Édition du
24 March 2017

URGENT : Le « général » NEZZAR arrêté en Suisse

 

TRIAL

Le printemps arabe arrive en Suisse: un ancien général algérien arrêté et poursuivi pour crimes de guerre
Genève, le 21 octobre 2011

Accusé de crimes de guerre commis lors de la guerre civile algérienne, l’ancien général et Ministre de la Défense algérien Khaled Nezzar a été arrêté à Genève jeudi matin, 20 octobre 2011. Entendu par le Ministère public de la Confédération (MPC) jusqu’au vendredi 21 octobre à 18h, il a ensuite été remis en liberté sur la base de promesses de se présenter durant la suite de la procédure. Plus tôt dans la semaine, le MPC avait ouvert une instruction suite à une dénonciation de TRIAL, l’association suisse contre l’impunité.

Monsieur Khaled Nezzar est né le 27 décembre 1937. Il a occupé divers postes à responsabilités dans l’armée. Chef des armées terrestres en 1986, il a été promu chef d’état-major puis Ministre de la Défense en 1990. A ce poste, il est devenu l’homme de toutes les décisions au sein du pouvoir. De 1992 à 1994, il a été l’un des cinq membres du Haut Comité d’Etat (HCE), junte militaire de cinq membres remplaçant le président élu. M. Nezzar a été considéré comme l’un des hommes les plus puissants du régime au début des années 1990, alors que la «sale guerre» faisait rage.

De nombreuses organisations de défense des droits humains lui reprochent d’avoir ordonné, autorisé et incité des militaires et des agents de la fonction publique à exercer des actes de torture, à commettre des meurtres, des exécutions extrajudiciaires, des disparitions forcées et autres actes constitutifs de graves violations du droit international humanitaire.

Le droit suisse autorise la poursuite des violations du droit international humanitaire, notamment les violations des Conventions de Genève et de ses Protocoles additionnels, dès lors que le suspect se trouve sur le territoire suisse. Par le passé, un ressortissant rwandais avait été condamné en Suisse à 14 ans de prison pour sa participation au génocide commis dans ce pays en 1994.

L’organisation TRIAL, spécialisée dans la lutte contre l’impunité des auteurs de violations graves des droits humains, s’est félicitée de l’arrestation et de la poursuite de M. Nezzar pour crimes de guerre. Selon son directeur, Philip Grant, «le souffle du printemps arabe a atteint la Suisse. L’exigence de justice élémentaire, qui n’a pas encore trouvé son expression en Algérie, doit maintenant se réaliser en Suisse». L’organisation regrette toutefois que l’intéressé n’a pas été placé en détention préventive, le risque de fuite paraissant trop élevé.  «Il n’a pas été porté suffisamment compte de l’énorme souffrance de milliers de victimes algériennes de l’appareil répressif dirigé par M. Nezzar», a ajouté M. Grant.

La procédure pénale se poursuivra néanmoins.

Pour en savoir plus:

TRIAL communiquera ultérieurement d’autres informations sur cette affaire en fonction de l’évolution de la situation. Si vous souhaitez recevoir les communiqués de TRIAL, merci de vous inscrire ici.


Nombre de lectures : 3743
50 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Alilou
    21 octobre 2011 at 19 h 54 min - Reply

    Il sera a ALGER ce week-end et point de poursuite…fin de non recevoir

    On retourne a notre chat habituel….
    C,est pathetique d’attendre que ce soit TRIAL qui le poursuit et non des citoyens algeriens….




    0
  • Nazim
    21 octobre 2011 at 19 h 59 min - Reply

    Comme quoi, il n’y a pas que de mauvaises nouvelles !
    La Suisse ? Voila un pays à «copier».




    0
  • BRAHIM
    21 octobre 2011 at 20 h 56 min - Reply

    Voilà c’est tout simplement ce qu’il fallait faire avec Khadafi (ou d’autres dictateurs arabes) lors de leurs déplacements à l’étrangers. On n’a pas besoin de détruire une économie, de massacrer des populations civiles innocentes, de détruire un système de défense militaire, un potentiel pétrolier énorme etc.. etc.. d’un pays qui coute des milliards et des milliards de $.




    0
  • salem
    21 octobre 2011 at 20 h 59 min - Reply

    une emission sur el asr en ce moment sur ce sujet avec le plaignant




    0
  • kader
    21 octobre 2011 at 21 h 12 min - Reply

    Ses complices au bled vont, sans trop tarder, mettre la machine en branle et casser la tirelire pour le sortir le plutôt possible de cette situation.




    0
  • Abdelkader DEHBI
    21 octobre 2011 at 21 h 14 min - Reply

    Ce sera cette fois-ci – compte-tenu de la gravité du sujet – un test significatif pour la réalité de la neutralité Suisse ; une neutralité qui a souvent été sérieusement égratignée par certaines attitudes ambigües du gouvernement confédéral, ainsi qu’en témoigne par exemple, le recul honteux de ce gouvernement, dans l’affaire de la procédure pénale abandonnée contre Hannibal Kadhafi et son épouse durant l’automne 2008.
    Des milliers d’algériens ont des proches qui ont disparu ou sont décédés sous la torture, tout au long de la « décennie noire » – 1992 – 1999 – à cause de la politique d’ERADICATION commanditée par la junte des généraux putschistes ayant à sa tête précisément le général Khaled Nezzar, toujours très influent, malgré sa mise à la retraite.
    Cette bonne nouvelle pour les victimes de la guerre civile en Algérie, devrait être suivie d’effet et non pas finir en eau de boudin, sous la pression des forces de l’argent et autres banksters – suisses ou autres – qui s’arrangent toujours par interférer en faveur des pires criminels. Juste pour garder la main sur les milliards détournés par leurs sulfureux clients.
    Il y va de l’honneur de la Suisse d’aller jusqu’au bout de cette affaire. Au nom des milliers de victimes. Au nom de la simple morale.




    0
  • Si Tchad
    21 octobre 2011 at 21 h 38 min - Reply

    Avis à la police Suisse: surveillez les conduits d’égout!

    Si Tchad




    0
  • Rédaction LQA
    21 octobre 2011 at 22 h 11 min - Reply

    Nous venons d’apprendre de nos contacts au niveau des ONG basées à Genève que le sieur Nezzar a été arrêté avant-hier dans sa chambre de l’hôtel palace 5* « Beau Rivage » de Genève par la police. Il a été entendu hier durant près de 10 heures par Mme la Procureur de la Confédération suisse sur son implication dans les crimes de guerre commis durant les années 90, sur plainte de deux algériens victimes d’atteintes aux droits de l’homme. A l’issue de cette audition, la Procureur a décidé d’entendre les deux victimes et a inculpé le sieur Nezzar. Il sera laissé en liberté avec restitution de son passeport, après qu’il ait donné des assurances de répondre aux convocations du tribunal genevois.
    Commission des Droits de l’Homme du FCN.




    0
  • BRAHIM
    21 octobre 2011 at 22 h 25 min - Reply

    cher @Abdelkader DEHBI, tout au long de la « décennie noire » – 1992 – 1999 comme vous le dîtes si bien ….ET MËME AVANT 1992, n’est-ce pas !Pourquoi pas ?




    0
  • si MOUSSA
    21 octobre 2011 at 22 h 27 min - Reply
  • HAMMANA
    21 octobre 2011 at 22 h 38 min - Reply

    Winston CHURCHILL,premier ministre britanique lança au terme de la deuxième guerre mondiale et au début de la guerre froide: »la Russie qui était notre allié est aujourd’hui le pire ennemi de l’occident et l’allemagne qu’on combattait en tant que danger pour toute l’humanité et l’un de nos plus surs amis.Dans les relations internationales,il n’y a pas d’amis durables ou d’ennemis durables mais des intérets durables ».
    Maintenant que les américains ont tout gagné en Algérie,ils n’ont plus que faire de ces soldats débiles et qui constituent aujourd’hui pour eux une tare qui risque de compromettre leurs intérets s’ils s’amusent à continuer à les épauler eu égard aux risques potentiels que cette protection engendrerait si un gouvernement légitime verra le jour est ce sera le cas car le printemps arabe élira domicile aussi chez-nous.
    Le soucis du climat d’insécurité qui pésera sur eux les a amenés à se désolidariser de leurs anciens protégés.D’autres tetes vont céder.Ils doivent répondre de leurs forfaits.
    La solution à la crise algérienne viendra peut-etre de ce pays d’Europe géographiquement petit mais humanitairement grand.
    La vassalité a toujours des limites.NAZZAR est aujourd’hui en SUISSE ou il s’est réfugié pour échapper au verdict de tout un peuple, faussement séduit par la neutralité de ce pays perdant de vue que meme en cas de complicité des gouvernements,les ONG sont là pour tenir la dragée haute à l’encontre de ceux qui se prévalent de la prescriptibilité des crimes contre l’humanité conséquemment à leur rang.
    Tout comme le fgut BOUJERRA Soltani que les services de renseignement helvétiques ont du ex-filtré en catastrophe afin d’éviter tout incident diplomatique avec l’Algérie si une information judiciaire aurait été ouverte à son encontre.
    Je me rappelle comment Larbi BELKHIR insista sur ses collaborateurs, alors qu’ils étaient à bord de l’avion qui le ramenait du Maroc,de ne pas se diriger en FRANCE ou d’après ses propres déclarations il risquait l’arrestation pour atterrir finalement en ESPAGNE ou il se sentait en sécurité avant de passer l’arme à gauche dans l’anonymat.
    Ironie du sort,ils ne peuvent plus mettre le pied sur le sol d’un pays qu’ils ont si longtemps servi au détriment de notre prestige et à qui ils ont fait toutes les concessions inimaginables.




    0
  • ramzi
    21 octobre 2011 at 22 h 44 min - Reply

    Un criminel noirement connu par le monde entier et on lui rend son passeport.En contre partie de quoi?Une Promesse.Soyons serieux Ce criminel, connait-il ce que veut dire le mot promesse. Il va s’enfuire, il va rester quelques mois en algerie. En même temps ses chouakers de l’hexagone vont lui arranger les affaires en suisses comme ils ont fait il y a quelques années dans le procés de souadia, où il est sorti plus blanc que la couleur de la neige.Un gars pareil on le prend une fois et on ne lache jamais,On le juge en suisse et dés qu’on voit que son procés serait indissociable de celui du regime on le transfert à lahaye.Ces collegues dans la criminalité seront interdit de voyager puisque il va y avoir des mandats d’arret. Ceci avec les consequences que nous connaissons. C’est ca la justice, pas de rendre le passeport à un criminel pareil.Qui represente une veritable fiéreté personnifiée de degaule et mitterand




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    21 octobre 2011 at 22 h 52 min - Reply

    @Alilou Vous dites : » C’est pathétique d’attendre que ce soit TRIAL qui le poursuit et non des citoyens algériens « , Cher monsieur, je tiens a attirer Votre attention que le 28 Février 2001, j’ai déposé plainte contre le général félon nezaresse, auprès du procureur de la ripou-blique, Tribunal de sidi M’hamed Palais de justice ABANE Ramdane, et je me suis même payé le luxe et le plaisir de publier l’information le même jour en page Une du quotidien national l’Authentique, (ce qui est vérifiable cependant comme l’Alg2rie est loin d’être un état de droit, ma plainte est en hibernation plongé, ce qui ne m’a jamais empêché de le rappeler aux différents irresponsables qui se sont succédés sur le Koursi national




    0
  • Si Salah
    21 octobre 2011 at 22 h 54 min - Reply

    Convoqués par El Djezzar, les shayatin du sh-Watan se mettent en branle pour defendre l’indefendable:

    « Les précisions de Khaled Nezzar

    Dans une déclaration à El Watan, Khaled Nezzar confirme l’information et précise que «j’ai été entendu par le procureur, jeudi et vendredi pour une plainte déposée par deux personnes poussée par des Organisations non gouvernementales pour crime de guerre et traitement dégradant. C’est la même chose que celle de Paris en 2002 ».

    Nezzar nous a indiqué qu’après cette audition, «le procureur a décidé de la levée des mesures de suspension, la restitution de mon passeport et la levée de l’interdiction de quitter le territoire. Donc je suis libre de mes mouvements, mais je resterais à la disposition de la justice suisse à partir d’Alger bien évidement».

    Interrogé pour savoir si le procureur a clairement retenu une charge contre lui, l’ancien ministre de la défense a indiqué qu’il «faut attendre les prochains jours pour voir comment la situation va évoluer». Le général à la retraite a ajouté, qu’une fois à Alger, il rendrait publique une déclaration. »

    Si Salah




    0
  • si MOUSSA
    21 octobre 2011 at 23 h 08 min - Reply

    VOILA LES TARIFS ANA KHATINIIIIIIIII….

    http://www.beau-rivage.ch/fr/tarifs-hotel.php#tarifs-hotel.php

    Tarifs hôtel
    Tarifs
    Tarifs 2011 CHF €
    Chambre Executive côté ville, environ 35m2(simple ou double)
    CHF 800.- ou 900.- € 643 ou 722
    Chambre Executive Luxe, côté ville, environ 50m2, avec coin salon dans la chambre
    CHF 990.- € 795
    Chambre Deluxe, vue Lac, environ 40m2, avec coin salon dans la chambre (simple ou double)
    CHF 1’200.- ou 1’400.- € 964 ou 1124
    Suite Junior vue Lac, environ 45m2, avec salon séparé et 2 salles de bains
    CHF 1’600.- € 1’285
    Suite Prestige, vue Lac, environ 50m2, avec coin salon dans la chambre
    CHF 1’900.- à 2’500.- € 1’526 à 2’008
    Suite Historique, vue Lac, environ 90m2, avec un grand salon séparé
    CHF 5’000.- à 9’000.- € 4’016 à 7’228
    Lit supplémentaire
    CHF 120.- € 96

    Les prix en euros sont soumis aux variations du taux de change.

    Berceau / lit d’enfant sans supplément
    Petit-déjeuner : Continental CHF 36.- (€ 29 ) et Buffet CHF 46.- (€ 37 )
    Taxe de séjour : CHF 4.25 (€ 3.40) par personne, par jour
    Service et TVA inclus

    Les prix en euros sont soumis aux variations du taux de change.




    0
  • D B
    21 octobre 2011 at 23 h 10 min - Reply

    Je lance un appel solennel à tous mes compatriotes qui vivent en France. Constituons nous en collectif, et étudions toutes les possibilités légales de poursuivre ces barons du régime algérien pour crimes contre l’humanité et pillage de nos ressources, qui ont ravagé notre pays, et qui l’ont pillé sans vergogne.

    Si nous sommes nombreux, et déterminés, nous pourrons mobiliser à nos côtés l’opinion publique française, et contraindre l’Etat français à ne plus empêcher des poursuites légales.

    Rappelons que la France a toujours été la plaque tournante et le coeur battant de toutes les forfaitures du régime algérien.
    Une place forte payée en valises de dollars. A qui de droit! Des personnalités françaises de très haut niveau.

    Au besoin, si l’Etat français continue de protéger cette mafiocratie, nous pourrions le dénoncer lui-même, ou du moins les politiciens français corrompus, qui usent du prétexte fallacieux de la Raison d’Etat, pour étouffer toutes les actions contre ce régime criminel, comme complices de crimes contre l’humanité, et détournement de richesses appartenant au peuple algérien.

    Jamais le moment n’aura été plus indiqué pour mener une telle action. A nous de faire notre devoir.

    Haut les coeurs!
    Que vienne l’heure de la délivrance et de la dignité!

    D.Benchenouf




    0
  • BAMAKO TAHYA L´EMO
    21 octobre 2011 at 23 h 31 min - Reply

    c´est un grand criminel!!!. il est l´un des généraux du triangle B.T.S. (batna-tebessa-souk-ahras???. ces traitres (la-charaf wala karama) ex s/officiers de l´armée coloniale qui n´ont déserté que dans les derniers mois de la glorieuse révolution et qui n´ont apporté a l´algerie que la destruction et le malheureus???. ALLAH YAKHOD FIHOUM EL-HAQ INCHALLAH GOULOU AMIN YA RABI EL ALAMINE???.




    0
  • Algerienne
    21 octobre 2011 at 23 h 38 min - Reply

    @ Brahim
    je vous cite:
     » On n’a pas besoin de détruire une économie, de massacrer des populations civiles innocentes, de détruire un système de défense militaire, un potentiel pétrolier énorme etc.. etc.. d’un pays qui coute des milliards et des milliards de $. »
    Ah enfin quelqu’un qui comprends que le renversement d’un dictateur ou d’un régime tyran ne doit pas se faire sur la destruction d’un pays !




    0
  • Rbaoui
    21 octobre 2011 at 23 h 51 min - Reply

    La justice Suisse lui a permis de prendre la fuite pour ne pas s’embarrasser d’un proces encombrant, mais ce n’est que partie remise.
    Ils ne peuvent se soigner qu’ a l’etranger a nous de les traquer .




    0
  • Seyfelislam
    22 octobre 2011 at 0 h 04 min - Reply

    Le« général » NEZZAR arrêté en Suisse et auditionné ? Ceci n’est qu’une minuscule audition. La grande audition et vu son âge c’est pour bientôt, se fera en plein air : dans le lac Léman de l’au delà,celui qui traverse la géhenne.Il y goûtera du « Zekoum » et ira s’abreuver d’eau brûlante.Amine! « edhoulmou dhouloumat yawma el Qiyama »…




    0
  • hammi
    22 octobre 2011 at 1 h 55 min - Reply

    Je ne suis par contre son jugement , mais pas par des juges d’un pays de receleurs qui vivent de l’argent du trafic, de la mafia et des dictateurs. Qu’ils commencent par juger leurs systeme de voyous et de voleurs couvert par une soidisant neutralité.
    Qui a caché les nazis, …Honte à la Suisse , le pays le plus propre(au sol) et le plus sale du monde par ses méfaits.




    0
  • aquerado
    22 octobre 2011 at 2 h 17 min - Reply

    Salam,
    Tres bonne nouvelle de voir ce criminel de guerre poursuivit par la justice Helvetique. Je salue nos amis Suisse et leur souhaite de reussir dans cette entreprise ou les Francais ont echoues, car trop impliques dans les magouilles Algeriennes. Les temps changent et plus vite qu’on ne le pense, un par un ces criminels vont devoir confronter leur passe et rendre temoignage de leurs actes ignobles et barbares a l’egard d’une population desarmee et sans defense. Pour finir je salue encore les Suisses pour leur action courageuse et prie pour que vous puissiez aller jusqu’au bout.




    0
  • hakimM
    22 octobre 2011 at 2 h 30 min - Reply

    Il a été entendue par la Procureur : La suisse a fait son travail!
    Il va prendre la fuite ou sera libéré par des généraux d’Alger : Le régime aura fait sa part.
    C’est une façon de montrer au monde qui a le dernier mot : surtout pas le peuple observateur.




    0
  • HAMMANA
    22 octobre 2011 at 7 h 49 min - Reply

    Se mobiliser,c’est que devait faire depuis longtemps la communauté algérienne en France,Mr BENCHENNOUF.
    Mr BELMOUHOUB dit que c’est pathétique que ce soit TRIAL qui est à l’origine de l’ information judiciaire ouverte à l’encontre de KHALED NEZZAR,mois je dis que c’est autant pathétique que ceux sont deux simples victimes du terrorisme d’Etat qui l’ont déclenchée au lieu que se soient nos intellectuels et nos richissimes qui ont la tete ailleurs.
    Ou est MEHRI ?Ou est Ait ahmed? A quoi sert d’avoir des opposants à l’étranger s’ils s’abstiennent à traquer nos bourreaux?Après tout et étant à l’étranger,ils ne risquent rien du tout.
    Opposants,cessez de grace de fustiger les généraux si vous etes incapables d’introduire une action judiciaire à leur encontre ou si vous ne voulez pas le faire!




    0
  • Larbi Anti-DRS
    22 octobre 2011 at 10 h 54 min - Reply

    @DB
    IL y a une association contre l’impunite’; c’ est Justitia Universalis base’ a la Haye, qui a ete a l’origine de la plainte deposer contre Nezar, et aussi Belkheir et autre a Paris en 2001-2002. l’organisation est aussi gere par des Algeriens. Avis personel au parasites criminels Mediene…(payer les avocats qui ont des tripes, necessite aussi une caisse ou il y a des dizaines de milliers d’ Euro, la l’aide est plus que necessaire). l’argent est un des nerfs de la guerre contre l’impunite’ contre des parasite qui loge a des milliers d’ euro par nuit et se soigne a l’ etranger sur le tresors du peuple Algeriens.




    0
  • abdelghani hamdani
    22 octobre 2011 at 11 h 18 min - Reply

    Mais vous êtes trops ,naifs??, Tous ces criminels ont leurs fortune de ce pays de blanchiment d’argent, c’est une mafia ce pays qui gère bien et politiquement diplomatique l’autre mafia venant des pays riche ils ont plier tous nos richesse avec la collaboration de ce pays à suivre




    0
  • t.montana
    22 octobre 2011 at 12 h 15 min - Reply

    Vous avez raison monsieur tchad , surtout les egouts convergent vers la France car les rats en generale ne reconaissent pas les frontieres,




    0
  • nourredine BELMOUHOUB
    22 octobre 2011 at 12 h 26 min - Reply

    @ Me HAMMANA ; Permettez moi d’apporter une petite correction : ce n’est pas moi qui ais dit
    –  » c’est pathétique que ce soit TRIAL qui est à l’origine de l’ information judiciaire ouverte à l’encontre de KHALED NEZZAR  »
    mais le premier intervenant (Alilou)auquel j’ai justement répondu, et auquel j’ai rappelé ma plainte à Alger contre ce tyran.
    Salutations




    0
  • BENBOULAID
    22 octobre 2011 at 12 h 37 min - Reply

    @BAMAKO THIYA
    Je crois que coller ce minable criminel à une région ou des régions comme vous dites (BTS) est illogique et injsute.(Koul bled outtalha)chaque bled a ses minables demi kilo,et a aussi ses hommes tel Benboulaid et Ben M’hidi.
    Amicalement




    0
  • BAMAKO TAHYA L´EMO
    22 octobre 2011 at 13 h 41 min - Reply

    @ ben boulaid. ay akhi il ne faut pas mélanger nos glorieux moudjahidines comme larbi benm´hidi,mostefa ben boulaid, benaouda benmostefa ect… j´ai dit le clan B.T.S. ca veut dire les harkis les caporaux DAF qui n´ont déserté que dans les derniers mois de la guerre de libération et qui n´ont apporté a l´algerie que la destruction et le malheur. le caporal DAF khaled nezzar le criminel et assassin notoire, il a dit dans une réunion des officiers superieurs de L´ANP, héritiére de la glorieuse ALN. nous avons été formés pour tuer. nous savons le faire. sous entendu: nous tuerons tous ceux qui s´opposeront a notre pouvoir, islamistes ou démocrates???. merci.




    0
  • IRIS SAMY
    22 octobre 2011 at 14 h 21 min - Reply

    L’ex-ministre de la Défense a quitté le tribunal libre et son passeport lui a été restitué. Toutefois, il doit rester à la disposition de la justice suisse.
    glorieux moudjahidines
    Le procureur a ouvert une enquête contre l’ancien ministre de la Défense, 74 ans, suite à une dénonciation par Trial. L’organisation « regrette que M. Nezzar n’a pas été pris en garde à vue, le risque de fuite étant trop important ».

    Trial demande la poursuite de l’instruction
    Philip Grant, directeur de l’ONG, considère que l’audition de Khaled Nezzar est un premier pas.

    « Le printemps arabe est arrivée en Suisse. La demande de justice, qui n’a pas encore trouvé son expression en Algérie, doit maintenant être réalisée en Suisse. »

    Général à la retraite, Khaled Nezzar a occupé divers postes de responsabilité dans l’armée algérienne. Nommé chef des forces terrestres en 1986, il était responsable du maintien de l’ordre lors des sanglantes émeutes d’octobre 1988. Il a été ensuite promu chef d’état-major puis ministre de la Défense en 1990.

    En 1991, il était l’un des plus fervents parmi ses pairs pour la rupture du processus électoral de décembre 1991, suite à la victoire des islamistes du FIS (Front islamique du Salut).

    Membre du HCE (Haut conseil d’Etat), installé en 1992 après la démission du président Chadli, il quitte ses fonctions officielles en 1994 avec la nomination de Liamine Zeroual au poste de ministre de la Défense.

    Pour avoir été l’un des hommes forts du régime jusqu’au milieu des années 90, Khaled Nezzar est régulièrement accusé par des organisations de défense des droits d’avoir « ordonné, autorisé et incité les agents fonction militaire et publique à exercer des actes de tortures, de commettre des meurtres, des exécutions extrajudiciaires, disparitions forcées et autres actes constituant des violations graves du droit international humanitaire », écrit encore Trial.

    Pas d’impunité en Suisse
    Le droit suisse autorise la poursuite des violations du droit international humanitaire, à savoir les violations des Conventions de Genève et ses protocoles additionnels, dès que le suspect se trouve sur le territoire suisse.

    L’ancien ministre algérien Bouguera Soltani, chef du parti islamiste MSP, est également visé par une plainte pour tortures déposée contre lui par le journaliste Anouar Malek.

    En visite dans la capitale helvète en octobre 2009 pour assister à un séminaire sur l’Islam, Soltani a dû être exfiltré de Suisse pour échapper à la justice.

    Nezzar avait déjà fui la France en 2001
    En avril 2001, Khaled Nezzar avait déjà été évacué d’urgence par avion spécial de Paris pour échapper à des poursuites judiciaires. Quelques heures plus tôt, une enquête avait été ouverte, à la suite d’une plainte pour tortures déposée contre lui.

    La nouvelle plainte ouverte contre Nezzar met désormais plusieurs responsables algériens sous la menace de la Justice suisse. Divers dirigeants sont réputés pour avoir des affaires en Suisse et être détenteurs de comptes dans les banques helvétiques.

    http://ahfe.unblog.fr/Mouvement algerien pour la Liberté et la Justice Sociale




    0
  • ANTÉE
    22 octobre 2011 at 14 h 35 min - Reply

    @ Hammi,
    Bravo! vous avez bien raison de le dire car ces pays ont des morales et des valeurs dictées directement par les pouvoirs du dollar et de l’euro. Ils arrivent à manipuler facilement les esprits simples que nous sommes. Sinon pourquoi ils réussissent à faire leurs jeux uniquements avec nous (Du Maroc à Oman en passant par OumDounia)? On devrait tous savoir se regarder dans un miroir et trouver une bonne thérapie à notre inculture,en méditant les proverbes et dictons de nos encêtres. Le dicton qui s’applique bien à la situation est :. Traduction: <J'ai reçu une raclée du fils d'un Français et j'ai été me plaindre à son père…




    0
  • aurélien
    22 octobre 2011 at 14 h 56 min - Reply

    @DB ,ce collectif doit non seulement se constituer en france ,mais doit coordoneer d’autre collectifS en europe et en amérique +canada,pour non seulement demander à traduire en justice internationale ,ces autoproclamés généraux,tyrans de l’algérie,et qui sont en priorité lamine moahamed médienne,nezzar,lamari mohamed,touati et leurs larbins ouyahia,belkhadem et bouteflika et son clan,sans oublier ould kablia qui aurait été arrêté à NAIROBI avec une valise de 1millions de dollars transférables pour ses enfants en amérique où ils ont acquis des maisons ,comme khelil chekib,avec l’argent du peuple algérien.Et surtout,ce collectif doit instruire une action en justice contre les chevilles ouvriéres de toute cette corruption au service de ces maffieux autoproclamés généraux et leurs sinistres présient et ministres du DRS, et QUI SONT TOUS CES fonctionnaires consulaires et plénipotentiéres,du DRS, CONSULS ET VICE -CONSULS DES AE qui humilient les algériens en leur imposant ,dans les consulats et ambassades du pouvoir maffieux , les lois de leurs parrains maffieux qui détournent les richesses de l’algérie en martyrisant son peuple.




    0
  • BAMAKO TAHYA L´EMO
    22 octobre 2011 at 16 h 02 min - Reply

    @ larbi anti-drs. ya akhi. les HIZB-FRANCA ex s/officiers déserteurs de l´armée coloniale, la france les a toujours aidés discretement, en vendant des armes pour tuer le peuple algerien, en formant des élements du DRS les tristements célébres, sans parler du blanchiment des centaines de millions de dollars détournés par les généraux criminels avec la complicité de banques francaises. il faut dire que les liens avec les odieux néo-colonialistes francais des généraux criminels sont nombreux et anciens???. @ benboulaid. les anciens maquisards issus de L´ALN, originaires pour la plupart de l´est du pays, ont lengtemps exercé le contrôle de L´ANP grâce a leur légitimité historique, avant d´être évincés par les fameux déserteurs de l´armée des odieux criminels colonialistes francais, comme benabbes gheziel, mohamed touati,khaled nezzer, tayeb derredji,abdelmalek guenaizia et mohamed lamari commandées des annés durant par le clan B.T.S, ANP a lengtemps fonctionné selon les critére régionalistes, voire tribeaux. le sigle B.T.S désigne la région du triangle batna-tebessa-souk-ahras, trois villes de l´est du pays d´ou sont originaires de nombreux militaires criminels DAF de haut rang. les généraux hamana, chengriha,el bey,kamal abderrahim,khaled nezzar, abdelmalek guenaizia,tayeb derradji, gheziel,fodil cherif,lamari, khelifa rahim, abdelhamid djouadi et bien d´autres sont issu de ce célébre triangle???. merci




    0
  • Djamila
    22 octobre 2011 at 17 h 00 min - Reply

    QU’ATTENDEZ-VOUS DE LA SUISSE DONT LES BANQUES REGORGENT DE MILLIONS DE DOLLARS ALGERIENS, D’OR ALGERIEN QUI Y ONT ETE DEPOSES SANS VOTRE PERMISSION NI SAVOIR. TRIAL OU PAS C’EST AUX ALGERIENS D’ORGANISER LEUR PROPRE TRIBUNAL COMPETENT COMPOSE DE VICTIMES ET DE LEURS PROCHES QUI CONTINUENT A SOUFFRIR, DE TORTURES ET DE MALMENES. LES LYBIENS SE SONT DEBARRASSES DU JOUG DE LEUR TYRANT. C’EST A VOUS DE VOUS ORGANISER ET DE DEPOSER DES PLAINTES QUI SERONT LUES AU PUBLIC ET AUX ALGERIENS DE FAIRE PAYER A NEZZAR EL AZZAR ET SA CLIQUE DE TORTIONNAIRES QUI SE CROIENT INTOUCHABLE CAR ILS SOUTIENNENT israhell AVEC LES BUTINS ET FORTUNES ENORMES VOLES AU PEUPLE ALGERIENS.




    0
  • salem
    22 octobre 2011 at 18 h 32 min - Reply

    Lui qui se croyait intouchable,le voilà comme un petit vaut rien devant une justice qui ne fonctionne pas par telephone.peut etre qu’il pensait qu’il pouvait corrumpre n’importe quel juge,seulement en suisse lui et son pactole ne valent absolument rien devant des juges honnetes et compétents.Espérant,que ce crimminel va gouter la souffrance de la prison a vie,lui le commanditaire des milliers d’asssassinats dépourvu de toute conscience ,de toute humanisme et auun remord biensur.Souhaitant un meme destin a ses collègues toufik et les autres assassins.




    0
  • HOUARI
    22 octobre 2011 at 19 h 00 min - Reply

    Qu’il soit arreteé ou pas en Algerie ou ailleur et apres ?????????????????????????????????????????????.
    Ce n’est pas parcequ’il a ete arreté que c’est fini pour lui ou pour le pouvoir en place.
    Le pouvoir militaire a ete formé par ce truant, le pouvoir Algerien est militaire, les institutions economique Algerienne sont dirigées par des cadres de son genre, la source de la corruption et du pourrissement en Algerie est militaire, les institutions judiciares en Algerie sont sous la prise du pouvoir militaire . Le monde occidental pour ses interets s’associe au diable. Voyons donc le pere noel n’existe ni en Algerie ni en occident.
    La preuve ou se trouve l’argent de Boutef, de Kaddafi… de tout les tyrans du monde entier ??????.
    Nezzar s’en sortira tres bien et l’avenir nous le dira. Ne vous en faites pas ils ont les moyens pour se demeler.
    Nezzar a fait ce qu’il a fait au peuple, il a profité de la naiveté du peuple et il est sorti par la grande porte et il ecrit l’histoire de l’Algerie contemporaine de sa propre main.
    Chakib Khellil comme lui, il a profité de son poste de ministre il a ruiné le pays, on a beaucoup parlé de lui et aprés ??????????????????????????????????. Il vit bien partout au monde.
    Oultache est un assassin pour de l’ARGENT il a commis un crime crapuleux tout les Algeriens qui se respectent le savent, n’empeche qu’il trouve le culot de parler pour se victimiser et on lui donne l’occasion de s’exprimer.
    c’est un assassin, UN VOYOU, mais pour l’Algerie 2011 celle des voyous des ivrognes et des corrompus c’en est pas un. Khalifa lui vit en Angleterre ou est la justice occidentale pour son cas, lui qui a ruiné les Algeriens.
    En Algerie de 2011, Boutef, Ouyahia,Oultache, Chakib, Nezzar, Toufik, Laamari, Chadli, Zeroual,Saadi,Kateb,Zehouania, khaled , Mami, Maatoub sont des nationalistes des modeles de personnalitées. CES GENS SONT DES MARIONNETTES POUR L’OCCIDENT ET POUR LEURS INTERETS.
    Au royaumes des MAFIEUX les VOYOUS sont roi.




    0
  • Alilou
    22 octobre 2011 at 22 h 39 min - Reply

    Heureux d’etre le souffre douleur de quelqu’un…mais n’empeche que sur 250000 tues, 50000 disparus et des centaines de milliers de traumatisés, de tyranisés, de martyrisés, d ‘apauvris, de poussés a l’exil, de desherités, d’abandonnés, de spoilés, de deportés, de torturés, de rendu fous, de malades non soignés, de laissés pour morts etc…. il n’y a pas assez d’hommes courageux pour se constituer en partie civil afin de saisir les tribuneaux VRAIS, pour poursuivres tous nos criminels en justice la VRAIE justice celle des pays occidentaux que nous haissons et chez qui nous courrons demander asile, car sans tripes pour se lever comme des vrais hommes et tenir tete a ces truands…et oui MR BELMOUHOUB, N’HESITEZ JAMAIS A ME CRUCIFIER POUR AVOIR DIS LA STRICTE VERITé, MOI JE VOUS REPONDS CECI, C’EST MALHEUREUX QUE VOUS SOYEZ LE SEUL HOMME A LEUR AVOIR TENU TETE…VU LA QUANTITéS ASTRONOMIQUE DE MALES QUE RECELLE LANGERIE….LIVE FREE OR DIE HARD




    0
  • hakimM
    23 octobre 2011 at 1 h 30 min - Reply
  • salem
    23 octobre 2011 at 10 h 17 min - Reply

    A quoi joue « ech chourouk »,dans son edition d’aujourd’hui ce journal du DRS à présenter soit disant un compte redu du procès de nezar plein de contradiction en avancant juste la partie concernant nezar qui est plein de mensonges et de contradiction mais aucun mot sur le PLAIGNANT sauf un nom qui peut meme etre faux.Ce chiffon est devenu un véritable danger pour l algerie.C EST UN VERITABLE ORGANE DU DRS.




    0
  • soltane
    23 octobre 2011 at 10 h 33 min - Reply

    POUR MONTRER SA LOYAUTE A CELUI QUI L A INSTALLE A EL MOURADIA BOUTEFLIKA TRAVAILLE AVEC TOUTE LES FORCES QUI LUI RESTE ENCORE POUR SORTIR L UN DE SES PARRAINS DES MAINS DE LA JUSTICE SUISSE.PEUT ETRE QU IL VEUT FAIRE VALOIR SA RECONCILLIATION DU KHORTI QUI BLANCHI SES PARRAINS ET INTERDIT AUX ALGERIENS DE RECLAMER JUSTICE SUR LES MASSACRES ET CRIMES CONTRE L HUMANITE QU A SUBI LE PEUPLE ALGERIEN SOUS LE REGNE DES NEZAR AMARI MEDIENE ….VOILA LE CADEAU DE BOUTEFLIKA A SES MAITRES.




    0
  • D B
    23 octobre 2011 at 11 h 47 min - Reply

    Cette interpellation, au delà de ses promesses, aura eu une portée symbolique de très grande intensité. Parce qu’elle est un message puissant au régime algérien qui a cru pouvoir s’auto-absoudre en imposant au peuple algérien le dispositif scélérat qui a pour nom « charte pour la réconciliation nationale » et qui a élevé les criminels contre l’humanité au rang « d’agents honorables de l’Etat ». Cette interpellation rappelle à ceux qui croient pouvoir se dérober à la justice des hommes, que les crimes contre l’humanité sont imprescriptibles. Dont acte !




    0
  • BAMAKO TAHYA L´EMO
    23 octobre 2011 at 12 h 18 min - Reply

    le grand combattant nationaliste congolais piérre mulele, disait on hait le chien (HACHAKOUM) qui te mordre chaque jour et on aime le maitre qui le dresse pour te mordre chaque jour???.




    0
  • amine
    23 octobre 2011 at 13 h 33 min - Reply

    ils etaient enthousiastes,et ils ont eu le malheur de voté la charte de la honte et de l’oublie. tahya bouteflika le fossoyeur.




    0
  • D B
    23 octobre 2011 at 16 h 35 min - Reply

    Noua avons appris que le général NEZZAR se trouve à Paris, en ce moment même.
    Paris est la plaque tournante des barons algériens du régime. C’est depuis cette capitale qu’ils expédient toutes leurs affaires. Durant la décennie rouge, quand ces « sauveurs de la république » massacraient des civils par dizaines de milliers, ils avaient mis à profit cette violence pour faire main basse sur des centaines de biens immobiliers acquis par la SONATRACH, et qui les leur a cédés pour des prix incroyablement bas. Tous, sans aucune exception, parmi les généraux génocidaires, et leurs clientèles, ont pris leur part de la bête qu’ils avaient dépecée. Et ils ont donné des miettes, quelques appartements de luxe, à leurs copains des partis éradicateurs. Paris est leur plaque tournante, parce que leurs amis politiciens français les couvrent, pour la simple et bonne raison qu’ils se sont sucrés eux aussi. Aujourd’hui, Paris continue d’être une place importante pour eux. C’est de là qu’ils contrôlent leurs petites et grandes affaires qui ont été disséminés dans le monde entier, au Golfe particulièrement. Les Algériens de France doivent se constituer en collectif, pour les poursuivre, et poursuivre les politiciens français qui leur ont permis de massacrer des populations civiles pratiquement à huis clos. Haut les coeurs mes frères et mes soeurs! Montrons leur que bien mal acquis ne profite jamais, et que le sang des innocents n’aura pas été versé en vain !




    0
  • hakimM
    23 octobre 2011 at 17 h 39 min - Reply

    @D.B.
    C’est pour cela que l’opposition avertie et rusée doit s’orienter vers un gouvernement de transition parallèle qui s’oriente vers les USA et oublie la France.




    0
  • rafik
    23 octobre 2011 at 20 h 43 min - Reply

    chers freres qui a epaule nezzar et le pouvoir algeriens? n allons pas plus loin qui a voulu arrete la revolution tunisienne?et qui a aide a espionner les opposants lybiens…




    0
  • BRAHIM
    23 octobre 2011 at 21 h 15 min - Reply

    Cher @HOUARI, je ne comprends ton paragraphe suivant :

    « En Algerie de 2011, Boutef, Ouyahia,Oultache, Chakib, Nezzar, Toufik, Laamari, Chadli, Zeroual,Saadi,Kateb,Zehouania, khaled, Mami, Maatoub sont des nationalistes des modeles de personnalitées. CES GENS SONT DES MARIONNETTES POUR L’OCCIDENT ET POUR LEURS INTERETS.
    Au royaumes des MAFIEUX les VOYOUS sont roi. »
    Tu peux nous expliquer un peu de quoi il s’agit ce mélange détonnant de personnes et de personalités dans le désordre!




    0
  • Larbi Anti-DRS
    24 octobre 2011 at 12 h 12 min - Reply

    @DB,
    La police et le procureur ne font rien si l’adresse du presume’criminels, ici c’est le criminels ayant commis des crimes systematique, structurel et de masse sur des civils non armee en dehors d’un conflit et donc prescris comme crimes contre l’humanite’.
    Si vous avez l’adresse S.V.P. poster la ici, je m’en charge cette fois ci de faire le reste. Si veut aider son peuple et son pays il n’a qu’a donner des information sur la residence. Les biens banquaire (banque et numero si c’est possible) , immobiliers, entreprises etc.. des presumes criminels Algeriens. Mediene, Ouyahia, Mohamed Lamari, Tartag, Nezar, etc…
    Une fois Larbi Belkhier etait a l’hopital Americain de Paris et bien la DST/Police/DGSE l’on avertis d’un depot de plainte et ont l’a fait fuir de l’hopital. L’avocat des victimes a au niveau des l’aeroports de Paris rien trouver sur l’entrée en terittoire Francais du generale Larbi Belkhier accuse de crimes contre l’humanite’. Les francais protégé leurs master espions en ne pas declarant leurs entrée et sortie.




    0
  • guerriere de la lumière
    24 octobre 2011 at 12 h 30 min - Reply

    Je propose à LQA d’exploiter un à un la liste nominative des témoignages des personnes torturées durant la décennie noir, trouvé dans le lien donner par à HakimM :
    http://www.algeria-watch.org/fr/mrv/mrvtort/machine_mort/temoignages_k.htm

    —————————————————–
    Il est très important de mettre à nu ces pratiques inhumaines et de dénoncer ces ordonnateurs!!!
    1/ C’est un hommage aux victimes mortes sous la torture.
    2/ Médiatiser pour Eveiller les gens qui n’ont pas encore saisi la vraie nature de ce pouvoir
    3/ Donner le courage aux autres victimes de témoigner et les accompagner pour entamer des poursuites judiciaires.

    Merci d’avance
    ———————————————-
    A* Ahmed, 1993

    Je m’appelle Ahmed. J’ai fait mon choix. Je vais vous décrire ce que j’ai vécu comme souffrances et tortures entre les mains des tortionnaires de cette dictature qui assassine les enfants de ce pays. Je vous parlerai de l’eau des WC qu’on me donnait à boire et du pistolet à décharges électriques qu’on m’appliquait sur les pieds. Je vous parlerai aussi d’un compagnon d’infortune que j’ai trouvé dans la salle de torture et qui avait refusé « d’avouer » des faits que voulaient lui coller ses tortionnaires. Comment on a ramené sa mère de cinquante-cinq ans pour la déshabiller et la torturer devant lui. Je vous dirai tout de ce que j’ai vécu, pour que l’histoire se souvienne de ce qui s’est passé en Algérie.

    Je me rappellerai toujours de cette salle de torture, des tâches de sang qui couvraient ses murs sombres et du bruit de tous ces outils de torture.

    J’ai été libéré il y a seulement trois jours du bagne de Serkadji où j’ai été arbitrairement incarcéré. C’est un honneur pour moi et je remercie Dieu pour cette épreuve de la vie.

    J’ai été arrêté le 10 octobre 1993 vers 2 heures du matin à mon domicile à El-Madania par une trentaine de policiers cagoulés dont certains étaient en tenue civile. Ils ont fait irruption brutalement dans la maison de mes parents, réveillant en sursaut toute la famille. D’emblée, ils ont demandé après moi. J’ai alors décliné mon identité. L’un des policiers cagoulés m’a pris avec brutalité par le col de ma veste de pyjama et m’a jeté contre le mur. D’autres m’ont insulté en proférant des obscénités devant mes frères et mes parents âgés. Ils m’ont mis les menottes, bandé les yeux et jeté dans un de leurs véhicules qui a démarré vers une destination inconnue. La durée du voyage n’a pas excédé le quart d’heure. Par la suite, j’ai appris que j’étais à l’école de police de Châteauneuf. Des semaines de tortures accompagnées d’un isolement total. Mes parents ne savaient pas où je me trouvais.

    Je ne comprends pas comment on dispose arbitrairement de la vie de citoyens et qu’on bafoue aussi facilement leur dignité. J’étais à la merci de détraqués qui insultaient, frappaient et torturaient en toute impunité sous l’oeil approbateur d’officiers qui supervisaient les opérations. Il n’y avait dans ce sinistre lieu ni foi ni loi. C’était la préhistoire.

    Je ne cacherai jamais mes principes et mon appartenance au courant politique islamique. Je suis un militant du FIS. De temps à autre j’assurais des prêches dans les mosquées de mon quartier où je parlais de droit, de justice et de la voie de Dieu. Je transmettais aux jeunes les modestes connaissances apprises dans les ouvrages que je consultais en autodidacte. Je n’ai pas eu la chance et les moyens de poursuivre des études universitaires, ni même secondaires. Je n’ai pas eu les mêmes facilités que les enfants de la nomenklatura, mais j’ai une dignité et un honneur qu’eux n’ont pas. La modeste situation de mes parents ne m’a pas permis de connaître les grandes écoles. Mais ma foi en Dieu m’a permis d’apprendre seul, et de travailler aussi pour subvenir aux besoins de ma famille pauvre.

    Ils m’ont descendu dans un sous-sol et jeté dans une cellule glaciale et étroite. Elle était très sombre. Seule la lumière du couloir nous éclairait passablement.

    La salle de torture où ils m’ont emmené était relativement grande et assez bien éclairée. Il y avait beaucoup de monde et d’agitation. J’avais les yeux bandés mais j’arrivais à apercevoir les ombres. Les tortionnaires parlaient entre eux. Ils n’échangeaient que des obscénités avec un accent typiquement de l’Est. Certains avaient un accent purement algérois. Ils m’attachèrent à une table après m’avoir allongé sous les crachats et les coups de poing. Je ne pouvais me protéger et esquiver les coups car j’étais solidement ficelé à la table de torture et mes yeux étaient bandés. Un tortionnaire m’a versé dans la bouche de l’eau des W-C. Il a répété l’opération à plusieurs reprises. Mon ventre se gonflait de plus en plus. Il voulait éclater. Un autre s’est mis à me donner des coups de poing dans le ventre. C’était affreux. Je vomissais toute l’eau nauséabonde qu’on m’avait fait ingurgiter de force. C’était atroce.

    Lors d’une autre séance de torture, ils m’amenèrent à nouveau dans cette salle, les yeux bandés puis m’allongèrent cette fois-ci à plat ventre sur la table. J’ai senti que quelqu’un voulait m’introduire un bâton dans l’anus. Il criait comme un fou. C’était probablement un obsédé sexuel. J’avais atrocement mal mais je résistais en me crispant au maximum. Devant l’impossibilité d’introduire le bâton, un autre tortionnaire lui a suggéré de boucher mon anus avec de la colle. En effet, j’ai senti peu après un liquide visqueux et collant. J’ai senti aussi l’odeur particulière de la colle. Il s’agissait d’une colle forte et rapide. Durant plusieurs jours, je n’ai plus pu faire mes besoins naturels. C’était horrible et très douloureux. Tout effort de défécation était atroce. Je voyais la mort devant moi.

    Lors d’une autre séance de torture, j’avais les yeux mal bandés. Je voyais un tortionnaire qui m’appliquait un pistolet relié à une prise de courant électrique sur le dos de mon pied. Ce pistolet provoquait des décharges électriques extrêmement douloureuses qui me soulevaient de la table. Mes cris et mes supplications n’avaient aucun effet sur sa conscience. Les cicatrices persistent à ce jour. Pour faire arrêter ce supplice je disais n’importe quoi, je dénonçais mes voisins, mes amis, mes parents. Ils m’ont menacé d’amener mon épouse si je ne disais pas la vérité.

    Un jour j’ai assisté à la torture d’un jeune citoyen de Baraki, Ahmed Chabha. Les tortionnaires ont amené sa femme, très jeune. Elle a assisté aux tortures de son mari. On a aussi amené sa mère. C’était affreux comme scène. Une mère et une épouse dans une véritable épouvante, assistant à la torture. De quoi devenir fou. Les tortionnaires ne répondaient qu’à leur instinct bestial. Aucun respect ni pudeur vis-à-vis des femmes. Par la suite, j’ai appris que Ahmed Chabha a été condamné à mort par la cour spéciale d’Alger. Après huit jours passés à Châteauneuf, j’ai été transféré au commissariat central d’Alger. Là aussi, j’ai été torturé dans une salle située au sous-sol. Ils ont commencé par m’accuser de prononcer des prêches contre le pouvoir. J’avais les poignets attachés par des menottes, derrière le dos. L’un des tortionnaires m’a pris par les cheveux et m’a cogné la tête sur les escaliers. Pendant mon séjour au commissariat central, j’entendais des cris et des hurlements aussi bien d’hommes que de femmes. C’était infernal.

    Le dernier jour de torture, ils m’ont attaché à nouveau les poignets derrière le dos avec des menottes et m’ont allongé sur le sol. Ils se sont mis à me donner des coups de pied au visage sans aucune retenue. Du sang giclait de ma bouche et de mon nez. Ils m’ont cassé une dent et la base du nez. Encore une fois, pour arrêter ce supplice, j’ai dénoncé mon frère qui était innocent. J’ai dit aux tortionnaires qu’il aidait la résistance alors que c’était totalement faux. C’est un montage que j’ai inventé pour que la torture cesse. Je ne pensais pas que ces sauvages allaient amener mon frère, pour une confrontation. Quelques heures plus tard je me suis retrouvé face à lui. J’avais honte, à moitié dévêtu, le visage tuméfié par les coups. Il m’a reconnu difficilement. Il était pâle. Des larmes coulaient de ses yeux. Il m’a dit : « Que Dieu te pardonne, mon frère. » J’avais vraiment honte.

    Après vingt-trois jours de garde à vue et de tortures, j’ai fini par signer un procès-verbal sous la menace d’une reprise des supplices. Je n’avais pas le choix. Je « reconnaissais » apporter mon aide à la résistance populaire en médicaments et en argent. Je venais d’échapper à la mort. J’ai vu de mes propres yeux des citoyens mourir sur la table de torture. J’ai vu des citoyens morts, suspendus au plafond par des menottes. Un autre a été brûlé vif au chalumeau. C’était atroce. Il a agonisé devant moi. Je ne pouvais rien faire que réciter la chahada. Il demandait désespérément de l’eau. Il est mort sans étancher sa soif. J’ai assisté à des choses horribles à Châteauneuf. Un citoyen de Boumerdès, nommé Houmine Mohamed Arezki, imam de profession, a été sauvagement torturé. Ils l’ont éventré puis lui ont arraché les yeux. C’était monstrueux.

    À ma libération, après avoir été acquitté, j’ai raconté à un voisin avocat ce que j’ai vu et j’ai décrit plus particulièrement la scène où le malheureux Houmine a été éviscéré et où ses yeux ont été arrachés. L’avocat, très politisé, est resté ébahi. Il m’a appris que la presse et plus particulièrement le quotidien Liberté avait annoncé sur de grandes manchettes, photo à l’appui, qu’un « dangereux terroriste nommé Houmine Mohamed Arezki avait été abattu lors d’un accrochage à Boumerdès ».

    Quel mensonge ! Et on vient nous parler de démocratie, d’État de droit et de justice…

    Que Dieu protège ce peuple.

    A* Ahmed, le 1er février 1994.
    El-Madania.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique