après 42 ans de pouvoir sans partage.

VIDEO DE LA DEPOUILLE DE KADHAFI

A suivre

LQA


Nombre de lectures : 6573
79 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Kamel Bouras
    20 octobre 2011 at 15 h 22 min - Reply

    Ya Rabbi un jour comme celui-là pour « nos » criminels:
    Toufik, Nezzar, Lamari,Touati, Guenaizia, Gheziel, Gaid Salah, Tartag, Boutef, Ouyahia, Sidou Said, Belkhadem, et j’en oublie.

    Amiiiiiiiiiiiiiiiiin!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Kamel




    0
  • D B
    20 octobre 2011 at 15 h 26 min - Reply

    Le grand probleme, et qui risque de ternir la victoire du peuple libyen, est que ce crétin de BHL est en train de triompher sur les ondes. C’est tellement insultant, qu’on en deviendrait un pro Kadhafi, rien que d’entendre cette pourriture. Le CNT serait bien inspiré d’envoyer un message à cette ordure, pour lui enjoindre de ne plus s’immiscer dans les affaires du peuple libyen.




    0
  • Ameziane Ivichvich
    20 octobre 2011 at 15 h 38 min - Reply

    Les libyens sont arrivé à bout du tyran psychopathe qui est resté scotché à son fauteuil plus de 40 ans,voila comment les criminels croisent leurs destins!Les dirigeant de la junte(Toufik et consorts) criminelle d’Alger doivent méditer cet instant car à un moment ou un autre ils connaitront le même sort fatidique.




    0
  • mehenni
    20 octobre 2011 at 15 h 45 min - Reply

    @DB
    Vous aurez beau faire et dire, vous et vos pareils êtes depuis le début dans le même camp que BHL.




    0
  • BRAHIM
    20 octobre 2011 at 15 h 52 min - Reply

    L’information se confirme que c’est l’armée de l‘OTAN qui a tué Kadhafi lors d’une tentative de fuite en convoi. Avec BHL + OTAN la partie est très aisée.Je suppose que la mort de Khadafi est certainement un grand moment pour le peuple lybien mais j’espère que ce n’est pas le début d’une chemin escarpé, compliqué et périlleux.On espère en effet que les factions militaires présentes sur le terrain qui se disent unies aujourd’hui autour du CNT, le resteront demain pour ne pas remettre le pays dans une autre problématique.On sait qu’en lybie il n’y avait pas d’Etat ni de partis politique du temps du dictateur et que la société civile est surout organisée en tribues. On espère que l’esprit tribal ne va prendre le dessus. Mais bon,laissons le peuple libyen savouré sa victoire sur l’injustice et la dictature !




    0
  • BRAHIM
    20 octobre 2011 at 15 h 56 min - Reply

    Par ailleurs, je ressens le même sentiment que Monsieur D.B concernant BHL. La manière dont le couple « Sarkozy et BHL » ont « gérer » le dossier Lybien m’a rendu, moi aussi, Khadafi plus sympatique à mes yeux et m’a mis un doute sur la révolte spontanée du peuple libyen contre le dictateur !




    0
  • Si Salah
    20 octobre 2011 at 16 h 06 min - Reply

    و كم من ملك رفعت له علامات فلما علا مات

    يا حسرة على العباد

    فهل من مدكر ؟

    Seif Kadhafi a raison: la Libye n’est pas la Tunisie ou l’Egypte…

    La fin des despotes y est en effet bien pire…

    Si Salah




    0
  • elforkan
    20 octobre 2011 at 16 h 18 min - Reply

    Tous se réjouissent de la mort de, l’occident, l’orient, les islamistes, les laïcs,les riches, les pauvres, les hommes, les femmes,les chiites(affaires de Moussa Sadr), les Sunnites(non reconnaissance des hadiths ), il s’est fait beaucoup d’ennemis, trop d’ennemis !
    Moralité de l’histoire : le Koursi ne fait pas le bonheur !




    0
  • Iskander DEBACHE.
    20 octobre 2011 at 16 h 19 min - Reply

    Félicitations aux Lybiens, le malade mental est mort crvé comme le Porc qu’il était…. Jouïssez de votre liberté! Vivez, élevez vos enfants dans la joie de vivre et dans le bonheur…. J’espère que votre pays ne connaitra plus jamais de conflit…. Tous mes voeux de bonheur!




    0
  • HAMMANA
    20 octobre 2011 at 17 h 06 min - Reply

    C’est une autre pierre de l’édifice du mal qui tombe ;en l’occurence le régime arabe.
    Que cela serve de leçon au reste de la meute qu’on ne peut pas triompher indéfiniment des peuples bien que je crains fort que c’est déjà trop tard.Le compte à rebours a été déclenché depuis qu’un certain Mohammed BOUAAZIZI s’est immolé dans un village(Sidi-Bouaziz)
    perdu quelque part en tunisie.

    Les peuples arabes en reste accepteraient-ils de leur donner une chance pour se recycler?Je ne le pense pas.

    Pour les leaders en sursis de rupture,leur sort est scéllé et ce n’est plus qu’une question de temps




    0
  • Abdelkader DEHBI
    20 octobre 2011 at 17 h 15 min - Reply

    @ — Si Djamaleddine :

    Mais tu n’es pas obligé d’écouter cet escroc sioniste !
    Laisse-nous au moins cette fin d’après-midi à savourer la chute misérable d’un misérable dictateur qui a assassiné son peuple, plus de 40 années durant. Demain il fera jour. En Libye comme ailleurs….




    0
  • Larbi Anti-DRS
    20 octobre 2011 at 17 h 17 min - Reply

    Kadafi est mort, sa mort fera trembler les autres despotes qui reste dans nos pays tel en Yemen, Syrie, Algerie, Maroc, Soudan, Arabie Seoudite etc… Kadafi a lui meme assassiner des milliers de Libyens. Sa mort, de cette maniere, laisse certe un certain malaise, comme celle du criminels Sadam Hussein le jour de l’aid.
    Neanmoins, c’est lui qui a voulu prendre cette direction, personne ne le pleurs apart ceux qui tremble et pissent dans leurs pentallons meme enterer dans leurs bunkers. A qui le tour, Mediene, Nezar, Lamari,… Insha Allah..




    0
  • Mohamed
    20 octobre 2011 at 17 h 38 min - Reply

    Le CNT est aux ordres des puissants, ne soyons pas naifs. Vous n’avez qu’à lire l’édito du quotidien l’Expression « Quand Abdeljalil encense le colonialisme Par N. KRIM – Mardi 18 Octobre 2011




    0
  • Mouloud Y
    20 octobre 2011 at 18 h 45 min - Reply

    Qui permettrait à un algérien ou un autre d’avoir plus d’autorité ou d’autorisations de s’immiscer plus que BHL, dans les affaires libyenne ?

    Dans tous les cas de réponses, nous reviendrons sur l’approbation ou non de l’intervention de l’OTAN avec comme fil de lance SARKOZY et son ami BHL !




    0
  • rachid
    20 octobre 2011 at 19 h 00 min - Reply

    Je suis outré par ce journal qui accepte de faire publié des insultes grotesque de ce DB à l’encontre du philosophe Bernard Henri Lévi,c’est une insulte a la propre personne a l’intélligence et a tout le peuple libyen,car sans l’intervention de Bernard HL l’OTAN n’aurait pas bougé le petit doigt,et le CNT aurai été térrassé par l’armée de kadafi en 1/2 heure.
    DB, les cris de joie des libyens vous font mal,vous préferér le DRS de votre pays??

    DB: Sans commentaire.




    0
  • Iskander DEBACHE.
    20 octobre 2011 at 19 h 11 min - Reply

    Ce soir le Club des Pins est en deuil….




    0
  • amar
    20 octobre 2011 at 19 h 12 min - Reply

    les lybiens,tunisiens,égiptiens se sont montrés d’une extreme bravure et leur solidarité a été un exemple pour le monde entier,ils ont risqué leur vie,leur fortune sans aucune crainte ni retenue rien que pour garder leur dignité!mais par contre il ya des peuple qui ne savent que parler,bavarder en rasant les murs du matin jusqu’au soir alors que leur droits sont bafoués par des rapaces(généraux)et oui la lacheté d’un peuple profite aux sanguinaires affamés!




    0
  • salem
    20 octobre 2011 at 19 h 34 min - Reply

    quelle térrible fin de regne?qui aurait prédit un tel destin?gadafi trainé par terre entre les mains de simple combatants tout en sang ,des images insoutenables.




    0
  • Alilou
    20 octobre 2011 at 19 h 47 min - Reply
  • Tahar
    20 octobre 2011 at 20 h 05 min - Reply

    Kadhafi est mort. Physiquement il est mort aujourd’hui. Politiquement, il a été mort depuis qu’il a appelé son peuple des rats et drogues, et etc., et depuis qu’il a appelé a l’extermination de son peuple. La question la plus importante n’est pas comment il est mort ou qu’est ce que cette personne ou l’autre a dit concernant sa mort…ceci est le produit des medias qui font dans le sensationnel permanent pour augmenter leur part de marché et vendre de la pub, mais plutôt la question doit être, qu’est ce qu’on fait maintenant? Et on parle justement de cella sur notre dernier bulletin posté sur notre blog ce matin. Voici le lien: http://laseptiemewilaya.wordpress.com/2011/10/20/kadhafi-est-mort-maintenant-que-faisons-nous/




    0
  • AZUL
    20 octobre 2011 at 20 h 31 min - Reply

    OMAR BIEN DIT MERCI.




    0
  • NEDJMA
    20 octobre 2011 at 20 h 35 min - Reply

    @Mehenni

    Vos pareils qui sont des (ni kadafou,ni ingérence),moi dans le camps du peuple libyen vaincra et c’est fait,malgrés l’aide du DRS du despote.

    Un minimum de modestie devrait vous amener à penser,loin d’avoir soutenu un peuple résistant qui nous a demande rien,c’est en fait les libyens qui nous aident, aprés tout le DRS a été battu en libye.




    0
  • Abdelkader DEHBI
    20 octobre 2011 at 20 h 39 min - Reply

    Une petite mise au point s’impose :

    Le manichéisme est l’une des formes les plus sournoises qui faussent le raisonnement. Condamner Kadhafi en tant que dictateur criminel n’implique pas nécessairement que l’on fasse cause commune avec l’Otan et les guignols quoi s’agitent derrière, comme les Sarkozy, les Cameron et autres BHL. Mais en politique – comme du reste, dans la vie de tous les jours – on ne cesse pas d’avoir constamment des choix à faire.
    Fallait-il soutenir Kadhafi contre vents et marées alors qu’il venait lui-même d’offrir sur un plateau d’argent à l’Occident et aux lobbies sionistes, l’aubaine d’une intervention dite « humanitaire » en donnant de l’artillerie et de l’aviation sur propre peuple ?
    Faudrait-il que – pour certains – la sale gueule sioniste d’un Bernard Henry LEVY soit plus répulsive quand il se déplace en Libye que quand il est reçu à Alger par la clique au pouvoir ?
    Et puis pourquoi cette espèce de paternalisme prétentieux à l’endroit du grand peuple libyen, qui saura réfréner, le moment voulu, les ardeurs guignolesques des Sarkozy, des Cameron et autres supplétifs d’Israël, de la farine d’un BHL ? Un peuple libyen dont l’Histoire retiendra au moins, qu’il est parvenu à mettre un terme à plus de 40 années d’un régime criminel, liberticide et corrompu.
    Même pour ceux qui n’ont pas la foi, la fin apocalyptique dans la même journée, de toute une famille de tyrans criminels et corrompus, devrait être profondément et sagement méditée.
    Pour ma part, j’y vois une terrible manifestation de la Justice divine. Et cette Justice divine s’appliquera – n’en doutez pas – avec la même rigueur aux autres tyrans « en attente ». Inéluctablement. Inexorablement.




    0
  • Iskander DEBACHE.
    20 octobre 2011 at 20 h 46 min - Reply

    @Kamel Bouras
    Que Dieu t’entende….




    0
  • BRAHIM
    20 octobre 2011 at 20 h 56 min - Reply

    Moi aussi je peux dire à ceux qui pensent faire des choses d’extraordinaires en vantant les mérites du peuple libyen qui a fait partir son dictateur et son staff: « ok , c’est bien, c’est même très bien d’avoir fait la révolution ,mais qu’est-ce qu’on fait alors chez nous dans notre pays ? » Eh bien, on est tous content, on applaudit les héros des autres pays peuples arabes, on les admire et après on rentre tranquille dans nos chaumières avec le sentiment du devoir accompli…. fait par les autres !
    Mais bon en fin de compte,chez nous, chacun à sa façon, nous dévidons, nous critiquons, nous applaudissons, nous condamnons et c’est aisé. L’action c’est plus compliqué je crois !Que faire ???? je n’en sais rien du tout !




    0
  • fateh 04
    20 octobre 2011 at 21 h 44 min - Reply

    Kadafi emporte avec lui des secrets terrifiants. Comme ça, beaucoup de dirigeants dormiront cette nuit sans s’inquieter des révélations qu’il aurait pu faire à leur encontre.
    Sarkozi en tête.




    0
  • fateh
    20 octobre 2011 at 22 h 47 min - Reply

    Enfin, il ne fait plus partie des vivants…Il ne s’agit pas de se rejouir mais juste de mediter comment un tyran peut oublier jusqu’a la fin de son temps a savoir la mort qu’elle soit naturelle ou autre…
    Ce petit tyran est l’expression vulgaire de la mentalite des pouvoirs Arabes en place a ce jour depuis les annees 60…
    Lui tout autant que saddam, assad, boutef, boukharouba, moubarak, etc … ont un seul point commun: LE MEPRIS DE LEURS PEUPLES, AVEC EN PRIME LEURS MISES A MORT AU RALENTI PAR L’ALLIENATION CULTURELLE, ECONOMIQUE ET EDUCATIVE…
    Dans tous les pays Arabes on ne voit que misere et desolation avec en prime la prostitution la delinquence et le delabrement du pays…
    INCHALLAH… c’est le debut de la fin d’une epoque ..




    0
  • Abdel Madjid AIT SAADI
    20 octobre 2011 at 23 h 13 min - Reply

    J’ai simplement noté que la fin « programmée » de Qadhafi, est intervenue, comme par hasard, après la visite « impromptue de Clinton » à Tripoli…
    A croire, que les USA ont subitement décidé, de lâcher le dictateur « tolérable », comme hier, ils ont lâché MouCHbarak, et comme la France, hier, a dû, lâcher l’adjudant de quartier Ben Ali, après la bévue rocambolesque de MAM…
    Ah ces drones, si efficaces, quand la CIA, le décide pour raison d’État !
    Allez, ne gâchons pas le bonheur de ceux, nombreux, qui savourent l’élimination d’un troisième dictateur « arabe », et laissons ceux encore, aux commandes dans leurs pays, le choix entre :
    1.- SERVIR, PROTÉGER les « concessions », montrer patte blanche dans la lutte-collaboration contre/avec AQMI-CIA, et offrir des « libertés à doses homéopathiques à leurs ouailles et autres SUJETS »,
    OU,
    2.- le nationalisme qui récupère les richesses de leurs pays, pour les mettre au service du développement de leurs peuples, et donc TARIR ou plutôt RÉDUIRE drastiquement, les profits des multinationales, et participer donc à la décadence économique des économies et des finances occidentales et impérialistes..

    La deuxième option peut vous mener soit à la pendaison, comme Sadam, soit à l’Asile boulitic, comme Ben Ali, soit au tribunal sur une civière, comme Moubarek, ou enfin, dans une canalisation d’égouts, pour y mourir en « haie ROW »… un colt en OR massif entre les mains.

    Décidément, je plains NOS stratèges, à ce jeu de « Qui gagne perd, qui perd perd »… la solution étant toujours ailleurs, dans un autre hémisphère, où on décide des règles du jeu, les adjudants de quartier n’ayant d’autres alternative que de s’exécuter ou de mourir, qui, de mort violente, qui, de cancer, qui de mauvais sang, qui… ????

    Quant à BHL ou BHV, je ne sais même plus, sa danse du ventre me rappelle, celle de Yeltsine et d’un certain Gorbatchev, car tous deux ne savaient pas que « les promesses n’engagent que ceux qui y croient »… WAIT AND SEE..

    Que les peuples « libérés » ne fassent pas l’erreur des Algériens, qui ont dansé un certain 5 juillet 1962….




    0
  • sanson
    20 octobre 2011 at 23 h 19 min - Reply

    On ne se réjouit pas d’une mort , quelque soit la façon dont on est mort , car les aphres de la mort sont les memes pour tout le monde et on finira tous malheureusement par les connaitre !!




    0
  • Afif
    20 octobre 2011 at 23 h 51 min - Reply

    @ — Si Djamaleddine :

    Il fallait s’y attendre à une réaction telle que celle de @Rachid. Dans un conflit, il faut choisir son camp : pour le moment, BHL est dans le camp du CNT. Et jusqu’à présent, BHL ne conditionne pas le soutien du CNT au soutien d’Israël. Restons-en là.

    Par ailleurs, il serait interessant de savoir comment notre télé nationale a traité cette information du jour. Je n’ai pas vu le 20H.




    0
  • al-jazairi
    20 octobre 2011 at 23 h 52 min - Reply

    @ Mehenni

    Bien dit! alhamdulillah awled bladi fahmin




    0
  • Nazim
    21 octobre 2011 at 0 h 30 min - Reply

    Le tyran est mort. Sa mort n’était plus qu’une question d’heures depuis qu’Hilary Clinton, en visite «surprise» à Tripoli il ya 2 jours, a sommé les «troupes» (revoir attentivement ses propos) d’en finir avec khaddafi «vivant ou mort». Traduit en langage moins diplomatique, ça signifie : Je veux qu’il soit tué ces jours-ci. Je viens de la voir à la télévision disant sa «satisfaction».
    Le tyran est mort. Moi je dis : bon débarras. Mais qu’en est-il de la tyrannie ? Est-elle morte elle aussi ?
    À voir l’acharnement des «héros» sur la dépouille de l’ex-tyran, on peut avoir des doutes. J’ai bien peur qu’il ne s’agisse finalement que d’une tyrannie qui chasse une autre tyrannie. Ça me désole, car j’aurais tellement aimé que les libyens sortent du cycle infernal des dictatures.
    Il faut néanmoins rester optimiste. Ne préjugeons de rien, d’autant plus que Sarkozy et BHL se portent garants de l’instauration future d’une «démocratie» en Libye.
    Le tyran est mort. J’aurais voulu un procès «pédagogique» au TPI, mais j’ai rarement ce que je veux dans ce monde. Surtout quand les puissants n’en veulent pas…




    0
  • Afif
    21 octobre 2011 at 0 h 35 min - Reply

    Déclaration de BHL à Europe n°1 ce jeudi 20/10/11 :

    Le philosophe a indiqué à Europe 1 qu’il aurait préféré voir l’ex-dirigeant jugé.

    « C’est un grand jour pour le peuple libyen ». C’est par ces mots que Bernard-Henri Lévy, qui a toujours soutenu l’intervention militaire en Libye, a salué jeudi sur Europe 1 l’annonce de la mort de Mouammar Kadhafi. « C’est la fin d’un long calvaire », a-t-il noté, affirmant cependant qu’il aurait préféré voir l’ex-Guide suprême jugé.

    « Tant qu’il était là, la guerre continuait », a-t-il analysé, affirmant que Kadhafi était « une sorte de présence écrasante » dans la tête des libyens. Le philosophe ne pense cependant pas que le dirigeant déchu, acculé, aurait pu causer un retournement de situation dans le pays. Mais il aurait pu « gêner le processus démocratique ».  » Cet homme avait déclaré une guerre terrible à son propre peuple depuis 42 ans », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il avait été « vaincu par son peuple qu’il entendait faire plier, qu’il espérait noyer dans des rivières de sang ».

    Fin des opérations de l’Otan

    Quant à la question de savoir si le colonel Kadhafi, capturé blessé par les forces du CNT, a été achevé, BHL ne « pense pas que les choses se soient passées comme ça ».  » La communauté internationale et le CNT lui ont offert les conditions d’une reddition, d’une cessation des combats. Il les a systématiquement et continuellement refusées », a jugé l’intellectuel.

    Pour lui, la mort de Kadhafi signifie également la fin des opérations de l’Otan en Libye. « Je crois qu’elles cessent à partir de ce soir », a-t-il affirmé, ajoutant : « qui dit victoire dit cessation des opérations ». Et BHL de saluer la « détermination » et la « ténacité » de Nicolas Sarkozy, qu’il a précisé ne pas avoir eu au téléphone.

    Le « glas » pour Bachar al-Assad

    Pour la suite, BHL s’attend à ce que la transition vers la démocratie connaisse des moments « chaotiques ». « Ce sera difficile, c’est une nuit de 42 ans, il en restera des traces dans les têtes pendant longtemps ». « Une révolution, c’est toujours compliqué, a-t-il martelé.

    Pour le philosophe, la mort de Kadhafi est également un signe envoyé aux autres pays de la région, notamment la Syrie. « Si j’était Bachar al-Assad, j’entendrais les premiers coups du glas », a-t-il assuré, parlant de « jurisprudence libyenne ». Et de conclure : « tous les dictateurs de la région savent que quand on déclare la guerre à son propre peuple, on perd toute légitimité ».




    0
  • Nazim
    21 octobre 2011 at 0 h 53 min - Reply

    Le tyran est mort. Sa mort n’était plus qu’une question d’heures depuis qu’Hilary Clinton, en visite «surprise» à Tripoli il ya 2 jours, a sommé les «troupes» (revoir attentivement ses propos) d’en finir avec khaddafi «vivant ou mort». Traduit en langage moins diplomatique, ça signifie : Je veux qu’il soit vite tué. Je viens juste de la revoir à la télévision faisant part de sa «satisfaction».
    Le tyran est mort. Moi je dis : bon débarras. Mais qu’en est-il de la tyrannie ? Est-elle morte elle aussi ?
    À voir l’acharnement des «héros» sur la dépouille de l’ex-tyran, on peut avoir des doutes. J’ai bien peur qu’il ne s’agisse finalement que d’une tyrannie qui chasse une autre tyrannie. Ça me désole, car j’aurais tellement aimé que les libyens sortent du cycle infernal des dictatures.
    Il faut néanmoins rester optimiste. Ne préjugeons de rien, d’autant plus que Sarkozy et BHL se portent garants de l’instauration future d’une «démocratie» en Libye.
    Le tyran est mort. J’aurais voulu un procès «pédagogique» au TPI, mais j’ai rarement ce que je veux dans ce monde. Surtout quand les puissants,eux, n’en veulent pas…




    0
  • Adam
    21 octobre 2011 at 2 h 27 min - Reply

    @Fatah

    Kaddafi n’est pas Dieu pour connaitre tous les secrets du monde. Ne t’encombre pas la tête avec cette cette stupide paranoia de la conspiration! Le secret est ailleurs, comme dirait X-Files. Qu’il aille en enfer ce minable. Je n’ai jamais été aussi heureux de ma vie qu’aujourd’hui, jour béni pour les hommes libres. Au fait, ce jour m’a permis de me concilier avec mon épouse après une mésentente qui a duré un certain temps. Je suis heureux!!!!!! Et je suis content de voir les larmes et d’écouter les lamentations des tyrans et de leurs valets, comme celui qui a demandé la pitié de Dieu pour un criminel de guerre et un exterminateur, qui ne l’aura jamais, comme il est dit dans le Saint Coran!!! Allah La yarhmou wa la yarham zerietou, et Allah la yarham elli yetraham alih wa m’thalou!

    Le peuple libyen s’est débarassé d’une pourriture malfaisante, par ses sacrifices immenses et il mérite cette grande victoire. Quant aux habitués du blabla, allez dormir et ne donnez pas de leçon au peuple qui donne lui-même des leçons.




    0
  • Hamaloulou
    21 octobre 2011 at 2 h 33 min - Reply

    @ Larbi Anti-DRS
    Kaddafi est effectivement un dectateur et un sanguinaire atroce qui a usé de la violence et de la répression pour gouverner son peuple. Sa mort est certe un grand soulagement pour ce peuple valeureux que tout le monde croyait inférieur.
    Mais quand je vois l’hypocrite de BHL se frotter les mains dans les studios de TV,j’avoue que j’ai de l’apréhension pour l’avenir de la libye et j’ai eu la peine pour l’être humain gisant ensanglanté.
    Pardon si j’ai blessé quelqu’un avec mon écrit.




    0
  • Bladi
    21 octobre 2011 at 4 h 03 min - Reply
  • D B
    21 octobre 2011 at 4 h 18 min - Reply

    Il n’y a plus de doute. Kadhafi a été pris vivant, et exécuté. C’est consternant. Une très mauvaise nouvelle pour la révolution libyenne, qui vient la ternir. Nous devons condamner cette grave violation des Droits de l’Homme, qui ne doivent pas être à dimension variable.




    0
  • djeha
    21 octobre 2011 at 5 h 58 min - Reply

    En ces moments troubles et historiques à la fois,il y a lieu,à mon humble avis, d’avoir une pensée particulière pour les milliers de victimes innocentes tombés inutilement par la faute d’un criminel fou furieux.
    Khadafi a eu une fin atroce,la meme que son régime a fait subir à des milliers de libyens.L’histoire étant un éternel recommencement,son sort ressemble à bien des tyrans que le pouvoir a rendu sourds et aveugles devant la réalité préférant une sanglante fuite en avant.Beaucoup ont fini tel des chiens comme Mussolini,Ceausescu,le Chah d’Iran,Mobutu,Saddam et la liste est longue et encore ouverte. Aucun n’a eu le courage de se tirer une balle dans sa tete et finir dignement. Dans le cas des arabes il est frappant de constater la similitude du cas Khadafi avec celui de Saddam:Les rejetons qui régentent le pays à papa puis la clandestinité avant la fin fatale et la danse macabre et sans pudeur des medias autour de leurs dépouilles déformées.
    Cela étant dit et comme le souligne MR. DB,le lynchage d’un homme blessé et désarmé est un acte barbare et inutile meme s’il s’agit de Khadafi.C’est un assassinat et c’est un très mauvais présage pour le futur de la Lybie.L’heure est vraiment à la retenue.C’est contraire aux principes de la justice et à ceux de l’Islam. On ne peut prétendre lutter pour les principes du droit et de la justice et cautionner de tels actes.




    0
  • Iskander DEBACHE.
    21 octobre 2011 at 8 h 45 min - Reply

    Gueddafi n’a eu que le sort qui lui était destiné.Il a été lynché dans l’euphorie du combat et de sa capture… Une Fetwa d’El Azhar avait désigné son sang licite (Dammou Halal)et ce, après avoir juré d’extermineer son propre peuple et promis des rivières de sang….

    Le pays s’est débarrassé de lui, ce qui évite aux Lybiens d’avoir à affronter un procès apte à les diviser voire, à les dresser les uns contre les autres….
    Si la mort de ce porc pouvait éviter d’autres drames alors qu’il en soit ainsi….
    Félicitations au peuple Lybien, une ère nouvelle s’ouvre pour eux et je leur souhaite beaucoup de bonheur dans la paix et la prospérité….




    0
  • aurélien
    21 octobre 2011 at 10 h 30 min - Reply

    Kadafi s’est réfugié dans une bouche d’égout ,comme un rat,lui qui traitait son peuple de ce nuisible rongeur.
    Un jour viendra et bientôt proche où les tortionnaires du peuple algérien les autoproclamés généraux du drs et leurs larbins du clan dit présidentiel iront chercher une cachette sur les rives de l’oued el harach….s’ils ne rendent pas l’algérie à son peuple…n’entendent ils pas les cris des milliers de victimes algériennes ,bébés,enfants,femmes vieillards,jeunes ,adultes qu’ils ont assassinés durant leur génocidaire accaparation de l’algérie ?




    0
  • Alilou
    21 octobre 2011 at 11 h 39 min - Reply

    Kaddafi a ete pris vivant et non blessé, , un jeune homme de 18 ans a pris son pistolet en or et l’a executé./

    Le reste n’est que pure demagogie, cet homme comme sadam representait un danger pour les occidentaux, les USA en premier et Sarko le nain de jardin, ils possedait trop d’info genantes, remplacer un dictateur par des marrionettes teleguidées de l’elysee et de White house c’est kifkif pareil….

    @ADM…ne me censurez plus SVP

    meme sous pretexte de choquer…mes ecris sont vrais.




    0
  • BRAHIM
    21 octobre 2011 at 12 h 42 min - Reply

    Cher @djeha, après l’émotion d’hier, je pense que tu as bien résumé le situation et à mon avis la majorité des gens pense comme toi. Concernant « mise à mort » c’est effectivement un assassinat ni plus ni moins. Je pense que l’assassinat a été voulu car ce dictateur pouvait dire beaucoup de choses sur certains dirigeants de certains pays occidentaux qui ont été arrosé généreusement de dollar pour que beaucoup de ses propres actes malveillants et criminels soient mis sous silence ou même pardonné. Il eut été utile et nécessaire de juger ses actes avant son excécution pour que tout le monde sache que le « mauvais garçon » ce n’est pas seulement Khadafi tout seul. La responsabilité est partagée entre eux !




    0
  • Iskander DEBACHE.
    21 octobre 2011 at 13 h 18 min - Reply

    El Gueddafi est aujourd’hui à « Tripes au Lit »….




    0
  • BRAHIM
    21 octobre 2011 at 13 h 18 min - Reply

    Dans le post de @Afif sur les déclarations de BHL on lis ceci en :
    « Je crois qu’elles (..les opérations de l’OTAN..) cessent à partir de ce soir »

    Je vous disais plus haut que BHL cumul les fonctions de ministre de la défense et des affaires étrangères de la France. Il annonce des choses avant les officiels. C’est effarant !
    Pour moi, peut être que je délire, c’est un véritable agent très actif au service du nouvel ordre mondial dominant.Aujourd’hui au nom soit-disant de la démocratie, des droits de l’homme et de la libération des peuples on intervient militairement. Les missions de ces agents (dont fait partie BHL) sont très claires : informer les etats majors de la situation sur le terrain des pays visés et proposer les actions d’intervention à entreprendre après avis des indicateurs et des personnes influentes des pays concernés. La démocratie, l’Etat de droit et les droits de l’homme dans ces pays sont les derniers de leur souci. En Tunisie et en Egypte pour prendre ses exemples:
    1/- les anciens du régime sont toujours en place. Or on sait qu’on ne peut pas faire du neuf avec du vieux. C’est comme si,chez nous on chargé, le « FLN et Compagnie » de changer le système politique algérien!
    2/- les exactions et les tortures continuent.Beaucoup de citoyens tunisiens et Egyptiens se plaignent encore de ses pratiques malgre LA REVOLUTION.
    Certains vont me dire ce n’est pas grave, les dictateurs disparaissent un par un. C’est vrai quelque part ! Mais il ne faut pas oublier quand même que des interventions aveugles comme celle de l’OTAN en Libye ont fait au moins 40000 morts dont la majorité sont des citoyens innocents qui n’ont rien à voir ni avec Khadafi ni avec BHL ni avec Sarkozy.
    Il faut quand même pas laisser sous silence des choses de faire de cette manière.




    0
  • Adam
    21 octobre 2011 at 17 h 12 min - Reply

    Oui, Kaddafi a été exécuté de sang froid et pour un criminel de sa trempe, c’est une façon de répondre aux chantres des droits de l’homme qui pleurent aujourd’hui sur le corps de ce pourri, alors qu’il n’ont soufflé nul mot lorsque des milliers de nos frères libyens étaient massacrés, torturés et violés par ce monstre et ses esclaves. C’est l’impunité qui a fait perdurer le règne des tueurs en série arabes, donc assez de leçons à donner aux victimes de ce bourreau. Dans le doute, on pourrait faire des enquêtes pour savoir si le prévenu est coupable ou non, mais dans le cas de Kaddafi, c’est le comble et l’évidence même. Une absurdité! Tout le reste, n’est que débat byzantin.




    0
  • Boubekeur
    21 octobre 2011 at 17 h 21 min - Reply

    La disparition de Kadhafi garantira-t-elle un avenir démocratique à la Libye.
    La mort de Kadhafi marque indubitablement la fin d’une ère difficile. Elle fut jalonnée par des exactions tous azimuts. Cependant, la révolution du 17 février a promis de mettre fin à ce cauchemar. Le moins que l’on puisse dire, notamment au début de la rébellion, c’est que les Libyens furent dignes. Mais après l’intervention occidentale, les rebelles se sont soumis à un plan déterminé par les étrangers. Aujourd’hui, bien que la fin de règne de Kadhafi soit saluée par tous, la façon dont il est achevé laisse, quand même, un gout amer. En effet, les rebelles, en exécutant le colonel Kadhafi au su du monde entier, recopient, ni plus ni moins, ses méthodes. C’est-à-dire, celui qui détient la force a le droit de vie et de mort sur l’autrui. Ainsi, ils reproduisent tout bonnement le schéma qui a prévalu jusque-là. Ceux qui ont vécu des dépassements similaires ne peuvent que condamner ces lois de talion. Les Algériens, dans les années 1990, ont assisté à cette furie où le plus fort recourait aux éliminations extrajudiciaires. Quand on voit quelques commentaires sur la toile, on se dit que les Algériens sont amnésiques. Cela dit, le propos ici n’est pas de justifier les actes criminels de Kadhafi. Ceux-ci restent mille fois plus abominables que ce qu’il a subi hier. Ce qui est répréhensible c’est de voir ces méthodes perdurer encore. Surtout de la part de ceux qui les condamnent d’emblée. En effet, le CNT ne s’est-il pas assigné pour mission de mettre fin à cette période exécrable ? Bien que les dirigeants du CNT ne soient pas directement remis en cause, il n’en reste pas moins que leurs directives ne furent pas claires à ce sujet. D’ailleurs, vont-ils demander une enquête sur cet assassinat ? Le responsable va-t-il être puni ? L’acharnement des rebelles sur un homme blessé et neutralisé, exécrable soit-il, renseigne un tant soi peu sur leur propension à négliger la loi. Car, il aurait été préférable que l’homme soit traduit en justice. Et selon les lois du pays, il serait condamné à une peine sévère représentant la punition équivalente aux actes commis. Or, en procédant à son lynchage, les rebelles s’éloignent des valeurs humaines devant guider leur action. Toutefois, ce qui est à craindre est certainement la suite. Faut-il tuer les Kadhafistes sous prétexte qu’ils aient soutenu, à un moment ou à autre, le dictateur sanguinaire. Assistera-t-on à des règlements de comptes ? Si tel est le cas, il sera difficile de parler d’une Libye apaisée.
    Par Ait Benali Boubekeur




    0
  • Adam
    21 octobre 2011 at 17 h 21 min - Reply

    Cet acte des valeureux révolutionnaires ne ternit en rien la notoriété de la grande révolution libyenne, qui a tracé une épopée inouïe, par son sang et ses sacrifices. Au contraire, il raffermit l’idée que ces révolutionnaires ne plaisantent pas avec les criminels et les bourreaux du peuple, malgré leur pitié envers les soldats kaddafiens faits prisonniers. Ça vous ne le voyez pas!!!
    Celui qui a terni l’image de la Libye, c’était Kaddafi lui-même!




    0
  • fateh
    21 octobre 2011 at 18 h 30 min - Reply

    @adam….

    Mais je ne vois pas de quoi vous parlez. je ne suis pas du genre a voire la conspiration partout pour la simple raison que je ne beneficie d’aucun avantage du pouvoir. Je ne vis meme pas en Algerie, alors svp eviter de qualifier les gens de n’importe quoi parceque moi je suis un anti-hogra version Arabe invetere…




    0
  • Nazim
    21 octobre 2011 at 19 h 43 min - Reply

    Entendu aujourd’hui sur les médias : «L’OTAN s’apprête à annoncer la fin de son intervention en Libye». Dans le même temps, on indique aussi que : « Le président Barack Obama va annoncer vendredi le retrait total d’Irak des troupes américaines d’ici la fin de l’année». Ce qui signifie que la mission est accomplie. L’objectif est effectivement largement atteint si on admet qu’il s’agissait de répandre la méfiance et la haine parmi les peuples de ces pays, et surtout de mettre à leur disposition autant d’armes que nécessaire pour les occuper pendant les cinquante prochaines années. Pour l’Égypte c’est ficelé, pour la Syrie ça commence à se dessiner, pour l’Algérie ça va venir, et il en sera de même pour tous les autres.
    Tout ça au profit de qui ? Devinez!
    Je vous donne un indice : Ce n’est pas au profit des populations vivant dans ces contrées. Mais nous le méritons sans doute, car dans ce monde ne survivent que les plus méritants.




    0
  • BRAHIM
    21 octobre 2011 at 20 h 10 min - Reply

    Je viens de voir toutes les scènes du lynchage de Khadafi. Je ne suis pas fier d’être originaire d’une zone géographique berbéro-arabo-islamo-machreko-maghrebo-orientalo …je ne sais pas quoi. Ya bou rab, moi je ne suis pas fier de moi. Je le dis et je le redis. Que ceux qui ont le pouvoir de m’exclure ethnologiquement, antropomorphiquement, anthropologiquement de cette zone qu’il le fasse tout de suite. S’il vous plait faîtes-le. Critiquer moi, frappez moi, excommuniez moi faîtes ce que vous voulez j’accepte !Enlevez moi ma carte d’identité et mon passeport s’il vous plait !




    0
  • Adel
    21 octobre 2011 at 20 h 24 min - Reply

    Je pense que Kadhafi et sa famille ont délibérément choisi le suicide. Tout le monde savait depuis longtemps qu’ils s’acheminaient inexorablement vers la fin qu’ils ont eu. Dans leur aveuglement et leur folie, ils n’ont pas vu ce que tout le monde voyait. Depuis la prise de Tripoli par les insurgés, Kadhafi n’avait plus aucune chance de renverser la vapeur et son obstination a causé la mort de centaines – peut-être des milliers – de personnes et la destruction de Sirte et Bani Walid, POUR RIEN.

    Si son exécution – si elle est prouvée – est inacceptable du point de vue du droit, je pense qu’il ne faut pas oublier qu’il était perçu par les insurgés comme un fou furieux qui n’avait plus qu’une seule idée en tête : faire le maximum de mal avent de mourir.




    0
  • NEDJMA
    21 octobre 2011 at 20 h 52 min - Reply

    @AIT SAADI,bonjour

    Pouvez-vous relire votre 2eme option?

    Sadam,Benali,Moubarak acteurs de politiques similaires? ou c’est votre interprétation hiéroglyphique du passé et du présent,pourrait-on se croire libre de tout projet, voilà qu’un doute radical sur l’avenir,le fermait?

    Cordialement




    0
  • Mouloud Y
    21 octobre 2011 at 20 h 56 min - Reply

    Dans ce forum, nous nous arrêtons pas d’échanger sur les thèmes de la démocratie et les droits de l’homme




    0
  • BRAHIM
    21 octobre 2011 at 21 h 07 min - Reply

    Vous vous rendez compte ce qu’on lit sur LQA :

    « Une Fetwa d’El Azhar avait désigné son sang licite » (il s’agit de Kadhafi, on s’en doute)!!!!!

    Voilà le danger de voir une entité religieuse se substituer à la justice terrestre. De quel droit El Azhar s’érige en justice terrestre ….. et sans jugement s’il vous plait! C’est directe … une Fetwa , ya kho ! C’est fort la FORCE DIVINE avec du SANG en sus !




    0
  • Mouloud Y
    21 octobre 2011 at 21 h 24 min - Reply

    Nous avons certainement pris conscience que ces deux entités étaient valables dans l’espace et le temps. Pour ma part, quelque soit les crimes dont est rendu coupable Kadhafi ou d’ailleurs un autre libyen opposant simple citoyen soit-il, les membres du CNT doivent essayer de désarmer et de capturer au lieu d’assassiner ou de tuer. Après la justice fera son travail.

    Quant à considéré que Kadhafi devrait subir un régime de faveur parcequ’il est le grand chef, cela, je ne le comprend pas, par rapport aux vies des simples libyens les armes à la main combattant le CNT.

    Il faudrait juger l’OTAN et le CNT s’il n’ont pas respecter le « droit de la guerre », sachant que l’OTAN n’avait pas déclaré la guerre, c’était une intervention humanitaire.

    les droits de la guerre :

    Premier principe : le casus belli.
    – Déclarer le point sur lequel porte le différend et – – formuler ses revendications.
    – Accepter la médiation d’une tierce nation pour
    éviter une guerre.
    – Déclarer la guerre, et donner un ultimatum avant de
    commencer une attaque.
    – Respecter les ambassadeurs.
    – Respecter les trêves et les lieux d’asiles.
    – Ne pas nuire plus qu’il n’est nécessaire.
    – ne frappe ni celui qui est désarmé, ni celui qui se
    rend comme prisonnier, ni celui qui fuit, ni celui
    qui est à terre « ni un homme endormi, ni celui qui
    n’a pas de cuirasse […], ni celui dont l’arme est
    brisée, […] ni celui qui est grièvement blessé ».
    – ne pas s’attaquer aux faibles, aux femmes et de
    porter secours aux vieillards et aux enfants :

    – EVITER DE TUER INUTILEMENT

    Le second principe implique d’éviter de tuer inutilement, des soldats, de détruire inutilement, des ressources, une fois l’objectif de la guerre atteint, et n’employer que des armes adaptées à ce que requiert l’objectif de guerre. Ne pas détruire ni imposer de souffrances au-delà de ce que requiert le but recherché. En somme, la guerre n’est pas un acte de sauvagerie, elle ne doit pas donner lieu à des cruautés sans raison, à des actes de violence inutiles : tout n’est pas permis, même si la guerre sort du cours ordinaire du gouvernement, car elle relève d’un but que s’est donné la puissance gouvernante.

    – Ne pas s’en prendre aux personnes et aux équipements
    civils qui ne jouent pas de rôle dans le conflit.
    – En cas de succès, s’en tenir aux buts de guerre.
    – Traiter avec l’ennemi, et accepter la paix lorsqu’on
    a obtenu satisfaction.




    0
  • fateh04
    21 octobre 2011 at 21 h 28 min - Reply

    @adam Ce que vous qualifiez de <> n’est pas dénuée de fondement: Kadafi a déclaré que sarkosi a reçu des envellopes de sa part. Maintenant si vous défendez Sarkosi faites le sansporter de jugement de valeur en me qualifier de stupide paranoïaque car vous ne me connaissez ni d’Eve ni d’Adam. Mais je peux dire plus de vous en terme de malhonnêteté intellectuelle à la lecture de votre flagornerie révolutionnaire. Cessez donc de vous prendre pour le père de l’humanité et défendez vos idées sans porter de jugement sur l’intelligence et la personnalité des autres. Je ne suis ni supporteur d’un dictateur ni l’ami des assassins qui l’ont tué sans lui donner le droit de se défendre. Kadafi tuait les gens sans leur donner l’occasion de se défendre. Les REVOLUTIONNAIRES LYBIENS ont tué kadafi sans lui donner l’occasion de se défendre… Donc il n’y a aucune différence entre les deux antagonistes. Moi au moins je ne justifie le meurte ni des uns ni des autres car un jour, devant Dieu, on sera tous appelé à répondre de nos paroles… Puisque vous faites référence au Saint Coran… lisez LE bien vous allez voir qu’il est demandé à un prophète d’écouter les deux protagonistes avant de rendre son jugement… <> Cherche tu trouves!




    0
  • Afif
    21 octobre 2011 at 21 h 54 min - Reply

    @ Brahim :

    La mort de Ceausescu était plus horrible que celle de Kadhafi : pour autant, a-t-tu jamais vu un européen demander son retrait de la communauté européenne ?

    L’horreur n’est pas une marque de fabrique de la « zone géographique berbéro-arabo-islamo-machreko-maghrebo-orientalo …je ne sais pas quoi », comme tu dis, elle est commune à toute l’espèce humaine.

    Par ailleurs, même si tout le monde a souhaité le jugement de Kadhafi au lieu de sa mort, il n’en demeure pas moins que s’il était resté vivant, il aurait eu encore la possibilité de foutre la m… dans ses déclarations au tribunal, je ne dis pas par des secrets ou des vérités qui sont d’ailleurs connus par ses proches collaborateurs actuellement en détention, mais par des mensonges sur les uns et les autres pour jeter des suspicions et créer la zizanie. Kadhafi est connu pour son esprit retors. Dieu, Sobhanou, a évité ainsi une nouvelle épreuve au peuple libyen martyrisé par Kadhafi, sa famille nombreuse, son argent et ses milliers de mercenaires étrangers.




    0
  • Mouloud
    22 octobre 2011 at 0 h 09 min - Reply

    SUR TERRE, LES HOMMES JUGENT LES HOMMES A L’AIDE DU DROIT CONSENSUEL QU’ILS ONT MIS EN OEUVRE !

    EH, A L’AU-DELA, LE BON DIEU S’OCCUPE DU RESTE !




    0
  • Nazim
    22 octobre 2011 at 7 h 33 min - Reply

    À propos de ceux qui disent que la mort de Ceausescu est plus horrible que celle de Kadhafi, je rappellerais que Ceausescu et son épouse ont été condamnés à mort et fusillés par un peloton d’exécution immédiatement après un semblant de procès. Il s’agit certes d’un simulacre de procès, mais au moins on y avait mis les formes (juges, procureurs, avocats, et tout le tsouin-tsouin). Cela se passait au 20ème siècle, plus exactement en 1989, c.-à-d. presque une vingtaine d’années avant l’admission de la Roumanie en 2007 dans la Communauté Européenne. 1989, c’était à peine 2 années avant que beaucoup de nos compatriotes aient rejoints les rangs du FIS parce que Dieu avait publiquement «béni» ce parti en le signant de son nom dans le ciel d’Alger.
    Hier, en ce 20 octobre de la deuxième décennie du 21ème siècle, Le «démon» Kadhafi a été horriblement lynché par les «anges» du CNT aux cris de «Allahou Akbar».
    Mais dites-moi : Est-ce vraiment musulman tout ça ? Personnellement, je n’arrive pas à intégrer qu’un croyant puisse exécuter un autre croyant en invoquant le nom du Dieu dont tous les deux se réclament.
    Est-ce moral ? Là aussi, je pense qu’à moins de n’avoir aucune moralité, il est absolument inadmissible de supplicier de la sorte, un être humain.
    Est-ce que c’est ça qu’on appelle une révolution ? Je ne pense pas, là non plus, qu’on puisse parler de révolution quand on reproduit en pire les mêmes horreurs qu’on dénonce.
    Maintenant, à la question de : fallait-il le tuer avant de le juger ? Ie dirais qu’il est clair que sa mort arrange pas mal de monde aussi bien en Occident qu’en Libye même. Peut-être que «Khali al bir beghtah» est souhaitable . D’accord, la mort peut-être, mais pas de cette façon. Même si « Dieu, Sobhanou, a évité ainsi une nouvelle épreuve au peuple libyen martyrisé par Kadhafi, sa famille nombreuse, son argent et ses milliers de mercenaires étrangers.»
    Allez, sans rancune @Afif. Et, qu’Allah purifie nos âmes et nous guide dans le droit chemin en attendant notre tour de trépasser.




    0
  • ahmed
    22 octobre 2011 at 11 h 23 min - Reply

    L’exécution de kaddafi sans jugement est un acte d’atteinte aux droits de l’homme . Les révolutionnaires libyens ont pris les armes pour mettre fin à 42 ans d’injustice et voilà qu’ils commencent la supposée nouvelle ére par une injustice . Kaddafi,fut un grand dictateur qui avait beacoup de sang sur les mains,mais il avait le droit à un procés . Cet assassinat,nous donne une idée sur la nature du future régime politique en Libye . Il ne suffit pas de changer les hommes ou les slogans,il faut changer les pratiques . Assassiner un prisonier,n’est pas un geste de bravoure ni un comportement digne d’une révolution qui avait pour objectif de lutter contre l’injustice .




    0
  • Afif
    22 octobre 2011 at 14 h 10 min - Reply

    @ Ahmed :

    Kadhafi lynché par lui-même
    par Kamel Daoud (Quotidien d’Oran du 22/10/11)

    Lynchage, justice, punition de Dieu, exécution ? Les Algériens avaient du mal à juger du sort réservé par les rebelles du CNT au roi des rois de l’Afrique. Pourtant, la bonne question était « avons-nous à juger, nous, assis de ce côté-ci de nos télévisions, de la façon dont a été tué le fou de Tripoli ? ». De quel droit ? Celui du panarabisme assis ? De notre droit d’aînesse maghrébine périmé ? C’est au fait notre pétrole ? Notre terre ? Notre guerre ? Non. Juste un spectacle et beaucoup d’avis et de blabla. Trop d’avis. Les Libyens sont les enfants d’un pays qui n’existe pas. C’est un pays où Kadhafi a détruit les institutions, les justices, les opinions, la société civile et les valeurs. Un pays de rien, sans rien que lui-même. C’est parce qu’il a refusé que la Libye ait une justice, des juges, des partis, des libertés, qu’il en payera le prix et en sera la « victime ». Victime de ce qu’il a fabriqué. Un pays où il s’est érigé comme seul juge, faut-il donc s’étonner qu’il n’y ait pas droit à un procès ?

    Mieux encore : qui sommes-nous pour juger des actes des Libyens ? Avons-nous perdu nos femmes, nos filles, nos sœurs, nos amis et nos êtres chers comme les Libyens ? Sommes-nous à leur place, au cœur de leurs souffrances pour comprendre leurs colères et leurs cris de joie à la mort de ce tyran ? Avons-nous subi les bombes ou ses fils pour se déclarer spécialistes en pitié et en indignations trop confortables ? Pourquoi nous donnons-nous ce droit de les insulter, de les traiter comme des mercenaires de l’OTAN alors que c’est leur choix, leur pays, leur terre et leurs morts ? Qui sommes-nous pour juger de leurs audaces lorsque chez nous seul l’huile et le sucre peuvent soulever la majorité ? L’OTAN les aide et ils lui donnent du pétrole. Oui, et alors ? C’est leur pétrole, pas le nôtre. Ils sont colonisés ? C’est notre point de vue, pas le leur. De quel droit jugeons-nous des choix des autres ? A cause de l’arabité ? De la fraternité ? La belle blague : lorsque le ciel pleuvait des missiles, ce n’est pas l’arabité qui les a protégés et sauvés de la mort. Ce ne sont pas nous les morts, mais seulement les spectateurs. Kadhafi, un héros ? Faut en rire quand on lit ce genre de réaction chez nous. Il faut aussi en pleurer. On y relit un peu, entre les lignes, la jalousie, l’envie, la déception : dans ce monde « arabe » qui ne l’est plus, nous avons, nous Algériens, perdu le dernier prestige : celui du peuple révolutionnaire. L’âge moyen du pays est celui de 75 ans : l’âge où on a des avis surtout et emprise sur rien. Sauf la télécommande.

    Réveillons-nous : arrêtons d’être des juges sur les autres ! Durant les années 90, on a reproché au monde « arabe » de ne pas bouger pour nous, alors qu’aujourd’hui nous bougeons seulement les lèvres pour les autres pays de ce monde «arabe».




    0
  • MajdElChouhada
    22 octobre 2011 at 14 h 52 min - Reply

    Comment peut-on juger la mort de Guedhafi comme injuste? Sur quel principe se base-t-on? Avant de proter un tel jugement, je vous demande de vous rappeler tous les evenemts depuis le declenchement de cette revole et de se mettre pendant un tout petit instant du cote des moujahidines qui l’ont capture. Je pense que seuls des fils de harkis pensent de cette maniere. Lynche titrent tous les « journaux-torchons » harkis du pouvoir algerien. Aucun journal n’a relate les massacres commis contre nos freres lybiens depuis le declenchenment de leur revolte. N’oubliez pas que beaucoup de commentaires sur ce site ainsi que sur ceux des « journaux-torchons » de la RADP emanent de la DRS. Parler de l’OTAN, de la France, des USA ou du sionisme? Le pouvoir de la RADP n’est-il pas a leur solde? Qui a place Guedhafi a la tete de la Lybie? La DRS et les harkis sont partout, donc sachez filtrer les commentaires.
    Merci




    0
  • mouloud
    22 octobre 2011 at 15 h 30 min - Reply

    celui qui sème récolte
    il n’a pas instruit son peuple
    voila le résultat de 42 ans de pouvoir
    il n a jamais fait du bien a son pays , il a dépensé des milliards de dollars en dehors de son .




    0
  • HOUARI
    22 octobre 2011 at 19 h 28 min - Reply

    El hamdoulillah il ya une justice divine.
    23 ans de pouvoir en Tunisie, de vol de mal de corruption de mediocrité, finalement Zine El Abidine le president a quité le pays par la toute petite fenetre comme un rat.
    En Egypte meme chose des decennies de dictature de corruption Moubarak finit par se retrouver allonger sans smoking derriere des barreaux pour s’exprimer devant ceux qui etaient sous sa domination.
    pareillement pour Saddame.
    En fin Kaddafi meme son de cloche, il a prit le pouvoir par la force, 40 ans apres il pert et ce pouvoir et la vie de la meme maniere .
    SOUBHANNA ALLAH kama toudine toudane..
    wa la tahsabanna allah ghafel aamma yaamal adhalimoun.
    Inna allah youmehil ouala youhmil.
    INNA WAADA ALLAH HAK.
    Soubhanek ya reb




    0
  • Nabila
    22 octobre 2011 at 20 h 23 min - Reply

    Personne ne parle de ces bombardements qui ont tué des milliers de libyens comme si leur vie n’a pas d’importance. La vie de Kaddafi ne vaut pas ces milliers de vies tombées juste pour le déchoir et s’ofrir la libye




    0
  • Hakkai
    23 octobre 2011 at 9 h 26 min - Reply

    Mort de Mouammar El Gueddhafi
    Il est quasi-certain que Mouammar El Gueddhafi était déjà mort lorsqu’il a été « capturé blessé » par les « révolutionnaires du CNT dans un égout ». On ne réchappe pas à des tirs directs d’hélicoptères d’attaque, – ou si rarement, à moins d’un prodigieux miracle-, surtout lorsque l’on est enfermé dans un véhicule, par surcroît, blindé! L’effet de souffle des roquettes spéciales anti-char dont sont armés les hélicoptères français affectés à cette « mission très spéciale», suffirait à en tuer tous les occupants, même sans impact direct sur leurs corps ! Rappelons-nous l’état du véhicule, lui aussi blindé, à bord duquel se trouvait Cheikh Yassine lorsqu’il avait été assassiné depuis un hélicoptère israélien à Ghaza.
    Les images présentées par la télévision ont donné à voir-, pour tout observateur un tant soit peu avisé-, que c’était « seulement » le cadavre d’El-Gueddhafi qu’on faisait semblant de « lyncher », et non pas l’homme, El-Gueddhafi, encore vivant. Un homme haineusement lynché présenterait nécessairement une face tuméfiée, des yeux gonflés, voire crevés ou exorbités, des lèvres éclatées, une bouche et un nez écrabouillés, des dents probablement cassées, des œdèmes sur tout le corps, des membres démis ou fracturés, etc. Au surplus, un visage ainsi maltraité garderait, même au-delà de la mort, les stigmates des tourments subis.
    Or, que nous montrent les photographies produites par la presse écrite, -dont le quotidien « El Khabar »-, juste après celles présentées en prime time par la télévision ? Un homme au visage presque serein et les yeux clos, -comme dans un sommeil tranquille -, le torse, la tête et le visage absolument intacts. Dans ces conditions, à quel endroit précis du corps aurait-on bien pu lui administrer le prétendu coup de grâce ? Dans le cœur, dans la bouche, entre les deux yeux, dans la tempe, dans la tête ? Si tel avait été l’un ou l’autre de ces cas, les dégâts que ce coup de feu n’aurait pu manquer d’entraîner, auraient été nettement identifiés comme tels même par un aveugle! Dans ce cas de figure, Il ne resterait donc plus que la région du bas-ventre, un endroit au demeurant très peu indiqué pour ce faire.
    Mouammar El Gueddafi a donc été tué, -et c’est une certitude quasi-absolue-, alors qu’il était à bord de son véhicule blindé, soit : 1) par l’effet de souffle d’une roquette anti-char dont l’explosion à l’intérieur du véhicule lui aurait éclaté les poumons et les tympans, – ce qui pourrait expliquer l’intégrité de son torse , mais aussi le renvoi de sang par la bouche consécutivement à l’hémorragie interne qui s’en serait nécessairement suivie , ainsi que le dégoulinement visible du sang par ses oreilles, soit : 2) par un ou plusieurs impacts balistiques directs dans la région de l’abdomen. C’est, sans aucun doute possible, ou bien l’un ou bien l’autre cas, mais plus vraisemblablement la première hypothèse plutôt que la seconde !
    Donc, si Mouammar El Gueddhafi a été tué alors qu’il était à bord de son véhicule, cela reviendrait à dire que c’est l’aviation française, -donc la France-, qui l’a tué ! Son ministre de la Défense, Gérard Longuet, s’était lui-même vanté, -ce qu’il doit amèrement regretter à l’heure qu’il est-, de ce que l’aviation française « avait repéré El Gueddafi et qu’elle avait bloqué son convoi ». Mais comment peut-on bloquer un convoi à partir des airs sans le pilonner ? Et si les « révolutionnaires » ont capturé El Gueddafi alors que celui-ci était « gravement blessé », par qui donc aurait-il pu être blessé si ce n’est par des tirs d’hélicoptères français ? Or, la France n’a pas mandat pour tuer un chef d’Etat étranger, fût-il El Gueddhafi, alors que la guerre ne lui a pas été déclarée par lui. Il s’agit donc là, d’un assassinat prémédité pour lequel N. Sarkozy, ainsi que ses ministre de la Défense et celui des Affaires étrangères devraient rendre des comptes devant le Tribunal Pénal International !
    Pour parer à cette éventualité qui pourrait s’avérer désastreuse pour les uns comme pour les autres, un scénario macabre est vite échafaudé : le cadavre est extirpé du véhicule et placé bien en évidence à côté de buses de sortie d’eaux d’un pont que l’on présentera comme étant des sorties d’égouts, -une façon de l’avilir à moindre coût même après sa mort-, ensuite, il est photographié ! Et pour faire plus vrai que vrai, on simule un lynchage qui ne ressemble à aucun type de lynchage connu.
    Seulement voilà : Si El Gueddhafi a été capturé « par les révolutionnaires » alors qu’il était « caché dans une conduite d’égouts », par quel miracle les hélicoptères français ont-ils « repéré et bloqué son convoi », avant de le tuer ?
    Si vraiment « Justice internationale » il y avait, Monsieur Luis Moreno Ocampo aurait dû lancer, dès avant-hier au petit jour, les premiers mandats d’arrêt internationaux !




    0
  • papousse
    23 octobre 2011 at 9 h 48 min - Reply

    Une chose est sûre, les images des vidéos ont montré Kadhafi blessé mais vivant entre les mains des insurgés, qui le malmenaient. Reste à savoir s’il a réellement succombé à ses blessures, ou s’il a été achevé par vengeance ou pour le réduire au silence. Les deux hypothèses demeurent plausibles. Si en quarante-deux années de règne dictatorial, Mouammar Kadhafi s’est certainement fait beaucoup d’ennemis ne manquant pas d’envie de l’abattre, il est tout aussi vraisemblable qu’il eut été achevé par quelqu’un chargé de cette mission spéciale dans le seul but de le réduire au silence afin qu’il emporte ses secrets dans sa tombe. Une mort qui soulage bien des personnalités. En effet, nul n’ignore que l’ex-leader libyen était généreux dans la distribution des dessous-de-table dans le cadre de ses opérations commerciales avec les autres pays, et surtout celles ayant mené à sa réhabilitation aux yeux du monde occidental, pour lequel il fut un paria durant plusieurs décennies. Il ne faut donc pas être grand clerc pour deviner à qui profite la mort de Kadhafi, tant sur le plan interne qu’externe. Il faut croire que Kadhafi encombrait les dirigeants occidentaux, qui l’ont soutenu dans ses politiques tout au long de son règne. On se rappelle encore les tapis rouges que lui déroulaient les chefs d’État européens, qui le recevaient en grande pompe, en lui permettant notamment de dresser sa tente dans les endroits huppés de leur capitale. On oubliait même les droits de l’Homme, particulièrement à Paris, pour le convaincre de donner le maximum de marchés à la France. Kadhafi n’était plus ce dictateur qu’il faut isoler, mais l’homme avec qui il fallait faire le maximum d’affaires en ces temps durs pour les multinationales occidentales. Aujourd’hui, sa disparition est un soulagement, car il ne risque plus de faire des révélations gênantes comme le financement illégal des campagnes électorales présidentielles de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal. Le « Guide » avait en effet autorisé son beau-frère Abdallah Senoussi à corrompre les deux principaux candidats en échange de la promesse de l’amnistier ou de faire pression sur la Justice française pour clore son dossier pénal. Abdallah Senoussi avait été condamné par contumace en France pour l’attentat contre le DC-10 d’UTA (19 septembre 1989, 170 morts) durant la guerre du Tchad. Que feriez-vous si une banque, à laquelle vous avez confié 100 000 euros pour les faire fructifier, vous communiquait qu’en une année ils se sont réduits à moins de 2 000 euros ? C’est ce qui est arrivé à la Libye, d’après une enquête du Wall Street Journal
    Après que les USA et l’Union européenne aient révoqué l’embargo en 2004, affluèrent en Libye des dizaines de banques et sociétés financières étasuniennes et européennes. Parmi lesquelles Goldman Sachs, une des plus grandes banques d’investissement du monde, dont le siège principal est à New York. Dans la première moitié de l’année 2008, l’Autorité libyenne d’investissement lui confia 1 milliard et 300 millions de fonds souverains (capitaux de l’État investis à l’étranger). La banque Goldman Sachs les investit dans un panier de valeurs et en actions de six sociétés : l’étasunienne Citigroup Inc., la banque italienne Unicredit et l’espagnole Santander, la compagnie allemande d’assurances Allianz, la compagnie énergétique française Électricité de France et l’italienne Eni. Un an après, Goldman Sachs communiqua à l’Autorité libyenne qu’à cause de la crise financière, le fonds libyen avait perdu 98 % de sa valeur, les 1 milliard et 300 millions se réduisant à 25 millions de dollars. Les responsables de l’Autorité libyenne, furieux, convoquèrent à Tripoli le responsable de Goldman Sachs pour l’Afrique du Nord. La rencontre fut turbulente, si bien que Goldman Sachs évacua précipitamment ses employés de Tripoli, craignant qu’ils ne fussent arrêtés. Comme la Libye menaçait d’intenter un procès, qui aurait compromis la réputation de la banque aux yeux d’autres investisseurs institutionnels, Goldman Sachs lui offrit en dédommagement des actions privilégiées de la banque elle-même. Mais les Libyens étant à juste titre soupçonneux, l’accord ne fut pas signé. Restait ainsi ouverte la possibilité, redoutée par Goldman Sachs, que l’Autorité libyenne n’entreprit un procès international. Des cas analogues de « mauvaise administration de l’argent libyen » sont rapportés par une enquête publiée par le New York Times. Par exemple, la société Permal —unité de Legg Mason, une des principales sociétés de gestion d’investissements, dont le siège est à Baltimore— a administré 300 millions de dollars de fonds souverains libyens, qui ont perdu 40 % de leur valeur entre janvier 2009 et septembre 2010. En compensation, Permal a perçu 27 millions de dollars pour ses prestations. Même chose pour d’autres banques et sociétés financières, comme la hollandaise Palladyne, la française BNP Paribas, la britannique HSBC et le Crédit Suisse. L’Autorité libyenne menaçait d’entreprendre contre elles des actions judiciaires internationales, qui auraient endommagé l’image de ces « prestigieux » organismes financiers. Le tout s’est résolu de façon heureuse quand, en février dernier, États-Unis et Union européenne ont « gelé » les fonds souverains libyens. Leur « surveillance » a été confiée à ces mêmes banques et sociétés financières qui les avaient si bien gérés. Et, du vol, on est passé à la rapine à main armée quand la guerre a commencé, en mars. À l’abri des chasseurs-bombardiers de l’OTAN, HSBC et d’autres banques d’investissement ont débarqué à Benghazi pour créer une nouvelle « Central Bank of Libya », qui leur permettra de gérer les fonds souverains libyens « gelés » et les nouveaux qu’ils tireront de l’exportation des hydrocarbures. Cette fois, sans aucun doute, en obtenant de forts rendements.




    0
  • MajdElChouhada
    23 octobre 2011 at 15 h 03 min - Reply

    A Hakkai: tu aurai pu ajouter que Monsieur Luis Moreno Ocampo devrait investiguer les crimes commis par Guedhafi ainsi que ceux de la junte de la RADP.
    A Papousse: et si on applique ton analyse aux generaux algeriens, y vois-tu une difference?
    La Lybie est le premier pays arabe a recouvrer sa vraie independance, mille felicitations! Quant aux algeriens il leur faudra une autre generation qui la delivrera InchaAllah!!!




    0
  • ahmed
    23 octobre 2011 at 19 h 19 min - Reply

    Bonsoir,
    Il existe l’important,mais il existe aussi le plus important . S’occuper de Kaddafi dans le cadre d’un procés ou en dehors ne régle pas les problémes libyens ni ceux de la région . Le plus important est d’enterrer à jamais les pratiques de Kaddafi . Les régimes de la région se caractérisent tous par l’autoritarisme,l’abus du pouvoir,le manque d’institutions,l’incompétence et l’injustice . Le régime de Kaddafi,n’échappe pas à ceci . Or,ceux qui prétendent le combattre,ont abusé de leur pouvoir avec beaucoup d’autoritarisme pour exécuter l’ex dictateur libyen . L’avenir,dans ce cas s’annonce inquiétant . L’annonce de la libération de la Libye ce dimance à Benghazi et non pas à Tripoli la capitale,prouve l’importance des divisions qui existent au sein des insurgés .
    Assassiner un prisonnier n’a rien d’un exploit . La grandeur d’un peuple ne devrait pas s’arrêter à ces pratiques de vangence,la grandeur d’un peuple,réside dans sa capacité à enterrer à jamais les pratiques des dictateurs .




    0
  • hakimM
    23 octobre 2011 at 19 h 55 min - Reply

    Il y a ces jours-ci rapprochement entre le CNT et le gouvernement algerien…..




    0
  • elforkan
    23 octobre 2011 at 20 h 39 min - Reply

    @papousse…….une mort trop douce pour un TYRAN !

    « Une chose est sûre, les images des vidéos ont montré Kadhafi blessé mais vivant entre les mains des insurgés, qui le malmenaient. »
    Il le malmenait ?? oui vous avez raison, on désapprouve ce genre de comportement, parce qu’il n’est pas proportionnel aux atrocités commises par le taghya !il aurait fallu lui réservé une mort lente et trés ‘douce’!!!!!




    0
  • Hakkai
    23 octobre 2011 at 21 h 32 min - Reply

    @MajdElChouhada:
    1. Mouammar El Gueddhafi est mort sans que M.Ocampo ait jamais investigué sur ses crimes, ni d’ailleurs, sur ceux d’aucun autre. Vous-êtes-vous demandé pourquoi ? Non ? Vous le devriez, pourtant! C’est donc au sieur Ocampo que vous devriez adresser vos reproches et non à moi !
    2. Ma contribution avait pour seul but d’exposer aux internautes participant à ce forum, mon point de vue personnel, -que je crois d’ailleurs être tout à fait juste-, sur les circonstances réelles ayant conduit, in fine, à la mort d’El Gueddhafi. Sans plus. La junte de la RADP, comme vous dites, ne fait pas partie, pour l’heure, de mes préoccupations immédiates, comme elle ne comporte, à mon humble avis, aucun lien de cause à effet avec la mort d’El Gueddafi. Vous êtes donc totalement hors sujet.
    3. Votre pseudo « MajdElChouhada », (- Allah ibarek ! – ) m’a, un instant, donné l’illusion que vous abonderiez dans mon sens lorsque j’ai mis en cause l’implication du président français et de ses ministres dans l’affaire libyenne. A ma grande surprise, vous prenez leur défense, cela à 7 jours seulement du cinquantième Anniversaire du 17 Octobre 1961 et à 7 autres jours du cinquante-septième Anniversaire du déclenchement de notre glorieuse Guerre de Libération nationale ! Votre prise de position me semble des plus ambiguës, permettez-moi de vous le dire très franchement, Monsieur.
    Mais c’est votre problème.
    4. Mon problème à moi est que je ne supporte pas de me faire tutoyer par quiconque ne faisant partie ni de mes amis ni de mes proches. Tenez-vous le pout dit, s’il vous plaît, et cessez d’agresser autour de vous.
    Salutations.




    0
  • Afif
    23 octobre 2011 at 23 h 16 min - Reply

    @ Nabila :

    Après la chute de Tripoli, des centaines de civils et de combattants sont morts inutilement à Beni Walid et à Syrte, par la faute encore une fois, de la petite personne de Khadafi qui était prêt à massacrer la moitié du peuple pour ses intérêts et ceux de sa famille, qu’on peut chiffrer en milliards de dollars et non en dinars.




    0
  • Abdel Madjid AIT SAADI
    24 octobre 2011 at 10 h 02 min - Reply

    ——–AIT SAADI a dit————
    A croire, que les USA ont subitement décidé, de lâcher le dictateur « tolérable », comme hier, ils ont lâché MouCHbarak, et comme la France, hier, a dû, lâcher l’adjudant de quartier Ben Ali, après la bévue rocambolesque de MAM…
    Ah ces drones, si efficaces, quand la CIA, le décide pour raison d’État !
    Allez, ne gâchons pas le bonheur de ceux, nombreux, qui savourent l’élimination d’un troisième dictateur « arabe », et laissons ceux encore, aux commandes dans leurs pays, le choix entre :
    1.- SERVIR, PROTÉGER les « concessions », montrer patte blanche dans la lutte-collaboration contre/avec AQMI-CIA, et offrir des « libertés à doses homéopathiques à leurs ouailles et autres SUJETS »,
    OU,
    2.- le nationalisme qui récupère les richesses de leurs pays, pour les mettre au service du développement de leurs peuples, et donc TARIR ou plutôt RÉDUIRE drastiquement, les profits des multinationales, et participer donc à la décadence économique des économies et des finances occidentales et impérialistes..

    La deuxième option peut vous mener soit à la pendaison, comme Sadam, soit à l’Asile boulitic, comme Ben Ali, soit au tribunal sur une civière, comme Moubarek, ou enfin, dans une canalisation d’égouts, pour y mourir en « haie ROW »… un colt en OR massif entre les mains.
    ———Unquote——

    En réponse
    —-QUOTE: NEDJMA a dit————
    NEDJMA dit :
    21 octobre 2011 à 20 h 52 min

    @AIT SAADI,bonjour

    Pouvez-vous relire votre 2eme option?

    Sadam,Benali,Moubarak acteurs de politiques similaires? ou c’est votre interprétation hiéroglyphique du passé et du présent,pourrait-on se croire libre de tout projet, voilà qu’un doute radical sur l’avenir,le fermait?

    Cordialement
    ————-UNQUOTE——————

    Merci Madame, pour avoir pris la peine de me lire et de relever ce constat abscons au premier abord.
    Ma lecture du passé est certainement la vôtre, toutefois, autrement vous n’auriez pas posé la question.
    En effet, je pars du principe, en situant les VRAIS décideurs », ailleurs, que là où on voit les acteurs physiquement, exécuter leurs menuets « de petits pas », pour progresser de « la Révolution », vers la « dictature ».
    Et en effet, tous les personnages de mon exemple ont évolué sur le même mode !
    1.- Qadhafi, venu subitement frais émoulu, et Nassérien, panarabiste, renverser le roi Senoussi, et fermer la puissante base américaine Weelus, évacuée par les USA, en juin 1970, pour servir l’Union soviétique, dans la guerre froide, sous le nom d’Oqba Ibn Nafi’a, avant d’être bombardée en 1986, par les USA, au moment où déclinait la puissance de l’URSS.

    2.- Sadam Hussein, ex agent de la CIA, utilisé par les américains pour d’abord être utiulisé, via la Ba’as et Michel Aflaq, à tenter d’assassiner Abdel Karim Kassem, puis ensuite, Abdessalam ‘Aref, en 1964, avant de prendre le pouvoir par la force, le 30 juillet 1968, et avoir donné l’impression de « jouer à l’équilibriste » entre France et URSS, et ensuite tenter de jouer SOLO, et se faire le DINDON, prêt à exécuter les plans les plus maléfiques des Occidentaux pour déstabiliser la région, au seul profit des « occidentaux », malheureusement.

    3.- Moubarek: Le rescapé de la guerre de 1973, montera au pouvoir de façon scélérate, aucune enquête sérieuse, n’ayant été faite sur les vrais instigateurs de l’élimination de SADATE, progressera vers la QUASI normalisation avec Israël, ce qui paraît-il aurait signé l’arrêt de mort contre SADATE.
    Mais, cependant, Moubarek, ira plus loin, en se rangeant résolument derrière Israël et les USA, contre La Palestine, et le monde arabe « activiste, et progressiste »…

    Le reste, est pure fiction




    0
  • Mohamed YAHIAOUI
    24 octobre 2011 at 11 h 27 min - Reply

    Assalamo Aleikoum
    Il est vrai que KADDAFI était un distateur sanguinaire , qui assasinait ses opposants , et en a fait torturé et emprisonné des milliers d’autres .
    Nous ne sommes pas dupes de l’intervention de l’OTAN , et surtout de l’acharnement de la France et de SARKOZY contre son régime.
    Si KADDAFI avait respecté son engagement avec SARKOZY , surtout sur l’achat de plusieurs dizaines d’avions chasseurs-bombardies RAFALES , sur plusieurs centaines de Chars LECLERC , sur des centaines de pieces d’artillerie et de missiles , et autres fournitures militaires , sans oublier la promesse de juteux contrats petroliers , donc si KADDAFI avait respecté son engagement et tous ces contrats promis , il serait encore au pouvoir , et il aurait massacré le Peuple Libyen ,dans l’indifférence totale , comme en Algerie apres le coup d’Etat militaire du 11 janvier 1992 ,il suffit de remmetre en place à chaque occasion « La Menace TERRORISTE  » ALQAIDA , AQMI ,  » avec l’appui des medias , et le tour est joué .
    Mais la destinée d’ALLAH TOUT PUISSANT est precrite à tous les humains , et aussi d’un mal viens un bien .
    La sale guele de sioniste de Bernard HENRY LEVY , ne vas pas se réjouir longtemps ,KADDAFI aurait dû être jugé , et non pas exécuté , ceux qui ont donné l’ordre de le tuer , sont soit des excités assoifés de vengeance ,ou eux-mêmes des éxecutants d’un ordre bizarre , puisqu’on ne saura jamais ou sont passés les 200 ou 300 milliards de dollars qui sont sortis de Lybie ??????? N’avez-vous pas deviné pourquoi BHL se réjouissait de la mort de KADDAFI?????
    Les Banques Sionistes , le financement de la campagne de SARKOZY , ses relations avec la CIA ,et autres services secrets occidentaux , et autres choses qui doivent rester secretes .
    Un jugement devant le TPI ,aurait dévoilé non pas seulement les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité , mais les enormes crimes financiers commis avec les pays occidentaux au detriment du Peuple Libyen
    Ce qui nous rassure aujourd’hui , c’est l’application de la CHARI’A ,dans la prochaine Constitution .
    Une vraie CHARI’A impose la justice sociale , l’interdiction absolue de toute forme de corruption , et surtout la solidarité avec tous les Musulmans ,et surtout avec le peuple PALESTINIEN.
    Nous allons demander à nos frères Lybiens de respecter, scrupuleusement les Droits de l’Homme par l’application d’une CHARI’A éducative et non pas repressive , en raison de l’anarchie et de la corruption du régime précedent , il faut soigner la société avec sagesse , afin de donner une leçon de bonne gouvernance aux occidentaux et surtout au clown BHL,qui avec ses amis sionistes et colonialistes ,martyrisent le peuple Palestinien , et sont tres loin des Droits de l’Homme et du Droit des Peuples à la liberté




    0
  • Mohamed YAHIAOUI
    24 octobre 2011 at 11 h 45 min - Reply

    Assalamo Aleikoum

    Au sujet de la FATWA d’AL AZHAR lancée contre KADDAFI , en tant qu’Islamiste Révolutionnaire , je ne reconnais pas cette institution qui a fermé sa gueule contre la dictature et le pouvoir illegitime de MOUBARAK ,contraire à la CHARI’A qui interdit tout pouvoir par la force sans CHOURA , sans aucune consultation du Peuple Egyptien.
    Plus grave MOUBARAK collaborait ouvertement avec l’entitée sioniste et colonialiste n’oublions pas qu’il participait au blocus de GAZA , et que ses « Moukhabarates  » lèchent bottes du MOSSAD et de la CIA , n’hesitaient pas à arrêter les militants du HAMS et du HEZBOLLAH , les torturer et les remettre au SHIN BETH ,le contre-espionnage sioniste , chargé d’eliminer les Révolutionnaires Palestiniens .
    Espérons qu’avec la nouvelle Egypte , débarassée également du Caporal TANTAOUI (Pour être Marechal ,il faut mériter ce grade en defendant la patrie contre un ennemi envahisseur ou contre une colonisation , ce qui n’est pas le cas pour ce militaire d’operette ami de MOUBARAK , et qui devrais être jugé avec lui)
    Ce Caporal ami des Americains , des Saoudiens et des Sionistes , est un danger pour la Révolution Egyptienne, la preuve BHL à loué à plusieurs reprises « sa sagesse » comprenez par là ! sa soumission à ses maîtres occidentaux




    0
  • HAMMANA
    24 octobre 2011 at 15 h 08 min - Reply

    A Mr Mohammed YAHYAOUI
    Tous les gouvernements qui se sont succédés au pouvoir en egypte depuis NASSER ont eut ce point commun de museler EL AZHAR,cette université millénaire en la ratachant au ministère de l’enseignement supérieur,en lui affectant ainsi les mauvais éléments pour y enseigner et en limitant ses ressources financières afin d’obliger ses ténors à partir à la recherche d’autres horizons et c’est ce qui fut appliqué à la lettre.
    La dernière promotion digne de cette institution universelle est celle de Cheikh Abdelhamid KECHK(Allah Yarhamou) qui raconta dans l’une de ses cassettes l’histoire de ce jeune egyptien qui voulait prendre part au concours d’entrée à EL AZHAR ECHARIF et qui,à une question qui lui a été posée de savoir s’il apprend le coran,répondit tout simplement:Non au grand étonnement de l’examinateur qui reprit:Meme pas la moitité?un Hizb ?et enfin une sourat?La réponse fut toujours:Non.
    Ne manquant pas de subtilité,cet examinateur a eu cette adresse d’esprit de lui poser la question de savoir s’il connait une ou deux chansons de Abdelhalim hafedh?Et là le visage de l’élève s’illumina et répondit en toute assurance:Toutes les chansons wa alhamdou lillah!!!!
    C’est cet AZHAR que les autorités cherchaient ,sinon il n’en serait pas issu SAYED TANTAOUI qui considérait qu’Israel avait toutes les raisons du monde de bombarder GAZA qui selon lui abrite des terroristes du HAMAS que Moubarak ne portait dans son coeur.
    C’est ce meme TANTAOUI qui en réponse à un garçon de dix anx qui lui posAit la question de savoir pourquoi il n’a pas parlé de djihad dans sa preche du vendredi,observa une première fois le silence pour ensuite gifler ce garçon sans doute exaspéré par sa question.Cette histoire fut confirmée ensuite sur les ondes d’AL JAZEERA par l’oncle de ce garçon qui travaille au USA.
    Il n’y a plus d’AZHAR.




    0
  • Afif
    25 octobre 2011 at 19 h 58 min - Reply

    @ Mohamed YAHIAOUI :

    La Chariâ aujourd’hui est un sujet très sensible. Il faut plutôt l’appliquer dans la vie de tous les jours plutôt que de le claironner à tout va et peut-être sans application du tout. Comme par exemple chez nous, l’article 2 de la constitution « islam religion de l’état » avec la corruption, des ministres qu’on a vus par le passé avec des bouteilles de Whisky dans leurs mallettes, les taux d’intérêt appliqués par les banques de l’état, la zakat non prélevée par l’état, etc…

    De toute façon, le Président du CNT libyen devrait respecter la volonté du peuple et non décider à sa place, c’est la moindre des choses. Il faut attendre les élections comme en Tunisie et ne pas se faire des ennemis pour rien.

    En ce qui concerne la Palestine, laissons les libyens tranquilles. On n’a pas à leur dire ce qu’ils doivent faire.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique